Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 09h35
 

Société

Association des tradipraticiens malgaches

15 ans de service

vendredi 28 septembre 2012 | Haingo

Les membres de l’Association des Tradipraticiens Malagasy (ASTRAM) et leur président national, Andriandrainarivo Josephin Rasamivelona, ont célébré ce jeudi 27 septembre leurs 15 ans d’existence. Cette festivité a été rehaussée par la présence de certains parlementaires – tel le CST Harinaivo Rasamuel, président du parti DHD, ainsi que du représentant du ministère de la Santé.

Outre les discours de circonstance, la remise de certificats aux 60 membres qui proviennent des 22 régions (à l’exception de Vatovavy Fitovinany, Melaky, Sud-Est et Ihorombe), a également marqué cette journée. Le président de cette association a expliqué que les efforts déployés par les adhérents pour montrer ce que sont vraiment les tradipraticiens doivent être poursuivis dans les années à venir, étant donné que depuis plusieurs années, les tradipraticiens malgaches sont victimes des politiques commerciales et de la mondialisation.

Les faux tradipraticiens se répandent davantage partout dans le pays. Et lui de définir que les vrais tradipraticiens sont ceux qui ont des dons pour aider les personnes ayant des problèmes personnels ou sanitaires… Les tradipraticiens sont ceux qui ne font pas de mal à quelqu’un, souligne-t-il. Il est difficile de juger les autres, tel que les voyants, selon lui. Il est ainsi nécessaire d’assainir le monde des tradipraticiens car ce type de soin pourra compléter les soins modernes. Pour preuve, le nombre des membres de l’Astram a diminué cette année. Au début ils étaient au nombre de près de 500, actuellement cet effectif est réduit de 50%. Les autres ont été expulsés, faute de professionnalisme.

Il incite ainsi les responsables de l’État à poursuivre les activités d’assainissement du monde des tradipraticiens comme l’a fait le ministère de tutelle en associant les tradipraticiens au code de santé publique. Les tradipraticiens attendent en effet l’élaboration d’une loi régissant leur métier.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS