::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h21  :  °C  :  Inconnu
jeudi 28 août 2014
 

 > Société

Toliary • Energies renouvelables

Un four solaire ADES sauve 22 tonnes de bois

lundi 30 juin 2008

De 249 fours solaires en 2005, ils en ont aujourd’hui vendu 1600. C’est ce qu’on a compris des propos d’Otto Frei, coordinateur national du projet ADES (Association pour le développement de l’Energie renouvelable dans le Sud-ouest) lors de la conférence que l’association a hébergé dans ses locaux à Mitsinjo (Toliary) le 17 juin dernier. L’ADES est une initiative qui vulgarise l’usage de fours solaires afin de limiter la consommation de charbon de bois des foyers, aussi bien urbains que ruraux. L’utilisation d’un réchaud ADES, pendant une année, permet de sauver 22 à 28 tonnes de bois, encore une autre révélation lors de cette conférence qui a réuni ce jour-là tous les protecteurs de l’environnement qui évoluent dans le Sud, dont WWF, SAGE, Tany Meva, ANGAP, Conservation international, mais aussi la municipalité de Toliary.

Tous ont admis que le four solaire, le parabole, le séchoir solaire de l’ADES, sont des outils efficaces pour lutter contre le fléau de la déforestation et contre l’émission de gaz carbonique. Le Protocole de Kyoto faisant état de possibilité de crédit pour tout organisme qui participe à la réduction de l’émission de carbone, les participants à cette mémorable conférence s’interrogent pourquoi Toliary et l’ADES ne bénéficieraient-elles pas de cette opportunité ?

Encore trop cher

En tout cas, le prix actuel du four solaire subventionné qui est de Ar. 25 000, est encore cher par rapport au pouvoir d’achat des ménages ruraux où ADES intervient (Toliary II, Ejeda, Androy et Morondava). La présidence de la République de Madagascar a promis d’aider ADES à produire 5 000 fours par an. Ramampiherika Daniel, Docteur ès-Biomas, enseignant chercheur à l’université de Toliary et conseiller au projet de Regula Ochsner est ravi. D’après ses explications, l’adoption d’un réchaud solaire (de 0,45m2) de 1617 kwh à 2034 kwh pendant une année équivaut à consommer 2180 à 2750kg de charbon de bois au cours de l’année. Ce qui revient à dire qu’en utilisant un réchaud solaire, un foyer peut sauver près de 22 à 28 tonnes de bois par an, tout en sachant que le rendement de carbonisation est de 10%.

Recueilli par RAW

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 99  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360