Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 19 août 2022
Antananarivo | 00h48
 

Diplomatie

New-York

Andry Rajoelina interviewé par la radio de l’ONU

lundi 26 septembre 2011

Andry Rajoelina a été interviewé par Cristina Silveiro, journaliste de la radio de l’ONU au sortir de l’Assemblée générale ; c’est ce que le chargé de communication de la présidence de la HAT partage à la presse nationale. Ci-après l’essentiel de l’entretien qui a duré près de quatre minutes.

Cristina Silveiro (C.S) : C’est un plaisir de partager ce moment d’émotion avec vous. Vous venez de signer un accord avec la SADC, un accord qui ouvre la route de sortie de la crise. Un accord qui prévoit un Gouvernement d’Union Nationale et le retour des partis d’opposition et des élections. Alors, quelle est la prochaine étape ?

Président de la HAT (PHAT) : Tout d’abord, Madagascar a traversé un long chemin parfois très très difficile depuis le soulèvement populaire qui s’est déroulé vers la fin de l’année 2008. Donc, maintenant nous sommes heureux et fiers de retrouver notre place au sein du concert des Nations. Maintenant, il est important de procéder à la mise en œuvre de la Feuille de Route afin qu’on puisse organiser des élections libres et transparentes pour mettre en place les Institutions de la Quatrième République.

C.S : Alors justement, cette Feuille de Route aussi et ces élections vont donner accès au retour de l’aide internationale. Que comptez–vous faire ? Quelles idées, quelle plateforme avez–vous ?

PHAT : Vous avez raison parce que cela fait plus de 3 ans que nous n’avons plus eu des aides internationales surtout du côté social, tant que sur les investissements qu’en infrastructures. Donc, maintenant, il est vraiment important pour nous de renouer avec les Organisations et les Instances internationales pour reprendre les aides nécessaires afin qu’on puisse développer notre grand pays, qu’est Madagascar.

C.S : Alors à l’ONU, l’heure est à la diplomatie préventive et votre pays est souvent cité par les pays membres comme un exemple de réussite, justement pour la sortie de conflits par la médiation. Alors, en tant que participant à une telle médiation pour la sortie de crise, quelle a été votre expérience ?

PHAT : Justement. Madagascar est l’un des rares pays qui a pu sortir de la crise sans nous verser dans la guerre civile, sans faire couler des sangs. Maintenant, Madagascar a un peuple modèle, un exemple. Nous voulons aujourd’hui se concentrer sur le développement économique et aussi social du peuple malgache.

C.S : Par rapport au développement économique et social du peuple malgache, le rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Monsieur De Schutter, avait signalé en début d’été qu’un habitant sur deux ne mangeait pas à sa faim à Madagascar. Alors, comment comptez–vous remédier à cette pauvreté et à cette faim dans votre pays ?

PHAT : Vous avez raison. Actuellement, les signaux à Madagascar sont au rouge, c’est-à-dire, il faut urgemment déployer tous les moyens afin qu’on puisse créer de l’emploi, et venir aussi aider les plus faibles, les plus vulnérables afin qu’on puisse les accompagner, que ce soit au niveau de l’éducation qu’au niveau de la santé. Nous devrons mettre en place des priorités surtout avec l’aide de la Communauté Internationale et les Organisations comme l’USAID, l’UNICEF et les autres, comme la Banque Mondiale, qui peuvent vraiment nous accompagner. Actuellement, notre priorité est l’accès de chaque habitant à la santé, et aussi de créer de l’emploi et aider les jeunes à accéder à l’éducation.

C.S : Alors là, c’est sur un tout autre registre. Un côté beaucoup plus personnel et humain. Vous avez monté des compagnies de médias, de marketing. On vous a surnommé TGV. Vous avez été Maire aussi avant d’arriver à cette Présidence. Est-ce que vos jours en tant que DJ vous manquent ?

PHAT : C’est vrai qu’on dit que je suis un DJ. C’est vrai. Dans le sang, j’ai le rythme et le tempo pour pouvoir faire avancer les choses. Et maintenant, je pense que pour notre pays, Madagascar, le défi change, c’est-à-dire de développer un grand pays qui a beaucoup de potentiels avec la foi et la volonté qui sont en moi.

16 commentaires

Vos commentaires

  • 26 septembre 2011 à 08:31 | QUOUSQUE TANDEM (#543)

    Pensée confuse, expression peu claire. On est mal parti avec un tel chef d’état !

    • 26 septembre 2011 à 14:48 | internaute (#5979) répond à QUOUSQUE TANDEM

      QUOUSQUE TANDEM
      Tout est relatif et dépend à qui (ou à quoi) on se réfère
      Si c’est par rapport a l’ex président démissionnaire son interwiew est moins confuse, plus claire et mieux structurée que celles de son prédecesseur !
      Il en est de meme concernant son intervention à la tribune de l’ONU.
      CQFD

    • 26 septembre 2011 à 21:32 | ramanavy (#3555) répond à internaute

      Moi personnellement, j’ai jamais eu confiance à ce pouvoir tgv, Pourquoi attendre 3 ans avant de signer alors qu’on pourrait très bien le faire il y a 2 ans. Et c’est pas fini, est ce que la HAT va respecter ce qu’elle a signé ? a suivre..........................

  • 26 septembre 2011 à 08:33 | razafi (#1661)

    Aucun moment le journaliste ne fait allusion à la source de la crise : Ravalomanana vs Rajoelina. La hache de guerre est-elle vraiment enterrée ?

    Je ne comprends pas non plus pourquoi cette signature en particulier devrait être respecter alors que notre gamin national a déjà renié sa signature lors des autres accords.

    Avant toute chose, la communauté internationale devrait veiller à ce que "tous" les points soient respecter par la HAT.

  • 26 septembre 2011 à 10:20 | niry (#210)

    Aiza ary i Litakely1 sy raisoraiso ? Ses commentaires enflammées typiquement fouzéen me manquent un peu beaucoup. C’est le moment de parler Litakely1 !! Mifohàza ô !!

  • 26 septembre 2011 à 11:59 | moicoquillage (#266)

    Est-il possible de voir à un moment ou un autre une réponse au moins obscure de Rajoelina à la question du journaliste ? C’est vrai, une ou deux questions, peut être... si tant est que l’on décortique et que l’on fasse beaucoup de conjoncture... Est-il possible qu’un "dirigeant" dise à chaque fois "vous avez raison", etc ? Cela ne montre t-il pas un manque de poigne flagrant, une volonté de remuer la queue pour qu’on ne pose pas les questions délicates ? Je suis outré qu’une telle personne puis me représenter même en tant que putschiste... Les étrangers en voyant cette sorte de chiffe-molle et en sachant que Madagascar a subit un coup d’état de sa part doivent se dire qu’on doit être une population de poissons rouges...
    Y en a qui disent que TGV parlent mieux que Rav8 et fondent leurs espérances dessus. Je suis mort de rire et vert de peur a cette idée, mais on pourrait leur arguer, qu’au moins Rav8 n’a pas eu la prétention d’avoir jamais su parler cette langue. Quand à écouter le français hésitant et les difficultés de prononciations de Tgv, je pense qu’il ferait mieux de se taire au lieu de rouler des "rrr".
    Ce tgv est peut être comme certains malagasy qui pensent qu’en faisant du varyaminana de sa langue avec une autre, espèrent maitriser la langue étrangère... Or il n’en n’est rien... now, voudriez vous Herr Rajoelina suche a besseren cerveau ?

    • 26 septembre 2011 à 12:02 | moicoquillage (#266) répond à moicoquillage

      La vérité du siècle, il faut du "rythme" et du "tempo" pour faire avancer un pays. Deuxième vérité, il faut la foi et la volonté personnelle du DJ. Mais, mais, mais... on est dans la troisième année de transition, non ? les choses empirent et les sectes se multiplient...

    • 26 septembre 2011 à 12:06 | moicoquillage (#266) répond à moicoquillage

      Heureusement qu’il y a eu cette journaliste de la Radio de l’ONU et qu’il y avait aussi un coin tranquille avec une table et des chaises, sinon on aurait jamais entendu ce type dans une interview

  • 26 septembre 2011 à 12:18 | Ikelimalaza (#5896)

    Henin-kaja, henim-boninahitra ny vahoaka "mal gache" nosoloin’ny Ray aman-dreny Andry Nirina Rajolena tena tany NYC.

    Fantatr’izao tontolo izao amin’izay fa taty Madagasikara no nitsoka voalohany ny rivotry ny fiovana alohan’i afrika avaratra.

    « Le peuple malgache s’est soulevé avec détermination pour rompre avec un passé caractérisé par une mauvaise gouvernance, le non-respect des principes démocratiques, des droits de l’homme et de l’état de droit – engendrant une paupérisation généralisée, une misère sociale insoutenable au quotidien et une frustration grandissante ressentie par la majorité de mes compatriotes »

    Io ilay référendum teneniko foana tamin’ny volana janoary 2009, AHONGANTSIKA VE I RA8 ? (sady nanondro an’i Faravohitra ny lehilahy).....ENY hoy ny vahoaka maro an’isa

    Ankehitriny afaka tanteraka ny "mal gache", afaka mirehareha ihany koa fa manana prezidà mahafehy 100% ny teny frantsay, tsy nitsanga-menatra ny tanora gasy vonona.

    • 26 septembre 2011 à 14:53 | QUOUSQUE TANDEM (#543) répond à Ikelimalaza

      Une nouvelle bien étonante : "taty Madagasikara no nitsoka voalohany ny rivotry ny fiovana alohan’i afrika avaratra."

      On croit rêver. Madagascar à l’origine du printemps arabe ! Un véritable scoop !

      Encore une fois, aucune comparaison entre le printemps arabe et le putsch du petit. La Communauté Internationale ne s’y est pas trompée d’ailleurs. En Tunisie et en Egypte régnaient depuis des dizaines d’années des despotes sans parlement pour les contrôler sans partis d’opposition autorisés. A Madagascar, pour ne donner qu’un exemple, un opposant a été élu à la mairie de Tananarive. Des candidats ont pu se présenter aux élections présidentielles qui se sont déroulées sans commentaire de la Communauté Internationale. Même chose pour les élections législatives.

      « Le peuple malgache s’est soulevé avec détermination " Encore une fois un millier d’émeutiers rétribués représente-t-il les 20 millions de Malgaches ?

      Quant à une "mauvaise gouvernance, le non-respect des principes démocratiques, des droits de l’homme et de l’état de droit – engendrant une paupérisation généralisée", tout cela se rapporte bien plus à ce régime putschiste qu’à la gouvernance de Marc Ravalomanana.

    • 27 septembre 2011 à 11:49 | Technao (#5489) répond à QUOUSQUE TANDEM

      QUOUSQUE TANDEM â, mpanohitra ahoana moa Atoa Andry Rajoelina t@ izy nilatsaka ben’ny tanànan’Antananarivo RV ??? diso be izany fa mba araho tsara ny tantara. Ingahy Ravalomanana Marc no tonga dia NANOHITRA azy no marina kokoa. Nanolo-tanana mihitsy aza ity Ben’ny tanàna ity t@ izany fa tsy noraharahin’ingahy Ravalomanana. Rehefa nanenjika an’Atoa Andry Rajoelina Atoa Marc Ravalomanana t@ fanakantsankanana isan-karazany dia mbola nametra-panontaniana Andry Rajoelina taminy hoe "fa inona no ratsy nataoko anao ???" Fa tsy nisy norarahiny fa vao maika noenjehiny na dia efa nifandray tanana izao aza mba hiara-miasa. Noho ny fiarovan-tena tsy maintsy nataony sy hitsinjovana ny valalabe mandry izay efa mimenomenona koa noho ny afitsok’i dada @ ramatahora samihafa sy fanaovana ampihimamba ny harena izay hitany sns tsy ho voatanisa eto... dia voatery nandray andraikitra ilay tovolahy kely dia iny niaraha-nahita iny no niafaran’ingahy Ravalomanana. Aza adino izay tantara izay fa izay no niantombohany. Tsy mpanohitra velively an’ingahy Ravalomanana ingahy Andry Rajoelina fa tena tokony ho namany sy nifanohana taminy fa ny adalàny dia izao zava-misy izao ary tsy manaiky mihitsy mahatsiarotena hoe tsy nety ny nataony. Vao maika moa ampian’ialahisany adalam-poza ireo sira dia manohy ny adalàny izy. Isika malagasy mihitsy no ohatra ho an’ny tany andalam-pandrosoana rehetra @ hetsika fanovàna fa tsy ny afrika avaratra izany. Mitovy mihitsy ry Ben Ali sy ry Ravalomanana. I Kadhafi avahako kely satria nandroso i Libia ary niadana ny mponina tao aminy. Tsy rariny ary tsy mitombina velively ny fomba fijerin’ny tandrefana ny zava-misy eran-tany. Mila mifofotra sy mihezaka mafy ny Malagasy @ ara-toekarena sy sosialy ary teknolojia hanana ny maha izy azy fa tsy hiantehitra @ ireo vahiny tandrefana ireo miaraka @ zaza navelany izay marobe ato @ ity serasera MT ity. Indrindra fa ireo miseho tsy tia frantsay nefa ny lelany aza tsy mivoaka raha tsy minono an’i reny malala. Tsy afa-miaina raha tsy any Frantsa. Mba manana leity hambo â. Fara-faharatsiny mba manetre-tena.

      Technao

  • 26 septembre 2011 à 13:15 | Foxtrot (#6003)

    C’est un peu minable comme entretien ! Il n’y a rien d’extraordinaire dans ses réponses à toutes les questions. Maintenant il reconnaît qu’il a besoin de la communauté internationale, ce n’était pas le cas il y a quelques temps ! Il faut qu’il arrête de prendre tous les malgaches comme des idiots, déjà de montrer en longueur de journée sur tous les médias à Madagascar ses déplacements à New York qui au fond ne veut rien dire du tout pour l’instant aux yeux du monde entier. S’il veut avoir les considérations des grands de ce monde, il faut qu’il respecte la démocratie à Madagascar, sinon, tout ce qu’il va éspérer sera réduit à néant.

  • 26 septembre 2011 à 15:50 | diego (#531)

    Bonjour,

    Alors, quelle est la prochaine étape ?

    Que comptez-vous faire, quelles idées, quelle plateforme avez-vous ?

    Quelle a été votre expérience ?

    Comment comptez-vous remédier à la pauvreté, à la faim dans votre pays ?

    Et la enfin, est-ce que vos jours en tant que DJ vous manquent ? Bonne question !

    Rajoelina n’a pas répondu à toutes ces questions, ce n’est pas parce qu’il n’a pas eu envie, simplement, il n’en a aucune idée.

    Prendre la parole à l’ONU ne se fait pas gratuitement, maintenant il faut répondre à l’attente de tout le monde :

    - retour sans condition des exilés,

    - gouvernement d’Union National,

    - et organisation des élections,

    Trois étapes qu’aucun homme politique Malgache qui aspire à diriger le pays ne pourra plus esquiver.

    • 26 septembre 2011 à 17:45 | internaute (#5979) répond à diego

      Monsieur Diego
      C’est exactement l’objet de la feuille de route entérinée
      .Concernant le retour sans conditions c’est OK personne n’empeche Ravalomanana de rentrer ; on se demande d’ailleurs pourquoi il ne l’a pas fait samedi dernier. A ce propos, il semble qu’il y ait, de source informé, quelques tiraillements au sein meme de ce qui reste de son noyau dur à Madagascar...
      . Gouvernement d’union nationale il est stipulé que les parties signataires doivent faire leurs propositions ; pour l’heure il n’y en a aucune, donc à eux de prendre leurs responsabilités
      .Pour les élections, un peu de patience vous n’en vouliez pas (comme vous ne vouliez pas de la feuile de route) et ça urgerait, à ce point, maintenant ?
      Il y a un délai raisonnable avec en particulier l’implication de la CI et des observateurs ; cela ne se concrétise pas en 1 jour
      Un peu de cohérence, que diable !

    • 26 septembre 2011 à 22:18 | diego (#531) répond à internaute

      Mme ou Mr. internaute,

      Avant tout, votre ton est assez agréable, vous prenez la peine d’expliquer votre position. Telle est une des conditions pour qu’une discussion puisse s’installer entre les compatriotes. Je prends le temps de le souligner parce que beaucoup de nos compatriotes mélangent amour, sympathie envers une femme ou un homme et la politique. L’amour, on sait, rend aveugle, la sympathie éveille les soupçons et la politique ? J’aime bien prendre ce que Victor Hugo a dit “ il faut savoir penser rêver”, la politique doit faire rêver un pays et son peuple.

      Internaute, les trois étapes que je pense indispensables pour sortir de cette crise sont des étapes que même deux enfants en classe de 8e qui se sont bagarrés s’efforceront de prendre, d’eux-mêmes, pour se réconcilier, pour pouvoir rejouer ensemble pendant la récréation.

      “ il faut savoir penser rêver” :

      - savoir ; on sait ce qu’on veut non, retour des exilés, gouvernement d’Union National, et élections.

      - penser, on sait trop bien comment faire pour parvenir à nos objectifs mais a-t-on la volonté politique pour l’appliquer ? Seul les hommes d’état en ont !

      - rêver, le TIMING en politique fait rêver - internaute - et le TIMING a une affinité très grande avec la démocratie. Savoir qu’il y aura une élection en France dans 8 mois, en USA dans moins d’un an mobilisent les partisans des opposant à Sarkozy et à Obama et font naître, comme à chaque élection dans les pays démocratiques qui se respectent, une immense espoir, rêve d’une alternance, de changement des têtes, cela va de soi, un changement d’approche et des comportements des élus…et beaucoup des rêves encore. Il y aura un changement, voilà le rêve des français et des américains et tout le 4 ou 5 ans, c‘est la même chose…….

      Madagascar est un pays sans tête depuis trois ans Internaute, il serait temps de se magner et de mettre le turbo. Nos politiciens sont capables de plonger leur pays dans une crise inutile et coûteux pour un pays aussi pauvre que notre pays, ils doivent être aussi capables de nous sortir de là. Et la sortie n’est pas forcement lié au sort d’un seul homme, un CLAN ou le bon vouloir d’un groupe des gens, on sait que leurs intérêts ne sont pas compatibles avec les intérêts d’aucune NATION.

  • 27 septembre 2011 à 14:10 | Lefona (#4584)

    Réponse à Diego :

    "les trois étapes que je pense indispensables :"

    1 - savoir : "on sait ce qu’on veut non, retour des exilés, gouvernement d’Union National, et élections."
    FAUX ! Dans "exilés", il faut faire la part des choses, entre éxilés poilitiques et les exilés be fika qui ont commis des crimes ! Moi je suis pour le retour des exilés criminels, aussi "prezida" soient-ils, mais honnèteté politique étant...faut passer à la caisse !!

    2 - penser : " on sait trop bien comment faire pour parvenir à nos objectifs mais a-t-on la volonté politique pour l’appliquer ? Seul les hommes d’état en ont !".

    Les hommes accédant au pouvoir, avec leur propre contexte dévoilent si ils sont des hommes d’état ou non. Et cela on ne le détermine qu’après leurs mandats !!

    Est-ce qu’être un homme d’état veut dire forcément tout faire pour avoir le pouvoir et y rester le plus longtemps possible, quitte à tuer ? Ou bien est-ce qu’être un homme d’état veut dire forcément réussir à terme...."à terme" je répète son programme en évitant de faire des victimes ?

    Et est-ce qu’une personne qu’on a empêché de finir son programme est un homme d’état ? Autrement dit, la naïvité d’un homme empêchera-t-il un homme de faire de lui un homme d’état ?

    L’age et l’expérience ou l’inexpérience d’un homme est-il suffisant pour faire de lui ou pas un homme d’état ?

    Et pour finir un homme qui respecte les lois et qui se voit éjecté, n’est-il pas un homme d’état ?

    Ce ne sont qu’exemples, et j’imagine que pour chaque cas, vous allez ...penser...reconnaître Y, X, mais vous auriez tort de le faire, car un homme d’êtat POUR MOI, naïf comme pas 2, c’est celui se battra pour l’essor de son pays, et non pas juste pour son clan !

    Tout cela pour dire Diego que notre différence c’est que vous ne vous posez pas la question, vous affirmez, vous dites avoir la solution alors que moi, je me pose des questions....je pense !!

    3 - rêver ; " le TIMING en politique fait rêver - internaute - et le TIMING a une affinité très grande avec la démocratie. Savoir qu’il y aura une élection en France dans 8 mois, en USA dans moins d’un an mobilisent les partisans des opposant à Sarkozy et à Obama et font naître, comme à chaque élection dans les pays démocratiques qui se respectent, une immense espoir, rêve d’une alternance, de changement des têtes, cela va de soi, un changement d’approche et des comportements des élus…et beaucoup des rêves encore. Il y aura un changement, voilà le rêve des français et des américains et tout le 4 ou 5 ans, c‘est la même chose……."

    Là, je ok avec vous, mais les USA et la France, eux, ont eu le temps nécessaire pour en arriver là, combien de "patriots" en sacrifice et combien de tête coupées ? Et je ne parle même pas malgré tout çà du nombre des laissés-pour-comptes, de ces "grandes nations", mais osera-ton dire que c’est quantité négligeable ?

    Pour revenir à M/car, il n’y à qu’une chose à faire :
    S’engouffrer dans le contexte et..jouer SON jeu avec ses visions et principes ! JAMAIS l’un sans l’autre ! Autrement dit et c’est pas tt le monde qui me comprendra, mais je m’adresse à un pilote : On connait la, Vs ! (Vs0 ou Vs1, peu importe), le context on le sait, ..mais gérons-là !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS