Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 21 août 2019
Antananarivo | 04h08
 

Diaporama

Mouvement des Écclésiastiques

Après midi mi-religieux mi-politique

lundi 15 mars 2010 | Ra Bens (Photos)

4 commentaires

Vos commentaires

  • 15 mars 2010 à 12:38 | Mandimbisoa (#2104)

    Fanotaniana apetrako ho anareo izay milaza fa tsy tokony hiditra amin’ny toe-draharaham-pirenena ny mpitondra fivavahana ;HO AIZA SY HIANKINA AMIN’IZA izahay,raha tsy misy azo atokisana intsony eto amin’ny firenena ???

    NY FIVAVAHANA SISA no tokinay ary ireo olona ireo dia toy ny ZOKY manoro ny lalana tokony hizorana ho an’ny rehetra izay kivy...

    koa jereo ny sary fa milaza ho azy ny hetahetan’ny olona,betsaka aza no tsy tonga satria mino marina aho fa raha neken-dry zareo manampahefana hoe amin’ny kianja eto andrenivohitra no nahazaona alalàna angamba dia tsy ho tantin’ny mpitondra sy ny mpanohana azy ny olona tao sa averina indray ny tsaho hoe:OMENA vola IZAHAY...

    NY FAHAFAHANA SY NY FANDRIAM-PAHALEMANA TSY VOAVIDIM-BOLA TOMPOKO ô,ary sitra-po no nandehanana fa tsy noterena na novozoinana izay rehetra tonga teny !!!

    • 15 mars 2010 à 21:15 | diego (#531) répond à Mandimbisoa

      Mandimbisoa,

      Tena hita tokoa ny maha samihafa ity sary ity sy ireo sary misy ny foloalindahim-pirenena.

      Ny mpitondra fivavahana matahotra Andriamanitra antampony loha, ny mpanao politika tsy matahotra ny mandainga, voilà la difference.

      Miaraka aminao Mandimbisoa,

    • 16 mars 2010 à 08:56 | zandry (#3972) répond à diego

      Message aux Églises de Madagascar
      lundi 15 mars 2010

      Vous êtes le sel de la terre…
      … « Si le sel vient à s’affadir on le jettera dehors pour être piétiné par les passants ». Si le sel perd sa saveur, il n’a plus aucune valeur. Vous aussi si vous perdez votre saveur, vous serez piétinés par les gens, vous ne serez plus respectés. Tel sera le sort de notre Pays, s’il vient à perdre sa saveur et sa valeur, il deviendra la proie des vautours, des faucons, des puissances étrangères et étranges prêts à le mettre en coupes réglées et à l’exploiter jusqu’à la dernière goutte des son sang.
      Chacun devra y voir sa part de responsabilité. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, pour retrouver sa saveur et tenir en respect tout prédateur et tout « vampire ».
      Il est encore temps que chacun redore son blason.
      Vous représentez l’autorité morale
      Vous êtes les gardiennes des valeurs morales. Vous devez vous exprimer en toute impartialité et objectivité, sans parti pris, ni esprit partisan. Vous n’êtes « ni à Paul ni à Barnabé, mais à Christ » (Écrit de Paul) ; par analogie, vous n’êtes « ni à Marc ni à Andry », pas plus qu’à « Didier ou Albert », vous devez être entièrement à tous les enfants de Dieu, à tous les Malgaches, sans distinction d’ethnie, de croyance et d’opinion (Déclaration des Droits de l’Homme).
      « Vous êtes Roi, Prophète et Pasteur ».
      Et il vous en sera demandé compte un jour : comment avez-vous utilisé les talents qui vous ont été confiés ?
      Vous êtes les indicatrices du chemin
      La date butoir du 17 mars approche à grand pas ; date à laquelle les Institutions de sortie de crise devraient être mises en place. Le Pays est à la croisée des chemins, pendant que les uns préparent leurs comptes et que les uns spéculent sur les nouvelles opportunités qui vont se présenter.
      Vous êtes le panneau indicateur de la direction que doit prendre le TAXI-BROUSSE « populaire » (Tsy mialon-jafy), ou le gardien du phare (MPIANDRY) servant de repère au « bateau-MADAGASCAR » dans la nuit et la tourmente de la tempête.
      Tout en montrant le chemin du paradis, essayez de montrer aussi le chemin de la réconciliation, du pardon du dialogue et de l’œcuménisme politique (du grec, oikoumene : terre habitée ensemble) ; vous savez que le premier pas vers l’œcuménisme, c’est le pardon mutuel, la reconnaissance de sa propre faute et erreur ; vous devez montrer l’exemple en battant en premier votre « mea culpa », car tout homme peut commetre une erreur (ERRARE HUMANUM EST) ; et « l’homme n’est grand qu’à genoux ».
      On ne donne de conseils qu’aux sages.
      Chacun peut prêcher pour sa paroisse.
      Mais ici, je ne prêche qu’à des convertis.
      Et à l’entrée du paradis « chacun doit rendre compte de son vécu » (Ny entim-belona no enti-maty !).
      « Croyez en toute bonne foi, mais que votre foi se traduise en acte » (Minoa fotsiny ihany ; nefa aoka harahan’asa ny finoanareo).
      Professeur RABEMAHARO Jacques (Toulouse)

    • 16 mars 2010 à 22:18 | Mamsix (#3957) répond à Mandimbisoa

      Pour Mandimbisoa

      Adinonao angaha ilay hoe :"na aiza, na aiza iangonan’ny olona roa na telo @ anarako dia eo afovoany aho", raha kristianina ianao dia mahafantatra tsara an’izany. Fa tsy azoko hoe : maninona ry zareo no mi-insiste @ kianja eto an-drenivohitra ? Sa ve @ kianja eto an-drenivohitra ihany no misy Andriamanitra ? Desormais, Je crois qu’ils se deroutent et s’égarent un peu...!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS