Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 12 décembre 2019
Antananarivo | 13h33
 

Télécommunication

Celtel Madagascar

A la conquête du « deep south »

samedi 28 juillet 2007 | Alphonse M.

Plusieurs localités de la zone sud de l’île sont désormais connectées au réseau Celtel. De Betroka à Ejeda en passant par Betioky, Bezaha, Ampanihy, Ambovombe, Tsihombe..., le téléphone mobile est devenue un outil indispensable à la population grâce à Celtel. D’autres localités sont actuellement en phase d’études. Deux équipes sont dépêchées sur les lieux pour mener des études de faisabilité du projet. Ambaro (site d’exploitation de saphir), Antanimora, Andalatanosy... seront également reliés au reste du monde dans les prochains mois.

142 localités couvertes par Celtel

Lors de notre rencontre d’hier avec l’ancien député d’Ambovombe-Androy, Jean Michel Henri, il a affirmé que l’ensemble de la zone sud sera bientôt couverte par Celtel tout en ajoutant que la présence de cet opérateur de téléphonie mobile a permis de désenclaver plusieurs localités du « deep south ». Il a réconnu qu’il s’agit d’un véritable outil de développement permettant de lutter contre l’insécurité.

Du côté de Celtel, un haut responsable de cette société de téléphonie mobile a réitéré le défi lancé par l’équipe actuelle. D’ici la fin de l’année prochaine, 80% du territoire seront couverts par Celtel dont le montant des investissements s’élève à plusieurs millions de dollars. Actuellement, selon toujours notre interlocuteur, la moitié des Malgaches ont accès au réseau Celtel avec 142 localités couvertes dans toute l’Ile. Pour l’heure, cet opérateur travaille d’ arrache-pied pour la mise en place de « son back-bone » par le biais des installations des faisceaux hertziens, notamment vers l’axe sud. Pour l’instant, la capitale est reliée, d’une manière continue, avec la ville d’Ambalavao et d’ici la fin du mois d’octobre, la ville de Toliara sera atteinte.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS