Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h57
 

Economie

Relance économique

Andry Rajoelina recevra les entrepreneurs du secteur privé

mardi 9 juin | Mandimbisoa R.

Une rencontre entre les entrepreneurs du secteur privé et le président de la République, Andry Rajoelina, aura lieu ce jeudi, a confirmé lundi Thierry Rajaona, président du Groupement des entrepreneurs de Madagascar (GEM). Cette rencontre, la première depuis le début de la crise sanitaire dans le pays, consistera à discuter des mesures à prendre pour la sauvegarde de l’économie et pour la protection sociale, deux domaines interdépendants particulièrement affectés par l’épidémie du coronavirus.

Si le président du GEM indique que des centaines de milliers d’employeurs ont déjà perdu leur travail dans le pays depuis cette crise sanitaire, l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) a confirmé dans son rapport présenté au Sénat, la semaine dernière, que 10 600 emplois dont 60% dans le textile, ont été impactés par cette crise et que le taux de mise en chômage partiel est estimé à 27% actuellement.

Le secteur du tourisme est lourdement touché par la crise, car à lui seul, plus de 44 000 emplois direct et 300 000 emplois indirects sont concernés. Mais il n’y a pas que le secteur formel. Le secteur informel est également durement impacté puisque les conditions de travail dans ce secteur sont difficiles, les disparités de revenus et protection sociales flagrantes n’aident pas du tout les employés. Ainsi, le confinement sur une longue durée est loin d’être viable pour eux.

Lors de cette rencontre avec le président de la République, le GEM proposerait la facilité de crédit aux entreprises auprès des banques avec un taux d’intérêt très faible. Pour ce faire, il demande à l’Etat de porter garant de ces entreprises. Les entrepreneurs du secteur privé attendraient également de cette rencontre avec le chef de l’Etat le soutien aux travailleurs qui ont perdu leurs emplois ou qui se trouvent en difficulté à cause entre autres de la crise. Pour cela, les groupements de ces entreprises privés avaient déjà proposé la mobilisation de la Caisse de prévoyance sociale des salariés.

Le secteur privé n’a cessé d’interpeller l’Etat face à la crise économique actuelle mais le plan de relance préparé par le ministère de l’Industrie, du commerce avec le patronat et des autres partenaires techniques et financiers tarde à venir. Ce plan vise notamment à répondre aux inquiétudes des employés par une approche de sauvegarde de l’emploi et des revenus du secteur formel et informel.

55 commentaires

Vos commentaires

  • 9 juin à 08:24 | nez_gros (#10715)

    Gros, sans banque souveraine Malgache(centrale et secondaires), donc de la libre création monétaire , tout cela reste de la blague. t’as capté ou pas ?

    L’Europe libérale, donneur de leçons, vient d’injecter par Quantitative Easing, 1350 milliards d’euro pour aider l’Économie de la zone euro. c’est de la pure interventionniste et la plus grande jamais pratiqué dans l’histoire depuis la 2ème guerre mondiale.

    Comprenne qui pourra ! T’as capté gros ?

    • 9 juin à 08:38 | betoko (#413) répond à nez_gros

      Qui dirigent les banques à Madagascar , est ce les bougeois merina ou les descendants d’esclaves bourgeois ?
      Concernant la zone euros c’est quoi votre problème ? Si les Etats Européens ne s ’entreaident pas à quoi ça sert la CEE ?
      C’est exactement le plan Marshall de 1945 qu’ils appliquent

    • 9 juin à 09:58 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @betoko,Qui dirige la banque à Mada ? bonne question : ce n’est ni les descendants des hovas ni Andriana, ni des côtiers, et encore moins ceux de vos solafas. t’as ca

      Par contre les hovas et les andrianas ont accepté d’être les contre-maîtres, à défaut d’être maître, pour mieux dominer les autres compatriotes .... ;

      Ce n’est pas pour rien que L’IEM (l’Initiative pour l’Émergence de Madagascar) au Petit Palais(petit palais , mais pas grand palais, ça veut tout dire...) des Beaux-arts de Paris, le 26 janvier 2018,
      etait present : Naina Andriantsitohaina de la Banque Malgache de l’Océan Indien (BMOI), Hind Lahrichi, PDG de Pesca Group-Maroc, Zafar Jalil de General Electric, Ruben Phoolchund de l’International Trade Center

      Pas tous les Hovas heureusement, mais à chaque génération, et depuis, il y a un beau paquet, et surtout c’est systématique , pas genre PADESM trop ponctuel

      N’oublie pas que le KDRSM et Ralaimongo etaient des communistes français, t’as capté gros.

    • 9 juin à 12:16 | Vohitra (#7654) répond à nez_gros

      Nez gros,

      Mais pourquoi ce soudain engouement pour une ethnicisation du débat, en particulier en l’endroit des composantes de l’ethnie Merina ?

      C’est un peu grotesque et ne cadrant pas avec le contexte et réalité sociologique du pays, comme cette tentative de toujours vouloir englober les restes sous le terme fallacieux de « côtier », et l’usage du qualificatif « solafa » désignant les domestiques au service des employeurs sans scrupules n’ayant pas de respect pour la dignité humaine…voulez-vous vous engager dans un combat d’arrière garde en manipulant l’histoire pour assouvir une certaine frustration en tirant un peu trop sur la ficelle dangereuse de la fibre ethnique en misant sur les visées expansionnistes pour la quête de territoires avant la colonisation ? Sache que toutes les royautés existantes à l’époque s’y étaient adonnées pour ne parler que celles des Antanosy, Antambahoaka, Antanala, Antemoro, Sakalava et Antakarana…

      Sur le plan économique, ne vous abreuvez pas trop de ces initiatives de relance valable sous d’autres réalités et de vous aventurer à les transposer dans la situation de notre pays…

      Ces facilitations et incitations économiques engagées par la FED et la BCE avec des sommes faramineuses pour la relance après crise pandémique ne sont que des mesures prises pour masquer et résorber les crises de la dette publique et privée d’un montant phénoménal et gigantesque avant même l’apparition de la crise sanitaire…

      Ces mesures sot basées sur la création monétaire à travers la planche à billets par les banques centrales afin de sauver les institutions financières criblées de dettes à force de spéculations n’ayant généré que très peu de croissance et des endettements excessifs du secteur privé non-financier qui dépassent la limite du soutenable en terme de solvabilité, et ces sommes colossales seront destinées à sauver en priorité les institutions financières afin qu’elles puissent accorder de nouveaux financements à moindres coûts aux Etats et aux entreprises…et créer un niveau d’inflation acceptable pour relancer l’économie…une inflation qui sera absorbée plus tard par la relance des activités économiques en générant de croissance et de valeurs ajoutées à travers de nouvelles capacités et innovations crées, en misant sur la relance de la consommation…

      Tandis que chez nous à Madagascar, toutes initiatives ayant des impacts sur l’inflation et la hausse des coûts de la vie ne peuvent que générer des retombées dangereuses pour la stabilité sociale et politique d’une part, et que d’autre part, les institutions financières locales et bancaires accusent déjà un surplus de liquidités avant même la crise sanitaire, et que l’Etat Malagasy qui n’arrive pas, ou ne veut pas, imposer à travers une politique monétaire réaliste et favorable à une croissance pro-pauvre et inclusive à ce secteur financier local de contribuer à la relance économique avec une politique de crédit en conformité avec les défis que l’Etat aura à faire face vis-à-vis des 77.6 % de pauvres de ce pays…

    • 9 juin à 14:59 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      @vohitra : que vient faire le FED dans l’Économie Européenne
      @betoko : -De quoi parlez-vous gros ? La CEE n’existe plus depuis 1993.
      Si vous ne maîtrisez pas le mécanisme économique et institutionnel mondial, posez moi la question gros. on vous répondra. sinon, arrêtez de parler pour ne rien dire, vous avez capté gros ?

      @Vohitra , je parle de Hova et de Andriana, car on m’as posé la question si les banques leur appartiennent ou pas ? , j’ai apporté ma réponse. c’est tout.t’as capté gros ?

      @vohitra : une politique monétaire bien menée par la banque centrale, couplée à une politique budgétaire adéquate est toujours salutaire, en période de sous-emploi.

      D’où la nécessite d’avoir la souveraineté totale sur nos banques, aussi bien la banque de 1er que celles de 2nd rang.
      comprenne qui pourra !
      t’as capté gros ou pas ?

    • 9 juin à 15:29 | Vohitra (#7654) répond à nez_gros

      Nez gros,

      Ne t improvise pas economiste sous l effet du jamala, on se souvient encore sur ce site de votre incitation et vos elans de preferences affichees pour la prise de jamala...

      Partout ou les GAFA sont presentes, la FED est toujours dans leur sillage le nez-gros, et tant que la securite de l Europe sera assuree par les Etats Unis a travers NATO, la FED sera imposante...

      Et sache que plus de 1 trilion de dollar en titre financier du tresor americain sont detenus par la Chine, or la Chine avait deja beaucoup investi en Europe...et la FED est un des instruments utilises par les US dans la guerre commerciale avec la Chine et les negociation commerciale avec l Europe avant la crise pandemique...c est tout ca l effer pervers de la globalisation le nez gros, au cas ou ce fait echappe a ton cerveau embrume...

      Et ne vient pas injecter tes complexes effroyables dans un debat ou l ethnie n a pas de place ni d objet...

  • 9 juin à 08:34 | Isandra (#7070)

    C’est ça la force de cet homme, du Président, ce que les gens aiment chez lui, il privilégie toujours le dialogue, il discute d’abord avec les concernés direct avant de décider quoi que ce soit.

    - Il avait organisé des forums dans différents endroits pour puiser et collecter des bonnes idées auprès des différents experts et spécialistes, ainsi que des simples citoyens, avant d’entériner l’IEM. 

    - Il a discuté avec les opérateurs avant d’augmenter le Smig,,

    - Il a ouvert le dialogue avec le pétroliers pour pouvoir baisser le prix de carburants.

    Etc,

    Un dictateur n’aura jamais telle attitude.

    • 9 juin à 08:44 | Oursvagabond (#9660) répond à Isandra

      Bonjour,

      Toute la nuit à réfléchir à ces balivernes à pondre dès le matin !

    • 9 juin à 10:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      On n’a pas besoin de réfléchir plus longtemps quand vous êtes lucide, n’êtes pas aveuglé par la haine et frustration, il suffit regarder la réalité.

      Comme ceci :

      "Doucement mais sûrement. La crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19 n’a pas vraiment influencé l’avancée des travaux relatifs aux différents projets présidentiels. Des projets présidentiels qui s’apparentent aux 13 « Velirano » du Président de la République, Andry Rajoelina avant son accession à la magistrature suprême du pays. A l’instar des ouvrages menés sur la route nationale n°44 reliant Moramanga et Ambatondrazaka qui sont plutôt sur la bonne voie. Une promesse que le Chef de l’Etat avait faite à la population de l’Antsihanaka durant la campagne électorale.

      Il n’est plus à rappeler que l’état désastreux de cette route a été pendant longtemps le calvaire des habitants, surtout les agriculteurs qui avaient beaucoup de mal à acheminer leurs productions agricoles vers les autres régions. Les travaux y afférents ont déjà débuté depuis le mois d’octobre dernier sur cet axe. Ce grand chantier a été lancé au cours d’un déplacement du Président Andry Rajoelina dans l’Alaotra Mangoro à cette période.

      Outre la RN44, d’autres projets sont également en cours de réalisation comme la construction des 38 immeubles à Ivato. D’après nos constats sur les lieux, les travaux avancent de manière considérable. Les fondations ont déjà bel et bien été effectuées. Lancé au mois de décembre dernier, ce projet consiste à ériger 38 immeubles comprenant chacun 4 étages pour obtenir au final près de 600 appartements.

      Réalisation dans le temps

      La durée des travaux de construction de ces bâtiments était prévue s’étendre sur environ 18 mois. Malgré les contraintes liées à l’épidémie du coronavirus, le directeur général de l’ANLALOGH ( Agence nationale d’appui au logement et à l’habitat) assure que l’exécution des travaux ne subira pas de décalage. « Le délai imparti sera respecté », assure ce premier responsable. D’après ses explications, toutes les normes dans l’exécution de telles infrastructures ont été suivies à la lettre, à savoir l’exécution d’études géotechniques, les terrassements, etc. Outre les bâtiments, les ouvrages consisteront également à divers aménagements extérieurs entre autres la mise en place de parkings, d’une aire de jeux ainsi que des espaces verts.

      Rappelons que lors de la cérémonie de lancement, le Chef de l’Etat avait précisé que ces constructions étaient destinées à la classe moyenne. Néanmoins, toutes les classes sociales vont jouir d’habitation aux normes d’ici la fin de son mandat. Cela s’inscrit dans la concrétisation de l’un de ses « Velirano » qui ambitionne la dotation de maisons décentes à tous les Malagasy. Ainsi, la Capitale ne sera pas la seule à bénéficier d’un tel projet qui s’étendra dans les autres régions du pays. L’homme fort du pays avait également assuré la transparence dans la dotation de ces appartements puisque la distribution se fera à travers un tirage au sort. Bref, cette avancée des travaux suffiront sans aucun doute à faire taire les critiques lancées par les membres de l’opposition dans le but de discréditer le régime sur un éventuel manquement à ces promesses présidentielles." La verité.mg

    • 9 juin à 10:12 | zorey974 (#7033) répond à Isandra

      Mais quelle lèche botte écervelée cette Isandra ! Aucun esprit critique juste bonne à passer la brosse à reluire. ça s’appelle le fanatisme et forcément c’est dangereux. Pauvre Madagascar...

    • 9 juin à 10:54 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Isandra,
      Je ne pense pas que Madagascar doit "imiter" tout bêtement ce que les européens décident de relancer leur économie. Tout le monde ne sait pas encore à quel saint se vouer quant à la lutte contre cette pandémie. Peut être, d’ici quelques jours ou quelques semaines, ce sera au tour de l’Afrique de devenir l’épicentre de cette maladie, qui sait ? Donc, les malgaches devront rectifier le tir tout en adoptant d’autres stratégies, encore plus efficaces que ce que nous nous étions engagé jusqu’à maintenant. Nous devrons nous concentrer davantage nos efforts tout en abandonnant de nous tergiverser sur d’autres projets "inutiles" (du moins pour le moment) comme la réalisation de ce que nos dirigeants ambitionnent de terminer avant la fin de ce premier mandat. Si le PRM envisage de rassembler les acteurs socio-économiques du pays, ainsi est-il temps de redéfinir les "nouvelles" priorités ? Personne ne reproche au PRM actuel s’il n’arrive pas à réaliser comme prévu certains de ses promesses étant donné le contexte, la lutte contre cette épidémie, tout en préservant la vie du peuple malgache. Ainsi, qu’il soit sorti vainqueur, loué en héro après cette longue lutte ? Une petite remarque en passant sur l’économie, en contemplant de l’après Covid-19, on parle que Madagascar passe la phase de "relèvement" mais non pas de "relance". C’est la raison pour laquelle, nous incitons nos dirigeants à redéfinir ce que nous appellons "nouvelles priorités".

    • 9 juin à 11:41 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      "ce que les gens aiment chez lui, il privilégie toujours le dialogue"

      Sans blague,les projets présidentiels ,il a tout foiré depuis le début " ville nouvelle ,Colisée,et bien d’autres "par manque de dialogue !
      C’est tellement facile de raconter n’importe quoi !
      Des gens comme vous croient pouvoir raconter n’importe quoi ,mais la réalité va vous rattraper !
      Le bilan va être catastrophique ,cela est une certitude !

    • 9 juin à 14:14 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      La maison de mensonges et sorcière Isandra ne fait plus que puiser ses désinformations à partir de l’organe de propagande d’Al Capone maintenant...

      Mais de quelle vérité puisse-t-elle émaner des organisations d’informations mises en place par le plus redoutable truand que le gondwana a jamais connu depuis ?

      Comme si la sorcière envisage de transférer le palais de justice dans un épi-bar afin d’y faire la quête de la vérité au fond d’un verre...

    • 9 juin à 15:00 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Ne pensez pas que les autres spécialistes d’imagination comme vous, tous ce que ce journaliste rapporte, sont des réalités, des faits réels que vous pourrez vérifier sur place.

      C’est vous qui basez vos analyses sur vos fantasmes et votre imagination.

    • 9 juin à 15:03 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Bref , vous avez trouvé le messie qui va sauver toute l’humanité et sortir Madagascar de la mendicité .Rien que ça , vous n’avez plus qu’à changer maintenant de Dieu , puisque votre Mentor l’a remplacé dans toute sa splendeur . Amen .

    • 9 juin à 15:57 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      L enivree sorciere,

      Essaye de debattre sur des sujets precis relatifs a la situation reelle et vecue au lieu de vous exceller dans les mensonges et desinformations tout le temps...

      Cesse de parler de fantasme et imagination comme unique argument.

      Vos problemes psychiatriques n interressent personne et ne peuvent etre resolus dans la participation sur ce site...

    • 9 juin à 16:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra

      L’imaginaire,

      Ory Ingahindriana ô ! Tsy amin’izao intsony hoe tondromolotra na tendrena fotsiny ny olona diso sy avarina Ampamarinana, fa mila porofo.

      Prouvez nous tous ce que ce journal cite sur cet article sont faux, n’existent même pas.

      Il est possible que les andafys loin de réalité vous croient, comment vérifier tout cela à 10 Mille Km. C’est gens comme vous qui les induit en erreur,...Mila mihinana tangena angmbany.

    • 9 juin à 17:03 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Ry nenitoa mpams,

      Efa dimy taona miampy herintaona sy tapany anie izao no nanaovanareo toky andranontavy sy fitaka ary lainga mihoampampana teto amin ity Firenena ity fa tsy hoe vao omaly akory e !

      Tsy misy afatsy fampiesonana vahoaka sy fampandriana adrisa ataonareo eto.

      Solution numero 13 natao mipoapoaka nirefodrefotra nampihozongozona fitombenana nefa avy eo tsy misy afitsoka sy tsy misy apoaka afatsy lainga sy soloky.

      Efa izao iarahana mahita izao ny fahoriana mafy manjo ny vahoaka koa mbola porofo inona intsony no ilaina.

      Noana, tsy manambola, tsy manana asa, marary, tsy misy rano sotroina, tsy misy filaminana, ka inona indray no mbola mafy ankoatr izany ?

    • 9 juin à 17:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Angaha voatsinjo tao anaty IEM ity aretina ity, izay miteraka fahavoazana ara-toekarena ?

      Tontolo tsisy aretina no notsinjovona mialoha(prévu) hanatanterahana ny tetik’asa rehetra tao, kanjo hay nisy an’ity vahiny ratsy tsy nampoizina ity, kanefa na izany aza ny asa mandeha ihany ny ankabeazany,...

      - Tsy misy hanoanana na kére (famine) izany eto amin’ny firenena, tsy fahampiana no misy. Na eo aza ny tsy fahampian’ny entana afarana, voafehy tsara ny vidn’entana, tsy hoe midangana be hotran’ny ankalazain’ny sasany,...

    • 9 juin à 17:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Efa dimy taona miampy herintaona sy tapany a

      Tena mba hafa mihitsy izany fomba fisainanareo izany !

      Raha sanatria ny vava izany Ravalo miverina eo amin’ny fitondrana, vao iray volana nitondra izy, dia holazainao hoe aiza izay vita, fa efa fito taona sy iray volana ianao izao no nitondra ?

    • 9 juin à 17:38 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      « …Tsy misy hanoanana na kére (famine) izany eto amin’ny firenena, tsy fahampiana no misy. »…hoy i ra nenitoa.

      Mbola sahinao ve no manoratra toy izao amin’izao fotoana izao ?

      Efa ny hanoanana no mahatonga ny olona tsy mivaky loha amin’izay fihobohana any mba hanavotana aina…

      Efa ny hanoanana no nampitangorona ny olona manomboka amin’ny efatra ora maraina milahatra sitrany mba mahazo vary dimy kilao…

      Efa ny hanoanana no hohinanan’ny olona any Atsimo raketa…

      Efa ny hanoanana no mampianjera fotsiny ny olona mikarapoka eny andalana…

      Hita mihintsy fa tsy mahafantatra akory ny fiarahamonina misy ianao ka tsy mahatakatra akory ny sokajy misy ao anatin’izany : samy hafa ny hoe « sahirana » sy « mahantra » ary « fadiranovana »…

      Eo indray dia mody io aretina coronavirus io no anilihana ny rihitra nefa ny fitavozavozana sy tsy fahaizana ary ny tsy fahitanareo afitsoka efa tany amin’ny 2019 vao nahazo fahefana no nitranga…ary ny Firenena anie vao nitranga io aretina io dia nahazo fanampiana mitentina any amin’ny 440 tapitrisa dolara amerikanina ho fanampiana ny vahoaka, saingy izay tena ampiasainareo izany vola izany no tsy hita mangirana mihintsy e !

      Manodiava anareo mianakavy hatrany amin’ny fara mandimby anao izao fahoriana manjo ny vahoaka izao, efa noana sy mosary ny vahoaka dia mbola sahinao indray ny mandatsa azy toy izao…enga anie hivaly kapoka mangidy mafy ho anao izao fahadalana mivoaka avy aminao izao…

      Tsy misy hidiran’ny vahoaka amin’izay ady ifanaovanareo sy i Ravalomanana any fa ho an’ny vahoaka aloha dia ny fahoriana no mianjady ary mafy tsy zaka zakaina ankehitriny...sendra izay mpisoloky sy mpamitaka ary mpandainga

    • 9 juin à 19:13 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vohitra,

      Rajoelina no atao hoe miasa jamba rafozan-doza,.

      Mitavozaavoza ? Raha tsy olona kinga fiasa raha izay fanelingelenana nataanareo izay, miampy ireo fanomanana ireo tetik’asa-goavana rehetra ireo,, dia nisy zavatra nitsangana angamba.

      Mbola hoavy ny andro hitanisaintsika an’ izay eto, santionany fotsiny ireo voalazan’ny gazety ireo, fa mbola betsaka any, ny sekoly, ny hopitaly, ny kianja hatramin’ny Rova aza nahazo ny anjarany, ny lalana isankarazany, ny fandriam-pahalemana izay toa hafa be ny zava-misy raha ocarina tamin’ny andron-dRajao, efa saika tsy misy intsony ny faritra mena, ireo dahalo madinidinika izay manafika tsy indraindray no sisa, kanefa dia toa vetivety dia tratra, sns.

      Raha tsy nisy an’ ity aretina ity angamba efa be ny tetik’asa goavana be napitabataba ny tanana.

      440 millions hoy ianao, raha jerenao efa misy alehany efa voafaritra ny mpamatsy vola daholo ireo, fa ianareo no mody fanina. Tsy dia betsaka rahateo raha oharina amin ny isan’ny mponina, zarao 26 tapitrisa anie, fa Zara raha samy lahazo 17 $ avy.

  • 9 juin à 09:05 | RAVELO (#802)

    bonjour,
    Vous voulez des "sous" messieurs-dames, eh bé,attendez paul.
    Il,ce filou,n’est pas magicien,mais DJ.
    Ou voulez-vous qu’il trouve des sous à vous donner ?
    Le Tambavy,le colisee,et d’autres bizina que l’on saura plustard d’abord.
    Moi je vous dis simplement :
    Foutez-le dehors cet incapable et basta
    RAJOELINA BAC-3 DEHORS , DEHORS

    ravelojaona fidy

    • 9 juin à 09:16 | betoko (#413) répond à RAVELO

      Qu’qu’est ce que vous attendez pour agir ? Grande gueule sur M.T comme un roquet. Attendez 2023 et votez pour un autre , c’est la seule façon si vous n’êtes pas satisfait , c’est cela ce qu’on appelle "democratie"

    • 9 juin à 10:16 | Oursvagabond (#9660) répond à RAVELO

      Isandra,

      Vous prenez la "réalité" dans la "vérité.mg" ? Vous commencez fort aujourd’hui !

  • 9 juin à 09:35 | Andrianaraberakoto (#10924)

    Même si on peut dire enfin, ce n’est pas trop tôt ! Ca fait des semaines que les opérateurs économique lancent un appel dans ce sens mais finalement ce sera après plus de deux mois dans un contexte extrêmement difficile !

    L’absence de plan des autorités durant ces deux mois est à déplorer alors que cela aurait dû être une des premières priorités avec la santé. Malheureusement, même si rencontre il y aura bientôt, je crains fort que cet attentisme soit déjà néfaste pour certains.

  • 9 juin à 09:35 | olivier2 (#9829)

    « lors de cette rencontre avec le président de la République, le GEM proposerait la facilité de crédit aux entreprises auprès des banques avec un taux d’intérêt très faible. Pour ce faire, il demande à l’Etat de porter garant de ces entreprises »

    LOL

    Je me demande quelle banque sera "rassurée" de savoir qu’un état voyou ET en faillite se portera garant pour un quelconque crédit !

    Déjà que pour les remboursement de TVA, "on" peut toujours se gratter..
    N’est ce pas Ambatovy ? Rio Tinto ?...et les milliers d’autres bien sûr..

    L’idée d’utiliser la CNAPS pour le payement du chômage partiel est effectivement bonne : c’est ce que font les autres états..

    Sauf que...sauf que..

    Le VOLA de la CNAPS est voué à un destin BIEN PLUS GRAND !!!

    MDR

    • 9 juin à 12:17 | ANTICASTE (#10704) répond à olivier2

      Olivier ,
      Les compétences en économie moderne de la part des décideurs locaux ,accro de la rente à l’africaine ,sont plus que limitées !
      Ce qui explique en grande partie l’état de ce pays !

      Faut que cela rentre dans leurs caisses et pas l’inverse !
      Alors un plan de relance c’est antinomique de leurs visions arriérées et cupides !
      Ce n’est pas un hasard si ce pays est dans un tel état de délabrement !

    • 9 juin à 15:12 | nez_gros (#10715) répond à olivier2

      Olivier2 disait : Je me demande quelle banque sera "rassurée" de savoir qu’un état voyou ET en faillite se portera garant pour un quelconque crédit !

      Tu as bien raison gros, mais cette question agite aussi actuellement la galaxie politique et Economique ici en Deutschland,
      la BundesBank critique ce 1400 milliard d’Euro, allouée à la France et aux autres pays de l’Europe.

      Ce que je critique, c’est cette subvention monétaire très critiquable économiquement, comme l’a montré les allemands , pourquoi c’est possible pour les autres pays europeens, pourquoi cela ne l’est pas pour les Africains ?

      et sache que l’économie nationale, n’est pas de la microéconomie, et encore moins de l’économie ménagère comme tu es en train de la concevoir à travers de tes posts

      comprenne qui pourra ! t’as capté gros ou pas ?

    • 9 juin à 15:46 | Vohitra (#7654) répond à olivier2

      Olivier,

      Vous avez entierement raison du fait que deja l Etat est deja emprunteur aupres de ces banques a travers les bons du tresor par adjudication avec des periodes de maturite a court terme...

      Mais la logique de la part du secteur prive prenne racine dans l operation menee par l Etat dans le cadre du projet Fihariana en mettant a la disposition de deux banques commerciales les ressources financieres de la SONAPAR a titre de garantie d emprunt a taux variant de 5-8 % pour les jeunes operateurs choisis par la presidence de la Republique et les banque BNI et BOA...

  • 9 juin à 10:18 | zorey974 (#7033)

    D’après Isandra c’est un génie. Arrêtez de vous moquez, vous n’y connaissez rien.
    Dans la lignée d’Isandra, j’ai trouvé pire sur Zinfos974, lire les posts de "Personne" qui se dit conseiller (un vazaha de surcroit) et ceci explique sans doute cela lol

    https://www.zinfos974.com/Madagascar-Des-corps-sans-vie-dans-les-rues-de-Toamasina_a155200.html

  • 9 juin à 10:48 | Shalom (#2831)

    Pour Betoko :

    J’ai posté cet écrit ce matin pour vous répondre :


    @ 8 juin à 15:00 | betoko (#413)

    "En tout cas Lala Norbert Ratsirahonana ne s’est basé que sur le droit rien que le droit ..."

    Betoko : Et vous avez cru tout ce qu’il a dit ?
    - Concernant l’implication de vazaha et karana pour l’incendie d’Anatirova.
    Nous avons tous entendu noribera dire que dans la décision du tribunal, il n’y a eu mention de nom ni de vazaha ni de karana. Oui, c’est vrai qu’il n’y en a pas eu.

    Ce que le Hova a omis de préciser c’est la situation suivante :
    1) pour la justice malagasy, un tiers est pris en flagrant délit (pénal), il est d’abord mis en MD
    2) ensuite il est déféré devant l’autorité judiciaire compétente
    3) ainsi de suite jusqu’à la décision du tribunal.

    noribera nous a parlé tout de suite de la décision du tribunal, il a oublié de mentionner dans son interview que les nombres de personnes mises en MD et celles traduites devant l’autorité judiciaire ne sont pas les mêmes.
    Parmi ceux mis en MD, il y a bien eu des vazaha et des karana, mais leur noms ont disparu de la liste de ceux qui passaient devant la justice. Est-ce par enchantement ?

    Qui a EFFACE les noms des vazaha et karana entre ces deux passages ?
    C’est le sens de la remarque de Zafimahova quand il a dit qu’on a libéré ces vazaha et karana.

    Et là vous voyez vous même comment noribera joue avec se pseudo vérité, une vraie "tête lisse" en osant dire devant tout Madagasikara qu’il n’y a pas eu de noms de vazaha et de karana dans la décision du tribunal.

    Betoko, ne vous laissez pas berner par des gens comme noribera et DJ.
    Je vous dis ça en toute connaissance des choses et parce que vous êtes malagasy comme moi.
    Il y a trop de choses cachés et que certains appellent "les raisons d’état".
    Ayez le courage d’aller les chercher, ailleurs partout !

    Nous participons à tel forum pour pouvoir livrer ces vérités au grand public et non pour le plaisir de contredire ou de critiquer.
    Peut-être que vous ne nous croyez pas, c’est de votre droit mais dommage que vous passiez à côté alors qu’on vous les offre gratuitement.

    J’espère avoir l’occasion d’écrire ici une partie de ce qui s’est passé réellement en 2009 et que ni DJ ni noribera ne vous diront JAMAIS.

    • 9 juin à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Ingahindriana Shalom,

      Tsy matinareo andriana lolo mihitsy ireto Hova ireto. Hatramin’izay toa rizareo ireo no mpametraka ny mpanjaka, Andrianampoinimerina, Mavo, sns. Tamin’ny andron’i Rainilaiarivony aza, dia kilalaony fotsiny ireo Mpanjakavavy fa tsy masi-mandidy intsony, ny tena tompony fahefana, dia ny PM. Ireo andriandahy tsy hita izay azony nataon-drizareo, fa niandry baiko fotsiny.

      Ny mampiomehy amin’izy ity indraindray, ny hovalahy Rasanjy no averimberina fa mpivarotra sy mpamadika firenena, fa odiana fanina ry Ramahatra sy ny tariny.

      Tsy mbola hiditra isika hoe iza ireo nampiasan’ny mpanjanantany, sy ny repoblika manaraka izay nahatonga ny firenena amin’ny toerany misy azy amin’izao.

      Mamatsapatratra mafy mamely ny hova, ny tsy fanta-drizareo ny hova anie no maro anisa amin’ny eo anivon’ny merina. Ka toa mamely tena ihany raha ireo no asina. Izany angamba no mahatonga ny maro an’isa eto Imerina tsy liana amin’ny resaka masinan-drizareo.

    • 9 juin à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      "Signe du temps. Une floraison de mouvements associatifs regroupant d’hommes et de femmes prétendant appartenir à la caste noble de l’Imerina monte au créneau. En ce XXIème siècle, deux mondes aux réalités contradictoires et encore bien vivantes écartèlent à tout moment Madagasikara : le pays réel et le pays virtuel ou imaginaire. Le Continent noir passait sans le vouloir de la monarchie au joug colonial au XIXème siècle. Le vent de libération d’après-guerre des années 40-50 balaya les pouvoirs coloniaux. Une grande partie des pays africains subsahariens dont Madagasikara qui accédèrent à l’indépendance deviennent des Républiques." La verite.mg ihany.

    • 9 juin à 13:07 | betoko (#413) répond à Shalom

      Ce que je souhaite ce que Serges Zafimahova nous révèle les noms des incendiaires et de celui qui les a libéré de la prison , puisque selon Lala Norbert Ratsirahonana , Serges Zafimahova lui disait que ce n’est pas cet ancien premier ministre l’auteur Deplus selon sa déclaration Serges Zafimahova travaillait aux renseignements généraux sous les ordres du Pf Zafy Albert

    • 9 juin à 14:23 | Vohitra (#7654) répond à Shalom

      Betoko,

      Comment ose-t-on faire confiance aux paroles versatiles et dangereuses du plus renommé et redoutable crapule de toute l’histoire de la République ?

      Une langue de vipère et des conseils qui ne poussent le pays que vers l’abysse de l’instabilité et la dominance des pillages de toutes les formes imaginables…

      Lui, toujours lui…

      http://www.lagazette-dgi.com/?p=44152

    • 9 juin à 15:45 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Betoko,
      Je vous en prie, lisez le lien que Vohitra a mis dans son message vous ne le regretterez pas.

      Je ne connais pas particulièrement ce journal mais je vous l’assure, demandez à qui vous voulez sauf à l’intéressé, tout le monde va vous dire la même chose : c’est le diable en personne.
      Et comme vous le savez bien, le diable dit toujours qu’il est la vérité.

  • 9 juin à 12:44 | kartell (#8302)

    C’est au pied du mur qu’on voit le maçon et aujourd’hui, la pandémie vient de siffler la fin du feu d’artifice des promesses et des envolées lyriques...
    Aujourd’hui, les nations aux économies responsables parlent de mi-2022 pour retrouver un semblant de normalité sociale ...
    Quand sera-t-il des pays où l’économie a toujours été le maillon faible et le baromètre d’un état des lieux poussif et dégradé ?...
    En fait, le salut, s’il existait, ne dépendrait que des aides internationales et encore !..
    Car non seulement, il va falloir jongler avec des budgets restreints mais ils seront soumis au passage, aux fourches caudines, d’une corruption qui entend marquer et conserver ses prébendes et son territoire..
    À cela s’ajoutera la corruption informelle liée au tourisme et aux entrées visiteurs qui sera asséchée jusqu’à une reprise tardive des vols réguliers et du retour des pignons...
    Ces bénéficiaires informels en quête de revenus faciles devront trouver d’autres voies pour conserver un pouvoir d’achat momentanément sclérosé imposant de la sorte une chasse sans merci dans d’autres domaines où hier, chacun avait son pré- carré !....
    On peut dire que cette pandémie impose de ressortir la poussière poussée sous le tapis depuis des décennies avec une situation inédite qui va plonger le régime en place dans une équation inédite : garder la face tout en jouant à l’urgentiste mais à minima !...
    Chacun pourra mesurer le défi qui laisse à penser qu’en la circonstance, les fragilités de ce régime vont apparaître comme le nez sur la figure ...
    Sachant que déjà des fractures de la société viennent de refaire surface avec le confinement manu-militari de Toamasina qui met à jour une unité nationale de pacotille qui risque de vivre des jours difficiles...
    Reste une inconnue de taille : la manière dont le pouvoir va prendre le taureau par les cornes et sa capacité ou non, à assumer un abandon majeur de son programme de campagne au profit d’une autre urgence : nourrir le pays et fournir du travail ...
    Aujourd’hui, on est loin de penser qu’à certaines exceptionnelles, homme providentiel surtout en se référant aux dernières saillies présidentielles qui penchent plutôt pour une erreur de casting, une de plus .....
    En somme, le pouvoir est pris de court en ayant fait de l’événementiel, le cheval de bataille de sa gouvernance, il se voit obliger d’y mettre une sourdine face à des circonstances qui lui imposent , désormais, une conduite de l’état dans une certaine sobriété, inutile de dire qu’il ne sait pas faire, quand à apprendre, c’est loin d’être son objectif !....

  • 9 juin à 13:30 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Encore et toujours des acronymes pompeux pour des résultats qui le sont tous autant ...
    (EDBM) comme on les kif grâve au jardin d’ Eden enfin retrouvé !
    Si ces organismes servaient à quelque chose, autre que budgétivores , cela se saurait ?
    devoir de résultat ou pénalité .
    Avant la crise, depuis 50 ans de pré crise, Madagascar s’ entraine et se prépare, à "cou-p-t" de millions, endettant au passage les générations à venir, chaque jour que Dieu fait avec une assiduité qui force l’ admiration, ce corona, finalement est une bénédiction, pour beaucoup , à commencer par les banquiers, et justifier la grande soeur à venir, à savoir la crise économique, et hélas meme les richesses du Pays, n’ y pourront rien, même avec les milliards déversés, par le FMI, et autres organismes assimilés .
    Le razoelinavirus n’ a pas encore sa tisane, mais on s’ y emploie ...

  • 9 juin à 13:44 | lé kopé (#10607)

    La crise sanitaire aura permis de mettre à nue les dysfonctionnements dans la gestion de l’Etat (failed State ), mais surtout les absences réelles d’une solution pérenne ,face aux difficultés qui sévissent dans notre Pays . Actuellement , nous n’avons pas atteint le Pic de la Pandémie ,mais d’autres problèmes urgents demandent à être résolus . Ces désagréments ne seront pas facilement contournables , car il s’agit de la survie de la population . Au besoin de confinement , sans doute légitime et responsable , s’ajoute l’absence des mesures d’accompagnement ,ou plutôt , son insuffisance , car certains sont laissés sur le carreau . Dans une société où , l’informel est le mode de fonctionnement , chaque foyer essaie de trouver sa pitance au jour le jour .L’effet pervers de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins primaires ,aura une répercussion considérable sur l’avenir de la Nation . Comme dirait l’adage :"ventre affamé n’a pas d’oreilles " , mieux vaut mourir demain ,qu’aujourd’hui . Si bien que l’on ne pourra jamais contenir les gens qui chercherait à nourrir leur famille , donc ces gens là iront à l’encontre des dispositions émises par les autorités compétentes . Conséquences , propagation de la Pandémie , qui ne sera pas contenue , malgré le renfort de contingents militaires dans tout le Pays . On aurait préféré ,une armée de soignants et d’aides soignants , mais on n’est pas dans le secret des Dieux .
    Décidément , les voies du Seigneur sont impénétrables ...

    • 9 juin à 19:25 | Turping (#1235) répond à lé kopé

      lé kopé,
      Les voies du Seigneur sont impénétrables .......pourquoi ?
      Le Seigneur Jésus Lui-même qui vint sur la terre avait apporté en disant que : la Bonne Nouvelle n’a pu indiquer un autre chemin conduisant au salut que celui de la repentance : « Repentez-vous et croyez en l’Évangile » (Marc 1:15). « Ses propre disciples partirent et ils prêchèrent la repentance » (Marc 6:12).
      - Izay ilay hoe :minoa fotsiny ihany nefa ny finoana tsy arahin’asa, tsy misy fahamarinana fa fitaka dia tsisy vokany .
      "La repentance n’est pas le remords d’avoir fait une chose car alors l’enfer serait peupléde repentants .Elle est un changement de sentiments à l’égard de Dieu et du péché .Ce n’est pas seulement un changement de vues mais un changement dans le choix définitif de l’âme ....C’est un changement de volonté,de sentiment et de vie par rapport à Dieu "...
      Conclusion : Le pays a besoin d’un vrai changement radical . Dans l’action ,beaucoup se disent "croyant " en pratiquant la politique génocidaire au fil du temps et cela ne date pas d’aujourd’hui.Ce qui explique en quelques sortes l’histoire du ventre creux ,affamé car l’âme n’est pas rassasié avant tout ,......Avec pragmatisme ,il faut réagir en action en louant Dieu et ce sera bénéfique pour tout le monde . Les vrais chrétiens y croient.

  • 9 juin à 13:59 | Vohitra (#7654)

    Pourquoi vouloir relancer l’économie locale déjà moribonde avant même l’apparition de la crise due à la pandémie sur une base viciée et peu adaptée au contexte socio-économique vécu par le pays ?

    En 2003-2004, il y avait eu l’apparition du SARS Cov 1, et vers 2013, il y avait eu le MERS, toutes des maladies épidémiques mortelles, et en 2020, le SARS Cov 2, à un niveau pandémique, continue de faire des ravages et laminer l’ensemble de l’économie mondiale fortement mondialisée, et compte tenu de ces facteurs, qui peuvent donner l’assurance et la certitude que le contexte sanitaire mondial sera maîtrisé pour qu’il n’y aura pas d’apparition de SARS Cov 3-4 ou 5 dans le futur ?

    En occident, on commence à parler ouvertement actuellement dans la politique de relance entamée de « relocalisation » afin de réparer le mal et erreur dans le passé en laissant la mondialisation et la libre circulation du capital favoriser l’expansion économique de la Chine, la Russie, la Turquie et quelques pays émergents asiatiques, et en mettant en exergue de fait les incapacités réelles de résistance et de prévention de crise économique en occident de la politique néo-libérale menée au cours des deux dernières décennies…

    Le secteur privé local formel Malagasy sera pénalisé à l’avenir avec ce mouvement affirmé de relocalisation et de nationalisation temporaire des secteurs économiques sensibles en occident, et que à court et à moyen terme, le secteur touristique local ne pourra plus être le moteur véhiculant le développement économique du pays, la saison touristique 2020 est déjà à terre tandis que la saison 2021 va dépendre de notre capacité actuelle à juguler la pandémie, or actuellement, on assiste encore à l’explosion de cas de contamination chez nous, et pour les années à venir, seuls les pays disposant déjà des infrastructures d’accueil performantes et des infrastructures sanitaires adéquates qui seront privilégies par les consommateurs de l’occident et chinois…

    La solution idoine et judicieuse pour nous, c’est de reformer en profondeur la structure de notre économie et de ne plus miser prioritairement sur les secteurs générateurs de produits à l’export, sauf pour les produits biologiques et le secteur halieutique…et de créer et mettre en place des chaines de valeurs agricoles capables de satisfaire le marché domestique et les marchés de niche environnants…
    La relance économique mondiale s’accompagnera de crise alimentaire mondiale surtout pour les pays très fragiles comme Madagascar, déjà actuellement les pays greniers céréaliers (Thailande, Vietnam, Pakistan, Inde…) commencent à limiter et imposer des restrictions à leurs stratégies à l’export, ce qui de fait renforce davantage notre fragilité dans le futur comme la plupart des pays africains d’ailleurs…

    Notre pays dispose d’un avantage naturel très compétitif en terme de surface agricole utile, de diversité naturelle de caractéristiques physiques (sols, climats, ressources en eau de surface et souterraine…), de ressources humaines aptes et réceptives à des innovations technologique sous peine d’appuis conséquents dans ce sens, d’un marché domestique colossale en produits alimentaires, et d’une population en grande majorité absorbée et habituée dans le développement du secteur…

    Il faudra orienter la structure de notre économie dans la mise en place d’un secteur agro-alimentaire capable de faire face aux multiples défis du futur que ce soit en qualité qu’en quantité, et il ne faudra pas perdre de vue les problèmes de notre pays sur le plan alimentaire se situent à multiples niveaux, la disponibilité, la qualité, la mise à disposition, l’accès…et un marché non-compétitif et non performant.

    Le secteur minier ne sera pas ni à court ni à moyen terme la tête de pont de notre relance économique compte tenu de notre éloignement relatif aux zones de transformation ainsi que les faibles infrastructures existantes qui nécessiteront de lourds investissements sauf à brader inutilement nos richesses disponibles…

    Bref, il est plus que temps de comprendre que les investissements publics ne devraient pas du tout être focalisés sur des développements d’infrastructures sportives et culturelles dans ce contexte de relance économique envisagée après crise, il n’est pas superflu de réitérer encore et toujours que ces infrastructures ne seront jamais productives et ayant des impacts économiques tangibles tant que la situation de pauvreté dans ce pays reste déplorable et laissant une grande majorité de la population à l’écart et éloignée de la marche vers un progrès inclusif et à visage humain pro-pauvre…

    Mais où sont les 7.000 cerveaux tant clamés ayant fait objet d’appel à manifestation d’intérêts de la part de l’Etat ? Si dans une politique de relance, l’Etat focalise encore ses interventions majeures dans la préservation des intérêts du lobby des affaires karana, des crapules de la République, des fonctionnaires de l’administration et des forces de sécurité, il n’y aura jamais, au grand jamais de développement économique inclusif et durable pour Madagascar…

  • 9 juin à 15:06 | rayyol (#110)

    Le virus ne disparaitra pas tout seul A un certain moment donne il va falloir affronter ses peurs et avancer Sinon ce microbe va prendre des annees a se dissiper il faut que la population s auto immunise donc attendre un vaccin est illusoire Il faut se donner le moyen de prendre en charge les cas graves dans chaque partie de l ile et laisser la nature suivre son cours Sinon les dommages causes vout etre plus important que ceux du virus et en plus celui ci va prendre son total de vies de toute facon

  • 9 juin à 15:11 | rayyol (#110)

    C est comme une ville en etat de siege Les soldats sont en mesure de se defendre Mais si l on attend qu ils s affaiblissent et crevent de faim avant attaquer de toute facon il va etre trop tard
    Le virus a tout son temps C est ce que d autres pays ont comprit

  • 9 juin à 17:24 | betoko (#413)

    Lala Norbert Ratsirahonanana ,
    Peut être qu’il est le diable en personne , mais quand le journaliste de TV+ lui avait demandé , comment se fait il que vous êtes toujours avec celui qui est au pouvoir, il répondit , " je le site , Que voulez vous que je fasse si je suis tout le temps sollicité (sic)
    Mais puisque selon Serges Zamahova , celui qui avait succédé au Pf Zafy Albert est celui qui avait libéré ceux qui ont incendié le Rova , et selon lui ce n’est point Lala Norbert , qui alors ?
    Que Serges Zafimahova nous donne tous les noms , y compris les commanditaires de cet incendie et aussi celui qui avait libéré les incendiaires

    • 9 juin à 17:43 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Betoko, qui a dit que c’est réellement ce qu’a dit Serge Zafimahova ?
      C’est ramose noribera.

      Connaissez-vous une personne sur ce site capable de mentir (une vraie maison de mensonges), si cette personne existe, elle sera largement au niveau de la cheville de noribera.
      Pour se justifier, noribera dit toujours tout ce que les petits gens veulent entendre.
      Non seulement c’est le diable en personne, mais c’est le malin aussi.

      Avez-vous lu l’article du lien de Vohitra ?
      Un jeu où je vous invite : réécoutez l’interview de noribera et comptez le nombre de possessifs : moi, je ma, mon ainsi que les termes montrant qu’il est quelqu’un d’indispensable, intelligent, les plus qualifiants.

      Après cela, j’attendrai votre conclusion.

    • 9 juin à 18:12 | Vohitra (#7654) répond à betoko

      Shalom,

      Rehefa natao sy vita sonia ny fifanarahana Dakar II teo imason’ny filoha senegaley sy ny Vondrona afrikanina tamin’ny taona 2002, dia nazava fa i Ravalomanana dia tokony hanendry praiminisitra hitantana ny fifidianana, ary asiana ny fihodinana faharoa amin’ilay fifidianana…

      Natahotra ny ho very tanteraka amin’ilay fifanarahana i nôribera, dia nambarany fa horotahan’ny vahoaka ianao raha manaiky io fifanarahana io…ilay mpivarodronono koa tsy nahatakatra ny fitaka tao ambadik’ilay resak’i nôribera…dia fantatsika ny nitranga rehefa tonga ny delegasionina avy any Dakar…

      Tonga indray ny taona 2006, io indray i nôribera fa efa miketrika sahady ny handrodanana amin’izay indray ilay mpivarodronono…

      Efa fantany indray izao fa ohatrany hafahafa anie izany fitsokan’ny rivotra izany dia io indray izy io maneho hevitra mikotrika savorovoro io sao hilaozan’ny tantara eo…

      Olona tsy menatry ny mandainga ampahibemaso anie io e ! izay nanakaiky an’io rehetra tsy misy ka hoe tsy nofitahany hatramin’izay e !

      Shalom, i zokiny be io anie ka mbola milalao vehivavy amin’izao taonany izao e ! eny Ampitatafika eny ilay ramatoa…ireny no hoe jiolahimboto antitra lazaiko anao izany…

  • 9 juin à 17:31 | betoko (#413)

    Autre chose
    Hier la mairie de Tana pour ne pas dire Mr Le Maire avait donné l’ordre de détruire tous les kiosques illicites qui se trouvent dans la ville de Tana . Une dame s’est mise en colère car elle possède un de ces kiosques avec le quel elle a ouvert une cache point juste à côté de la station d’essence Shelle , Selon ses dires , elle l’avait acheté à 30 millions d’AR l’emplacement à la mairie de Tana du temps de Lala Ravalomanana et qu’elle possède un titre en bonne et dû forme
    Question , Qui est la personne de la mairie de Tana qui s’est permise d’autoriser une vente illicite , et je croyais que chez les TIM la corruption n’existe pas

  • 9 juin à 17:33 | Shalom (#2831)

    Sommes nous encore en périodes électorales ?
    N’avons nous pas assez vu des promesses de ce DJ ?
    Recevoir les entreprises, pour leur dire quoi ? D’acheter et vendre le COV ?

    Vous souvenez-vous du 100 ar pour le carburant avec toute une panoplie de french cancan avant la rencontre avec les opérateurs ?

    Avons-nous oublié la scène France/Russie il y a quelques mois ?
    Parce que DJ veut absolument assister à l’événement Afrique-Russie qu’il a snobé l’invitation de Macron pour une rencontre à l’île de la Réunion.
    Du coup, c’est Ntsay qu’il a rencontré sans l’autorisation de DJ (et oui, Ntsay l’a informé du déplacement et non pour une autorisation ...
    Quelqu’un a bien écrit ici il y a quelques jours que les murs ont des oreilles) et le jour même, Macron s’est permis d’aller aux Glorieuses pour annoncer que c’est une terre française.

    Avons-nous remarqué la gueule qu’a fait DJ en descendant de l’avion en rentrant de Russie.
    Ceux qui ont des vrais yeux n’ont pas loupé cette scène.

    Tout cela pour montrer où est le niveau d’intelligence de ce garçon.
    Et dire qu’il va rencontrer les entreprises d’ici peu, avec quelle solution sinon encore pour parader et montrer qu’il ECOUTE, la fête du 26 juin étant sans parade ?

    • 9 juin à 18:20 | kartell (#8302) répond à Shalom

      @ Shalom

      Je n’aurais pas la même interprétation que vous dans cette histoire d’égos qui s’évitent....
      S’il est clair que Rajoelina voulait aller à Moscou pour montrer que son pays avait pris la tangente vis à vis de l’influence du colonisateur, toute relative d’ailleurs , il était loin de penser que Macron allait rendre visite à son pré-carré, îlien...
      Macron lui a vu l’opportunité de cette visite qui en l’absence de Rajoelina à la maison ne lui conférait pas un caractère de provocation mais une inspection logique de ses propriétés en annonçant, urbi et orbi, sa volonté nouvelle d’en faire une réserve à vocation internationale pour couper court aux illusions Malagasy....
      Rajoelina a perçu, un peu tard, que cette visite surprise n’aurait pas eu lieu s’il s’était abstenu de ce voyage d’allégeance à Poutine d’autant qu’il a compris, dès lors , que les éparses resteraient dans l’escarcelle française .....
      Voilà, voilà......

    • 9 juin à 23:11 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Merci Kartell.
      Ce que je n’arrive pas à comprendre de cette situation : il n’y a même pas un brin de cerveau pouvant lui expliquer les "choses" correctement ? La réalité !
      C’est triste et c’est le pays et le peuple qui endurent !

    • 9 juin à 23:30 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      Il me semble que lors de cette visite réunionnaise, Macron a demandé à Ntsay qu’il souhaite rencontrer 3 opérateurs économiques malagasy en citant leurs noms : 3 karana.

      Karana telo no solon-tena notadiavin’i Macron !
      Mbola tsy tonga saina ve sa tsy takatry ry kely ati-doha ihany ny fandehan-javatra ?

  • 9 juin à 17:59 | diego (#531)

    Bonjour,

    Quand j’entends « relance économique » venant des Institutions politiques et des Institutions économiques, j’ai personnellement vraiment envie de demander aux responsables de ces Institutions qu’est-ce qu’ils attendent par une relance économique à Madagascar ?

    Il est inutile de parler sérieusement d’une relance économique dans un pays dont l’Etat et les Institutions ne sont pas fonctionnels et sont aussi faibles.

    Cela fait sourire et c’est un peu étonnant que les Institutions économiques malgaches ignorent dans quel état est l’Etat et les Institutions malgaches. Et pourtant, c’est un pays qui connaît des crises depuis plusieurs années, 20 ans d’une crise Constitutionnelle par exemple.

    Une économie largement subventionnée par les Institutions économiques mondiales, est constituée largement par une économie informelle, en un mot, pas d’impôts, aucun entrée d’argent pour l’Etat, de facto, un État assez pauvre, mécaniquement pauvreté des services publics...etc.....

    Si vous n’aviez pas un État et des Institutions solides, vous n’auriez pas une vie politique ordonnée, le « droit » risque d’être bafoué, le pays serait en désordre :

    - il est pratiquement impossible de gouverner un tel pays.

    Alors les dialogues entre les élus et les opérateurs économiques sont en fait des dialogues des sources.

    Les opérateurs économiques malgaches et des entrepreneurs étrangers qui vivent à Madagascar, ont probablement profité des désordres politiques et des crises politiques à Madagascar, mais, la pandémie et ses conséquences, une récession économique mondiale.

    Il n’y a que les plus forts qui vont résister....

    • 9 juin à 19:03 | diego (#531) répond à diego

      .....La pandémie et ses conséquences ont finalement réussi à exposer, mieux qu’aucun politicien et une personne responsable n’aurait jamais pu le faire, les irresponsabilités des responsables politiques, économiques et judiciaires depuis des années...

      La pandémie et ses conséquences a fait comprendre à tout le monde qu’il n’y a que l’Etat et les Institutions qui peuvent sauver le pays d’un catastrophe économique, une crise sanitaire grave et une catastrophe naturelle.

      Aussi solides, riches et aussi grandes qu’elles sont, les entreprises privés n’auront pas, jamais, les resources politiques, judiciaires et économiques qu’un État dispose pour sauver le pays.

      Question :

      - à quoi jouer, penser les politiciens malgaches, les élus et les élites du pays quand ils s’amusent depuis 20 ans à dynamiter l’Etat et les Institutions de leur pays ?

      Pour venir demander l’aide de l’Etat aujourd’hui ?

      Il faut être logique avec soi-même.

  • 9 juin à 22:54 | dolmi (#10981)

    L’ingérence de Vlado dans l’élection de domelina en 2018, et déjà en 2009 ? A tenir en compte ? Vlado, joueur d’échecs, avec son soft power, place partout ses trolls, et domelina ne sait plus quel "sefo" servir ?
    "Pôvre bac-3 à bac-n de domelina qui fait imploser ses frustrations congénitales avec les conneries en chaîne. Et le malagasy, citron (... d’hiver), pressé au max, attend la mort, au choix...famine ou covid-19.... " sepazusta "... sic...un invité de journal gasy que j’ai lu au hasard.
    Et " l’ariary chute "..mais sans domelina !... encore injuste !!!...
    ...et les produits importés vont coûter chers pour le plaisir des étrangers qui doivent être enrichis...encore injuste !
    ...et "nôribera" va encore chercher avec le karana, un quidam à acheter et le mettre à la tête d’un gouvernement bizarre....encore injuste…
    ... et remercier domelina…encore injuste car botokely doit payer cher, très cher, le mal qu’il fait au pays.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS