Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 15 décembre 2019
Antananarivo | 19h30
 

Sport

Badminton • Championnat national

Ambiance morose

mardi 30 décembre 2008 | Ax’s

Championnat national dites-vous ? Apparemment oui, le sommet national de badminton a eu finalement lieu ce week-end au Palais des sport Mahamasina. Toutes les catégories existantes ont été disputées dans la salle du petit palais pour ce sommet. Si au départ 8 ligues régionales ont décidé de participer à ce championnat national, seuls 5 clubs issus des ligues d’Analamanga et d’Atsinanana ont été présentes le jour J (Uscabad, Jscc Toamasina, Ibc Itaosy, St Joseph Mahamasina et Sagasy). Quoi qu’il en soit, les quelques 150 joueurs issus de ces deux ligues ont disputés le titre national et ont essayé d’animé au mieux le sommet, en dépit du maigre public venu y assister. Parmi les joueurs, le président de la fédération Edouard Razafimanantena de l’Uscabad a renforcé son club. Une présence sur le terrain qui témoigne l’insuffisance des joueurs, qualifié en demi-finale dans la première série masculine mais battu par Haja Vonjinirina du Sangasy par 2 à 0. Du côté des dames, Fitomy d’Uscab s’est illuminé en remportant la finale par 2 sets à 0.

Toutefois, l’on s’est demandé sur la tenue de ce championnat national alors que les tournois nationaux de qualification n’ont même pas eu lieu durant le courant de la saison, pour ne pas dire au cours du mandat olympique. Plus d’un étaient plongés dans une totale surprise en entendant le déroulement du sommet national, sachant l’existence de ladite discipline dans le milieu sportif malgache, mais qui est toujours restée dans l’ombre. Non seulement le badminton a Madagascar est mal en point, mais il est à l’agonie. L’on se demande si la Grande île sera présente au 8e Jeux des îles aux Seychelles en 2010 et où le badminton y sera disputé. Au vu de cette situation, la fédération, le ministère de tutelle ainsi que les joueurs ont tellement de chemin à parcourir pour remettre en selle cette discipline. L’on ose espérer que d’ici quatre ans, cette situation connaîtra un renversement menant vers une nette amélioration.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS