Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 6 août 2020
Antananarivo | 16h40
 

Editorial

Chronique de l’imbécilité irresponsable et criminelle

mercredi 12 février 2014 | Lalatiana Pitchboule

C’est un coup de colère contre l’incurie de ceux là qui, sur des logiques à vomir d’enrichissement personnel et de détournements de fonds, ou sur des logiques d’ambition et de préservation mesquine et imbécile de leur petite sphère de pouvoir, au lieu d’être au service du public, se rendent coupables, pour le moins, de non assistance à personne en danger… Et si je vais jusqu’au bout de ma logique, je les accuse d’assassinat et de crime contre l’humanité.

C’est l’histoire d’un projet qui aurait dû avoir du sens.

La drépanocytose est une saleté de maladie comme toutes les saletés de maladies. Celle là est au nombre de celles qui ne se guérissent pas. On ne peut seulement que la soulager. Maladie de la douleur, elle condamne ses victimes, quand la crise se déclenche, à d’atroces souffrances que les anti-douleurs morphiniques les plus forts peuvent à peine atténuer.

Maladie du sang elle peut mener, dans son expression aggravée, à l’accident vasculaire cérébral ou à l’accident cardiaque.

Maladie d’une violence absolue, elle voit naître en Afrique 300 000 enfants atteint d’un syndrome drépanocytaire majeur (SDM) par an [1] ; quatre de ces enfants sur cinq mourront avant l’âge de 5 ans ; 1 malade sur 10 subira un accident cérébral avant vingt ans ; de ceux qui survivront, seul un malade sur deux atteindra l’âge de 50 ans. A-t-on jamais imaginé un enfant de moins de cinq ans faire un AVC ? C’est pourtant le cas… faute de dépistage, faute d’information, faute de traitement de prévention, faute de traitement de soulagement…

Maladie de l’ignorance, elle exige un effort urgent d’information du public et des familles parce qu’elle reste sinon affublée de croyances en des maléfices qui stigmatisent les familles et les malades. Maladie caractéristique des problèmes de santé publique, elle ne peut être oubliée dans des logiques de développement d’une nation. Cette saleté, largement répandue implique des mesures d’information, de formation, de prévention et de traitement ainsi qu’une mobilisation de services d’urgence et de pédiatrie et de tous les secteurs de soins pluridisciplinaires, car elle est multisectorielle (cardiaque, pneumologique, transfusionnelle, neurologique, néo-natale… ). La morbidité, la mortalité qu’elle traîne dans son sillage sont liées à la défaillance d’un système sanitaire, économique, politique et social.

Maladie de la pauvreté, elle ruine ceux qu’elle accule à un endettement et à des soins à vie.

Certains ont engagé leur vie à lutter contre cette saleté.

L’ONG LCDMF, sous l’impulsion vigoureuse de sa présidente, s’est lancée avec rage dans une campagne de lutte contre cette maladie. Elle a assuré depuis sa création il y a 5 ans à Madagascar la prise en charge de quelques 6200 malades sur une campagne de dépistage qui a concerné plusieurs dizaines de milliers de personnes. Soutenus par des sommités médicales de renommée mondiale, les bénévoles de l’ONG, médecins, parents de jeunes malades, volontaires sympathisants, se sont jetés de manière éperdue dans une bataille où l’information des familles, le dépistage néonatal, les traitements de soulagement, l’éducation et la sensibilisation peuvent prévenir si ce n’est soulager les crises et réduire la morbidité.

Il ne s’agira pas de faire la promotion de l’ONG en question ici. La générosité et l’engagement BÉNÉVOLE de ses membres s’en passent. Mais bien de dénoncer un scandale criminel. Des intérêts financiers particuliers, des volontés d’enrichissement de certains, des postures guidées par des conflits d’ambition de certains représentants des pouvoirs publics, de responsables locaux ou nationaux des services de santé, mettent en péril la vie d’enfants… Pardon… ne mettent pas en péril… TUENT des malades, enfants et adultes, en mettant des bâtons dans les roues des opérationnels de LCDMF et en en sabotant les initiatives. Peut-on espérer qu’il ne s’agisse que d’Irresponsabilité, d’incompétence ou d’inconscience ?

La Région de Vatovavy Fitovinany, au Sud-Est de Madagascar, est une région où la prévalence de la drépanocytose est extrêmement forte. C’était le territoire légitime, sur cette zone de l’Océan Indien, pour monter, sur des financements internationaux collectés par l’ONG LCDMF, un Centre Pilote de sensibilisation, de traitement, de dépistage et de soins de la drépanocytose. C’était un projet qui avait du sens. Un milliard d’ariary ont été mobilisés pour bâtir, équiper, faire fonctionner sur trois ans le CRPCD [2] Manakara en question.

Le projet a bien évidemment fait des envieux… Les sommes en jeu ont bien évidemment attisé des appétits et éveillé quelques ambitions et idées de profit. Leur gestion a été largement confiée aux services de santé publique [3] qui insistaient pour en avoir la maîtrise.
On sait désormais le résultat [4] de ces actions menées en dépit du bon sens et à l’encontre des préconisations des gens de terrain.

En termes de politique publique, un principe absolu de responsabilité devrait être de mise : l’irresponsabilité prend en otage le… public. Ce sont des milliers de personnes qui voient mise en jeu leur survie quotidienne quand un responsable de quelque niveau qu’il soit n’assume pas ce qui fait l’essence de sa fonction : servir et préserver le bien commun.

Mais en termes de SANTE PUBLIQUE, l’écho est en l’occurrence d’une violence extrême : il s’agit directement de vie ou de mort de malades… et d’enfants.

Certains sont aujourd’hui à commémorer les morts du 7 Février 2009 en parlant de leur prétendu « assassin »…

Comment qualifieraient-ils ces responsable d’un service public de santé qui usent des fonds destinés à la construction d’un centre de soins pour le bâtir de manière tellement anarchique (bien probablement avec des

inférences corruptives), qu’il soit désormais nécessaire de le rebâtir… et repousser les délais de mise en service… et repousser les délais de fournitures de soins à ceux qui en ont besoin au péril de leur vie… L’avenir nous dira combien sont morts de ne pas avoir bénéficié en temps et en heure des traitements nécessaires qui leur étaient pourtant financés.

Que direz-vous de ceux qui détournent les médicaments censés être gratuits pour soulager les plus pauvres afin de les vendre à ceux qui en ont (ou pas) les moyens... En mettant en péril la vie d’enfants qui auraient pu être soulagés. Que direz-vous de ceux qui doutent de l’intérêt de la mise en place de structures de proximité pour que les malades puissent jouir de soins sans avoir à se déplacer de centaines de kilomètres pour bénéficier d’un traitement. Racisme social ? « Ces pauvres n’ont qu’à venir en centre régional… Ah ils ne peuvent pas se déplacer ??? Ils n’ont qu’à rester chez eux… Ah, ils peuvent souffrir ou mourir faute de soins ??? Tant pis… » Criminels ??? … Assurément …

C’est tout simplement Honteux, Révoltant, Insupportable …

Alors oui… J’accuse… J’accuse ces individus de crime contre le peuple malgache et contre l’humanité. J’accuse parce que ces comportements criminels relèvent ni plus ni moins d’un jury d’assises et non pas seulement de logique de responsabilité civile... Il s‘agit de dizaines de milliers de malades ou de centaines de morts. Des gouvernements sont tombés pour moins que cela.

S’agit-il seulement d’incompétence ?… Ou d’irresponsabilité ?… Ou de cynisme ? Peu nous chaut… Ces comportements sont définitivement à bannir. Et là il est hors de question de seulement s’indigner. Il s’agit d’accuser. Et de dire ÇA SUFFIT…

Ce genre d’histoires n’est malheureusement que trop courante chez nous. On les voit se développer à tous les stades de l’administration, dans toutes les strates de la vie politique. Le plan SIDA a probablement souffert des mêmes dérives. En a-t-on fait un bilan ? Qu’a-t-on fait de cet argent destiné sensément à soigner les plus démunis ? Et si on tolère ces détournements, ces actes de corruption, ayons en tête que chaque centaine de milliers d’ariary détournée de sa destination publique par un quelconque cacique, fonctionnaire, ou même simple citoyen représente un mois de traitement d’un enfant malade (antibiothérapie, antalgiques, acide folique, eau, compléments alimentaires… )… et qu’il s’agit de vies que l’on prend en otages… Il est temps de le dénoncer… Notre président a dit s’engager contre la corruption. On l’attend

Des esprits « brillants » se sont gargarisés d’un FITIAVANA dans la devise de la 4eme République… Si on ne parlait pas stupidement d’amour mais simplement de respect, de responsabilité vis-à-vis de l’autre. De respect de soi-même… Nous ne sommes pas des Babakoto parait-il. Sur ces coups là, il serait temps de le prouver… Il serait temps d’affirmer qu’on est capable de ne plus s’attacher à nos besoins primaires pour prendre pleinement nos responsabilités sociétales.

Le pays n’en serait pas là où il en est, si ce genre de comportements n’était pas banalisé. À quand un projet de loi qui instaurerait la notion de Crime Economique contre la population ?

Et qu’on ne vienne pas nous parler de Fihavanana… Sordide hypocrisie.

Bien à vous tous.

Patrick Rakotomalala (Lalatiana PitchBoule)

Notes

[1À Madagascar, on caractérise statistiquement 180 porteurs de la maladie sur 2000 enfants de 0 à 5 ans ; 23 d’entre eux souffrent d’un SDM (syndrome drépanocytaire majeur)

[2Centre de Référence sur la Prise en Charge de la Drépanocytose

[3L’UGP a reçu précisément de la DCI de Monaco une dotation de 220 000€ pour la création, l’équipement, les frais administratifs (?) et les activités du programme. Les fonds attribués par Pierre Fabre ont été directement gérés par LCDMF.

[4Ne cherchez pas à retourner la photo. Le plafond qui tombe est bien en haut de l’image. Et les fenêtres sont bien montées en dépit du "bon sens".

60 commentaires

Vos commentaires

  • 12 février 2014 à 08:40 | rayyol (#110)

    Enfin l on commence a se revolter contre cette pourriture qui gangrene la vie des Malgaches Esperons que le nouveau president ne fera pas de quartier a ces voleurs tricheurs incompetents criminels qui pourissent la vie de leur semblables .Que leurs tetes tombent pour faire changement Fini ce culte de l impunite

    • 12 février 2014 à 08:42 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Un militaire coupable c est un militaire radie ou emprisonne .Un elu coupable meme chose Pas de chasse gardee.Tous sur le meme pieds .

    • 12 février 2014 à 09:11 | Bernard SG (#8172) répond à rayyol

      La transition 2009-2013 a certes exacerbé la prévalence de ces pratiques corrompues et parfois meurtrières mais cela fait des décennies que le milieu de la santé publique est notoirement pourri.

      Dans les hôpitaux publics, des médecins, professeurs émérites, refusent de soigner si les malades ou leurs familles ne leur versent pas de substantiels dessous de table. Certains choisissent délibérément des actes médicaux complexes et risqués, juste pour gonfler la facture alors des étapes de traitements plus légers n’ont même pas été tentées.

      Tout le reste est à l’avenant ; chacun en a vécu directement ou indirectement l’expérience.

      Le souci c’est que les usagers victimes de ces pratiques les subissent dans la passivité. Pour autant que je sache, il n’y a jamais eu dans l’histoire de Madagascar d’action judiciaire civile ou pénale contre les auteurs de ces actes de "malfaisance médicale". Les auteurs continuent donc de plus belle, absolument certains de leur impunité.

    • 12 février 2014 à 12:20 | rayyol (#110) répond à Bernard SG

      J en ai subi ainsi que ma famille .Encore hier a Toliara si vous ne connaissez pas une personne competente pas un medecin ils s en foutent. Un infirmier ou pharmacien de preference recommender vous avez des chances de survivre sinon vous etes mort

    • 12 février 2014 à 13:43 | Iloniaina (#8178) répond à Bernard SG

      Effectivement les usagers ont "pris l’habitude" de vivre et ou de subir ce genre de chose à Madagascar... le "atao ahoana moa fa dia izay no izy" est devenue expression courante. Il est temps de dire non, de dire que les choses peuvent être autrement... encore une "chance" que tous les acteurs de santé et ou tous les fonctionnaires ne sont pas tous à mettre dans le même panier, car des personnes intègres et engagées et douées dans leur fonction , cela existe encore à Madagascar ... alors puisqu’il est encore possible de faire autrement et positivement dans l’intérêt de tous, il est temps de ne pas laisser nos valeurs Malagasy se faire souiller par des minorités qui gangrène le système et surtout bafoue les droits fondamentaux de nos concitoyens !

    • 12 février 2014 à 18:07 | Iloniaina (#8178) répond à Bernard SG

      Des pratiques de ce genre se multiplient mais par contre, il existe de plus en plus de personnes qui refusent de collaborer dans ce genre de système .. s’ils ne le disent pas ouvertement, nous connaissons des familles entière qui préfèrent "migrer" un temps le temps d’un soin, long vers une autre région, que de cautionner des dessous de table d’un médecin véreux .... des diagnostics de cancers non existants, des opérations à réaliser et qui ne devraient pas ... l’ordre des médecins a aussi sa responsabilité et il faudrait que les usagers remontent plus souvent les problèmes rencontrés pour que ces pratiquent ne puissent continuer et ou commencent à se heurter à un mur de "silence" !

  • 12 février 2014 à 08:43 | Isambilo (#4541)

    Entre la délation et l’accusation il y a un grand fossé d’ordre éthique. Il est temps de mettre des noms sur les responsabilités chaque fois que cela est possible. Dans le cas présent le nom de l’entreprise devrait être connu, ainsi que le nom du ou des responsables du ministère de la santé en place.
    Il faut arrêter les formules ellyptiques.

    • 12 février 2014 à 09:35 | Boris BEKAMISY (#4810) répond à Isambilo

      j’adhere à 100% à ce Message d’Isambilo pour Lalatiana

      Que PITBOULE va au fond de sa logique pour nous donner des NOMS/ORGANISMES COUPABLES ainsi il aide vraiment les decideus à etre plus EFFICACE dans la lutte contre ces genres des GENEROSITES LOUCHES !

      A ce stade ,Cette EXITATION MOLLESQUE de LALATIANA est RIDICULE !

    • 12 février 2014 à 09:49 | Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY

      Arrête de glapir et retourne dans ton cocotier !

    • 12 février 2014 à 12:29 | rayyol (#110) répond à Boris BEKAMISY

      Il y a un debut a tout ces pratiques existent et depuis fort longtemps .Des noms .Comment mettre des noms . La pomme descend de l arbre et ne remonte pas C est a nos elus de commencer a faire le ménage par le haut .Frapper dur faire des examples .Vous allez voir que le bas va s ajuster vite La peur est la meilleure conseilliere quand la conscience s en fout

    • 12 février 2014 à 13:49 | Iloniaina (#8178) répond à Isambilo

      Nous sommes loin de la délation et des accusations pure et dure ... on ne peut poster et ou s’insurger sur des faits aussi graves (et encore tout n’est pas dit ici) sans qu’il y ait des preuves et ou des faits avérés... Les responsables de ces dérapages sont parfaitement au courant de ce qui se passe. Nous n’avons qu’un seul Ministère de la Santé Publique, d’après ce que je sache à Madagascar ... citer des noms ?? le "ce n’est pas moi, c’est l’autre " on le sait depuis toujours ... il est question aujourd’hui de réveiller la conscience publique sur un domaine qui leur appartient : leur santé ! Nous ne serions pas à des dérives pareils en 2014 si l’accès aux soins à Madagascar, la prise en charge de la santé, de l’homme dans son intégralité était respecté depuis toujours.

  • 12 février 2014 à 09:35 | Paulo Il leone (#6618)

    Bravo d’avoir le courage de dénoncer ces pratiques qui sont malheureusement la norme plutôt que l’exception dans ce pays !
    Pas besoin de creuser bien profond pour trouver la raison des malheurs récurrents de ce pays : il existe à Madagascar une véritable culture d’impunité et de malhonnêteté !
    Je crois que pour commencer les Malgaches devraient rayer le mot "fihavanana" de leur vocabulaire : il entretient une dangereuse illusion, et cette hypocrisie bien malgache ne fait que renforcer la "culture" de malhonnêteté et d’extrême égoïsme qui est bien ancrée aussi bien chez les riches et les "zintellectuels" que chez les illettrés et les indigents.
    Il est temps de faire le ménage dans cette gigantesque écurie d’Augias !

    • 12 février 2014 à 10:02 | Stomato (#3476) répond à Paulo Il leone

      Comme vous disiez très bien (???) :
      >>12 février 09:49, Paulo Il leone (#6618) répond à Boris BEKAMISY (#4810)
      Arrête de glapir et retourne dans ton cocotier !<<

      C’est incontestablement un bon moyen de résoudre un problème de société.
      Enfin de société Malgache si l’on accepte de considérer qu’elle existe encore !

      A force de traiter les problèmes par le mépris, on finit par traiter les gens avec mépris.
      Cela se voit tous les jours.
      Et le problème soulevé par l’éditorialiste est un résultat direct de ce mépris que pratique un nombre de plus en plus grand de Malgaches.

    • 12 février 2014 à 10:04 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      La définition de "fihavanana" a été dévoyée par les missionnaires chrétiens. Le "fihavanana" définit les relations entre parents ( on peut aller jusqu’à 7 générations puis vient la génération "fahavalo", c’est à dire étrangère). C’est devenu un prétexte pour couvrir des actes délictueuses en faisant appel à une solidarité qui n’a pas lieu d’être.
      Ce que vous qualifiez d’hypocrisie "bien malgache" est une conception visant à éviter de porter atteinte à l’autre. Elle est tout aussi respectable que la fausse famillarité du sud-est de la France. Il ne viendrait à l’esprit de personne de qualifier les Normands de personnages indécis.
      Donc utilisons ce terme à bon escient.

    • 12 février 2014 à 10:37 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      L’étymologie est une chose, la pratique quotidienne en est une autre ! Or il faut bien admettre que ce terme est aujourd’hui un paravent, un slogan, une banane, qu’on brandit à tout propos, pour se donner bonne conscience, mais qui, comme l’Arlésienne, brille surtout par son absence !
      Le fihavanana est un mythe trompeur comme celui de "Paris, la ville la plus romantique du monde" (xmdr !) ou "la France, berceau des droits de l’homme" !
      Désolé, mais je maintiens mon jugement sur l’hypocrisie (et j’y ajoute la flagornerie) des Malgaches en général (il y a heureusement de nombreuses exceptions), comme trait culturel dominant de ce pays. Cela ne m’empêche pas d’aimer Madagascar et les Malgaches ! Ne dit-on pas "qui aime bien châtie bien" ?

    • 12 février 2014 à 12:32 | rayyol (#110) répond à Paulo Il leone

      Ce mot me fait bien rire fihavanana C est une permission pour sortir la lame et frapper une 2ieme fois

  • 12 février 2014 à 10:09 | jules (#2904)

    Quel beau pays ou pour 1000ar tu risques ta vie , meme ton frere ,ta famille peut te faire passer de vie a trépas pour rien ou si peu.
    La corruption globalisée, la violence généralisée, toutes ses bonnes choses , on les doit a qui ? Merci DJ lapinou....

    • 12 février 2014 à 12:18 | betoko (#413) répond à jules

      D’accord pour la corruption ou la violence ,mais je lui accorde une circonstance atténuante . Posez vous la question pour quoi quand il était ministre des finances Hery Rajaonarimampianina n’ a pas bougé le petit doigt déjà au niveau de la douane ? Au mois de septembre dernier , tous les directeurs des agences de transite sont allés le voir lui demandant de faire quelque chose sur les douaniers autant d’Ivato ,de Tamatave que de Majunga qu’ils arrentent de racketter , il les répondu , désolé ,cela n’est pas de mon ressort . Une réponse qui m’étonne car la douane dépend directement du ministère des finances
      Concernant Andry Rajoelina ,estimons nous heureux car sans lui Marc Ravalomanana serait un dictateur redoutable qui aurait un droit de vie ou de mort à n’importe quel malgache . Il ne l’avait démontré à maintes reprises

    • 12 février 2014 à 14:50 | pragmatik (#8008) répond à betoko

      Vous ne faites qu’ apporter de l’eau au moulin des détracteurs de Tgv et de toute sa clique. Vous êtes bien conscients que ce sont des gens malhonnêtes c’est ça le pire !
      votre haine de ra8 vous fait accepter toutes les dérives. Pour vous c’est tout sauf ra8, même si on devait élire la dernière des ordures au poste de président.
      En somme vs n’êtes pas très objectif...

    • 12 février 2014 à 18:00 | Iloniaina (#8178) répond à jules

       :) Je ne veux pas faire l’avocat du diable ..loin de là .. mais la problématique de l’accès aux soins et pire encore, la prise en charge de la drépanocytose, la première maladie génétique la plus fréquemment dépistée dans le monde et ses dérives d’eugénisme et de discrimination ne date pas de la crise politique de ces 5 dernières années ... Mais par contre, vous avez tout à fait raison lorsque vous dites que la vie d’une personne coûte de moins en moins "chère" aujourd’hui .. ; il faut avoir du courage pour pouvoir alerter et dénoncer ce qui ne va pas aujourd’hui ! Il ne suffit pas de dire ce qui ne va pas, mais de pouvoir faire en sorte que ces alertes et ces indignations soient suivies d’actions concrètes et pérennes !

  • 12 février 2014 à 12:30 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Citer des noms , moi je veux bien ...

    Prenons exemple d’un pays civilisé , démocratique

    La France , vous connaissez

    En 1991 un certain André Hazout célèbre professeur gynécologue , décoré de la légion d’honneur par Sarkozy lui mème etait accusé de viols

    La gente féminine qui travaillait avec lui s’enfermait dans leur chambre la nuit
    de peur d’etre ’agressée’ par ce sieur

    Nous sommes en 2014 , donc ... 23 ans apres , André Hazout est passé aux assises , procés qui selon les experts peut durer des semaines

    Alors , Paulo , mème si des noms , qui pourtant sont connus , seront cités , je doute fort qu’il y aurait un quelconque changement chez nous

    Si vous voulez des détails à propos de ce Hazout , tapez son nom dans Google et vous aurez tout

    A vous de juger

    • 12 février 2014 à 13:23 | Paulo Il leone (#6618) répond à Rakotoasitera Fidy

      Vous faites erreur : ce n’est pas moi qui ai demandé de citer des noms avant d’accuser. Il faurait plusieurs tomes pour publier la liste de ceux qui se sont rendus coupables (et qui continuent) de ces pratiques scandaleuses.
      Au HJRA, certains patients indigents ne peuvent pas être opérés, "parce qu’il n’y a pas d’oxygène", dixit le toubib etnonmoins chef de service !
      Cherchez l’erreur !
      Comment va-t-on faire fonctionner les hopitaux blingbling du dj ? au charbon de bois et à la bouse de vache ?

  • 12 février 2014 à 12:35 | rayyol (#110)

    Il n est pas question de se lancer dans une chasse au sorciere Ce qui est arrive devait arriver .Il est temps de regarder vers l avant ne plus perdre de temps a discuter ce qui aurait du etre A ce jeux tout le monde est perdant

    • 12 février 2014 à 17:44 | Iloniaina (#8178) répond à rayyol

      Ce n’est guère une chasse aux sorcières .. car si on doit vraiment le faire on remonterait bien au delà de 30 ans et plus ... il s’agit ici de dire STOP et que les Malagasy méritent mieux que cela. D’autant plus que nous avons des personnes intègres à Madagascar, oh que oui, ça existe encore de nos jours, sauf qu’on refuse de les entendre et ou de les laisser agir !

  • 12 février 2014 à 13:33 | Turping (#1235)

    Le nouveau président de la République et son nouveau gouvernement devront faire des efforts sur le secteur public de la santé.
    >La paupérisation touche également la santé à part l’économie et le social.
    >Un grand effort à faire du fait que la pauvreté aggrave toujours la maladie à causes des carences alimentaires et d’hygiène .

    La drépanocytose également appelée hémoglobinose ,une sorte d’anémie falciforme se caractérise par l’altération de l’hémoglobine ,la protéine assurant le transport du dioxygène (O2)dans le sang.

    >>>Maladie héréditaire ,plutôt très fréquente dans l’Afrique Subsaharienne , Inde ,Moyen Orient ,Antilles ...dans les pays sous -dévéloppés dans la plupart des cas et aussi dans en Europe (Grèce,Italie) etbassin méditerranéen .
    >50 millions d’individus qui sont atteints dans le monde .
    >Une maladie dont Lalatiana a déjà évoqué les risques comme l’AVC ,les infections à pneumocoque et méningocoque ,....
    >Le manque de fer associé à la maladie peut entraîner de problème grave à cause de la malnutrition des enfants ,et des adultes en Afrique
    ainsi que des hygiènes de vie confortables.

    >Tout le monde n’est pas égal face à la maladie .

    >Souhaitons que les choses évolueront dans le bon sens à Madagascar et aussi les luttes, les inégalités face à la maladie dans le monde .

    • 12 février 2014 à 14:24 | Turping (#1235) répond à Turping

      Bien sûr ,nous dénonçons tous et toutes les corruptions généralisées qui gangrènent ce pays comme le premier fléau du non avancement ,les trafics illicites ,etc....
      >Un pays qui a de grande potentialité à utiliser ses ressources minières ,l’eau ,la terre ,le soleil ,les biodiversités ,etc.....
      à condition de les utiliser à bon escient et le dévéloppement de ce pays qui profite la majorité du peuple malgache mais non pas les corrompus ,les mafieux qui ne recherchent que leurs intérêts personnels à but lucratif non créateur d’emplois.

      >Il y a du pain sur la plache sur tous les domaines .

      >Un travail gigantesque qui devrait s’harmoniser avec les acteurs principaux ( les dirigeants + le peuple) pour créer de la richesse matérielle et humaine .

    • 12 février 2014 à 14:26 | Turping (#1235) répond à Turping

      ...planche....

    • 12 février 2014 à 17:59 | Iloniaina (#8178) répond à Turping

      Un grand merci pour votre commentaire ... au vue de la gravité de cette maladie et compte tenu du pourcentage élevée de celle ci surtout dans la zone de haute prévalence à Madagascar (plus de 18% Minsan PNLD source) .. ; il est dommage de voir si peu et ou une implication mitigée de la part des responsables de santé, nationaux et locaux ... elle est pourtant présente dans tout Madagascar et personnes n’en est épargné ! La drépanocytose est tellement complexe qu’elle oblige forcément les acteurs de santé, les responsables institutionnels à revoir leur copie et à parfaire le système de soins dans les pays concernés à tous les niveaux !

  • 12 février 2014 à 13:37 | tsimahafotsy (#6734)

    Les rédacteurs de MT jouent bien leur rôle de journalistes engagés. Dénoncer et mettre sur la place public toutes les incuries et la corruption généralisée, c’est très bien. Maintenant je les appelle à jouer le rôle de citoyens engagés. Passons à l’action. Poursuivons les trafiquants de BDR et tous ceux qui ont détourné les biens publics par une " class action ". Réflexion sur le modus operandi.

    • 12 février 2014 à 15:00 | Paulo Il leone (#6618) répond à tsimahafotsy

      La procédure de "class action" (= plainte coillective) n’existe pas dans le droit Malagasy.
      De toute façon, avant de parler d’ester en justice, il faudrait déjà comecner par assainir/purger/karchériser/ la magistrature ! Et là y a du pain sur la planche !

    • 12 février 2014 à 15:16 | tsimahafotsy (#6734) répond à Paulo Il leone

      C’est vrai, la " class action " n’existe pas dans le droit malgache mais rien n’empêche les citoyens malgaches de se regrouper et porter plainte devant un tribunal. On peut présager de l’issue mais ce sera un message fort envoyé à tous les mafieux au pouvoir. A force de dénoncer sans rien faire, çà fait mourir de rire les pourris !

    • 12 février 2014 à 16:11 | Paulo Il leone (#6618) répond à tsimahafotsy

      Vous n’avez pas tort ! Rester les bras croisés devant un telle ignominie c’est déjà un peu être complice ! Comme en 2009 quand tout le monde a laissé faire le dj-fou... et maintenant tout le monde se lamente !

    • 12 février 2014 à 19:05 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à tsimahafotsy

      Ah que j’aime bien ces bonnes intentions : des citoyens malagasy doivent se regrouper et porter plainte devant un tribunal !

      Dites vous bien tsimahafotsy que ces plaintes ont bien été déposées il y a un peu plus de trois ans

      Les réponses VERBALES reçues jusqu’à présent etait du style : revenez dans trois mois

      Esperons , mème si nous sommes loin d’ètre des imbéciles , que les nouveaux qui vont remplacer tous ces corrompus dans la justice malagasy
      seront moins attirés par le FRIC et vont accomplir en leur ame et conscience
      leur devoir de MAGISTRAT

      Alors tsimahafotsy , si vous avez une piste ... faites nous signe

      En toute amitié

  • 12 février 2014 à 13:50 | Jipo (#4988)

    Lalatiana merci pour ce j’ accuse ...
    sera-t-il entendu, le rapprochement avec toutes les autres strates, ministères , services de la société sera-t-il fait ?
    Prendre " pierre " pour lancer à paul, voir l’ un pour taper / l’ autre , ce que vous dénoncez existe depuis l’ indépendance et n’ a fait que s’ empirer au fil du temps .
    La corruption a gangréné tous les échelons de la société Malagasy, et n’ ose croire que vous espériez que Hery qui n’ a fait que profiter de ce système : punisse ses collaborateurs, au risque de sa vie, que voulez vous réellement qu’ il fasse pour éradiquer non seulement la partie apparente de l’ iceberg, mais le karchérise tout entier .
    Je ne cesserai jamais de rappeler cette histoire de don de la croix rouge Suisse de 5 landrover dans les anées 80 ou une fois arrivées à Tamatave, l’ ingénieux président a eu la lumineuse idée de demander aux Suisse de s’ acquiter de 300% de droits de douanes sans oublier / le transport également , la suite ? vous la chercherez au fond du port ...

  • 12 février 2014 à 14:39 | olivier (#7062)

    Beaucoup de gens sur ce forums, tous plus brillants les uns que les autres...rêvent éveillés..

    Ils rêvent d’une gloire passée..
    ils rêvent de détenir une vérité salvatrice..
    Ils prennent en exemple la France...pour justifier l’injustifiables..un peu comme si l’on comparait la formule 1 et la course de sacs...

    Soyons sérieux !

    92% des gens de ce pays crèvent de faim, et les 7.99% restant s’en moquent !

    Qu’ils soient médecins corrompus (et je connais aussi bien le sujet que les forumistes qui ont fait part de leur témoignage plus haut..)..

    Qu’ils soient juges corrompus..(pléonasme évident)

    Qu’ils soient militaires bedonnants et inutiles !

    La différence avec la France, chers messieurs les "cépamafôtes" en chef, elle se situe dans le degré de pauvreté....

    La corruption inadmissible...le fihavanana IMBECILE ( je ne dénonce pas un voleur...ce n’est pas "gentil")....Sont des maux à soigner de toute urgence dans un pays en état de déliquescence..

    Mais bon...

    Continuez d’ergotez sur la constitution ou je ne sais quel autre détail imbécile..

    Vos discussions stériles et inutiles ne laisse présager rien de bon..

    Sans bon diagnostique...pas de traitement efficace..

    OR

    • 12 février 2014 à 14:56 | pragmatik (#8008) répond à olivier

      la france est en effet un très mauvais exemple. Fais ce que dis mais ne fais pas... avec ses manoeuvres françafricaines elle est responsables comme les politik Gasy de la situation.

    • 12 février 2014 à 15:09 | Paulo Il leone (#6618) répond à pragmatik

      Ta susceptibilité à fleur de peau est un exemple de la mentalité et des maux que Olivier vient de dénoncer dans son post !
      Autrement en pointant sans arrêt la France du doigt, tu te mords la queue (sans jeu de mots !), tu tu donnes bonne conscience à peu de frais et tout continue d’aller pour le mieux dans le meilleur des mondes malgaches possible...puisque tout-a-cé-la-fôte-à-la-phrance !
      "Ah ! que ne revenons-nous pas au bel âge d’or de la glorieuse civilmasiotn malgache, quand la reine sorcière défenestrait et torturait les méchants chrétiens colonisateurs qui se mêlaient de vouloir abolir l’esclavage et autres jolies pratiques ancestrales comme l’assassinat des enfants jumeaux etc etc etc..."

    • 12 février 2014 à 15:22 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      bonne idee

      parlons de la francafirque 1972-1996..

      Je vous ecoute Pragmatik... :)

      Merci paulo..

       :)
      désolé pour les fautes grossieres

    • 12 février 2014 à 15:26 | tsimahafotsy (#6734) répond à olivier

      C’est malheureux à dire mais quand on est dans la détresse et que toutes vos facultés mentales sont annihilées pour réfléchir à une issue réaliste et pérenne, il ne reste plus que le rêve de votre vie passée pour s’accrocher à la dure réalité. Enlevez le rêve et effacez le passé et c’est le suicide assuré !

    • 12 février 2014 à 15:36 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      C’est la raison pour laquelle nous assistons à une grandiose spectacle de cirque sur les forums et à Madagascar !

    • 12 février 2014 à 17:50 | Iloniaina (#8178) répond à olivier

      Vous êtes très loin de la vérité en ce qui concerne " les rêveurs éveillés" ... non seulement il s’agit ici d’interpeler mais d’actions et sans attendre après qui que ce soit pour continuer et croire que des choses sont possibles à Madagascar ... la France n’est pas la seule référence, nous avons des valeurs qui sont les nôtres à Madagascar et des valeurs saines, heureusement que tout le monde n’est pas souillé et qu’il existe encore des personnes intègres .. (oh que oui ça existe) ! des actions en ce sens ont déjà commencé et ils vont toujours continué tant qu’il restera ne serait qu’UNE seule personne digne d’intérêt à Madagascar !

    • 12 février 2014 à 17:54 | Iloniaina (#8178) répond à tsimahafotsy

      Non Mr Tsimahafotsy ...affronter la réalité de face et même si ça fait mal n’entraîne pas forcément au suicide assuré ! les obstacles sont faits pour être franchis et non observés d’en bas encore moins leur tourner le dos ! Le suicide n’a jamais été une échappatoire...

    • 12 février 2014 à 17:55 | kofboay (#7865) répond à olivier

      Le problème c’est que l’écrasante majorité des gens sont dans un tel état de dénuement que le parallèle avec un bateau qui coule est tout à fait pertinent. Sur un bateau visiblement en train de couler, c’est l’instinct de survie qui prend le dessus. On cherche d’abord à sauver sa peau avant, éventuellement, de chercher à sauver quelqu’un d’autre. Si pour se sauver il faut noyer quelqu’un au passage on n’hésite pas. Dans ce genre de situation seuls les plus forts, les plus malins ou les plus chanceux (les 7.99%) s’en sortiront. Le reste (les 92%) crèvent sous les yeux soulagés des rescapés. Le pays en est là. Les gens sont devenus entièrement immunisés à plus miséreux que soi. C’est le samy mandeha samy mitady dans sa version extrême. C’est-à-dire samy mandeha samy mitady samy manitsaka.

    • 12 février 2014 à 18:14 | olivier (#7062) répond à tsimahafotsy

       :)
      merci
      OR

    • 12 février 2014 à 19:31 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à olivier

      Ok dokotera !

      Donnez nous donc un bon diagnostic et des traitements efficaces

      Les 92°/° de créve-la-faim et les 8°/° qui s’en foutent , avouez que c’est un peu court olivier

      Mais j’espère que vous ne faites point parti de ces 8°/° ... et encore moins des
      92°/°

    • 12 février 2014 à 21:10 | vonona (#2312) répond à Iloniaina

      Vous êtes bien positif. Donnez-nous alors les noms des personnes qui sont encore intègres dans ce milieu à Madagascar car j’ai vraiment soif de les connaître.

    • 14 février 2014 à 22:05 | pragmatik (#8008) répond à Paulo Il leone

      Réveilles toi Paulo ! je cites 2 responsables : la politique Françafricaine de l’Elysée et les politiciens Malgaches.
      La France comme d’autres pays développés (les States pour ne pas les citer), n’hésite pas à user de pratiques mafieuses pour protéger ses intérêts, quitte à fomenter des putschs.
      Plonges-toi dans l’affaire ELF, c’est très édifiant !
      L’Afrique toute entière foisonne de ces pratiques indignes qui condamnent des peuples à la misère.
      Qu’il soit de droite ou de gauche, le gouvernement en place a tjrs suivi la même ligne de conduite. Mitterand figure du PS n’a-t-il pas approuvé la politique de Ratsiraka en son temps ? Quand on sait le dictateur que c’était !

      A propos de la colonisation :
      A quoi a servi la colonisation ? hein ? à apprendre au pauvre petit indigène de Malagasy à mettre un pantalon à moins que ce ne soit pour l’évangéliser ?
      Laissez moi rigoler mais doucement mes très chers Paulo et Olivier(PaulOlivier).
      Où bien à s’accaparer les richesses de la colonie ? l’essence même de la colonisation si si. Tu connais la réponse... Le mythe de la France Généreuse qui sauve tout le monde n’est-ce pas ?

    • 15 février 2014 à 05:41 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à olivier

      PAS MAL ET BIEN VU !

      MERCI OLIVIER !

  • 12 février 2014 à 17:29 | vuze (#918)

    Lalatiana,

    Je pense que nous partageons tous votre ras-le-bol mais comme le disent certains forumistes, donnez des noms. Cela aidera à faire avancer le Schmilblick je pense...

    Est-ce la ministre de la santé en cause ? Ou c’est plutôt local ?

    • 12 février 2014 à 21:07 | vonona (#2312) répond à vuze

      Je ne pense pas que c’est le ministre ou le représentant local qui est fautif, c’était carrément le système instauré de 2009 à 2013.

      Pour moi, c’est celui qui a mis Madagascar dans ce système qu’il faut bannir. Le reste n’a fait que ce qu’on leur inculqué.

  • 12 février 2014 à 17:34 | kofboay (#7865)

    La corruption est le plus grand fléau qu’un pays puisse connaître en temps de paix. Elle sape et fauche absolument tout. Elle tue des gens en masse comme le montre cet article. Résoudre ce problème est, à mon avis, la priorité absolue pour le pays. Le trafic de bois de rose et les problèmes d’insécurité ne sont que des conséquences de la corruption généralisée provoquée par la défaillance totale de l’état. S’attaquer individuellement à chaque problème ne servira à rien sans une guerre généralisée et impitoyable contre la corruption sous toutes ses formes.

    Et merci à l’éditorialiste de faire un billet sur autre chose que de savoir si 2009 a été un coup d’état ou pas. C’est un bol d’air frais même si thème abordé est d’une tristesse absolue. Mais c’est aussi le devoir des journalistes de dénoncer ce genre de situation, et pas uniquement de tourner en rond autour des auteurs d’un putsch ayant eu lieu il y a 5 ans.

  • 12 février 2014 à 18:05 | rasalama (#8180)

    Le coup de gueule est très bien car il sensibilise l’opinion, dont c’est le but d’ailleurs. Mais, il faut absolument porter l’affaire, et bien d’autres, devant la justice. Qui pour le faire car il faut des moyens logistiques ? Je rappelle juste que le Fihavanana, tout comme l’amour de son prochain, ne se substitue pas aux tribunaux...

  • 12 février 2014 à 21:02 | vonona (#2312)

    J’adhère à 100% avec les dires de Lalatiana. Bravo, en vous lisant, j’ai de l’espoir pour Madagascar.

    Maintenant, il faudrait porter l’affaire auprès du tribunal international car ça ne sert à rien de l’instruire au tribunal Malagasy. Ce sont tous des pourris. Ce sont des actes graves contre l’humanité.

    • 12 février 2014 à 21:31 | Inglewood (#6780) répond à vonona

      L’institution judiciaire à Madagascar est larvée par la corruption .
      J’attends de ce Président de la République les priorités de ses réformes des institutions de l’Etat.
      Que va -t-il prioriser le politique ou le technicien, dans ses nominations ?
      Mes appréciations vont se marquer, dès la/les premières nominations.
      Le cahier des charges a déjà était rédigé par la CI. Sic !

  • 13 février 2014 à 04:40 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Vivement de telle chronique de temps en temps et même plus souvent après la mise en place du 1° Gouvernement de la IV° République qui a du pain sur la planche dans tout domaine ...

    Lalatiana veut tout simplement dire que le service public laisse à désirer, que les responsables sont inconscients de leurs responsabilités, que ce sont des ASSASSINS ET BOURREAUX sans le savoir ..., inconscients et inconséquents.

    Effectivement, comme M/car est loin des gels à moins 5° et + pendant quelques jours et semaines où la nature ne se nettoie pas ... , les parasites et microbes "s’épanouissent" pour véhiculer leurs "avoirs" malsains et nuisibles ... faute de propreté, de salubrité.

    Lalatiana veut mettre à l’index cette manque d’hygiène généralisée source d’épidémie et d’endémies chroniques (sery, kohaka, ... lava reny ).

    On veut pas que la peste et le choléra s’installent ?

    Ce que Lalatiana soulève relève de la SECURITE SANITAIRE de tout un chacun, pire et sournois que les "mpanendaka sy mpamaky trano ary dahalo".

    Ce n’est pas de la chasse aux sorcières.

    Des noms et des responsables ?
    Je vous les donne sans hésitation :

    C’est nous tous, entités de la vie sociétale :
    - le Fanjakana (Commune, ministères du développement, de la santé, de l’intérieur, de l’équipement...) qui n’entretiennent pas la voirie, l’aménagement des villes, villages, ...
    - Ny tsirairay avy manadio ny tokantranony sy ny manodidina azy. Mila finiavana io, mila miantso ny fandraisan’andraikitry ny Fanjakàna sy ny olona ao aminy .

    Rehefa vita izay, azontsika miandàlana ny SECURITE SANITAIRE : misinda ny sery, kohaka, aretin-kibo, ... izay misioka miadana ary mandrerak’aina na mamely mafy ny zaza sy ny osa ...

    Marina dia marina ny adi-hevitra natolotr’i Lalatiana. Tsy mifidy mpitondra na iza na iza ny fahadiovana sy ny fahasalamambahoaka.

    Cas concret : la voirie à Tanà ne suit pas l’évolution de sa population. C’était fait pour 400 000 habitants et non le double ou le triple ... et on peut bien créer de taxes et contributions locales concernant les "signes extérieurs de richesse" ( grands villas, 4x4, ..., maquereaux, ... ) pour nettoyer la ville. En plus, ces "Ngentroka" sont recensés ... DE LA SOLIDARITE.
    Ce sont pas les idées qui manquent ...
    On veut me flinguer ? ... No probl’ ! Déjà, ’faut me trouver ...

    Il y va de notre santé, de notre épanouissement et de notre bien-être.
    Avec de tels motifs, nous pouvons descendre librement dans la rue sans être infiltré par des voyous et casseurs ... dans le calme et apolitique avec nos banderoles de SECURITE SANITAIRE.

    Le Préfet de Police d’Antananarivo, la Gendarmerie, le Ministère de l’Intérieur, ... n’y peuvent rien ! C’est pas politique !

    Une façon comme une autre d’interpeller nos élus : Le Président Hery Rajaonarimampianina, les députés de l’Assemblée nationale, ... dans la convivialité, dans une bonne ambiance avec beaucoup de sons : aponga, chants, sarombilany, trompettes, ...

    Ce dans le but de nous nous faire entendre et non destituer ou faire un coup d’Etat ! NON ET NON ! ... Et sans représentant de mouvances ou partis politiques.

    Une sorte de grande ballade sur les avenues où on revoit ses anciens amis ... dans un manif’ géant !
    Comme à la Fête de la Musique ... une sorte de grand carnaval spontané, sans meneur où chacun est responsable de ses actes mais encadré et sécurisé par les forces de l’ordre pour éviter tout débordement ...

    APOLITIQUE !

    Génial, non ?

  • 13 février 2014 à 12:15 | Sandry (#7931)

    Lutter contre la corruption ? Un vœu pieux !

    Gangrène qui mine tous les pans de la société, la corruption ne pourrait être combattue et vaincue sans un changement drastique de mentalité. Détrompons-nous, ce n’est pas au Président de la République, ni au nouveau Gouvernement de décréter ce changement, mais bien au niveau de tout un chacun. Une bonne fois pour toute, soyons conscients qu’il n’y a pas de PETITE CORRUPTION !! Une corruption est une corruption qu’elle soit faite par les receveurs des taxis-be au profit des agents de la circulation ou par les mères de famille pressées de voir la copie de l’acte de naissance de leur enfant délivrée par le Firaisana, ou par l’opérateur qui soudoie l’inspecteur des impôts pour falsifier ses déclarations !! Ces pratiques sont à bannir si nous voulons nous en sortir !

    Alors, prendrons-nous la peine de faire la queue comme tout le monde ? D’attendre patiemment notre tour ? De payer ce que nous devons à l’État ?

    • 13 février 2014 à 21:57 | rayyol (#110) répond à Sandry

      Ou commence la corruption>Vous voulez des faits je vous donne un example .Toliara la municipalitee n a pas payer ses employes depuis 3 mois .Au dire dans le moment le maire accapare les sous pour preparer les prochaines elections Que fait un pere de famille sans salaire il s organise.Si vous voulez un service vous devez donner le cadeau .Pas de probleme tout est dans les regles on imite meme la signature du maire il s agit de survie.Si vous payer vous etes servi et vitement sinon ne perdez pas votre temps.Jamais vous n obtiendrez quoi que ce soit Je le sait car je paie pour avoir ce que je veux Et c est vite fait sinon vous pouvez toujours rever

  • 14 février 2014 à 00:07 | kunto (#7668)

    KUNTO ny PATRIOTE MALAGASY d’ANTANANARIVO :
    Les problèmes de MADAGASIKARA ne date pas de 2009 ou 2002 , nous avons ratez le virage de l’indépendance TOUT SIMPLEMENT , au lieu d’apprendre a diriger le pays on se neutralise comme des ennemis . Gasy sabote Gasy et la misère est le seul gagnant , pas besoin d’avoir BAC+10 pour comprendre ça ...
    Aujourd’hui tous avec le Président Mr Hery RAJAONARIMAMPIANINA on verra la suite donnons lui 1 chance .
    QUE DIEU NOUS GUIDE ( déja 2014 ) .

  • 15 février 2014 à 05:38 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Je constate la situation suivante :

    C’est hallucinant que çà intéresse pas mal de monde cette "IMBECILITE IRRESPONSABLE ET CRIMINELLE ".

    Personnellement, je ne suis ni imbécile, ni irresponsable, ni criminel.

    J’aime ma personne sans envie de goûter les crottes de mon nez, même au feu rouge interminable ou dans un embouteillage ... ! Soyez-en sûr !
    Y en a qui le font, je les ai vus, ... et apprécient ...

    Ce qui est vrai, dans le Budget de l’Etat, la vente des 400 voitures (de M Vital) ne sont qu’une goutte d’eau, un petit dossier, parmi les autres plus ou moins sulfureux et opaques (gestion, affectation des dons, aides, subventions internationales, ..., octrois de droits fonciers, licences minières etc, ..., bois de rose, tortues, ...).
    En prime, on ne peut pas disposer illico-presto les produits de la vente aux enchères de ces véhicules ... C’est long, trop lourd, ... A 300 000 000 Ariary brut, ... ce n’est même pas assez pour refaire la route de Tamatave à Foulpointe ...

    Normal que le Président Hery Rajaonarimamapianina a pris ses 1° mesures sur ces transactions et opérations.
    En tant qu’ex-ministre des Finances, en 5 ans, il a pu consulter des dossiers actifs ou « classés à tort » ... Et c’est un expert comptable de formation qui sait lire les contrats, exploiter vite fait les comptes, détecter à vue d’œil les anomalies et discordances ...
    Par discipline, pour ne pas aggraver la situation et pour ne pas semer le bordel, il s’est fait discret ... qu’il continue à observer en tant que Président de la République, de tous les Malagasy et Chef d’Etat.

    A priori, ce n’est pas Hery Rajaonarimampianina qui ose retourner le couteau dans la plaie ... Je ne le connais pas personnellement mais il doit être un « Mpiasaben’Andriamanitra », au sens noble : posé, réfléchi, sérieux avec qui on aime bosser.
    Il veut avancer avec nos acquis malheureux, oublier ces épisodes regrettables et déplorables.
    C’est à la fois un avantage et un inconvénient mais ... avec beaucoup plus d’avantages.
    Rien à voir avec l’emportement fugace de Marc Ravalomanana et avec l’insouciance juvénile d’Andry Rajoelina (j’aime bien quand il est en polo manche courte et jogging, ... comme à une excursion familiale ! Cool !!!) .

    Concernant l’intendance (hébergements, déplacements, ...) des députés lors de cette session extraordinaire du 18 Février 2014, aucun souci à se faire. Normalement c’est pris en charge par la Communauté internationale qui assure la mise en place des institutions démocratiques à M/car ... On n’y est pas encore !
    Normal que la Communauté internationale booste Hery Rajaonarimampianina à nommer le + rapidement possible le 1°Ministre avec ... à la sortie le déblocage de tous les fonds gelés (ou surgelés) destinés à M/car depuis 5 ans.

    C’est un des motifs des « entêtements » de Ratsiraka, Ravalomanana et Rajoelina et autres ... pour « revenir » au pouvoir ou pour y rester (des millions de dollars et d’euros, ... vont être débloqués !!! Cà rend fou certains ...!).
    C’est pas pour eux ! ...

    La III°République et le Gouvernement de Transition sont révolus.

    On est bien en IV° République. Non ?

    Il est temps qu’on change de méthodes de gestion, de répartition, de suivi, de contrôle, de supervision ... de toutes ces aides, coopérations, subventions ... où le Conseil d’Etat, la Cour des comptes, le Samifin, le Bianco, les services des finances (Fisc, Douanes, Fraudes, ...) doivent jouer un rôle d’information, dissuasif et répressif ...
    Du général au particulier ou inversement et en coopération et mutualisation. C’est un des moyens pour bannir la corruption et gabegies qui minent tout développement, les relations sociétales et institutionnelles (contre les « tsolotra », impôts parallèles non recensés, échappant à la Comptabilité des finances publiques, ...).

    Tout comme la F.I.S., etc ... l’Omnis, le Samifin, le Bianco et autres peuvent être supprimés et remplacés par d’autres plus regroupés, ... (rien que par économie de budget de fonctionnement, etc ...).

    Tout dépend de la stratégie d’exécution et de conception de l’organigramme du Président Hery Rajaonarimampianina qui est une fausse « tortue ».( A protéger, à ne pas exporter comme un des nôtres difficile à rapatrier ... !!! Quel souk !).

    Après la mise en place assez longue du Gouvernement et des institutions-clés, ... çà va booster et démarrer très vite !!! Soyez-en sûr !

    Il est conseillé à tout un chacun, par sécurité, d’attacher sa ceinture ou tenir la barre de sécurité ...

    « Ny mahery tsy maody tsy ela velona », selon la sagesse du Ntaolo.

    J’espère que je n’ai pas dit une imbécillité ... pour ne pas froisser ce forum à la gâchette à fleur de peau ...

  • 16 février 2014 à 23:16 | notsag (#8189)

    Il est évident que dans un état où tout est permis et sans contrôles, chacun fait ce qu’il veut. Les lois ne sont pas appliquées et il suffit de monnayer pour avoir raison.
    L’île de la Réunion qui ne se trouve qu’à un jet de pierre de l’île de Madagascar applique les lois qui sont les mêmes pour les riches que pour les "pauvres". Essayer donc de glisser un billet de banque à n’importe quel flic français et vous vous retrouvez illico presto au tribunal pour corruption de fonctionnaire.
    Madagascar ne sortira jamais de l’ornière. C’est une évidence car les us et coutumes ne changent que si des têtes tombent avec une guillotine bien aiguisée. Cela fut le cas en France en 1787, voilà plus de 2 siècles.
    Certains français croient également pouvoir transgresser les lois parce qu’ils font partie de l’élite gouvernante, mais ceux là aussi la loi les rattrapera un jour quand leur immunité parlementaire cessera.
    Donc pour faire face à la pauvreté, il faut d’abord respecter les lois du pays.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS