Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2022
Antananarivo | 15h19
 

Coopération

Adduction d’eau

Banque mondiale : 220 millions de dollars pour améliorer l’accès à l’eau dans sept villes

jeudi 16 juin | Mandimbisoa R.

Madagascar vient d’obtenir de la Banque mondiale 220 millions de dollars pour réaliser un « Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable » (PAAEP) dans le pays. La signature de l’accord de financement a eu lieu hier au Palais d’Etat de Iavoloha, entre la ministre de l’Économie et des Finances, Rindra Hasimbelo et la responsable des opérations de la banque dans le pays, Chantal Uwanyiligira, en présence du président de la République.

Le projet vise à accroître l’accès à l’eau dans la zone du Grand Tana et dans certaines villes secondaires d’Antsiranana, de Mahajanga, d’Antsirabe, de Fianarantsoa, de Manakara et à améliorer les performances de la Jirama. Avec ce financement, la Banque mondiale exige de la Jirama un contrat de performance. En effet, Chantel Unwanyiligira n’a pas mâché ses mots hier lors de la signature de cet accord à Iavoloha en dénonçant son insatisfaction par rapport aux services offerts par la Jirama.

Dans le cadre du PAAEP, la production d’eau du Grand Tana sera augmentée de 40 800 m3/jour (soit une augmentation de 20 %) et les pertes d’eau seront réduites grâce à un programme de renouvellement du réseau de distribution.
Dans le concret, 625 000 personnes dont 460 000 parmi les plus vulnérables, devront voir leurs dépenses en eau réduites grâce au programme de branchements sociaux. 115 000 élèves et 70 centres de santé bénéficieront de services WASH améliorés. Au total, 3,4 millions de personnes soit l’ensemble de la population du Grand Antananarivo et des villes secondaires bénéficieront à terme de services d’eau plus résilients, d’une meilleure disponibilité d’eau et d’une meilleure protection contre les événements climatiques extrêmes comme la sécheresse et les inondations.

L’accès à l’eau et à l’assainissement à Madagascar présente de profondes inégalités, des services de faible qualité. 54,4 % de la population au niveau national ont accès à l’eau et 12,3 % de la population à l’assainissement. La Grande île se situe au bas de la liste des 76 pays en développement ayant le plus faible accès à l’assainissement de base.

« Madagascar fait face à une crise de l’eau et d’assainissement étant donné son extrême vulnérabilité aux impacts du changement climatique et aux chocs météorologiques, comme en témoignent les récents cyclones. Ce projet sera essentiel pour réduire l’exposition de la population à l’eau non potable, améliorer les installations sanitaires et l’hygiène dans le pays, » a déclaré Marie-Chantal Uwanyiligira.

71 commentaires

Vos commentaires

  • 16 juin à 09:43 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    Un extrait de 5 mn, plus court et cinglant de Mme Marie-Chantal UWANYILIGIRA, Représentante de la BM auprès de L’ État madagougouesque :

    https://m.facebook.com/RealTVcanal30UHF543.25MHz/videos/15-jona-2022-marie-chantal-uwanyiligira-solontena-maharitry-ny-banky-iraisam-pir/729406318302884/

    Que ceux qui se sentent morveux se mouchent

    • 16 juin à 09:47 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Yet another Rabe

      nangidy sahala @ tangena zay ny ranon-dolana natelin’reto mpanompa mpampanjana-bola reto.

      Samia velonaina.

    • 16 juin à 15:34 | lé kopé (#10607) répond à Yet another Rabe

      Du temps de Marc Ravalomanana, plusieurs compatriotes Malagasy ont été Fonctionnaires aux Nations Unis , La Banque Mondiale et bien d’autres sommités Mondiales. Actuellement , ce sont les Rwandais , les Congolais , les Ivoiriens et Sénégalais qui représentent cette noble Institution. Le laitier en a même "défroqué" quelques uns pour développer le Pays , et le résultat s’est fait sentir dès le premier mandat . Ce n’est qu’après le délestage au Ministère de l’Intérieur , où Roland Ratsiraka menait au tableau , que le Service Public commençait à se disperser .Mais rien à voir avec tout se qui se passe actuellement , où l’eau et l’électricité font défaut , où les routes sont obsolètes , la Sécurité et la politique de la Santé défaillantes , l’Education au rabais , et la liste n’est pas exhaustive . La prochaine Election , si l’on y arrive , sera un déferlement de mécontents , et pas que du côté de l’opposition . Wait and see.

    • 17 juin à 16:59 | Ibalitakely (#9342) répond à Yet another Rabe

      Efa ela ihany no nisy resaka hoe betsaka tokoa ny manampahaizana Malagasy & betsaka amin’izy ireo no hafaka mandinika & manatanteraka asa tahaka ny fanaovana farihy lehibe na matsabora izay amboarina [lacs artificiels] manerana ny nosy fa tsy voajanahary [naturels], ohatra ireo nataon’ny mpanjanaka taloha (Ambohibao, Andranotapahina, Ambatolampy Tsimahafotsy/Laniera, …). Fa ny fanaovana tsinotsinona ny manampahaizana Malagasy na ny tsy fahafantarana–tsy firaharahiana mihintsy no misy eto Madagasikara ankehitriny. Maro ohatra ireo renirano izay azo asiana familiana [irrigation] mba anantaterahina izany, fa tsy avela ivarina an-dranomasina fotsiny. Eritreretina ho tsy teny an’efitra fa mba teny atsipy am-pon’ny mahalala ihany izany rehetra izany.

    • 17 juin à 17:07 | Shalom (#2831) répond à Yet another Rabe

      @ 17 juin à 16:59 | Ibalitakely (#9342)

      👍👍👍👍👍👍👍👍

  • 16 juin à 09:49 | Isandra (#7070)

    La réalisations de velirano number Two : L’eau pour tous.

    Et la Banque mondiale est maintenant, le premier partenaire pour réaliser l’IEM, parce qu’eux, aussi, ils sont convaincu la crédibilité et le réalisme, pragmatisme de ce projet de société, pour faire émerger Madagascar.

    "Dans le concret, 625 000 personnes dont 460 000 parmi les plus vulnérables, devront voir leurs dépenses en eau réduites grâce au programme de branchements sociaux. 115 000 élèves et 70 centres de santé bénéficieront de services WASH améliorés. Au total, 3,4 millions de personnes soit l’ensemble de la population du Grand Antananarivo et des villes secondaires bénéficieront à terme de services d’eau plus résilients, d’une meilleure disponibilité d’eau et d’une meilleure protection contre les événements climatiques extrêmes comme la sécheresse et les inondations."

    La seule chose, qu’il faut ajouter dans l’IEM comment gérer les fonctionnaires, d’une manière dure, afin que la réalisations de veliranos aille vite.

    • 16 juin à 10:21 | vatolahy (#11348) répond à Isandra

      Au 21 ème siècle quel drole de pays que ce pays malgache où on ne trouve pas à boire ni à manger .!

    • 16 juin à 10:30 | vazaha84 (#9187) répond à Isandra

      Et encore !!!!!!!!
      Encore de l’argent( qui sort de NOS poches) qui va disparaître de son but initial et enrichir tout une équipe, à construire n’importe quoi, comme le font, ou l’ont eu fait de nombreux mégalomanes qui méprisaient leur peuple !!!!! Cherchant surtout à satisfaire leur ego devant une cour de béni-oui-oui, alors que famine et état des routes s’aggravaient....

    • 16 juin à 12:28 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Tsy ampy an-dry maivan-doha ny tefaka tehamaina avy amin’ny Banque mondiale omaly.

    • 16 juin à 12:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Cioyendumonde,

      Tefaka ve ilay 200 Millions $ ? Samy manana ny tefakany izany.

    • 16 juin à 12:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Citoyendumonde,

      Tena tsy ampy marina raha izany. Ampio ihany Madame ah !

    • 16 juin à 15:41 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Et vous n’avez même pas honte , de recevoir des "gifles cinglantes" en Public ,de la part de la Représentante de La Banque Mondiale qui vous donne les fonds, comme à un Mendiant . Elle vous remet la pendule à l’heure en déclarant que " Madagascar ne se développera jamais , que ce soit en 2030 , 2050...si l’on compte toujours sur les aides des bailleurs de fonds traditionnels ". Revoyez votre copie , ou celui du Calife .

    • 16 juin à 15:42 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Copie , ou ...celle (copie) du Calife.

    • 18 juin à 06:00 | umberto (#10893) répond à Isandra

      " Gérer les fonctionnaires " c’est une tâche qui revient à l’état étant des personnalités place à cet endroit par lui même !!!

    • 20 juin à 09:33 | Ibalitakely (#9342) répond à Isandra

      Fa angaha rey olona sady efa am-pelantànana ilay $200 millions no koa efa tonga dia azo tohizina izany ireo "forages" vitsivitsy atao eto Antananarivo, dia misy rano ho velesina amin’izay ??
      * raha ny fahitana azy aloha dia milaza ny anome vola ny PTF, fa ny famoahany azy MBOLA ZAVATRA HAFA, & misy aza efa nomeny izao fitondrana volomboasary izao fa nosotominy indray avy eo (raha tsy diso aho dia resaka jiramaty ihany izany vola notakiany averina izany).

  • 16 juin à 09:51 | MALIBUC (#9345)

    Choqué, je suis choqué que la BM accorde encore un prêt de 200 Millions pour l’accés à l’eau potable tout en sachant que :
    - Madagascar a déjà bénéficié de dons pour ce sujet.
    - Pour avoir l’eau potable au robinet il faut des pompes et pour faire fonctionner les pompes il faut de l’électricité !
    Je me demande comment faire alors que la JIRAMATY est en déficit global et que ses fournisseurs refusent de l’approvisionner tant que ses dettes ne sont pas apurées.
    D’ailleurs il y à peu, la Jirama se fournissait aux stations services particulier en ville.
    C’est l’hôpital qui se fout de la charité.
    Voyons ce qu’en pense Isandra qui dira encore que l’arzent coule à flot.

    • 16 juin à 10:00 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Malibuc,

      C’est simple, parce que vous n’avez pas la même ni compétence et ni connaissance qu’eux.

      Vous analysez les choses en fonction de votre sentiment.

    • 16 juin à 13:50 | Guybary (#11095) répond à MALIBUC

      On nous prête presque tous les jours. Ce n’est pas normal tous ça.

    • 17 juin à 05:34 | umberto (#10893) répond à MALIBUC

      Conférence Nationale, du bla bla bla.....

  • 16 juin à 09:58 | Isandra (#7070)

    C’est déjà prévue dans l’IEM, mais, pour faire participer à la mise à jour les concernés qu’on fasse cette conférence,...

    Conférence nationale pour l’autosuffisance alimentaire

    "C’est aujourd’hui que s’ouvre au CCI Ivato la Conférence nationale pour l’autosuffisance alimentaire. Initiée par le Président Andry Rajoelina, elle se tiendra pendant deux jours avec comme principal objectif la présentation d’un plan national pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. L’initiateur de la conférence a annoncé son désir de revoir Madagascar, un grenier rizicole de la région indianocéanique."

    Donc, la mise en place des résolutions issues de cette conférence ne sera plus un problème.

    • 16 juin à 10:35 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Laisse mes sentiments de côté, il n’est pas besoin d’avoir de sentiments pour s’apercevoir que ton DJ BAC-7 à détourné les fond qui ont été versés à Madagascar depuis 2019.
      Pas de sentiments non plus pour voir ou en sont les véliranos, ni la RN 13 financée depuis belle lurette.
      Un jours tu comprendras, surtout quand il faudra rembourser et faudra pas compter sur le reniement des dettes par les institutions.
      Tu devrais avoir honte et baisser la tête.....

    • 16 juin à 10:41 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      En attendant, votre haine vous aveugle, contrairement à ces bailleurs, qui analysent lucidement la situation. D’où cette pluie de financements, hier, deux signatures,...

    • 16 juin à 10:46 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      Isandra,

      Je vous remets un post que j’ ai fait l’ année dernière :

      https://www.madagascar-tribune.com/44-de-la-population-concernee-par-la-sous-alimentation.html#forum467018

      Alors quand à un an avant la fin de son mandat SAR DJ Lapin est en train de faire des gesticulations, et des parlotes sur une conférence nationale concernant l’ autosuffisance alimentaire, une conférence sortie de dessous les fagots,

      Si la Réalité concernant l’ INsuffisance Alimentaire bien illustrée par le Kere n’ est pas un gravissime sujet, j’ en rirais bien de tout ce blabla, enculage de mouches par Son Altesse Crétinissime en Chef.

      DJ Lapin Crétinissime, après son coup d’ État de 2009 a eu 13 ans (en y incorporant la période de son Medvedev devenu président), pour faire une vraie politique agricole, pour arriver à nourrir convenablement ces 25 (28 ?) millions de Malagasy,

      Non seulement ce Foza suprême est d’une nullité et inutilité incommensurable pour son peuple, mais c’est un vrai nuisible.

      La paix sociale, Andrianampoinimerina savait ce que c’était, et il a fait son boulot de Roi, organisé son Royaume pour que "Rehefa voky ny vahoaka, mandry ny Tany sy ny Fanjakana".

      Une chose incompréhensible pour SAR DJ Lapin Crétin, faire son boulot de Président pour avoir la paix sociale, et non gesticuler et parloter dans des werawera et poerapoera.

    • 16 juin à 11:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      YAR,

      Ce régime a t il attendu cette conférence pour agir et entreprendre ?

      Voilà, quelques exemples :

      - Bonne semence, bon rendement :

      https://www.minae.gov.mg/blog/2022/05/11/averina-ho-sompitra-ara-tsakafo-i-madagasikara-aminny-alalanny-fikarohana-masomboly-tsara-kalitao-sy-voamarina/

      - Démocratisation de riz hybride :

      https://www.minae.gov.mg/blog/2022/05/06/santa-bary-sy-fifampizarana-ho-fanapariahana-ny-vary-safiotra-eto-madagasikara/

      - Barrage d’irrigation :

      https://www.minae.gov.mg/blog/2022/05/10/10-may-2022-sahabe-alaotra-mangoro-fitokanana-aminny-fomba-ofisialy-ny-lamina-fitarihan-drano-hanondrahana-ny-lemaka-atsimo-andrefanny-lac-alaotra-pc23/

      - Titre vert :

      http://www.lagazette-dgi.com/?p=57336

      - Production de riz :

      " L’augmentation de la production rizicole passe aussi par l’augmentation des surfaces cultivées. Les chiffres donnés par le ministère de l’Agriculture et de l’élevage font état d’une production de 4,261 millions de tonnes de paddy en 2020-2021 contre 4,030 millions en 2019-2020.
      Cette hausse a aussi été possible grâce à l’augmentation des surfaces cultivées, souligne le ministre Harifidy Ramilison mardi lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la campagne 2021-2022 de la culture de riz à Antsahatanteraka dans la commune d’Ankadinondry Sakay. A l’entendre, les surfaces de rizières cultivées sont passées de 1,480 million d’hectares en 2019-2020 à 1,866 million d’hectares en 2020-2021."

      Sans parler de l’agro-busness.

      ETC,...

    • 16 juin à 11:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Voici, quelques exemples, au lieu de voilà.

    • 16 juin à 11:52 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      @ Isandra,

      Ce ne sont pas les résolutions, les parlotes, les gesticulations, les werawera ou poerapoera qui comptent, c’est la Réalité, les Réalisations, et les Faits qui sont importants.

      Et donc en 2 mois sur janvier et février 2022 :
      "Le régime actuel s’adonne à l’importation à outrance pour maîtriser au mieux le prix à la consommation. La preuve est que Madagascar a importé en l’espace de deux mois la moitié de la totalité du volume de riz importé en 2021, soit 241 977 en janvier et février 2022 contre 553 135 tonnes en 2021" dixit LGDI dans son article :

      http://www.lagazette-dgi.com/?p=71834#:~:text=La%20preuve%20est%20que%20Madagascar,3%20000%20ariary%20le%20kilo

      Eh bien, s’ en orgueillir d’ importer en 2 mois en 2022, la moitié de ce qu’ on a importé en 2021, comme réalisation c’est pas mal.

      DJ Lapin Crétin a bien enrichi les importateurs de riz, et je subodore que ces derniers lui feront un retour d’ascenseur conséquent pour la campagne présidentielle de 2023.

    • 16 juin à 12:09 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      Correction :

      Remplacer "retour d’ascenseur conséquent pour la" par "un pont en or pour le financement de sa"

    • 16 juin à 12:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      YAR,

      Ce sont des actions que je vous ai cité là-haut.

      Calcul avec amateurismes :

      Le 500.000/an, ne veut pas dire que tous les mois, on importe la même quantité 500.000/12,

      Il y a des mois où on importe peu, pare ex : pendant la période de la récolte(Asotry),... Ca, c’est l’oeil local !

      Par ailleurs, Gouverner, c’est prévoir, vue l’inflation internationale laquelle nous ronde, on stocke pour anticiper la flambée de prix,...

      Qui a profité de l’importation de riz pour s’enrichir ?

      C’était en 2004 : "Les importateurs se sont montrés
      reticents à combler le deficit de
      production, compte tenu de la hausse
      des prix CAF (couˆt, assurance, fret), de
      la chute de l’Ariary et du refus de l’E´tat
      de defiscaliser les importations. Le
      gouvernement intervient en negociant
      100 000 tonnes de riz avec la Thaı¨-
      lande, en accordant des facilites a` un
      pool d’importateurs charges de l’ope´-
      ration (dont 80 % revient a` TIKO, la
      socie´te´ du president Ravalomanana),
      en subventionnant le transport et
      en fixant le prix de vente. "

    • 16 juin à 12:54 | Yet another Rabe (#4812) répond à Isandra

      @ Isandra,

      Comme actions, SAR DJ Lapin Crétinissime ne fait que gesticuler et parloter depuis 13 ans, au lieu d’ avoir fait une vraie politique agricole devant avoir pour Résultats :

      - En premier lieu, d’ être autosuffisant dans la production rizicole pour ne plus avoir à importer comme en 2021, plus de 500000 tonnes, et de continuer à importer sur 2022 pour probablement une quantité équivalente sinon plus, car DJ Lapin Crétin voudra bien faire sa politique démagogique de "Tosika fameno".

      - En second lieu, de pouvoir ambitionner d’être le grenier à riz de l’ Océan Indien.

      Je vous rappelle que pendant la 1-ère République de feu le Président Tsiranana, Madagascar était exportateur net de riz.

      Durant cette période, Madagascar réexportait aussi les produits raffinés du pétrole par la raffinerie de Toamasina vers les Îles de La Réunion et Maurice, en important du pétrole brut.

      Résultats des courses des 2 mandatures de SAR DJ Lapin Crétin :

      - une belle sortie de devises pour engraisser les importateurs, des dettes colossales envers les pétroliers (mais pas qu’ eux uniquement)

      - 1 US$ à plus de 4000 Ar

      - une belle spirale inflationniste après le 26 juin
      et plein d’ autres joyeusetés qui vont faire grimper le taux de pauvreté à 90 % et plus.

      Allez, DJ Lapin Crétinissime, le but des 100 % est proche.

      Nandresy ny tolona.

    • 16 juin à 13:52 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Hih hi Isandra.
      "Donc, la mise en place des résolutions issues de cette conférence ne sera plus un problème."
      Valala eny an-danitra ka hoe asiko sira "
      C’EST DU HO PUR JUS.

    • 16 juin à 14:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      YAR,

      J’ai l’impression que vous pensez que

      - Un, le régime que Andry Rajoelina a succédé, c’est le PSD ou la 1ère république, comme s’il n’y avait pas les II et III république, pourtant, pendant ces deux républiques, Madagascar ne cessait d’importer, parce que les productions locales ne suffisaient pas pour satisfaire les besoins de la population.

      - Deux, Rajoelina importe ces riz, c’est juste pour diminuer le prix, mais non pas, pour combler l’insuffisance. Si c’était le cas, il n’aurait pas fait tout ces entreprises pour avoir l’autosuffisance alimentaire.

      Quelle est la situation à Madagascar, actuellement ?

      Les besoins de riz s’élèvent à peu près 3.3 Millions de tonnes, alors que les productions locales sont estimées environ 2.9 millions de tonnes riz blanc, donc, il y a manque de 400.000 T.

      Il n’y a que deux solutions plausibles pour éviter la pénurie, soit, on dit aux Malagasy de baisser leur consommation, en moyenne, 120kg/pers/an à 103 kg, soit, on importe, du fait qu’il est impossible de produire en peu de temps, 400.000 T (sur une surface de 237.000 ha) pour combler ce manque(Théorie andafienne, c’est possible).

      Comme ses prédécesseurs, Rajoelina a choisi la deuxième solution.

    • 16 juin à 17:36 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      F’iza moa no nidedadedaka niteny hoe : " ... Tsy vita tao anatin’ny 60 taona ..." ?
      Dia izao indray ny kaondrana milaza f’angaha hono Rainilainga nandimby mivantana an’i Tsiranana.
      Izany no fomba fanadiadina foza rainilainga iray trano.
      Jereo ny sorany ery ambony ery : "IEM" hono kanefa na Rainilainga aza efa nanova azy ho PEM ...
      Kaondrana poak’aty mpisolelaka rainilainga mianakavy.
      Aleoko lavitra DESERTEUR toa izay MPAMITA-BAHOAKA sy TRANON-DAINGA TOA IZAO.

    • 17 juin à 05:32 | umberto (#10893) répond à Isandra

      Conférence Nationale, bla, bla-bla

  • 16 juin à 10:15 | vatolahy (#11348)

    quand ça ne va pas la solution ultime est de faire une conférence .Et c’est tout. Le conférencier est satisfait de lui meme

    • 16 juin à 13:26 | lé kopé (#10607) répond à vatolahy

      La représentante de La Banque Mondiale , ayant pour mission la signature de 220M de dollars , pour l’approvisionnement en eau potable sur toute l’étendue du Territoire , n’a pas eu le temps de finir sa "Douche froide", car l’eau et l’Electricité ont été coupées à ce moment là . Quelle honte !!! Dans quel état a -t-elle pu honorer le rendez vous avec le Calife ??? A sa place , j’aurais repoussé la rencontre, pour avoir des assurances sur l’effectivité de sa démarche, et que les fonds alloués arrivent à la destination prévue , et non aux...V8. Qui a été le plus gêné ??? On ne le saura jamais .

  • 16 juin à 10:24 | Moustick (#10845)

    Mais où va l’argent Mr Rajoelina ?
    Depuis des décennies il est donné de l’argent à Madagascar pour les routes, pour combattre la famine dans certaines régions de Mada, pour le service sanitaire et encore et toujours de l’argent, mais que deviennent les corrompus, les trafiquants en tout genre ?
    (J’ai envoyé un téléphone portable d’occasion, valeur 1 million d’Ar avec facture, la douane a bloqué ce téléphone et a demandé 800 000 Ar de dédouanement pour débloquer ce colis.
    Un étudiant qui paye ses études en école privée doit encore payer en fin de parcours pour RECEVOIR son diplôme. L’administration est corrompue)
    Madagascar vit toujours au fond du trou, faudrait arrêter de nous prendre pour des imbéciles, le peuple est en train de crever et vous les politicards vous continuez à rouler en 4x4 tout brillant sans parler de l’armée qui est utilisé comme garde du corps.
    Je trouve tout cela écœurant et le Président sortant (Mr Rajoelina) se permettra de faire sa campagne présidentielle en hélicoptère en utilisant la jeunesse qui a des difficultés dans les études, tandis que le peuple doit se démerder pour trouver du boulot à PIEDS...
    Je suis écœuré de cette attitude
    Les Gasy sont utilisés comme esclaves !

    • 16 juin à 10:38 | MALIBUC (#9345) répond à Moustick

      Moustik vous avez raison mais le peuple ne bouge pas et il s’émerveille des inaugurations de projets et applaudi au passage du DJ en criant Alefa Prézida.
      Y’a pas à s’étonner qu’il repasse en 2023 !
      Pauvre gasy sans défense......Le pays est foutu

    • 17 juin à 05:47 | umberto (#10893) répond à Moustick

      Moi aussi j’ai envoyé un ordi, valeur 300dollars et on m’a demandé presque le même montant pour le dédouanement !!!
      Il a fallu le laisser pour quelque gros bonnet d’état !!

  • 16 juin à 10:59 | Besorongola (#10635)

    SI LA BANQUE MONDIALE CONTINUE À DONNER DES SOUS CE N’EST PAS POUR LES BEAUX YEUX DE MR HO MAIS VRAIMENT POUR SECOURIR UN PEUPLE EN PÉRIL.

    Le dernier rapport de la Banque Mondiale indique que 81% de la population malgache vit, en 2022, sous le seuil de pauvreté

    Le nombre de Malgaches qui vivent sous le seuil de pauvreté a encore augmenté en 2022. Il était de 73,7% en 2017, il est désormais de 81%. La crise Covid, l’augmentation des cours des énergies, de l’alimentation, la chute des exportations et la réduction des emplois ont durement frappé l’économie.
    Fabrice Floch • Publié le 30 mai 2022
    Le nombre de Malgaches qui vivent sous le seuil de pauvreté a encore augmenté en 2022. Avec la crise Covid et la guerre en Ukraine, les prix des énergies, des matières premières et des produits de première nécessité ont flambé.

    Dans le même temps, la réduction des échanges, le confinement, la fermeture des aéroports et des ports ont durement réduit les exportations. Dans ce contexte, très défavorable, les premières victimes sont les plus fragiles.

    Madagascar comptait, en 2017, 73,7% de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (79,6 en milieu rural et 50,3% en ville). Depuis 2020 et la crise Covid, la situation globale n’a cessé de se dégrader. Aujourd’hui, 81% des Malgaches vivent avec moins de 2,15 $ par jour (2 €), précise L’Express de Madagascar.

    L’extrême pauvreté
    Selon le dernier rapport de la Banque Mondiale, une majorité, d’habitants de la Grande île, dispose uniquement de 7 575 ariary par jour, soit 1,75 € (moins de 53 € par mois).

    Cette situation dramatique influe sur des choix permanents entre alimentation, logement et habillement. Les bidonvilles se multiplient dans la banlieue de Tananarive et de toutes les agglomérations.

    Ces familles déshéritées sont les premières victimes des intempéries. Les inondations des faubourgs de la capitale démontrent les conséquences de cette tragédie.

    Les enfants des rues sont toujours plus nombreux. Déscolarisés, ils dorment sur les trottoirs et vivent de mendicité.

    L’institut Bretton Woods écrit : "Toute personne qui dispose de moins de 2,15 dollars par jour est considérée comme vivant dans l’extrême pauvreté", nous apprend 2424.mg.

  • 16 juin à 11:28 | Ra-Jao (#282)

    220 millions de $ pour améliorer l’ accès à l’eau potable de 7 villes . Je veux bien croire que ce financement sera bien alloué à ce projet mais avec ce régime composé de kleptomanes, le dout est permis. Je ne vais fonder mon impression par rapport à mon antipathie vis vis de ce régime, mais la gestion du financement du covid nous en dit long. Mais qui vivra verra
    Je ne suis pas tellement d’accord avec la philosophie des bailleurs qui dit qu’ils ne veulent pas pénaliser la population même s’ils n’ont pas confiance aux dirigeants voyous. Le problème justement est bien palpable, les dirigeants voyous s’en mettent plein les poches et laissent les miettes à la population que les bailleurs veulent protéger. Le comble c’est que c’est notre argent - les impôts des tous contribuables des pays riches - que les bailleurs utilisent pour engraisser la mafia qui a usurpé le pouvoir dans les pays pauvres. Isandra, la diaspora malgache dans le monde aussi y contribue à ce financement , donc arrêtez de jetez la pierre sur la diaspora !

    • 16 juin à 11:41 | MALIBUC (#9345) répond à Ra-Jao

      Le problème c’est que les bailleurs font leur B.A. et que si un jour on leur fait reproche, ils se dédouaneront en disant :
      "On ne vous a pas oublié on a financé, débrouillez vous avec le DJ"
      Et le tour sera joué !

  • 16 juin à 11:37 | MALIBUC (#9345)

    Isandra,
    Toi et ton équipe de bons à rien, je me demande si vous arrivez encore à vous regarder dans une glace.
    A longueur de semaine vous fustigez les gasy en racontant qu’ils sont heureux, dans un pays formidable, qu’ils ne sont pas pauvres...etc...
    Que leur DJ de mer.de va les accompagner et que la Jirama sera leur lumière intérieure, sera aussi l’eau de leurs vie.....
    En fait vous êtes bien là pour foutre la mer.de et cacher la vérité (qui n’est pas belle à voir d’ailleurs)aux lecteurs.
    Mais détrompez vous si les touristes sont absent c’est qu’ils ont bien compris que ce pays est mort, foutu, gangréné par des gens comme vous.
    Hélas il ne se relévera pas !

    • 16 juin à 12:35 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Malibuc,

      Les Malagasy sont ils malheureux ?

      Il suffit de regarder le replay "la terre inconnue Oli chez le vezo", vous pourriez comprendre qu’ils ont de la joie de vivre, la sourire et le ricanement sont toujours présents, malgré leur situation.

    • 16 juin à 12:39 | vatolahy (#11348) répond à MALIBUC

      les français ont bien réelu le macron ,les malgaches peuvent bien réelire Mr HO

    • 16 juin à 12:52 | Isandra (#7070) répond à MALIBUC

      Vatomena,

      Franchement, 52% d’abstention, ce n’est plus la France, on dirait un pays d’Afrique.

      Pourtant, ils ont tout pour mobiliser les Français(!!??), s’ils sont encore Français.

    • 16 juin à 12:58 | MALIBUC (#9345) répond à MALIBUC

      Je suis mort de rire, comparer le Président de la 5° puissance mondiale avec le rigolo mr Ho du 3° pays le plus pauvre du monde.
      Pourquoi ne pas comparer la Jiramaty avec EDF et VEOLIA ?
      Réveillez vous le pays est foutu....
      62 ans d’indépendance pour en arriver là.

  • 16 juin à 13:24 | arsonist (#10169)

    "Conférence Internationale pour l’ Autosuffisance Alimentaire" ouverte à Ivato ce 16 /06/2022 ,
    écrit ci-dessus à 9:58 am la besileo foza femelle couillue isandra .

    Bof ! On sait depuis longtemps que les foza aiment les prises de parole et les kabary, la plupart du temps avec des phrases bizarroïdes qui n’ont pas de sens ou allant dans le sens contraire aux normes [comme la malnutrition serait un droit pour tout citoyen à Madagougou].

    Mais les conf’ et les exposés, on en faisait beaucoup à l’école et à tous les niveaux .
    Et quand on est devenu adulte responsable en activité dans la vie de la société, on tâche davantage à matérialiser des choses concrètes en mettant en pratique ce que l’on a appris à l’école !

    En ce qui concerne la production de riz, ou de maïs ou autres légumes,
    comme en ce qui concerne l’élevage de zébus
    ou la pêche en mer ...
    qui croirait que les Gasy n’ont jamais su les faire ?

    Mais pour le riz : qui avait voulu en contrôler son commerce en partant du producteur jusqu’à l’assiette du consommateur, en allant collecter le paddy [riz non décortiqué] chez le producteur lui-même ; mais promettant le paiement du produit ultérieurement [paiement la plupart du temps jamais effectué] "tuant" ainsi la production de riz [le paysan pas bête ne produit plus de riz pour la vente, mais uniquement pour sa consommation].

    Et pour le zébu, qui avait organisé ces incessants vols de zébus, pour en exporter la viande, laissant le paysan propriétaire des zébus totalement sans recours autre que verbale pour unique lot de consolation ?

    Et qui avait autorisé ces bateaux-usines japonais et chinois à dépeupler nos mers, laissant nos pêcheurs à nous totalement dépossédés de ce que la nature produit et qui doit leur revenir naturellement de leur droit naturel ?

    Et pour le fun : qui avait eu l’étrange idée de "s’approprier" les fameuses rizières d’ Ambohitrimanjaka pour y bâtir des "buildings" ?

    Je sais : "Les routes ne se mangent pas" !
    Mais je me demande si ce que l’on appelle "building" peut calmer la faim du paysan qui n’a plus sa rizière !

    Plein de choses dans la vie à Madagougou m’échappent !

    • 16 juin à 13:59 | vatolahy (#11348) répond à arsonist

      ""62 ans d’indépendance pour en arriver là."".
      résultats à comparer avec 60 ans de colonisation
      la honte !.
      Alors que le colonisateur lui meme attendait merveille de son ancienne colonie

    • 16 juin à 14:07 | vatolahy (#11348) répond à arsonist

      Isandra---Vous le savez aussi bien que moi :Aujourdh’ui en France il n’y a pas que des français- surtout dans les grandes villes .Mr Arsoniste pourrait en témoigner mieux que moi

  • 16 juin à 13:36 | tsimahafotsy (#6734)

    " Si la vérité ne peut pas t’épargner , les mensonges ne pourront pas te sauver non plus."
    Proverbe africain.

    Une Africaine, représentante des bailleurs de fonds vient de mettre Rainilanga devant ses contradictions et la réalité de la vie des Malagasy.
    Qui a dit que Madagascar ne se développera jamais ni dans 30 ans ni dans 50 ans si on compte toujours sur les bailleurs de fonds ?
    Pour 220 millions de dollars, on peut supporter une humiliation publique, devant tous les ministres et la presse internationale .
    Ce petit ( boy kely) president, ignare et inculte, on le savait depuis longtemps, vient de prouver aussi qu’il n’a aucune fierté.
    Il n’a même pas oser répondre à la représentante de la B.M. 
    Rainilainga K.O. debout devant la vérité.

    Si la vérité ne l’épargne plus, ses mensonges ne le sauveront pas non plus en 2023.

    • 16 juin à 14:41 | Isandra (#7070) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy,

      "qu’il n’a aucune fierté".

      Parce que la vôtre, c’est la fierté déplacée.

      Humilité, n’est pas le contraire de la fierté, aussi est une vertu nécessaire pour diriger un pays, cela vous donne une capacité d’écoute, forge d’être attentif aux autres, et vous empêche de se livrer dans la folie du pouvoir et au narcissisme,...

    • 16 juin à 16:00 | tsimahafotsy (#6734) répond à tsimahafotsy

      Lors de la dotation de cerveau par Dame Nature,
      les fozas étaient aux abonnés absents, par contre
      ils étaient tous bien présents lors de la répartition des enveloppes d’incompétence,
      de mensonges et des demandes d’aumônes !
      Drapé dans son humilité, l’avocaillon commis d’office pour défendre Rainilainga réagit promptement aux propos de tsimahafotsy, et non à la cinglante et humiliante admonestation de Chantal Uwanyiligira.
      - Humilité : disposition à s’abaisser volontairement, par sentiment de sa propre faiblesse,
      "humilité n’est pas le contraire de fierté" dixit l’apologiste de Rainilainga,
      Antonyme de humilité :
      amour-propre, arrogance, fierté, orgueil, superbe, vanité.
      Que ce soit humilité et son contraire, le souteneur de Rainilainga dit la vérité à l’insu de son propre gré !

    • 16 juin à 17:31 | Isandra (#7070) répond à tsimahafotsy

      Tsimahafotsy :

      Chacun sa définition, qui le convient :

      Humilité : "Caractère de ce qui est modeste, peu important, sans prestige".

  • 16 juin à 14:06 | Besorongola (#10635)

    Hihi Isandra
    MR HO DANS SON ŒUVRE !

    Dans les 2 liens que vous publiez plus haut en guise de démonstration d’exemples , voici le titre du discours de Monsieur Ho.

    1-Averina Ho Sompitra Ara-Tsakafo I Madagasikara Amin’ny Alalan’ny Fikarohana Masomboly Tsara Kalitao Sy Voamarina

    2-Santa-Bary Sy Fifampizarana Ho Fanapariahana Ny Vary Safiotra Eto Madagasikara 6th

    Décidément, appelez le Monsieur Ho !

  • 16 juin à 14:19 | Kobbe (#11248)

    MADAGASCAR : UNE MAIN TROP HABITUÉE À RECEVOIR
    Une main habituée à recevoir peut difficilement se maintenir par ses propres moyens.
    En moins d’un mois, le gouvernement Malagasy a collecté environ 300 millions de dollars de fonds, c’est une somme collosale. La bonne question est : où sont les résultats ? Nul part.
    Être financé est un piège doré dont Madagascar/Afrique est le prisonnier volontaire.
    À recevoir rend un individu (ou un État) faineant : la preuve est évidente devant nos yeux...

  • 16 juin à 14:28 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Quand on voit les crédits, et les millions « couler « à flots pour ne pas dire le Pays : pourquoi voudriez-vous qu’ en plus on y mette de l’ eau 😂 ?
    L’ argent lave plus banc que le rano alors l’ eau on s’ en fout le plus important est d’ avoir un funiculaire, des miami beaches, des addidas & rayban pour frimer, en attendant les 4#4 pour épater les poules , et surtout des hélicos ! même Belges : non ce n’ est pas une blague 🤣.
    Au faite ils sont ou ???.
    Donc si je comprend bien on continue à planter de la dette que l’ on laissera aux générations futures, juste histoire de les maintenir sous dépendance et dans le sous développement ...
    C ‘ est bien connu que les plus pauvres sont toujours lésés, mais comme disait cette tepu de J Delors : "oui mais ils sont plus nombreux" ...
    Du temps des frantay c était ostentatoire de se balader en landrover, mais si ce sont des autochtones, pour ne pas dire des indigènes , là pas de blem !🤪

    • 16 juin à 14:33 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      De rajouter que l’ argent devrait être distribué au fur et à mesure de l’ avancée des travaux 30% pour commencer, 50% à la moitié des avancements , 70% à 90% du travail réalisé, et les derniers 10 % 1 an apres voir 2 au cas ou il y aurait des malversations comme dans tous contrats dignes de ce noms avec les ingénieurs dignes de ce noms et cabinet d’ étude pour le suivi des avancements .
      ça en calmerait plus d’ un !!!

  • 16 juin à 15:06 | Besorongola (#10635)

    RESTITUTION EXCLUSIVE SANS CONDITION OU GESTION PARTAGÉE AVEC LA FRANCE DES ÎLES ÉPARSES ?

    Selon 2424.mg la deuxième réunion de la Commission mixte sur les îles éparses est prévue en Septembre prochain en France

    Le calendrier de la deuxième réunion de la commission mixte sur les îles éparses se précise. Le Conseil des ministres de mercredi indique que « la deuxième rencontre devrait avoir lieu en Septembre en France ». Les représentants de l’Etat malgache et ceux de l’Etat français discuteront du sort des îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India.

    Ces îles du Canal de Mozambique et sur lesquelles la France revendique la souveraineté sont considérées par Madagascar comme les siennes. Se basant sur une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies en 1979, Madagascar réclame que ces îles qui se trouve dans la Zone Économique Exclusive de Madagascar lui soient aujourd’hui restituées. Une première réunion de négociations a eu lieu le 18 Novembre 2019. La suite devait se tenir dès 2020 en France, mais la crise sanitaire n’a pas permis d’avancer sur le dossier.

    Quelles sibt sont les limites des eaux territoriales et la ZEE ?

    12 milles c’est à dire 19,312 kilomètres.
    Les eaux territoriales d’un Etat côtier s’étendent jusqu’à la limite des 12 milles, à partir de la limite de base. C’est une zone où l’Etat exerce sa pleine souveraineté. C’est un espace maritime sur lequel l’Etat côtier exerce des droits souverains en matière économique.
    La ZEE comprend les eaux territoriales (les plus proches du rivage) et au-delà des 200 milles ou 322 km s’étendent les eaux internationales. La limite de 200 milles a été fixée en 1982, par la Convention de Montego Bay (Jamaïque). Elle est appliquée par la plus grande partie des États côtiers.

    Quels sont les ZEE ?

    La Zone Économique Exclusive (ZEE) est une bande de mer ou d’océan située entre les eaux territoriales et les eaux internationales, sur laquelle un État riverain (parfois plusieurs États dans le cas d’accords de gestion partagée) dispose de l’exclusivité d’exploitation des ressources

    Mais pourquoi la France ne cédera jamais d’une façon exclusive, sans partage (revendication de la ligne dure malgache) ces 5 îles éparses qui se trouvent toutes dans la ZEE de Madagascar ? L’espoir malgache pourrait peut-être se concrétiser dans le cas de Gestion partagée (L’ancien président Hery Rajaonarimampianina, se montrait réaliste et a adopté cette option)

    https://www.asafrance.fr/item/geopolitique-les-iles-eparses-sont-francaises-il-ne-faut-pas-les-donner-aux-malgaches.html

  • 16 juin à 15:28 | vatolahy (#11348)

    Inversement ’Et si la France déclarait que c’était Madagascar qui serait dans la zone économique d’exclusion des iles éparses !!! Un drapeau français flottait déjà sur ’ces iles avant qu’un drapeau malgache flotte sous le ciel malgache

  • 16 juin à 16:10 | kartell (#8302)

    Face à l’euphorie ambiante, créée par ce goutte-à-goutte, administré par la banque mondiale et ses faire-valoir, la question sur toutes les lèvres est celle-ci : à quoi devrait servir ce remue-ménage, au final, sur le terrain pourri du quotidien ?..
    Car, ne nous y trompons pas, nous n’en sommes pas à une première, mais, à un ième replay !..
    Il faut dire que les précédents sont partis en fumée, enfin, pour ceux auxquels étaient destinés ces financements, pour les autres, ce fut une toute autre histoire…
    Ce pays merveilleux croit, dur comme fer, que l’argent serait la solution à tous ses problèmes alors qu’il ne fait qu’alourdir la barque depuis 70 ans, déjà !..
    Même si la BM tente de mettre un pseudo garde-fou à son aide, il n’en demeure pas moins qu’elle a affaire aux meilleurs des meilleurs, en matière de roulage dans la farine !..
    En tous cas, le pouvoir parade et se gonfle comme un ballon de baudruche pour annoncer la bonne nouvelle : on perd le peu de son nationalisme exacerbé, en certaines circonstances, pour pouvoir accéder à des financements étrangers qui exigeront des comptes, pour une petite ingérence payante !..
    Laissons aux naïfs et aux caissières,l’instant magique de célébrer cette bonne nouvelle, qui, par ailleurs, ne doit rien à son Excellence, mais,tout à la situation catastrophique dans laquelle ce pouvoir a plongé le pays !..
    En quelque sorte, ces aides ne sont en réalité que l’équivalence des soins intensifs à un malade qui frise l’annonce, retardée d’un pronostic vital, désormais, presque engagé !..
    En faire ainsi, une com triomphale, il y a de quoi se demander si l’indécence ne ferait pas partie intégrante du pouvoir en convertissant, à moindres frais, ses incapacités notoires, en politique payante de l’assistanat permanent..
    Ce qui au final, lui permettra de se mettre en valeur dans une situation où la morale a perdu toute forme de respect, avec en filigrane, un profit du mauvais élève qui, au lieu de se la jouer modeste, fanfaronne à qui mieux mieux, des prix qui sont attribués à d’autres, en grand danger !.
    Grosse ficelle, comediante !…

    • 16 juin à 17:03 | Aulivier643 (#11346) répond à kartell

      Souvenirs souvenirs..

      Bientôt l essence a 8 000..voire 9 ?

      Mais les contre-révolutionnaires eux memes foncièrement poutinisants sont en embuscade pour sauver les iles eparses..

      A vos pop corns

      🤭..

    • 16 juin à 18:11 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Olivier,

      Votre optimisme vous honore, vous annoncez du dur alors que le pouvoir s’est procuré un stock important de pommades, BM, efficace pour un bobo, mais inopérant pour une maladie génétique !..
      Votre art consommé de retourner le couteau ( suisse ?) dans la plaie ouverte avec ces Éparses, convoitisées, comme jamais, donne une envergure supplémentaire à ces relations bilatérales où le faire-semblant devient une constante entre deux présidents qui se la jouent différemment, mais, sous une forme présentant des analogies communes …
      Macron en visite chez son ami Zelensky, sur le tard à quelques jours de céder la présidence européenne, c’est pas un peu fort de café, non ? à moins qu’il y ait quelques petites arrières-pensées électoralistes ?..
      Va savoir ! 🤔

    • 16 juin à 18:43 | arsonist (#10169) répond à kartell

      Qu’est-ce qu’il entend , l’ "olivier" , par ce qu’il dit : "Sauver les Îles Éparses" ?

      Laisser ces Îles aux fozaorana politiques ?
      Ou les laisser à la France ?

      Je milite pour que ces Îles appartiennent à son environnement naturel et à sa faune ! Et à eux seuls !
      Que ces Îles échappent définitivement à la cupidité des politiciens et des affairistes de tous les bords et de tous les pays !
      Interdiction absolue d’exploiter ces Îles !
      Bas les pattes !

  • 16 juin à 18:48 | Besorongola (#10635)

    L’AUTRE MARC ALIAS TATANDRAZA SOIT-DISANT APÔTRE DE JESUS CHRIST EST UN INCONDITIONNEL DE MR HO TPOMBE SOUS AVIS DE RECHERCHE POUR ESCROQUERIE !

    TATANDRAZA est un personnage qui a fait beaucoup de témoignages qu’il était mort et revenu à la vie par le fait que Jésus voulait lui montrer l’enfer et le paradis. Au temps de Rajaonarimampianina, ce personnage a été condamné plusieurs fois par la Justice pour escroquerie et abus de confiance. Il avait fait simulacre de sa mort un buzz sur les réseaux sociaux pour justifier son statut de disciple de Jesus mais avec le Seigneur, cela ne se passe pas comme ça. Les vrais disciples se voient par leur humilité et l’efficacité de leur prière... Ce Monsieur est visiblement fasciné par MR Ho. jusqu’à s’habiller comme ce dernier. Il est émerveillé par les bâtiments manarampenitra de MR Ho mais ne comprend rien aux problèmes posés sur le bon fonctionnement de ces établissements. Comme Isandra et beaucoup de fan de MR Ho, Marc l’apôtre n’est pas un adversaire comme Marc le laitier mais ami fidèle de MR Ho.

    https://www.facebook.com/666125253836846/posts/pfbid0tehivuXD9mxPjKnQN8ddn9R9BVhdA7k7NdrSRxSEhmmEVHkZatdBTfQrdcbUvj7fl/?sfnsn=scwspmo
    InfoComSeg : Karohina i Marc Tatandraza.

    Feno ny fepetra hisamborana an’ingahy Marc TATANDRAZA noho ireo heloka maro sosona nataony tao anatin’ilay horonan-tsary naparitany 2 andro lasa izay. Karohina araka izany izy ka raha manam-baovao mahakasika azy isika dia mandefasa hafatra miafina na someso na mampandre ny mpitandro filaminana izay akaiky anao indrindra. Hivoaka etoana ihany ny Filazana fikarohana azy amin’ny fomba ofisialy. Atao tsiambaratelo sy arovana ny mahakasika ny loharanom-baovao..

    https://www.facebook.com/1909690405921155/posts/pfbid0iwQEmtzh243Wv3PC6ENH5cJxrWq2wECNepkzT2Pj4fv58ZivZRNN5Q5q63wCTTefl/

    • 16 juin à 21:14 | vatolahy (#11348) répond à Besorongola

      Que nous racontez vous là Kartel ? Cette manne céleste de 200millions de dollars si elle ne sert pas à un approvisionnement en eau potable elle s’investira ailleurs ,dans la construction de résidences_ palais autour de la capitale .Il y aura donc ’embauche pour les architectes et les maçons . Donc moins de chomage ,plus d’argent en circulation et embellissement du décor urbain.

    • 16 juin à 22:37 | kartell (#8302) répond à Besorongola

      @ vatolahy

      Il convient de ne pas s’emballer sur des sommes modestes lorsque l’on sait que le projet, non abouti de l’EPR d ‘EDF de Flamanville a déjà coûté plus de 12 milliards d’euros ( 12 000 millions !)aux contribuables gaulois !..
      Ne pas confondre, argent de poche et investissement qui, il faut bien le dire, dans cet exemple, vire au fiasco !..

  • 17 juin à 08:17 | Yet another Rabe (#4812)

    Bonjour à tous,

    La spirale inflationniste, qui a déjà pointé le bout de son nez très avant le 26 juin, prendra de l’ampleur après les festivités, et laissera beaucoup de monde sur le carreau.

    Beaucoup de personnes seront socialement déclassées.

    Nombre de personnes auront malheureusement d’énormes difficultés, à satisfaire le besoin basiquement physiologique, le plus fondamental de tout homme, et plus généralement de tout être vivant, pouvoir se nourrir.

    Pour beaucoup, ce sera mission impossible, ayant pour conséquence, le vol pour palliatif à la survie.

    La petite et grande délinquance, la criminalité seront aussi en mode inflationniste :

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=76431

    Le seul et unique résultat, depuis 2009, pour SAR DJ Lapin Crétin, c’est d’ avoir réussi à affamer le ventre et l’esprit du Malagasy, par manque de nourriture et d’éducation.

    Ah oui, mais c’est vrai, pour Foza Suprême, "La malnutrition est un droit fondamental".

    Bon courage les Malagasy, "Lanja miakatra ny fiainana".
    Veuillez me pardonner pour mon ironie triste.

    Cordialement

  • 17 juin à 08:25 | Gerard (#11190)

    Rien ne s’améliore le prix de la jirama était basse auparavant mais depuis 2019 son prix a grimpé
    Alors en plus du délestage je vois pas ce qui s’améliore dans ce pays
    Circulation mauvaise je parle des routes au centre ville et hors ville
    Quelqu’un qui vas tous le temps en voyage alors que le pays est dans la m c’est pas normal

    • 17 juin à 09:12 | Yet another Rabe (#4812) répond à Gerard

      Bonjour Gérard,

      Vous avez dit :

      "Quelqu’un qui vas tous le temps en voyage alors que le pays est dans la m c’est pas normal"

      Si, si c’est certainement pas normal pour la personne lambda, mais le comportement de SAR DJ Lapin Crétin est expliquable sur 2 points :

      - de par sa nature peureuse, un individu qui n’ ose pas affronter les évènements, qu’il a lui même occasionné.
      Il suffit de se rappeler ce jour de 2009 à Ambotsirohitra où il a laissé en plan ses coéquipiers putchistes.

      - Et puis, il faut anticiper, bien préparer son point de chute au cas où l’ après 26 juin serait trop chaud pour ses fesses.

      J’ imagine déjà, que juste après ou même juste avant l’ augmentation effective du prix des carburants à la pompe, les missions à l’ Étranger pour SAR DJ Lapin Crétin seront de longue ou même très longue durée.

      Cordialement

    • 17 juin à 09:38 | Shalom (#2831) répond à Gerard

      @ 17 juin à 09:12 | Yet another Rabe (#4812)

      Bonjour,
      Vous allez faire peur aux petites mains de Rainilainga ... sur ce site !
      Mais pour conclure, je chante toujours la même chanson : "Hombanao ’zaho Fehiloha Mena e !".

  • 17 juin à 17:03 | luczanatan (#321)

    En droit un contrat de performance est une obligation de résultat.
    On donne ou prête de l’argent pour des résultats.
    Dans le monde moderne ces résultats se traduisent en indicateurs (qualité ou/et quantité) KPI pour ceux qui aiment étaler leur culture anglo-saxonne.
    Donc on attend des résultats.
    Il faudrait rajouter quelques contrôleurs de gestion dans les équipes. Et des points de contrôle du projet pour faire état de l’avancement ( travaux et budgets).
    La routine quoi !
    La culture malgache peut très bien s’adapter à un tel mode de gestion. Espérons donc qu’en face des engagements on mettra en place ces pratiques rigoureuses qui font progresser non seulement le projet mais aussi les mentalités des fournisseurs et de leurs sous traitants
    J’ai confiance.
    Vive Madagascar !
    Veloma

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS