Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 09h50
 

Vite dit

Vite dit

jeudi 27 novembre 2014 | Léa Ratsiazo

L’ancien Premier ministre, Jean Omer Beriziky est appelé par le CEDS (Centre d’études diplomatiques et stratégiques) pour assurer la formation en diplomatie et relations internationales. Il revient ainsi à son premier amour qu’est l’enseignement. Il avait enseigné dans les lycées puis à l’université de Toamasina avant d’être envoyé comme ambassadeur de Madagascar à Bruxelles.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 27 novembre 2014 à 15:53 | bbernard (#6880)

    Il va pouvoir donner des cours de corruption. C’est le cours le plus important pour faire de la politique à Madagascar

    • 28 novembre 2014 à 04:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à bbernard

      Toujours présent pour dénigrer les « Malgaches ».Povr type !
      Vous vous croyez Où ?
      EXACTEMENT !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 28 novembre 2014 à 12:00 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Qui êtes-vous pour me poser cette question ? La Gestapo ? Je me tairai quand la lutte contre la corruption sera d’actualité

    • 28 novembre 2014 à 16:47 | Stomato (#3476) répond à bbernard

      Tout au long de ma carrière professionnelle j’ai rencontré un très grand nombre de personnes, de différents milieu professionnels, de différents niveaux culturels et de différentes origines géographiques.
      Monsieur Jean Omer Beriziky fait partie du dessus du panier dans lequel je placerais les gens rencontrés.
      Dans les relations humaines, le premier contact est souvent déterminant.
      Avec Monsieur JOB ce fut instantané. Et la suite de nos contacts a parfaitement confirmé nos premières impressions respectives.
      Et une caractéristique est surtout ressortie en sa faveur, le respect de la parole donnée.
      Alors parler de lui comme vous le faites montre clairement que vous ne le connaissez pas.
      Et que vous ignorez qu’il n’est pas diplomate de formation, c’est un poste qu’il a accepté à défaut d’autre candidat valable pour représenter Madagascar auprès des institutions Européennes.

  • 27 novembre 2014 à 16:53 | jansi (#6474)

    JOB AVAIT CONFONDU LA MISSION D’AMBASSADEUR DE LA SADC à CELLE DE PREMIER MINISTRE.
    Résultats : echec.
    JOB est plutot fait pour ce métier d’enseignant. Mais le problème est quil risque de transmettre aux élèves du CEDS son plus grand défaut : se mettre à genoux devant la communauté internationale.

    • 28 novembre 2014 à 16:49 | Stomato (#3476) répond à jansi

      S’est-il vraiment mis à genoux devant la CI ?
      Ou bien a-t-il compris que quand les grandes personnes parlent, les enfants écoutent !
      Il a beaucoup écouté et appris, surtout pour voir comment fonctionnent les entités non Malgaches, et être plus efficace dans les relations internationales.

  • 28 novembre 2014 à 04:30 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    vite dit !
    Succession d’Abdou Diouf à l’OIF.
    SEM François HOLLANDE
    Président de la République Française
    Chef d’Etat de la France
    reconnaît que cette succession est difficile .
    « Nous allons travailler ,à ce qu’il ait »une solution consensuelle« .Il ne faut pas diviser.Et il ne faut surtout pas qu’il y ait ,d’un côté les candidats de l’Afrique,et de l’autre ,les candidats qui ne seraient pas de l’Afrique ».

    Et Pourquoi pas une « Française »,en la personne de
    - « Claude CHIRAC ».
    Que la FRANCE reprenne la « DIRECTION DE LA FRANCOPHONIE »

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 467