Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2022
Antananarivo | 13h16
 

Editorial

Communales : le Tim disparate !

vendredi 26 octobre 2007 | Manou

« Prendre le pouvoir » obsède tout parti politique sensé mais le voir accaparer cette puissance laisserait perplexe... Les électeurs l’ont appris à leurs dépens certainement lors des dernières législatives où le parti au pouvoir a tout raflé !

Fort de cette expérience d’ailleurs, le parti Tim risque de mauvaises surprises pour les communales à venir ! Comptant rééditer l’exploit du mois de septembre dernier, le bureau politique croit encore pouvoir réussir à placer des « inconnus » sur le fauteuil mais, sentant le vent venir, la plupart des maires Tim exclus sont sur les dents. Ils n’en resteront certainement pas là à voir leurs manœuvres de « révoltes » car sans attendre les décisions de la hiérarchie, la plupart d’entre eux se sont lancés dans la course sous une bannière « indépendant ».

Qu’adviendrait-il ? La base du parti, au lieu de se consolider, se scinde et se regroupe par clans suivant leur candidat pressenti. Ayant toujours été à la tête du parti dans leurs fiefs respectifs, ces élus ont la possibilité de draîner du monde dans leurs sillages et peuvent les inciter à bouder les « candidats officiels » du parti pour les détourner ailleurs au détriment du Tim.

Des maires de plusieurs communes rurales périphériques de la capitale en sont des illustrations vivantes avec des concurrents parachutés qui ont hâte de les pousser vers la sortie pour prendre leur place.

A Ankadikely, par exemple, une fraction du parti roule pour un candidat en guise de renouveau mais, la discipline de parti ne l’entendrait jamais de cette oreille sûrement et, vive la scission !

Alors, si le parachutage continue, il ne serait pas osé d’avancer que le Tim va perdre assurément la partie...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS