Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 19 janvier 2018
Antananarivo | 03h35
 

Répondre à un commentaire

1er décembre 2017 à 22:02 | diego (#531)

Bonjour,

Mihaino,

Tout d’abord, l’ambition qui est la mienne, n’est autre qu’une sortie de crise la tête haute pour le pays. Ce que je propose est absolument pour éviter que l’État et les Institutions ne continuent à s’abîmer et la souveraineté du pays ne soit questionnée, et la pauvreté ne s’aggrave.

À partir de là, que vous soyez d’accord ou pas avec moi m’importe peu. Je ne cherche absolument pas à obtenir votre bonne note et votre consentement, encore moins votre approbation pour parler et traiter le plus juste possible, donnant mon avis et surtout selon le Droit malgache, l’instabilité et la crise Institutionnelle malgache !

Et les crises à Madagascar justement, et depuis 2002, ont été toujours des crises résultent étroitement et uniquement des différentes interprétations des protagonistes de Droit malgache. Autrement dit, des crises Institutionnelles, qui touchent presque, en fait, la majorité des pays africains.

Bonjour vohitra,

Ce n’est pas la peine de parler des choses où tout le monde semble d’accord. Le soucis en Afrique et Madagascar comment obtenir une stabilité politique ?

On ne parle pas d’un pays stable, riche et moderne. On parle ici d’un pays pauvre où les élus et les dirigeants et la majorité de la population et de l’élite ne soucient guerre de Droit, pire, ils sont visiblement ignorant à la matière. Vous semblez chercher des hommes providentiels.

Ce sont les écoles et les partis politiques qui forment des femmes et des hommes intègres. Vous avez besoin des femmes et des hommes responsables pour construire des écoles et des partis politiques solides, n’est-ce pas. Comme Mandela et Ghandi, par exemple. Ces deux hommes étaient des hommes de Loi, maîtrisant parfaitement bien le Droit ! Ils ont libéré leurs peuples en s’appuyant constamment sur les lois.

Je crois à l’homme, à ses leaderships, à son intelligence, mais ma préférence est le Droit et cette intelligence au service de Droit. On voit aujourd’hui que les pays occidentaux n’ont pas besoin d’une femme ou d’un homme providentiel, ils ont besoin d’un État et des Institutions forts et des hommes politiques et des élus légitimes, pour faire face à la mondialisation et aux différents défis sociaux.....terrorisme, climatique etc....

Ce qu’il faut toujours garder en esprit quand on critique l’Afrique et Madagascar, à mon avis, c’est généralement, presque la totalité des pays du continent sont des pays ruraux.

C’est exactement le cas de Madagascar. Et contrairement aux pays marchands, le pays rural comme Madagascar n’est pas spontanément un pays évolutif. Madagascar est un pays à mutation lente.

Cette lenteur est non seulement mal comprise, mais dans le monde d’aujourd’hui elle devient un handicap et politiquement et aussi et surtout, économiquement.

On ne peut pas expliquer la pauvreté et le sous-développement de l’Afrique et Madagascar uniquement en surface, autrement dit, par l’incompétence des régimes et des élus successifs et les multiples crises Institutionnelles résultant des leurs comportements irresponsables.....tripatouillant à l’envie la Constitution de leurs pays pour rester longtemps au pouvoir.

La pauvreté et l’instabilité en Afrique et à Madagascar s’explique surtout sur leurs trajectoires historiques, dont la plus récente était la guerre froide. Le monde était bien divisé en deux blocs. Et aujourd’hui, la mondialisation et sans oublier les changements climatiques viennent multiplier les problèmes existants.

L’urgence car il faut parler d’urgence, les gens s’appauvrissent en Afrique, c’est de suite, renforcer les rôles de l’État et des Institutions. La France et l’Eu et les USA ne pourraient pas continuer à venir au secours d’un pays que cela soit face au terrorisme ou des épidémies ou des catastrophes humanitaires consequeces de la guerre ou de climat.

La solution n’est donc plus la colonisation moderne mais une souveraineté effective et bien accompagné par les puissances mondiales.

L’UE a très bien compris que développer l’Afrique aujourd’hui est devenu un intérêt national....les jeunes africains veulent la lumière de l’EU....ils sont prêt à mourir pour atteindre l’EUROPE....pas la Chine ou l’Inde ou la Turquie ou encore le Japon.

Bonjour Turping,

La démocratie, c’est quoi ? Il faut bêtement lire la définition :

- État où l’ensemble des citoyens élisent des représentants qui exercent les pouvoirs.

Bref, vous ne m’apprenez rien. J’ai dit plus haut, le Droit, c’est le Droit. Et vous venez me parler des fondamentaux, lesquels ? Cela fait plus de six ans que je répète ici qu’il faut revenir vite aux fondamentaux, État, Institution, droit et tout faire pour stabiliser, rendre le pays gouvernable, et avoir des processus électoraux dans lesquels tous les partis politiques et leurs leaders respectifs, au moins, acceptent.

En politique, les passés n’apportent pas des solutions, ils agacent les politiciens et bloquent les discussions, divisent le pays......c’est bien le cas aujourd’hui. Je propose et j’ai toujours proposé de solder 2002, une crise Institutionnelle. Avant 2002 les crises étaient des crises politiques, compliquées mais tout pays peut surmonter, riche ou pauvre, pas une crise Institutionnelle. On tourne en rond, comment faire pour sortir d’une crise Institutionnelle ?

En dehors de Droit, je n’en vois pas comment......et on va recommencer, ce quoi le Droit etc....il faut consulter le Droit privé et le Droit public du pays !!!!!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 114