Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 20 janvier 2018
Antananarivo | 05h26
 

Répondre à un commentaire

7 décembre 2017 à 17:37 | RAMBO (#7290)

Que celui qui comprend , m’explique ! dixit Claude Houpert .

Vous avez l’air raisonnable et semblez aimer Madagascar alors je prend la peine de vous répondre d’une manière simple.
Ce qui se passe c’est que suite à la crise grave qu’a vecu le pays en 2009. Les robinets des aides internationales étaient officiellement fermés suite à l’extravagance gabegie de l’ancien président Ravalomanana. Ce Monsieur avait fait quelques efforts de changements tape à l’oeil mais au fond c’est un homme d’affaire redoutable. Il avait des dizaines de sociétés qu’il a créé en un temps très court. Par exemple il a créé Alma qui veut dire Asa Lalana Malagasy sa société de Travaux publics . Sa stratégie était simple. Utiliser les fonds pour développer ses sociétés. Il a commencé par la laiterie mais rapidement, il avait presque le monopole de l’agroalimentaire à Madagascar. Donc son grande erreur c’était de vouloir garder « le gâteau » pour lui tout seul et sa famille. Certes il n’a pas mis directement les fonds débloqués dans sa poche. Il a pratiqué une sorte de blanchiment d’argent en utilisant ses sociétés .Le problème majeur de nous entrepreneurs Gasy c’est le financement. Ce monsieur avait la prérogative de puissance publique et sans état d’âme, il avait concurrencé ouvertement au détriment toutes entreprises locales. S’il n’avait pas pratiqué cette dictature économique que le pays n’avait jamais connu, il serait peut-être encore au pouvoir aujourd’hui. La quasi totalité des entrepreneurs Gasy , les Karanas et surtout la France (Total en particulier) ainsi que l’Armée ont ligué en quelques sorte pour arrêter le parcours de Ravalomanana. Rajoelina , jeune entrepreneur qui n’était pas formé pour la politique est devenu le leader naturel des opposants à Ravalo. La société publicitaire de Rajoelina ainsi que sa société d’audio visuel était le cible privilégié du régime Ravalomanana.
L’ascensions de Rajoelina était fulgurante d’où son surnom TGV. Mais ses actions étaient jugées par le Communauté Internationale comme un coup d’état. Le pays était tombé sous embargo et l’équipe de Rajoelina a gouverné le pays avec des financements parallèles . Des mallettes d’euros circulaient entre Paris et Antananrivo durant le début de la Transition. C’est avec ces argents que Rajoelina et son équipe finançaient leurs projets qui sont symboliques mais appréciés par le peuple comme la réhabilitation de l’Hôtel de ville de la Capitale. Rajoelina a fait comme il pouvait mais avec un moyen limité il avait du mal à vraiment faire décoller le pays.
C’est dans ce contexte difficile que le Président actuel est arrivé au pouvoir. La CI interdisait aux protagonistes de 2009 de se présenter et Rajaonarimampianina est élu. La CI et les bailleurs de fond ont dû attendre les actions du nouveau régime pour débloquer les fonds. Et nous constatons que c’est seulement depuis quelques mois que les financements tombent. Pendant tous ces temps le pays s"appauvrie fautes de fonds.
C’est un raccourci de dire que nos dirigeants sont tous des voleurs. Le Président Rajaonarimampianina n’a pas cette mentalité ravaloienne de vénalité . Il ne possède pas de société et même son cabinet d’expertise comptable ne connait de développement exceptionnel. D’autant plus que les aides sont maintenant scrupuleusement contrôlées et des conditions draconiennes accompagnent leur déblocage.
Bref, les effets de ces déblocages de fonds de dernières heures seront bénéfiques aux Gasy que dans quelques années. Le Président est l’homme de la situation quoi qu’on dise. Il y a beaucoup de mauvaises langues sur ce site . Les intervenants sont surtout à Andafy ( à l’extérieur du pays) et ravaloïstes de surcroît.
à suivre...

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 120