Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 25 juin 2022
Antananarivo | 11h29
 

Reportage

Partenariat Public et Privé

Analamanga et les Jeux des Iles : Paris et paroles tenus

jeudi 23 août 2007 | Volana R.
Les athlètes médaillés en Taekwondo, le chef de la région Analamanga et les représentants de Galana

Les athlètes ont tenu leurs paris et la Région sa parole.

Depuis le premier regroupement, la Région Analamanga a été au chevet des athlètes des disciplines Taekwondo et Haltérophilie. Soutien tant financier que matériel. Elle est même allée jusquà ravitailler nos athlètes en provisions alimentaires.

A la veille des 7ès Jeux des Iles, les deux parties se sont convenues que Madagascar gagnerait plus de médailles qu’auparavant, d’une part ; d’autre part, les médaillés d’or recevraient une prime de la part de sociétés partenaires de la Région.

Bingo et bingo !

La discipline Taekwondo est sortie haut le smains, avec 9 médailles d’or, 6 d’argent et 2 de bronze.
L’haltérophilie fait mieux, elle est classée deuxième de sa classe et deuxième également de toutes les disciplines, soit 15 médailles d’or, 2 d’argent et 5 de bronze.

La Société Galana a répondu en faveur des Jeux, au nom de la région. Ainsi, elle a octroyé Ariary 500.000 à tous les médaillés d’or. Ce qui donne une ronde somme de Ariary 12 millions, pour les deux disciplines réunies.

« Vous avez dépassé notre handicap en tant qu’île. Aujourd’hui, Madagascar est connu de tous », avait souligné le sénateur Benjamin Ramamonjisoa.

Les ministres coaches aussi

En collaboration avec la Région Analamanga, le vice-ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, et le ministre de la Culture et des Loisirs, ont également honoré les médaillés d’argent et de bronze, ainsi que les coaches techniques, soit respectivement Ariary 200.000, Ariary 100.000 et Ariary 200.000.


Galana • Investisseur et… sponsor

le DG de Galana et le ministre de la Culture.

« Société citoyenne », avait souligné le représentant de Galana, lors de la remise des primes aux athlètes méritants à Analamanga Park, Ampangabe.

Alors que le chef de la Région Analamanga, Manganirina Randrianarisoa était en quête des sociétés qui pourraient éventuellement apporter leur appui pour les jeux individuels auxquels il a donné son appui de son côté, il a mis en avant un et un seul critère : que ladite société travaille et couvre tout Madagascar. La société Galana a répondu positivement, tandis qu’elle remplissait la condition.

Avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, elle a apporté sa contribution à la discipline Taekwondo.

COJI, premier et grand bénéficiaire

Avec le ministère de la Culture et des Loisirs, sa participation a été palpable pour la discipline Haltérophilie.

« Les jeux des Iles constituaient un grand événement au niveau de la Nation, a expliqué le Directeur général. La victoire de madagascar n’est que le reflet de la performance de tout un pays, un geste qui ferait taire les sceptiques. Madagascar a été capable de relever le défi et les athlètes ont brillé. Je suis fier de participer au décollage de la Grande Ile ».

D’autre part, toujours sous le dynamisme du chef de Région, Galana apporté son soutien au COJI, en assurant ses carburants durant les Jeux. Mais aussi le gaz pour la flamme Olympique. Qui dit mieux !


« Que les jeunes soient pris en main… sérieusement »

Finis les Jeux, retour au train train quotidien ! Le chef de la région Analamanga a expliqué aux jeunes athlètes, médaillés des 7ès jeux des Iles, que les primes qu’ils ont reçues leur serviront principalement à un retour triomphal auprès des leurs.

Mais au-delà des JIOI justement, il a émis quelques souhaits, notamment auprès des fédérations respectives de toutes disciplines existantes à Madagascar. « Nos athlètes ont démontré de par les résultats qu’ils sont prêts à rehausser l’image de Madagascar. Je demande, et c’est un souhait, qu’il leur soit octroyé un centre, voire un médecin spécifique, prêt à les aider et secourir, en cas de besoin. Les appuis, notamment, ne doivent pas être seulement évènementiels, si on veut retenir les performances acquises aujourd’hui. En tout cas, Analamanga est prêt à apporter sa contribution si besoin est ».

D’autre part, toujours selon le chef de Région Randrianarisoa, il manque, au sein de nos équipes , des « vedettes » qui pourraient booster le jeu en équipe.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS