Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Société

Enseignement

Vacances de Pentecôte ?

mercredi 11 mai | Yvan Andriamanga

Hier 10 mai 2016, les élèves du Lycée Moderne Ampefiloha sont rentrés penauds en milieu de la matinée, après avoir vécu de fortes émotions. En effet, ils étaient nombreux à courir le matin, envahissant les alentours d’Ampefiloha afin de ne pas arriver en retard ; quelle ne fût leur surprise en apprenant que leurs enseignants n’allaient pas travailler mais font la grève.

Bien sûr, comme tous les élèves, nombreux étaient ceux qui en étaient ravis. Par contre, ceux qui sont les plus perdants dedans sont évidemment les élèves de la terminale. « C’est carrément injuste ! Ceux des lycées privés avancent toujours : pas de grèves, le programme scolaire se déroule normalement ! Ce n’est pas de notre faute si on ne peut pas se permettre de travailler dans les établissements de renom, où les frais de scolarités sont élevés. Si on est ici, c’est que nous voulons vraiment avoir un avenir meilleur. De plus, nous savons que les enseignants des établissements publics sont plus spécialisés ; et les établissements faits pour la population devraient être de meilleure qualité, logiquement, si l’on veut que la majorité du peuple soit bien éduquée… Mais finalement, tout va de travers ! »

Après que les élèves se soient rassemblés dehors, ne sachant que faire et attendant les nouvelles directives, la salle 30 a subitement pris feu. Un court-circuit selon la constatation faite par les responsables. « Imaginez qu’on soit encore enfermé dedans ! On devrait faire plus attention aux installations électriques. Et je ne parle pas seulement du lycée ; ayez en tête ces bâtiments entassés, non règlementaires de Behoririka et Soarano. Où va le pays ? Quel avenir pour nous ? Restera-t-il quelque chose à sauver ? », s’indigne une jeune lycéenne.

Mais voyons le bon côté, pour la première fois, les élèves bénéficient d’une vacance de pentecôte avancée !

1 commentaire

Vos commentaires

  • 11 mai à 12:35 | Gérard (#7761)

    «  » Par contre, ceux qui sont les plus perdants dedans sont évidemment les élèves de la terminale«  »

    Mouais, il y a le bac, mais il parait que ce foutu parchemin peut s’acheter pour quelques centaines de milliers d’ariary !

    comment ? vous me dites qu’un diplôme sanctionne un apprentissage, l’acquisition de compétences, etc etc .....et que pour se faire, on a besoin que les profs travaillent, un peu

    bien sûr, ou avais je la tête !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 143