Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 11 décembre 2019
Antananarivo | 10h55
 

Education

Condition physique

lundi 28 juillet 2008

« Mens sana in corpore sano », un esprit sain dans un corps sain. On connaît la devise mille fois repétée. De fait l’éducateur se doit de réfléchir sur l’importance du corps, sur les conditions physiques générales, sur les exercices physiques appropriés. L’importance du corps, après l’âme, le corps de l’homme est le plus noble ouvrage du Créateur. Parmi les merveilles de la création matérielle, rien ne lui est comparable. Comment n’en serait-il pas ainsi, puisque le corps est pour ainsi dire le domicile de l’âme et que le visage est comme le sacrement de l’esprit. La Bible nous rappelle que le Créateur prit grand soin de façonner le corps de ses propres mains ; image évocatrice d’une exceptionnelle valeur. En effet, après le Christ, I’homme est l’image la plus fidèle de la splendeur divine.

Constitution forte

Il suffit d’observer le sourire, le regard, la grâce qui brillent sur le visage d’un enfant et embellissent sa physionomie pour s’en convaincre. Une maman restait stupéfaite d’admiration devant le fragile corps et les membres délicats de l’enfant qu’elle baignait. Grégoire le grand lui-même, traversant le forum romain, aperçut des esclaves anglais qu’on avait mis en vente. En voyant ces corps si bien faits et ces visages si beaux, s’écria : « Non Angli, sed angeli sunt », ce ne sont pas des Anglais, mais des anges. C’est à la suite de cette rencontre qu’il envoya le moine Augustin pour convertir l’Angleterre. La condition physique, la bonne santé est un trésor inestimable. L’education physique a pour but de rendre l’homme aussi fort et indépendant que possible des accidents extérieurs. Sans une constitution forte, I’homme le plus intelligent et le plus laborieux est réduit à l’impuissance. Les performances intellectuelles, scientifiques, artistiques sont impossibles sans le secours d’une bonne santé. D’où la nécessité d’y veiller dans les familles, les écoles, les collèges, les Iycées, les universités.

Rythme

La première condition de la vie et de la bonne santé, c’est le bon air, même avant la bonne nourriture. L’établissement doit être bien situé, bien exposé. Il faut veiller à ce que les salles communes soient assez vastes et bien aérées. Un air vif et pur, constamment renouvelé, a sur la santé et sur l’esprit une décisive influence. La nourriture doit être saine et abondante. Que d’élèves à Madagascar ne mangent pas à leur faim ! Puisse le niveau de vie s’élever rapidement pour que ce dommageable déficit soit corrigé ou supprimé. Un rythme de vie bien réglé, aussi bien pour les heures d’études, de récréation, de repas, de sommeil, avec le minimum d’exception. Les dérangements perpétuels sont réellement néfastes. Les exercices physiques sont indispensables aux enfants qui doivent demeurer immobiles en étude, en classe. L’Educateur doit s’appliquer à imaginer une grande variété de jeux qui exercent les corps pour les rendre souples et adroits, sains et vigoureux. Il est bon que parfois, les maîtres jouent avec les élèves et ne se cantonnent pas au rôle de surveillant, au risque de rendre la surveillance odieuse.

Corps souple

La gymnastique est nécessaire pour accoutumer les jeunes à de plus rudes exercices physiques : exercices d’assouplissement, courses pour conforter l’endurance et amplifier le souffle ; sauts et courses d’obstacles qui entretiennent l’agilité ; lancements du poids, du javelot, du marteau pour étoffer la musculature ; matches de volley, basket ou foot pour consolider le jeu d’équipe, révéler les talents, préparer les champions ; arts martiaux pour fortifier le courage et initier aux affrontements... L’énumération se prolongerait aisément. Il va sans dire que le maître de culture physique doit être compétent dans son domaine et éducateur dans l’âme pour rendre les exercices attrayants. L’homme complet est celui qui possède une âme vive dans un corps souple et endurant.

G.R.T

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS