Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 octobre 2020
Antananarivo | 15h45
 

Coopération

Coopération

36 milliards Ar de l’AFD pour la formation dans le secteur du BTP

samedi 11 juillet | Mandimbisoa R.

36 milliards d’ariary soit 9 millions d’euros. C’est le montant inscrit dans l’accord de financement signé par le gouvernement malgache et l’Agence française de développement (AFD) vendredi. Ce projet devrait permettre de poursuivre le projet de rénovation de la qualité de l’enseignement technique et de la formation professionnelle dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics et des Ressources Stratégiques (BTP-RS) à Madagascar. Ce, pour une durée de cinq ans.

Les formations rénovées de ces établissements accueilleront plus de 950 personnes par an dans les 6 provinces de Madagascar. Le projet permettra au total de former 3 270 jeunes, pour la plupart issus de milieux sociaux défavorisés, dont 23% de femmes. Il sera aussi particulièrement attentif aux enjeux climatiques, puisqu’il se nourrira des résultats d’une étude en cours sur la prise en compte des enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique dans le secteur du BTP, pour permettre aux différentes filières appuyées de mieux prendre en compte ces enjeux.

Dans un communiqué relatif à la signature de cet accord, l’ambassade de France indique que « Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un engagement plus global de la France via l’AFD à la formation professionnelle et à l’enseignement technique à Madagascar, qui couvre deux autres secteurs économiques prioritaires du pays, à savoir les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et le Tourisme, Hôtellerie et Restauration (THR), pour un montant global de 15 millions d’euros. Ce programme renforcera au total vingt établissements situés dans les six provinces de Madagascar et formera 10 700 personnes. »

11 commentaires

Vos commentaires

  • 11 juillet à 15:33 | dominique (#9242)

    et bien là ils ne sont pas racistes n’y indépendants quand il s’agit de toucher des aides ; au contraire ils sont plutôt les champions des mendiants le président en premier ! enfin dans ces sommes combien vont être bien employées plutôt détournées .... ???

    • 11 juillet à 19:32 | betoko (#413) répond à dominique

      Quel rapport avec le racisme , et vous croyez que cette aide est gratuite ? Je ne me vante pas mais je suis un des premiers à demander à des proches d’Andry Rajoelina dès qu’il fut élu et qu’il avait présenté son programme IEM de s’occuper de toute urgence de la formation professionnelle car nombreux sont les soit disant électriciens ou plombiers qui ont appris le métier sur le tas et qui sont nuls , on le trouve aux alentours des quincailleries dans tout Tana

  • 11 juillet à 19:40 | betoko (#413)

    Dominique et son procès d’intention....
    Quand les DOM -TOM reçoivent des aides devant de l’EU , ceux sont des mendiants aussi ?
    2 milliards d’euros pour la construction de la nouvelle route des littorales d’une longueur de 12 klm à l’ile de La Reunion , nombeux sont contribuables européens et français qui trouvent que c’est scandaleux

    • 12 juillet à 12:31 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Les dom Tom sont français contrairement à Mada qui est soi-disant INDÉPENDANT pauvre nul, jaloux et raciste.
      Par conséquent il ne s’agit pas d’aides mais de solidarité nationale entre régions riches et d’autres plus pauvres. Mais solidarité est un mot inconnu à Mada.

    • 12 juillet à 12:32 | zorey974 (#7033) répond à betoko

      Et le budget de l’Europe est en grande partie alimenté par la France juste après l’Allemagne.

  • 11 juillet à 19:43 | Behantra (#9165)

    On dirait que ce programme qui formera 10700 personnes n’intéresse personne

    Et pourtant , ce sont des secteurs essentiels au développement de Madagasikara tel que le BTP , le
    Tourisme , l’Hotellerie , la Restauration , les Ressources Stratégiques et ce pour une durée de cinq ans

    C’est dommage

  • 11 juillet à 20:29 | dolmi (#10981)

    "AFD", Bolloré, et quoi d’autres ?
    Quels projets de "Macron des Sources" et les "chasseurs de têtes à la française", se cachent derrière cette annonce pompeuse ?
    Beaucoup d’autres pays peuvent être choisis pour partenaires de développement non ?
    Depuis "l’entente cordiale" à ce jour, le pays a toujours été sous domination française, version prétendue indépendante:Toujours "formaté à l’ Enarque", pour que ses formateurs puissent mieux le contrôler et tomber dans le panneau du circuit "dons-aides et dettes"
    Il est temps que l’île s’ouvre au monde pour voir comment ailleurs, d’autres nations raisonnent, appliquent le pragmatisme utile à tout développement des pays tout en gardant ses traditions.

  • 11 juillet à 20:49 | Behantra (#9165)

    D’accord dolmi

    S’ouvrir au monde ... depuis 60 ans on n’entend que ça , et Madagasikara s’ouvrira au monde encore longtemps

    Je vais vous dire : dans les années 80-90 , c’était des africains qui représentaient Madagasikara dans les instances internationales , car nous n’avions AUCUN expert

    Avons nous , actuellement ces experts capables de négocier à très haut niveau ?

    Le seul que je connaisse , qui officiait à Bruxelles est , hélas , mort depuis dix ans maintenant

    • 11 juillet à 21:02 | Shalom (#2831) répond à Behantra

      Behantra, vous parlez de Rabarivola ?

  • 11 juillet à 21:00 | Behantra (#9165)

    C’est peut être le Japon que vous citez

    Seulement , ce pays contrairement à Madagasikara n’a jamais été colonisé

    Et pour ’arriver’ à la puissance économique , cet empire conquérant a mis plus d’un siècle

    Et vous avez raison de ’tirer’ dès maintenant ce signal d’alarme

  • 11 juillet à 21:13 | Behantra (#9165)

    Shalom

    Non , il s’agit de Raobelina , économiste international

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS