Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 12h15
 

Coopération

Coopération UE-Madagascar

1,5 million d’euros pour le protocole sucre

mercredi 20 février 2008

Le Ministre des Finances et du Budget, Ordonnateur National du FED, Haja Razafinjatovo, a signé, hier, une nouvelle convention de financement de 1,5 million d’euros, portant sur le protocole sucre, avec la Commission européenne, représentée par Monsieur Jean-Claude Boidin, Ambassadeur, Chef de délégation de la Commission européenne à Madagascar. Ce financement provient directement du budget de l’Union européenne, et s’ajoute donc aux ressources du FED (Fonds Européen de Développement). Madagascar a développé une stratégie nationale d’adaptation à la réforme de l’organisation commune du marché du sucre européen pour la période allant de 2006 à 2013, le pays bénéficie à ce titre depuis 2006 des mesures d’accompagnement de la Commission européenne pour les pays signataires du protocole sucre des Conventions ACP-UE.

L’objectif de la stratégie malgache est de structurer l’économie locale autour de l’industrie de transformation de la canne pour répondre en priorité à la demande nationale en sucre, avec la perspective de dégager des surplus à l’exportation. Cette stratégie prévoit dans ce but de réformer la gestion et l’exploitation de la Sirama, une restructuration du Centre Malgache de la Canne et du Sucre (CMCS) et la mise en place de mesures réglementaires incitant la production nationale de sucre. Faisant suite au financement préparatoire d’un montant de 500.000 euros en 2006, la Commission européenne a décidé d’allouer un montant de 8,4M€ sur la période 2007-2010 en appui à cette stratégie nationale. Au titre de la première année de financement de ce programme pluriannuel, ce nouveau projet d’un montant de 1,5M€ contribuera à la remise en culture des cannes dans les sites sucriers d’Ambilobe et de Brickaville. Il comprend la réhabilitation d’infrastructures productives agricoles permettant aux producteurs de reprendre leur activité de production et de commercialisation de canne à sucre, ainsi qu’un appui à l’exploitation de la canne à sucre en milieu paysan. Les appuis matériels,notamment du matériel végétal, et techniques aux paysans contribueront à l’augmentation de la productivité des exploitations des planteurs.

Par aileurs, un soutien aux activités du CMCS pour lui permettre de remplir sa mission d’appui aux petits planteurs est également prévu.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS