Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 décembre 2018
Antananarivo | 04h49
 

Politique

Descente sur la place du 13 mai

Avec ou sans autorisation, la manifestation aura toujours lieu

mardi 24 juillet | Arena R.

Entêtement ou détermination, les meneurs de la manifestation du mouvement pour la refondation de Madagascar prévue ce mardi, ont fait appel à tous les Malgaches et aux syndicalistes de grossir les rangs des manifestants sur la place du 13 mai. Pour eux, le changement n’est pas encore effectif. De leur côté, la préfecture et la commune urbaine d’Antananarivo affirment ne pas avoir autorisé la manifestation.

La manifestation prévue ce mardi 24 juillet sur la place du 13 mai n’est pas autorisée. Les organisateurs de l’événement n’auraient jamais déposé une demande d’autorisation, explique la préfecture d’Antananarivo. Même son de cloche du côté de la mairie de la ville d’Antananarivo qui, par le biais de son adjoint au maire, affirme ne pas avoir une demande d’autorisation. Toutefois, partis politiques, syndicalistes et diverses associations qui se mobilisent pour réclamer un véritable changement, voire une refondation de la Nation, ont confirmé le maintien de leur descente dans la rue, sur le parvis de l’Hôtel de ville.

La commune urbaine d’Antananarivo de déclarer alors que le parvis de l’Hôtel de ville restera ouvert à tout le monde, mais la CUA ne sera pas responsable de ce qui pourrait survenir lors de cet événement, rejetant ainsi la responsabilité à la préfecture d’Antananarivo. Cette dernière qui reconnaît que le mouvement est une forme de manifestation de la liberté d’expression a décidé de déplacer la manifestation au stade Maki à Andohatapenaka. C’est la préfecture elle-même qui aurait entamé la démarche auprès des responsables de ce stade.

De leur côté pourtant, les dirigeants de la manifestation prévue ce jour sur la place du 13 mai disent ne pas être au courant de la nouvelle disposition de la préfecture. Ainsi, ils continuent à faire appel aux syndicats, à toutes les personnes déçues par la mauvaise tournure de la manifestation initiée par les 73 députés pour le changement de venir en grand nombre, parce que le changement n’existe pas encore malgré la mise en place d’un gouvernement de consensus.

Une fois de plus, des groupes d’enseignants qui n’acceptent pas encore les propositions décidées par les syndicalistes et les dirigeants malgaches s’obstinent à participer à cette descente sur le parvis de l’Hôtel de ville, tout en lançant un appel à l’endroit de leurs collègues de ne pas encore reprendre les cours tant que les revendications ne sont pas satisfaites à 100%. Toutefois, de nombreuses écoles publiques de la capitale ont déjà rouvert les portes depuis lundi et les cours ont déjà repris dans certaines d’entre elles.

Les politiciens regroupés au sein du mouvement pour la refondation de Madagascar (HFI) restent intransigeants et exigent le report de la présidentielle pour la simple et unique raison qu’il est nécessaire selon eux de mettre en place les balises, aussi bien concernant la loi électorale que la loi fondamentale, pour qu’il y ait apaisement avant la tenue des élections et pour que les prochaines échéances électorales obtiennent le consentement de tous et que les résultats soient acceptés par tous. Des nouvelles dispositions seraient alors indispensables pour éviter les déviances du prochain dirigeant. C’est la raison pour laquelle, ils maintiennent coûtent que coûtent la tenue de la manifestation de ce mardi sur la place du 13 mai.

32 commentaires

Vos commentaires

  • 24 juillet à 08:39 | jayo (#10317)

    voalohany indrindra aloha dia tsy vahaolana intsony ny fanakorotanana sy ny fihetsiketsehana , ary rehefa tsy nahazo halàlana dia tokony tsy mandika izany satria manambara tsy fahaizana mitondra tena sy mitarika ny olona handika lalàna

  • 24 juillet à 08:55 | donia (#10353)

    Nentin’ny fo tia tanindrazana loatra angamba ireto voalaza ka tafilatsaka andalambe mihintsy hiady hoan’ny « Refondation’ pour Madagascar. Ny fanatevenan-daharana hitokona toy izao anefa dia mariky ny fitadiavana tombotsoa hoan’ny tena manokana , satria tsy hisy »Refondation« ho vita anatin’ny korontana izany eh ! Hany ka lasa toa atao fitaovana hitakiana »interêt personnel« ilay »Refondation".

  • 24 juillet à 10:11 | malagasy (#10352)

    fantatsika ve hoe iza ilay ao amabadiky ny etsika atao andrany io ?tsy iza tsy akory fa ilay daholo « PETY RAKOTONIAINA sy namany mpamotika firenena tao ndry »Marcel" : refondation de Madagascar ho an’ny tombotsoa an’olo-tokana indray ve no andeha ho dradradradraina eny amin’ny 13 mai mila misaina isika malagasy ra toa ka mbola hanaiky izany

    • 24 juillet à 10:34 | Ibalitakely (#9342) répond à malagasy

      Tena mba nahafinaritra ahy ny valin-tenin’i Pety raha nanontanian’ny mpânao gazety iray izy momba azy ao amin’io fikambanana io & ny vadiny izay depiote hvm ??

    • 24 juillet à 15:41 | Toutoun (#10298) répond à malagasy

      Asa na mbola valifaty na tena tsy fitiavana tsotra izao fa tena atahorana hanao zavatra hafa2 eto @ firenena io hetsika io sy ireo mpitarika azy !

  • 24 juillet à 10:30 | Ibalitakely (#9342)

    T@ ity tolona 2018 ity dia rehefa niantsoantso ny rehetra hanatevin-daharana ny depiote 73 ny fanovana [niova tokoa an !!], dia niala tampoka ny mapar, niala tsimoramora ny tim dia ny sasatsasany amin’ny sendika sisa tavela. Rehefa kelikeky ny mpitondra sora-baventy irery no ho taraiky eo, ry Pety tout terrain ve no arahin’ny 2cv & ny rambaramba.

    • 24 juillet à 14:13 | donia (#10353) répond à Ibalitakely

      Angamba tsy manana hazon-damosina ny sasany fa manaiky ho baikobaikona toy ny omby ka ataon’ny sasany fitaovana hahazahoana ny tombotsoany fotsiny.Isika Malagasy mihintsy no efa tsy miray hina intsony , very tanteraka ny firaisan-kina nahalalana ny Malagasy hatrizay hany ka lasa miady antrano lava toy izao.

    • 24 juillet à 14:38 | Tsix (#10296) répond à Ibalitakely

      Tiako raha tonga saina tahaka anao avokoa ny malagasy. Tiako raha miaraka manaiky isika fa i Pety no anisan’ny olona efa ela no nihezaka hanimba an’i Gasikara fa tsy mety tanteraka izany.

    • 24 juillet à 15:33 | tojo (#10300) répond à Ibalitakely

      Io anie tetikady ho entina anakorotanana fotsiny dia aveo izy miala mora mitaty ny tombotsoany manokana any ambadika ee. Ny syndicats fona fotsiny no manaiky atao fitaovana amin’io.

  • 24 juillet à 11:43 | RAMBO (#7290)

    ET CA CONTINUE !
    Pendant plus d’un mois, le vent de la déstabilisation a soufflé, drainant des nuages sombres de velléités de coup d’état, déversant quotidiennement des flots de haine, de menaces, et de provocations dans notre pays. Par moments, des bourrasques de pensée unique ont fait irruption, faisant vibrer la foule, mais qui se sont heurtées à la sagesse d’un Peuple qui se remet des plaies d’un aventurisme politique, dont les tenants tentent aujourd’hui de se refaire une virginité.
    Madagascar a eu 13 Présidents en 57 années d’indépendance, et 6 d’entre eux seulement ont été consacrés par les urnes, démocratiquement. Hery Rajaonarimampianina fait face au énième réveil d’un vent contraire, comme à chaque fin de mandat d’un président élu dans notre pays, mettant en danger une stabilité et un retour de croissance encore fragiles. Le silence du Président fut plus assourdissant que les clameurs de la haine, préférant s’associer à la joie des paysans de l’Alaotra, qui ont fait la meilleure récolte de riz, en quinze ans, et glorifier ainsi le travail et la persévérance, car le développement ne se clame pas dans la rue, mais se construit dans les champs, sur les lieux de travail.
    En 4 années de pouvoir, Hery Rajaonarimampianina a largement fait mieux que Ravalomanana 7 ans et Rajoelina 5 ans. Après avoir remis de l’’ordre dans l’écurie d’Augias , Hery Rajaonarimampianina a réhabilité toutes les institutions de la République mises à mal par des aventuriers politiques. Depuis le mois de décembre 2016, notre pays retrouve sa dignité et sous l’impulsion de notre cher Président, nous avons fait un bond en avant dans la restauration des infrastructures de base laissées pour compte par Ravalomanana et Rajoelina. Quelque soit le Président élu en 2019, il héritera en grande partie de ces réalisations colossales de l’actuel Président Gasy...Si par malheur, Hery Rajaonarimampianina n’est pas réélu, les Gasy vont rapidement regretter sa sagesse et sa manière de gouverner. Celui qui vendrait va agir avec brutalité pour montrer qu’il est à la hauteur des événements mais non ! ce sera une fausse bonne politique. La priorité c’est l’éducation, non seulement de nos enfants mais surtout de tout un peuple dont la mentalité s’est dégradée depuis des décennies . Le Président Hery Rajaonarimampianina a bien compris ces enjeux et ce sera la priorité de son second mandat.

    • 24 juillet à 14:00 | rakotobe (#7825) répond à RAMBO

      @ RAMBO

      Quelles réponses apportera le Hery Vaovao à la fin de son mandat, lorsqu’il sera interrogé par les analystes et journalistes ? aux sujets suivants
      # Les conseils des ministres et de gouvernement n’étaient que des chambres de nomination et des vestibules de communication pour des sorties budgétivores à l’extérieur.??
      # paupérisationt de l’ensemble du pays tout entier à travers une mise à sac réelle des richesses de la nation au bénéfice d’étrangers, moyennant pourcentages financiers et matériels ??

      Je vous fais grâce du sujet de la CORRUPTION, car il n’y a plus débat en effet si les textes de Loi ont été appliqués à la lettre au sens stricte le Hery Vaovao ne serait plus là ou il est actuellement et restera dans la mémoire collective comme étant l’acteur principal d’une parenthèse malheureuse de l’Histoire de Madagascar

    • 24 juillet à 15:44 | tojo (#10300) répond à RAMBO

      ny tena marina anie efa betsaka ny mikasa anakorontana ary tsy hio lany izany. Fa ny mampalaelo dia ireo tsy mety tonga saina atao fitaovana ho entina anakorotanana.

  • 24 juillet à 12:27 | KARIBO (#7602)

    On ne peut que constater que nous avons à faire à un jeu de dupes, plus têtus que déterminés Comment sortir de cet imbroglio quand l’ un dit : assomme et l’ autre tue !
    un bras de fer qui n’ attend que les paris soient faits .
    Reporter les élections est pour ma part continuer à laisser cet incapable aux commandes, et de ce fait ne peut qu’ aggraver une situation déjà catastrophique .
    Autant laisser ces initiatives au prochain président et inscrit à l’ ordre du jour de son programme, avec tout ce qui n’ a pas été fait et qui aurait du l’ être .
    Les prétendants auront-ils le courage de l’ annoncer dans leur programme est une suite que chacun attend avec impatience , sachant que jusqu’ à présent, aucun n’ a jamais présenté un programme clair, moins encore s’ y est tenu !

  • 24 juillet à 13:02 | Jipo (#4988)

    La fin de ce quinquennat promet d’ être des plus mahafana un peu comme les brèdes voir masiaka comme le sakaï 😓 .
    Notre cher honoris causa mention : aurait très facilement pu mieux faire, en redemande , normal qu’ avec son bilan précédent la gratification d’ etre élu prézidia est plus qu’ encourageante , ne serait-ce qu’ en redemander ... c ’est vous dire s’ il est C-N !
    Il y a quand même de quoi s’ inquiéter, bien que tout à fait normal (comme le président) d’ avoir autant des prétendants se bousculant pour rivaliser à qui mieux mieux .
    Difficile de faire pire, pour ne pas dire tellement facile de faire mieux ...

  • 24 juillet à 14:07 | donia (#10353)

    Ekeko fa hoan’ny « refondation » no hanaovana izao hetsika izao , na izany aza anefa dia misy ny atao hoe lalàna ary natao ho hajaina izany , ny fanaovana hetsika sans autorisation toy izao manko dia miendrika tsy fanarahan-dalàna.

    • 24 juillet à 14:34 | Tsix (#10296) répond à donia

      DONIA
      Mireska lalàna ianao. Fa efa nisy ve moa teto amin’ity tany misy antsika ity no hoe nanaja izany ? Eto amin-tsika anie ny lalàna dia mijanona ho soratra fotsiny ihany fa mbola sarotra ho an’ny malagasy ny manantanteraka izany.

    • 25 juillet à 13:25 | tojo (#10300) répond à donia

      Ny refondation eo iany fa ny tena tanjona dia ny fanakorontanana. Misy tombotsoa ambadika io fitakiana io ary ingahy Ravalomanana mihitsy no ambadik’io mampirisika ireo HFI indray rehefa tsy nahomby sy voavaha ny tamin’ireo syndicats.

  • 24 juillet à 14:11 | rakotobe (#7825)

    Lorsque la représentativité au sein de l’assemblée Nationale est bafouée, marchandage par voie de corruption au vu et su de tout le monde
    Le débat publique est transféré sur la Place publique : c’est la source des manifestations des colères et frustrations actuelles, il n’y a rien d’étonnant dés lors que la parole de l’Autorité publique n’est plus crédible !
    Les députés du changement ont troqué leurs âmes contre des postes ministérielles

    • 24 juillet à 15:50 | tojo (#10300) répond à rakotobe

      Ka na inona na inona antony efa fantatra fa tsy vahaolana sy tsy mahaomby anie ny fidinana an-dalam-be ee. Kanefa atao iany. Tsy midika ve izany oe misy zavatra ambadika ?

  • 24 juillet à 14:31 | Tsix (#10296)

    Izao anie dia efa marika fa na inona miseho dia tsy ho mendrika io antoko HFI io mihintsy ny hitantana satria izao ary izy dia efa maneho fihetsika tsy mendrika sahady. Izany resaka grevy sns izany anie tokony efa tsy atao intsony satria efa tsy misy mihaino akory ary. Noho izany dia mendrika ireo olona ireo ny mangiana.

    • 24 juillet à 15:12 | Christianna (#10313) répond à Tsix

      Mangetaheta « refondation » loatra ny antoko HFI ka izany no nahatonga azy nanao izao hetsika izao , tiany ny tanindrazany , manana zo ny hitolona hoan’ny tanindrazany izy saingy tsy nataony ampiheverana fotsiny izany.

  • 24 juillet à 14:34 | hafatse (#9818)

    @rambo,
    Lire tsimihafotsy
    https://www.madagascar-tribune.com/Paul-Rabary-demissionne-du-HVM,24084.html

    Tsy haiko indray ilay hoe kely rifo eny antsena...

    Bilan catastrophique donc , insécurité pour tout lemonde,
    La brutalité est vecu quotidiennement par le vahoaka.
    Souviens-toi d ’Antsakabary.
    La malnutrition est devenu un art de vivre au pays gasy

    • 24 juillet à 14:56 | Christianna (#10313) répond à hafatse

      Ny « brutalité » sy ny « malnutrition » sy ny tariny mihintsy no nanaovana ity « refondation » ity , nefa tahaky ny tsy ho tanteraka ilay izy satria entina @ kotontambol be otrzao. Na haniry nify ary ny akoho tsy misy zavatra ho voahorina anaty savorivory zany eh.

  • 24 juillet à 14:41 | Christianna (#10313)

    Lesona hoantsika ireny fitokonana nisy tany aloha ireny tahaka ny an’ireo depioté hoan’ny fiovana izay tsy nahitambokatra akory , natao hakana lesona ireny ; anatry ny hoavintsika .Tsy ho hisy « refondation » hiorina anaty korontana ohatran’izao mihintsy.

  • 24 juillet à 15:03 | komi (#10299)

    refondation ve no tadiavina dia fidinana an-dalam-be no hentina hanaovana izany ?sao dia mba diso hevitra ianareo, aoka tsy ho fitahana @ hevi-diso intsony ny vahoaka fa ampy izay. Tsisy mahadiso ny hanareo raha toa ka hentina am-pilaminana ny fitakiana sady am-panarahana lalàna tsara

  • 24 juillet à 15:08 | Toutoun (#10298)

    Firaisana tsikombakomba eo @ CUA sy ny mpanao fihetsiketsehana satria efa ekipa iray ihany ireo @zao !!!

  • 24 juillet à 15:09 | Christianna (#10313)

    Vita foana io refondation io rehefa voafidy ilay olona hitondra ny Madagasikara , faharetana no takiana @ntsika vahoaka rehetra misaina , tsy mila manao fihetsiketsehana be tahaka izao akory.

  • 24 juillet à 15:33 | sasa (#10303)

    Ny tsy fantatr’ireo mpitokona dia izao, raha hanao fitokonana izy ireo dia tsy hitondra vokatsoa hoazy ireo ankory ny fitokonana ataony fa namany fandaniam—potoana fotsiny ny ataony eny amin’ny 13 Mai

  • 24 juillet à 15:54 | Nomena (#10351)

    izany fietsika izany dia maneho ny fanaovana botongerina, ary midika izany fa tsy fanarahan-dalana ary raha izay saika voatarika ary dia naleonay nijanona satria herisetra no hoentina miady.

  • 24 juillet à 20:18 | SNUTILE (#1543)

    C’est l’honnêteté que tout le monde a besoin, mais pas du tout le changement. Malin et Maline celui ou celle qui souhaite le changement sans apporter son plan d’action.

    Est-ce le changement pour la déstabilisation pour continuer la malhonnêteté ?

    Quel changement il ou elle souhaite ?
    Est-ce qu’il ou elle a écrit un livre blanc sur ce changement et le mode opératoire ?

    Ou tout simplement se contenter de porter des pancartes et attendre que les autres leur apportent tout sans qu’eux même ne plante un arbre fruitier au moins, si ce n’est pas un épis de riz.

    • 25 juillet à 15:45 | Nomena (#10351) répond à SNUTILE

      mitady ho marina ny teninao fa ny tena marina dia tsy tokony hametraka fanontaniana intsony ianao hoe fanakorontanana ve ilay izy, satria efa izay no valiny, raha manam-paniriana hanova hoa dia mila ny vahoaka mihitsy no mametraka anao eo amin’ny fitondrana avy eo ianao manova fa tsy midina an-dalam-be akory no antsoina hoe fiovana.

  • 25 juillet à 15:14 | sasa (#10303)

    io fahamafisan-doha io ihany no nahaotonga atsika toy izao, rehefa tsy azo atao dia tokony tsy atao fa aza dia mafy loha loatra fa tsy hitondra atsika hoaiza izany fahamafisan-doha izany

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 113