Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 23h45
 

Politique

Assemblée nationale

4 propositions de loi à l’ordre du jour

mercredi 21 octobre | Mandimbisoa R.

Le pourtour de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale a été défini. En attendant l’adoption de l’ordre du jour, la présidente de la chambre basse, Christine Razanamahasoa, a déclaré lors de son discours d’ouverture qu’outre le projet de loi de finances 2021, très attendu par les parlementaires, quatre autres propositions de loi ont été déposées par les parlementaires et deux propositions de résolution seront à l’ordre du jour de cette nouvelle session parlementaire.

Bien qu’elle n’ait pas encore entré dans les détails, l’une d’entre eux portera, de toute évidence à la subdivision de la région Vatovavy Fitovinany en deux. Un sujet épineux auquel, des notables et chefs coutumiers des districts d’Ikongo et de Mananjary n’arrivent pourtant pas encore à se mettre d’accord avec les dirigeants actuels sur une division dite « administrative » et « géographique » égale, permettant à chaque future région – Vatovavy et Fitovinany – d’avoir trois districts chacune.

L’élu d’Ikongo, le prince Brunel Razafitsiandrofa, se trouve notamment au milieu de ce conflit, en tant descendant de la famille royale du district d’Ikongo qui refuse d’intégrer la région Fitovinany et en étant en même temps, militant fervent de la plateforme avec le président de la République, Andry Rajoelina. Il est par ailleurs, l’un des défenseurs et porteurs des propositions de loi phare du régime actuel au sein du parlement, comme celui sur les partis de l’opposition.

La suite des questions sur l’amendement de la loi concernant le pôle anti-corruption (PAC) dans le pays est également très attendue au niveau des deux chambres. La proposition de loi, portée par le député d’Ihosy, Idéalson, a déjà été votée par les députés, mais les sénateurs, après une saisine des organisations de la société civile et des organes en charge de la lutte contre la corruption dans le pays, a décidé d’ajourner pour cette nouvelle session son adoption. Cette proposition de loi a notamment suscité de vives critiques de la part de ces organes dont le PAC, le Comité pour la sauvegarde de l’intégrité (CSI) et le BIANCO.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 21 octobre à 11:41 | Vohitra (#7654)

    Mahatsiaro sy tsapanareo Solombavambahoaka rehetra ireo ve fa sahirana sy mahantra fadiranovana ny vahoaka ankehitriny ? Ekenareo ve sa tsia fa tena latsaka ankaterena ny Firenena ankehitriny ?

    Fantatrareo fa ny volampanjakana sy ny asampanjakana no isany ilaina hitondrana vahaolana amin’izany, ary ny « tetibola sy ny fampiasana ara-drariny izany » no ilaina sy andrasana eto amin’ny Firenena, ary ao anatin’ny andraikitrareo ny manara-maso ny fiasa sy fiantsorohana andraikitra ataon’ny fahefana mpanatanteraka. Ary iarahana mahalala fa misy fandaniambola ataon’ny fanjakana isaky ny misy fivoriana tanterahanareo toy izao…

    Dia manoloana izany rehetra izany ve, dia izao no asa heverinareo fa tokony ataonareo ? Tolo-dalàna inona indray no mbola andrasana vao afaka mitondra vahaolana manoloana izao olana goavana sedrain’ny Firenena izao ny mpanatanteraka e ?

    Omaly izahay dia efa nanolotra ireo fanontaniana tokony hiantsoanareo ireo mpikambana ao amin’ny goverinemanta ary hanontanianareo mikasika ny fampiasambola sy fandaniambola efa natao sy mbola heverina atao eto amin’ny Firenena, tari-dàlana izany, fa ny tsapa amin’izao dia tena tsy mahatsiaro ho manana andraikitra mihintsy ianareo manoloana izao zavamisy izao…

    Fehiny : na TIM ianao, na IRD ianao, na tsy miankina ianao, dia samy tomponandraikitra feno amin’izao fitavozavozana sy tsy fandraisana andraikitra izao…raha tena misolo tena ny vahoaka ianareo, dia tokony hahatsapa sy hahafantatra ny fahoriana sy fijaliana mianjady amin’ny vahoaka tokoa…

    Miala ary mametraha fialana rehefa tsy handray andraikitra hitsinjo ny vahoaka, aza lalaovina amin’ny politika maloto ny vahoaka sy ny volambahoaka, mialà tao tsy misy fepetra sy tsy misy rahoraho rehefa tsy afaka ny hitondra vahaolana amin’ny fahoriambahoaka, noho ny tsy fanaraha-maso ataonareo dia izao tsy mahatontosa ny andraikiny izao ny mpanatanteraka, dia eo ianareo variana mifamorivory mandany fotoana sy volambahoaka ao fotsiny…sitrany miala, miala miala daholo…mitangorona ohatry ny parasy eo amin’ny fo..n’alika fotsiny ao ! ouste ! dehors !

  • 21 octobre à 12:18 | lancaster (#10636)

    Des députés semble t il s’affaireraient sur une procédure de destitution de la Présidente de l’A.N. pour son remplacement par un ancien membre du gouvernement, homme ou femme on ne sait pas trop.
    Ainsi donc avec les élections sénatoriales du 11 déc prochain et cette destitution de la Pdte de l’AN, c’est le monde parlementaire en général qui bougerait dans les temps à venir. Est-ce vraiment utile que l’Assemblee nationale soit ainsi chamboulée ? D’apres Certaines presses quotidiennes , la Pdte actuelle cherche déjà aussi à préparer sa riposte. Son discours d’ouverture le laisse supposer avec ce clin d’oeil Vers les indépendants et le Tim. Cela fait suite à La déclaration d’une député Tim de Tana que Christine Razanamahasoa a été élue à 100%, donc par les députés Tim aussi.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS