Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 28 juin 2022
Antananarivo | 00h08
 

Société

Assistance vitale aux sinistrés de Haruna

7 800 sinistrés aidés par le PAM

mardi 26 février 2013 | Valis

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a commencé à fournir une assistance alimentaire d’urgence auprès de 7800 personnes déplacées à Toliara, suite au passage du cyclone tropical intense Haruna dans cette ville. 40 000 paquets de biscuits énergétiques nutritifs ainsi que 23 tonnes de riz, légumineuses et huile enrichie en vitamine A ont été ainsi distribués. Au moins six personnes sont décédées, et des dizaines de milliers sont sinistrés au sud-ouest de l’ile, selon un bilan provisoire du Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC).

« Habituellement exposée aux sècheresses récurrentes, la ville de Toliara est moins préparée aux chocs tels que les intempéries », explique Willem van Milink, représentant du PAM à Madagascar. « Le passage de Haruna ne fera qu’augmenter la vulnérabilité des communautés affectées dont la résilience aux catastrophes naturelles et à l’insécurité alimentaire est déjà affaiblie. Leurs moyens de subsistance ont été perturbés et dans ce contexte, l’assistance du PAM s’avère particulièrement vitale ».

En fonction de l’étendue des dégâts et d’autres besoins éventuels, actuellement en cours d’évaluation, cette opération de secours pourrait être prolongée par des distributions générales de vivres et éventuellement de programmes de vivres contre actifs visant à réhabiliter les infrastructures endommagées.

Un cargo humanitaire pour Morombe

Le PAM envisage également d’acheminer un cargo humanitaire maritime au départ de Toliara vers le district de Morombe, actuellement inondé et isolé, transportant vivres et autre matériel humanitaire. En outre, le PAM fournit un important appui logistique aux opérations humanitaires qui sont en train d’être organisées par les partenaires gouvernementaux, les agences des Nations Unies et les organisations non-gouvernementales, sous la coordination du BNGRC.

Le PAM a ainsi affrété quatre camions pour le transport de l’aide humanitaire incluant des vivres du PAM et autres articles de secours tels que des kits d’assainissement d’eau (UNICEF), tentes (CARE) et moustiquaires (Catholic Relief Services) vers Toliara. Le PAM a également mis à la disposition des partenaires son entrepôt et une unité de stockage mobile à Toliara pour l’entreposage de ces articles. En coordination avec sa flotte aérienne, the United Nations Humanitarian Air Service, le PAM Madagascar a spécialement affrété un avion utilisé actuellement pour les missions d’évaluation aérienne dans les zones affectées.

Le PAM qui est actuellement confronté à un manque de financement pour ses programmes réguliers, poursuit ses efforts de mobilisation de ressources pour pouvoir continuer à assister quelque 400 000 personnes en insécurité alimentaire, incluant des enfants d’âge scolaire, qui vivent dans les zones avec la plus grande insécurité alimentaire de la Grande Ile.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 26 février 2013 à 08:31 | betoko (#413)

    Sincère condoléance à toutes les familles endeuillées par ce cyclone et merci aussi au PAM . Pour les anti Andry Rajoelina tout est bon pour le dénigrer . Ici dés samedi après midi quelqu’un disait qu’Andry Rajoelina n’a rien à faire de ce qui se passe à Tuléar après le passage d’Haruna
    et j’ajoute ceci en copié collé

    VIDEO ICI

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Déclaration du Président RAJOELINA sur la visite de la mère de l’épouse de l’ancien Président

    Dans le cadre de son déplacement dans la Région Atsimo Andrefana pour constater les réalités sur place après le passage du cyclone Haruna, le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, a fait une déclaration sur la demande de l’épouse de l’ancien Président, Lalao RAVALOMANANA, pour être au chevet de sa mère hospitalisée.

    Dans sa déclaration, le Président RAJOELINA a expliqué qu’il n’a pas d’objection quant à cette visite et ce, au nom du changement : « nous avons toujours optés pour le changement dans le pays dont le premier sera le changement de comportement politique. Aujourd’hui, si l’épouse de l’ancien Président demande à rendre visite à sa mère souffrante, je n’ai qu’une chose à dire sur ce sujet : au temps de l’ancien Président, beaucoup n’ont pas eu l’occasion de rendre visite à leurs membres de familles hospitalisés, certains n’ont pas pu assister aux obsèques de leurs proches, à cause de la divergence de point de vue politique. La haine a tellement vaincu l’amour en ces temps-là. Mais personnellement, je ne pose aucun problème par rapport à cette demande de visite. Je connais la valeur de la vie humaine, je ressens le sentiment lorsqu’un des membres de la famille est malade ».

    Par ailleurs, le Président RAJOELINA a rappelé ce que sa belle-mère a du endurer pendant que celle-ci a été hospitalisée en France étant donné que dans les deux circonstances il s’agit de la santé des belles-mères : « Ma belle-mère vient de perdre sa vie, il y a quelques mois. Toutefois, même hospitalisée et avant même de mourir, elle a subi des injures en tout genre par les partisans de l’ancien Président. Elle a été accusée d’avoir prêté main forte aux Forces Armées pour mener un coup d’Etat alors qu’à ce moment-là, elle subissait une opération du poumon. Lorsque cette rumeur s’est propagée, ma belle-mère était à son dernier souffle et quand elle a perdu sa vie, certains ont osé avancer qu’elle aurait du mourir plus tôt. C’est vraiment contraire à la valeur morale malgache. Mais nous n’allons pas répondre au mal par le mal ».

    Ainsi, le Président de la Transition a souligné que cette famille a donné sa parole qu’il s’agit d’une simple visite pour que l’ex-Première Dame puisse réconforter sa mère. « Je ne rejette pas la demande de visite de la mère de l’épouse de l’ancien Président. Toutefois, nous allons voir ensemble qu’il s’agira d’une visite purement humanitaire, ils ont d’ailleurs accepté cela. Que l’état de santé de cette mère de famille ne soit pas instrumentalisé pour des raisons politiques. Si ce sera le principe de base adopté, il n’y aura pas de problème pour qu’elle effectue cette visite ».

    Toliara, le 25 Février 2013

    Le Chargé de la Communication

    auprès de la Présidence de la Transition
    Mis à jour ( Mardi, 26 Février 2013 03:52 )

    VIDEO ICI

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Déclaration du Président RAJOELINA sur la visite de la mère de l’épouse de l’ancien Président

    Dans le cadre de son déplacement dans la Région Atsimo Andrefana pour constater les réalités sur place après le passage du cyclone Haruna, le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, a fait une déclaration sur la demande de l’épouse de l’ancien Président, Lalao RAVALOMANANA, pour être au chevet de sa mère hospitalisée.

    Dans sa déclaration, le Président RAJOELINA a expliqué qu’il n’a pas d’objection quant à cette visite et ce, au nom du changement : « nous avons toujours optés pour le changement dans le pays dont le premier sera le changement de comportement politique. Aujourd’hui, si l’épouse de l’ancien Président demande à rendre visite à sa mère souffrante, je n’ai qu’une chose à dire sur ce sujet : au temps de l’ancien Président, beaucoup n’ont pas eu l’occasion de rendre visite à leurs membres de familles hospitalisés, certains n’ont pas pu assister aux obsèques de leurs proches, à cause de la divergence de point de vue politique. La haine a tellement vaincu l’amour en ces temps-là. Mais personnellement, je ne pose aucun problème par rapport à cette demande de visite. Je connais la valeur de la vie humaine, je ressens le sentiment lorsqu’un des membres de la famille est malade ».

    Par ailleurs, le Président RAJOELINA a rappelé ce que sa belle-mère a du endurer pendant que celle-ci a été hospitalisée en France étant donné que dans les deux circonstances il s’agit de la santé des belles-mères : « Ma belle-mère vient de perdre sa vie, il y a quelques mois. Toutefois, même hospitalisée et avant même de mourir, elle a subi des injures en tout genre par les partisans de l’ancien Président. Elle a été accusée d’avoir prêté main forte aux Forces Armées pour mener un coup d’Etat alors qu’à ce moment-là, elle subissait une opération du poumon. Lorsque cette rumeur s’est propagée, ma belle-mère était à son dernier souffle et quand elle a perdu sa vie, certains ont osé avancer qu’elle aurait du mourir plus tôt. C’est vraiment contraire à la valeur morale malgache. Mais nous n’allons pas répondre au mal par le mal ».

    Ainsi, le Président de la Transition a souligné que cette famille a donné sa parole qu’il s’agit d’une simple visite pour que l’ex-Première Dame puisse réconforter sa mère. « Je ne rejette pas la demande de visite de la mère de l’épouse de l’ancien Président. Toutefois, nous allons voir ensemble qu’il s’agira d’une visite purement humanitaire, ils ont d’ailleurs accepté cela. Que l’état de santé de cette mère de famille ne soit pas instrumentalisé pour des raisons politiques. Si ce sera le principe de base adopté, il n’y aura pas de problème pour qu’elle effectue cette visite ».

    Toliara, le 25 Février 2013

    Le Chargé de la Communication

    auprès de la Présidence de la Transition
    Mis à jour ( Mardi, 26 Février 2013 03:52 )

    AU vue de la déclaration ci jointe d’Andry Rajoelina , avec le temps , plus les pro-Ra8 et les GTT le dénigrent ,plus la population malagasy pourrait se retourner contre eux comme un boume rang .Lisez et relisez bien ce que disait Andry Rajoelina au sujet de sa belle mère défunte . J’attends une , une seule déclaration de Mamy Rakotoarivelo et aussi de Monsieur et Madame Marc Ravalomanana sur les dérives de ceux qui les soutiennent et s’ils ne les condamnent pas ces propos haineux , ce qui ne dit mot ....consent comme on dit

  • 26 février 2013 à 08:34 | HARUNA BIS (#7218)

    Comme d’habitude ce sont les organismes étrangers qui prennent en charge nos compatriotes.
    Est ce normal ?
    N’avons nous pas un état censé gérer ces problèmes.
    A quoi sert l’ONN et autres institutions chargées de palier a ce genre de catastrophe ?
    Que sommes nous devenus, des mendiants internationaux ?
    Et après l’on s’étonne que les étrangers mettent le nez dans nos affaires.
    Je rappelle que cette catastrophe de Tuléar aurait du être évitée avec un minimum de sérieux de la part de notre administration .
    Toutes personnes avisées ayant vu les berges du Firehenna savaient que cela ne tiendrait pas (sans compter le vol des grillages entourant les blocs de pierre servant de lest )
    Il est certain que le jour même de ces évènements Tvm a préféré faire un sujet de 20 mn sur la remise de matériel radio sur la cote Est, plutôt que d’avoir un minimum de moyens sur Tuléar.
    Ce type soit disant ministre de la communication devrait apprendre son métier et la clique d’en haut se retrousser les manches afin d’assurer un minimum décent pour le développement de ce pays.
    Haro sur l’incompétence de nos administrant ,haro sur ce système qui provoque la déchéance de ce pays ,haro sur la corruption destructrice des valeurs morales et sociales

    • 26 février 2013 à 08:55 | betoko (#413) répond à HARUNA BIS

      Nous soyez pas aussi nationaliste , partout dans le monde surtout dans les pays pauvres les pays riches viennent en aide à ces pays , ce n’est pas spécialement à Madagascar . Comment allez vous éviter un cyclone dont le vent a soufflé à plus de 200 kl à l’heure par endroit .Le PAM est un organisme gère par les Nations Unis autant que l’UNICEF , mais pas par La France , Les Etats Unis ou autre pays . Si je dois suivre votre raisonnement , Madagascar devrait quitter l’ONU

    • 26 février 2013 à 11:03 | Stomato (#3476) répond à betoko

      N’oubliez pas quelques éléments Betoko,
      Les pays "riches" viennent le plus souvent à l’aide des pays "pauvres" (*) mais la plupart des pays "pauvres" ne crachent pas dans la soupe servie par les sauveteurs !
      S’il n’est pas possible d’éviter les 200Km/h des vents d’un cyclone, il est possible de construire des immeubles résistants à ces vents. (**)
      Le PAM et l’UNICEF sont des organes dépendants de l’ONU, et sont financés par les pays "riches", et proportionnellement moins par les USA que l’autre pays que vous citez...

      (*) Madagascar = pays "pauvres" ??? Vous n’êtes jamais le dernier à clamer que les richesses de Madagascar doivent profiter aux Malgaches avant tout.
      Alors Madagascar est il ou pas un pays "pauvre" ?

      (**) Comment expliquez vous que les habitations de la Réunion souffrent moins des épisodes cycloniques que celles de la Guadeloupe ou de Martinique, autres DOM ?

    • 26 février 2013 à 11:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à HARUNA BIS

      Bonjour,

      En temps normal notre administration n’arrive pas à subvenir aux besoins de sa population et qu’en est-il dans des périodes exceptionnelles ? La pauvreté en est la seule explication bien que certains de nos concitoyens roulent en véhicule 4x4 flambant neuf, habitent dans des palais (Manontany ny ory) ...
      Nous serons et nous resterons toujours un pays pauvre qui a besoin d’aide/de soutien.

    • 26 février 2013 à 14:47 | HARUNA BIS (#7218) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Faux et archi faux ,Madagascar est un pays potentiellement riche mais qui est (doux euphémisme) particulièrement mal administré et géré par une bande d’incapable qui se relaie depuis 40 ans pour ruiné ce pays.
      Les vrais compétences existe dans la jeunesse Malgaches ,il faut seulement envoyer cette vielle garde avec ses affidés (Rajoel et consort) au placard de l’histoire .
      Car le problème est bien la ,la nation Malgache doit moderniser sa vision de l’élite et de son administration par celle ci.
      Cela nécessite une vraie révolution des esprits et des comportements car le mal est bien la .
      Les traditions dont le fameux fihavanna doivent évoluer avec le temps présent et le sens critique doit faire le pas a cette soumission qui profite notamment a cette élite corrompue qui nous gouverne

    • 27 février 2013 à 13:50 | bbernard (#6880) répond à HARUNA BIS

      Votre raisonnement est exact, cependant, force est de reconnaître que Madagascar est un pays pauvre. Etre potentiellement riche ne veut pas dire que l’on est riche. Cela signifie que l’on a les moyens de le devenir, encore faut-il que ces richesses soient exploitées dans l’intérêt de tous (là je vous rejoins). Un forumiste dit que les habitations de La Réunion résistent mieux aux cyclones que celles de Mada. C’est exact, mais la raison n’est pas exclusivement due au fait que les normes de Mada sont insuffisantes, la raison principale est que les malgaches n’ont pas les moyens de construire plus solide car ils n’en ont pas les moyens.
      L’aide humanitaire d’urgence va permettre à tous ces malheureux de se prémunir contre les intempéries à venir en attendant de pouvoir reconstruire et de se nourrir un minimum pour garder quelques forces dans ce but, mais il est urgent que les forces vives de la Nation se mobilisent pour faire cesser la corruption et permettre au peuple de vivre correctement.

    • 28 février 2013 à 14:37 | zorey974 (#7033) répond à HARUNA BIS

      Je ne voudrais pas jouer les pessimistes car je vous souhaite le meilleur mais les richesses du sous sol d’un pays n’ont jamais fait la richesse d’un peuple mais la richesse d’une élite auto proclamée. Des exemples : Gabon, Nigéria, Algérie en Afrrique pour ne parler que des pays "similaires". Et, oui l’intérêt des occidentaux qui vous dominent est de vous maintenir pauvres car nous savons bien que l’enrichissement de la population du sud coïnciderait avec la diminution de notre niveau de vie. Alors on entretient des régimes corrompus. Le Gabon en est un très bon exemple car c’est un tout petit pays avec peu d’habitants et malgré le pétrole qui coule à flots depuis 40 ans, la population n’en n’a jamais profitée.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS