Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 23h36
 

Lu ailleurs

Impôts locaux

Une solution inédite dans le domaine du recouvrement

mardi 9 février

Un vent nouveau est en passe d’être insufflé en matière de collecte d’impôts locaux. L’objectif étant d’améliorer de façon substantielle les recettes des collectivités locales à travers un partenariat innovant. Nosy Be a été choisi comme zone pilote pour le lancement de cette approche nouvelle et une convention sera prochainement signée entre la Commune Urbaine de l’île de Nosy Be et la Paositra Malagasy (Paoma)

Principal avantage pour la commune : elle sera soutenue dans la résolution des difficultés récurrentes liées à l’édition et l’émission des rôles correspondant aux impôts fonciers.

La Paoma va débloquer dans ce cadre des matériels adéquats dont un véhicule et 10 motos pour le recensement, la distribution des rôles et la relance des contribuables défaillants. Rappelons que la dernière émission des rôles pour recouvrer les Impôts fonciers sur les Terrains (IFT) et les Impôts Fonciers sur la Propriété Bâtie (IFPB) remonte à 2012, alors que la Commune de Nosy Be a plus que jamais besoin d’argent pour financer le programme de relance du tourisme.

Impôts synthétiques aussi

Ce partenariat peut également s’étendre avec les agents de la Direction Générale des Impôts sur place, car depuis l’adoption du statut particulier de la ville de Nosy Be, les Impôts synthétiques alimenteront à 100% le budget de la Mairie.

Ce projet quasi révolutionnaire à Madagascar qui démarrera sur l’île aux parfums, pourrait être développé dans toutes les communes du pays. Une solution inédite dans le domaine du recouvrement des impôts fonciers qui prend en compte les faiblesses structurelles des communes et les problématiques du désenclavement. La Paoma a de son côté une opportunité de démontrer qu’au-delà de son rôle de distributeur de courriers et de colis, elle peut apporter davantage au développement du pays en donnant une dimension nouvelle à son devoir de service publique. Quant au Ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, il est le partenaire par la dotation de matériels informatiques de ce projet. Une fois de plus, ce département ministériel confirme qu’il est bel est bien engagé dans une démarche en faveur de l’innovation dont le but n’est autre que de faire progresser la gouvernance locale pour, au final, améliorer le quotidien de la population.

African Press Organization

11 commentaires

Vos commentaires

  • 9 février à 09:40 | rakoto-neutre (#8588)

    Mbola tsara

    Io indray ilay fanerena ny vahoaka handoa hetra, hatramin’ny mpisaka pirina anie ka mandoa hetra. Raha misy antonta-taratasy karakaraina dia misy kaominina sasany mangataka ny taratasy nandoavana hetra, ka raha tsy manana ianao dia tsy hahazo izay ilainao.
    Raha mba midy fiantraikany tsara @ fiainana isan-tokonam-baravarana anie ny fandoavan-ketra dia tsy misy halaina handoa izany. Saingy matetika ny vola aloa @ zany dia tsy natao hampandrooana ny faripiainana na hanatsarana ny zava-misy, ohatra ny lalana hamoaham-bokatra, ny fanomezana fiofanana mba hampitombona ny vola miditra isam-batan’olona, ny fanatsarana ny toeram-ponenana,, ny sekoly sy ny sisa tsy voatanisa mampahory ny tantsaha 80% ;
    Fa ny ankamaroan’ny hetra dia lany anaovan’ireo mpitondra sy mpitantana izay mahafinaritra azy.

    • 9 février à 20:10 | Bena (#494) répond à rakoto-neutre

      tokony handoa hetra daholo ny 18 taona miakatra, raha mbola velon’aina. tsy izany no olona, fa aoka mba tsy hetra hividianana V8 entina manitsaka vahoaka.

  • 9 février à 09:41 | Noue (#2427)

    « alors que la Commune de Nosy Be a plus que jamais besoin d’argent pour financer le programme de relance du tourisme. »

    pourquoi faire ? relance du tourisme ? quand on voit le sois disant tourisme à Nosy Be , brrrrr ça donne froid aux dos

    • 9 février à 10:53 | kozobe (#7754) répond à Noue

      Pourriez-vous être plus explicite, s’il vous plait ?

  • 9 février à 09:56 | manga (#6995)

    L’espoir fait vivre comme pensent certains. La commune où qu’elle soit est le théâtre des faux faux et usage de faux en écriture aboutissant à des détournements assez flagrants commis par « l’heureux » élu, illettré ou pas, dépourvu de tout, d’éthique que de déontologie, que du strict minimum de connaissance en matière de gestion saupoudré de l’ingratitude du soi-disant gestionnaire en étroite collaboration avec le signataire qu’est le Maire.
    Pourquoi toujours reprocher aux administrés d’être à l’origine du mal qui sévit au lieu de s’attaquer fermement aux us et coutumes de ces ringards qui sont condamnés à se remplir facilement les poches et sur le dos des autres.
    Et dit-on, à force d’engraisser la hiérarchie, le délit se métamorphose en mœurs et systématiquement blanchi pour ne pas éveiller tout soupçon.
    HVM s’est dit flatté d’avoir raflé 1000/1692 communes. ; si tel est c’est ce qu’on appelle projet innovant, je ne vois pourquoi Nosy-be est la seule commune à vouloir « bien »démarrer puisque les autres ne sont pas source de revenus pour l’état.
    Dites plutôt que la devise fait défaut au niveau de la Banque Centrale et qu’on s’y fasse dans l’urgence pour renflouer la caisse.

    • 9 février à 10:33 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à manga

      Bonjour,

      La politique est une source d’inspiration inépuisable en oubliant le partenariat gagnant-gagnant et la faisabilité du projet pour certaine commune dite pilote compte des conditions requises (entre autres la rentabilité).

    • 9 février à 10:34 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Lire ...compte-tenu...

  • 9 février à 10:59 | ragassy (#6369)

    Pour l’instant la Paoma fera mieux d’améliorer la gestion des courriers.Il y en a beaucoup qui se perdent en cours de route.Même en LR avec AR , ce n’est jamais sûr.
    Après, la mairie doit assumer ,en payant une bonne enveloppe timbrée contenant le rôle à l’adresse du contribuable. C’est comme ça dans le monde entier.
    Pour le recouvrement , la commune devait savoir gérer .Le maire prétend être à la hauteur de ses responsabilités dès la propagande.....Laissez faire. Ils sont tous payés pour .

  • 9 février à 12:21 | DIPLOMAT (#846)

    Bonjour !

    Toutes les initiatives pour légalement obtenir l’acquittement de l’impôt est bonnes.
    Reste à savoir si cela s’avérera rentable ou non ;

    Il faudrait maintenant mettre en place des contrôles fiscaux efficaces et discrets en particulier sur les transactions en espèces, et faire des arrestations en flagrances.
    Ce gouvernement doit faire comprendre que personne n’est à l’abris et devra faire tomber des têtes pour servir d’exemple. Car les pertes pour l’etat et la corruption se font à ce niveau là.

  • 9 février à 14:46 | harima (#9412)

    Ce que dit Diplomat est vrai, seulement les grosses pointures et gros bonnets, eux trouveront toujours une issue pour y échapper et seuls le vahoaka pauvre ou petite pointure seront pressés jusqu’à leur .... Donc les efforts devront plus axer sur les gros bonnets de même pour les têtes à servir d’exemple.

  • 9 février à 19:13 | Jipo (#4988)

    Et pourquoi Nosy-be si ce n’est parce que c ’est la seule commune à Madagascar qui marche, car en majorité gérée par des non Malgaches ./
    pourquoi ne pas commencer par la capitale, ne serait-ce qu’ à titre d’ exemple, suivi de Ste Marie, fief des « cultivateurs » de vanille & BDR , ah mais là : on n’ ose pas toucher : mavosy !
    Toujours à courir après le vola, seul programme que tous ces parasites incapables soient en mesure de faire !

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 154