Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 18h22
 

Politique

Sénat

Une soixantaine de dossiers de candidature pour le quota présidentiel

jeudi 14 janvier | Mirana Rabakoniaina

Près d’une soixantaine de dossiers de candidature sont déposés à la présidence pour être choisi comme sénateur par le Chef de l’Etat. Ce dernier doit désigner 21 personnalités au poste de sénateur pour compléter ceux qui viennent d’être élus. Quelques ministres en exercice figurent parmi la soixantaine de prétendants au poste de sénateurs. D’ores et déjà, les pronostics et marchandages vont bon train pour être le futur Président du Sénat qui est la deuxième personnalité de l’Etat après le président de la République. Le ministre d’Etat et accessoirement chef du parti présidentiel Rivo Rakotovao serait parmi les prétendants le plus puissant auprès du Chef de l’Etat. D’autant qu’il s’octroie le mérite de la victoire du HVM aux derniers scrutins municipaux et sénatoriaux.

8 commentaires

Vos commentaires

  • 14 janvier à 09:45 | betoko (#413)

    Autre Rivo Rakotovao ,Maranty Jean De Dieu vise aussi le poste . Certainement il s’est aperçu que lors de la prochaine élection législative il ne sera pas élu , vaut mieux se présenter comme sénateur . Pour lui faire de la politique c’est une profession

  • 14 janvier à 10:04 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Espérons seulement que le PRM n’oublie pas les leaders du mouvement de revendication des iles éparses dans cette nomination.

    • 14 janvier à 10:15 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      En effet c’est une occasion pour le président de la république de les acheter , reste à savoir s’ils sont à vendre et à quel prix

  • 14 janvier à 11:13 | I MATORIANDRO (#6033)

    Ho ela velona indray ireo lolo-vokatra rehetra !

    pierrot rajaonarivelo
    ratsirahonana
    kaleta
    avelin
    rabetsitonta
    marson evariste
    .....
    ireo mpanondrana antsokosoko andramena rehetra !
    Ireo mpivarotra tanindrazana @ vahiny !
    Ireo taranaky ny padesm mpamadika !

    Samia velon’aina !

    • 14 janvier à 11:51 | betoko (#413) répond à I MATORIANDRO

      Ils ne sont pas les seuls il y en a beaucoup d’autres

    • 14 janvier à 13:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à I MATORIANDRO

      - « Ireo taranaky ny PADESM mpamadika ».
      NON ,ils ne sont pas des « MPAMADIKA ».

      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale »
      _même avec les « DAHALO ».

      - « MADAGASCAR AUX MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE »-

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 14 janvier à 14:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Toutes les conditions sont réunies pour la chute du présent régime et la plus importante et non la moindre, c’est la fièvre MARI MAR qui envahit actuellement la capitale.
    Il ne faut pas oublier que MARI MAR a fait tomber le régime DD RATSIRAKA, qui s’était inspiré de ce feuilleton pour mettre en place les gouverneurs des provinces autonomes dont les plus tristement célèbres d’entre eux étaient justement MAHARANTE JDD et l’époux du ministre actuel de la Justice, locataire d’Andohanatady Fianarantsoa à l’époque.

    L’histoire est un éternel recommencement même si on est plus au temps d’HERODE et de JEAN LE BAPTISTE (le prophète de malheur comme COHEN RIVO LALA incarcéré pour des délits montés de toutes pièces).

  • 17 janvier à 23:35 | SNUTILE (#1543)

    Je ne souhaite pas vous abattre à cause du mœurs malgache. Mais le Président du sénat en France est un homme qui soigne les animaux de profession Docteur vétérinaire. http://www.senat.fr/senateur/larcher_gerard86034e.html
    Je ne sais pas si à Madagascar il aurait eu son score de 4 fois mandaté sénateur président :)

    De même notre président doit choisir les 21 personnes bien instruits en politique sociale mais dans les grandes oppositions et la société civile (un ou deux professeurs universitaires par exemple pour écouter les pouls du peuple d’en bas). Car il pourra ainsi débattre et conclure à la meilleure option en créant deux équipes pour un match constant. Tout en équilibrant les forces et les responsabilités.

    Car pour dissoudre l’assemblée il aura besoin l’ avis engagé aussi, du président du sénat qui sera élu et qui tient à garder sa place.

    En France président = socialiste, président du sénat = Républicain opposition majoritaire.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 266