Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 18 février 2019
Antananarivo | 20h15
 

Société

Santé publique

« Aucun risque qu’Ebola arrive à Madagascar » selon le Premier ministre

mardi 16 septembre 2014 | Léa Ratsiazo

La rumeur sur la présence de personnes atteintes du virus Ebola à Toamasina est infondée, selon Kolo Roger, Premier ministre et non moins ministre de la Santé. Toamasina n’est pas du tout exposé au virus d’Ebola ; d’après le chef du gouvernement, il n’y a aucun risque que ce virus arrive ici. À la limite le risque est négligeable. Le Premier ministre explique cette absence de risque par l’inexistence de vols directs internationaux qui arrivent directement à Madagascar, d’autant que les passagers sont contrôlés à l’embarquement, selon lui. D’ailleurs tous les trois jours souligne-t-il, l’OMS, l’institut Pasteur et le ministère de la Santé tiennent une réunion pour se mettre au courant de tous les cas éventuellement suspects. Lui-même reçoit des rapports quotidiens de tous les centres de santé de l’île. Et si le virus arrivait éventuellement ici, « nous avons tous les moyens nécessaires pour faire face » continue Kolo Roger. On ne demande qu’à le croire car quasiment au même moment où il fait cette déclaration à la presse, une équipe de chirurgiens étrangers oeuvrant dans l’humanitaire le contredit involontairement.

Il s’agit d’une équipe composée de 11 chirurgiens qui réalisent des œuvres humanitaires à travers plusieurs pays du monde dont Madagascar. Ils réalisent gratuitement des interventions chirurgicales en faveur des patients qui en ont besoin dans les pays qu’ils visitent en partenariat avec les hôpitaux locaux. L’hôpital HJRA d’Antananarivo, qui est le plus grand centre hospitalier de Madagascar est choisi pour ce partenariat sauf que les responsables de HJRA ont oublié de communiqué au public l’évènement. Résultat : aucun patient n’est venu. Ils ont quand même pu avoir 2 patients de HJRA au lieu des 25 prévus quotidiennement. Agacés, ces chirurgiens ont précisé qu’ils ne sont pas venus pour passer ici des vacances mais pour aider les autres, le moindre des choses serait de communiquer et de sensibiliser le public, d’ailleurs ils ne comprennent pas du tout que les patients à opérer prennent en charge tous les médicaments et autres outils nécessaires pour l’intervention. Ils notent aussi d’ailleurs que le HJRA manque cruellement de matériels de base pour des interventions chirurgicales. Les responsables de la HJRA dans leurs petits souliers font appel aux patients qui ont besoin d’opération de hernie, de bec de lièvre, de goître de venir très tôt à l’hôpital au service des urgences à partir de ce 16 septembre. Ces chirurgiens prévoient de descendre à Toliary d’ici la fin de cette semaine.

29 commentaires

Vos commentaires

  • 16 septembre 2014 à 08:30 | lemama (#5841)

    Que préserve notre pays et notre population qui souffre déjà depuis des années... Mais, il ne faut pas dormir sur ses lauriers SVP Messieurs les Responsables !

    • 16 septembre 2014 à 11:28 | Bena (#2721) répond à lemama

      si c’est « coule » qui le dit, il faut se méfier 3 fois plus !

  • 16 septembre 2014 à 08:46 | debile profond (#6180)

    Et ça alors ?

    http://matv.mg/?p=51986

    bizarre bizarre ...

    • 16 septembre 2014 à 09:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à debile profond

      - Sont-elles vraiment urgentes pour la « SANTE PUBLIQUE MALGACHE » :
      - « Chirurgies maxillo-faciales et réparatrices,plastiques,orthopédiques,ophtalomologiques et cetera ».
      C’est du bling-bling.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 septembre 2014 à 09:19 | androy (#1704)

    - Madagascar, pays à risque

    Les chercheurs de l’Université d’Oxford ont identifié une vingtaine de pays à risques dont Madagascar, l’île continent proche de La Réunion et de Mayotte. Pour cela, ils ont étudié les facteurs environnementaux (tels que la température, la végétation ou la distribution et consommation des chauve-souris), présents lors des flambées animales déjà observées dans le passé dans sept pays (Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée, Côte d’Ivoire, Sud-Soudan et Ouganda). Ils en ont déduit qu’une transmission de l’animal à l’homme était également possible dans quinze autres pays présentant des conditions très similaires : Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Ethiopie, Ghana, Libéria, Madagascar, Malawi, Mozambique, Nigeria, Rwanda, Sierra Leone, Tanzanie et Togo.

    Il faudrait absolument que l’état malagasy soit très vigilant à ce sujet , qu’il fasse l’éducation auprès de la population d’éviter la consommation des chauves-souris.
    Notre pays a la chance d’être une île par rapport à certains pays africains atteints par cette épidemie, à l’état malagasy de faire le nécessaire pour y échapper

    • 16 septembre 2014 à 09:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à androy

      Malheureusement,le « GOUVENEMENT » fait de la publicité d’ONG au lieu d’une ==« POLITIQUE DE SANTE »== pour le Peuple Malagasy.
      "Chirurgie maxillo-faciale et réparatrices,plastiques,orthopédiques,ophtalmologiques et cetera...
      IL FAUT UNE POLITIQUE DE SANTE et « NON » de bling-bling.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 septembre 2014 à 09:58 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous avez bien dit avec votre propos qui dit que « malheureusement » notre gouvernement pense à d’autre chose plus superficielle. Enfin, vous revenez à la raison. Vous vous rendez bien compte à présent qui sont nos Dirigeants actuels ? Ce sont des gens superficiels qui ne pensent qu’à innover certaines choses qui n’intéressent personne et qui font l’objet des signatures apposées simplement pour marquer l’identité d’un responsable dit étatique.
      En parlant d’Ebola, je répète encore une fois, c’est une maladie dangereuse et dévastatrice qu’on ne contrôle pas facilement sa contamination. Nous avons déjà proposé de l’aide du MSF car ce sont ces Médecins ambulants là qui sont capables de nous aider quant à la conduite à tenir face à cette épidémie assez coriace. mettez en tête qu’il n’y a ni vaccin ni médicaments pour soigner les malades atteints par cette maladie. « Malheureusement » dites-vous ?

    • 16 septembre 2014 à 11:41 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Eloim

      Je dis « MALHEUREUSEMENT »..
      On fait appel à des ONG ,MSF ou « X »pour résoudre notre « POLITIQUE DE SANTE ».
      Eloim,
      vous connaissez très bien l’origine du MSF.
      Maintenant il faut avoir travaillé chez MSF ou autre pour gonfler un peu « SA » carte de visite.
      Au Nigéria,lors de la guerre de sécession du Biafra,des médecins français recrutés par la Croix-Rouge Française==sont horrifiés==par le génocide auquel ils pensent assister,auquel ils pensent assister,==alors==qu’ils se faisaient les portes-voix de la propagande des leaders sécessionnistes.Ils décident de créer une organisation médicale d’urgence plus libre de sa parole et de ses actes.
      Le 21 décembre 1971,un groupe de médecins et journalistes crée l’Association médecins Sans Frontières.Les uns sont des anciens de « BIAFRA »,les autres sont se situent dans la mouvance du « JOUNAL MEDICAL »tonus" qui lance un appel aux médecins pour porter secours aux victimes d’inondation au Pakistan oriental..

      A cette époque,j’ai parlé avec des « anciens de Biafra » du traitement fait par les « français » aux trois officiers supérieurs,en résidence dans un "GRAND HOTEL d’un grand boulevard PARISIEN-près du JOURNAL le Monde
      - « LE MAÎTRE D’HOTEL CRACHE DANS LA SOUPE DES OFFICIERS » qui soupent dans un petit salon réservé à EGV
      ou Dans le salon principal :
      - ON DRESSE UN PARAVENT POUR SEPARER LES NOIRS et LES BLANCS.
      Un peu scandalisé,j’en ai parlé de cet incident dégueulasse mais cela ne rapporte rien pour l’association « BOUCHE COUSUE ».Point barre !
      Eloim,
      je ne crois pas à la sincérité des « ONG » ou des « ASSOCIATIONS ».
      C’est pour cela,je dis :
      - « MALHEUREUSEMENT ».
      Cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 septembre 2014 à 12:56 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous avez raison, c’est du bling bling, surtout les soins dentaires...
      C’est bien connu il n’y a pas de pauvres, pardon de sans dents, à Madagascar.
      La prochaine fois on enverra une pirogue hôpital à Madagascar.
      Mais seulement quand vous ne serez plus en mesure de bénéficier vous même des soins gratuits dispensés et payés grâce à la sécurité sociale de Reny Malala...
      Vous devriez être fatigué de cracher dans la soupe à ce point.

    • 16 septembre 2014 à 13:09 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      On le sait , vous ne croyez en rien sauf en vos incapables chefs d’état de malheurs !!!l Madagascar aux Malgaches , peut mieux faire que Mandela , etc etc toutes les organismes étrangères ne sont que des "cartes de visites , vous n’êtes franchement qu’un pôvre vieux sénile profitant de tous les bienfaits de votre pays d’accueil , loin des tumultes que subissent les vrais Malgaches , crachant dans la soupe exactement le même genre que le Dieudonné bedonnant fasciste .

    • 16 septembre 2014 à 15:28 | rakotoson (#8023) répond à androy

      ###La rumeur sur la présence de personnes atteintes du virus Ebola à Toamasina est infondée, selon Kolo Roger, Premier ministre et non moins ministre de la Santé. Toamasina n’est pas du tout exposé au virus d’Ebola ; d’après le chef du gouvernement, il n’y a aucun risque que ce virus arrive ici. À la limite le risque est négligeable.####

      Et , rebelote ! Docteur Kolo , ou vous vous nourrissez de démagogie à longueur de temps , votre plat préféré ; ou , vous êtes un nul ou vous avez un petit pois à la place du cerveau .

      Pratiquement tous les dirigeants du monde entier prennent au sérieux cette épidémie où qu’ ils soient .Ils ont pris des mesures adéquates .pour éviter que ce virus n’ atteigne leur population .Vous - dès l’ annonce de l’ existence du virus Ebola - vous êtes le seul de ces dirigeants du monde à avoir affirmé bec et ongle que votre pays - Madagascar « n’ en a rien à craindre car ,c’ est une île et il est loin du foyer du virus ; donc , les Malgaches sont hors de danger »(! )

      Mais Monsieur Kolo , cessez donc de paraitre plus savant que vous ne l’ êtes . Un élève de quatrième comprendra que le monde est devenu un village global Que les trafics aériens , terrestres , maritimes peuvent véhiculer des individus à risque sans le savoir .

      Docteur Kol’ , si vous lisez ce post et que n’ en êtes pas encore convaincu, inutile d’ insister . Je plains tout simplement vos patients de faire confiance en vous ; même , sur d’ autres types de maladies les plus bénignes. Vous êtes ni plus ni moins du genre charlatan. Pire , même en politique !

    • 16 septembre 2014 à 19:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Stomato,
      Vous parlez des dents :
      - A titre personnel,j’ai bénéficié des « SOINS » DENTAIRES mais par des multiples voyages,à travers Madagascar,je n’ai pas pu finir== normalement== les soins dentaires.Ce n’est pas réservé aux « PAUVRES »,loin de là,l’histoire des dents mais c’est aussi une question de volonté personnelle.
      Vous voulez faire allusion du livre de V.T,vous êtes mal-tombé avec MOI.
      FH/RH=même combat.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 17 septembre 2014 à 17:21 | Bena (#2721) répond à leclercq

      la langue française n’est pas assez précise sur la question. mais je ne pense pas qu’on mange des chauve-souris (ramanavy) à madagascar. on mange plutôt des roussettes (fanihy). est-ce que les deux sont dangereux ?

      si le premier ressemble à la souris, le deuxième fait plutôt figure de petit chien. mais le choix vient peut être de la taille et de l’odeur.

    • 17 septembre 2014 à 17:24 | Bena (#2721) répond à rakotoson

      pas de petit pois à la place du cerveau, mais plutôt des voanjobory, tellement que cela dégouline sur la figure.

  • 16 septembre 2014 à 10:02 | meloky (#637)

    Vaut mieux poursuivre les activites pour le development qui touche la vie quotidienne des « valala be mandry » Gasy.

    Messieurs le PM ne casse pas la tete avec l’histoire du virus d’Ebola meme si vous etez un docteur de profession, mais faire face a vos engagement politiques essentiellement a la provision d’une solution efficace pour les peuples qui sont toujours aneanti par les fleaux de la puvrete.

    C’est une lourde fardeaux qui necessitent une pilote resolution, et que lespeuples vous attendent vos role et intervention !

  • 16 septembre 2014 à 11:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaaikoum

    Rien que son choix de combiner le ministère de la santé avec la primature montre déjà son incapacité à gouverner.
    A cela s’ajoute aussi son erreur d’appréciation sur l’Ebola, une maladie virale mais pas microbienne et en sus le fait qu’elle est classée parmi les maladies dont les traitements relèvent encore du domaine de l’expérimental.
    Dans ses interventions, il ne tient même pas compte de la période d’incubation éventuelle de la maladie et de la facilité de transmission de la maladie dans les lieux publiques comme les aéroports servant plusieurs vols à la fois donc un voyageur à destination de notre pays pourrait éventuellement était en contact avec un malade d’Ebola prenant d’autres destinations : L’irresponsabilité et l’affirmation gratuite font partie de la mode de gouvernance actuelle (« Surtout ne Rien decider » de Pierre Conesa fait école).

    • 17 septembre 2014 à 17:31 | Bena (#2721) répond à plus qu'hier et moins que demain

      ce pm, même médecin, ne réfléchit pas, comme un perroquet il répète ce que lui a dit les gars de l’institut pasteur, son dieu à lui.

      c’est zafy qui a dit en 1993 que des vazaha répandent le vih en partageant des bonbons aux enfants à la campagne, sans rire pour un prof. alors qu’il a fait venir (avec l’idée de ramaromisa) des chauffeurs sidéens de tanzanie. ils méritent une peine pour cela (crime contre l’humanité).

  • 16 septembre 2014 à 13:05 | bbernard (#6880)

    Il est totalement irresponsable d’affirmer que Madagascar est à l’abri d’Ebola. Aucun pays dans le monde ne peut se risquer à lancer une telle affirmation. Cela prouve la nullité du sinistre de la Santé.

    • 16 septembre 2014 à 15:38 | rakotoson (#8023) répond à bbernard

      Pratiquement tous les dirigeants du monde entier prennent au sérieux cette épidémie où qu’ ils soient .Ils ont pris des mesures adéquates .pour éviter que ce virus n’ atteigne leur population .Vous - dès l’ annonce de l’ existence du virus Ebola - vous êtes le seul de ces dirigeants du monde à avoir affirmé bec et ongle que votre pays - Madagascar « n’ en a rien à craindre car ,c’ est une île et il est loin du foyer du virus ; donc , les Malgaches sont hors de danger »(! )

    • 16 septembre 2014 à 21:45 | leclercq (#4410) répond à rakotoson

      Avez-vous seulement compris le contenu du texte ??? la prochaine fois , lisez à deux fois avant de de répondre n’importe quoi !!

  • 16 septembre 2014 à 13:54 | Saint-Jo (#8511)

    Les politiques ont tendance à faire croire au bon peuple le tristement célèbre « ça n’arrive qu’aux autres ». Donc pas à nous. Ebola est une épidémie infectieuse très dangereuse. Actuellement cette maladie se transmet d’humain à humain et, depuis quelques temps, elle franchit les frontières. Comme le pays est en contact avec l’extérieur, il vaut mieux être très prudent et prendre de drastiques précautions dès maintenant. Attendre la découverte d’un cas sur notre territoire avant de réagir serait une absurdité qui risque de mettre en danger la vie de nos concitoyens.

  • 16 septembre 2014 à 17:00 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je n’ai jamais entendu un seul président des pays développés dire et affirmer que son pays est à l’abri d’un quelconque maladie.

    Le PM est un homme issu du milieu médical. Il est conscient de toutes risques. Il se trouve qu’il est un des 1er responsables politiques dans le pays :

    - Monsieur, le risque ZÉRO n’existe pas.

    On veut être rassuré, mais nous dire qu’il ait ZÉRO risques risquerait de produire l’effet contraire.

    Les comptes de l’état sont vides, tout le monde le sait. Nous dire que l’avenir serait au beau fixe et affirmer qu’il serait faisable de RÉFORMER et enclencher le développement du pays EST UN MENSONGE !

    Comme affirmer aujourd’hui que le pays est à l’abri d’Ebola.

    • 16 septembre 2014 à 18:08 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à diego

      A ces paroles de Jésus, Philippe répondit :« nous sommes contents de servir Dieu, mais nous désirons connaître Dieu, car le Prophète Isaïe a dit :« Vraiment, tu es un Dieu caché ! ». Et Dieu dit à Moïse son serviteur :« Je suis celui qui suis ». Jésus reprit :« Philippe, Dieu est un bien sans lequel il n’y a pas de bien. Dieu est un être sans qui rien n’existe. Dieu est une vie, sans qui rien ne vit. Il est si grand qu’il remplit tout et qu’il est partout. Il est le seul qui soit sans égal. Il n’a pas eu de commencement et il n’aura jamais de fin, mais il a donné commencement à tout et à tout il donnera fin. Il n’a ni père, ni mère, il n’a pas d’enfants, ni de frères, ni de compagnons. Et comme il n’a pas de corps, il ne mange pas, il ne dort pas, il ne meurt pas, il ne marche pas, il ne se meut pas, mais il demeure éternellement, sans ressemblance humaine, car il est incorporel, sans composition, immatériel, d’une substance parfaitement simple. Il est si bon qu’il aime seulement la bonté. Il est si juste que lorsqu’il punit ou pardonne, on ne peut pas le reprendre. Bref, je te le dis, Philippe, ici-bas tu ne peux ni le voir, ni le connaître parfaitement, mais dans son royaume, tu le verras pour toujours. En lui consiste toute notre félicité et notre gloire ! »
      Philippe répondit :« Que dis-tu, Maître ? Il est écrit aussi en Isaïe que Dieu est notre Père ; comment donc n’a-t-il pas d’enfants ? » Jésus dit :« Beaucoup de paraboles sont écrites dans tous les Prophètes ; pourtant tu ne dois pas les comprendre selon la lettre mais selon le sens. En effet les cent quarante quatre mille Prophètes que Dieu envoya au monde, ont parlé obscurément, mais après moi viendra la splendeur de tous les Prophètes et saints ; il éclairera les ténèbres de tout ce qu’ont dit les Prophètes, car il est le Messager de Dieu »
      Cela dit, Jésus soupira et ajouta :« Aie pitié d’Israël, Seigneur Dieu ! avec bonté veille sur Abraham et sur sa descendance pour qu’ils te servent en vérité de cœur. » Ses disciples répondirent :« Qu’il en soit ainsi, Seigneur notre Dieu ! » Jésus dit :« Je vous le dis en vérité : les scribes et les docteurs ont rendu vaine la loi de Dieu avec leurs fausses prophéties contraires aux prophéties des vrais Prophètes de Dieu. Aussi Dieu est-il irrité contre la maison d’Israël et contre cette génération incrédule ! » A ces paroles, les disciples pleuraient et disaient : « Dieu, aie pitié du temple de la cité sainte ! Ne la donne pas en opprobre aux nations pour qu’elles ne méprisent pas ton alliance sainte ! » Jésus répondit :« Qu’il en soit ainsi. Seigneur. Dieu de nos pères ! »

  • 16 septembre 2014 à 18:02 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Au matin, après avoir prié toute la nuit, Jésus dit dans sa prière : « Seigneur, je sais que les scribes me haïssent et que les prêtres envisagent de me faire mourir, moi, ton serviteur, Aussi, Seigneur tout-puissant et miséricordieux, écoute dans ta miséricorde les prières de ton serviteur et sauve-moi de leurs pièges, car tu es mon salut. Tu sais, Seigneur, que moi, ton serviteur, je ne cherche que toi et que je parle ta parole, parce que ta parole est vérité qui dure toujours ! »
    Jésus ayant prononcé ces mots, voici que l’ange Gabriel vint à lui en disant :« Ne crains pas, Jésus, car des milliers et des milliers de ceux qui habitent au-dessus du ciel conservent tes vêtements. Tu ne mourras pas avant que s’accomplisse toute chose et que le monde soit proche de sa fin ». Jésus tomba la face contre terre en disant :« Seigneur, Grand Dieu, qu’elle est grande ta miséricorde à mon égard ! Que te donnerais-je, Seigneur, pour tout ce que tu m’as donné ? » L’ange Gabriel répondit :« Lève-toi, Jésus, et souviens-toi d’Abraham ! Pour accomplir la parole de Dieu, il voulait sacrifier Ismaël, son fils unique. Or, comme son couteau ne pouvait trancher son fils, il offrit, sur ma parole, un mouton à sacrifier. Tu feras donc de même, toi aussi, Jésus, serviteur de Dieu ! » Jésus répondit :« Volontiers, mais où trouverais-je l’agneau, car je n’ai pas d’argent, et il n’est pas permis de le voler ». Alors l’ange Gabriel lui présenta un bélier et Jésus l’offrit en sacrifice en louant et bénissant Dieu qui est glorieux à jamais.

    • 16 septembre 2014 à 18:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Jésus descendit de la montagne, et, seul, durant la nuit, il passa de l’autre côté du Jourdain. Il jeûna quarante jours et quarante nuits, sans rien manger, ni de jour ni de nuit, priant continuellement le Seigneur pour le salut de son peuple auquel Dieu l’avait envoyé.
      Les quarante jours passés, il eut faim. Satan se présenta à lui et le tenta par beaucoup de paroles, mais Jésus le chassa, en vertu de paroles de Dieu. Satan parti, les anges vinrent et servirent à Jésus ce qui lui était nécessaire.
      Revenu dans la région de Jérusalem, Jésus fut retrouvé par la foule avec une joie extrême. Ils le prièrent de rester parmi eux, car ses paroles n’étaient pas comme celles des scribes : prononcées avec autorité, elles touchaient le cœur. Jésus, voyant que grande était la multitude de ceux qui revenaient à leur cœur pour marcher dans la loi de Dieu, gravit la montagne. Toute la nuit, il se tint en prière. Le jour venu, il descendit de la montagne et choisit les douze apôtres, et parmi eux, Judas, celui qui fut mis à mort sur la croix. Leurs noms sont : André et Pierre son frère, pêcheurs, Barnabé qui écrivit ceci, ainsi que Mathieu le publicain qui s’asseyait au comptoir, Jean et Jacques fils de Zébédée, Thaddée et Jude, Barthélémy et Philippe, Jacques et Judas Iscariote, le traître. Il leur communiqua toujours les secrets divins, mais il fit de Judas l’Iscariote l’intendant de ce qu’on lui donnait en aumône. Mais lui, voulait la dîme de tout.

    • 16 septembre 2014 à 19:01 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à plus qu'hier et moins que demain

      - "toujours l’islam....En a marre !

    • 16 septembre 2014 à 21:42 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Allez leur dire que vous en avez marre d’eux !!!

  • 17 septembre 2014 à 12:00 | regisson (#7075)

    jESUS prit le bus pour Tana alors qu’il prechait dans le vide et cassait les oreilles a tous, sur la route, quand soudain un pneu du bus eclata.

    Comme il pleuvait des cordes personne ne voulait descendre le faire..

    Apres un moment bien long, le chauffeur exceed par le precheur lui dit :

    He toi le beat nick, descend donc du bus et fais un miracle !!!!

    en passant pres du chauffeur il lui dit

    Cela t’excite ... donc ... sATAN t’ habite

    moralite

    Ca nous gonfle la religion a toute les sauces

  • 19 septembre 2014 à 13:51 | rsaa (#8516)

    Ramose PM, gasy aho, gasy ianao, gasy isika, aleo misoroka toa izay mitsabo koa aza andrasana iditra eto amitsika le virus vao ikoropaka ianao. Maro ny gasy mahantra, mihinana izay itany (ao anatiny ny biby any an’ala rehetra any,sns,...)sady manao ny « zara aza mahita hohanina ». NDAO IARA-IENTANA, iharo ny fidiran’ny tsimokaretina EBOLA, fa indrindra tsy andray ireo vahiny avy any ivelany mandra-pahitan ny fanafody manasitrana io aretiman-doza io.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS