Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 09h44
 

Société

Embouteillages dans la capitale

Consommation de carburants en hausse

lundi 30 décembre 2013 | Haingo

Depuis ces deux dernières semaines du mois de décembre, les
embouteillages monstres règnent dans la capitale notamment aux
alentours d’Analakely, des 67ha, de Behoririka et de Tsaralalana.
L’augmentation du nombre de marchands ambulants est la première cause
des embouteillages. Ces marchands osent étaler leurs
marchandises même au centre de la rue.

Les propriétaires de véhicules se plaignent de cette
situation car la quantité de carburant nécessaire pour faire les courses a
été augmentée entre 50% à 80% selon les trajets et les
déplacements. Les stations d’essence dans la capitale ont également
constaté une hausse des carburants vendus durant ces deux dernières
semaines. Avant les fêtes, ils arrivaient à commercialiser près de 2000
litres par jour contre 3000 litres au cours de ces deux semaines.

Malgré cette hausse de consommation, aucune pénurie n’est à craindre
selon le ministre des hydrocarbures. Ce dernier d’expliquer que le
stock disponible arrive à satisfaire les besoins des gens durant les fêtes et
même durant le mois de janvier prochain. Et d’ajouter que même si
l’État a constaté une hausse de 350 ariary appliquée par les
compagnies pétrolières sur le prix du carburant, aucune augmentation
n’est envisagée. Ce sujet reste discutable entre les deux parties en
vue de trouver un compromis, selon toujours le ministre.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 30 décembre 2013 à 14:33 | Albatros (#234)

    Pour bien appréhender les raisons de cette hausse de consommation il serait aussi intéressant de connaitre la hausse des ventes de véhicules et surtout leur type.
    La consommation des puissants 4x4 que l’on voit fleurir en masse dans les ruelles de Tana ne peut être étrangère à cette augmentation.
    Ils consomment et prennent autant de place que les minibus, mais très souvent pour une seule personne.
    On doit aussi regarder du côté de la vétusté et du manque d’entretien des véhicules dont les propriétaires n’ont plus les moyens d’assurer le remplacement et les réparations.
    Je ne crois pas à la responsabilité des seuls marchands ambulants dans cette augmentation.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS