Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 30 novembre 2021
Antananarivo | 13h50
 

Société

Insécurité alimentaire

Amnesty International présentera son rapport sur la sécheresse à Madagascar

mardi 26 octobre | Mandimbisoa R.

Amnesty international devrait rendre public son rapport concernant les impacts de la sécheresse à Madagascar le mercredi 27 octobre. Dans ce rapport qui retrace la gravité de la situation dans le Sud de la Grande île, notamment ces dernières années, elle devrait lancer un appel aux dirigeants du monde entier pour sauver des vies, notamment à Madagascar, et protéger les droits menacés par la crise climatique qui touche particulièrement le sud de la Grande île.

Le dernier rapport du Programme alimentaire mondial, publié en mai, indique qu’environ 1,14 million de personnes sont confrontés à un niveau élevé d’insécurité alimentaire dans le sud de La Grande île. Près de 14 000 d’entre elles se trouvaient dans un état de catastrophe, présentant ainsi des formes graves de l’insécurité alimentaire. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) indique que 95% des personnes confrontées à une insécurité alimentaire aigue dans le Sud vivent de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Or, ces activités ont subi les conséquences lourdes du changement climatiques.

Plusieurs organisations ont par ailleurs effectué des enquêtes et dressés des rapports sur les impacts en vies humaines de la sécheresse dans le sud de Madagascar. Ces enquêtes ont révélé que plus d’une dizaine de personnes ont trouvé la mort dans la région du Sud de Madagascar à cause de la famine qui sévit dans le sud de Madagascar.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 26 octobre à 10:38 | MALIBUC (#9345)

    Madagascar, le seul pays au Monde ou la malnutrition est un DROIT FONDAMENTAL !

    • 26 octobre à 18:18 | bekily (#9403) répond à MALIBUC

      Amnesty international ne retrace que ce qui est su et connu de tous et partout !
      montrer du doigt ? dont acte !
      Mais quelles préconisations ? politiques ? financières ? économiques ?
      QUID DES PRIORITES MONDIALES PROPOSEES ???
      Les principaux pollueurs responsables du réchauffement climatiques (donc des sécheresse et famine) ne daignent même pas participer aux colloques sur le sujet
      Pourquoi ne pas les dénoncer clairement ?
      Dénoncer la cause d’abord avant les effets

  • 26 octobre à 10:39 | MALIBUC (#9345)

    Madagascar le seul pays au Monde ou le riz met DEUX ANS A POUSSER !

  • 26 octobre à 12:14 | Vohitra (#7654)

    Est-ce qu’on aura encore le culot d’essayer d’arrondir les angles en mettant sur le dos du changement climatique les gabegies, les laxismes, l’indifférence de la part des gouvernants…ainsi que le management de crétin qui s’ensuit ?

    Il y a la famine, les affamés, les exclus…et ceux qui se sucrent sur le dos des victimes en même temps…et il y a ceux qui pour des raisons économiques n’ont plus que de rare accès à une alimentation décente et équilibrée…et les bandits de grand chemin qui agissent en coulisse afin de provoquer une migration de masse chez les habitants en abandonnant les territoires de leurs ancêtres…

  • 26 octobre à 14:09 | dahalo (#8794)

    Est ce qu’ils doivent aussi demander l’autorisation à la ministre de la culture et des communication pour pouvoir diffuser ce rapport comme indiqué dans le nouveau communiqué de cette dernière.

    • 26 octobre à 18:01 | Jipo (#4988) répond à dahalo

      Judicieuse observation !
      Au lieu de faire des rapports, ils feraient mieux de se retrousser les manches et aller au charbon !!!
      Construire des oléoducs, des pipelines, et irriguer ce désert du Sud Malagasy, avec les Pangalanes à coté ils attendent quoi ??? depuis plus de 50 ans !!!

  • 26 octobre à 15:18 | lemama (#5841)

    Il faudrait y aller pour inaugurer quelque chose Monsieur le PR ! Merci !
    Cela fait des décennies qu’on en parle et que font nos politiciens ont fait... ?

  • 27 octobre à 07:53 | ckark (#11233)

    Le réchauffement climatique a bon dos.
    La déforestation massive de l’île, la forte consommation de charbon, le niveau de vie très bas, les défaillances de l’état en sécurité, corruption, santé, moyens logistiques, planifications de l’avenir font que Madagascar souffre quotidiennement.
    Pourtant le pays ne manque pas de ressources, il manque juste des dirigeants politiques au service du pays et des citoyens.

  • 30 octobre à 20:41 | Kobbe (#11248)

    OCCIDENT OU CHINE ? DE DEUX MAUX CHOISI LE MOINS...
    Amnesty International (A.I) est l’Occident, et face à Madagascar ce dernier n’est pas du tout un enfant de choeur. Alors, de quoi attendons-nous de ce rapport de l’A.I ? Pourquoi ne pas se tourner vers la Chine laquelle a autant connu bien des affres de la secheresse ? Comparée aux alliés occidentaux, la Chine reste de loin le partenaire approprié pour Madagascar et l’Afrique. C’est signe du temps. Et les Africains doivent connaître le signe du temps.

    Un sujet/topic mene à un autre, faisons ensembles cette analyse suivante. Selon toute évidence, l’Afrique/Madagascar est à la merci de deux grands démons : la Chine et l’Occident.
    La Chine pille l’Afrique, l’Occident aussi. Mais contrairement aux grandes puissances occidentales (par exemple les États-Unis, la France), la superpuissance-Chine ne met jamais en péril la sécurité/stabilité nationale d’un pays afin d’accéder aux ressources locales. Elle a une approche différente de celle de l’Occident : la Chine aime faire le business, en eaux calmes et douces. Voilà la seule différence. La Chine n’a pas pour tradition d’armer les communautés locales ni d’attiser les tensions/guerres intercommunautaires, comme on l’a vu dans certaines parties de l’Afrique par la France et les États-Unis (voir RD Congo, Mali, Nigeria et Rwanda dans le passé). De deux maux, choisissez le moins : jusqu’à présent, la Chine reste le choix de partenariat socio-économique unique pour l’Afrique et le Madagascar. Sans vouloir vous offenser.

    Retournons au sujet du jour. La secheresse qui sévi au Sud du pays demande aussi de choix appropriés. Madagascar est un grand consommateur du riz, la Chine ne l’est pas moins : entres mangeurs de riz on se comprend mieux.

  • 30 octobre à 21:46 | vatomena (#8391)

    Apres la décolonisation L’ Afrique (comme Madagascar ) apparaissait aux yeux de tous comme le continent d’avenir .On attendait merveille .Hélas il en fut autrement . Aujourd’hui, La jeunesse s’enfuit 60 ans apres .Elle ne trouve pas d’avenir dans son pays natal.
    La France a fondé des colonies mais ce fut une erreur de stratégie .La France vivait et vit encore une période de dénatalité .Elle ne pouvait donc créer aucune colonie de peuplement .Ce qui n’est pas le cas de la Chine . La Chine ,elle ,peut installer des dizaines de millions d’hommes sur la terre africaine.On peut compter sur elle

    • 30 octobre à 23:50 | Kobbe (#11248) répond à vatomena

      1. Le peuplement n’est pas un aspect négatif, au contraire il n’y a que du positif dans un peuplement, surtout dans une societé bien organisée : il y a un grand capital à tirer car le peuplement est une ressource humaine vitale au service d’un Etat.

      2. La France ne vis pas seulement la dénatalité : elle encourage cette dénatalité par ex. avortements et mariages entre homme-homme, femme-femme. Comportement contre-nature. Bien que facilement perméable et faible aux cultures étrangeres, Madagascar n’ira pas jusqu’à légaliser l’homosexualité (autrement nous irons tous vers une insurrection civile).
      Alors, Madagascar et France, nous sommes face à deux cultures diametralement trés opposées et differentes mais obligées à cohabiter... C’est aussi presque contre-nature.

      3. Si aujourd’hui un sondage était lancé au peuple gasy (sachant lire & écrire) portant sur le choix d’un partnaire entre la France & la Chine, le résultat serait simple : la Chine l’emporterais

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS