Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 mai 2021
Antananarivo | 07h05
 

Politique

A propos des candidats aux législatives

Carences de la communication officielle ?

jeudi 24 octobre 2013 | Valis

Le conseil des ministres de ce mercredi 23 octobre s’est de nouveau penché sur la situation des fonctionnaires d’autorité et des autorités politiques ainsi que des Maires, ou de leurs adjoints, candidats aux premières élections législatives de la Quatrième République. Il a rappelé que la nomination des chefs de région, candidats aux premières élections législatives de la 4e République, sera abrogée et que la gestion des affaires courantes sera assuré par les secrétaires généraux jusqu’à la désignation des chefs de Région intérimaires. Pour le cas des ministres candidats, un décret d’abrogation sera pris incessamment.

Et le conseil des ministres a diffusé de nouveau la liste des autorités concernées par ces mesures ou ce qu’il entend par autorités politiques et fonctionnaires d’autorité civile ou militaire.

Ce que le citoyen n’a pas compris ou ce que le conseil des ministres n’a pas pris en compte, c’est la force des « sergents recruteurs » ou des personnalités de proximité. Certes le Maire et ses adjoints sont cités comme faisant partie des autorités politiques mais leur cas n’a fait l’objet d’aucune précision alors même qu’ils ont les plus proches de la population. On se demande en effet si le gouvernement est conscient de la force et de l’emprise des chefs de circonscription médicales et scolaires ou les chefs de zone sur les populations rurales. Quand le chef de circonscription scolaire se présente comme candidat, aucun autre enseignant de la circonscription n’ose plus se présenter ou retire sa candidature de peur d’être affecté. Le même scénario est vécu quand il s’agit d’un maire qui se porte candidat. Et l’on s’interroge si les prolongations du délai de dépôt de candidature pour les législatives n’auraient pas été motivées par de telles manœuvres aux fins de clientélisme en vue d’une majorité d’un groupe au Parlement – la constitution de ce groupe de soutien à Andry Rajoelina ne serait pas étrangère à cette tactique.

Ci-après la liste des autorités politique et des fonctionnaires d’autorité.

- Autorités politiques :

  • Chefs d’Institution
    • Président de la Transition
    • Premier Ministre, Chef du Gouvernement
    • Président du Conseil Supérieur de la Transition
    • Président du Congrès de la Transition
    • Président de la Haute Cour Constitutionnelle
    • Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition
  • Membres de l’Exécutif
    • Membres du Gouvernement
    • Chefs de Région
    • Présidents de Délégation Spéciales de Communes

- Fonctionnaires d’autorité civile ou militaire :

  • Chef de Cour
  • Chefs de Juridiction
  • Inspecteurs d’Etat

Tous :

  • Secrétaires Généraux, Directeurs Généraux, Directeurs des Ministères, de la Vice – Primature, de la Primature et de la Présidence de la Transition
  • Directeurs Régionaux et Interrégionaux des Ministères
  • Contrôleurs Généraux de la Police Nationale
  • Inspecteurs Généraux de la Police Nationale
  • Chefs de Districts
  • Commissaires et Officiers de Police
  • Inspecteurs de Police
  • Payeurs et Receveurs Généraux
  • Trésoriers Généraux et Percepteurs principaux
  • Receveurs des postes et des régies financières ainsi que leurs Délégataires respectifs

- Autres catégories :

  • Membre de la Cour Electorale Spéciale
  • Membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition
  • Membres du Conseil de Réconciliation Nationale (FFM)
  • Membres du Comité de Suivi et de Contrôle de la mise en œuvre de la Feuille de Route

41 commentaires

Vos commentaires

  • 24 octobre 2013 à 09:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour et bonne journée à tous.

    Soyons reconnaissant/redevables, c’est le conseil de Grand-père et il s’applique sans modération et à toutes les situations.
    Concernant les prochaines élections on va l’utiliser à bon escient en prodiguant les conseils suivants relatifs aux cinq doigts de la main :

    1- Pour les électeurs qui n’ont rien reçu durant la propagande, ils ont les choix entre les 33candidats.
    2- Pour ceux qui ont reçu des articles/de l’argent de propagande d’un seul candidat doivent voter pour ce candidat.
    3- Pour ceux qui ont reçu des articles/de l’argent de propagande de plusieurs candidats doivent les évaluer et voter pour le meilleur offrant d’entre eux.
    4- Il faut éviter "LE VOTE BLANC" matérialisé par l’absence de signe ou d’emprunte digital à l’endroit réservé pour cela relatif aux 33canditats car c’est une porte grande ouverte à la fraude (il suffit que les membres du bureau de vote s’entendent pour cocher un candidat de leurs choix et le bulletin sera validé).
    5- Pour faire "LE VOTE BLANC" les électeurs doivent cocher plusieurs candidats à la fois.

    La pensée du jour :

    « Il faut affronter la réalité avec une pointe d’humour ; autrement, on passe à côté. » Lawrence Durrell

    • 24 octobre 2013 à 10:17 | FANTOMAS (#7269) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Pour la CENIT, tout est sous controle !

    • 24 octobre 2013 à 10:32 | Isambilo (#4541) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Si un candidat ou plusieurs vous ont offert de l’argent ou d’autres babioles ou vous ont promis telle ou telle chose, ne vous gênez surtout pas. Votez pour qui vous voulez parce qu’on ne peut pas vous acheter.
      C’est encore la meilleure sanction contre des candidats qui vous prennent pour des moins que rien.
      Au nom de quoi un fonctionnaire n’a pas le droit d’être candidat à des élections ? Si un enseignant n’ose pas se présenter parce que son supérieur hiérarchique se présente, c’est que l’enseignant a des convictions à deux sous.

    • 24 octobre 2013 à 12:02 | Olona malahelo (#7374) répond à FANTOMAS

      A Madagascar, rien n’est sous contrôle. On apprend de source sûre que 300 000 bulletins de vote pour demain ont d’ores et déjà été subtilisé. Le soupçon se porte sur quelques candidats. C’est leur fond de commerce. Gagner à tout prix. Ils ont fait campagne à coup de millions d’euros par candidat (budgets jamais atteints même dans les pays riches sauf USA). la preuve à voir sur http://www.tv5mondeplus.com/video/19-10-2013/jt-afrique-181013-547564
      Les candidats modestes font avec les moyens du bord.
      Le pays a besoin de renouveau et surtout un candidat qui croit en la capacité de Madagascar à sortir de cette image de pauvreté permanente alors qu’il est riche. J’ai écouté le candidat DOFO Michael Brechard, il porte le numéro 12. Il m’a convaincu.
      http://www.youtube.com/watch?v=prP10uT3ZMw
      J’espère que vous aussi, vous ne vous trompez pas demain. Agissez mais pas uniquement parler. Prenez en main le destin de notre pays, vous les intellectuels et ne vous laissez pas berner par des bac chiche habituels qui pourrissent la vie de nos concitoyens et qui faussent les rapports entre humain.
      La fin est proche pour ceux qui ont fauté.

    • 24 octobre 2013 à 12:32 | Isandra (#7070) répond à Olona malahelo

      C’est encore un autre intox, pour anticiper leur défaite,...vous savez que JLR a de chance maigre pour gagner,...du coup, il faut chercher de motif pour contester ces élections,...Le peuple Malagasy n’est pas dupe,...

      Vous pouvez racontez, balancez comme vous voulez, mais le vent du changement souffle à Mada, la force nouvelle est au seuil de nos porte,...!

  • 24 octobre 2013 à 10:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour alamino 809

    Comment faire pour satisfaire tout le monde (CI, Institutions déjà en place et les citoyens)/pour obtenir le meilleur consensus possible car il ne s’agit pas seulement d’un vide institutionnel à combler mais des postes déjà occupés ? Par quels artifices juridiques ?
    Si vous pensez faire un coup d’état, Est-ce opportun ? Il faut l’évaluer sinon on risque de trouver une solution/un remède pire que le mal lui-même.

  • 24 octobre 2013 à 11:08 | Jipo (#4988)

    Que de titres pompeux & présomptueux tant que : " GENERAUX " pour une inefficacité et incompétence pareille , A l’ évidence, le genre de l’ apparence est suffisant, pour faire le sacristain .

    • 24 octobre 2013 à 11:21 | vuze (#918) répond à Jipo

      Mêlez vous de vos oignons ! Personne ne vous a rien demandé....

    • 24 octobre 2013 à 11:45 | Mihaino (#1437) répond à Jipo

      Vous m’avez devancé JIPO car j’allais écrire ces "titres pompeux & présomptueux ...".
      - Sont-elles vraiment efficaces, compétents , honnêtes ...toutes ces hautes personnalités occupant des postes bien rémunérés avec les accessoires exorbitants (carburant, logement ...).??? Très BUDGETIVORES !!!
      - Sont-elles recrutées par voie de concours ou juste nommées grâce à certains critères ??? (diplômes, connaissances , amitiés, recommandations).
      - N’est-il pas opportun actuellement de réduire certains postes et d’appliquer une véritable politique de rigueur et/ou d’austérité car nous entendons tous ici ou là que la Caisse de l’Etat est vide ??!!
      - Enfin, il est vivement recommandé de ne plus exercer 2 ou plusieurs fonctions simultanément !

    • 24 octobre 2013 à 18:30 | leclercq (#4410) répond à vuze

      Eh oh le vuze , Madagascar ne vous appartient pas que je sache !!! ce qu’y passe regarde le monde entier , sinon on en parlerait pas aux informations internationales pour ex : l’exaction qui s’est déroulée à Nosy-Be , QUELLE HORREUR !!! et ça se dit " civilisé "

    • 24 octobre 2013 à 18:48 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Bonsoir Mihaino .
      Nous sommes bien d’ accord , si il suffisait de l’ habit pour faire le moine , cela se saurait depuis longtemps , ce qui me chagrine , c ’est que ça se donne des airs de , sans la chanson, , vous me direz que quand la musique est bonne , pas besoin de parole ...
      Mais en ce cas précis derrière tous ces titres qui n’ éblouissent que les incultes , hélas il n’ y a rien d’ autre que des " pirates " comme diraient les mama be de la pub Tipiak .
      Toujours dans l’ expectative de programmes , les importations frauduleuses ne sont que la partie apparente de l’ Iceberg du programme CV qui à part les étoiles n’ est pas particulièrement " éblouissant " , pas plus que celui de ses concurrents dois-je reconnaitre .

    • 24 octobre 2013 à 19:15 | alamady (#6775) répond à leclercq

      Koa "civilisé" moa angaha ireo mpamono zazakely ?

    • 24 octobre 2013 à 19:15 | Mihaino (#1437) répond à Jipo

      Juste une petite anecdote : Plusieurs copains ont fait un pari (jeu prisé par nos compatriotes depuis belle lurette )sur les 2 candidats élus pour le 2è tour. La cagnotte est assez importante et je me suis mis à jouer aussi juste pour m’amuser en choisissant les N° 33 et 3 ??!!
      D’autres combinaisons m’ont franchement tenté mais "rien ne va plus" .
      Wait and see ....

  • 24 octobre 2013 à 15:41 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Lettre pour le comite ROBINSON

    Le sieur Augustin Andriamananoro a réussi à avoir la liste des délégués Robinson
    pour les bureaux de vote de Tana

    Il a proposé à ceux ci de l’argent pour inverser les résultats en faveur des candidats pro TGV

    SOYEZ VIGILANTS

    Envahissez les bureaux dès la fermeture et participez au comptage des voix

    NE LAISSEZ RIEN PASSER

    • 24 octobre 2013 à 16:12 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Mentalité pour.rie, ragots de dernière minute, accusation... Monsieur le président TIM/EUROPE/TIKO/Voleur est prêt à tout pour son gourou...

      Pourquoi les délégués Robinson Crusoe ne vont pas porter plainte tout de suite ?!

    • 24 octobre 2013 à 16:15 | Isambilo (#4541) répond à Rakotoasitera Fidy

      Vola adala tompo. Qu’ils prennent l’argent et fassent le travail qui leur a été demandé.
      Le mot "envahir" ne convient pas. Ce serait un signe pour faire venir les forces de l’ordre qui, elles, ne se priveront pas d’arranger la sauce à la convenance du pouvoir en place.
      Je dirai plutôt, "montrez que vous filmez tout".
      J’attends vos résultats le 26 au petit matin.

    • 24 octobre 2013 à 16:31 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vuze

      Comme c’est une info hors de portée d’un ver à m.... retourne vite dans les chiottes de ta mère

    • 24 octobre 2013 à 16:34 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Isambilo

      Il a délégué six personnes pour accomplir cette tache

    • 24 octobre 2013 à 16:50 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Madagascar ira beaucoup mieux quand il sera débarrassé définitivement de ces yaourts malfaisants, manipulateurs et orduriers comme vous...

      Je ne pratique pas les méthodes des faibles...

    • 24 octobre 2013 à 16:51 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rakotoasitera Fidy

      Avant propos

      Théoriquement 7 823 305 electeurs

      Dont

      1 540 565 Analamanga
      701 711 Vakinakaratra
      475 358 Atsinana
      418 662 Matsiatra Ambony
      399 645 Vatovavy Fitovinany
      398 253 Alaotra Mangoro
      391 877 Sofia
      387 394 Atsimo Andrefana
      346 661 Analanjirofo
      301 238 Itaosy
      300 541 Sava
      298 391 Boeny
      251 445 Amoron’i Mania
      250 480 Atsimo Atsinana
      249 483 Dina
      221 549 Anosy
      201 645 Androy
      195 532 Menabe
      189 162 Bongolava
      107 879 Betsiboka

      Par contre je n’ai pu avoir le nombre d’électeurs d’Ihorombe

      Si l’un ou l’une d’entre vous peut combler cette lacune

      A demain donc

    • 24 octobre 2013 à 16:53 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Si vous n’aviez qu’une lacune... Malheureusement, j’ai bien peur que le cas soit grave... :-)

    • 24 octobre 2013 à 16:54 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vuze

      Il se croit fort le ver !!

      Allez je tire la chasse .. j’ai d’autres chats à fouetter

    • 24 octobre 2013 à 16:56 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rakotoasitera Fidy

      Ne vous inquietez pas Isambilo : le cas Augustin se règlera apres ces elections

      A samedi pour les résultats

    • 24 octobre 2013 à 17:00 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vuze

      Ta mère doit saigner gravement en t’échappant de ses chiottes

      Pense au moins à elle et retournes y vite

    • 24 octobre 2013 à 17:06 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Votez Robinson Crusoe et vous aurez Fidy comme ministre des affaires sociales... Attention, après il n’insultera pas du tout votre mère...

    • 24 octobre 2013 à 17:07 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      A samedi pour la défaite de Robinson et surtout pour vociférer qu’il y’ a eu fraude !! :-)

    • 24 octobre 2013 à 17:09 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Ne soyez pas désespéré comme ça... Tout va bien se passer... Un suppositoire fait mal au début mais ça va tellement mieux après...

    • 24 octobre 2013 à 17:26 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Vous serez de quel côté demain ? C’est pour vous dire bonjour... Ah suis-je bête, il suffit de chercher le camion G.T.a.iTai...

    • 24 octobre 2013 à 17:29 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vuze

      Alors à samedi ... te fais pas écrabouiller d’ici là , quoique ce ne serait pas une perte sauf pour ta pauvre mère qui doit se demander ce qu’elle a fait au bon dieu pour accoucher d’une m.. de ton espèce

    • 24 octobre 2013 à 18:01 | vuze (#918) répond à Rakotoasitera Fidy

      Accoucher d’une merveille comme moi ? Oh que c’est gentil... C’est votre fils Patrick Rakotoasitera ? Non, vous avez sûrement pris le pseudo de quelqu’un... C’est pas bien ça...

    • 24 octobre 2013 à 19:13 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vuze

      Je vois que t’as bien regardé nos vidéos ... mianara !!!

    • 24 octobre 2013 à 21:15 | leclercq (#4410) répond à Rakotoasitera Fidy

      Pour sûr , ce type n ’en vaut pas la peine !!!!

  • 24 octobre 2013 à 17:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bon week-end et bon vote à tous le monde.

    Bon courage quel que soit le résultat car les candidats ne font que passer tandis que le pays et sa population restent.

    • 24 octobre 2013 à 19:16 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Ange , je m’excuse mais le ’à tous le monde’ passe tres tres mal

      Vous le faites vraiment exprès !!

      Bon week et bon vote Ange

  • 25 octobre 2013 à 00:02 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il ne reste plus que quelques heures avant que la vérité nous éclate en plaine face !

    Je ne suis pas un indécis. Je suis plutôt un homme de conviction. On ne m’apprendrait donc pas pour qui, pourquoi et comment voter. Mais cette élection de demain est une élection qui n’est pas faite pour les Malgaches, elle n’est pas faite pour Madagascar, c’est une élection de la SADC, de l’UA, de la CI et des pays qui nous l’ont imposé, des pays qui ont des intérêts divers dans notre pays, par conséquent :

    - je la REFUSE, mieux, je la REJETE.

    Une élection qui a lieu dans le pays doit être organisée par les politiciens et les institutions dudit pays. Et cette élection est uniquement pour le pays et son peuple et uniquement pour les intérêts intérieur et extérieur du pays, surtout les intérêts intérieurs du pays, donc de peuple. Une élection est avant tout une expression d’un peuple libre d’élire ses futurs dirigeants, mais elle est surtout l’expression de l’indépendance d’une Nation vis-à-vis des autres Nations. Par conséquent, la SADC, l’UA, la CI n’ont rien à faire, n’ont rien à décider dans nos élections, aucun pays, et crise ou pas, même des pays amis n’ont pas à se mêler de nos élections et de nos affaires internes, nous ne nous mêlons pas de leurs affaires me semble-t-il.....si la CI est désoeuvrée, elle n’a qu’à investir à 100% aux moyens Orients par exemple, qu’elle y envoie l’ex-président Mozambicain, il y sera plus utile qu’à Tana !!!

    C’est une élection qui va à l’encontre de ma conviction, de mon idéale. Elle n’est pas organisée par mon pays, mes compatriotes politiciens même s’ils sont mauvais. Pire, cette élection marginalise, transforme nos politiciens en pantin, mieux encore nous venons d’assister tout au long de la campagne électorale la main mise des financiers sur les candidats. Il est donc illusoire d’espérer et de crier ici et là que cette élection, spécifiquement cette élection sortirait le pays de la crise qui le frappe depuis quatre ans.

    C’est un simulacre élection. C’est une élection piège à C.... Ce ne serait pas une élection juste, ni fiable et encore moins incontestable. Et ceci à plusieurs titres :

    - UN, c’est une élection que la SADC, la l’UA et la CI à travers leur représentant comme l’ex-président Mozambicain et cette dame Samoura quelque chose, ont imposé au pays ;

    - DEUX, le pouvoir et les institutions qui supervisent cette élection ne sont pas légitimes ;

    - TROIS, quoi qu’on en dise et quoi qu’on en pense, le président élu sera mal élu. Elle ou il aurait été élu par un peuple dispersé, divisé, pas du tout apaisé parce que nous avons encore de compte à régler à nos passés récents, 2002- 2013. Par conséquent, le pays sera ingouvernable.

    Quelques exemples.

    Qu’est-ce qu’on entend ici et là depuis quelques jours ? Que le candidat soutenu par le couple Ravalomanana, élu, va faire revenir l’ex-président dans le pays, c’est un droit. Mieux, il va nommer Mme Ravalomanana son PM, c’est son choix et cela lui regarde. Mais en face, vous avez aussi un candidat qui nommerait Rajoelina PM s’il est élu. Et les autres ? Ils ne disent rien, mais si Ravalomanana est toujours en exil jusqu’à aujourd’hui ce n’est pas tout à fait le fruit d’un hasard il me semble.

    Advenant que l’élection aille jusqu’au bout, élu, une femme ou homme, elle ou il va se trouver avec un pays divisé, exaspéré, irrité et surtout fatigué de quatre années de crise :

    - il n’y a pas une certitude que le nouvel élu aura, un, la légitimité tant recherchée, deux, la majorité pour gouverner le pays, et trois, elle ou il va se retrouver avec les caisses de l’État vides.

    Avec une telle perspective, comment peut-on affirmer que cette élection représente de l’ESPOIR pour le pays et le peuple MALGACHE ?

    Madagascar ne sera jamais gouvernable que lorsque sa classe politique le décide. Et cette classe politique est divisée, parce que des politiciens sont achetés, le pays est ainsi condamné parce qu’il est ingouvernable. Et réunir afin de responsabiliser nos politiciens et notre classe politique et les élites du pays n’a jamais été dans l’agenda de la délégation de la CI.

    Personnellement je ne sais pas comment remercier :

    - Mr Ratsiraka, Zafy et les politiciens qui sont de même avis qu’eux, qui ont essayé de freiner cette élection. Ils nous ont surtout présenté d’autres alternatives de sortie de crise. Ils auront sans doute rendez-vous avec Madagascar, et peut-être même dès demain.

    Cette élection ressemble plutôt, politiquement, à un suicide collectif. Vous avez devant vous le candidat de Mr Ravalomanana et les candidats issus de putsch de 2009 qui sont tous des acteurs politiques de crise de 2002-2009. Des gens qui ne s’aiment pas, qui se tirent dessus politiquement et même plus, depuis 11 ans et vous pensez que ces mème TYPES de personne sont prêts à gouverner ensemble leur pays le lendemain de résultat de cette élection alors même qu’ils ne sont jamais fait la paix ?

    Il faut vraiment être en état de détresse intellectuelle ou bêtement naïf, complice et clanique pour le croire.

    C’est une forme détresse intellectuel de vouloir éduquer les électrices et électeurs en constatant qu’on a injustement mis à la disposition de ces citoyens dont la plupart sont honnêtes, des processus électoraux inconnus, n’inspire pas confiance. De plus, en face, on a des candidats mystérieux les uns les autres, dans une telle condition comment fait-on pour voter autrement que d’éliminer les candidats qu’on déteste et surtout d’une manière clanique ? On nous a mi en orbite une élection de division et de régression.

    Les Malgaches ne vont pas voter pour quelqu’un, pour quelque chose, les Malgaches ne vont pas voter parce qu’ils espèrent quelque chose. Ils vont voter parce que majoritairement, ils sont en colère. Une élection doit être avant tout l’expression d’une ESPOIRE, aucunement une expression d’une COLÈRE. En aucun cas, on ne doit pas voter CONTRE quelque chose, un vote doit être un vote d’adhésion à quelque chose, un programme, un espoir de changement par exemple. Mais comment voter pour quelque chose, espérer quelque chose et par conviction quand vous avez en face de vous un pouvoir illégal et des politiciens et des élites du pays qui sont incapables d’admettre depuis quatre ans que c’est mal de laisser une vacance, même une journée à la tête de l’État ! Hier encore, les lycéens français sont descendus dans la rue, ensemble parce que l’une deux, d’après eux, est victime d’injustice de l’État de leur pays. Madagascar a été dirigé par un pouvoir illégal depuis quatre ans et la majorité des hommes forts de ce pouvoir illégal sollicite vos votes compatriotes.

    Hypocrite les gens qui osent sincèrement dire que demain, ils vont voter pour un candidat et ses programmes, personne n’a de programmes politique et économique, alors :

    - au mieux, on va voter pour mettre fin à la crise, mais justement, on s’y prend mal. On ne peut mettre fin à une crise qu’en mettant en évidence les origines de ladite crise pour ainsi les traiter. Bien évidemment l’objectif à court moyen et à long terme est de doter le pays des élus légitimes afin de stabiliser et de rendre le pays gouvernable. L’objectif est donc de retrouver une stabilité politique afin de mieux développer le pays.

    Sérieusement, est-ce que Madagascar, qui se trouve dans une crise institutionnelle et un désordre politique indescriptible depuis quatre ans, ce qui veut dire que les institutions et le pouvoir qui organisent ces élections souffrent de légitimité à tout le niveau depuis quatre ans, serait par miracle, capable d’organiser des élections qui seraient :

    - fiables, respectables et acceptables ? Nous le serons dans peu de temps, patientons.

    Bonne route à tous ( toutes) les citoyens malgaches, courageux, optimistes et qui espèrent bien accomplir leur devoir de citoyen dans le calme et sérénité. J’espère pour vous et pour nous tous que la fin de la crise se trouverait au bout de cette élection. Si cette élection mettait fin à la crise, je ne verserais pas une seule larme.

    Mais combien des Malgaches vont-ils voter par amour véritable envers leur pays ? Autrement dit, combien sont ceux qui souhaitent sincèrement la fin de cette crise ?

    Et combien font confiance et vont-ils voter par conviction, par idéologie et surtout par estime envers le processus que les dirigeants actuels ont mi en place à leurs dispositions, avec l’aide précieux de la SADC, l’UA et la CI enfin d’accomplir leur devoir de citoyen ? Nous le saurons aussi dans peu de temps, notamment les jours qui suivront l’annonce des résultats du 1er tour.

    Serait-il possible d’obtenir des résultats fiables et acceptables d’une élection organisée par des institutions et dirigeants peu fiables et qui ne jouissent absolument pas de légitimité ? Nous le saurons dans peu de temps.

    Les hommes forts de la transition accepteront-ils leurs défaites, un, et deux, les vaincus, les amis de Ravalomanana ou les hommes forts de la transition, seront-ils prêts à gouverner ensemble ? Et trois, l’heureux élu aura-t-il (elle) tout simplement l’intelligence politique de réunir autour de lui une majorité pour gouverner le pays ?

    C’est fondamental de penser et de questionner ce qui pourrait bien se passer après les élections ! Tout le monde semble oublier le sens et l’objectif à atteindre à travers une élection dans notre pays qui est à mon sens :

    - élire une personne pour diriger le pays et des femmes et des hommes pour gouverner la Nation. À travers cette élection, auriez-vous des élus qui vont pouvoir gouverner votre pays en toute quiétude ?

    Premier problème, avec quels partis politiques ? Deuxième problème, sans parti solide derrière lui, aucun homme politique malgache ne pourrait gouverner et donc d’imposer la stabilité dans le pays, aucun. Je ne plombe pas l’ambiance, mais :

    - Non seulement les caisses de l’État malgaches sont vides, tout le monde le sait, mais en plus les élus seront mal élus.

    Je ne peux qu’être d’accord avec les conseils de nos amis journalistes ici même, mais cela s’arrête là. Nos journalistes sont comme la majorité de nos politicien et de nos élites :

    - ils pensent que notre pays va retrouver la stabilité politique et donc le developpement à travers une élection qu’ils savent trop bien mal organisée et donc risque de connaitre de traficotage de tout part et de plus, qui ne le sait pas encore que cette élection nous est imposé par la SADC, l’UA et la CI.

    Souhaitons que les élections se passent dans le calme. Il y a une chance, une toute petite chance, minime, que les élections se passeraient bien. Mais quel cinisme de la part de nos élites :

    - cettte élection n’est qu’une depravation morale de notre Nation. Cette élection resulte de la passivité et du laxisme de nos politiciens ainsi que de l’irresponsabilité de nos élites et de la classe dirigeante. C’est une élection de la honte. C’est une étalage de pervesité de nos élites. C’est une élection qui ressemble fort bien, ni plus ni moins, à une débauche, de l’obscénité et de libertinage intellectuel.

    • 25 octobre 2013 à 04:28 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à diego

      Merci M Diégo pour le respect de la trêve des élections.
      Merci aussi pour le non respect de la sérénité de la conscience des électeurs lors du jour des élections.

      Ne peut-on pas attendre quelques heures comme vous dites dès le début de vos diatribes ?
      C’est aussi urgent que çà ?

      Là, par peur d’être dépassé par je ne sais qui, vous claironnez singulièrement avant tout le monde ! BRAVO !

      Question procédure :
      Votre demande de REFUS et de REJET est purement rejetée sur le fond et sur la forme.
      - Ou vous auriez dû faire bien avant les élections,
      - Ou vous reformulerez votre demande après la proclamation officielle des résultats,
      - et si vous remplissez les conditions.

      Votre réclamation concerne 2 motifs :
      - à la fois en retard (agir avant les élections),
      - et prématurée (pas pendant les élections).

      Vous pourriez reformuler votre demande après la promulgation officielle des résultats.

      C’est aussi simple que çà.

      Comme les consignes de sécurité dans les avions et trains, ... : " On ne quitte pas l’appareil tant qu’il est en mouvement".

      Vous avez déjà raté le départ, respectez au moins l’arrivée ... pour votre sécurité.

    • 25 octobre 2013 à 06:43 | diego (#531) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Mme ou Mr NY OMALY NO MIVERINA,

      Sortez-moi un seul mot que j’aie pu écrire ici depuis quatre ans que je suis dans ce forum ici, un seul mot ou une seule phrase :

      - qui permettrait d’avancer ici aujourd’hui que mon refus de cette élection telle qu’on l’a préparé, qu’on l’a organisé et l’a présenté au peuple malgache, date d’aujourd’hui ? J’ai un autre modèle, un autre idéal de ce qu’on peut appeler élection. L’image et la forme et le mystère qui entoure l’élection qu’on nous présente aujourd’hui, je la refuse, le citoyen que je suis ne l’aurais jamais accepté hier, aujourd’hui et encore moins demain.

      Sans parler le cas presque unique de peuple GASY. Un peuple dont vous savez aussi bien que moi, un peuple qui compte dans ses rangs plus de 70% des illettrés. Autrement dit, il y aurait des gens qui vont voter et qui ne savent même pas pourquoi et pour quel objectif.

      Je ne suis pas d’humeur à recevoir des leçons venant de ceux qui ont ouvré à entrainer le pays vers une élection dont tout le monde sait que le 1er perdant sera le peuple GASY même. Le peuple GASY dont on dit que c’est pour lui qu’on veut absolument organiser cette élection. Mais que vale une élection mal préparée, mal présentée et mal ficelée, le temps nous le dira mais regardez devant vous déjà :

      - cerise sur le gâteau, c’est un ex-Président Mozambicain qui parade devant vous pour venter son bébé. Je ne me rabaisserai pas à ce niveau, pas après 53 ans d’indépendance !

      Vous avez le droit d’être POUR, j’ai le droit d’être CONTRE. Je ne fais pas de procès d’intention à ceux qui vont voter, mais je me demande :

      - ceux qui vont aller voter, et ceux qui viennent de voter aujourd’hui, savent-ils et ont-ils conscients que ce ne sont pas leurs classes politiques, partis politiques et leurs leaders politiques qui ont organisé cette élection ? Vous pouvez me répondre que cela vous est égal, etc....que c’est trop tard...

      Pourquoi irai-je reformulé une demande après la promulgation officielle comme vous me suggérez gentiment, d’une élection que je ne reconnais pas, que je ne cherche même pas :

      - UN, à comprendre son utilité ;

      - DEUX, à reconnaitre sa légitimité.

      Il n’y a aucune certitude qui permettrait d’affirmer que votre élection permettrait au pays de retrouver la stabilité, la sérénité et la légitimité dont les politiciens malgaches souffrent depuis quatre ans. Une stabilité, sérénité et légitimité dont la classe politique du pays aurait fort besoin, à défaut d’argent, ( les caisses sont vides ), pour rétablir la confiance avec le peuple et les partenaires économiques étrangers.

      NB :

      - aujourd’hui même, mes neveux, mes nièces, cousines et cousines, plus de dix voix à la clé vont voter. Des jeunes qui boivent mes paroles, j’aurais pu les empêcher d’aller voter, vous voyez.

  • 25 octobre 2013 à 03:28 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Voilà un sujet de discussions et débats loin de la politique et respectant la conscience tranquille et des élus et des électeurs pendant les élections en cours.

    La COMMUNICATION est le vrai problème actuel avec tous les moyens dont on dispose ...
    Déjà , de bouche à oreille, y a des interprétations selon le langage, l’ouïe, les mimes, ... C’est très difficile ... Cela est fonction du communicant et de l’entendant qui n’ont pas forcément les mêmes langage, audition, culture ...

    Qui aussi n’a pas été victime d’un interlocuteur qui écoute tout et n’entend et ne répond que ce qu’il veut ... ? Ou il est malentendant ou il trie ... ou c’est une stratégie de relations ... Monnaie courante dans les réunions et débats politiques, nationales ou internationales ...

    Loin de la cacophonie ...

    Et, il faut aussi savoir maîtriser ce qu’on veut communiquer et à qui, avec une élocution et une diction claire, précise et à l’abri de toute interprétation.
    Marmonner et mâchouiller ses mots et verbes est à la fois inaudible, incompréhensible et pas du tout transparent ... Pas clair du tout et source de malentendus, d’incompréhensions, de discordes, ... !!!

    En prime, ’faut surtout maîtriser les nouveaux moyens de communication utilisés tant du coté de l’émetteur que du récepteur. C’est très rapide, efficace, même "convivial" ... que les générations de 1950 à 1990 ont du mal à se familiariser.
    C’est normal ... ! Les jeunes générations actuelles ne savent ni jouer aux billes, ni au "Fanorona", ni au "Katro", ni ... n’ont jamais su que la télécommande de la télévision et autres est très récente ...

    Plus terre à terre, le temps de s’adapter, la Présidence, le Gouvernement et autres institutions (dont la famille) ne peuvent pas se passer d’une porte-parole humaine, pratiquement une personne de confiance qui ne fausse et ne trahit pas l’esprit, le message à faire passer et à véhiculer.

    Ainsi, il va de soi que des "carences de la communication officielle" existent et risquent de poser des problèmes. En communication, il suffit d’un grain de sable pour faire tout dérailler et déraper ...

    Loin de moi de défendre n’importe quel gouvernement.

    Barak Obama, François Hollande et autres ..., conscients de leurs responsabilités, cherchent à se faire comprendre, à convaincre et à donner confiance mais sont victimes tous les jours de leurs mots, propos et actes ... quitte à espionner son "voisin" pour détecter ses besoins, faiblesses, attentes, ... sa personnalité, ses puissances ...

    Et ce ne sont pas seulement les pasteurs éloquents, verbes faciles, qui vont sauver l’être humain. On ne répond pas à un "toriteny’" ...

    Ne mélangeons pas la foi, la raison et les sentiments.

    Ni pasteur, ni homme d’Eglise, ni scientifique pur, ni sentimental, ni détenteur de quoi que ce soit ...
    Homme lambda, j’ajoute tout simplement que le BON SENS, le SAVOIR VIVRE et BIEN COMMUNIQUER sont de rigueur.

    Pas évident !

    Mahereza !

  • 25 octobre 2013 à 04:03 | diego (#531)

    Bonsoir,

    Mr Joaquim Chissano nous a appris que la crise institutionnelle de quatre années que les putschistes et leurs souteneurs ont imposées a semble-t-il affecté la vie publique, sociale et économique de la Grande Ile...ahhhh, heureusement qu’il est là Chissano pour nous l’apprendre !

    Qui peut contredire le GOUVERNEUR GÉNÉRAL de Madagascar à la personne de Mister Chissano ? Qui ?

    N’est-il pas normal que le gouverneur de Madagascar depuis quatre ans s’adresse à son peuple la veille d’une élection qu’il a lui-même organisée avec panache et intelligence !

    Il reste à ce Monsieur, de vous imposer, à vous citoyens Malgaches, la paix et la stabilité dans notre pays après cette élection. Je dis à vous, à vous qui avez accepté, souhaité absolument la tenu de cette élection dont vous savez pertinemment que c’est une élection qui nous divise, une élection qui divisera notre pays. C’est une élection organisée par Mr Chissano et ses acolytes avec l’appuie de la SADC, de l’UA et la CI. Une élection qui n’aurait jamais vu le jour sans la fracture, la guerre fratricide, la division au sein de la classe politique malgache. Sans la division et la profonde fracture ethnicopolitique économique au sein de nos leaders politiques et de notre société même :

    - c’est une élection de tout le danger parce que c’est une élection qui nous divisera, une élection de régression de la société malgache. C’est une élection de la honte.

    Madagascar a trois ex-présidents, bien vivants, mais voilà que la classe politique, les élites du pays sont, un, condamné depuis quatre années à supporter un ex-DJ que personne n’a élu, et deux, la veille d’une élection, vous devez et nous avec vous :

    - supporter la déclaration de ce Monsieur qui ne connait rien sur mes ancêtres, ni comment nous enterrer nos morts. Un ex-président soit-il et à ce titre je lui dois respect, mais je ne reconnais AUCUNE espèce d’AUTORITÉ morale ou politique venant de ce Monsieur.

    Après plus de 50 ans d’indépendance, et voilà qu’un ex-président Mozambicain qui vient vous faire la morale :

    - que demain serait un grand jour dans l’histoire de Madagascar, etc.....

    Après cette élection, il viendra aussi pour vous dire comment aimer votre président nouvellement élu. Et que la véritable démocratie, Madagascar l’aurez découvert avec :

    - Mr Chissano et ses amis !

    • 25 octobre 2013 à 04:31 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à diego

      On dit : "Rano raraka tsy azo raofina itsony" !

    • 25 octobre 2013 à 06:46 | diego (#531) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Mme ou Mr NY OMALY NO MIVERINA,

      Parce que vous croyez que je suis à plaindre ?

      Le dernier mot appartient toujour au peuple :

      - et le peuple GASY n’a jamais dit son dernier mot.

      « Rano raraka tsy azo raofina itsony » ! Parlez pour vous

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS