Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Politique

Élections présidentielles

Andry Rajoelina se désiste et cherche la compassion

mercredi 16 janvier 2013 | Rakotoarilala Ninaivo

Le suspense a été à son comble dans la soirée de ce mardi 15 janvier lors de l’annonce par Andry Rajoelina de son désistement à la course à la prochaine présidentielle.

Dans son discours à la Nation, le président de la Transition a d’abord bercé les auditeurs de la radio et télévision nationale par des paroles de patriotisme. « J’ai fait des efforts, j’ai travaillé jour et nuit, j’ai fait tout mon possible pour le développement de ce pays, on a prouvé qu’on peut bâtir, construire et réussir tous les grands défis même dans une transition », dit-il tout en soulignant aussi que « certaines personnes se plaisent à critiquer sans apporter aucune solution, d’autres ne pensent qu’à apporter trouble, division et cherchent même un affrontement entre malgaches ».

Le début de son discours ressemblait à une introduction d’une annonce de candidature à l’élection du premier président de la Quatrième République.

Mais soudain, il a montré qu’il est capable de tenir sa parole sur son désistement aux élections. « Je déclare solennellement et devant toute la nation que je confirme ma décision prise le 12 mai 2010, de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle » dit-il.

Et il continua son discours à travers des phrases de consolation pour les citoyens déçus de cette décision. « Je redeviendrai un simple citoyen comme vous dans quelques mois. Mais cela ne m’empêchera pas d’être prêt de vous et soyez sans crainte car je ne vous laisserai jamais tomber » dit-il.

Les belles paroles ne suffisent pas cependant à satisfaire les adversaires politiques d’Andry Rajoelina. « Andry Rajoelina n’a fait que respecter les consignes de la SADC et son désistement n’est qu’un point d’apaisement parmi tant d’autre comme l’application des articles 16 jusqu’à 20 de la Feuille de route » a déclaré ce soir même du 15 janvier, le chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana, Mamy Rakotoarivelo.

« Nous n’avons pas de commentaires à faire, il (Andry Rajoelina) a fait son choix comme Marc Ravalomanana a déjà fait le sien », a affirmé pour sa part le chef de la délégation de la mouvance Didier Ratsiraka, Ange Andrianarisoa.

Le prochain rendez-vous de Andry Rajoelina avec la foule se tiendra durant ce week-end à Toamasina, avec la réception des travaux de rénovation de l’hôtel de ville, l’inauguration du nouvel hôpital et la distribution des « trano mora ».

Et aujourd’hui que la décision du Président de la Transition est connue, en revenant en arrière, il semble que le président de la Délégation Spéciale (PDS) de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), Edgard Razafindravahy, ait pressenti la décision de Rajoelina en disant, lundi à l’escalier d’Antaninarenina « j’espère qu’un jour la population d’Antananarivo saura faire preuve de gratitude envers vous (Andry Rajoelina) ».

3 commentaires

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS