Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 6 décembre 2016
Antananarivo | 23h02
 

Politique

Sénatoriales

Un groupe de partis demande l’annulation du scrutin

mercredi 6 janvier | Mirana Rabakoniaina
JPEG - 99.5 ko
Rakotoson Haja du MAPAR (au micro). Photo TVPlus

« A six voix près, Madagascar est au même niveau que la Corée du Nord » constate Ranaivosoa Jean Désiré du parti Marina. « La Corée du Nord qui est dirigée par un dictateur où un seul parti politique a voix au chapitre et gère seul le pays, où le débat démocratique n’existe pas ou la pensée unique règne » selon ce politicien. Face aux très nombreuses irrégularités qui ont émaillées les dernières élections sénatoriales, un groupe de partis politiques à savoir le MMM, le MAPAR, le TIM et MARINA, demande l’annulation de ce scrutin et l’organisation de nouvelles élections.

JPEG - 111.1 ko
Naika Eliane du parti TIM (au micro). Photo TVPlus

Pression, achat de voix, menaces en tout genre, ce sont autant d’irrégularités et d’entorses au code électoral qui ont marqué le dernier scrutin selon les constatations faites et présentées par ces partis politiques. Les responsables de ces partis affirment disposer les preuves de ces irrégularités diverses. « Le fait d’annoncer les résultats de vote à travers la radio et la télévision nationale avant la fermeture officielle des bureaux de vote est déjà une entorse flagrante du code électoral », précise le parti TIM. Naïka Eliane du parti TIM révèle aussi que les électeurs ont été obligés par le parti au pouvoir de mettre des marques sur la liste unique pour prouver qu’ils ont « bien voté ».

Neuf listes concurrentes pour ne pas dire rivales lors des sénatoriales donc, revendiquent l’annulation des élections de sénateurs et promettent de déposer des preuves auprès de la CENI. D’une seule voix, des représentants de ces formations ont dénoncé des irrégularités et des attitudes qui décrédibilisent ces élections en particulier dans les provinces de Toliara et de Fianarantsoa.

Ce groupe de partis envisage de porter plainte auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) après l’annonce des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce groupe espère que la CENI et la HCC prendront leurs responsabilités et seront impartiales comme elles sont censées l’être.

Thierry Rakotonarivo et la télé Viva confirment

JPEG - 22.3 ko
Thierry Rakotonarivo

En plus des pressions et menaces révélées par la station Viva à propos des comportements et propos du ministre de l’Intérieur à Antsohihy, un haut responsable de la CENI en la personne de Thierry Rakotonarivo avoue que des anomalies ont été constatées dans le déroulement du scrutin et dans les matériels de vote qui sont parvenus à la CENI. Il a notamment cité des signes particuliers interdits par la loi dans des bulletins de vote, des ratures compromettantes dans les procès verbaux qui rapportent les résultats des votes, des documents électoraux où les feuilles de dépouillements et des listes électorales ont disparu. En résumé déclare-t-il, il y eut beaucoup de fautes et des redressements de la part de la CENI ont du être faits. La CENI ajoute-t-il, ne peut changer les résultats consignés dans les procès verbaux ni annuler des opérations de vote car cela ne relève pas de sa compétence.

44 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier à 09:30 | diego (#531)

    Bonjour,

    Nous rentrons tout doucement et sûrement dans la dictature bien masquée par les élections piège à C.... comme si un pays aussi pauvre que Madagascar, qui n’a même pas été capable de sortir tout seul d’une accumulation d’erreurs politique d’une élite qui a été incapable d’anticiper les conséquences néfastes à long terme de deux prises de pouvoir dans la rue :

    - 2002 et 2009, serait en état de se prendre en main !!!

    Personne ne demande à la classe politique malgache de restaurer le gouvernement avant l’élection présidentielle de 2001-2002. Les mortels que nous sommes faisons des erreurs tout le temps et à chaque instant. Mais une fois que nous constatons l’erreurs, nous devons vite les corriger.

    La chute aussi facile et tout seul d’un régime qu’on célébrait, pas une fois mais deux à Mahamasina en 2002, devait suffir pour avertir le danger qui attendrait le pays si cette crise Institutionnelle qui montrait ses vraies natures avec des gens qui refusaient d’affronter leurs adversaires politiques dans les Urnes quelques années auparavant n’était pas prise au sérieux.

    Les élections organisées par la CI présentent le même danger que les élections organisées par les dictateurs :

    - d’une manière générale, elles sont imposées aux pays !!!

    Et tout le monde connaît le nom du président avant même que les électeurs n’aient voté.

    On ne peut pas avoir une démocratie dans un pays qui n’a même plus un seul parti politique en État de gouverner sainement le pays.

    Madagascar a été en pleine crise Institutionnelle quand la CI nous a imposé une élection présidentielle et législatives :

    - par définition, le pays n’était plus capable de gérer sa crise politique et de facto, ses propres affaires internes. C’est pour cela qu’on appelait cette période une TRANSITION ILLÉGALE.

    Dans un esprit sain et dans les têtes des politiciens en bonne santé politique, il fallait absolument retrouver un ordre institutionnel et donc acheter de temps comme on dit pour que tout le monde retrouve ses esprits :

    - deux manières possibles pour y parvenir, réconciliation et un gouvernement d’Union National.

    Pourquoi ?

    Ce sont les deux seuls issues qui représentent en fait une nouvelle politique qui permettraient au pays de mieux se préparer et organiser des élections fiables et acceptables et seraient respectées pour le pays :

    - autrement dit pour que le pays puisse mettre en place des processus et des calendriers électoraux acceptables pour une classe politiques et politiciens qui ont complètement perdu le NORD !

    • 6 janvier à 10:27 | toky (#8231) répond à diego

      Je suis d’accord avec vous mais il faut pas oublier ceci chez nous :
      1- la réconciliation nationale c’est pour se blanchir c’est à dire pour faire régner l’impunité ! Pour remettre les voleurs, les trafiquant dans le rang pas plus ! Vous pouvez vous-même le vérifier ! J’en suis désolé. film efa nandeha tsy misy matoky anzany tsony e !
      2- gouvernement d’union nationale : j’en suis désolé c’est pas la solution non plus ! En effet, chez nous, le gouvernement de consensus c’est le consensus de tout genre : partage de butins de gâteau....détournement, trafic, aferafera...
      A méditer :
      .
      « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. »
      Citation de Montesquieu Esprit des lois

      On se soumet au pouvoir de fait, bien qu’il soit usurpateur, mais jurer de le défendre est s’associer à son usurpation.

      Citation de Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville

  • 6 janvier à 09:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Trouvez autres choses au lieu de :
    - pression,
    - achat de voix
    - menace en tout genre..
    Les élections municipales et communales se sont bien déroulées.
    Tout le MONDE a accepté les résuiltats officiels de ces élections ;
    En vue des résultats de ces élections municipales et communales,le parti HVM sort vainqueur.« SANS BAVURE ».
    Les Grands Electeurs sont circonscrits.Point barre !
    Le SENAT sera « HVM ».Point barre.

    Messieurs,un peu d’honnêteté intellectuelle.,S.V.P.
    Les « GRANDS ELECTEURS » HVM,loyaux à leur parti politique,votent massivement HVM.==« PARI GAGNE D’AVANCE »==mais les autres grands électeurs sont dans la « SPECTATIVE » :
    - « VOTER POUR L’INTERÊT GENERAL DES POPULATIONS » ou pour des partis ou associations à « géométrie variable »==suivant le vent==(-Miaraka Amin’i... ;).
    IL FAUT ACCEPTER LA REALITE DES URNES.
    - « Faut-il dissoudre l’Assemblée Nationale pour trouver vraiment ==la réalité== des urnes,à Madagascar ».

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 10:05 | toky (#8231) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Désolé, nous sommes en 2016 merde, cette pratique des fraudes électorales devra être banni dans la vie politique ! la pauvreté que nous sommes entrain de vivre à Madagasacar c’est la pauvreté mentale ou presque la débilité mentale et intellectuelle de nos dirigeants. Certes, Les malagasy sont pauvres mais arrêtons de les mépriser tous les jours. En démocratie Basile, pour se maintenir au pouvoir pour gagner des élections, c’est simple : programme et sa réalisation. Pas en pratiquant des fraudes. Quand un régime fraude pour gagner des élections ou se maintenir au pouvoir==> c’est un régime qui ne cherche pas l’intérêt suprême de la nation, que des bandes des voleurs donc à TRAQUER ! A RENVERSER !
      Pour mieux comprendres les fraudes en afrique et chez nous ( qui est plus pire que les africains) lire ce lien ;
      http://www.libreafrique.org/kakdeu-fraude-electorale-021214

    • 6 janvier à 10:18 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C’est toi qui es le plus malhonnête, tu ne peux pas accepter la réalité du pays . Attends toi à la révolte de la population un jour ou l’autre , même des diplomates savent qu’il y avait eu des fraudes en tout genre , ne t’étonne pas si Madagascar ne reçoit pas des aides dont il a besoin . Selon des nombreux observateurs , Madagascar est toujours instable , et je dis attention la chute sera dure

    • 6 janvier à 11:33 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le HVM fait carton plein, les contestations fusent
      4 janvier 14:41, Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

      Bonjour Basile,

      Ce que vous écrivez n’est pas applicable à Madagasikara car ici, nous assistons à :
      - des retournements de veste et de pantalon,
      - des promenades mallettes en main,
      - des pressions diverses
      - et à des chantages sous différentes formes.

      Lisez cet article et vous vous expliquerez ce « raz-de-marée annoncé » pour le parti présidentiel.

      http://www.lexpressmada.com/blog/ac...

      => Le Président persiste à compléter les diverses institutions requises « normalement » pour l’effectivité d’un Etat de Droit car il veut prouver à la Communauté Internationale et aux bailleurs de fonds qu’il a bien appris leurs leçons et les appliquent à la lettre.

      => Le Président croit (ou pense) que l’existence de ces institutions d’un Etat de Droit va lui apporter la stabilité politique nécessaire à la réalisation du Programme présidentiel.

      — Or, toutes ses tentatives pour obtenir cette stabilité politique n’ont amené, paradoxalement, que de l’instabilité en plus (avortement de la Réconciliation Nationale [!] à Ivato, motions de déchéance et de censure, élections communales et sénatoriales bâclées, ...).

      — Or, le Programme Présidentiel est une coquille vide car ce Programme se limite à l’énoncé des problèmes à résoudre et non à l’énoncé des mesures à entreprendre et des moyens à mettre en oeuvre.

      — Or, la répartition des budgets de l’Etat n’est qu’un document comptable qui énonce les débits et les crédits sans affectation des sommes y afférentes.

      — Or, il n’y a aucune échéance quant à la résolution de cet inventaire à la Prévert mis à part les annonces tonitruantes tous les 100 jours.

      — Or, le Président ne se rend (peut-être) pas compte que ces institutions qu’il s’échine à mettre en place ne peuvent fonctionner que si ces institutions remplissent leur rôle de contre-pouvoir, c’est-à-dire que ces institutions sont conscientes des tâches qui leur incombent.

      — Or, on assiste, de plus en plus, à une concentration du pouvoir aux mains d’un parti qui voudrait devenir LE PARTI UNIQUE, en absorbant, d’une façon ou d’une autre, les représentants des autres partis politiques (achat de voix, chantage, etc).

      En conclusion, le Président de la République ne pense pas au développement IMMEDIAT du pays mais aux prochaines échéances électorales de 2018.

    • 6 janvier à 12:21 | rakoto-neutre (#8588) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ELECTION TRUFFEE DE MARCHANDAGE, E ;ECTION EN VIOLATION DE LA LOI.

      Ces groupes de partis ont parfaitement RAISON

    • 6 janvier à 12:23 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      En gros, ce n’est qu’une bande d’apprentis qui arrive au pouvoir par hasard, compte faire ce premier mandat comme période d’essai..., avec laquelle, il ne faut pas espérer grande chose,...

      Même si cet essai n’est pas conclu, ils se préparent déjà à obliger leur patron(le peuple) à renouveler leur contrat (indéterminé SVP),...d’où cette sénatoriale anti-démocratique,...

    • 6 janvier à 13:03 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      C’est qui est une bonne augure,...en face du pouvoir,...la réconciliation nationale commence,...

      C’est un avertissement pour cette bande d’apprentis,...ils peuvent se solidariser pour une cause,...à moins que celle-ci ne pige rien,...

    • 6 janvier à 14:21 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      J’ai peut-être raté une épisode : de quelle Réconciliation Nationale voulez-vous parler ? De quelle solidarité ?

    • 6 janvier à 14:25 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      Ce ne sont pas des apprentis en gouvernance car ils n’essaient même pas de gouverner ou d’apprendre la définition de la bonne gouvernance.

      Ce sont des parvenus :

      - parvenus au pouvoir par le hasard des fraudes,
      - parvenus à s’enrichir en un clin d’oeil.

    • 6 janvier à 15:56 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      Possible,... ce n’est pas faux...!

    • 6 janvier à 16:01 | LAZALAZAO (#7189) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Tout le MONDE a accepté les résuiltats officiels de ces élections » hahahahahahahaha, hihihihihihihihihi, hehehehehehehe
      Arretez de faire rire le monde... voici une info pour vous
      http://www.madagascar-tribune.com/Un-groupe-de-partis-demande-l,21747.html

      et ceci n’est qu’une petite partie.

    • 6 janvier à 16:10 | Isandra (#7070) répond à Menalahy

      J’ai dit « commence »,...ils(les hors du pouvoir) arrivent à s’entendre pour une même cause,....parlent d’une même voix,...« Annulation de ce scrutin »,...même si chez nous, on ne fait que nourrir l’hypocrisie,...méfiez-vous de l’apparence,...Cependant, déjà un pas vers la réconciliation,(rêve)...

    • 6 janvier à 18:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à Isandra

      Que ça vous plaise ou pas :
      - « LA CONSTITUTION DE LA QUATRIEME REPUBLIQUE MALGACHE EST UN ENFANT DE LA CONSTITUTION DE LA CINQUIEME REPUBLIQUE FRANCAISE ».Point barre !
      Croyez-moi,nous pourrons être bénéficiaires si nous sommes décidés de travailler ensemble pour MADAGASCAR.

      Le PADESM et ses héritiers.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 18:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à LAZALAZAO

      - « J’ai suivi la vie politique,en France comme celle de Madagascar ».
      NOUS,les Malgaches et Africains,nous nous compliquons la vie politique parce que nous voulons être au POUVOIR pour nous enrichir très vite.Point barre.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 20:31 | Menalahy (#9072) répond à Isandra

      Vous caressez un rêve car vous voyez bien où s’achemine les revendicateurs des Isles Vazimba : ils ont fait front uni au départ mais ils lavent leur linga sale en public, toute honte bue.

      Lisez mon post à Kartell, vous y verrez une explication.

      PS. Au fait, des personnes seraient en train de réfléchir aux « noms malagasy » pour ces Isles Epar(ses)Pillées. Cela transformera certainement la destinée de ces îles.

      Un peu comme si je donnais un prénom « humain » à mon labrador, il aura figure humaine demain.

    • 6 janvier à 20:33 | Menalahy (#9072) répond à Menalahy

      Lire :

      « où s’acheminent les revendicateurs »

      Et non :

      « où s’achemine les revendicateurs »

    • 6 janvier à 20:39 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous avez raison : c’est notre incapacité à travailler ensemble pour l’intérêt commun qui est la cause de nos échecs.

      Nous privilégions l’intérêt personnel car nous sommes des « ory hava-manana » et nous préférons dire « aleo lò toa izay ho an-kavana ».

      Nous ne savons pas ce que c’est que le patriotisme car le sentiment d’appartenir à un seul peuple et à une seule Nation est absent de notre mentalité actuelle : nous sommes encore dans la « mentalité des quotas ».

  • 6 janvier à 11:07 | bema (#828)

    C’est vraiment la HONTE pour nos dirigeants qui sont atteints d’infantilisme aigu. Ce qui me réjouit est cette UNION des partis pour contrer ce pouvoir qui ne fait que se balader et faire ses courses en Europe, des authentiques parvenus. Vraiment, nous touchons le FOND car ce n’est plus d’ irrégularités mais d’un HOLD UP institutionnel. A l’époque où tout se sait à une vitesse grand V, nous avons tous le devoir de dénoncer cette BARBARIE mais que nous agissions dans le respect des règles. Misaotra Tompoko !

  • 6 janvier à 11:20 | Be-Tsikera (#8458)

    Dans les annales de l’histoire de scrutin électoral malgache, il n’ y a jamais eu d’ANNULATION DU SCRUTIN dans sa totalité mais partiellement OUI !
    Donc, à quoi servira-t-il de faire de tapage nocturne qui fait réveiller les bébés malgaches qui ne font que chercher quotidiennement leurs tétées du jour ?
    Un malgache, un bébé de 55 ans d’indépendance et qui ne voit pas à quel saint se vouer ?
    Un rêve dans une vision d’un monde meilleur loin de l’oppression des gouvernants qui cherchent à frayer des voies sans issus ou en cul de sac pas de Douglas bien sûr.
    Des série d’élections, de sortie de crise, pour compléter le nombre des institutions à mettre en place, qui ne résout rien du tout aux problèmes des malgaches sans parler du développement économique qui est marqué par un tableau de couleur SOMBRE.
    Elections et élections qui s’avèrent inutiles pour la vie de ce pays, car ceci ne nous mène pas dans la bonne voie du progrès selon la conviction CREUSE propagandiste de notre PRM actuel.
    Ce que mérite le peuple malgache, c’est une Nation digne de ce nom ayant un régime fort ravitaillant de toute prospérité ce peuple, abolisant les pratiques politiques malsaines et renouvelant la classe politique digne d’une humanité relevant la décence.

    • 6 janvier à 11:47 | Isandra (#7070) répond à Be-Tsikera

      Etes- vous un nouveau dans cette terre...?

      En politique, on commence toujours comme ça,...réclamer des choses que les dirigeants ne pourront jamais céder,...ensuite, on multiplie et durcit les revendications,...Et puis BOOM, BOOM...!

    • 6 janvier à 14:08 | Be-Tsikera (#8458) répond à Isandra

      Chère Isandra,
      Arrêtez de fantasmer sur tout un tas d’inutilité !
      Les malgaches sont las d’attendre ce que va pondre notre gouvernement d’incapable.
      MAIS, ils ne vont non plus descendre dans les rues pour faire tomber un régime qui n’a rien à perdre.
      Critiquer c’est facile MAIS réaliser tout un rêve charmant c’est plus d’une utopie, pas comme la rééducation de défécation plus régulière et harmonisée, un exercice dont les Saints du jour ne savent même pas deviner comment jouer le jeu d’une vision démagogique et propagandiste attrayante car c’est malsain ?
      Faire tomber un régime comme ce qu’ont fait antérieurement nos pseudo-PRM appauvrissants, ce sera de la mort sûre où tout le monde creuse sa tombe dès aujourd’hui car à l’avance, mort d’espérance dépourvue de toute assurance de survie, genre zombie en mort-vivant, loin de la foi et de la loi, régissant de toute une vie décente, plus humaniste.
      Pour être plus direct, les malgaches ne supporte plus d’autre crise que ce qu’ils ont vécu jusqu’à aujourd’hui.

    • 6 janvier à 14:18 | Isandra (#7070) répond à Be-Tsikera

      Qu’il soit clair, personne ne prie qu’il ait une nouvelle crise, ni des troubles à Madagascar,...

      Cependant, c’est ce régime lui-même qui se précipite vers leur perte,...car, malheur à l’homme par qui le scandale arrive,...

    • 6 janvier à 14:27 | toky (#8231) répond à Be-Tsikera

      Désolé, il est presque urgent et indispensable de renverser ce régime ! Fanavota-tanindrazana ! Madagascar n’a plus de temps à perdre avec des apprentis, nuls ! Mais avant de le faire, il faut définir les sanctions à infliger à ces voleurs, ensuite à définir ce qui faut écrire et à faire pour éviter que ce genre des conneries se répètent. Et surtout à mettre en place une structure qui immobilise tous les malagasy. Mais avant tout, sanctionner les fautifs pour servir des leçons, mais ne répétons plus jamais les mêmes erreurs en laissant filer les voleurs comme Ratsiraka, Ravalo et consort,

    • 6 janvier à 16:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      qu’il y ait une nouvelle crise,...

    • 6 janvier à 16:44 | Be-Tsikera (#8458) répond à toky

      Toky ! Je ne veux pas vous blesser que vous vous contractez d’une logorrhée psychotique et demesurée en nous rappelant qu’on procède à votre façon pour récriminer nos Dirigeants actuels.
      Le coup d’Etat, quelque soit sa forme est sanctionnée et condamnée par n’importe quelle juridiction dont législation existante au monde en a déjà mentionné, sans exception aucune d’un pays à d’autres.
      La crise générée par de tel coup perdure, comme nous l’avons vécu et engendre des morts socio-économiquement, politiquement et pourquoi pas physiquement, donc des victimes, quelque fois collatérales ?
      Socio-économiquement parlant, nous sommes au fin fond de l’abîme de la pauvreté. C’est la raison pour laquelle nous n’allons pas nous aventurer de jouer avec le feu. Soyez mature ! Lisez bien le rapport de la BM qui insinue que plus de 85% de malgaches vivent dans une pauvreté lamentable, un cas relativement déplorable dont causes encore à déterminer.
      Psychologiquement parlant, les malgaches sont devenus de plus en plus intolérables (coté patience) et sont susceptibles d’atteindre une cardiopathie ischémique à persistance d’onde T<0 dans sa partie antérieure du péricarde (côté coeur) compliquée d’une névrose phobique d’allure TOC (côté psy).
      Toky, préparons le terrain dès aujourd’hui pour sanctionner ce régime de façon légitime et légale en 2018, plutôt de créer des troubles dont ce sont les plus démunis (85% des malgaches) qui en subissent les conséquences.

    • 6 janvier à 16:47 | Isandra (#7070) répond à toky

      Et la solution la moins douloureuse, c’est leur démission,...

    • 6 janvier à 16:58 | Isandra (#7070) répond à Be-Tsikera

      « préparons le terrain dès aujourd’hui pour sanctionner ce régime de façon légitime et légale en 2018, plutôt de créer des troubles dont ce sont les plus démunis (85% des malgaches) qui en subissent les conséquences. »

      On aimerait bien attendre, cependant le problème eux aussi, les dirigeants préparent le terrain pour que l’alternance ne sera démocratiquement pas possible à cette date, en commençant à verrouiller les appareils administratifs en leur faveur ua grand dame des autres partis politiques,...Ils ne tirent pas des leçons sur ce qui se passaient auparavant,...

      Dans ce cas là, les autres n’auront d’autre choix que outrepasser les élections organisées par ce régime,...

  • 6 janvier à 12:11 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Espérons seulement que cette contestation ne relève pas de l’hypocrisie comme d’habitude en vue de se faire un nom pour bénéficier de la nomination au sénat sur le quota du PRM.

  • 6 janvier à 12:36 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107)

    Madagascar est passé par plusieurs expériences (-électorales-) depuis son « INDEPENDANCE » mise à part l’expérience de « TRANSITION » 2009-2014 :
    - députés plus de 500,
    - sénateurs plus de 300
    - « DESIGNATION PAR COPINAGE »
    Résultat de cette dernière expérience sans élection=ZERO
    Chacun a reçu son petit cadeau...
    - "PAS DE RECONDUIT....
    C’est fini le temps de palabrer,l’EXECUTIF actuel doit avancer sans regarder en arrière.Point barre !

    - « MARCHE ou CREVE » !

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 15:30 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Tu ne vois pas ou tu n’as pas envie que tout le monde est contre toi et je vois que tu n’arrives plus à les répondre tellement tu ne dis que des conneries comme d’habitude

    • 6 janvier à 18:56 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à betoko

      Bekoto
      Ce régime redressera MADAGASCAR.Je suis prêt à faire un pari.
      UN GOUVERMENT RESSERE et FORT SUFFIT.
      Il faut dissoudre ,dans le plus bref délai ,cette Assemblée Nationale.

      - « MARCHE ou CREVE » !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 6 janvier à 20:50 | Menalahy (#9072) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Des changements structurels sont nécessaires mais je crains que le Président de la République soit l’otage de ceux qui l’entourent.

      Dans l’idéal, il faudrait :

      - un gouvernement resserré comme vous dîtes, avec des personnes compétentes. Je pense même qu’un tandem technocrate-politicien à la tête de chaque ministère serait une solution envisageable,

      - dissoudre l’Assemblée Nationale et le Sénat,

      - dissoudre l’Armée et la Police et affecter ces généraux kapsily à d’autres tâches ou les mettre à la retraite,

      - renforcer la Gendarmerie,

      - supprimer la méthode des quotas par la méritocratie,

      - exiger que les Ambassadeurs soient les VRP de Madagasikara.

    • 7 janvier à 00:45 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      je met mes 1+1 à couper que vous avez déjà perdu !!!

  • 6 janvier à 15:16 | Mihaino (#1437)

    - Désolé pour ce groupe de partis car la demande d’annulation d’un scrutin n’obtiendra pas gain de cause ! J’espère me tromper ! Souvenez-vous que les fraudes massives ( halatra be vata) des élections présidentielles de 2013 dénoncées par des candidats malheureux n’ont pas été considérées par la HCC malgré le nombre des cartons exposés au Carlton lors d’une conférence et contenant des preuves , semble-t-il ?!!

    - Le fameux bulletin unique a montré ses limites et les élections libres , transparentes , démocratiques restent de vains mots ou des mots creux ( expression en vogue actuellement)chez nous !

    - Enfin , qui dit élections dit fraudes dans notre Pays depuis belle lurette !Nous sommes en 2016 maintenant et le système perdure car le parti au POUVOIR sort toujours gagnant !

  • 6 janvier à 16:09 | diego (#531)

    Bonjour toky,

    Les objectifs d’une réconciliation et la mise en place d’un gouvernement d’Union National ont plusieurs :

    - un, pour empêcher les politiciens voyous et recommencer 2002 et 2009 ;

    - deux, pour repousser la CI en dehors de nos affaires politiques internes ;

    - trois, pour mettre en dehors de nos affaires nationales les Indiens et les Chinois et les mettre défini vêlent de se mêler de ce qu’ils ne regardent pas, les élections !

    - et enfin, c’est le plus important, faire revenir dans la vie politique et économique du pays l’État et les Institutions.

    Les politiciens ne sont pas les seules catégories des gens qui ont besoin de se faire une virginité à Madagascar :

    - dans l’Armée et la Justice malgaches, je pense que ce sont les institutions le plus impropres dans le pays.

    Cela veut dire que tout le monde a intérêt à ce qu’il ait une réconciliation et que le pays retrouve une vie politique saine et l’État doit être fort.

    Personne n’a intérêt à ce que le pays reste longtemps ingouvernable :

    - c’est exactement le cas aujourd’hui.

    Ce 90% de Sénat appartenant au président ne fait qu’accentuer la grande malaise.....cela sent le pourri partout dans le pays....

  • 6 janvier à 18:25 | GADSDEN_FLAGIVANDRY (#8661)

    Au niveau de la Corée du Nord ? faut pas pousser, la Corée du Nord au moins, elle effraie les grandes puissances, nous on fait juste rire.

    • 6 janvier à 18:55 | Jipo (#4988) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      Quel humour, je dirai plus : pleurer 😢

    • 6 janvier à 19:00 | RAMAHEFARISOA Basile (#9107) répond à GADSDEN_FLAGIVANDRY

      - « DIDIER » avait la capacité de redresser Madagascar,malheureusement,il y avait ==TROP==de chapelles autour de LUI.
      Je souhaiterais que « SEULE SOPHIE RATSIRAKA » revienne dans la mêlée pour « REUSSIR » complètement.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

  • 6 janvier à 19:28 | Isambilo (#4541)

    C’est le cirque qui continue. Le président, comme les députés, comme les sénateurs ont joué à la comédie des élections. Et pendant qu’ils jouent à cette farce, les affaires continuent pour les plus malins.
    De toute manière ces députés comme ces sénateurs sont inutiles. Ils sont là pour amuser la galerie et pour donner un vernis démocratique au régime. Personne n’est dupe parce que c’est ainsi que ça se passe dans la plupart des pays du tiers monde.
    La démocratie occidentale n’est faite que pour l’Europe occidentale. Même la Grêce, où le concept est né, s’en fout totalement.

    • 6 janvier à 21:22 | Menalahy (#9072) répond à Isambilo

      La « démocratie » n’est qu’une idée de base. Il appartient à chaque pays de l’adapter selon les contextes d’application.

      Notre tort est d’avoir voulu importer un modèle qui ne correspond pas à notre Soatoavina et à la réalité politico-socio-économique.

      On peut jeter l’eau du bain mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

      - Est-ce que la Chine est un pays démocratique ?

      - Est-ce que les Etats-Unis sont démocratiques avec ses Etats ?

      - Est-ce que l’Allemagne est un pays démocratique avec ses Lânders ?

      - Est-ce que la Corée du Nord est un pays démocratique ?

      - Etc.

      Ces idées de base que sont la « démocratie » et la « république » ne sont que des cadres de travail qui évoluent dans le temps. Au départ, elles ne concernaient que les hommes libres : les femmes, les esclaves affranchis ou pas et les métèques en étaient exclus.

      C’est comme le mariage qui n’est qu’un cadre légal pour réguler les relations entre les époux : il y a des mariages heureux et d’autres qui se terminent parfois dans le drame. Est-ce parce qu’il y a de plus en plus de divorces qu’il faut supprimer le mariage ?

  • 6 janvier à 21:06 | takaka (#8449)

    Je ne comprends pas. Au cours des présidentielles et des députations, j’étais éliminé de la liste électorale par le CENIT de cette sal.... d’Attalah comme les autres. On a crié au scandale et rien.
    Alors maintenant ne gueulY pas les fozas du MAPAR.

  • 7 janvier à 06:44 | regisson (#7075)

    a entendre Bazilou, Sophie de la tribu des dégénérés serait la plus apte...
    apte a quoi ?
    quand on voit les brillants états de service de cette dinde et clique de mauvais a tout

    Analysons la famille RAT CHIE RAQUE
    Didier= il a montre son incompetence et voleur de surcroit, présida du club Chine / Mada, connaissant trop bien les chinois, je vois bien...
    Rolland = Le clown de service
    Elisé = main dans la caisse de jirama
    Sophie = Le trafic des zebus, pourrait être employee comme vendeuse en charcuterie avec sa tête de porc ....

    Bazilou, on ne change pas une equipe qui gagne

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 143