Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h37
 

Santé

Covid-19

5 491 cas à Analamanga, 19 régions touchées

lundi 20 juillet | Fano Rasolo

Lourd bilan pour Analamanga. Selon les dernières statistiques officielles, la région Analamanga, principal foyer du Covid-19 à Madagascar compte mille 5491 cas de contamination. 19 sur les 22 régions et 48 districts sur les 119 districts existants sont touchés par l’épidémie.

Après la région Analamanga, la région Atsinanana est le deuxième foyer du Covid-19 avec 841 cas enregistrés, viennent ensuite la région Alaotra-Mangoro 212 cas positifs, la région Analanjirofo avec 104 personnes contaminées.

Depuis le 19 mars, date de découverte des trois premiers cas de coronavirus dans la Grande Ile, sept mille quarante-sept (7 047) personnes contaminées par la maladie virale ont été recensées avec 59 morts. Un bilan probablement sous-évalué comme dans nombreux pays du monde. En effet, les données ne prennent en compte que le cas des personnes diagnostiquées positives suite à un test de dépistage et n’intègrent pas les victimes morts à domicile.

Ci-après la répartition de la contamination au Covid-19 des dix-neuf régions selon leur rang :

  • Analamanga : 5 491
  • Atsinanana : 841
  • Alaotra-Mangoro : 212
  • Analanjirofo : 104
  • Diana : 57
  • Anosy : 56
  • Vakinankaratra : 56
  • Atsimo-Andrefana : 55
  • Boeny : 51
  • Haute-Matsiatra : 46
  • Itasy : 30
  • Vatovavy-Fitovinany : 12
  • Bongolava :10
  • SAVA : 7
  • Betsiboka : 6
  • Ihorombe : 5
  • Menabe : 4
  • Sofia : 4
  • Amoron’i Mania : 2

Avec la montée inquiétante des contaminations dans les régions, des ministres ont été envoyés sur le terrain. Le ministre de l’Intérieur, Tianarivelo Razafimahefa et la ministre de la Communication, Lalatiana Andriatongarivo, sont en déplacement dans la région Vakinankaratra. La ministre de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène, Voahary Rakotovelomanantsoa, et Gisèle Ramampy, ministre du Travail dans les régions d’Anosy et Androy,

Le secrétaire général du ministère de la Santé publique, le professeur Gaëtan Duval Solomalala, a également annoncé hier que des médicaments et intrants nécessaires pour le traitement des malades du coronavirus ont été envoyés par avion vers 9 régions touchées par le Covid-19, la semaine dernière. Les régions Vatovavy Fitovinany, Anosy, Androy, Atsimo Atsinanana, Sava, Diana, Boeny, Menabe, et Atsimo Andrefana ont ainsi bénéficié de médicaments, d’équipement de protection individuelle et de désinfectants.

123 commentaires

Vos commentaires

  • 20 juillet à 08:22 | betoko (#413)

    Vu sur koko tv hier soir, le député TIM Andriamanjato Liantso affirme être guéri du coronavirus grâce au CVO organics
    No comment

    • 20 juillet à 08:32 | Noue (#2427) répond à betoko

      Vous faites trop d’idée fixe sur ce produit qui n’a absolument aucun effet sur cette maladie. Allez-vous enfin ouvrir vos petits yeux de voir la réalité ?
      Pourquoi il y a tant de morts , tant de malades si votre produit est efficace ?
      Mba ny saina no miheritreritra fa tsy ny ery ambany , olona iray ve no mba hoe sitrana dia azo lazaina hoe noho io tambavy io ?
      Ary ny rehetra voa sy marary ary ny maty ? Mba alefaso lavitra ny saina .

    • 20 juillet à 08:46 | mamabe (#873) répond à betoko

      "Congo-Brazzaville : mise en garde contre le Covid-Organics malgache, jugé peu efficace" https://amp.rfi.fr/fr/afrique/20200719-congo-brazzaville-mise-en-garde-contre-le-covid-organics-malgache-jug%C3%A9-peu-efficace

    • 20 juillet à 09:44 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Vos preuves c’est les dire d’un type qui est diplômé de médecine sans doute !
      Estrosi a aussi dit qu’il avait été guéri grâce à l’hydroxychloroquine. Jusqu’à nouvel ordre ça n’est pas une preuve !
      Encore un rappel même si vous êtes un cas désespéré : 90% des personnes contaminées guérissent spontanément sans aucun traitement à part antalgiques pour soulager les symptômes.
      Les 10% restants sont des cas graves avec co-morbidités (diabètes...) dont vous mêmes dites que le COVID est inefficace pour les cas graves !

    • 20 juillet à 09:53 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)

      20 juillet à 08:22 | betoko (#413)
      Vu sur koko tv hier soir, le député TIM Andriamanjato Liantso affirme être guéri du coronavirus grâce au CVO organics
      No comment
      ******************************************************************************

      Monsieur Betoko le Vazaha Taratasy nous dit aujourd’hui qu’il n’a jamais affirmé l’efficacité de le Tisane Pipi, le Covid-Organics. De quoi à se plier de rire et à se pisser dessus.

      Le Vazaha Taratasy tu t’en es tellement vanté de l’efficacité de cette Tisane Pipi depuis fort longtemps sur ce forum, que plusieurs intervenants pourraient en témoigner.
      Est-ce l’ Alzheimer ou tout simplement le Mensonge fait parti de ta personnalité.

      Tu n’es qu’un Pauvre Type, un Pauvre Suce-Boule le Jomaka d’Ambatomanga.

    • 20 juillet à 11:22 | Jacques (#434) répond à betoko

      20 juillet à 09:53 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      Bonjour Finengo,

      Les intervenants mamabe (#873), zorey974 (#7033), pisokely (#9950) ...ont beau tout expliqué au jomaka-papier-français, en vain, ça ne rentre pas. En plus il oublie ses propres propos, ce qui ne présage rien de bon côté santé. Sénilité avancée ou plaisir de débiter des conneries ? Ou bien les 2 à la fois ?

      J’aime bien les citations de Audiard, il y en une qui cadre bien au cas du jomaka :

      " Faut pas parler aux cons, ça les instruit. "

      Bonne journée à Vous.

    • 20 juillet à 15:40 | Shalom (#2831) répond à betoko

      Ce n’est pas qu’il oublie ce qu’il écrit mais ils sont plusieurs à écrire sous le même pseudo, et la synchronisation est absente.

  • 20 juillet à 08:55 | betoko (#413)

    Noue
    Je n’ai jamais dit ou avoir affirmé que le CVO organics arrive à guérir toute personne qui l’avait pris .Il existe des multitudes de paramètres qui entrent en jeu , tels que les personnes diabétiques , en sur tensions , ceux qui sont en insuffisance reinale , ceux qui n’ont pas pris ou avoir mal pris ce tambavy à la légère etc
    Dois je comprendre que le professeur en médecine de la clinique de Saint Paul et ce député ont menti et hier soir lors de l’émission Don-dresaka même ceux qui ont critiqué le régime concernant la lutte contre le coronavirus admettent que la prise du CVO organics avait guéri des malades , mais si on ne respecte pas le port du masque ou la distanciation sociale , vous risquez d’être contaminés
    Que pensez vous des + de 2000 malades guéris ? Ou est ce que c’est de la désinformation ?

    • 20 juillet à 09:25 | pisokely (#9950) répond à betoko

      bekoto.. cette mzladie, normalement guerie toute seule.. comme lz grippe.. sa specificite est simplement que c est une nouvelle virose que le corps humain n a jamais ete en contacr et ne le reconnait pas... plusieurs contamines seront surement gueris, asymptomatisues ou pauci symptomaique.... les patients fragiles, seeont vulnerable contre cette virose...cardiaque, renales, diabete, les personnes agees surtout dement, alzheimer ou autres, ainsi que les femmes enceintes... ces personnes ciees sont fragiles meme pour autres choses.. canicule.. grand froid.. infectiiobs pulmonaires.. stress.. donc avec ou sans breuvage, ils sont fragile... le probleme n est pas le tambavy... mais ce qui est autour... veritable mensonge d Etat... alors qu a cote le peuple meurt.. bekoto.. je te fais le defi de boire ce breuvage si tu es malade.. je suis pret a parier que tu vas reflechir une fois avant d avoir confiance a cette mixture... pareil, si ce president sera malade, meme avec une forme legere, je te parie egalement qu il sera evacue accompagne non pas par des professeur malgache, mais par une equipe medicale francaise, voire SAMU, jet prive et materiel reanimatoire... maintenant le professeur sant paul.. madagascar a perdu sa notorire medicale d antan... sais tu que les professeur sont nommes ? il n y a plus les fameux concours d agregations cimme avant.. ils font un parcours nationnal interne validant puis une annee en France.. presque en obsrrvation... qualite de travail comme un faisant fonction d interne.. rentre au mays et sont nomme professeur.... c est normal qu ils obeissent a la baguette du przsident... comme les generaux de l armee... c est malheureux...ils ne savent meme pas utiliser un respirateur !!!! .. alors bekoto, ouvres les yzux, observes bien car il y a danger...et vous soutenez de facon insupportable ce president.. a mon avus, c est lui et son equipe le veritable probleme.

    • 20 juillet à 11:25 | rayyol (#110) répond à betoko

      Je suis oblige d être en accord avec pisokely A date ce sont les meilleurs arguments soutenables .Quels sont les arguments qui peuvent soutenir cette pandemie en partie artificielle en partie verifiable Le fait de connaitre l attaquant ou de supposément le connaitre ne fait que nous compliquez la vie avant on etait malade et l on mourait ou survivait dependant de notre destin Je les ait tous eu, ait été tres tres malade ai toujours survécu donc mon destin etait déjà fixe Pour celui ci en plus du fait de mon age plus avance que me reserve le destin, c est lui qui decide j essai d aider mon corps mais suis conscient de ma vulnérabilité mais ne m empêche pas de vivre dans un monde plus difficile les vrais belles années semblent derriere du moins pour le moment peu importe l epoque il y aura toujours des morts et des survivants leur bonheur qui sait je prendrait position pour les morts quoique ils soit toujours difficile de quitter les vivants mais c est incontestable sa l arrive continuellementet cela depuis toujours Du moins vision commune pour tous spectre de la mort mais tout au long de nottre vie c est toujours le cas mais maintenant nous le realisons tous ensemble et cela est autant plus vrai du a notre age Regardez les jeunes ils s en foutent ils n ont meme pas le temps d y penser pourquoi devrions on nous decider de leur vie C est ridicule la vie a toujours été ainsi

    • 20 juillet à 13:07 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à betoko

      # 20 juillet à 11:25 | rayyol (#110) répond à betoko ^

      Hum hum, une chose est certaine, ça n’est pas le rayyol qu’on connaît qui parle, une personne est en train de prendre son identité, à mon avis, un vazaha qui s’exprime bien en français et qui essaie de l’imiter, de plus le discours n’est plus le même, pas revendicatif comme d’habitude mais on dirait qu’il annonce son (prochain ou déjà arrivé ?) décès...

      Bizarre, bizarre, est-ce que, encore une fois, la mauvaise réputation de jeunes femmes malagasy qui s’en prennent aux biens de vieux vazaha va être démontrée...car à mon avis, on essaie de monter un alibi qui confirmerait que rayyol était toujours présent sur MT à cette date, mais qui sait où il est maintenant...Désolée pour ces déclarations si jamais il revient VRAIMENT, wait and see !

  • 20 juillet à 09:00 | mikeee (#10718)

    Netoko vous diffusez de fake news

  • 20 juillet à 09:07 | betoko (#413)

    Mamabe
    Qu’ils viennent à Madagascar pour pouvoir constater de visu les résultats .
    Qui peut savoir s’il existe des laboratoires qui leurs demandent de publier cela car si le CVO organics arrive à guérir , il y a des milliards de dollars qui sont en jeu et cela pourrait nuir ces laboratoires
    Juste une question poursuoi aucun medecin malagasy qui travaille à Madagascar ou ailleurs ne déclarent pas que ce CVO organics ne serve à rien ?
    Expliquez nous pourquoi + de 2000 malades sont guéris du coronavirus à Madagascar ?

    • 20 juillet à 09:41 | pisokely (#9950) répond à betoko

      2000 guerisons.. bkoto c est normal... cette maladie guerries spontanement... avec ou sans traitement.... et le teaitement n est que symptomatique... il n y a pas de traitement specifique contre le corona virus pour le moment.. aucun medecin a madagascar ne dira jamais que covix ne guerris pas... bekoto... voys avez la reponse... AUCUN... pouequoi aucun ???l n y a pkus la curiosite scientifique ?? AUCUN n est pas posible... c est louche.. a mon avis, si un medecin a madagascar avoue ou cririque ce tambavy, il sera mort ou ira en taule... cf le medecin chef a tamatave...

    • 20 juillet à 09:53 | mamabe (#873) répond à betoko

      @Betoko,
      Ouvrez les yeux , rien ne prouve que les 2000 guéris ont pris du CVO. En sachant que les formes bénignes guérissent spontanément, les traitements symptômatiques suffisent pour les soulager. Les cas graves, le nombre des morts augmentent, il suffit d’observer les faire-part affichés dans les quartiers, les corbillards croisés en ville, sans compter les morts à domicile.
      La médecine n’est pas une discussion de comptoir, il y a des règles pour qu’un médicament soit validé scientifiquement.
      Vous vous obstinez à défendre ce CVO, c’est votre droit, mais la réalité est là. Il y a 3 semaines on vous a annoncé les semaines noires à venir, et malheureusement la partie n’est pas finie.

    • 20 juillet à 19:44 | ASSISE (#10453) répond à betoko

      1-/ Tsy marary 2000 ihany no sitrana eran-tany fa io no hita teto. Sitrana ahoana ? Mipetraka ny fanontaniana.

      2-/ Efa an-tapitrisa koa no sitrany eran-tany, fantatrao ve hoe fa nahoana ?

      3-/ Dokotera feno eto an-tànàna io koa tsy milaza ry zareo fa ny CVO no nanasitrana ireo 2000 lazainao sitrana ireo.

      4-/ Antony tsy lazaina mihintsy anefa mety ho antony mampiakatra be ilay tarehimarika. Ireo marary na faty heverina ho toy ny tsy misy hifandraisany @ COVID19. Ny Filohan’ny HCC irery ihany aloha no mbola naneho ny heviny ary hentitra sy mazava ilay filàzàny azy.

  • 20 juillet à 09:44 | betoko (#413)

    Pisokely
    Je sais et je connais certains médecins ont obtenu leur agrégation par nomination pour des raisons politiques .En ma connaissance Marc Ravalomanana en avait nommé au moins deux , un chirurgien assistant à l’hôpital d’Antsirabe et une dame soit disant agrégée en chirurgie cardiaque mais n’avait jamais exercé dans cette spécialité
    Supposons que ce medecin de la clinique de Saint Paul ne soit pas vraiment agrégé , je ne vois pas son intérêt à mentir à ses malades et dire que tous les médecins malagasy obeissent à l’oeil à Andry Rajoelina c’est un peu fort le café
    J’ai un ami de longue date qui était atteint de ce coronavirus virus et qui était guéri par ce médecin de la clinique de Saint Paul et c’est grâce à la prise du CVO organics qui l’avait guéri , CVO organics prescrit par ce même médecin

    • 20 juillet à 10:40 | mamabe (#873) répond à betoko

      Ce Professeur de la clinique St Paul surfe sur l’ignorance des gens en sachant très bien qu’il n’y a pas de traitement curatif,c’est une malhonnêteté intellectuelle. Il occupe la scène médiatique pour faire du business ,occuper ses lits,car en ce moment les malades non Covid fuient les hôpitaux par peur de contamination nosocomiale.

    • 20 juillet à 11:14 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Mamabe,

      "Ce Professeur de la clinique St Paul surfe sur l’ignorance des gens en sachant très bien qu’il n’y a pas de traitement curatif,c’est une malhonnêteté intellectuelle."

      C’est plutôt vous qui avez l’esprit fermé, obsédé de ce que vous connaissez, pour ne pas dire autre chose, qui considérez tout ce qui n’a pas même opinion que vous, de malhonnête. Ce n’est pas bon ça, ce n’est pas comme ça la démocratie.

      Ce professeur, fort de son expérience en matière de santé, et attaché à sa valeur et son principe(je connais un peu ce médecin, son orientation politique, on peut dire qu’il est un peu neutre à ce moment, du fait que ma famille se soigne dans cette clinique ), qui a décidé d’utiliser cette tisane dans sa clinique l’une des réputées à Tana pour la qualité de leur prestation, parce qu’il est convaincu que cette tisane est efficace et peut sauver des vies. Ce n’est pas, aujourd’hui, qu’il doit salir son image et celle de sa clinique.

    • 20 juillet à 11:30 | Jacques (#434) répond à betoko

      " ...c’est un peu fort le café ", dixit le jomaka.

      On dit "fort de café" et non "fort le café". Fais attention, le jomaka vazaha taratasy, la France a encore besoin de toi.

    • 20 juillet à 15:54 | Shalom (#2831) répond à betoko

      @ 20 juillet à 11:14 | Isandra (#7070) répond à betoko ^
      Mamabe,
      ….
      C’est plutôt vous qui avez l’esprit fermé, obsédé de ce que vous connaissez, …


      Connaissez-vous le métier de la médecine mieux que "mamabe" ?
      Ce n’est pas de la politique qu’elle parle mais de son métier.
      Elle sait ce qu’elle dit et par déontologie, elle ne vous dira JAMAIS des choses fausses.
      Donc svp, arrêtez de dire des bêtises, ne déshonorez pas votre personne et votre mentor par des interprétations nulles sans fondement.

  • 20 juillet à 09:48 | betoko (#413)

    Zorey974
    Vos mauvaises foi ne vous mènent nul part vous et certains ici

    • 20 juillet à 10:13 | Marika (#9389) répond à betoko

      C’est vrai Zorey, pourquoi est-on obligé de répondre ou d’expliquer à des gens peu culturé
      comme ce type ?
      J’aime pas trop m’attarder aux cons car ça les instruisent disait l’autre.

      Marika.

    • 20 juillet à 10:52 | Marika (#9389) répond à betoko

      err... Cultivé

    • 20 juillet à 10:55 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Pas faux je perds mon temps mais j’en ai à perdre lol

    • 20 juillet à 19:31 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      La plupart des intervenants d’Andafy comme vous le dites ,interviennent dans des spécialités différentes et y font leurs preuves .Ils ne se permettraient pas de donner leur avis , sans avoir vérifié leurs sources et fourni des garanties . Mamabe en fait partie , et elle ne vous dira jamais sa spécialité du côté de Bordeaux . Aussi , arrêtez de jouer les apprentis sorciers et d’avancer des inepties datant du Moyen Age .Sans faire des études approfondies , le simple bon sens ,et la cohérence dans nos propos suffisent à lever les doutes ...Cette démonstration ne minimise pas les intellectuels locaux , qui s’adaptent rapidement aux exigences, et à l’excellence des métiers à l’Etranger . Vous êtes tellement contents quand des compatriotes sont performants dans leurs professions respectives : "le commandant de bord Diego Suarez et son équipage sont heureux de vous accueillir à bord de l’Air Bus 320..." . Bref , des écoles et des Universités de la Grande île sont reconnues pour avoir des résultats probants , mais une grande partie fonctionne avec des "bakchich " ou des relations haut placées ...

  • 20 juillet à 10:10 | Isandra (#7070)

    Betoko,

    Rien à faire avec ces gens-là, ils ont déjà mis le croix sur cette tisane, quels que soient les preuves et les témoignages de son efficacité qu’on leur présente, ils ne l’admettront pas, parce que leur problème, c’est ailleurs.

    Cependant, les malades qui l’ont prise, savent bien la différence avec ou sans cette CVO, ils ont tous raconté que leur état s’améliore et les symptômes disparaissent beaucoup plus, après l’avoir prise.

    Pendant ce temps, les Malagasy se ruent et font la queue devant les magasins et pharmacies pour s’en procurer, et la majorité des médecins la prescrivent systématiquement, parce qu’ils croient son efficacité.

    Les voisins de mes parents et mon oncle, TIM forever l’ont finalement prise, en voyant des gens guéris et non contaminés, après des mois de réticence, parce que ils avaient écouté leur Dada qui avait envoyé une lettre à l’OMS pour empêcher l’utilisation de cette tisane.

    • 20 juillet à 10:27 | mamabe (#873) répond à Isandra

      Vous avez atteint votre objectif mercantile !

    • 20 juillet à 10:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Mamabe,

      Ah ! C’est pourquoi vous êtes farouchement contre l’utilisation cette tisane, quelle que soit son efficacité.

      Bon, vous avez droit, mais, ainsi va la vie démocratique, il y a toujours de pour être de contre, même une chose qui pourra sauver la vie.

      Le Christ, lui-même l’a subi.

    • 20 juillet à 10:49 | mamabe (#873) répond à Isandra

      @Isandra,
      Les Malagasy ne sont pas des cobayes,ni des pigeons. il faut respecter les protocoles de recherche pour avoir une reconnaissance scientifique.
      J’attends toujours les résultats de l’essai cliniques Solidarity trail avec L’OMS, c’est pour quand la publication ?

    • 20 juillet à 11:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Mamabe,

      Vous êtes obsédé du formalisme.

      Même Raoult a demandé qu’on change la méthode, en s’adressant à ces sachants parisiens qui ont même mentalité que vous.

      Les protocoles en tant que tisane(médecine traditionnelle, qui n’a pas le même critère que le médicament) ont été bel et bien respectés, les chercheurs sont en train de continuer la démarche pour pouvoir la présenter en médicament moderne.

    • 20 juillet à 13:22 | mamabe (#873) répond à Isandra

      Ce sont ces médecins français qui viennent à la rescousse pour faire de la médecine moderne, sauver des vies, à la demande de l’autorité Malagasy, c’est un aveu d’impuissance face à la l’explosion des cas. CVO tsy nafoaka.
      L’essai clinique du labo allemand sur l’artemesia va nous départager, si vous n’êtes pas en mesure d’en produire un vrai.

    • 20 juillet à 13:34 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Mamabe,

      Il est possible que les autorités soient dépassées par le cas de gens ne pouvant pas prendre la CVO.

      Mais, qui sait s’il s’agit de tactique aussi, pour que ces médecins constatent de visu l’efficacité de cette tisane.

  • 20 juillet à 10:19 | Dadanaivo (#11016)

    Betoko
    Pourquoi vous insistez à discuter avec des personnes. de mauvaise foi , ils ne croient pas au bien fait de ce cvo organicx c’est leur problème . S’il leur arrive d’être contaminé par ce coronaires , ce que je ne leur souhaite pas , certainement les médecins vont leur prescrire ce tambavy et ils verront le résultat s’ils seront soignés à Madagascar
    Autre chose . J’ai vu un reportage sur Madagascar ce wek end et ils ont filmé un coin d’Ambatomanga et le village d’Alarobia

    • 20 juillet à 10:37 | Dadanaivo (#11016) répond à Dadanaivo

      Que vous avez mille fois raison Isandra et Dadanaivo .Espérons qu’ils ne sont pas atteints du coronavirus et que s’ils seront atteints , Qu’ils refusent d’être soigné par le CVO organics

    • 20 juillet à 11:08 | zorey974 (#7033) répond à Dadanaivo

      Je suis à la Réunion, zéro mort sauf 2 évacuations sanitaires de Mayotte et pourtant pas de tisane. Comment l’expliquez-vous ? 98% des malades guéris ! Bizarre non ?

    • 20 juillet à 13:23 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Dadanaivo

      20 juillet à 10:37 | Dadanaivo (#11016) répond à Dadanaivo ^

      Si j’ai bien compris, c’est maintenant Betoko qui répond avec le pseudo de dadanaivo ???

    • 20 juillet à 14:10 | lé kopé (#10607) répond à Dadanaivo

      Au Moyen Age , les mœurs et les coutumes étaient surtout basées sur l’Empirisme et l’Obscurantisme . Malheureusement , à l’heure ,et à l’ère d’Internet , certains membres de notre société sont atteints par cette cécité ...Dommage , il suffit d’un clic pour avoir les informations nécessaires pour sa culture . Faute d’éducation ,qui a été galvaudée depuis l’avènement de la période socialiste,malgré la fameuse digitalisation qui est à la portée de tout un chacun , la plupart se réfugie dans un confort imaginaire que l’on pourrait appeler, Fatalisme... Notre retard de deux siècles ,et même plus, par rapport aux Pays développés ,n’est pas simplement au niveau économique , mais surtout au niveau des mentalités . Comme les partisans de l’extrême droite , mais de toutes les extrêmes , il n’est plus besoin de se cacher pour affirmer ses opinions (négationnisme), mais au contraire ,cela devient valorisant pour eux. C’est cette inversion des valeurs qui fait la fierté de ceux qui ont opté pour cette tendance . Là où je veux en venir , c’est que sur notre site , il est de bon ton de tenir bec et ongles des absurdités, pour soutenir telle ou telle chapelle . Je ne prétends pas détenir le monopole de la vérité , mais essayons de garder le sens de la mesure ,et les pieds sur terre .Prenons l’exemple de l’efficacité ou non de cette tisane ,censée sauver l’Afrique et le reste du Monde . Est il si difficile que cela de suivre les protocoles nécessaires pour valider sa diffusion ? Le résultat est que nous sommes actuellement la risée du Monde entier , et qu’en plus d’être le 4ème Pays le plus pauvre sur la planète , nous sommes taxés d’être des charlatans de première catégorie, par rapport à cette décoction . Certains dirigeants sont persuadés que l’on peut tout faire avaler aux yeux du Monde ,même des inepties gros comme un ...camion .Si dans notre Paradis Tropical , on peut accepter un coup d’Etat ,avec l’aide des bidasses en folie , des désœuvrés affamés ,des cars ...ânes , et surtout la collaboration de Maman , le bon sens ne pourra jamais accepter une telle aliénation . Mais là où le bât blesse , c’est cette proportion à endormir le peuple par des promesses qui ne seront jamais réalisées . Mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient ,et ils sont légions sur ce site .Cette dichotomie entre la réalité et les promesses ,ne pourra qu’engendrer une frustration qui ne cessera pas de monter en puissance , au fil du temps . Mais pour le moment , le temps est en leur faveur , mais qu’il commence à s’inquiéter , car cette Pandémie concerne actuellement dix neuf régions sur les Vingt deux que compose notre Pays . Qui a dit que cette Pandémie est maîtrisée ?Il y a encore des naïfs qui vont s’accrocher à leur Déni ...

    • 20 juillet à 14:10 | mamabe (#873) répond à Dadanaivo

      Bien vu !
      Espérons qu’il ne va pas s’emmêler les pinceaux

    • 20 juillet à 14:15 | mamabe (#873) répond à Dadanaivo

      @Vazahagasy taratasy
      Bien vu
      Espérons qu’il ne va pas s’emmêler les pinceaux

    • 20 juillet à 14:58 | Isandra (#7070) répond à Dadanaivo

      Zorey974,
      La Réunion, grâce à la chloroquine ?

      "La chloroquine, plus consommée sur l’ile que partout ailleurs, expliquerait-elle l’exception réunionnaise ? Selon une étude de l’assurance maladie, pendant les 5 premières semaines épidémique depuis le 16 mars, « c’est à La Réunion que la chloroquine était la plus prescrite (en instauration 46,0 pour 100 000) par habitant »

      https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/pourquoi-la-reunion-na-enregistre-aucun-mort-du-covid19

    • 20 juillet à 15:28 | Jacques (#434) répond à Dadanaivo

      20 juillet à 13:23 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Dadanaivo

      " Si j’ai bien compris, c’est maintenant Betoko qui répond avec le pseudo de dadanaivo ??? "

      Si ce n’est pas le jomaka, c’est donc son frère jumeau. Désormais il y a 2 jomaka d’ambatomanga ici au forum. Au total il y a donc 4 flagorneurs du bac-3 ici.

    • 20 juillet à 15:36 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Dadanaivo

      # 20 juillet à 14:15 | mamabe (#873) répond à Dadanaivo ^

      Il s’est déjà emmêlé les pinceaux...

    • 20 juillet à 15:41 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à Dadanaivo

      # 20 juillet à 14:10 | lé kopé (#10607) répond à Dadanaivo

      "Cette propension à endormir le peuple"

      Cela se vérifie encore tout au long de cet article, utilisation de robots à profusion pour faire des témoignages, tellement nombreux qu’ils s’embrouillent eux-mêmes.

      On a bien compris que cette mentalité reflète tout ce qui se passe actuellement à Madagascar !

    • 20 juillet à 15:51 | Jacques (#434) répond à Dadanaivo

      20 juillet à 10:37 | Dadanaivo (#11016) répond à Dadanaivo

      " Que vous avez mille fois raison Isandra et Dadanaivo .Espérons qu’ils ne sont pas atteints du coronavirus et que s’ils seront atteints , Qu’ils refusent d’être soigné par le CVO organics "

      Comment savoir si un jomaka s’écrit à lui-même ? Eh ben il se fait créer un nouveau pseudo et pour la circonstance le nouveau Dadanaivo (#11016). Sauf que, oui sauf que...dès le départ le jomaka se mélange déjà les pinceaux : Dadanaivo (#11016) qui n’est autre que betoko (#413), vous suivez jusque là, s’adresse à Dadanaivo au lieu de s’adresser à betoko. Compliqué, hein ?Avec un seul pseudo le jomaka 1 ne s’y retrouve déjà pas et le v’là qui se met avec du Dadanaivo (#11016), quel cirque !

      Ah ! Ce CVO est bien néfaste pour la santé.

    • 20 juillet à 16:06 | Shalom (#2831) répond à Dadanaivo

      Maestro a déjà témoigné.
      Comme certains d’entre vous le savent, mon épouse et moi avons contracté cette maladie au mois de mars en Espagne.
      Nous en sommes maintenant guéris sans ce CVO, désolé de le répéter SANS CVO et ce à mon âge.

    • 20 juillet à 16:24 | mamabe (#873) répond à Dadanaivo

      @Jacques,
      Ah ! Ce CVO est bien néfaste pour la santé.

      Un des effets indésirables à signaler au centre de la pharmacovigilance : la confusion mentale

    • 20 juillet à 16:25 | mamabe (#873) répond à Dadanaivo

      @Jacques,
      Ah ! Ce CVO est bien néfaste pour la santé.

      Un des effets indésirables à signaler au centre de la pharmacovigilance : la confusion mentale

  • 20 juillet à 10:33 | papangue (#9623)

    Welcome,

    @BETOKO et ses amis députés :

    La supercherie CVO viendrait du fait que :
    -Dans 85% des cas, il n’y a aucune complication
    -Les plus touchés sont des personnes de plus de 65 ans , et ayant un facteur aggravant de surpoids.

    https://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/zoonoses/coronavirus-qui-est-touche-635204
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-quel-est-le-profil-des-victimes_3924385.html
    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/coronavirus-quel-est-le-profil-type-de-la-victime-du-covid-19_2119292.html

    Or, il se trouve que l’âge médian est de 18 ans Madagascar, donc 50% de la population a moins de 18 ans, l’espérance de vie est de 65,1 ans pour les Hommes et de Femmes : 68,2 ans, très peu de Malgaches sont en surpoids … et pour cause, 92 % des Malgaches touchaient moins de 2 EUR par jour avant le Covid 19.

    Donc, comme les Malgaches sont jeunes et maigres , le Covid19 a peu de chance de tuer le maximum, des gens : la preuve, officiellement une cinquantaine de victimes depuis mars… a comparer avec le nombre de victimes de paludismes, maladies cardio-vasculaires, de tabagismes, de tuberculose etc … dans le pays.

    Le seul grand problème est que les Malgaches ne mangent plus à leur faim depuis 2009, ils ne mangeaient plus qu’une fois par jour, maintenant, c’est qu’ils ne mangent plus du tout !

    Aggravés par d’autres problèmes économiques et de santé publique : les soignants sont très mal équipés et tombent eux-mêmes malades, les hôpitaux sont sous-équipés et peu nombreux, les médicaments sont introuvables, la population n’a pas accès à l’eau propre, n’a pas les moyens d’acheter du savon…

    C’est très grave, n’importe quelle maladie peut à terme, si cette situation économique perdure, il y aura encore plus de morts, et pas que du Coronavirus.
    Le CVO n’y est pour rien ou pas grand-chose :ils auraient pris du ranon’ampango, du Rhum , du toaka gasy , du PoPo Pola ou n’importe quelle boisson … le résultat est le même.

    Vous, ne vous êtes jamais dit pourquoi il y a encore des morts alors qu’ils ont pris le CVO ?

    Regardez le lien de mamabe, voila un réponse bien africaine, au cas ou vous pensez encore que c’est les « labo » occidentaux au millions de $ qui ont fait le coup.

    De plus, tout le monde réclame ces tests scientifiquement valables qui n’ont jamais été montrés par le président mal élu et tricheur ANR.

    La communauté internationale, connait la situation de M/car , les conditions dans lesquelles le pdt a triché pendant les élections, il n’a la confiance que des dirigeants africains ,aussi corrompus que lui.

    • 20 juillet à 10:59 | poiuyt (#584) répond à papangue

      Merci de l’objectivité. D’autant plus valable que vous n etes pas papangO.

    • 20 juillet à 11:28 | Dadanaivo (#11016) répond à papangue

      Bon an mal an nombreux sont les malagasy victime d’AVC dès la trentaine et maintenant aggravé par le coronavirus et un mort est un mort de trop que se soit à Madagascar ou ailleurs dans le monde .Si on prenait la situation économique comme cause pour quoi dans les pays très développés on en trouve des morts tous les jours
      Donc selon votre thèse pas la peine qu’un malagasy se soigne car il est déjà malade et condamné d’avance
      Savez vous qu’un chercheur congolais avait obtenu une bourse pour pouvoir poursuivre ses études sur l’Artemisia en France et quand des scientifiques ont remarqué qu’il était sur le point de publier ses découvertes on lui avait coupé ses aides
      Dire qu’Andry Rajoelina était mal élu c’est votre avis et cela ne change en rien Combien de président de la republique dans certains pays qui étaient élu à 50, 1% ou à 51% et personne ne conteste même en Europe occidental et s’il n’ avait eu que 2 millions 500 qui ont voté pour lui , est ce que cela était de sa faute ?

    • 20 juillet à 15:09 | Midabetsy (#8062) répond à papangue

      Bonjour l’expert en santé publique.
      Mais je me demande pourquoi il y a encore de décès à l’étranger alors qu’ils sont riche et avec de beau hygiène - tous les médicaments sont à leurs dispositions avec des matériels sophistiqués etc....?
      Et pourquoi les chinois parviennent à éradiquer des maladies à partir des plantes médicinales ?
      A mon avis il y a la médecine traditionnelle (à l’est) et il y a la médecine conventionnelle (à l’ouest). Si vous êtes un disciple de l’ouest vous n’accepterez jamais les résultats du tradi praticien. comme la majorité des formistes ici sur MT.
      c’est comme une mensonge si nous disons que chez nous, on traite notre plaie à partir des massages aux feuilles, ........
      alors arrêt" d’indigner la médecine des autres. Si vous n’êtes pas convaincu c’est votre affaire.
      Jusqu’au preuve du contraire, votre médecine arrive à ces limites.

    • 20 juillet à 16:18 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      Midabetsy,

      Ce breuvage magique issu d une prediction prophetique n est pas du tout un produit venant de la tradition ancestrale Malagasy de traitement d une maladie, c est de la pure usurpation pour tromper les esprits faibles.

      Ici, l appelation tambavy est mise sur la table uniquement pour servir de manoeuvre dilatoire et diversion sachant l absence de preuves scientifiques prouvant son efficacite...

      Et ce breuvage n est pas non plus un " ody " aretina dans la pratique de la medecine traditionnelle Malagasy , j avais aborde ce sujet a plusieurs reprises ici, la derniere fois avant hier.

      Il aurait mieux fait de l appeler " ala nenina " , a sa maniere comme bon lui semble...

      Seulement, ici, la question cruciale est : " de quelles natures, et combien de ressources publiques avaient ete deja englouties dans cette operation tisane ? "

      Est ce une operation stricte du secteur prive, ou le fruit d un partenariat entre prive et public ?

      Tisane, injection, gelule...sont-ils des produits d une societe d Etat ?

    • 20 juillet à 20:09 | lé kopé (#10607) répond à papangue

      Belle analyse , objective et structurée , Bravo .

  • 20 juillet à 10:49 | dominique (#9242)

    OH ! Oui la potion magixx du druide président est excellente pour vous détruire le foie et les intestins et c’est scientifiquement prouvé et elle est reconnue également excellente pour remplir les poches d’une bande de menteurs corrompus profitant de la naïveté de peuples mal informés scientifiquement et ça c’est la plus grande certitude ...et quand aux chiffres de contaminations a Madagascar c’est a mourir de rire tellement tout est faux et trafiqué ; enfin ça ici c’est une habitude ; dire et connaitre la vérité dans le pays deviens l’exploit du parcours du combattant ou mettre la tête dans le sable ...

  • 20 juillet à 11:27 | kartell (#8302)

    Le covid-organic est enfin démasqué en dévoilant son seul et unique effet placebo mais il a fallu que cette épidémie prend le pays en otage pour que le pouvoir entrevoit désormais qu’il serait grand temps de mettre son insensé marketing en sourdine, histoire de sortir de cette pantalonnade médicale la tête haute, tout en espérant conserver un minimum de crédibilité auprès d’une population désemparée..
    L’astuce des faussaires se résume à un discours unique, le nombre de contaminés guéris et qui le serait grâce au covid-présidentiel alors que c’est le parcours caractéristique de cette maladie d’épargner 90% de sa forme grave, voir mortelle...
    La force et la virulence d’une arnaque se concentrent sur le fait d’attribuer à son produit phare des effets guérisseurs qui sont en réalité que le cycle logique de l’évolution de cette maladie...
    D’autant plus qu’avec un taux de 90% de rémission naturelle, la manipulation se transforme en rente pour ses commanditaires .
    En fait, si au départ, la potion avait été promise comme uniquement préventive avec ces 90% de guérisons spontanées, il aurait été beaucoup plus facile de tenir le discours longtemps sauf qu’en poussant le bouchon du curatif, le marketing s’est pris les pieds dans le tapis du gros comme une maison !...
    Jouer ainsi sur cette ambiguïté résume toute l’étendue de l’arnaque et de ses défenseurs qui s’engouffrent dans ce créneau porteur pour conduire leur propaganda et surtout sauver l’honneur mise à mal de son présomptueux prédicateur, à multiples casquettes ...
    Désormais,l’espace laissé à la promotion se réduit à une peau de chagrin ce qui n’empêche pas ses adeptes d’enfoncer un clou de plus en plus mince vers une fuite en avant qui en dit loin sur le soutien conservé par ce pouvoir qui semble prêcher pour un auditoire qui regarde ailleurs ..
    Aujourd’hui, les brèves d’hôtely viennent au secours du produit discrédité en affirmant des guérisons et des immunités que seules, ce dernier carré de défenseurs aurait vues et constatées...
    Le chant de cygne reste la dernière échappatoire de ces apologistes qui se conduisent désormais comme des adeptes sectaires mais après tout, ils ne font que se glisser dans le sillage tracé lors des présidentielles en récoltant ce qui avait semé par son promoteur, maitre d’oeuvre et chef d’orchestre....

    • 20 juillet à 12:30 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      C’est une conclusion hâtive et de votre part, laquelle montre bien votre déconnexion de réalité.

      Au contraire, les témoignages successifs de gens guéris par cette tisane prouvent son efficacité, même les gens, bien sur, les locaux, qui étaient réticents au départ, se mettent à la prendre, actuellement. Elle est maintenant prise d’assaut, et des longues files d’attente ont aperçues devant des différends magasins et des pharmacies distributeurs.

      Si on analyse les statistiques, on constate la rapidité de guérison à Madagascar, tous les malades avant 06 juillet sont guéris, aujourd’hui, ce qui restent à soigner sont les nouveaux malades et contaminés, moins de 14 jours, alors qu’aux Etats-unis plus de 1.070.000, au Brésil plus de 99.000, en France, plus de 58.000 des malades encore en traitement sont malades, depuis plus de 14 jours.

    • 20 juillet à 13:30 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      " Elle est maintenant prise d assaut " dixit la preposee a la desinformation...pourtant, on ne voit rien de tel ici au pays...

      Le souvenir du preventif/curatif s est dissipe depuis longtemps pour laisser place a la memoire celui d un produit laxatif...

      C etait une amere experience pour les aventuriers qui etaient tombes dans les panneaux...faits d ecorce d orangers infestes d insectes ravageurs...

      La production signee " Rosewood " a fait long feu a Lasvegasy...

    • 20 juillet à 13:40 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Vohitra,

      Ah ! Si ne regardez que devant les magasins shoprites, ni les Magros. Oui !

      Je commence à croire que vous n’habitez pas à Tana, même dans ses périphéries.

    • 20 juillet à 14:15 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Elle imagine quoi encore cette enivree qui se refugie en prenant pied dans les bistrots d Andavamamba ?

      Parce que votre capo et mafioso de calife veut transformer le Vohitra cree il y avait 420 annees de cela en repaire de bandits et truands et d expulser et envoyer a Bevoay sa population actuelle ?

    • 20 juillet à 14:42 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra

      Difficile d’être déconnectés de la réalité d’un quotidien où nous sommes tous à la même enseigne : soit stopper la contamination, soit éviter une recontamination de masse...
      Ici, nous en sommes à peine au premier stade sans tribune !..
      On va pas revenir sur le fait que 90% guérissent naturellement avec du repos, de l’isolement et quelques cachets de Doliprane ou similaires..
      Mais en agitant le chiffon rouge des propriétés que votre produit promotionnel ne possède pas, vous accentuez un sentiment de plus en plus évident d’un comportement sectaire...
      On comprend pourquoi vous insistez aussi lourdement sur le bilan des guéris qui sont d’ailleurs loin d’être à l’abri d’effets collatéraux qui inquiètent la médecine responsable donc pas celle que vous défendez puisqu’elle est aux ordres du politique et de son irrationalité d’état...
      Il est étonnant que dans un tel contexte de vendeurs de tapis, le pouvoir ne s’inquiète pas davantage des conséquences économiques pour demain, sans doute, nous prépare-t-il avec autant de talent et d’aplomb un plein emploi préventif et curatif, lui aussi !...

    • 20 juillet à 16:40 | Shalom (#2831) répond à kartell

      @ 20 juillet à 13:40 | Isandra (#7070) répond à kartell ^
      Vohitra,
      Ah ! Si ne regardez que devant les magasins shoprites, ni les Magros. Oui !
      Je commence à croire que vous n’habitez pas à Tana, même dans ses périphéries.


      Le "robot mercenaire" n°13 1 veut-il piéger les gens pour qu’ils annoncent publiquement où ils habitent et permettre ainsi aux mains sales de DJ de les appréhender pour des motifs d’atteinte à la sécurité de l’état seulement parce qu’ils ne croient pas à l’efficacité de ce tangena ?

      Du stalinisme à la nord-coréenne ! Quelle mentalité ! Des malades …

  • 20 juillet à 12:30 | Vohitra (#7654)

    Depuis sa premiere projection, le film n a pas attire le public, ce dernier n a pas suivi malgre les depenses elevees en publicite avant son lancement officiel.

    Le producteur, a la fois metteur en scene, un calife local, n a pourtant pas lesine sur les moyens pour assurer aupres du public un succes tant espere a coup de spot publicitaire...

    Il avait meme fait venir d un lointain continent une actrice pour doper le lancement de la creation de sa maison de production...

    " Madagascar " de Steven Spielberg avait pourtant bien marche auparavant...

    " Dame joanna et ses larmes de crocodile " du calife n a jamais ete un exploit confirme depuis...

  • 20 juillet à 12:39 | arsonist (#10169)

    There’s no point in getting tired for trying to explain to the fozas the very strict rules that the commissions and academies of science and medicine around the world due rigorously respect and follow before first validating (or not) , then authorizing (or not) for marketing , a new medicine and the practice of a new protocol in health care centers.

    It’s even completely sure that all the fozas are unaware of the existence of these academies.
    Because you should never loose sight of the fact that the fozas’ level of education doesn’t go beyond that of a class of 3rd of high school.

    The fozas of this forum themselves have made it very clear here that fozas "agrégés de médecine" have obtained this title merely by the only appointment of the current political power .

    How is it that some of us might think that the female besileo foza isandra , the jomaka ambatomanga betoko and the self-calling flying "spear-encore" could have enough clear-mindedness in order to understand something among our writings .
    Unbelievable !

    The fozas’ CVO is and remains one banal "pisse-mémée" .

    Every foza is worst than the following character .
    https://www.youtube.com/watch?v=BmZyRlzMz0g

    • 20 juillet à 13:07 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Mind-blowing ! Indeed !


      # 20 juillet à 13:01 | leirbag (#11019)
      Pour moi, Isandra est une personne intelligente


  • 20 juillet à 13:01 | leirbag (#11019)

    Pour moi, Isandra est une personne intelligente au service du gouvernement pour répliquer aux diverses tribunes ou réseaux sociaux. Ceci n’est pas condamnable, elle fait son job. Je suis même convaincu qu’elle sait qu’elle défend l’impossible.
    L’artémesia est une plante très intéressante comme antiviral. Mais rien ne prouve jusqu’à ce jour l’efficacité du CVO prôné par le président. C’est suite à une lettre envoyée par une dentiste française que Rajoelina a déclaré après 3 jours qu’il allait sauver l’humanité entière avec sa découverte au nez et à la barbe de milliers de chercheurs dans le monde travaillant dans des laboratoires ultra sophistiqués. De plus inspiré par une cartomancienne brésilienne, il a voulu se mettre en valeur comme d’habitude. Un coup de poker. J’ai lu qu’il n’avait pas le bac ! Il l’a prouvé à maintes reprises depuis son élection. Il n’a absolument pas la stature d’un homme d’Etat. C’est sûr.
    Question, donc à Isandra : est-il juste, vous qui côtoyez de près le gouvernement, que la belle famille de Rajoelina serait actionnaire de la maison de l’artémesia et de Bionexx ?
    C’est une question simple qui mérite une réponse simple.

    • 20 juillet à 13:18 | Isandra (#7070) répond à leirbag

      leirbag,

      Question, donc à Isandra : est-il juste, vous qui côtoyez de près le gouvernement, que la belle famille de Rajoelina serait actionnaire de la maison de l’artémesia et de Bionexx ?

      Afin qu’on puisse discuter sur une base solide, que la vérité, avant de vous répondre, et vous donner mon opinion, rapportez nous ici d’abord les preuves que cette famille est vraiment actionnaire de ces sociétés, parce qu’ à ce moment, la théorie de complot est une affaire qui marche actuellement, dont Rajoelina est l’une des victimes.

      Et certains s’amusent à nourrir des fakes news les crédules ou inexpérimentés(marivo salofana) et les déconnectés de réalités.

  • 20 juillet à 13:28 | Besorongola (#10635)

    CORONAVIRUS : LES PAYS RICHES RECHIGNENT D’AIDER FINACIEREMENT LES PAYS PAUVRES !

    Trop c’est trop , eux même aucun ne parviennent à s’en sortir véritablement . Eux ce sont les pays riches .
    Cette attitude des pays riches ne leur accordent aucun droit aux pays pauvres s’agissant de financer la lutte contre cette pandémie ; dès lors, chacun se débrouille comme il le peut. C’est la règle mondiale de Civid-19.

    Quand Raoult et Rajoelina ont vanté les bienfaits de leur remède , il est vrai que le monde entier était attentif et même l’homme le plus puissant du monde est tombé dans le panneau et continue à l’être au sujet de la chloroquine , n’empêche que son pays est devenu le champion toute catégorie de la mauvaise gestion de cette crise .

    Le CVO a permis à Rajoelina d’être à la une de certaines presses internationales et de par sa nature "dedaka" , Rajoelina voyait déjà son nom en haut de l’affiche mais au vue des résultats, ni la chloroquine , ni le CVO ne peut prouver pour l’instant son efficacité . Madagascar fait désormais partie des pays les plus pauvres où la situation est devenus très inquiétante . En plus de ce drame sanitaire le drame économique et social est déjà là . Beaucoup d’entreprises ferment et des milliers de gens qui n’ont jamais connu le chômage goûte à cette situation . C’est surtout la classe moyenne moyenne malgache qui en souffre le plus car les plus démunis en ont déjà l’habitude .

    Dans les pays pauvres, la crise sanitaire pourrait se doubler d’une grave crise humanitaire marquée par la famine. Le chef de l’ONU déplore l’inaction des pays développés et rappelle que le besoin d’aide financière est conséquent.

    © Fournis par Euronews
    Plus de 14 millions de personnes contaminées, plus de 600 000 morts. Le coronavirus poursuit ses ravages à travers le monde, notamment dans les pays pauvres où la crise sanitaire pourrait se doubler d’une grave crise humanitaire marquée par la famine.

    Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres déplore le manque de solidarité des pays développés alors que le besoin d’aide financière est particulièrement conséquent.

    "Pour répondre aux conséquences économiques et sociales dramatiques du Covid, pour lutter efficacement contre le Covid à l’échelle mondiale, nous aurions besoin d’un plan d’aide qui correspond à plus de 10% de l’économie mondiale soit plusieurs milliers de milliards. Nous voyons que ces milliards sont dépensés par les pays développés, aux États-Unis, en Europe, mais nous ne voyons pas la mobilisation de ressources pour aider les pays en développement à faire de même. "

    Des milliards sont dépensés par les pays développés, aux États-Unis, en Europe, mais nous ne voyons pas la mobilisation de ressources pour aider les pays en développement.
    Antonio Guterres
    Secrétaire général des Nations Unies
    Antonio Guterres dénonce également le comportement de certains gouvernements face à la crise sanitaire et en appelle à l’unité des Nations pour lutter efficacement contre la pandémie :

    "La plupart des situations les plus dramatiques que nous observons dans le monde sont dans des pays où des gouvernements populistes ont été incapables de faire face au Covid de manière efficace. A mesure que le Covid s’éloignera et que nous nous reconstruirons, j’espère que les gens comprendrons que nous avons besoin d’unité, de solidarité, de coopération internationale, d’une gouvernance mondiale avec des institutions multilatérales beaucoup plus fortes qu’aujourd’hui."

    Nous avons besoin d’unité, de solidarité, de coopération internationale, d’une gouvernance mondiale avec des institutions multilatérales beaucoup plus fortes qu’aujourd’hui.
    António Guterres
    Secrétaire général de l’ONU
    Les Nations Unies ont lancé un appel aux dons de 10,3 milliards de dollars pour aider les pays pauvres mais n’ont reçu jusqu’à présent qu’un cinquième à peine de cette somme.

    • 20 juillet à 13:57 | Vohitra (#7654) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Malgre les bonnes volontes affichees par Antonio Guterres, les pays riches ne veulent pas prendre les risques de se faire depouiller en venant secourir un pays servant de refuge et abri a un flibustier visionnaire a la vue defaillante et un calife aux dents longues et acerees...

      Meme l oncle au sourire narquois venant de l empire du milieu va reflechir mille fois a la suite de la preference pour Ericsson a la place de Huawei pour l equipement en technologie 5 G de l ile rouge...c est de l insulte pour un communiste rouge...et expert en developpement de la route de la soie...

    • 20 juillet à 18:50 | lanja (#4980) répond à Besorongola

      Cette fois, c’est un pays pauvre, dirigé par un DJ ,expert en médecine traditionnelle , qui va sauver le monde.
      Alors, qui doit aider qui ?
      Isandra et Betoko savent la réponse.
      Preuve à l’appui, quelques pays africains sont déjà sauvés et peuvent témoigner si nécessaire.

  • 20 juillet à 13:33 | leirbag (#11019)

    Isandra : je ne dévoilerai jamais mes sources qui sont pourtant fiables. Puisque vous ne voulez pas répondre directement ( ou ne pouvez ) à ma question pourtant simple, pourriez vous me prouver que cette famille n’est pas actionnaire ? Perso, je ne polémique pas, je cherche à comprendre.
    Les fakes news, les insultes je m’en balance.
    Depuis l’indépendance, tous les présidents ont été nuls pour sauver Madagascar. J’en apprécie aucun tellement ils ont ruiné ce beau pays méconnaissable. Mais je n’ai pas compris la naïveté du peuple qui a voté démocratiquement un président auteur d’un coup d’Etat. C’est très très grave.

    • 20 juillet à 13:48 | Isandra (#7070) répond à leirbag

      Leirbag,

      pourriez vous me prouver que cette famille n’est pas actionnaire ?

      Le principe ou la logique est simple, celui qui affirme prouve, mais ce n’est pas pas le contraire.

      C’est en bafouant ce principe que Ravalo et son équipe ont vu leur requêtes jugées non fondés par la HCC.

    • 20 juillet à 13:50 | Besorongola (#10635) répond à leirbag

      Le miroir aux alouettes est un piège séduisant. Se laisser prendre au miroir aux alouettes signifie se laisser tromper par de belles promesses. Cette expression vient du piège conçu pour piéger des oiseaux. C’est un morceau bois taillé en arc sur lequel sont incrustés de petits miroirs qui reflètent la lumière du soleil, et qui peut tourner sur lui-même grâce à une cheville. Certains oiseaux sont attirés par la lumière et s’y laissent prendre.

      En savoir plus sur https://www.laculturegenerale.com/miroir-aux-alouettes-signification-origine/ | La culture générale

    • 20 juillet à 14:04 | Isandra (#7070) répond à leirbag

      leirbag,

      "Mais je n’ai pas compris la naïveté du peuple qui a voté démocratiquement un président auteur d’un coup d’Etat"

      Moi, non plus, je n’ai pas compris pourquoi on a qualifié qu’il est parti à cause d’un coup d’Etat, un Président, qui avait déclaré la veille qu’il est prêt à se sacrifier sa vie pour garder son fauteuil, et ont eu le temps pour aviser quelques ambassadeurs sa démission, et de la déclarer sur les chaînes nationales, ainsi que de rédiger un texte pour créer le directoire militaire et puis de leur transférer le plein pouvoir,...

      On dirait que pendant tout ce moment, c’est un homme tranquille, aucune pression extérieure, aucun empressement. L’ambassadeur Américain Neils l’a confirmé, personne n’a mis le pistolet sur la tempe de Ravalo, pour l’obliger à démissionner.

    • 20 juillet à 16:19 | Shalom (#2831) répond à leirbag

      Non, cette personne n’a rien compris de ce qu’a écrit "leirbag".
      Reprenez le chemin du lycée pour apprendre les commentaires de texte svp !
      Je me demande qui est obsédé par ses idées !

  • 20 juillet à 14:19 | leirbag (#11019)

    Isandra , voilà ma logique. J’ai posé une question et vous n’avez pas répondu directement, sinon la contourner.
    Votre non-réponse me suffit pour l’instant.
    Rien à cirer de Ra8, Ratziraka et Cie. Je déplore leurs très mauvaises gouvernances. Et celle là que vous défendez pour votre intérêt, bien sûr, n’est guère brillante. Vous le savez.
    Pour redresser un pays, il ne suffit pas de faire de belles promesses, de beaux discours enchanteurs qui ne convainquent que le naïf et le pauvre. Dommage.
    Allez, bonne journée au forum.

    • 20 juillet à 14:47 | Oursvagabond (#9660) répond à leirbag

      @ leirbag

      Bonjour, vous vous attendiez à autre chose avec Isandra ? La mauvaise foi personnifiée !

  • 20 juillet à 14:49 | diego (#531)

    Bonjour,

    Dès que j’ai entendu qu’il y a eu quelque cas de coronavirus à Madagascar, j’ai suggéré, qu’il fallait mettre le pays en quarantaine, ou confiner immédiatement les régions, provinces qui ont été exposées à ce virus, Tananarive, Tamatave et Fianarantsoa, par exemple.

    C’est une mesure assez dure, mais la seule que les experts médicaux mondiaux et des pays industrialisés ont trouvé en ce moment là pour freiner rapidement la propagation de ce nouveau virus.

    En un mot, il fallait prendre au sérieux ce nouveau virus qui est devenu une pandémie.

    On ne parlait pas en ce moment là que la pandémie allait causer une récession économique. On le sait aujourd’hui.

    Maintenant, qu’est-ce que les dirigeants malgaches doivent faire aujourd’hui pour faire face à cette pandémie et demain, pour affronter une récession économique.

    Cela ne va pas être facile, un, parce que vous avez une classe dirigeante et des responsables politiques et des élites qui sont incapables de vous définir ce qu’un coup d’Etat ou ce qui n’est pas, on est à ce niveau aussi bas tompoko, simple à faire, se référer à la Constitution Malgache. Deux, ce beau monde est incapable d’admettre que l’Etat et les Institutions du pays sont, au mieux obsolètes, pire, ils sont devenus l’ombre d’eux-mêmes.

    On finance comment la pandémie et la récession économique dans un pays aussi pauvre comme Madagascar ?

  • 20 juillet à 15:10 | Moustick (#10845)

    Vous commencez , tous à me gonfler, pendant ce temps la Mandoline fait ce qu’il veut, fait ses petites affaires, comme ses amis.
    Mais pendant ce temps les gens crèvent de faim, les prix augmentent ... au moins le covid, ceci sert bien à fermer sa gueule.
    Dans les autres pays c’est pareil, je vous parle pas de la Chine là où c’est la dictature totalitaire...

  • 20 juillet à 15:12 | Moustick (#10845)

    J’ajoute pour demander combien de gens meurent de faim, du paludisme, du choléra, etc...???

  • 20 juillet à 15:21 | Isandra (#7070)

    Maestro,

    Les cas graves ne sont pas condamnés à mort comme le prophète du malheur prédisait :

    Cas grave 72 (– 25), dont trais décès, 22 changement de statut, suite l’amélioration manifeste de leur Etat.

    Parenthèse : 104 cas positif, 290 guéris.

    On pourrait conclure que les restes en traitement seraient les nouveaux malades, depuis 09 Juillet, ceux d’avant cette seraient tous guéris.

  • 20 juillet à 16:58 | rayyol (#110)

    Bac ou pas bac comment peut t on etre si suffisant si ce n etait qu une question de papier le tout serait réglé Le problème est dans la tète de la planète Vous agissez comme des animaux incapable de réagir vous avez tous peur.
    Pour quelqu un qui sait maitriser ses instincts il n y a pas de problèmes insoluble le bon homme a la bonne place et le tout se regle mais ce sont les incompetent qui dirigent Regardez les Etats Unis vraiment pitoyable
    Espérons qu un homme avec assez de tête reprendra le dessus de cette bande de mouton de panurge en pleine crise existentielle Il n y a pas de pitié a avoir Il y a des morts tres peu encore ridicule de voir ce genre humain trouillard on ne peut plus se laisser aller de la sorte Il y a ceux qui meurent tant pis ,et ceux qui vivent tant mieux
    Maintenant départageons ceux qui veulent vivre et ceux qui préfèrent crever de toute facon nous finissons tous par crever c est quoi le problème
    Égoïste nous ne voulons jamais céder notre place nous avons fait le mauvais choix acceptons et essayons de faire mieux la prochaine fois

  • 20 juillet à 17:02 | betoko (#413)

    A quoi ça sert quand nous avons devant nous des personnes de mauvaise foi , et qu’ils sont qu’une c’est une minorité

    • 20 juillet à 17:35 | betoko (#413) répond à betoko

      erratum
      et qu’ils ne sont qu’une minorité , ceci est à l’adresse d’Isandra
      Dadanaivo
      Merci pour l’info , Dadanaivo , le reportage sur Madagascar est intitulé Madagascar -Un monde caché , l’auteur s’appelle JC Pléri

    • 20 juillet à 18:00 | Shalom (#2831) répond à betoko

      @ 20 juillet à 17:02 | betoko (#413)
      A quoi ça sert quand nous avons devant nous des personnes de mauvaise foi , et qu’ils sont qu’une c’est une minorité


      "A quoi ça sert" : la phrase est-elle incomplète ?

  • 20 juillet à 17:25 | reviv (#9830)

    en résumé,
    pour ceux qui connaissent un peu Madagascar saisiront le mal qui ronge ce pays,
    à cet égard, il n’est pas trop compliqué de comprendre le processus de la descente aux enfers du pays dans la mesure où qq années après son indépendance,
    ce pays a toujours été dirigé et l’est encore aujourd’hui par des clans maffieux, ( à qq exceptions près disons ) des affairistes et des opérateurs ( anti) économiques.

    les promesses électorales foireuses à chaque élection ont toujours existé mais le malgache n’a pas su tirer des enseignements et n’a jamais tenu rigueur à leurs fossoyeurs bien au contraire et cela n’a pas dissuadé les électeurs crédules de propulser leur gourou avec bien sûr les fraudes électorales aidant.

    une fois élu, le prezida devient chef de parti,
    au lieu d’être prezida de tous les Malgaches,
    il va manœuvrer pour faire semblant de bien s’occuper de son fief électoral par toutes sortes de tappe à l’œil, lesquelles ne servent qu’à amuser la galerie....
    le clivage entre les pour et les contre s’accentue,
    le prezida ne donne aucun crédit à ses opposants,
    il est le maître absolu,
    les vaincus prennent la poudre d’escampette pour fuir vite en Europe et vivre comme un nabab avec l’argent volé aux pauvres malgaches et placé dans un compte offshore ou paradis fiscal......

    qt aux restants et les autres collaborateurs,
    bah ..ils prennent place, obéissent à ses règles et deviennent de simple collaborateurs exécutants.

    pas en reste, dans ce pays le communautarisme bât son plein avec la multiplicité des ethnies,
    au lieu unie dans la variance, laquelle est une grande richesse dans la diversité, cela un facteur bloquant pour le développement collectif, tel est de ceci....et tel autre est de cela patati patata disait l’autre,
    le plus malin et de surcroît corrmpu-egoiste tire toujours la couverture vers soi et c’est devenu la loi de la jungle.

    bref, ceci n’est que mon point de vue ..mais j’ose affirmer qu’il n’est pas loin des réalités locales en tout cas.

  • 20 juillet à 17:52 | Shalom (#2831)

    L’histoire DJAMA et le CVO.
    Tout au début, tout le monde se posait la question : pourquoi le code barre utilisé pour le CVO est celui de la société DJAMA ?
    Voici la raison :
    - Les bailleurs ont voulu prêter à la société DJAMA sous un moratoire de 5 ans au temps de Rajao
    - Les cinq ans arrivent en cette fin de 2019 et la société DJAMA devrait avoir ledit prêt
    - DJ ayant vu cela, s’est engouffré dans la brèche pour bénéficier de cette manne en forçant la main à DJAMA à prendre le fameux CVO produit par BIONNEX.
    La formule étant de l’IMRA mais la production étant de BIONNEX. Cette formule de l’IMRA n’est pas du tout prévue pour cette maladie mais pour la lutte contre le palu.
    Et voilà où nous en sommes par la prestidigitation de ce charlatan de DJ à faire croire au monde "son" produit miracle et que les "mpisolelaka" de ce site défendent bec et ongles ("unguibus et rostro") sans vergogne.
    Un article sur cette situation va sortir officiellement et très bientôt dans les quotidiens malagasy.

  • 20 juillet à 17:57 | lysnorine (#9752)

    Re :
    . 20 juillet à 13:33 | leirbag (#11019)
    « Mais je n’ai pas compris la NAÏVETÉ du peuple qui a voté démocratiquement un président AUTEUR D’UN COUP D’ETAT. »

    . 20 juillet à 14:04 | Isandra (#7070) répond à leirbag ^
    « Moi, non plus, je n’ai pas compris pourquoi on a qualifié qu’il est parti à cause d’un coup d’Etat, un Président qui avait…eu le temps… de rédiger un texte pour créer le DIRECTOIRE MILITAIRE et puis de LEUR TRANSFÉRER LE PLEIN POUVOIR,.. »

    Misy lahatsoratra niseho tao amin’ny gazety boky Angilisy “THE ECONOMIST” tamin’ny 19 MARTSA 2009 mivaofy ny zava-nitranga izay mira fanonganam-panjakana ankitsirano izao na dia nomen’ny FITSARANA AVO MOMBA NY LALÀM-PANORENANA endrikendrika « ara-dalàna » aza (« coup d’état constitutionnel » nanamafy ny « coup d’état militaire), hoy izy.
    Tsahivina fa amin’ny ankapobeny dia mpiandany amin’ny ny orinasa sy fanjakana « mpanjakazaka » eran-tany ny “THE ECONOMIST”.
    https://www.economist.com/middle-east-and-africa/2009/03/19/an-odd-way-to-change-a-government

    Madagascar
    AN ODD WAY TO CHANGE A GOVERNMENT
    How a president came to be ousted by a mayor
    Mar 19th 2009 edition
    All done quite legally, they say.
    IF IT was a coup, it was quite a strange one.

    On March 17th, just a few hours after declaring he would fight to the death rather than ever resign as Madagascar’s president, MARC RAVALOMANANA ANNOUNCED HE WAS STEPPING DOWN, TRANSFERRING ALL POWER TO A HAND-PICKED MILITARY TRIUMVIRATE. But within hours THAT TRIO, ALL HITHERTO LOYAL TO THE PRESIDENT, WERE PERSUADED (AFTER THEIR ARREST) TO HAND OVER THAT POWER TO ANDRY RAJOELINA, the popular young mayor of Antananarivo, the capital, with whom Mr Ravalomanana had been locked in a power struggle for three months. Not a shot, it seems, was fired in anger. The new man’s people say everything, at a pinch, has taken place in a legal framework.

    That puts foreign governments and international bodies in a quandary. Earlier, the African Union (AU) said it would never recognise a government that had come to power in a MILITARY COUP ; though THE AU ACCEPTED ONE LAST YEAR IN MAURITANIA, African leaders remain wary of recognising violent seizures of power for fear it could be their turn next. The European Union, one of the biggest donors to this impoverished Indian Ocean island, had threatened to cut off aid to anyone who took power by force. Ban Ki-moon, the UN’s secretary-general, had urged Madagascar’s two rivals to sit down and sort things out.

    THE PROTAGONISTS WILL ARGUE OVER WHETHER THIS WAS A COUP. MADAGASCAR’S CONSTITUTIONAL COURT HAS BEEN QUICK TO “VALIDATE” THE TRANSFER OF POWER TO MR RAJOELINA, WHO NOW, ACCORDING TO THE COURT’S NINE JUDGES, HAS “ALL THE ATTRIBUTES OF THE REPUBLIC’S PRESIDENT OUTLINED IN THE CONSTITUTION”, albeit only for a maximum of 24 months , the period within which the former mayor has promised to hold elections. The next presidential poll was anyway due by the end of 2011. THE DAY BEFORE THE COURT’S RULING, MR RAJOELINA HAD DECLARED HIMSELF “PRESIDENT OF THE TRANSITIONAL HIGH AUTHORITY”, a title that seemed to fall short of “president of the republic”.

    (Hofaranana)

    • 20 juillet à 18:00 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re :
      . 20 juillet à 13:33 | leirbag (#11019)
      « Mais je n’ai pas compris la NAÏVETÉ du peuple qui a voté démocratiquement un président AUTEUR D’UN COUP D’ETAT. »
      ….
      “THE ECONOMIST”. Mar 19th 2009 edition
      “AN ODD WAY TO CHANGE A GOVERNMENT”

      (Tohiny sady farany)

      Though the week’s events, culminating in the president’s fall, seem to have been bloodless, Antananarivo has been in turmoil for the past few months. From the moment that Mr Rajoelina, a former disc-jockey turned big businessman, beat the president’s candidate in local elections in December 2007, Mr Ravalomanana, who had never lost an election since he had entered politics in 1999, was bent on undermining the capital’s new mayor. Since his disputed election in 2001, the increasingly autocratic president had swept aside all serious opposition, amending the constitution to let himself stand for a third term.

      But the more Mr Rajoelina came under attack, the more support he seemed to win. In December Mr Ravalomanana closed the mayor’s popular television channel and radio station. In January Mr Rajoelina held the first of what became WEEKLY PROTEST RALLIES IN THE CAPITAL’S MAIN SQUARE, DEFYING A BAN ON DEMONSTRATIONS and DEMANDING THE PRESIDENT’S RESIGNATION FOR “HIGH TREASON”. By the end of the month the protests, previously peaceful, had turned ugly. RIOTERS STARTED TO BURN AND LOOT, TARGETING ESPECIALLY ANYTHING LINKED TO THE PRESIDENT, who owns the island’s biggest food group. At least 100 demonstrators were killed.

      With everyone shocked, it looked as if the protests might fizzle out. But then, in early February, the president sacked Mr Rajoelina as mayor. A few days later thousands of his supporters marched on the presidential palace in the capital. The presidential guard opened fire, killing at least 28 people. Early this month SECURITY FORCES TRIED IN VAIN TO ARREST MR RAJOELINA.

      From then on, events unfolded with alarming and confusing speed. SOME UNITS OF THE ARMY MUTINIED. THE HEAD OF THE ARMED FORCES GAVE THE FEUDING LEADERS 72 HOURS TO END AN IMPASSE that was deterring foreign investors and ruining the island’s big tourist industry—or face military intervention. The next day, COLONEL ANDRÉ NDRIARIJAONA, a dissident soldier at odds with the army chief, DECLARED HIMSELF HEAD OF THE ARMED FORCES amid reports that THE REBELS HAD STARTED TO BRING TANKS INTO THE CAPITAL TO PREPARE FOR A FINAL ASSAULT.

      Mayor culpa
      Then, ON MARCH 14TH, MR RAJOELINA EMERGED FROM HIDING [avy any amin’ny trano fonenan’ny ambasadaoron’i Frantsa] TO DECLARE THAT THE PRESIDENT, THE GOVERNMENT AND THE LEADERS OF BOTH HOUSES OF PARLIAMENT HAD BEEN RELIEVED OF THEIR DUTIES ; BY WHOM OR BY WHAT AUTHORITY WAS UNCLEAR. Mr Ravalomanana countered with a proposal for a referendum, a cunning move since no one knows how much support Mr Rajoelina has outside the capital. Instead, the mayor issued a warrant for Mr Ravalomanana’s arrest.

      The noose was tightening around the president’s neck. SEVERAL OF HIS OLD ALLIES HAD DEFECTED TO MR RAJOELINA’S CAMP. THE CIVILIAN AND MILITARY POLICE HAD JOINED THE MUTINOUS SOLDIERS. Mr Ravalomanana still had his 500-strong presidential guard, but it was unclear whether the rest of the army was loyal. THE PRIME MINISTER’S OFFICE HAD ALREADY BEEN SEIZED BY MR RAJOELINA’S LOT. REBEL SOLDIERS STORMED THE PRESIDENTIAL PALACE IN THE CITY CENTRE. NO ONE WAS KILLED ; THE PRESIDENTIAL GUARD HAD FLED. WHEN THE REBELS MOVED IN TO TAKE THE PRESIDENT’S COUNTRY PALACE THE NEXT DAY, NO ONE RESISTED. THE PRESIDENT HAD GONE. THE COUP—FOR IT CERTAINLY LOOKED LIKE ONE—WAS OVER. A 34-year-old novice is in charge of a country of 20m more than twice the size of England.

      Foreign governments and organisations are scratching their heads. Most of them do not want to look as if they are condoning what has been, at the least, a most irregular takeover. South Africa and Zambia sounded unhappy. THE AU SEEMED HESITANT. And Western donors, while reluctant to approve of the coup, do not want to abandon Madagascar’s dirt-poor majority, who survive on less than $2 a day.

      This article appeared in the Middle East & Africa section of the print edition under the headline "An odd way to change a government"

  • 20 juillet à 18:41 | reviv (#9830)

    après le départ des colons, il y a maintenant 60 ans, les gourvernelents se succédant n’ont pas foutu de préserver les infrastructures laissées,
    au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en misérable dépendance car le pays est pauvre en tout genre.
    - n’arrive même pas à nourrir sa population sans assistance étrangère et en dépit des aides reçues,
    - n’arrive pas à scolariser tousses enfants, il préfère les garder ignorant- inoffensif,
    - les routes sont inexistantes, ils les ont troquées avec des 4&4
    - la seule voie ferrée est tombée en ruine,
    - aucune navigable pour un pays-ile entouré de mer....
    - l’eau et l’électricité restent chaotiques,

    pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays.
    l’ octroi des places est subordonné par copinage et népotisme sans plus.....
    pas surprenant finalement si le Malgache vit l’époque du moyen-âge....

    .

    • 20 juillet à 19:13 | olivier2 (#9829) répond à reviv

      Évidemment...

      Et ca va continuer..

    • 21 juillet à 17:01 | vatomena (#8391) répond à reviv

      triste constat.Echec lamentable.Le décolonisateur ne pouvait prévoir ce désastre. Qu’il ne soit pas rendu responsable de cette descente aux abimes .Ce sont les malgaches qui ont fait leur propre malheur.

  • 20 juillet à 19:19 | lanja (#4980)

    Toa tsy henoheno marina ilay essai Artesunate + vitamine C , tsy manambany ireto pr gasy ireto fa toa ohatry ny tsara ihany ilay essai miaraka amin ny dr vahiny an, tsy azo anaovana propagandy lotra

    • 20 juillet à 19:23 | Zora (#10982) répond à lanja

      Bonsoir à tous
      Est-ce que vous savez si les médecins français récemment arrivés à Mada sont déjà en fonction ?

  • 20 juillet à 19:47 | Isambilo (#4541)

    A quoi sert-il d’envoyer des ministres partout ? Pour distribuer la tisane qui n’a fait aucune preuve scientifique ?
    Pour ce qui est de l’indépendance (je me répète) : elle a été octroyée par la France pour éviter les accusations répétées à l’ONU (mais elle continue à payer une amende chaque année à cause de Mayotte). Mais comme elle n’est pas née de la dernière pluie, elle a préparé le coup depuis longtemps en choisissant les futurs dirigeants et les dotant de conseillers pour ne pas déraper au détriment de la France.
    La Grande Bretagne a fait un autre choix (sauf pour le Pakistant où elle a fait nommer un homme qui ne parlait pas le pakistanais) : elle les a laissés se débrouiller tout seul. Les commerçants britanniques s’occupant du reste.

  • 20 juillet à 21:00 | FINENGO (#7901)

    @

    Si j’ai bien compris le Vazaha Taratasy d’Ambatomanga, veut se faire peau neuve avec un nouveau Pseudo Dadanaivo (#11016).

    Tellement CON le Type qu’il se mélange les pinceaux et fini par s’adresser à lui même, tout en utilisant le Pseudo Dadanaivo (#11016) pour s’adresser à son acolyte Isandra et à lui même.
    Il faudrait être un cas Psychiatrique avéré pour en arriver là.

    Pauvre Type !!!

  • 20 juillet à 22:09 | Shalom (#2831)

    Pour ceux qui parlent tout le temps de la colonisation et de Madagasikara, il ne faut pas cacher la réalité et ce qui s’est réellement passé dans les années 50.

    Les français et les britanniques n’ont jamais été en bon termes même à la fin de la 2ème guerre.
    La politique menée par les britanniques étant de continuer à dominer le monde et en particulier par l’organisation des nations unies face aux américains et aux français (mais pas les russes tout au début).
    Pour arriver à cette fin, le pouvoir anglais a donné l’indépendance à ses "colonies" tout en garantissant leur appartenance aux "Commonwealth".
    Résultats : chacun de ces pays compte pour une voix au sein de l’ONU.
    Toutes les propositions des anglais sont ensuite presque toujours votées.

    Au vu de cette situation, de Gaulle a donc décidé de donner l’indépendance à "toutes ses colonies" et en créant les communautés (telle que l’OCAM) ficelées avec les fameux accords de coopération.
    Et le résultat escompté par de Gaulle fut atteint : ces ex-colonies vont appuyer toute proposition de la France aux seins des instances internationales.

    Bien sûr que les anciennes colonies ont demandé l’indépendance mais je suis désolé de le dire : on leur a donné une indépendance calculée et non une vraie indépendance.

    Et la suite pour ces pays "indépendants" ? Nous le savons tous : ce fut la lutte intestine permanente entre "les poupées des colons" (appuyées par la France) et les soi disant "vrais indépendantistes" (que les pays de gauche ont ensuite essayé de s’accaparer).

    Où voulez-vous qu’il y ait progrès dans telle situation ?
    Et la situation actuelle ? Ce sont les conséquences logiques de tout ce scénario.

    • 21 juillet à 00:11 | dolmi (#10981) répond à Shalom

      Ce fut juste à l’époque, un "copier coller".
      La différence réside, selon moi, dans le principe même de mentalité, de philosophie de ces nations, soeurs ennemies. Entre colonisés, les francophones sont toujours ces" bizarres, particuliers", formatés catholiques alors que les anglophones sont plutôt protestants ou anglicans.
      Les pays membres du Commonwealth sont vraiments autres que les pays de l’OCAM. J’ai ressenti, même juste en tant que touriste, les grandes différences entre d’une part, l’Australie, New Zeland, Kingdom of Tonga, îles anglophones, tous indépendants et d’autre part la Nouvelle Calédonie sous emprise française.
      Pour les francophones, c’est juste une autre forme de gouvernance,version gaulliste, certes moins voyante mais de plus en plus perverse, car les quelques nationalistes, tentent de se rebeller directement via les forums en attendant de trouver un pays étranger opposant à l’actuel occupant.Là, le choix devient de plus en plus difficile entre les yeux bridés, les buveurs de vodka, les "bekintana" ou pire MBS et MBZ.
      Shalom, quelle version du Sun Zun aviez vous lu ? Napoléon a payé le prix de la mauvaise traduction de l’original vers l’anglais puis vers le français Et sarkonin itou !.

  • 21 juillet à 00:00 | vazahagasy taratasy (#10911)

    Sans commentaire, oui on est fatigué d’expliquer !

    https://www.facebook.com/mpanarivo.rakotoharimanana/posts/10224402262231133

  • 21 juillet à 09:04 | lysnorine (#9752)

    Re Shalom 20 juillet à 22:09
    « Bien sûr que les anciennes colonies ont demandé l’indépendance »

    Quelques remarques d’ordre historique :
    1°- Madagascar n’a pas demandé « l’indépendance » mais le RECOUVREMENT DE SON STATUT D’ÉTAT INDÉPENDANT, ayant sa souveraineté, et reconnu comme tel par les grandes puissances, avant sa conquête par la France et sa colonisation subséquente en 1895-1896.

    2°- Aucune COLONIE française d’Afrique à qui l’on a octroyé vers la fin de la deuxième guerre mondiale le droit d’élire quelques représentants en récompense de leur fidélité à la France – que ce soit d’ailleurs celle de Pétain ou celle des « Français libres » de de Gaulle – et de leurs sacrifices pour libérer la « mère patrie » du joug de l’Allemagne nazi, n’a demandé son indépendance. Les députés représentants de ces colonies africaines ne se sont souciés que de l’accession de tous les indigènes aux droits et libertés du citoyen français et l’abolition de toute discrimination envers eux, et l’intégration de leur territoire dans une sorte de grande FÉDÉRATION franco-africaine. Il y a lieu de bien noter que ces députés ont affirmé que le cas de Madagascar qui revendiquait la RESTAURATION de son indépendance est TOTALEMENT DIFFÉRENT du leur, revendication qu’ils soutenaient fermement par ailleurs.

    3°- Ce que les députés des colonies africaines réclamaient au lendemain de la deuxième guerre mondiale et par la suite, c’est ce que les dirigeants de l’anticolonialisme à Madagascar et les Malagasy réclamaient le 19 mai 1929 – et ce pour la dernière fois –lors de la conférence avortée de Paul DUSSAC au cinéma Excelsior d’Antananarivo, (cinéma Ritz actuel) et de la manifestation populaire sous forme de DÉFILÉ qui a suivi, une PREMIÈRE dans l’histoire des colonies de la France. Désormais, puisque la France ne veut pas que tous les Malagasy soient des citoyens français de plein droit, qu’ils redeviennent donc des citoyens MALAGASY, c’est-à-dire, que Madagascar REDEVIENNE UN ÉTAT INDÉPENDANT.

    4°- Les colonies africaines de la France n’ont commencé à réclamer l’’indépendance que lors du referendum du 28 septembre 1958, sous l’impulsion des dirigeants de la Fédération du MALI d’alors – Modibo KEITA et Léopold Sedar SENGHOR, renforcée par le « NON » de la GUINÉE de SÉKOU TOURÉ et son accession à l’indépendance.

    5°- Il convient de noter qu’ HOUPHOUËT BOIGNY leader de la Côte d’Ivoire et des États du « Conseil de l’Entente », créé en 1959 et comprenant alors le DAHOMEY (actuel Bénin), la HAUTE-VOLTA (actuel Burkina Faso) et le NIGER était opposé aux « indépendances » des Africains. Il prônait farouchement une grande FÉDÉRATION FRANCO-AFRICAINE mais s’était fait vertement rabroué par de Gaulle dont il était alors un des « ministres d’État ». C’est une conception qui n’est plus d’actualité lui aurait souligné de Gaulle, qu’il fallait donc abandonner. Vexé, Houphouët-Boigny a réclamé alors la reconnaissance immédiate de leur indépendance AVANT – et en toute logique – de négocier des accords de coopération avec la puissance coloniale : accords entre des États SOUVERAINS de même statut et non entre un État souverain et un État « vassal » comme ça a été le cas avec Madagascar et les autres colonies françaises d’Afrique, devenues des États autonomes après le referendum du 28 septembre 1958.

    6°- Le général de Gaulle partisan de l’ALGÉRIE FRANÇAISE, et installé au pouvoir par l’armée française rebelle et les fascistes d’Algérie après le 13 mai 1958, faisant preuve de réalisme, a très vite changé de cap et compris qu’il fallait « octroyer » l’indépendance aux colonies françaises d’Afrique pour éviter de nouvelles guerres d’Algérie qui tôt ou tard ne manqueront pas d’éclater. °

    7°- « on leur a donné une indépendance calculée et non une vraie indépendance ».

    On se rappelle bien avant les années 1960 la formule d’Edgar Faure, des années 1950, à propos de l’indépendance du Maroc, « l’indépendance dans l’interdépendance » dont l’actualisation est tonitruée par l’élite dirigeante africaine et Malagasy par les expressions « globalisation » ou « mondialisation » qui ne recouvrent rien d’autre que « l’impérialisme » dénoncé par Lénine et le « social-impérialisme » reproché à l’ex-URSS vers sa fin.
    Ce que les élites des ex-colonies française d’Afrique et de Madagascar n’ont pas réussi à faire jusqu’à nos jours– à supposer qu’ils aient été capables de la formuler et de la poursuivre – c’est l’INDÉPENDANCE ÉCONOMIQUE de leur pays ET SA CONSOLIDATION. Les quelques dix ans du régime de Philibert Tsiranana s’y sont efforcés avec quelques succès notables vite anéantis par la révolution de Didier Ratsiraka.

  • 21 juillet à 09:45 | vatomena (#8391)

    Un siècle de colonisation ,un siècle à vivre aux crochets d’une métropole étrangère ,cela aura suffi à tuer tout esprit d’initiative.L’indigène avait pris l’habitude de se laisser bercer.Devenu indépendant ,livré à lui meme,il s’est senti perdu.Il n’a pas trouvé en lui meme la ressource pour faire face à un monde fait d’antagonisme ,de luttes commerciales.Il est le grand perdant......

  • 21 juillet à 10:00 | lysnorine (#9752)

    Re reviv 20 juillet à 18:41

    « après le départ des colons, il y a maintenant 60 ans, [1960 ] »

    Tsy nisy kôlônialista Frantsay – na orinasa na olon-tsotra - noroahina izany teto Madagasikara taorian’ny naha-tafaverina ny naha-Fanjakana mahaleo tena azy, nanana ny fiandrianany, tahaka ny talohan’ny nanjanahan’i Frantsa azy an-keriny tamin’ny 1895-1896. An-tsitra-po no nialan’izay nandao an’i Madagasikara. Fa ny KIRINGY nasain’ny Fanjakana frantsay nanjanaka an’i Madagasikara taorian’ny Ady Lehibe Faha-2 – tao Sakay-Babetville - no nasain’Ingahy Didier Ratsiraka nody tany aminy tamin’ny andron’ny Boky Mena sy ny Tolom-piavotana.

    Manarak’izany, ilaina ampatsiahivina ny kôlônialista Frantsay tsy maty voalavo an-kibo fa tsy nisy Vahoaka Malagasy ange niantso azy hanjanaka ny Tanindrazany sy HANANDEVO azy [tamin’ny lalan’ny INDIGÉNAT, ny ASA AN-TERIVOZONA, ny SMOTIG, ny HETRA ISAN-DAHY izay tsy mba nitambesatra tamin’ny Frantsay sy ny « Assimilés ». sns., sns. fa tamin’ny « indigènes » IRERY ihany nanomboka amin’ny faha-16 taonany (enina ambin’ny folo) ] NA NISY NILAN’NY FANJAKANA MALAGASY tamin’ny taon-jato faha-19 an’i FRANTSA hanjanaka azy tamin’ny lafin-javatra rehetra na tamin’ny FAMPIANARANA izany na tamin’ny ny FITSABOANA. ohatra, sns., sns.

    Zahao
    1) « LA DOULOUREUSE AVENTURE DE LA SAKAY », Témoignages, 29 juin 2004
    https://www.temoignages.re/culture/culture-et-identite/la-douloureuse-aventure-de-la-sakay,4136

    « La Sakay est le nom d’une rivière située à l’Ouest de Tananarive. C’est là, à 170 kilomètres de la capitale malgache et à 960 mètres d’altitude, que LE BUREAU D’ETUDES POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA PRODUCTION AGRICOLE DANS LES TERRITOIRES D’OUTRE-MER (BDPA) obtient, au début des années 1950, UNE CONCESSION DE 1.200 HECTARES DE TERRES RELATIVEMENT BONNES, EN VUE D’Y INSTALLER DES FAMILLES REUNIONNAISES. Le domaine du BDPA - qui s’étendra dix ans plus tard sur PRES DE 20.000 HECTARES - AMENAGE AUX FRAIS DE L’ÉTAT FRANÇAIS, devait permettre d’accueillir plusieurs dizaines d’agriculteurs recrutés essentiellement dans les Hauts de La Réunion. Pour le député réunionnais Raphaël Babet, la concrétisation d’un tel projet REGLERAIT PARTIELLEMENT LE PROBLEME DEMOGRAPHIQUE DE L’ILE. Coût de l’opération : au moins 2 millions de francs CFA (soit 40.000 francs ou près de 6.100 euros) pour l’installation de chaque famille. […]

    UN PREMIER CONTINGENT DE 16 FAMILLES Y DEBARQUE EN NOVEMBRE 1952.

    2) Isnard Hildebert. La Réunion : problèmes démographiques, économiques et sociaux. In : Revue de géographie alpine, tome 41, n°4, 1953. pp. 607-628 ;
    https://www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_1953_num_41_4_1115

    « L’émigration massive. »
    [...]
    « à l’émigration spontanée laissée à l’initiative des individus va succéder une ÉMIGRATION DIRIGÉE PAR L’ADMINISTRATION qui prend en mains la COLONISATION, officielle DES RÉGIONS MALGACHES susceptibles de RECEVOIR UN PEUPLEMENT CRÉOLE.
    […]
    « Les colons doivent trouver les maisons bâties, alimentées en eau, des terres défrichées, les semences prêtes, un programme de culture ;…

    « Un premier contingent de dix-sept familles a été installé en novembre 1952 dans les maisons construites sur les ruines du village indigène d’ANKADINONDRY…

    « D’AUTRES SUIVRONT EN AVRIL ET LE RESTE EN JUILLET 1953. Le projet en voie de réalisation se heurte à des oppositions sérieuses :… Et surtout à Madagascar, moins parmi LES EUROPÉENS AUPRÈS DE QUI LES CRÉOLES ONT CEPENDANT MAUVAISE PRESSE que parmi les indigènes dont l’éveil des sentiments nationalistes s’accommode mal d’une immigration étrangère : « Les Malgaches natifs de la terre d’ici n’obtiennent rien au titre de l’aide et de l’assistance, écrit la GAZETIN’NY MALAGASY du 6 août 1952. Ceci est incroyable car ils sont capables d’acquitter de lourdes charges fiscales au moment où des éléments extérieurs sont introduits dans le pays CONTRE LEUR GRÉ. » Et dans le même journal du 30 juillet, cet argument significatif : « PRESSÉES PAR LA MISÈRE, BEAUCOUP DE FEMMES MALGACHES NE MANQUENT PAS DE S’UNIR AVEC DES ÉLÉMENTS IMMIGRÉS. DE NOMBREUX ENFANTS MÉTIS NAÎTRONT TANDIS QUE LA RACE DISPARAÎTRA, PEU À PEU. »

    • 21 juillet à 11:14 | dolmi (#10981) répond à lysnorine

      Misaotra anao Lysnorine, manolotra etoana resaka maro, ilainy rehetra ho fantatra sy tsiahivina mba hitombonany ady hevitra entina hikarohana vaha olana ho any firenena.

  • 21 juillet à 10:37 | lysnorine (#9752)

    Re : reviv-20 juillet à 18:41
    « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
    « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays
    « l’ octroi des places est subordonné par copinage et népotisme sans plus..... »

    Ohatra ny tsy hitan’ilay mpanoratra ny hoe : Tsy iza tsy akory ange ireo mpitondra sy mpitantana ny raharaham-panjakana izay azo antsoina hoe « cinquième colonne » na ny « andry faha-dimin’i Frantsa sy ny longony » izay fampivondronany ny taranaky ny mpanompo nahafatra-po azy hatramin’ny niandohan’ny nanjanahany an’i Madagasikara. Koa tsy mahaga raha tsy nanjary ny fitantanana ny firenena araka ny filazany ihany :

    « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à CEUX DONT LEUR SOUCI EST TOUT SAUF L’AVENIR DU PAYS »

    Azo tarafina tsara izany toe-javatra ankehitriny izany amin’ny lahatsoratra iray niseho tao amin’ny gazety MARESAKA tamin’ny…28 (valo amby roapolo)taona lasa, laharana 11.362 tamin’ny Zoma 4 desambra 1992, pp. 2,3 sy 4. « ll faut cracher dans la soupe française » no lohatenin’ilay lahatsoratra izay VALIN’ NY FANONTANIAN’ izany “Vazaha C. D’ALLAUCH” izany, izay nanao hoe : “FAUT-IL CRACHER DANS LA SOUPE FRANÇAISE” ? , « L’humeur du Vazaha C. d’Allauch », MADAGASCAR-TRIBUNE n°1193 du 28 Novembre 1992, p.6.

    L’HUMEUR DU MALAGASY TIA TANINDRAZANA (Le Malagasy Patriote) :
    IL FAUT CRACHER DANS LA SOUPE FRANCAISE.
    par Rivo - Mahery

    C’est la réponse sans équivoque que tout Malagasy Tia Tanindrazana (MTT) apportera naturellement à la question posée par le Vazaha C. D’ALLAUCH dans "Madagascar Tribune" du 28 Novembre 1992 (n°1193, p.6).

    Ce Vazaha a certainement perdu une bonne occasion de se taire dans l’intérêt bien compris de son pays et de ses compatriotes à Madagascar, notamment en cette période [Novembre 1992] où la victoire des Malagasy Tia Tanindrazana se profile enfin à l’horizon avec l’accession du Professeur ZAFY Albert à la présidence de la nouvelle république de Madagascar, sauf fraudes massives dans les zones rurales, comme semblent y préparer déjà les commentateurs français qui étiquettent abusivement leurs électeurs terrorisés de "conservateurs" attachés au candidat Ratsiraka.

    Notre Vazaha en veut donc hargneusement à ce qu’il appelle les "NATIONALISTES EXACERBÉS" à cause certainement de la DÉFAITE HUMILIANTE ET ÉCRASANTE DES CANDIDATS FAVORIS DE LA FRANCE ET DES INTÉRÊTS FRANÇAIS À MADAGASCAR, AUX RÉCENTES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, et ce malgré :

    - hélicoptères et autres soutiens logistiques et financiers,
    - mise en avant de MULTIPLES CANDIDATURES DE FANTÔCHES FRANCOPHILES destinés à éparpiller les voix en défaveur du candidat unique des Herivelona Rasalama tout en posant des jalons pour l’avenir,
    - dénigrements méprisables du Professeur Zafy et des "Herivelona Rasalama" tendant à semer le doute sur leur sincérité et leur compétence,
    - coups de pouce et bienveillance active du PREMIER MINISTRE FRANCO-RATSIRAKA G.W. RAZANAMASY ENVERS LES "FÉDÉRALISTES" qui entretiennent ouvertement une RÉBELLION ARMÉE contre la majorité de la Nation Malagasy, pour leur faciliter les possibilités de truquer et les listes électorales et les résultats tardifs des votes ruraux,
    - pseudo-sondages diffusés par Radio France Internationale visant à démoraliser les patriotes,
    - agitation du SPECTRE DE TROUBLES ARMÉS si les candidats des Vazaha ne passent pas,
    - propagande de désinformation économique et financière de la cinquième colonne française dans l’Administration et la classe politico-commerciale malagasy INCITANT LES FONCTIONNAIRES DES BAILLEURS DE FONDS DU FMI ET DE LA BANQUE MONDIALE À SE COMPORTER EN NOUVEAUX COLONISATEURS DE MADAGASCAR.

    (Hotohizana)

    • 21 juillet à 10:50 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : reviv-20 juillet à 18:41
      « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
      « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays

      « “FAUT-IL CRACHER DANS LA SOUPE FRANÇAISE” ? , « L’humeur du Vazaha C. d’Allauch », MADAGASCAR-TRIBUNE n°1193 du 28 Novembre 1992
      « L’HUMEUR DU MALAGASY TIA TANINDRAZANA (Le Malagasy Patriote) : IL FAUT CRACHER DANS LA SOUPE FRANCAISE »

      (Tohiny 1)

      Entraîné par son dépit et aveuglé par sa haine des patriotes Malagasy qu’il qualifie de "PASSÉISTES" et taxe d’un "NATIONALISME À OUTRANCE" DÉPASSÉ, le Vazaha C. D’ ALLAUCH ne voit même plus ce qui se passe chez lui où il vaut mieux qu’il rentre le plus vite pour y dispenser ses leçons : en effet, ses critiques à l’égard des Malagasy qui lui offrent l’hospitalité sinon l’asile, s’applique plutôt au CHAUVINISME FRANÇAIS BIEN CONNU ET À LA XÉNOPHOBIE RACISTE QUI FLEURIT EN FRANCE depuis plusieurs années, comme presque partout en Europe d’ailleurs ! N’est-ce pas l’ancien Président Giscard d’Estaing, en accord spirituel avec le Front National de Lepen et la quasi-totalité de la classe politique française, qui avait récemment parlé de " L’INVASION " DES ÉTRANGERS en France ? N’est-ce pas cette même classe politique française qui se plaint du dépassement du seuil de tolérance quant à la présence des immigrés, notamment de couleur, dans les grandes villes et leurs banlieues, au point de refuser dans maints cas l’accès de leurs enfants aux écoles ou aux services sociaux ? Est-ce que ce ne serait pas plus tôt cette quasi-moitié des Français qui ont voté contre le traité de MAASTRICHT pour mieux sauvegarder leur spécificité française, qui devrait recevoir le qualificatif de "nationalistes passéistes" ? Les ministres et députés français ne sont-ils pas des "nationalistes exacerbés" lorsqu’ils veulent, à tout prix, seuls contre leurs partenaires européens et les Etats-Unis, défendre présentement les subventions anti-concurrentielles accordées à leurs paysans et courir le risque d’une guerre commerciale ? Et qu’aurait pensé le Vazaha C. D’ALLAUCH si les Malagasy patriotes qui ont défilé l’an dernier devant l’ambassade de France en raison du soutien de ce pays au massacre du 10 Août avaient attaqué par exemple les locaux d’Air France, COMME VIENNENT DE LE FAIRE LES PAYSANS FRANÇAIS CONTRE LA COMPAGNIE AMÉRICAINE TWA, À PARIS ? Sans conteste, les Malagasy sont plus civilisés et tolérants !

      Le Vazaha C. D’ ALLAUCH qui se propose de répondre "uniquement aux critiques permanentes... adressées à (son) pays" (n’est-ce pas du nationalisme exacerbé ?) REPROCHE AUX "NATIONALISTES (MALGACHES) EXACERBÉS" DE "DEMANDER TOUJOURS PLUS À LA FRANCE..POUR L’ENSEIGNEMENT, LE DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE, DE L’AGRICULTURE", D’AVOIR DÉMONTRÉ LEUR INAPTITUDE À MENER LEUR PAYS VERS LE BONHEUR, CONTRAIREMENT AUX 64 ANNÉES DE COLONISATION FRANÇAISE ET MALGRÉ 22 ANS DE COOPÉRATION PRIVILÉGIÉE AVEC L’EX-COLONISATEUR QUI RESTE FIER DE SON OEUVRE À MADAGASCAR, NOTAMMENT EN MATIÈRE D’INFRASTRUCTURE (!) ET DONC N’ A " AUCUNE RAISON DE (SE) SENTIR COMPLEXÉ PAR (SON) PASSÉ", comme en témoigneraient d’ailleurs les "propos de vieux malgaches" nostalgiques de l’"ancienne époque" coloniale ! Il précise, en outre, que " Madagascar coûte à la France, bien plus que ce pays pourra lui offrir " et " qu’aujourd’hui en tant que principal bailleur de fonds " la France doit désormais exiger des garanties pour empêcher les "politiciens corrompus de s’enrichir sur le dos des pays donateurs et au détriment des (Malagasy)". De fait donc, la France est totalement désintéressée à Madagascar et LES EX-COLONS FRANÇAIS QUI CONTINUENT DE S’INCRUSTER À MADAGASCAR LE FONT PAR AMOUR DE MADAGASCAR, CE PAYS QU’ILS AIMENT "VRAIMENT COMME LE LEUR", et parce qu’ils veulent "perpétuer l’effort commencé il y a des décennies" !

      Quiconque connaît un tant peu soit-il l’histoire et la mentalité du colonialisme et du néo-colonialisme français en Afrique et à Madagascar ne s’émouvra guère de ces propos paternalistes et teintés de racisme qui ont toujours caractérisé LE FRANÇAIS CHAUVINISTE DANS SES RAPPORTS AVEC LES PEUPLES DITS DE "COULEUR". Ils sont particulièrement bénéfiques pour les Malagasy de cette fin du XXe siècle car ils rafraîchissent la mémoire des anciens et instruisent, au seuil du XXIe siècle, les plus jeunes que les porte-plumes et porte-paroles patentés de la domination française à Madagascar s’évertuent depuis quelques décennies à RENDRE ANALPHABÈTES SUR LE PLAN DE LA CONNAISSANCE DE LEUR HISTOIRE CONTEMPORAINE, et plus précisément de l’histoire de la France à Madagascar.

      (Hotohizana)

    • 21 juillet à 11:04 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : reviv-20 juillet à 18:41
      « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
      « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays »

      (Tohiny 3)

      Pour les MTT, l’aide de la France en matière D’ENSEIGNEMENT a été, et reste, d’un intérêt national très limité. Après 96 ans de domination française à Madagascar, une PÉNURIE QUASI-TOTALE DE COMPÉTENCES dans tous les domaines et à tous les niveaux demeure la règle générale, ce qui fait le bonheur des "experts" et "coopérants" de toute catégorie et de tout bord. Il y a lieu de citer un exemple très parlant , à savoir celui des BANQUES. On peut penser que le Président Ratsiraka, en nationalisant les banques en 1975, croyait sincèrement que les cadres malagasy formés, de façon accélérée, par la Caisse Centrale de Coopération française au CEFEB (Centre de formation financière et bancaire) étaient à même d’assumer le métier de banquier. Ce fût une lourde erreur d’appréciation qui conduisit, toute honte bue, à FAIRE REVENIR 10 ANS PLUS TARD LES BANQUES FRANÇAISES À MADAGASCAR. Il est bien connu que, lorsqu’en 1973, le gouvernement du général Ramanantsoa souhaitait la malgachisation des cadres bancaires, les banques françaises de l’époque se trouvaient à court de personnel susceptible d’être formé pour prendre la relève des cadres français ; dans tous les cas, elles ne voulaient pas du tout jouer ce jeu. IL LEUR ÉTAIT PLUS RENTABLE DE FAVORISER LA MISE EN PLACE D’ HOMMES DE PAILLE QUI BRILLENT PLUS PAR LEUR INFÉODATION AUX INTÉRÊTS FRANÇAIS QUE PAR LEUR COMPÉTENCE OU LEUR DÉVOUEMENT À LA PATRIE MALAGASY. Ainsi, l’incompétence ou la susceptibilité de la "nouvelle race d’entrepreneurs qui s’est substituée aux anciens français" ou celles de " l’élite intellectuelle et financière" dénoncées par le Vazaha C. D’ALLAUCH relèvent plus de la politique délibérée néo-coloniale visant à mettre "THE WRONG MAN IN THE RIGHT PLACE" que de l’incapacité intellectuelle des Malagasy. Signalons que le "sang neuf" des Malagasy " faisant leurs études en France" -que notre Vazaha souhaite utiliser au plus vite à Madagascar- se situe dans leur majorité dans cette LIGNÉE DIRECTE DES CIREURS DE BOTTE DE LA FRANCE, et que, seniors ou juniors, ils demeurent inutiles et stériles pour les MTT. Cet exemple des banques et des finances peut être étendu aux autres secteurs de la vie économique, sociale ou culturelle malagasy. Il s’en suit que la propagande "passéiste" de la cinquième colonne francophile qui vise à FRANCISER L’ENSEIGNEMENT ET L’ÉDUCATION DES MALAGASY pour faciliter la domination française à Madagascar sera combattue sans merci par les MTT. Pour les besoins de comparaison, les Malagasy doivent savoir que parmi les pays membres de l’O.C.D.E. (Office de Coopération pour le Développement economique), c’est à dire du groupe des 24 pays les plus riches du monde, l’Islande, la Norvège, la Finlande, le Danemark, ou la Suède par exemple, sont bien moins peuplés et moins dotés en ressources naturelles que Madagascar tout en étant CAPABLES DE FOURNIR UN ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, SECONDAIRE ET SUPÉRIEUR DANS LEURS LANGUES NATIONALES ! La langue malagasy modernisée est parfaitement en mesure de délivrer des enseignements comparables pour les Malagasy. Est-il besoin de rappeler que L’ENSEIGNEMENT DE LA MÉDECINE AVANT L’ARRIVÉE DES FRANÇAIS À MADAGASCAR voici près d’un siècle, S’EFFECTUAIT ENTIÈREMENT EN LANGUE MALAGASY et que l’hôpital de SOAVINANDRIANA (devenu Girard et Robic, puis hôpital militaire) date de l’époque du royaume de Madagascar, et que Galliéni et l’expédition coloniale française aient préféré s’y faire soigner ? Ajoutons que, la SUISSE, membre de l’OCDE, qui a moins de ressources que la seule province d’Antananarivo et encore moins peuplée que Madagascar est PLURI-LINGUE : allemand, anglais, français, italien, et pourtant se trouve en tête du peloton des pays qui assistent Madagascar. Enfin, plus près de nous géographiquement, l’île Maurice est tri-lingue : l’enseignement se fait en créole, en anglais et en français, et sa réussite est incomparable par rapport aux ex-colonies françaises de la région. En rappelant ces quelques exemples, les MTT veulent tout simplement signifier au Vazaha C. D’ALLAUCH que, selon eux, Madagascar n’a nullement besoin de l’argent que la France y dépense pour l’université, les centres comme Albert Camus et l ’Alliance Française ou pour la fourniture d’ouvrages d’enseignement en langue française, et qu’elle ferait mieux de diminuer l’importance du poste de conseiller culturel à son ambassade à Antananarivo, par exemple. Les MTT tiennent bien à mettre les points sur les i sur ce plan : en dépit des efforts pathétiques de la France pour promouvoir la francophonie dans le monde du XXIe siècle, ce n’est certainement ni "injures" ni "obscénités" que de reconnaître que la connaissance de la langue française est d’un intérêt très limité pour l’acquisition de connaissances technologiques et scientifiques, notamment pour des insulaires comme les Malagasy. La conclusion très pragmatique pour les MTT est que le français et l’anglais -langue internationale par excellence- doivent être placés au moins sur un plan de strict égalité à Madagascar, comme outils de travail et d’acquisition de connaissances technologiques et scientifiques- à l’instar de l’île Maurice et des pays de l’O.C.D.E. que nous avons cités précédemment. Ce qui veut dire donc, en termes clairs et nets, que les MTT n’ont nullement besoin que la France gaspille l’argent de ses contribuables pour promouvoir l’enseignement de type français à Madagascar ou la francisation des Malagasy.
      (Hotohizana)

    • 21 juillet à 11:09 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : reviv-20 juillet à 18:41
      « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
      « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays

      « “FAUT-IL CRACHER DANS LA SOUPE FRANÇAISE” ? , « L’humeur du Vazaha C. d’Allauch », MADAGASCAR-TRIBUNE n°1193 du 28 Novembre 1992
      « L’HUMEUR DU MALAGASY TIA TANINDRAZANA (Le Malagasy Patriote) : IL FAUT CRACHER DANS LA SOUPE FRANCAISE »

      (Tohiny 4)

      Le Vazaha C. D’ ALLAUCH affirme également que les "nationalistes exacerbés demandent plus à la France pour le développement de l’industrie". Une fois de plus son paternalisme "passéiste" l’induit en erreur. Les MTT lui feront tout simplement observer que LES RÉSULTATS DE 96 ANS DE DOMINATION FRANÇAISE SONT MINABLES ET NÉGATIFS EN LA MATIÈRE : IL N’ Y AUCUNE INDUSTRIE À MADAGASCAR ! CE NE SONT PAS LES INDUSTRIES DE BOISSONS DE LA STAR OU AUTRES, LES PSEUDO-INDUSTRIES SUCRIÈRES OU TEXTILES, LES FABRICATIONS DE CIGARETTES DE CES "MESSIEURS AFRIQUE" COMME BOLLORE, LA DICTATURE DE BOUYGUES VIA COLAS DANS LES TRAVAUX PUBLICS, LA DOMINATION QUASI-COLONIALE DE L’EDF EN MATIÈRE ÉNERGÉTIQUE, OU CELLE DE FRANCE TÉLÉCOM ET DE CIT ALCATEL DANS LES TÉLÉCOMMUNICATIONS QUI PRÉSENTERAIENT UN INTÉRÊT QUELCONQUE POUR LES MALAGASY. C’est le peuple Malagasy qui les a engraissés jusqu’à ce jour. Ce qui veut dire que les MTT exigent que ces pseudo-industriels déguerpissent le plus rapidement possible de notre Tanindrazana, à moins d’accepter de jouer le jeu d’une concurrence internationale saine et loyale. Leur départ de Madagascar devra répondre aux vœux du Vazaha C. D’ALLAUCH par la réduction des dépenses de la France à Madagascar, dont les MTT n’ont nullement besoin. Bien plus, les MTT tiennent à préciser d’ores et déjà que la présence des compagnies comme TOTAL ou ELF est hautement indésirable à Madagascar tant pour le développement que l’exploitation ou la commercialisation du gaz ou d’autres hydrocarbures à Madagascar, ainsi que la future production d’engrais. Dans tous les cas, les MTT s’opposeront de toutes leurs forces à ce que Madagascar devienne comme le Gabon ou le Congo sous la domination de ces compagnies. Tel est le sens du "Fitiavan-Tanindrazana" si le Vazaha C. D’Allauch ne l’a pas encore bien compris. Enfin, les MTT affirmeront, sans ambages que les IDRISS DEBY ou KOLIMBA malagasy ne passeront pas ici. Espérons que, cette fois-ci, il l’aura bien assimilé.

      Troisième volet de l’affirmation inconsidérée et "passéiste" du Vazaha C. D’ALLAUCH, l’agriculture : les MTT souscrivent entièrement à l’affirmation du professeur ZAFY Albert, empruntée au Premier Ministre du roi français Henri IV, que l’agriculture et l’élevage sont les mamelles du développement économique de Madagascar. Or cette politique entre en conflit direct avec les intérêts des paysans français et européens, comme le prouvent indubitablement les politiques de la France coloniale et néo-coloniale à Madagascar . LA FRANCE ET SES PARTENAIRES EUROPÉENS S’OPPOSERONT DE TOUTES LEURS FORCES À L’AUTO-SUFFISANCE ALIMENTAIRE DES MALAGASY ET AU DÉVELOPPEMENT DE LEURS INDUSTRIES LAITIÈRES, CAR CELA ENTRERA EN CONFLIT DIRECT AVEC LES INTÉRÊTS DE LEURS ÉLECTEURS PAYSANS, COMME NOUS L’AVONS DÉJÀ ÉVOQUÉ PRÉCÉDEMMENT. Si ces pays défendent légitimement leurs intérêts, ils doivent comprendre aussi que les MTT, non moins légitimement aussi, défendent ceux de leurs compatriotes. Or les intérêts des uns et des autres sont pratiquement inconciliables, comme l’atteste L’OBSTINATION PRÉSENTE DE LA FRANCE À ACCEPTER DE RENONCER AUX SUBVENTIONS EXAGÉRÉES DE SES EXPORTATIONS AGRICOLES ! Il serait donc STUPIDE, NAÏF ET INCONSÉQUENT POUR TOUT GOUVERNEMENT MALAGASY DE CROIRE À UNE QUELCONQUE ASSISTANCE SINCÈRE DE LA FRANCE POUR AIDER MADAGASCAR À ÊTRE INDÉPENDANT SUR LE PLAN AGRICOLE ET ENCORE MOINS À DÉVELOPPER DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES, susceptibles de la concurrencer dans la région de l’Océan Indien.

      Pour ce qui concerne la balance des profits et décaissements de la France et des intérêts privés français à Madagascar, le Vazaha C. D’ ALLAUCH doit toujours penser que les Malagasy sont des imbéciles ignares. La réponse des MTT est simple. POURQUOI LES FRANÇAIS NE RESTENT-ILS PAS CHEZ EUX ET S’ABSTIENNENT DE VENIR À MADAGASCAR S’ILS N’Y TROUVENT AUCUN INTÉRÊT ? Dans tous les cas, les MTT attendent du Vazaha des chiffres rapprochant, par exemple, le montant de l’assistance réelle de la France à Madagascar du déficit de la balance des opérations courantes malagasy depuis l’indépendance jusqu’à nos jours. Mais d’ores et déjà, nous affirmons sans ambages qu’il n’aura rien à dire en la matière, et reconfirmons que le plus vite les Français disparaissent de Madagascar, les chances de promotion du Malagasy s’amélioreront d’autant.
      (Hofaranana)

    • 21 juillet à 11:18 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : reviv-20 juillet à 18:41
      « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
      « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays
      « “FAUT-IL CRACHER DANS LA SOUPE FRANÇAISE” ? , « L’humeur du Vazaha C. d’Allauch », MADAGASCAR-TRIBUNE n°1193 du 28 Novembre 1992
      « L’HUMEUR DU MALAGASY TIA TANINDRAZANA (Le Malagasy Patriote) : IL FAUT CRACHER DANS LA SOUPE FRANCAISE »

      (Tohiny 5 sady farany)

      Un dernier point que les MTT relèveront dans les propos du Vazaha C. D’ALLAUCH se rapporte à ce qu’il appelle "l’histoire commune" de la France et de Madagascar dont la "page est définitivement tournée". Soit que ce Vazaha prend ses désirs pour des réalités, soit qu’il témoigne d’un mépris incommensurable pour les Malagasy. Qu’il soit très clair dans l’esprit des uns et des autres que TANT QUE LA FRANCE N’AURA PAS RECONNU LES CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ QU’ELLE A COMMISE À MADAGASCAR, NOTAMMENT AU COURS DE LA PSEUDO INSURRECTION OU RÉBELLION DU 29 MARS 1947, IL NE SAURAIT Y AVOIR NI DE PAGE DÉFINITIVEMENT TOURNÉE, NI DE RAPPORTS FRANCS ET AMICAUX ENTRE LES PEUPLES DE CES DEUX PAYS. Pardonner les crimes colonialistes ne veut pas dire les oublier ni renoncer à leur réparation. Est-il besoin de rappeler aux Français que le nombre de leurs compatriotes massacrés par les Allemands à Ouradour, qu’ils vénèrent à juste titre, ne représentent même pas 1 pour cent des Malagasy assassinés lâchement en 1947 ? Les ex- Soviétiques ont au moins eu le courage de reconnaître l’assassinat des 3000 officiers et militaires polonais à Katyn, les Américains , le massacre des vietnamiens de My Lai, mais jamais les Français n’ont eu le courage de demander pardon pour leur assassinat des Malagasy en 1947. Reprocherait-on alors au peuple malagasy d’exiger des comptes maintenant, alors que les Français n’hésitent pas à poursuivre encore, à notre époque, les collaborateurs des Nazis comme TOUVIER ou PAPON, ou le chef de la Gestapo Klaus BARBIE ? Bien plus, au cours du régime du Président Ratsiraka, les promoteurs Malagasy de la-dite rébellion ou insurrection du 29 Mars 1947 ont enfin osé montrer leur visage et revendiquent hautement leur responsabilité, dédouanant ainsi le MDRM et le peuple malagasy qui l’avait soutenu. La France qui a la prétention d’être le pays de la Déclaration des droits de l’homme et des citoyens devrait maintenant avoir le courage de reconnaître ses torts envers le peuple malagasy MDRM et de le dédommager en conséquence.[NB Efa nanomboka tokoa ny prezidà Jacques CHIRAC tamin’ny Jolay 2005 ary MENDRI-PIDERANA, saingy avy hatrany dia notsentsenan’Ingahy Ravalomanana, prezidàn’i Madagasikara tamin’izany]

      Le Vazaha C. D’ALLAUCH prétend sans vergogne que le colonialisme français a créé des infrastructures à Madagascar. IL OMET SIMPLEMENT DE DIRE QUE C’EST LE TRAVAIL, LA SUEUR ET LES IMPÔTS PRÉLEVÉS SUR LES MALAGASY QUI SONT L’ORIGINE DE CES INFRASTRUCTURES. A-t-il oublié que la colonie de Madagascar a toujours bénéficié d’une situation financière très saine, source de ses emprunts sur le marché des capitaux français pour financer ces dits-travaux d’infrastructure ? En la matière, LE PEUPLE MALAGASY NE DOIT RIEN À LA FRANCE et demeure sans complexe.

      Enfin, hypocritement , le Vazaha C. D’ALLAUCH veut imputer au peuple malagasy la CORRUPTION éhontée des SERVITEURS DU (NÉO-) COLONIALISME FRANÇAIS depuis l’indépendance, héritiers et orphelins du PADESM (Parti des Déshérités Malgaches), dont la plupart d’ailleurs portent des noms bien ...vazaha, et qui dominent jusqu’à ce jour la scène politique et économique malagasy ? Pourquoi, le Vazaha C. D’Allauch ne ramènerait-il pas dans ses valises, dans son pays, ces "franco-malagasy" et leurs progénitures métissées ?

      Que notre Vazaha C. D’ ALLAUCH se rassure : les MTT crachent et cracheront toujours, sans hésitation, dans la soupe française à moins d’un revirement radical de la politique du gouvernement de la France.

      Rivo-Mahery.

      Cet article a été publié dans le Journal "MARESAKA" n° 11.362 du vendredi 4 décembre 1992, pp. 2,3 et 4.

  • 21 juillet à 10:56 | lysnorine (#9752)

    Re : reviv-20 juillet à 18:41
    « au lieu de jouir son indépendance dans la liberté et la prospérité, l’indépendance s’est transformée en MISÉRABLE DÉPENDANCE car le pays est pauvre en tout genre…
    « pas étonnant si la gestion et commande des affaires de l’Etat sont confiés à ceux dont leur souci est tout sauf l’avenir du pays

    « “FAUT-IL CRACHER DANS LA SOUPE FRANÇAISE” ? , « L’humeur du Vazaha C. d’Allauch », MADAGASCAR-TRIBUNE n°1193 du 28 Novembre 1992
    « L’HUMEUR DU MALAGASY TIA TANINDRAZANA (Le Malagasy Patriote) : IL FAUT CRACHER DANS LA SOUPE FRANCAISE »
    (Tohiny 2)

    Une observation préliminaire d’ordre sémantique est éclairante pour apprécier les propos du Vazaha C. D’ALLAUCH : l’usage des termes "nationalistes" et "nationalisme". C’est le vocabulaire typique du colonialisme français POUR DÉSIGNER PÉJORATIVEMENT les "PATRIOTES" QUI SE SONT OPPOSÉS À L’ESCLAVAGE DE TYPE COLONIAL imposé par la France dans ses possessions comme Madagascar et connu sous le nom "D’INDIGÉNAT" : l’essence de cet esclavage est L’ APARTHEID de type sud-africain et LE DÉNI TOTAL DE CE QU’ON APPELLE DE NOS JOURS " DROITS DE L’HOMME ET LIBERTÉS FONDAMENTALES" AUX MALAGASY DÉNOMMÉS AVEC DÉRISION "INDIGÈNES" par la France qui se pavanait sinistrement, par ailleurs, du label de pays de la "Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen" de 1789 ! Le Malagasy ignore ce vocabulaire et ne connaît que les "TIA TANINDRAZANA" (Patriotes) et le "FITIAVAN-TANINDRAZANA" (Patriotisme) qui sont des VALEURS PERMANENTES ET COMMUNES À TOUS LES PEUPLES DE CE MONDE, y compris celui auquel appartient le Vazaha C. D’ALLAUCH, comme nous l’avons vu abondamment un peu plus haut. Alors au nom de quoi veut-on priver le Malagasy du droit d’être "patriote" ou de faire preuve de "patriotisme" ? Si LES COLONS FRANÇAIS QUI SE SONT INSTALLÉS DE FORCE À MADAGASCAR CONTRE LA VOLONTÉ DES MALAGASY POUR Y FAIRE LEUR BEURRE, prétendent impudiquement aimer ce pays, a fortiori les Malagasy "propriétaires" naturels de ce pays, "terres de leurs ancêtres", doivent l’aimer encore un peu plus et chercher à lui être utiles. Il est utile de rappeler ici au Vazaha C. D’ALLAUCH, ainsi d’ailleurs qu’aux "vahiny" qui se comportent comme des conquérants dans notre pays que Madagascar, comme la France ou d’autres pays européens, n’est pas une terre d’immigration et que les étrangers qui vivent chez nous ne sauraient être que des résidents temporaires. D’ailleurs, PLUS QU’EN FRANCE, LE SEUIL DE TOLÉRANCE DE LA PRÉSENCE DES ÉTRANGERS EST LARGEMENT DÉPASSÉ À MADAGASCAR, AU POINT QUE LE MALAGASY NE PARAÎT PLUS ÊTRE CHEZ LUI DANS CERTAINS CAS !!
    Le Vazaha C. D’ ALLAUCH affirme péremptoirement que les "nationalistes exacerbés" demandent toujours plus à la France. Il doit faire une CONFUSION CYNIQUE ENTRE LES CIREURS DE BOTTES DE LA FRANCE ET LES MALAGASY TIA TANINDRAZANA (MTT) qui cherchent sincèrement, avant tout, à promouvoir leurs compatriotes en défendant les intérêts économiques, commerciaux, financiers et culturels de leur "Tanindrazana". Pour les MTT, MOINS LA FRANCE SERA PRÉSENTE À MADAGASCAR, PLUS LES CHANCES D’UNE PROMOTION ÉCONOMIQUE ET SOCIO-CULTURELLE DU MALAGASY SE MULTIPLIERONT. Il ne s’agit pas ici d’une hostilité systématique ou primaire contre la France mais d’un CONSTAT HISTORIQUE et d’une RÉALITÉ CONTEMPORAINE.
    (Hotohizana)

    • 21 juillet à 11:41 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Un souhait : Que la France rapatrie chez elle les 20 mille citoyens français et bi nationaux et nous rende les 100 000 et plus de citoyens malgaches qui se sont installés chez elle.Tout malgache patriote doit rester chez lui et oeuvrer au développement de son pays.

    • 21 juillet à 11:47 | vatomena (#8391) répond à lysnorine

      Mais, les patriotes avant de s’exclamer contre l’esclavage colonial aurait du, bien avant, se révolter contre l’esclavage séculaire qui faisait des Andriana une caste heureuse et riche et oisive !!

    • 21 juillet à 12:24 | dolmi (#10981) répond à lysnorine

      MTT doit absolument faire le nécessaire pour la transmission pédagogique de ces tristes vérités qui perdurent hélas surtout avec les malgaches ne maitrisant point l’histoire de leur pays.
      J’ai noté ce jour, un article en malgache, disant "manary ny kely an-tanana" et se rapportant aux réponses de Lysnorine pour reviv-20 juillet.
      Un peuple doit connaître son histoire et maîtriser son passé pour pouvoir se relever dans le présent et, anticiper en bien préparant son avenir. Connaître son pays c’est pouvoir l’aimer et seulement ainsi le défendre contre tous attaquants, étrangers et nationaux vendus. Ceci est juste une reprise de ce que j’ai déjà écrit ici.
      Plus MTT s’adresse au grand nombre et mieux ce sera pour le pays : ailleurs, certains pays ont ré écrit leurs histoires d’où des parutions d’articles, des nombreux festivals typiquement locaux, nécessaires pour les jeunes
      Internet est un outil à la portée de ceux qui l’ont pour apprendre et ré écrire notre histoire. Certains historiens français osaient encore, quelques années de cela, prétendre qu’eux seuls peuvent être directeurs de thèse pour les futurs doctorants ! Voilà l’arrogance des néo colonialistes tant soutenus par ceux qui n’osent pas quitter le formatage à la française !
      Les autres pays qui sont bi ou trilingues ont eu la chance de s’ouvrir à d’autres possibilités de raisonner, et de vivre autrement, certes obligés de suivre les prétendus pays riches, mais au moins ne pas se laisser toujours infantiliser !

    • 21 juillet à 12:49 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à lysnorine

      21 juillet à 09:04 | lysnorine (#9752)

      En tout cas, merci pour cette description détaillée de notre histoire que peu de jeunes connaissent. Moi-même, je ne l’ai connue que par la transmission grands-parents/parents et parents/enfants.

      Ce que vous reportez ici corrobore exactement ce qui nous a été raconté. Étant donné que c’étaient des témoignages d’histoires vécues, le doute n’est pas permis.

      A nous maintenant d’en tirer les conclusions, sachant qu’on ne peut plus revenir sur ce qui a été fait. Les malagasy du fait de la colonisation se sont mélangés à d’autres peuples dont principalement les français. Ces français pour la plupart n’ont aucune idée de ce que leur gouvernement a fait à Madagascar et en Afrique. De même, les gouvernants français de notre époque se disent hostiles à cette politique néo-colonialiste, les sympathisants de cette pratique politique sont logés dans "le cabinet noir", une porte cachée que la classe politicienne française évite de mentionner. Il reste donc une ambiguïté sur les affaires françafricaines.

      J’avais toujours dit que le salut de Madagascar, ainsi que les autres pays du tiers monde c’est d’avoir des transactions normales, d’égal à égal avec les autres pays occidentaux ou autres d’ailleurs. C’est-à-dire, définir nous-mêmes nos taxes sur le commerce et autres. Je n’ai pas fait d’études économiques donc je laisse le soin à ceux-là de voir les détails. Mais je pense que tout le monde peut comprendre en gros cette vision qu’on peut appeler le commerce équitable, le vrai mais pas celui qu’on pratique aujourd’hui comme de la mendicité sur quelques produits locaux.

  • 21 juillet à 11:35 | vatomena (#8391)

    Et lystorine nous confie : : "Le pays est pauvre en tout genre ’’ —ce que je crois—mais alors comment dame Isandra peut dire que le colon avait pillé toutes les richesses là où il n’y avait aucune richesse

    • 21 juillet à 12:08 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Lysnorine ,expliquez moi ! ,les infrastructures que le Colonial nous a laissées ont été payées par la sueur et les impots des 3 ou 5 millions de malgaches à l’époque .Mais aujourd’hui où nous sommes 26 millions à pouvoir suer ,payer des impots,comment se fait il que nous sommes incapables d’entretenir ce que nos colonisés de grand pères avaient réalisé pour le bien de notre pays .Avez vous une explication à cette démission ,à ces incapacités ?

  • 21 juillet à 14:48 | reviv (#9830)

    et voilà lysnorine.,
    vous avez expressément choisi ce passage de mes écrits car c’est le seul qui vous a marqué je suppose et hop vous vous êtes lancé à faire un long très long bavardage dont j’avoue que je vous ai fait une impasse de le lire.

    curieusement certains passages comme l’exile choisi des politiciens véreux partis avec bcp de butins et de deniers publics vers les pays étrangers et la non scolarisation des enfants des contrées lointaines etc....tout ça ne vous intéresse guère donc pas de commentaires,

    soit l’acquiessez, auquel vos silences pour ce sujet semblent suspects.

    soit vous l’esquivez pour des raisons de manque de courage et de sincérité de votre part.

    et enfin, vous connaissant virtuellement sur ce site, vous faites toujours de la pirouette à chaque fois qu’on touche à vos sensibilités de nationalistes à 2 balles ou si ce n’est à votre pseudo patriotique.

    qt à votre histoire, lysnorine reste égal à lui-même, il remplit des torchons sans tête ni queue et il s’en régal.
    avec un personnage type comme lui, le pays peut assurément rester longtemps dans l’abîme.
    car lui dénonce la colonisation,
    mais lui approuve et prône l’exclavage interne,
    pourvu qu’il aveugle avec ses torchons de pages infinies pour intimider ses compatriotes analphabètes et illettrés.....

    • 21 juillet à 17:26 | vatomena (#8391) répond à reviv

      Le petit écolier malgache de nos jours sait il que son grand père était soigné gratuitement par l’office de l’AMI, sait il que le meme grand père obtenait son certificat de naissance aussitot sans avoir à graisser la patte à un intermédiaire.

      En 2019 ,110 mille étrangers de plus ont acquis la nationalité française—7000 refus !
      Que signifie cet avalanche d’étrangers en France et venant d’Afrique ?

  • 22 juillet à 11:45 | lysnorine (#9752)

    Re : dolmi, 21 juillet à 11:14, répond à lysnorine ^
    « Misaotra anao Lysnorine, manolotra etoana resaka maro, ilainy rehetra ho fantatra sy tsiahivina mba hitombonany ady hevitra entina hikarohana vaha olana ho any firenena. »

    . dolmi 21 juillet à 12:24 répond à lysnorine ^
    « Un peuple doit connaître son histoire et maîtriser son passé pour pouvoir se relever dans le présent et, anticiper en bien préparant son avenir. Connaître son pays c’est pouvoir... le défendre contre tous attaquants, étrangers et nationaux vendus. »

    . vazahagasy taratasy 21 juillet à 12:49 répond à lysnorine ^
    « En tout cas, merci pour cette description détaillée de NOTRE HISTOIRE QUE PEU DE JEUNES CONNAISSENT. Moi-même, je ne l’ai connue que par la transmission grands-parents/parents et parents/enfants. Ce que vous reportez ici corrobore exactement ce qui nous a été raconté… »

    Ireo voalazanareo ireo indrindra no isan’ny mahatonga anay manolotra lahatsoratra momba ny tantara, izay matetika voatery lavalava ihany mba hisorohana ny tsy hanoratsoratana foana. Indro misy lahatsoratra tamin’ny...1931 momba ny TSY FITSABOANA NY TOMPON-TANY – ny « INDIGÈNES » – faha-fanjanahan-tany sy ny fahoriana mangirifiry mpianjady taminy na dia tsy maintsy nandoa HETRA MANOKANA hikarakarana izany aza izy (taxe de l’A.M.I.).

    . KA TSY TOE-DRAHARAHA TAHAKA IZANY ihany VA RE NO MBOLA HITA ANKEHITRINY ? Nianatra tsara ny lesona ratsy rehetra nomen’ny fanjakana frantsay mpanjanatany teto Madagasikara azy ny mpitondra sy mpanao fanjakana Malagasy, mpandova sy mpandimby azy, raha io resaka FITSABOANA ny bozaka aman’ahitra io sy ny tokony ho FITANDROVANA ny FAHASALAMANY fotsiny no banjinina. Tsy asian-teny ny fanosihosena ny zon’olombelona.

    A QUOI SERT LA TAXE DE L’A.M.I. ?
    À LAISSER LES MALADES MOURIR SANS SOINS
    T
    « L’ Aurore Malgache », Deuxième Année, N° 19 du Vendredi 20 Février 1931 et N° 20 du Vendredi 27 Février 1931
    [A.M.I. : Assistance Médicale Indigène]

    La plupart des HOPITAUX ET DES MATERNITES INDIGENES SONT DEPOURVUS DU STRICT NECESSAIRE pour les soins à donner aux malades et aux parturientes.

    L’ on est vraiment en droit.de se demander A QUOI PEUT BIEN SERVIR LA TAXE D’ASSISTANCE MEDICALE INDIGÈNE QUE LES MALGACHES ACQUITTENT CHAQUE ANNEE ?

    Prenons un exemple : La ville de Port Bergé, chef lieu de province, hier, aujourd’hui, chef de district, ne s’est pas modifiée et le nombre de ses habitants n’a pas diminué.

    Cependant le service de l’A.M.I. est réduit à sa plus simple expression, principalement en ce qui concerne les médicaments.

    Le malade se rend à l’hôpital. Le médecin, après l’avoir examiné, lui remet une ordonnance, autrement dit, une feuille de papier sur laquelle sont inscrits les médicaments que LE MALADE DOIT SE PROCURER DE SES PROPRES DENIERS CHEZ LE MARCHAND DE MEDICAMENTS, CAR IL N’Y A PAS DE PHARMACIEN ici. Ces médicaments se vendant horriblement cher, aussi cher que chez un véritable pharmacien ; tellement cher que BEAUCOUP DE MERES INDIGENES PREFERENT VOIR MOURIR LEURS ENFANTS QUE D’ALLER VOIR LE MEDECIN QUI NE LEUR DONNERA RIEN SANS ARGENT, que sa consultation. « Il m’est plus pénible, me disait une mère indigène, de connaître le genre de médicament qu’il est nécessaire pour guérir mon enfant, et alors que je n’ai pas un sou pour me le procurer, que de le voir mourir sans savoir si j’aurais pu le sauver. » Et c’est donc cela cette institution de l’A.M.l. ? Quelle honte.!

    Ecoutez l’histoire suivante : Une famille malgache, composée de 6 personnes, les deux époux et 4 enfants, dont l’ainé a 12 ans et le dernier 14 mois, voit ce dernier dépérir avec une diarrhée qui dure de- puis un mois. Le 16 Janvier 1931, les parents décident d’aller porter leur enfant au médecin. Celui-ci, après avoir bien examiné l’enfant, déclare : Ses intestins sont attaqués, il y a un organe qui ne fonctionne pas, mais il est encore temps de le sauver. Remettez-moi la somme de 225 francs afin de me permettre de commander télégraphiquement à Tananarive le médicament qui le sauvera ». — « Monsieur le médecin, lui répondit le père de l’enfant malade, je n’ai pas cet argent. » — « Il faut que vous trouviez cet argent, repartit le médecin, car CE MEDICAMENT N’EXISTE PAS A L’HOPITAL, et si vous ne m’aidez pas à soigner votre enfant, celui-ci mourra par votre faute. — « Nous allons en chercher, docteur » — « Oui, oui, vous avez parfaitement raison, il faut en emprunter ; à ceux qui en ont, répondit le médecin. » Il faisait nuit, les deux malheureux indigènes sont rentrés chez eux avec leur petit enfant malade, et en pleurant. Le lendemain, 17 janvier, il ne faisait pais encore jour que le père venait frapper à ma porte. Je lui ouvris aussitôt. Il commença par s’excuser d’être venu me déranger à une heure aussi matinale, puis il me conta sa peine en me priant de lui prêter 225 francs pour sauver son enfant, et me proposant comme gage de la somme prêtée sa maison estimée à 1.250 frs. Hélas ! Malgré mon plus vif désir de lui porter secours, dans la circonstance cela m’était absolument impossible.

    (Hotohizana)

    • 22 juillet à 11:52 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re dolmi 21 juillet à 11:14 & 12:24
      « ...resaka maro, ilainy rehetra ho fantatra sy tsiahivina mba...hikarohana vaha olana ho any firenena... »
      « Un peuple doit connaître son histoire et maîtriser son passé pour pouvoir se relever... »
      Re vazahagasy taratasy 21 juillet à 12:49
      « En tout cas, merci pour cette description détaillée de NOTRE HISTOIRE QUE PEU DE JEUNES CONNAISSENT.… »

      A QUOI SERT LA TAXE DE L’A.M.I. ?
      À LAISSER LES MALADES MOURIR SANS SOINS
      (Tohiny 1)

      LA LETTRE DE CACHET DU G.G. LEON CAYLA* a été cause de ma faillite, et, par-dessus le marché, l’Administrateur ’Moreau m’ayant empêché de travailler, je n’avais pas un sou vailllant.— « Mon enfant va mourir, me racontait le père d’une voix suppliante, le médecin m’a dit que ses intestins étaient attaqués et qu’il avait un organe qui ne fonctionnait plus. Ma femme a pleuré toute la nuit. » Je lui demandai, si c’était toute la somme qui lui manquait, ou bien s’il en possédait une partie qui me permettrait de la compléter. Il me répondit n’avoir absolument rien il me quitta plein de tristesse. Je le suivis de près. Il alla encore auprès du médecin pour lui rendre compte de ses démarches infructueuses. J’étais déjà chez lui lorsqu’il revint de chez le médecin. L’enfant me paraissait gravement malade. La mère se remit à pleurer lorsque le père lui dit qu’il n’avait pas pu trouver la somme. « Mais, ajouta -t il, le.médecin m’a dit qu’il allait commander lui-même télégraphiquement le médicament sauveur, si j’acceptais de lui en rembourser le montant à l’arrivée, ce que je me suis empressé de faire. »

      En attendant l’arrivée du fameux médicament, le père se rendit chez un connaisseur indigène pour essayer de faire soigner son enfant. Maintenant, grâce aux soins prodigués par ce connaisseur indigène, l’enfant va beaucoup mieux. Il est même complètement guéri. A la date du 25 janvier, le médicament sauveur n’était pas encore arrivé. L’ enfant est en bonne voie de guérison, mais il reste une maladie incurable, la pauvreté. Comment faire pour trouver 225 frs à l’arrivée du médicament sauveur ?

      RALAIMONGO
      (à suivre) ...

      * Arrêté du gouverneur général Léon Cayla du 31 Mai 1930
      Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances,

      Vu les décrets des 11 Décembre 1895 et 30 Juillet 1897 ;

      Vu le décret du 15 Novembre 1924 portant réglementation des sanctions de police administrative en Afrique Equatoriale française, à Madagascar et à la Côte française des Somalis ;

      Considérant que Jean Ralaimongo, né en 1885 à Kalamavony, province de Fianarantsoa, résidant à Diego-Suarez ;

      Joseph Ravoahangy, né le 28 Octobre 1893 à Andranomalahelo, province de Fianarantsoa, résidant à Tananarive,

      ne cessent de se livrer à des agissements qui sont de nature à compromettre la sécurité publique, EN CREANT DANS LES MILIEUX INDIGENES, UN ETAT D’ESPRIT HOSTILE A L’ ACTION ET A L’ INFLUENCE FRANÇAISES ;

      Considérant que les antécédents de ces deux indigènes sont particulièrement lourds ;

      Considérant QU’IL EST URGENT DE LES ELOIGNER des régions où ils trouvent des facilités pour continuer leur campagne de violences et d’excitations ;
      […]

      Arrête.

      Art. 1er—Le nommé Jean Ralaimongo est place en résidence fixe pour une durée de cinq ans à Port-Bergé ;

      Art.2— Le nommé Joseph Ravoahangy est placé en résidence fixe pour une durée de cinq ans à Maintirano ;

      ENCADRÉ EN 1ère page de tous les numéros de « L’AURORE MALGACHE »

      PROTESTATION
      Avec l’ultime indignation de leurs âmes libres dans le corps d’esclaves, asservis par la 3me République, les prolétaires malgaches font entendre, auprès de la France prolétarienne et du prolétariat mondial le cri de suprême protestation contre un régime infernal d’oppression digne des temps barbares, qui permet LA CONDAMNATION SANS JUGEMENT, à la déportation et à l’exil, de deux des leurs, les journalistes rédacteurs de « L’Opinion », RALAIMONGO et RAVOAHANGY, dont le plus grand crime consiste à être DES INDIGENES, c’est-à-dire des esclaves modernes, alors qu’ils devraient être avec tous les malgaches, conformément au droit international, DES CITOYENS FRANÇAIS LIBRES, en vertu de la loi d’annexion du 6 Août 1896. [NB. Efa tao anatin’ny « encadré » ny sora-baventy rehetra]

      (Hofaranana)

    • 22 juillet à 11:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re dolmi 21 juillet à 11:14 & 12:24
      « ...resaka maro, ilainy rehetra ho fantatra sy tsiahivina mba...hikarohana vaha olana ho any firenena... »
      « Un peuple doit connaître son histoire et maîtriser son passé pour pouvoir se relever... »

      Re vazahagasy taratasy 21 juillet à 12:49
      « En tout cas, merci pour cette description détaillée de NOTRE HISTOIRE QUE PEU DE JEUNES CONNAISSENT.… »

      A QUOI SERT LA TAXE DE L’A.M.I. ?
      À LAISSER LES MALADES MOURIR SANS SOINS
      (Tohiny 2 sady farany)

      (suite) Je n’ai parlé ici que d’un cas tout récent ; mais des cas semblables ne sont pas rares à Port-Bergé. Voici un lépreux nommé Mahavy, du village de Marovitsika Ambany, canton de Port-Bergé. LE MEDECIN LUI A FAIT PAYER LA SOMME DE 450 FRANCS CONTRE PROMESSE DE GUERISON COMPLETE, EN TRES PEU DE TEMPS. La somme de 450 francs a bien été versée et encaissée ; mais le médicament guérisseur se fait toujours attendre, et naturellement la « guérison complète » impatiemment attendue n’arrive jamais. Las d’attendre, le lépreux porte plainte pour escroquerie au Chef de la Province, M. Moreau. Mais, comme il fallait s’y attendre, M. Moreau prit fait et cause pour le médecin « Tu as tous les vices, » fait-il au lépreux pour toute réponse « lépreux et menteur » Un lépreux comme toi peut-il avoir 450 francs ? F… moi le camp, » a jouta le Chef de la Province en présence du médecin. Ce fut toute la suite que M. Moreau donna à la plainte justifiée du lépreux Mahavy.

      Les MALADES HOSPITALISES à l’hôpital de l’A.M.I. SONT OBLIGES D’ACHETER LES MEDICAMENTS QUI LEUR SONT NECESSAIRES, PARCE QU’IL N’Y EN A PAS A L’HOPITAL. Il en est de même des détenus de la prison de Port-Bergé. Ils achètent, eux également, les médicaments en ville. On aura certainement peine à y croire en France.

      Des mauvaises langues ont même été jusqu’à prétendre qu’il y avait UNE ENTENTE ENTRE LE MEDECIN DE L’A.M.I. ET LE MARCHAND DE MEDICAMENTS, ce qui motiverait le défaut de médicaments à l’hôpital, le médecin n’en commandant jamais.

      Mais, ce qui est encore plus in- concevable, c’est que les Tsimihety qui ne vont pas se faire hospitaliser ou qui n’envoient pas leurs femmes accoucher à la maternité,.sont PUNIS DE PRISON OU D’AMENDE, alors que DANS CES DEUX ETABLISSEMENTS il n’y a que le personnel, mais AUCUN MEDICAMENT.

      Aussi, CEUX QUI N’ONT PAS D’ARGENT, NE REÇOIVENT PAS TOUS LES SOINS NECESSAIRES. Les visites à domicile sont excessivement chères : 20 francs, la visite, 5 frs. pour le pousse-pousse et 5frs. pour chaque piqûre hypodermique, lorsqu’il y a lieu, soit 30 frs. pour chaque visite, sans tenir compte du prix des médicaments.

      En l’espace de 15 jours, un père d’une nombreuse famille a déboursé 1.500 francs de frais médicaux pour sa famille.

      Une femme indigène, mère de trois enfants en bas âge, a payé en huit jours au médecin, pour soins à domicile la somme de 600 francs, sans compter les médicaments achetés au marchand.

      En résumé, il faut être riche à Port-Bergé pour pouvoir se faire soigner. Nous parlons des INDIGENES QUI ACQUITTENT UNE TAXE MEDICALE SPECIALE POUR AVOIR DROIT, THEORIQUEMENT, AUX SOINS GRATUITS DU MEDECIN DE L’A.M.I. ET AUX MEDICAMENTS GRATUIT. C’est absolument honteux !

      En ce qui concerne les visites à domicile, les malheureux indigènes respirent un peu depuis l’arrivée d’un second médecin qui soigne gratuitement les malades à domicile. Chaque fois qu’on le fait appeler, il prend immédiatement sa bicyclette et vient voir le malade. C’est le médecin résident il ne réclame même pas ses frais de déplacement.

      Malheureusement le prix des MEDICAMENTS, INEXISTANT A L’HOPITAL DE l’A.M.I. sont hors de prix chez le marchand en ville, lequel, nous l’avons déjà dit, les vend aussi cher qu’un véritable pharmacien.

      Mais Port-Bergé n’est qu’un exemple typique de cet état de choses absolument honteux.

      LE MANQUE DE MEDICAMENTS ET DE MATERIEL MEDICAL SE FAIT SENTIR PARTOUT A MADAGASCAR, DANS LES HOPITAUX DE L’A.M.I. ET LES MATERNITES INDIGENES.

      Il en est notamment ainsi à Antsirabe, district de Vohémar. Là, comme à Port-Bergé, il n’y a rien, absolument rien. L’hôpital et la maternité ressemblent à une écurie. C’EST TOUJOURS BON POUR DES MALGACHES, N’EST-CE PAS.

      Nous posons la question à qui de droit : « A quoi sort LA TAXE D’ASSISTANCE MÉDICALE que les INDIGÈNES acquittent annuellement ?

      Port-Bergé, le 27 Janvier 1931.
      RALAIMONGO.

      N.D.L.R.— Ainsi que le dit notre ami Ralaimongo, LE CAS DE PORT- BERGÉ N’EST QU’UN CAS ENTRE MILLE. C’est UN CAS-TYPE. De même que l’Administration a toujours sacrifié la côte pour les Hauts-Plateaux, en ce qui concerne, routes, bâtiments publics, etc,... de même les fonds de l’A.M.I. sont draînés de la côte pour être utilisés EN DES POINTS CENTRAUX, AFIN D’Y FAIRE DU BLUFF et faire croire au Département et au gros public QU’ON FAIT QUELQUE CHOSE POUR LES INDIGÈNES, alors que SUR LA CÔTE, ON LES LAISSE MOURIR DE MANQUE DE SOINS ET DE MÉDICAMENTS. Ceux-ci ont donc le droit de demander ce que l’on a fait de leur argent.

  • 22 juillet à 12:31 | vazahagasy taratasy (#10911)

    22 juillet à 11:58 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

    Les Malagasy se sont-ils trop habitués à être exploités de la sorte si bien qu’ils trouvent ces agissements normaux même à notre époque éclairée ?

    • 22 juillet à 13:23 | lysnorine (#9752) répond à vazahagasy taratasy

      Hélas ! C’est le « mal » malagasy ou celui du Malagasy conditionné et programmé pour courber l’échine devant quiconque détient une parcelle quelconque de pouvoir quel que ce soit , avaler n’importe quelle énormité qu’on lui assène et accepter une violation permanente de ses droits les plus élémentaires...et de sa dignité d’être humain.

  • 22 juillet à 22:30 | vatomena (#8391)

    XXI éme siècle - sous le tunnel ’Ambandia ,des pauvres enfants livrés à eux memes, vivant de mendicité et de larcins,dormant couchés sur des cartons,grandiront ils sans avoir la notion de dignité humaine.?Qui les prendra en charge ? Qui les sortira de cette vie animale ? Les 4 mis..

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS