Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 janvier 2020
Antananarivo | 10h49
 

Société

Vœux de nouvel an

Andry Rajoelina annonce une hausse de salaire de 13% pour les fonctionnaires

jeudi 2 janvier | Mandimbisoa R.

La nouvelle année commence avec une hausse de salaire assez conséquente pour les fonctionnaires. Lors de ses vœux de fin d’année, le président de la République Andry Rajoelina, a déclaré qu’il importe d’augmenter le salaire des fonctionnaires. Cette augmentation sera de l’ordre de 13%, une grande première depuis plusieurs années. Une augmentation qui a fait des heureux parmi les agents de l’Etat d’autant plus que le Chef d’Etat a précisé qu’elle s’applique dès ce mois de janvier.

Le président de la République a également fait des heureux parmi les détenus. Par le pouvoir que lui confère la Constitution, Andry Rajoelina a donné des grâces et des réductions de peines pour différentes catégories de prisonniers. Pour la réduction de peine : 3 mois pour ceux qui écopent d’un an de prison, 4 mois pour ceux qui écopent de plus d’un an à 2 ans, 6 mois pour ceux qui sont condamnés à plus de 2 ans à 3 ans de prison, 8 mois pour ceux qui sont condamnés à plus de 3 ans à 5 ans de prison et 12 mois pour ceux qui sont condamnés à des travaux forcés.

Les prisonniers condamnés pour des peines ordinaires ayant déjà accomplis 5 ans de prison et âgés de 50 ans pour les femmes et 55 pour les hommes bénéficient d’une grâce présidentielle et sont donc libres. Idem pour ceux qui sont condamnés pour des actes criminels ayant accompli 15 ans de prison et âgés de plus de 60 ans pour les femmes et plus de 65 ans pour les hommes. Le président de la République délivre également les mineurs en réclusion criminelle ayant déjà accompli la moitié de leur peine.

Pour ce qui est de l’avenir du pays, le président de la République a déclaré que 2020 sera une année de réalisation qui permettra de mesurer les efforts déployés jusqu’ici pour le développement du pays. C’est aussi une année où les Malgaches sont invités à renforcer leur amour de la patrie et à assumer davantage leur responsabilité renforcer la solidarité entre les Malgaches, a-t-il affirmé. « Je n’ai qu’un ennemi, a-t-il poursuivi, il s’agit de la pauvreté  ». Ainsi, Andry Rajoelina a martelé la nécessité de l’entraide entre les citoyens. Il faut se donner la main pour développer le pays, lance-t-il.

Dans son allocution, le président de la République a également reconnu qu’il reste beaucoup à faire dans certains domaines. Il reconnaît entre autres la maladresse des responsables à de différents niveaux. « Nous allons en tirer des leçons pour en faire une énergie qui nous permettra d’avancer », dit-il, visiblement déterminé malgré les critiques lancés à l’encontre des dirigeants actuels par rapport à la réalisation de certains projets visant à développer le pays qu’il n’a pas manqué d’énumérer pour mesurer les efforts fournis après un an au pouvoir.

96 commentaires

Vos commentaires

  • 2 janvier à 09:23 | Isandra (#7070)

    Le président fait partie des Rares dirigeants qui arrivent à reconnaître qu’il y a des points à améliorer dans leur méthode travail, comme s’il regardait dans un miroir et était prêt à rectifier ce qui ne va pas.

    « Nous allons en tirer des leçons pour en faire une énergie qui nous permettra d’avancer ».

    « Certes, il y a des résultats mais il reste encore un long chemin à faire pour éradiquer la corruption »

    « Un pays qui se trouvait au fond du gouffre. Gangréné par l’insécurité grandissante, la corruption, les gabegies, la mauvaise gouvernance et les abus de pouvoir. A cause de tout cela, les Malgaches ne faisait plus confiance ni à l’Administration ni aux dirigeants. Notre mission à moi et à mon équipe est donc de restaurer cette confiance »

    Il n’a pas oublié de faire le compte rendu à son patron le peuple, sur l’article de midi :
    « En faisant le tour d’horizon de l’année écoulée, Andry Rajoelina a cité le lancement de nombreux projets d’envergure tels que la réhabilitation de la RN44 reliant Moramanga – Ambatondrazaka, la RN5A reliant Ambilobe – Vohémar, ou encore la RN5 Toamasina – Foulpointe, la réhabilitation du Canal des Pangalanes reliant Ambila Lemaitso, Vatomandry, Mahanoro, Nosy Varika, Manakara, Mananjary, ainsi que la construction de 38 buildings à Ivato pour offrir des logements décents à la population. Dans le domaine de l’éducation, 2019 a été marqué par la construction de plusieurs EPP et CEG « manara-penitra ». Le Chef de l’Etat a aussi annoncé le début des travaux pour la construction d’universités régionales, entre autres, à Morondava, Antsirabe Fenerive Est et dans l’Itasy. Il a aussi souligné la remise d’avions, d’hélicoptères et de véhicules 4×4 aux Forces armées pour renforcer la lutte contre l’insécurité.

    • 2 janvier à 10:57 | rakoto-neutre (#8588) répond à Isandra

      Plus d’actions mais pas des mots.
      La hausse des salaires des fonctionnnaires c’est une belle action, mais la réduction de l’IGR c’est quand ?
      Pour un fonctionnaire moyen, 13% de hausse équivaut à 50 000 Ar et 15 000 Ar d’augmentation des taxes. Faites vous-même la soustraction.
      Par rapport aux inflations actuelles et ce qui vont venir je n’ dis plus rien !

  • 2 janvier à 09:28 | Liberty (#3679)

    Au rayon "démagogie", tu peux pas faire mieux.
    Comment va-t-il financer ça et quel impact immédiat sur l’inflation ?
    Préparez-vous déjà à acheter le kilo de riz à 2 euros. C’est la projection moyenne de l’impact immédiat d’une hausse de salaire sur le niveau des prix selon un taux d’inflation compris entre 0,2 et 2 %....
    Imaginez donc une hausse de 13% des salaires....
    Je ne veux pas vous faire peur, mais bonne année ... quand même !

    • 2 janvier à 09:57 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Liberty,

      Normalement, cette augmentation ne devrait pas faire augmenter le taux d’inflation, du fait qu’il ne s’agit que réajustement, depuis 2018 aucune augmentation, alors que le taux d’inflation ne cessait de grimper.

      Et en plus de ça, cette augmentation est déjà prévue dans les lois de finances.

    • 2 janvier à 10:19 | nez_gros (#10715) répond à Liberty

      Que les Fonctionnaires ?et les privés, et les chômeurs(80% de la population active) ?
      Les fonctionnaires ne produisent pas, ils reçoivent une redistribution. t’as capté ou pas ? alors bonjour l’inflation galopante . je vous le dis , là c’est mort gros. t’as capté ou pas ?

    • 2 janvier à 10:27 | lancaster (#10636) répond à Liberty

      Bonne année 2020 à tous.,
      L.augmentation des salaires des fonctionnaires (140.000 personnes pour 25M d’habitants nationaux) est toujours considérée comme un facteur d’inflation depuis 1960. Mais est-ce vraiment le cas.? Cette petite masse salariale est-elle vraiment la cause d’une inflation généralisée ?
      Ceux qui critiQuent l’augmentation des salaires n’ont pas d’autres solutions à avancer pour soulager le portefeuille des fonctionnaires. Critiquer puis rien...
      Ce n’est pas l’augmentation des salaires des fonctionnaires qui entraînera l’augmentation des coûts du carburant à la pompe et au compteur de la jirama. Car c’est ce poste carburant qui est souvent la cause de l’inflation. Et c’est une inflation importée. Je dis bien importée.

      Alors, évoluons un peu dans les pseudo analyses économiques . C’est du sérieux.

    • 2 janvier à 11:16 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Pour un début d’année, l’encastré n’est jamais à court d’insanités…

      Comment il n’a jamais su depuis toujours qu’une hausse de salaire dans la fonction publique aura toujours un impact sur le prix et par ricochet les coûts de la vie ?

      Les employés formels des secteurs privés vont inévitablement et incessamment engager les discussions dans ce sens avec le patronat afin de demander leurs parts aussi…

      Et qu’une hausse de salaire dans la fonction publique entraîne aussi une hausse des pensions des retraités de l’administration…

      Pour dire qu’une hausse de salaire aura toujours une réaction en cascade sur les chaînes de valeur ayant entraîné la mise en vente des produits sur le marché…

      Et dans le contexte d’une baisse de croissance dans l’économie réelle et une hausse des charges de la dette, la maîtrise des coûts de la vie à travers le facteur prix est une mesure pertinente…

      Il y a deux choses illimitées dans la vie : l’univers et les bêtises humaines, et apparemment, l’encastré ne se prive pas de bêtise en ce début d’année…

    • 2 janvier à 11:53 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      « …depuis 2018 aucune augmentation, alors que le taux d’inflation ne cessait de grimper… » disait l’enivrée en ce début d’année…

      Ah bon ? En l’espace de quelque jour, elle change d’idée et commence à constater la réalité, alors qu’il y a quelques jours à peine au cours d’un échange sur ce site avec ma personne, elle disait qu’il y avait eu une baisse du taux d’inflation dans le pays…

      De contradiction en contradiction, ce n’est pas seulement l’inondation qui menace le pays en cette période, mais aussi les mensonges déversées sans relâche dans les sphères du débat public…

      La poubelle ambulante ne s’est pas lavée de ses iniquités passées à la fin de l’année apparemment, l’odeur pestilentielle répandue atteigne encore la nouvelle année qu’on vienne de fouler…

    • 2 janvier à 12:29 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Vohitra,

      Il n’y a pas de contradiction là-dedans :

      En effet, en 2019, le taux d’inflation de 6% contre 8% en 2019, il y a une baisse de taux, par contre, l’inflation grimpait de 14% en deux ans.

    • 2 janvier à 12:30 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      contre 8% en 2018,...

    • 2 janvier à 12:43 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Isandra, change de matière et fais l’effort de formater volontairement la structure de votre mentalité, c’est lamentable et pathétique comme disait l’autre…

      Vraiment, c’est tellement ridicule : dire qu’il y a une baisse du taux d’inflation, et en même temps une hausse de l’inflation…

      Pourquoi tu abordes un sujet que tu as du mal à comprendre ? L’ambodivoara ou la vodka ? ou le joint ? ou la volonté inouïe de lécher ton mentor ?

    • 2 janvier à 12:46 | Zanabahoaka (#8890) répond à Liberty

      Isandra,

      Eto anisan’ny ahitana fa miteniteny foana sy mitantara zavatra tsy voafehinao akory ianao.

      6% en 2018 et 8% en 2019 tsy manome 14% velively izany satria tompoko ny % tsy afaka ampifanampiana fotsiny toy io ataonao io.

      Voa ihany i Rajoelina sy ny ekipany, f’angaha dia tsy nahita olona mahay kokoa mba hokaramainy hiaro azy ety e ? Ka hay moa tsy nahita afatsy ianao rizareo fa ny mahay kokoa sy ny misaina noho ianao tsy miaraka amin’i Rajoelina

    • 2 janvier à 13:06 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Vohitra,

      Peut être, c’est vous qui avez de problème de compréhension,...

      Je vous formule autrement, le taux de l’augmentation générale des prix(inflation), depuis 2018 jusqu’à la fin 2019 est à l’ordre de 14%, même si cette augmentation est plus importante 2018(8%
      ) qu’en 2019(6%).

      Sur le plan pratique, par ex : si le prix d’un produit était 1.000 Ar en 2017, il augmentait à 1140 Ar en 2019.

    • 2 janvier à 13:20 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Zanabahoaka,

      Izany anie no mahavoa anareo miseho mahay io. Manasaro-javatra eny ambony latabatra loatra.

      Raha ny IPC 2017 ampitahaina ny tamin’ny 2018 manome 8% ny fiakarany, 1000 (2017) niakatra 1080 (2018) .

      Raha ny IPC 2018, no ampitahainao tamin’ny 2019, manome 6% ny fiakarany, 1080, niakatra 1140 eo hoe eo tamin’ny 2019.

      Farany, raha ampitahaianao izany ny IPC 2017 sy 2019, dia 1000, niakatra 1140, izany hoe eo ho eo amin’ny 14 eo ho eo.

      Mazava ve ?

    • 2 janvier à 14:43 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Isandra,

      Vous êtes tellement ridicule, je ne cesse de le réitérer…

      Rappelle-toi de notre dernière discussion à ce sujet, ce taux d’inflation, disais-je aura encore à subir un ajustement après pris en compte des données de l’IPC de la période de soudure qui dans notre cas se situe dans le quatrième quarter de l’année. Et là-dessus, on ne parle pas encore des hausses réelles dans les services liés au loyer et les dépenses de santé…ou le taux d’intérêts qui aura lieu après la hausse du taux directeur de la banque centrale déjà décidée…

      Et cet IPC tient compte à la fois des indices de prix dans le panier des ménages moyens, qui notons le avait subit une sérieuse hausse vers le mois d’octobre 2019, donc entraine et aura une répercussion négative sur le coût de la vie…

      Et abordons l’aspect revenu des ménages, le salaire n’est qu’une partie de ce paramètre, il faudra y inclure les impôts et taxe divers…

      Aussi, du moment que l’IPC augmente et que les autres facteurs composants les coûts de la vie subissent la même tendance, il y a une baisse du pouvoir d’achat, donc, si la mesure prise dans le facteur revenu arrive après une hausse de coûts de la vie, ce n’est plus qu’un ajustement opéré pour amoindrir le choc occasionné…

      Et ce taux d’inflation va augmenter dès que l’IPC accuse une hausse…ainsi que la relance économique que le pouvoir compte opérer…

      C’est lamentable de ta part, loin de moi l’idée de te rabaisser en te rafraîchissant l’esprit mais tellement t’es têtue comme un âne, en fait, on ne peut pas obliger à boire un âne qui n’a pas soif…

    • 2 janvier à 14:57 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Vohitra,

      Le taux d’inflation de 6%, c’est la BM qui a fourni cette estimation, mais, non pas mon invention, comme vous laissez croire.

      Je ne pense pas que leur experts n’ont pas tenu compte cette période difficile de l’année.

    • 2 janvier à 15:04 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Vohitra,

      "Et ce taux d’inflation va augmenter dès que l’IPC accuse une hausse…

      C’est basique. Même, les élèves de classe de seconde en gestion de Bac tech connaissent cette formule.

    • 2 janvier à 15:06 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Ne joue pas à l’imbécile comme à l’accoutumée veux-tu ?

      Ce chiffre est produit à partir d’estimation issue d’une note de conjoncture économique de la Banque Mondiale produite vers le mois de juillet 2019…

    • 2 janvier à 15:13 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Alors là finalement, tu as compris que même quelqu’un de niveau bac a beaucoup plus de jugeote que toi, toi qui se targue par vantardise d’être plus proche du calife…

      Et c’est normal si le pays se trouve au fond de l’abysse quand une borgne conseille un aveugle...

    • 2 janvier à 15:16 | Isandra (#7070) répond à Liberty

      Vohitra,

      Ce qui est marrant chez vous,

      Vous êtes d’accord avec eux quand ils ont estimé que le taux de croissance sera 4,7% cette année 2019(c’est votre argument pour critiquer ce régime,...), par contre, vous n’admettez pas qu’ils ont estimé(Forecast) que le taux d’inflation sera 6%.

      En fait, vous n’acceptez que les chiffres en défaveur de ce régime,...On appelle ça fanoherana bontolo,...aucune objectivité.

    • 2 janvier à 15:56 | Vohitra (#7654) répond à Liberty

      Là encore, t’es vraiment à côté de la plaque, tu fais la confusion entre un rapport intermédiaire et un rapport définitif après projection par itération de tous les paramètres de l’année, et sache qu’une performance économique ne se nourrit pas de chiffres interprétés à la va vite et selon les humeurs…

      Qui suis-je, un humble villageois par rapport à votre puissance et richesse, votre désir effréné de manier la gloire et le pouvoir, et votre gigantesque capacité de nuisance…

    • 2 janvier à 23:07 | Rakoto (#9043) répond à Liberty

      Il n’a pas besoin d’être démagogique, il lui faut par contre un bon comptable pour administrer.
      Au rayon politique cette clémence accordée aux détenus est une bonne chose, il faut de l’apaisement dans le coeur de beaucoup de malgaches, et à lire les commentaires ici, ce n’est pas gagné.

  • 2 janvier à 09:35 | kartell (#8302)

    Bonjour,

    Au seuil de cette nouvelle année, certains tentent de se refaire une santé médiatique et Rajoelina n’est pas le dernier en ne ratant pas cette occasion pour tenter de séduire un peu plus.
    Décréter une augmentation de 13% des fonctionnaires n’est pas anodin dans un état qui peine déjà à finir l’année, d’où cette désagréable impression de pensée : « creusons, creusons, il en restera toujours quelque chose ! ».
    Caresser son petit personnel au portefeuille est une chose facile d’autant que certains petits arrangements de fin d’année avaient été supprimés, les uns compensant les autres !...
    Mais creuser un peu plus le déficit de l’état est loin de donner un signal favorable à l’international financeur....
    Il est clair que Rajoelina se devait de faire un geste significatif au lendemain d’une première année de pouvoir, terne et sans saveur...
    Mais aller de la sorte au plus facile n’est pas une marque d’un pouvoir serein, loin s’en faut, mais de celui qui pioche déjà dans ses réserves les plus faciles : l’argent publique !.
    En agissant ainsi, il ne fait qu’alimenter une tendance démontrant que ce pouvoir est en manque d’inspiration en préférant l’usage de la distribution plutôt que celui, oh, combien ! plus délicat de la récolte pourtant claironnée au temps jadis de sa campagne électorale !.
    Étonnant aussi que son message donne une place importante aux problèmes carcéraux qui ne sont pas ceux d’une majorité de citoyens mais ceux d’un pouvoir qui ne sait plus où caser sa toute petite délinquance...
    En résumé, ce message urbi et orbi fut d’un convenu extraordinaire où l’usage de la carotte à monopoliser l’essentiel tout en laissant dans l’ombre profonde les sujets qui fâchent et qui de toute évidence ne trouveront pas de solution pérenne ....
    « Ce qui n’est pas entrepris lors la première année de mandat, ne le sera jamais !avait entonné un vieux briscard de la politique ..
    Nous en sommes là, dès aujourd’hui.

    • 2 janvier à 15:54 | RASOLOBE (#9411) répond à kartell

      Notre Président pass e complètement à coté de la plaque avec cet vœux de fin d’année ! Il reste plus rien dans la cartouche.com ! Le comble de cette annonce c’est que depuis le début de son mandat l’état cherche désespérément des financements pérennes pour réaliser toutes ces promesses ! On voit bien que beaucoup de ces investisseurs hésitent et n’osent pas à rentrer dans la danse ! Notre président se focalise sur des futilités des projets " Manarapenitra " qui sont loin d’être une solution efficace face à la paupérisation généralisée de toute la population Malgache .Que de diversion pour épater la galerie : Visite papale en grande pompe ,Alefa Barea avec les zazakanto, souveraineté pour les Iles éparses... La encore Mr Le Président propose une hausse de salaire pour les fonctionnaires oh la la ! Dans la situation actuelle avec la corruption généralisée dans l’administration Malgache ,je crois que cette décision est très mal vue par les l’investisseurs sérieux à part les chinois qui s’en foute ! Un an après cet hold hop électoral notre Président est toujours en campagne . C est triste pour les Malgaches mais selon le dicton " Samy ho kenda ny vomanga nasesikiny tanany "

  • 2 janvier à 10:19 | nez_gros (#10715)

    Que les Fonctionnaires ?et les privés, et les chômeurs(80% de la population active) ?
    Les fonctionnaires ne produisent pas, ils reçoivent une redistribution. t’as capté ou pas ? alors bonjour l’inflation galopante . je vous le dis , là c’est mort gros. t’as capté ou pas ?

    • 2 janvier à 10:30 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      Isandra disait : réajustement face à l’inflation incessante ! alors grosse, des sornettes, j’en ai entendu, mais celle là est hors-normes.
      Retenez bien : Sil y a inflation à Madagascar, c’est dû aux fausses-monnaies, abondante. t’as capté ou pas ?

      et puis la grâce pour les délits ordinires, c’est quoi un délit ordinaires ? plus de 5 ans pour des delits ordinaires ? et ceux qui sont emprisonnés sans jugement. et les suivis de ces gens liberés , pour leur insertion ?

      on est vraiement mal là gros ! t’as capté ou pas ?

    • 2 janvier à 11:06 | Isandra (#7070) répond à nez_gros

      Nez_gros,

      Vous savez pourquoi notre monnaie est vola boritra à cause de la baisse de l’exportation des produits, tel le cannabis, qui devait nous rapporter de devises, parce que vous, les consommateurs augmentez votre consommation, et ça se voit,...

    • 2 janvier à 12:26 | FINENGO (#7901) répond à nez_gros

      @ Isandra (#7070)
      2 janvier à 11:06 | Isandra (#7070) répond à nez_gros ^
      Nez_gros,
      Vous savez pourquoi notre monnaie est vola boritra à cause de la baisse de l’exportation des produits, tel le cannabis, qui devait nous rapporter de devises, parce que vous, les consommateurs augmentez votre consommation, et ça se voit,...
      ...................................................................................................................................................................
      Dame Isandra votre état de Pestiféré est bien confirmé.
      Il me semblerait que vous incitez à la débauche, jusqu’à recommander aux consommateurs de cannabis d’en consommer plus pour le bien de votre monnaie de singe.
      Il faut être une vraie pourriture pour pouvoir formuler une telle demande, à moins que je ne comprends pas le Français.

  • 2 janvier à 10:39 | mikeee (#10718)

    Aujourd’hui je vais demander à mon patron une augmentation de salaire de 13% !

  • 2 janvier à 10:45 | rayyol (#110)

    Tres bien augmenter pouvoir d achat des fonctionnaires Pourquoi pas aussi des éducateurs et des services publics tel policier etc C est d une injection d argent dont ce pays a besoin de facon a générer des services J ai vu la meme chose se produire ailleurs et c est la bonne solution Chaque sous dépenser finit par revenir Par la meme occasion vous serre la vis en exigeant plus et vous obtenez un meilleur rendement C est un debut de solution mais totalement insuffisant Si on se lance la dedans il faut créer une bonne synergie et s assurer que cet argent alimente le moulin et non les articles de luxes qui eux doivent être surtaxes a tout prix

    • 2 janvier à 17:48 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Tout le monde a sa solution Mais la seule bonne c est le pouvoir d achat il est presque nul pour le moment
      Un pays se porte bien quand il produit
      Ce qu il faut c est augmenter la production Pour qui direz vous
      Mais pour les Malgaches pour qu ils puissent acheter et mettre la roue de la production en mouvement
      Imaginez 15 millions de personnes dont les poches sont totalement vides Rien a acheter rien a offrir
      Pas de travail a quoi sa sert du travail personne ne va acheter
      Pourquoi il ny a pas d argent a quoi bon se casser la tète J ai connu un pays dans la meme situation et un politicien qui a passer sa vie a prôner la fabrication d argent de faire tourner les presses a argent et sa distribution de facon a augmenter la production
      Sa méthode ne faisait pas l unanimité Mais on a fait autrement on a augmenter les salaires de tout les fonctionnaires et pouvoirs public On a rempli les établissements de chômeur on leur a verser un salaire a ne rien faire Ils se rendait au bureau le matin et en ressortait le soir ils occupait leur journées comme bon leur semblait
      Et la roue s est mise a fonctionner Ce pays aujourd hui est un des plus riches au monde Regarder la dette de tout les pays riches elles explosent
      Et puis apres on s en fout Ils creent la richesse Enlever vous ces idées d un autre age de la tète
      L argent doir rouler c est la seule facon de prosperer Si vous saviez comment vous êtes dans l erreur
      Je suis sur qu aucun d entre vous ne sait ce que c est que d avoir de l argent et de la faire rouler Moi je sait et encore je suis tres paresseux n ai aucun gout pour l argent du moins trop Au debut sa semble difficile mais au fond c est tellement simple

    • 2 janvier à 17:50 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Pensez comme un miséreux et vous resterez miséreux

    • 2 janvier à 18:10 | rayyol (#110) répond à rayyol

      L avantage ici le pays est plein de ressources Et c est un non sens de le voir dans cet etat

  • 2 janvier à 10:53 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    « Je n’ai qu’un ennemi, la pauvreté », parole d’un calife…

    « Je n’ai qu’un ennemi, la famine », parole d’un grand Nampoina, le grand souverain Ny Ombalahibemaso, celui qui avait continué inlassablement l’œuvre d’aménagement et de maîtrise d’eau dans la plaine de Betsimitatatra entamée par ses ainées et parents…

    Et Imboasalama avait continué autrefois, « tsy vitako izaho irery, fa izaho sy ianareo »…littéralement, je ne peux faire tout seul, mais je le ferai avec vous tous…

    Et dans la soirée du 31 décembre 2019, quelqu’un avait mentionné et repris dans son discours le kabary du grand monarque d’antan…

    Encore un copié-collé très visible, mais sous d’autre forme, en mal d’inspiration apparemment, mais emporté par un élan de toujours vouloir tromper et manipuler tous ceux qui vivent sous le soleil (ny ambanilanitra) et les amener à se soumettre à ses quatre volonté et vision et souhait…

    Déjà dès le mois d’octobre de l’année dernière, on avait pu observer une hausse très conséquente du prix à l’étal pour les biens de consommation courants tels le sucre, la farine, l’huile alimentaire, et sensiblement pour le riz local…

    Et pour cette année 2020, eu égard à la loi des finances initiales adoptée par voie d’ordonnance, il y aura inévitablement une hausse de taxe et impôts conséquent dans plusieurs domaines de la vie courante, et qui aboutira incessamment à des séries de hausse de prix tels les produits d’élevage, la communication téléphonique, l’électricité et eau, les carburants, l’ensemble des produits importés vu qu’on prévoit une perte de valeur de la monnaie locale par rapport à des devises de référence, cigarettes et bières…

    Alors, n’est-il pas légitime de se poser la question si vraiment une hausse de salaire des fonctionnaires est la réponse adéquate mais par anticipation d’une augmentation à venir du coût de la vie ?

    Et 13 % pour les fonctionnaires dès le mois de janvier 2020, et quid des employés du secteur privé formel ?

    Et pour la grande majorité de la masse rurale, toujours œuvrant dans le cadre informel, plus de 70 % de la population, comment est-ce qu’elle fera face à la hausse du coût de la vie ?

    Et pour la population active sans travail fixe et de manière précaire, les chômeurs réels et apparents, les saisonniers informels, les vendeurs à la sauvette au bord des rues…qui déjà vivent sans protection sociale…on ne parle plus des conséquences prévisibles des hausses de prix sur leur état de survie permanent et loin de toute dignité humaine…

    La frousse et la peur de l’avenir ne font qu’amener à des prises de décisions lourdes de conséquences dans le futur : on sait que de tout temps, et dans l’histoire de la République, une grève et arrêt de fonctionnement de l’appareil administratif, les fameux secteurs clés, amènent toujours au bout d’un temps réduit à la chute d’un régime honni et dictatorial, à l’affaiblissement de l’exercice des prérogatives des institutions de l’Etat…

    Et qui ne sait pas encore que le corps des fonctionnaires Malagasy est et reste le bastion de la corruption active et passive, et le point de départ de tous les actes et intentions de malversations diverses ponctionnant les finances publiques…

    Bref, vu le contexte de pauvreté qui lamine la grande majorité de la population actuellement, des mesures adéquates sur le facteur prix et travail sont les pus importants plutôt que d’agir sur les salaires…mais entre-temps, les trains de vie de l’Etat ne sont pas si près de voir une réduction conséquente, à voir les habitudes de se réunir en atelier, les voyages à l’étranger, les missions improductives à travers le pays, les lacunes en matière de transparence de gestion publique… déjà, il est où en ce moment le calife ?

    • 2 janvier à 11:07 | Shalom (#2831) répond à Vohitra

      Izay manan-tsaina aoka handinika...
      Mba vakio sy dinio amin’ny saina tsy miangatra, tsy mitanila ary tsy mpomba ny atsy na ny eroa io famelabelaran’i Vohitra io. Raha tena tia tanindrazana sy mitsinjo marina ny vahoaka sy i Madagasikara ianao dia ho hitanao fa lalina sy marina ilay famakafakana. Mankasitra tompoko.

    • 2 janvier à 11:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra,

      Que voulez-vous qu’il fasse notre PRM pour éviter votre critique ?
      Si vous êtes convaincus de l’objectivité de vos idées, vous devez vous élancer à la prochaine présidentielle pour offrir une alternative aux électeurs.
      NY SOA FIANATSA RO MAHAVOTSA et Rome ne s’est pas fait en un jour.

    • 2 janvier à 11:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Ny fositra ve no tsy hambolena voa vay ry VOHITRA.
      Malheureusement beaucoup de gens sur ce faux-rhum d’Akam pensent comme vous mais pas nos agriculteurs et nos éleveurs qui travaillent bon an mal an pour leurs survies.
      Donc une hausse des salaires des fonctionnaires représente du pain béni pour eux en tant que fournisseurs de certains PPN.

    • 2 janvier à 12:12 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Le mollah,

      Les trucs avalés en cachette lors de la beuverie de fin d’année ne se sont pas encore dissipés là, n’est-ce pas ?

      Evidemment, lekôma n’est pas un agriculteur-éleveur eu égard à ses élucubrations…

      De prime abord, lekôma veut-il maintenir les paysans dans leurs états de survie alors ?

      Et depuis quand les paysans Malagasy, hors producteurs d’épices, avaient pu bénéficier d’une hausse de prix de PPN ? Sont-ils producteurs de bougies, sels, sucre, carburants, farine ? Et à qui profite la hausse du prix de riz actuellement ? Les producteurs ou les collecteurs sans scrupules ? sans parler des autres élements entrant dans la fabrication de provende…

      Et comment se fait-il que lekôma n’arrive pas encore à observer que depuis la désorganisation du système de production agricole du temps de l’Amiral des égouts que les vrais producteurs locaux n’arrivent plus à maintenir une balance positive en termes d’échange sur le marché compte tenu de l’exigüité de surface et la hausse de prix des intrants et l’insécurité rurale et la difficulté de maîtrise des changements de contexte (impôts fonciers, climat et intempéries, mauvais état des routes de dégagement, rackets divers opérés par des autorités sans vergogne…) ?

    • 2 janvier à 14:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Primo : Vous affirmez que le problème date du temps de l’amiral donc le PRM ne fait que redresser la situation.
      Secundo : Vous citez le riz et le charbon de bois , loyer et électricité, etc... comme des charges grevant le budget des ménages (y compris les fonctionnaires) : Qui produit ou fournit ces besoins de bases ? La hausse des revenus des salariés ne profitent-ils pas eux aussi ?

    • 2 janvier à 15:00 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Oh lekôma,

      Ne sois pas évasif en parlant du coq à l’âne…

      Le sujet qu’on discute supra concerne les effets induits de la hausse de prix des PPN sur les agriculteurs-éleveurs que je sache…ainsi que les impacts durables de la désorganisation du système de production ayant pris ses racines depuis l’ère de l’Amiral sur les paysans…

      Mais là, vous abordez le sujet sur le salaire et ses variations au niveau des salariés formels en ville…

      Là, je ne m’étonne plus quand vous avez soulevé une autre fois lors de la nomination d’un ancien ministre à la tête de la Jirama en parlant d’un texte de loi imaginaire…

      Mba ataovy serieux lesy ry bainina ny resaka a !

    • 2 janvier à 17:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Vohitra répondez à ma question et vous verrez que votre cas d’école cité à longueur de journée ne reflète pas la réalité de la vie.

      Les agriculteurs et les éleveurs ne produisent-ils pas du riz, des charbons de bois, des légumes, des volailles, etc...? Ne peuvent-ils pas être bailleurs (propriétaires des cases/maisons louées) ?

    • 2 janvier à 17:56 | rayyol (#110) répond à Vohitra

      L important c est de prendre des decisions Ce qui tue c est l indecision Ce president en prend un peu plus mais définitivement pas assez
      Sa prend des sous pour créer la richesse
      Un peuple sans sous restera toujours pauvre
      Tout est la la terre les ressources les gens tout ce qu il manque c est le travail
      Pour avoir le travail il faut l argent et apres le fruit du travail
      Et voici comment un pays se crée

    • 2 janvier à 18:17 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Lekôma,

      L’agriculture familiale largement à forte dominance paysanne dans le pays est aussi dans l’impasse, économiquement parlant, et la situation vécue actuellement par les paysans est beaucoup plus délicate, voire même plus précaire et cruciale que celle vécue par les salariés du secteur formel en ville, que ce soit par rapport aux salariés du secteur privé que de l’administration.

      D’abord, les ressources générées par la production sont saisonnières et peu variées, et le capital et facteurs de productions sont très limités (trésorerie, foncier, équipements, possibilité de salariat agricole pérenne), et ce qu’on peut constater, c’est que la paysannerie Malagasy ne cesse de se décapitaliser progressivement pour des raisons multiples liées à la pauvreté rampante (cataclysmes naturels et changement climatique, problèmes de santé, endettement, insécurité, hausse du prix des intrants et prestations vétérinaires, épizooties, hausse de prix sur les PPN indispensables qu’elle ne produit pas dans l’exploitation…).

      Seuls les notables ruraux grands propriétaires terriens, les usuriers, les grandes familles ayant des sources de rente en ville, qui arrivent à s’en sortir et dégager des excédents de production et une rentabilité suffisante dans les activités de production agricole, mais la grande majorité de la paysannerie n’arrive même pas à assurer l’autosuffisance en riz que 4 ou 5 mois au maximum dans l’année…c’est pourquoi, les enfants et descendants des familles paysannes ne reviennent plus vivre au village et préfèrent travailler dans les zones franches en ville ou devenir des salariés domestiques en ville…ou devenir des fonctionnaires en ville.

      Aussi, cette grande majorité de pauvres ruraux n’auront jamais, dans la situation actuelle, les moyens et se permettre d’acquérir de capital immobilier en ville ou ailleurs, déjà ils ont du mal à améliorer leurs conditions d’existence en brousse, habitat précaire, absence d’eau courante et potable, malnutrition prononcée, soins médicaux inexistant ou défaillants, irrégularité des revenus tirés de la production, endettement croissant…l’insécurité galopante, les rackets divers…

      Bref, avec la pauvreté qui sévit pour la grande majorité des Malagasy, elle est beaucoup plus cruciale et vécu avec autant d’acuité pour les familles paysannes que les pauvres salariés des villes…c’est pour cette raison que le taux de pauvreté est plus élevé en milieu rural que par rapport en ville, tous les rapports des partenaires techniques et financiers en témoignent largement…

      Votre cas me semble pire que celui d’une Isandra lekôma, si elle avance des informations qu’elle a du mal à maîtriser dans sa tentative erronée de manipulation, toi par contre, tu ne cesses de dire des choses qui n’existent même pas dans la réalité, rien que des supputations dans l’attente d’un grillade de masikita ou de mahogo à la sauce voanjo… en remémorant les affirmations d’un certain Boris Bekamisy...

    • 2 janvier à 18:30 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Vohitra, vous avez écrit 7 paragraphes pour ne rien répondre à deux questions : Qui fait de la diversion ?

  • 2 janvier à 10:58 | Shalom (#2831)

    Inona no ilain’ny vahoaka aingana dia aingana ?
    Inona no fototr’asa aingana omen’ny fanjakana mba handraisan’ny vahoaka anjara amin’ny fampandrosoana ny firenena ?
    Inona no laharam-pahamehana maika indrindra eo amin’ny firenena ?
    Aiza ny fampiharana ilay karama farany ambany 200000ar amin’ny lafin’asa rehetra ?
    Toa zary dadabe noely mizara kilalao fotsiny ilay mpitondra fa tsy manome hevitra na fototr’asa marina hampandrosoana ny tany sy ny firenena. Ny mpomba azy dia tery saina ka tsy hamakafaka marina ny toe-draharaha fa dia manohana be fahatany : "sambany hono nisy mpitondra sahy milaza ny zavatra tsy nety". Ekena fa izay no voalaza, f’inona no traikefa entina hanamboaran’izany ? Tsy vitan’ny filazana fotsiny toy ny hoe "amboarinay ny tsy nety tamin’iny taona lasa iny", midika inona na ahavita inona marina ny filazana hevi-poak’aty toa izany ? Izany no antsoina hoe "fampanantenana poak’aty".
    Firenena no entina, vahoaka no tsinjovina, tsy vitan’ny vava sy ny fisehosehoana fotsiny izany fa tena ASA MARINA SY MIVAINGANA ARY MITERAKA FAHATOKISANA eo amin’ny vahoaka entina.
    Aiza amin’izany ny fitondrana ankehitrio ? Année-lumières maromaro angamba ...

    • 2 janvier à 11:20 | Isandra (#7070) répond à Shalom

      Shalom,

      Ianao ity angamba tsy miaina aty Madagasikara, fa le olona mitily lavitra, ka mionona amin’izay lazain’ny mpamasoka(détracteurs).

      Efa mihantra tanteraka ilay 200.000 ariary, izay fiakarana 19%.

      Ny fanaovana foto-drafitr’asa lehibe dia anisan’ny fomba iray fandraisan’anjara ny fanjakana amin’ny fanomezan’asa ny mponina, indrindra moa raha tetik’asa hiteraka asa betsaka tahakan’ny fananganana tanana vao2(Tanà-masoandro, hamoron’asa 200.000 eo ho eo) .

      Fanomezan-dalana fananganana orin’asa afaka haba izay any Moramanga, izay eritreretina hamoron’asa 50.000 eo ho eo.

      Ao koa ny fanomezana famantsiam-bola omena ireo manana tetik’asa mati-paika amin’ilay tetik’asa "Fihariana",...

  • 2 janvier à 11:06 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Bonne et heureuse année 2020 à tous.
    Que les vœux (velirano) du PRM se réalisent à la vitesse grand V.
    Que ses détracteurs se taisent.
    Que tous les patriotes se mettent au travail pour développer notre pays.

    • 2 janvier à 11:38 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Que les zélateurs de tout acabit et les affidés irresponsables aveuglés par la soumission intéressée et pilleurs invétérés cessent d’adouber le plus grand fossoyeur de la Nation…

    • 2 janvier à 17:53 | Jacques (#434) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vœux d’un mollah :

      "Que les vœux (velirano) du PRM se réalisent à la vitesse grand V.
      Que ses détracteurs se taisent.
      Que tous les patriotes se mettent au travail pour développer notre pays
      . "

      Vitesse grand V qui n’a pas été enclenchée ces 12 derniers mois, ça a l’air de gripper, non ? Pour ce qui est du silence des détracteurs du bac-3, non pas vous monsieur l’imam, vous qui causez souvent de démocratie ici ? Laissez les gens s’exprimer, pardi ! Quant à espérer un réveil des "patriotes", faut pas rêver. Cela fait plus de 40 ans qu’ils ont baissé les bras, effet d’un lavage du coco subi sous le règne d’un amiral des égouts.

      Pour ce qui est de cette augmentation de salaire des fonctionnaires, ça n’est pas un scoop bien sûr, le bougre s’étant spécialisé dans ce genre d’annonce.Tant mieux pour les fonctionnaires, tant pis pour le secteur privé. D’arguments y afférents, je n’en ai point, l’ami Vohitra ci-dessus a bien servi une explication des plus pertinentes à laquelle je m’y associe assurément.

    • 2 janvier à 18:36 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonjour Jacques,

      N’est pas frère Jacques qui le veut avec sa justification de l’injustifiable. En s’associant à quelqu’un qui ne partage pas ses points de vue, c’est pire que les orchidées (pour éviter d’écrire les parasites).

    • 2 janvier à 18:57 | Jacques (#434) répond à plus qu'hier et moins que demain

      " En s’associant à quelqu’un qui ne partage pas ses points de vue... "

      Wallah mollah, à croire que vous vous êtes sciemment déboussolé à moins que ce ne soit l’effet d’un produit interdit.

    • 2 janvier à 19:07 | Vohitra (#7654) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bonsoir Jacques,

      A part dresser un chameau, vendre aux plus offrants les pauvres migrants sur la côte libyenne, et hurler et faire de menace, jeter des pierres et incendier, décapiter, molester le genre féminin, en quoi est-ce qu’il peut exceller finalement ?

      Chut, chut… je ne parle même pas du petit péché mignon à l’abri des regards, juste un, ou deux ou trois petits coups, pour finir par achever la bouteille entière…et copuler avec des nombreuses conjointes…et mettre bas plusieurs rejetons…et vouloir migrer après en occident…

      Bonne soirée l’ami

  • 2 janvier à 12:52 | lancaster (#10636)

    Cher Mr Vohitra.
    Vous êtes en train de me dire que la hausse des salaires dans la fonction devrait entraîner la même hausse chez les retraités et le secteur privé (ce qui n’est pas sûr pour ce dernier car on vient d’augmenter le SMIG à 200.000 ariary au lieu de 157.22 ariary).. Nous parlons bien du secteur formel qui ne représente que 20% au mieux de l’economie .
    Et vous ajoutez que la hausse dans le secteur informel va entraîner une inflation généralisée ? (PPN, carburant à la pompe, loyers, écolage scolaire, ciment, etc...)
    J’espere Que vous rigolez juste un peu en ce début d’annee.

    Seule l’augmentation des produits importés peut créer cette généralisation de l’inflation locale. Voyez tous les phénomènes au moindre mouvement à la hausse du ciment, du pétrole, des matières premières pour nos industries etc...

    Mais bon, je ne suis pas là pour vous convaincre. Juste une petite conversation de rien du tout.
    Pas de panique

    • 2 janvier à 12:56 | lancaster (#10636) répond à lancaster

      Lire 157.224 ariary au lieu de 157.22
      Lire La hausse dans le secteur formel et non informel comme écrit plus haut.

    • 2 janvier à 13:45 | Vohitra (#7654) répond à lancaster

      Vous relisez-vous dès fois ?

      Depuis toujours, du moment qu’il y a une hausse de salaire dans la fonction publique, il y a toujours une hausse au niveau des pensions des retraites des anciens fonctionnaires retraités…autrement, il y aura des injustices flagrantes…

      Et vous croyez qu’il n’y aura pas de hausse de salaire dans le secteur privé formel à la suite de cette décision ?

      La hausse du niveau du SMIG à 200.000 MGA n’avait pas eu d’impacts sur le salaire réel des travailleurs du privé car déjà avant cette mesure, ils n’étaient pas payés au SMIG, mais par contre le niveau salarial actuel des salariés exécutants et peu qualifiés ne permettrait plus de faire face à la hausse des coûts de la vie…

      Etant un Consultant chevronné, vous pouvez bien faire le calcul, ô combien très complexe : que reste-t-il de 200.000 MGA après achat de riz mensuel, de charbon pour la cuisson, du paiement de loyer et facture d’électricité ? Ce n’est qu’après que les employés envisagent de trouver l’argent pour l’achat de mets d’accompagnement, des frais d’éducation et soins sanitaires…et les frais de transport.

      Bref, les mesures de hausse d’ordre fiscal entrainent toujours une hausse des coûts de la vie, et une mesure de hausse de salaire aura toujours un impact sur la demande, et une hausse de la demande aura des effets sur le prix, et les effets combinés des deux mesures, c’est le cas actuellement, impliquera des conséquences négatives sur le niveau de vie des ménages, est-ce si compliqué que ça à comprendre ?

      Et l’endettement à n’en plus finir comme effet fragilise de plus en plus les couches vulnérables et défavorisées, et le plus grave, la hausse des coûts de la vie aura des répercussions dangereuses dans la vie de ceux qui n’ont pas des emplois stables et ceux qui sont en marge du milieu de travail ou des inactifs, et surtout de la masse rurale peu productive et dans l’informel…et sache que chez nous ici dans le pays, 77.6 % de la population sont très pauvres et indigents…

  • 2 janvier à 13:17 | benantsa (#10178)

    Je voudrais remercier ici les contributeurs intelligents et respectueux de ce forum ! Certains opposants au régime, ici, méritent qu’on les écoute avec respect de même que plusieurs parmi ceux qui soutiennent le PRM actuel.
    Par contre, ceux qui enrobent leurs pseudo-arguments fallacieux et débiles d’insanités immondes et grotesques qu’ils restent dans leur fange et leur "cour des miracles" !

  • 2 janvier à 14:41 | Turping (#1235)

    Dommage que cette hausse de salaire ne concerne que les fonctionnaires ,les nantis sans tenir compte de la masse populaire dans les secteurs informels & formels.
    Cette mesure rocambolesque ne tient pas compte de l’importance et l’impact sur le pouvoir d’achat de la population où les 80% vivent sous le seuil de la pauvreté.
    - Pourtant le pouvoir d’achat est fonction des revenus des ménages mais aussi du niveau de l’inflation . Or ,le taux de croissance ne dépassant pas les 5% est inférieur au taux d’inflation supérieur à 6% .Donc ,le pouvoir d’achat des ménages baisse en général ,ce qui explique la paupérisation généralisée et maintenue
    Inflation :processus durable de hausse cumulative et auto-entretenue du niveau général des prix (IPC) entraînant la perte de valeur monétaire d’autant plus qu’on importe plus que ce que l’on exporte ,la balance commerciale est déficitaire avec les productivités très insuffisantes pour nourrir la population.
    Conclusion ; c’est une demi mesurette qui a été prise pour satisfaire une frange minoritaire de la population car les vraies urgences n’ont pas été abordées ( la pauvreté ),pourtant le président clame haut et fort d’avoir emprunté cette ligne directive .
    - 2 ème volet ; Faire des remises de peine sans aborder la réinsertion sociale pour créer d’emplois avec les partenaires sociaux ,etc...afin de créer de richesses humaines et matérielles ne servirait à grand -chose si la misère tant décriée accompagnée de la lutte contre la corruption endémique n’est pas au rendez-vous .La déperdition se focalise sur l’absence du mérite afin d’évoluer ensemble car même les prisons sont bondées ,il n’y a plus de places pour les accueillir humainement les incarcérés .

    • 2 janvier à 15:35 | kartell (#8302) répond à Turping

      Vous avez raison de considérer ces annonces trompe-l’œil comme des rustines placées au mauvais endroit ...
      Visiblement, le pouvoir tente de reprendre son second souffle mais sans se soucier de l’avenir en pointant ce 13% devenant ainsi un nouveau problème et non pas une solution à un pouvoir d’achat en recherche désespérée d’émergence ....
      Alimenter de la sorte l’inflation ne pourra que l’amplifier dans une fuite en avant sans oublier que ce nouveau prélèvement sur le budget de l’état n’ira pas aux plus démunis une fois encore...
      Les sommes décaissées par les instances internationales ont donné au pouvoir une certaine euphorie qui se traduit par cette audace présidentielle...
      La pratique du clientélisme semble devoir être l’une des constantes de ce pouvoir mais garde au retour de bâton tant populaire qu’économique.....

  • 2 janvier à 15:24 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    13 % d’augmentation de salaire pour les fonctionnaires. Que demande le peuple ! Et cela
    des le 13ème du mois de gouvernance de ANR candidat n°13 du 13 ème président malgache non élu un vendredi 13 !

    Mise à part les vœux langues de bois "manarapenitra" de ANR :

    - A quand un plan de croissance économique à 2 chiffres comme + de 13% par an par exemple ?
    - Y-a-t-il des capitaines d’industrie créateurs d’emplois dans le pays ?

    • 2 janvier à 17:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Bonjour,

      A part RA8 et ses ouailles sur faux-rhum d’Akam, tous les capitaines d’industrie (GASY-KARANA-VAZAHA-SINOA, Zones franches, les bureaux de placement, etc...) créent des emplois pour la population active de Madagascar.

    • 2 janvier à 21:04 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      A plus qu’hier et moins que demain,

      - Est-ce que vous fréquentez au quotidien ce qu’on appelle « un capitaine d’industrie » ?
      - Est-ceque que vous confondez pas « hommes d’affaires » avec « capitaine d’industrie » ?

      Actuellement, rares pour ne pas dire "inexistants" sont ceux qui ont le mental de capitaine d’industrie !

      Malheureusement, la plupart des parvenus malgaches à la richesse sont plutôt des spéculateurs ou des rentiers : « Mpibizina » !

      -  Comment voulez-vous faire émerger un pays avec l’appui de "spéculateurs"/"prédateurs" ?

      Voici 2 citations pour votre gouverne :

      "Le capitalisme est le racket légitime organisé par la classe dominante"
      Al Capone, un Homme d’affaire, Criminel, Hors-la-loi

      "Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, mais le client."
      Henry Ford, un Industriel

  • 2 janvier à 15:48 | lé kopé (#10607)

    Bonne année à tous ,que l’on soit Thuriféraires du régime en place ou détracteurs .C’est une tradition Malagasy que l’on ne doit pas oublier ,et même un acte de bienséance dans toutes les sociétés . Un point essentiel que j’aimerai évoquer , c’est qu’aucun de nous tous ,n’a le monopole de la sagesse et de l’intelligence ,mais le but de nos interventions sur ce forum ,est tout simplement , l’AMOUR de notre patrie . Ce sont les idées qui divergent ,mais l’objectif commun est de sortir notre peuple de cette malédiction ,qu’est la pauvreté ; je souhaiterais tout simplement que durant cette année , nous entamions ce débat d’idées ,avec fougue ,sûrement , mais avec moins d’insanités et d’insultes proférées ...Pour en revenir au sujet de ce jour ,laissons aux économistes d’apprécier la situation et ne jouons pas aux apprentis sorciers .Le peu que je sache , c’est que les variables à maîtriser sont : le taux de croissance , le taux d’inflation ,la balance commerciale ,les réserves en devises, ou mieux en or ,les planches à billets , les investissements ,et j’en passe . Maîtrise -t-on en haut lieu ces différents paramètres ?
    Je l’espère ,mais les difficultés rencontrées actuellement et avant ,dans notre Pays, me disent le contraire .

  • 2 janvier à 15:48 | lancaster (#10636)

    Faisons les liens entre Pouvoir d’achat-Consommation-Production-Emplois. Un mécanisme classique qui n’a pas échappé aux économistes du gouvernement.
    De toutes les façons, aussi minime que soit cette augmentation de 13% en moyenne, il y a lieu de reconnaître qu’elle servira toujours aux ménages concernés. De même , 13% est un taux moyen. Il sera moins élevé pour les plus hauts revenus et en contrepartie plus élevé pour les bas salaires,
    Et on comprendra aisément qu’il n’y a pas lieu de s’inquieter Sur l’hypothetique Inflation , due selon certains d’entre nous sur ce forum, à l’augmentation des salaires des fonctionnaires.
    D’habitude, les journalistes font quelques incursions dans les marchés de Tana, et affirment que les prix de la tomate ou les brèdes ont augmenté. Est ce raisonnable et sérieux de tout généraliser à partir de radio-trottoir ?

    Par la suite la rumeur enfle les petites nouvelles de quelques journalistes dont les articles n’ont rien de scientifiques pour être considérés comme données d’analyse économique.
    Cette rumeur, on la retrouve sur ce forum colportée par certains esprits soit naïfs, soit perturbateurs.
    Mais bon, c’est comme le pêcheur qui rentre d’une journée de pêche. À l’ecouter, il a vidé tout le lac de ses poissons.
    Amusons nous un peu. On est en début d’annee.

    • 2 janvier à 16:57 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster

      Lancaster ,
      C’est cela ,amusons nous ,quand pour 80 % de la population l’activité consiste (tous les jours ) a trouver à manger pour soit et ses enfants !
      Je vous parles pas de l’habillement ou quelques guenilles irons et pour le soir un carton au sol suffira pour passer la nuit !
      Je vous parles pas non plus de l’hygiène et des soins médicaux et non plus de l’éducation des enfants ,tous cela étant quasi inexistant pour les pauvres en ce pays !
      A observer cette caste honteuse elle se comporte comme le faisait notre ancienne noblesse !
      Je pense qu’il faudra utiliser les mêmes méthodes pour déloger ces gens là !
      Burt, la honte est-elle un sentiment qui t’effleurerait l’esprit (enfin ,si tu en a un ) !

  • 2 janvier à 15:49 | Gérard (#5118)

    En fait pour réaliser les vœux de toute une nation l’exécutif doit être capable de ramper verticalement le long d’un mur car si on favorise les uns, les autres e sentiront lésés donc chapeau au président de vouloir contenter le plus de monde possible ce qui n’est pas aisé.
    Toujours est-il qu’on voit la santé d’un état par rapport à sa monnaie et en ce qui concerne cette dernière il y a eu du progrès depuis que l’ancien régime a été licencié par le peuple pour incapacité notoire.
    Si vous voulez voir des graphiques, c’est ci-dessous :
    http://puisatier.over-blog.com/2019/12/prendre-le-pouls-de-madagascar.html

  • 2 janvier à 16:40 | diego (#531)

    Bonjour,

    Hausse de salaire des fonctionnaires de 13% ?

    Soyons sérieux. Et évitons de raconter des âneries à ce début de l’année.

    Quels pays industrialisés, c’est à dire, économiquement assez riches, dans lesquels les filets sociaux sont solidement financés par l’Etat, et les Institutions économiques sont très solides, puissent financer 13% d’augmentations des salaires de leurs fonctionnaires.

    Quel est exactement le PIB de Madagascar, et quels sont les budgets allouer à lutter contre la pauvreté ?

    Il me semble que la Banque mondiale vient même d’annoncer une aide de 54 millions de dollars pour venir en aide des victimes des catastrophes naturelles.

    L’Etat malgache n’a pas 54 millions à mettre dans les catastrophes naturelles !

    • 2 janvier à 17:17 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à diego

      Bonjour,

      Quant les tenants du pouvoir à Mada veulent, ils peuvent le faire : La loi de finance 2020 a été établi dans ce sens donc enlevez vos lunettes noires pour voir la réalité du pays. Feu Zafy Albert avait déjà fait plus en son temps.

  • 2 janvier à 17:57 | rayyol (#110)

    C est avec de l argent que l on fait de l argent contrôler la source et la sortie et le retour

    • 2 janvier à 18:03 | rayyol (#110) répond à rayyol

      Parlez a des gens qui ne veulent pas entendre c est comme parler a des sourds Et c est ce genre de dialogue qui existe ici et a Madagascar Pourquoi le peuple Malgache est si pauvre la réponse est évidente Mentalité 100 ans en arrière Comme on dit peuple ne pour un petit pain (meme pas )L elite n existe pas on tous foutu le camp

  • 2 janvier à 18:06 | rayyol (#110)

    Ceux qui se sont enrichi sont ceux qui ont trouver la méthode Ravalo il l a appris de quelqu un et c est la seule qu il connaisse après lui le deluge
    Un peuple entier qui adore un tel veau d or il faut le faire

  • 2 janvier à 18:36 | akam (#7944)

    - D un pays qui ne vit que de charite tu t attends a quoi ? D un nouveau roi lilliputien qui n a ni fait d etudes qualifiant ni s entourer de staff competent, t espere quoi ? Que du remixage comme ces djeuns dj qui florissent actuellement a Mada. D une lapine pregnante tu ne peux t attendre qu a cherir des lapereaux. C est quoi le reve de ces djeuns dj ? Il faut les voir comment ils adoubent le conhil.
    - Que valent les 13 % d augmentation de salaries pour les quelques fonctionnaires subissant l option politique PPP (partenariat public-prive) face a l inflation galopante et la depreciation mensuelle de l ariary. Prezida a vendu Mada avec son PPP…c est pourquoi Tournesol et Miami sont en gestation. De plus l effet d annonce flagrante reside dans le remplacement des billets de banque, cvdq ? Pas de miracle, on applique les vieilles recettes lorsque les reserves de la banque centrale chutent… la parade est la planche a billets.
    - D un vieux clou de 67 ans qui pointe que l augmentation de prix sur les bredes et les fruits ne constituent pas de points d achoppement sur une inflation hypothetique. Mais qu as tu fait de ces six decennies de ta vie pour ne pas apprecier l inflation sur les PPN ? C est trop tard pour que t ailles lustrer les bancs de ton ecole…Et de facon non surprenante, la konne de service indexe sur l insuffisance des exportations ? Houlala…les matieres premieres ne te rapportent rien car le changement de managing en faveur des russes d Ambatovy n est-il pas actuellement decevant ? Et les cas de litiges avec QMM ? Si ces propositions de modifier les codes miniers bouillonnent c est que les matieres premieres filent entre les doigts du pouvoir.
    - Inutile d aller piocher dans les produits agricoles car ici il n y a aucune politique agricole durable. L exemple saisonnier est le letchi, qui est actuellement concurrence par celui des iles soeurs et de l Afsud. Il ne constitue plus une manne. Les fruits terminent leurs expeditions dans les poubelles europeennes car la mode bio et l index carbone clames haut et fort par Van der Leyen font mal aux pays exportateurs dans l EU. Il est clair que les travailleurs ruraux (70-75% de la population) ne survivant que de leurs produits connaitront un avenir incertain.
    - Declarer que Prezida , comme ra8, a solutionne les cas d enclavement en construisant ou en entretenant des routes. C est grotesque de citer le cas de Tamatave-Fenerive Est… car j ai vu qu il s agit plutot d un cas de favoritisme au copain Golfeur-bleu. Vu que pas mal de babakouts sont restes sur le tarmac car le marche de Noel a Paris a capote,... he ben… d ici juin 2020on verra la suite car les jalons sur les iles TAAF sont poses !

    • 2 janvier à 18:52 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à akam

      Bonjour et Bonne année Akam,

      La loi du plus fort est toujours la meilleure n’est-ce pas ?
      D’autant plus que l’économie relève surtout des rapports sociaux que de la mathématique n’est-ce pas ?

    • 2 janvier à 19:00 | lancaster (#10636) répond à akam

      Mr Akam,
      Vous êtes sûrement un érudit ou un expert en économie.
      Mais l’augmentation du coût des bredes et tomates n’est pas due à l’augmentation des salaires des fonctionnaires. Seul le pétrole peut avoir des impacts significatifs sur le coût des ppn.
      Avec ma haute considération.
      Lancaster, 67 ans cette année.

  • 2 janvier à 18:51 | lancaster (#10636)

    Lutter contre la pauvreté ?
    En tout cas cela ne marchera pas en s’entetant À faire du social. L’economique Doit être privilégié en priorité. Ne pas trop s’attarder sur des domaines improductifs comme le sport et les loisirs. Voir plutôt quelles actions en profondeur privilégier : marché intérieur, énergie, environnement, transport intérieur, routes.
    Remarquons que je n’insiste même pas sur les domaines économiques extravertis. Qui font de nous les otages du marché international. Je ne dis pas qu’il faut abandonner les activités de rente comme l’agriculture vanille, girofle, litchis etc... ou le tourisme, ou les mines.
    Je dis que le marché intérieur est plus important dans le cadre d’une stratégie économique de lutte contre la pauvreté.
    J’admets que cela relève d’une vision de politique économique contraire aux diktats des bailleurs de fonds occidentaux..
    Ratsiraka 1 a au moins vécu l’expérience que dans un pays très pauvre une politique sociale à outrance donne des résultats décevants.
    Il a essayé de se rattraper en 1997 mais plus personne n’a voulu le croire même si le taux de croissance était à 5% en 2001 avant que R8 ne s’autoproclame Avec l’aide de Ratsirahonana le mal nécessaire de tous les régimes depuis 2002.

    Le prm ANR devrait se méfier de 2 éléments. 1/ La précipitation à vouloir des résultats sans lendemain. 2/ La présence nocive de Ratsirahonana qui lui a pondu cette constitution qu’on va devoir réviser en 2020 au moins sur les points suivants : la suppression du sénat et des provinces, la création de gouverneurs (élus ?) de région.

  • 2 janvier à 19:10 | diego (#531)

    Bonjour plus qu’hier.....

    Vous faites une réponse politique, évasive, irresponsable, à un problème strictement de la science économique. Cela dépasse et va plus loin que les tenants de pouvoir aujourd’hui.

    Il y a une absence de culture politique et une méconnaissance assez dangereuse de l’économique chez les dirigeants malgaches. Votre tentation d’expliquer la situation fait douter visiblement, que vous avez, vous-même, une bonne connaissance en science économique en fait. Autrement dit, si vous étiez un élu, vous ne rassureriez pas vos compatriotes !

    Expliquer la faisabilité d’une hausse de 13% de salaire des fonctionnaires par l’existence d’une loi de finance 2020, dans un pays l’un des plus pauvres de la planète est une blague ! Il faut réfléchir sérieusement, cela va peser lourdement sur l’économie du pays, à court, à moyen et à long terme

    La question que vous devez vous poser tout de suite, c’est, quels sont les facteurs producteurs en économie, en fait ? Les facteurs producteurs constituent les bases solides des toutes discussions de développement.

    Et le développement est basé sur deux choses :

    - la première, l’Etat et les Institutions, ils doivent être solides et fiables, et politiquement et financièrement ;

    - et la seconde, l’établissement des liens solides et des discussions de développement entre la Politique, les Scientifiques, toutes les Institutions économiques, et le Juridique.

    L’économie est une science, on sait quand on fait quelque chose, on aura tel résultat (s), cela dans n’importe quel pays.

    Et les facteurs producteurs en économie sont :

    - Capital, Travail et Confiance,......maintenant chaque pays a ses priorités et il y a des pays à mutation assez lente, les pays ruraux, et d’autres à mutation assez rapide, les pays commerçants....etc....

    • 2 janvier à 21:18 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Bonsoir Kartell,

      Merci pour le lien partage, et oui, c est tellement edifiant et hilarant, ca va de mal en pis...

      Le calife et sa bande de truands en train de jouer une piece de theatre avec la facon du...cartel de Sinaloa...

      Ce Berthold va se faire traiter surement de detracteur du regime et de ZD par la gonzesse...

    • 2 janvier à 21:40 | Jacques (#434) répond à kartell

    • 2 janvier à 22:44 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Ah Les andafys !

      Vous êtes complètement loin de la réalité.

      - La majorité se révolte,

      - Madagascar n’attire plus

      Franchement, laissez moi rigoler.

      Demandez aux TIM, ce qui leur arrivaient le samedi dernier. Je pense qu’ils ont reçu une claque.

      Renseignez-vous auprès de ministère de l’industrie pour savoir combien des nouvelles entreprises appartenant des étrangers demandent l’agrément.

      Et L’année dernière, le nombre de touristes a augmenté.

    • 3 janvier à 00:04 | Jacques (#434) répond à kartell

      2 janvier à 22:44 | Isandra (#7070) répond à kartel

      " Et L’année dernière, le nombre de touristes a augmenté. "

      https://www.actutana.com/depeche/348-000-touristes-a-madagascar-en-2019/

    • 3 janvier à 10:38 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra

      Votre défense est d’une épaisseur squelettique et vos justifications d’une inconsistance phénoménale qui prêtent toutes à contestations dont la fumeuse progression touristique qui mélange allègrement touristes et andafes, voyez qu’ils servent à quelque chose tout de même !...
      Il faut le dire une fois de plus, aucune statistique reflète une quelconque réalité car c’est la hantise d’un pouvoir pseudo-réformateur de se planter en imposant aux statisticiens réquisitionnés de jouer coûte que coûte à la hausse et à optimisme surjoués..
      Vous propagandez sur une hypothétique désinformation venue de l’extérieur alors que vous usez de ces méthodes identiques que vous dénoncez chez les autres pour justifier d’une mise en marche factice du pouvoir...
      Les investisseurs rechignent, le pouvoir tourne en rond et fait semblant dans une conjoncture compliquée qui permet, contre toute attente sérieuse, au pouvoir une augmentation de 13% soit le double de l’indice de croissance du pays !...
      Avec un fonctionnariat qui se concentre à 70% dans la capitale, on mesure qui ce pouvoir généreux a voulu séduire mais de toute évidence, c’est un peu court et risqué....
      Le chemin pris, n’est semble-t-il pas le bon, et il est normal que ceux qui sont à l’abri de toute intimidation du pouvoir étalent dans les réseaux sociaux leurs désapprobations et mettent en exergue les dérives face à des médias locaux sous pression voir plus...
      Le pouvoir ne pourra pas faire taire comme du temps de l’ego d’un marinier, psychorigide n’ayant plus la possibilité de verrouiller la critique externe même s’il fait régner un climat délétère sur la place d’autant qu’avec un tout petit 10% d’internautes, son travail est facilité...
      Il faudra certainement davantage que le seul fait de s’insurger pour donner une réponse sérieuse à la critique extérieure avec des affirmations bâclées, une caricature biaisée en assimilant l’opposition aux seuls adversaires battus de la campagne car personne n’est propriétaire du droit de dénoncer des dérives qui commencent à montrer des signes aujourd’hui, inquiétants !...

  • 3 janvier à 03:19 | Krista Kristiaoe (#10737)

    Ny toky fitaka fa ny atao ro hita

    Vahiny mpanambola iza indray no nindraman’ ny filoha vola hampitomboana ny karaman’ ny mpiasa ary tany Malagasy aiza no hatao tambiny ?

    Fa ampahafirin’ ny Malagasy moa ireo mpiasa nanaovana ezaka manokana ireo ary aiza ny anjaran’ ny Malagasy madinika hafa maro an’ isa ?

    Raha handany vola ihany ny filoha, tsy aleo hampitomboana ny famokarana ankapobeny mba hampihenana ny vidinjavatra eny antsena hanampy ny Malagasy rehetra.

    Taona vaovao izao ka mba ovay ho tsara kokoa ny famindra.

  • 3 janvier à 03:35 | rayyol (#110)

    C est le marche intérieur qu il faut développer après le reste suivra .Le nœud est l argent il en manque a tout les niveaux Donner aux gens la capacité d acheter Cette année il s est vendu beaucoup moins de dinde d oie raison manque d argent nourriture considerer de luxe qui n en est pas vraiment un .Masse monétaire trop faible Que le Malgache ne puisse plus acheter de produit importer de luxe l on s en fout mais qu il favorise le marche intérieur c est l important

  • 3 janvier à 04:00 | rayyol (#110)

    Au moins une chose positive Ce president fait ce qu il doit faire il preside Et n est pas la seulement pour s emplir les poches Quoique l on dise Hery a voulu faire de meme Mais avec un entourage pourri il a fait de son mieux et a quand meme réussi quelque beau coup Pour le reste un pays ne se redresse pas en seulement 5 ans faut pas rever mais on voit une volonte La gangrene se résorbe lentement encore beaucoup a faire c est un peu moins désespérant une lueur apparait ne serait ce que dans les échanges qui commencent a être un peu plus respectueux Et qui commencent a être vraiment des échanges Et qui ont pour bénéfice de nous enrichir tous Autre mandie on se couche un peu moins niais

  • 3 janvier à 04:02 | rayyol (#110)

    Il y en a plus dans 1000 têtes que dans une seule

  • 3 janvier à 06:33 | cua hang thuoc tay (#10820)

    when chosen as president it is a great decision of a nation, the development in each quarter will show the great level of leadership of that president.
    https://muabanthuoctay.com/

  • 3 janvier à 06:54 | NTMO (#10005)

    @Isandra ;
    « Sur le plan pratique, par ex : si le prix d’un produit était 1.000 Ar en 2017, il augmentait à 1140 Ar en 2019. »

    Zanabahoaka a essayé de vous faire comprendre que votre calcul était faux :
    « 6% en 2018 et 8% en 2019 tsy manome 14% velively izany satria tompoko ny % tsy afaka ampifanampiana fotsiny toy io ataonao io. »

    Mais vous vous entêter en pratiquant le « eo ho eo » !

    J’espère qu’il y a des plus grosses têtes que vous dans ce gouvernement...

    Pour votre gouverne, les pourcentages se multiplient. Et donc une augmentation de 8% suivie d’une autre de 6% donne une augmentation de 14,48%.

    Mazava va ?

    • 3 janvier à 10:23 | Turping (#1235) répond à NTMO

      NTMO ,
      Oui ,les pourcentages se multiplient ..
      - Si l’augmentation initiale était de 8% ,ce qui veut dire : on applique le coefficient multiplicateur 1,08 suivi de l’autre augmentation à 1,06. C’est bien 14,48% l’augmentation au final après vérification.
      Donc si le prix d’un produit initial était de 1000 ariary ,il deviendrait :1000X 1,08X1,06= 1144,8ariary mais non pas 1140 ar pour être précis.

    • 3 janvier à 11:34 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      NTMO,

      C’est légère comme remarque, Bien sûr 14.48%, mais arrondi 14%. N’avez-vous pas remarqué que j’ai pris 8% au lieu de 8 et virgule et 6% au lieu de 6, et virgule,...? C’est une pratique chez le fisc, en cas où vous ne savez pas !?

      Hihihi, j’ai arrondi le chiffre pour le nul. C’est pourquoi, j’ai utilisé à peu près, eo ho eo...

      De toutes façons, vous n’attendez que ça, ramasseur des miettes,...mitsipona izay latsaka.

      N’oubliez ceci, on n’est pas dans un amphi ou hall space de données où le chiffre exacte est de rigueur,...mais, on est dans un forum de discussion où on peut prendre le chiffre à peu près.

    • 3 janvier à 11:35 | Dadazily (#10654) répond à NTMO

      NTMO,

      Bonne et heureuse année 2020.
      J’espère que Isandra va digérer tout ce que vous avez expliqué sur ces chiffres là ! Bravo
      Le fait d’augmenter le salaire des fonctionnaires qu’avait fait le président est une habitude des dirigeants pour ménager leurs images mais depuis belles lurettes, nous savons tous les effets dominos que ça va engendrer qui sont toujours indésirables.
      A mon avis, il vaut mieux attaquer sur la chèreté de la vie en général, et en particulier les PPN si on voudrait avoir des impacts palpables.
      Dans son discours, le président a fait un bilan de ce qu’il avait réalisé, avec son équipe. C’est bon mais à mon avis, il ne faut pas oublier aussi qu’il avait fait des tonnes de promesses lors de sa propagande dans toutes les localités qu’il avait visité (districts et même des communes).
      En toute objectivité et pour être réaliste, les réalisations doivent être présentées par rapport aux objectifs ou promesses afin qu’on puisse mesurer la performance de tous les dirigeants.
      Par exemple pour 5 ans, le président avait promis 100 000 ha de nouvelles rizières, 50 000 nouveaux logement, “efa ao ny vola ka raha vao tonga eo amin’ny fitondrana isika dia tonga dia miasa fa tsy miandriandry fa maika”, “ raha mbola miaraka amin’ny Banky iraisam-pirenena sy ny Tahirim-bola iraisam-pirenena FMI isika dia hahantra eto mandrakizay”, etc ... Où en sommes-nous après12 mois au pouvoir ?

  • 3 janvier à 12:43 | NTMO (#10005)

    @ Isandra de Soatanana,

    Vous noyez le poisson.
    Le problème est bien que vous ADDITIONNER des pourcentages alors qu’ils doivent SE MULTIPLIER...
    Sur l’exemple en question, cela a peu d’impact, mais cela démontre vos sérieuses lacunes et décrédibilise beaucoup de vos commentaires qui ne sont que du blabla d’amateurs.
    Mais il est vrai qu’on ne demande pas aux groupies d’être intelligentes...
    Vous êtes un peu le pendant des pleureuses professionnelles...

    • 3 janvier à 14:24 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      Lisez bien ce que j’ai écrit, plus haut en réponse de Zanabahoaka,

      "Izany anie no mahavoa anareo miseho mahay io. Manasaro-javatra eny ambony latabatra loatra.

      Raha ny IPC 2017 ampitahaina ny tamin’ny 2018 manome 8% ny fiakarany, 1000 (2017) niakatra 1080 (2018) .

      Raha ny IPC 2018, no ampitahainao tamin’ny 2019, manome 6% ny fiakarany, 1080, niakatra 1140 eo hoe eo tamin’ny 2019.

      Farany, raha ampitahaianao izany ny IPC 2017 sy 2019, dia 1000, niakatra 1140, izany hoe eo ho eo amin’ny 14 eo ho eo."

    • 3 janvier à 14:31 | Isandra (#7070) répond à NTMO

      Au départ, j’avais écrit ceci, tout en arrondissant le chiffre, aucune opération arithméthique sur ma démo :

      2 janvier à 12:29 | Isandra (#7070) répond à Liberty ^

      Vohitra,

      Il n’y a pas de contradiction là-dedans :

      En effet, en 2019, le taux d’inflation de 6% contre 8% en 2019, il y a une baisse de taux, par contre, l’inflation grimpait de 14% en deux ans.

    • 3 janvier à 14:39 | lé kopé (#10607) répond à NTMO

      Bonne et heureuse année à NTMO , Vohitra et bien d’autres que je n’ai pu nommer ,gardez toujours vos interventions perspicaces sur ce forum , Madagascar a besoin de ces enfants. Que cette cette année soit une année de lumière pour tous et de surcroît pour notre Pays Bien aimé .

  • 3 janvier à 15:03 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Avis aux amateurs,

    Concernant l’inflation et le pouvoir d’achat, grand maître Wikipédia est suffisamment éloquent en la matière donc ne vous gênez pas pour le consulter car c’est gratuit pour tout le monde afin d’éviter à certaines têtes pensantes du faux-rhum de faire des affirmations gratuites/ des élucubrations.

  • 6 janvier à 10:54 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Tsaroako koa foin’ Atoa Filoha Andry Rajoelina nitantana ny Tetezamita dia efa nakariny 10% io karaman’ny Mpiasampanjakana io, ankehitriny koa efa Filoham-pirenena izy dia mbola io nakariny 13% io indray izany karaman’ny Mpiasampanjakana izany.
    Maro iero Filoha nifandimby teto fa mbola tsy feno erintaona katroka tsara akory anefa ity no nitantanan’Atoa Filoha Andry Rajoelina ny Firenena dia efa vitany sahady ny nampiakatra 13% ny karama, koa fisaorana sy fankasitrahana no atolotray vahoaka Malagasy hoanao Atoa Filoha Andry Rajoelina fa taratry ny fampandrosoana entinao hoan’ny Vahoaka Malagasy tsivakivolo sy i Madagasikara mihitsy izany.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS