Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 14 août 2022
Antananarivo | 15h35
 

Economie

Marché du travail

3 000 000 de personnes sont sous-employés

samedi 20 octobre 2007 | Lanto

Madagascar fait partie des pays qui ont un taux de chômage bas de 2,7%. Cependant le sous-emploi appelé aussi chômage déguisé domine avec une part de 42% de la population active. Aujourd’hui, donner des emplois décents aux 483 000 chômeurs et aux 3 000 000 de sous-employés, faire face aux nouveaux 382 000 arrivants sur le marché du travail constituent de grands défis à relever dans le monde du travail à Madagascar.

Par ailleurs, 49% de la population occupée possèdent un horaire de travail de 35 heures par semaine. La population salariée ne représente que 13,4% de cette population occupée. En milieu urbain, les travailleurs âgés de 15 à 65 ans qui exercent dans le secteur informel représentent 45,5% de la population occupée en âge de travailler. Chez les jeunes, les chômeurs âgés de 15 à 24 ans représentent 46,1% de la population au chômage. À Mahajanga, le taux de chômage des jeunes est très élevé avec 62,6%. La création d’emplois formels et productifs ainsi que la structuration du monde de travail sont donc importantes pour renverser la situation. De ce fait, l’Observatoire Malgache de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Continue et Entrepreneuriale (OMEF) a créé des produits d’informations sur l’emploi et la formation. Il s’agit des indicateurs clés du Marché de Travail, du Bilan de l’emploi 2006, de la base des données sur les opportunités d’emplois et des stratégies de création d’emploi. Un site web a été aussi créé et des études sur les secteurs porteurs d’emplois de 13 régions et de 10 districts ont été réalisées. Dans le cadre de la diffusion de ses produits, une journée porte ouverte a été organisée hier, au Motel Anosy, à l’intention des utilisateurs potentiels et des différents partenaires de l’OMEF.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS