Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h56
 

Culturel

Donia 16

Ambanja a eu sa part belle

mercredi 27 mai 2009 | Daddy R.
En route pour Ambanja.

Après trois jours passés à Diégo Suarez où artistes et public ont pu revivre de bon moments ensemble, la caravane musicale de Donia est repartie et a fait une escale à Ambanja dans la soirée du mardi 26 mai, avant la traversée d’Ankify ce jour. Pour la troisième fois, la ville a vibré aux sons des multiples artistes qui ont pris part à cette 16è édition.

Un accueil en fanfare à l’entrée de la ville d’Ambanja.

Un discret banquet au « Grand hôtel » de Diégo, le soir du lundi 25 mai, sous le patronage du ministre des Postes et Télécommunication et de la nouvelle technologie Augustin Andriamananoro, a marqué la fin du passage du festival de Donia dans la capitale du nord de Madagascar. La caravane musicale a quitté assez tôt Antsiranana en direction d’Ambanja. Même si Rossy ne faisait plus partie de cette édition, le public a quand même tenu à venir en masse pour un accueil chaleureux au stade. Lianah et Difi-baratra, un groupe mettant en valeur la musique traditionnelle, ont réalisé une prestation remarquable lors de cette escale qui a été surtout marquée par la chaleur. Mais Tovo J’hay et Melky, entre autres artistes participants n’ont pas été en reste.

Manque d’infrastructure

Le long chemin mérite un repos avant le début du concert au stade.

De l’autre côté, la logistique reste encore un problème majeur insoluble, comme ce fut les cas durant les trois dernières éditions qui sont passées par Ambanja. En effet, les infrastructures hôtelières sont insuffisantes dans cette ville, ce qui a créé quelque part une sorte de frustration tant pour les artistes que pour la presse malgaches. Ces derniers ont dû se contenter des conditions d’hébergement déplorables, proposées par les organisateurs. Mais cette aventure fait tant bien que mal partie de Donia et tout le monde a fait avec en espérant pouvoir passer de beaux séjours, une fois arrivé à Nosy-be.

À noter que l’ouverture officielle, marquée par le fameux grand carnaval à travers la ville, est prévue pour cet après-midi. Une autre occasion se présente encore une fois pour la population de l’île aux parfums de revivre le « sôma la vie » près de cinq jours durant en compagnie de plusieurs artistes venant de tous les horizons. D’autres détails seront livrés ultérieurement concernant la suite du festival.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 27 mai 2009 à 11:39 | dieg (#2041)

    on n’est pas du même pays,on a pas le même problème.Quel contrastre ?.

    d’un côté on pleure Ra8,on s’entretue et de l’autre côté on fait une grande fête.

    Désolé on à rien à faire ensemble et chacun à sa province.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS