Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 1er octobre 2016
Antananarivo | 13h20
 

Environnement

Un bateau suspect au large de Mananara

mercredi 24 décembre 2014 | Léa Ratsiazo
JPEG - 74.3 ko
Photo d’illustration

Le coordonateur de l’Alliance Voahary Gasy (AVG), Andry Andriamanga, tire une fois de plus la sonnette d’alarme sur le trafic incessant de bois de rose. Ce 23 décembre 2014, il signale la présence d´un bateau suspect qui risque fort d’embarquer de rondins de bois de rose au large de Mananara. Des dockers sont en train de rejoindre la localité la plus proche du bateau selon les informateurs de l’AVG. Or, la période de fête et celle de fins d’année sont les périodes les plus propices aux trafics selon le coordonateur. Car d’une manière générale les autorités n’ont pas la tête à courir après les trafiquants de bois de rose et en plus c’est le moment où il faut honorer les commandes extérieures. Il faut aussi dire que les bureaux de nombreux ministères sont désertés pour diverses raisons circonstancielles festives, au grand dam des usagers dont les partenaires techniques et financiers ; certains fonctionnaires de ministères font même comprendre qu’il faut revenir vers le 5 voire le 15 janvier prochain.

Cette année, 70 000 rondins de bois de rose sont sortis des côtes malgaches, 20 000 rondins sont blanchis en Afrique, Tanzanie et Mozambique, et 50 000 rondins ont rejoint directement leur destination, la plupart du temps la Chine. Depuis le début de la Transition, l’AVG estime à 25 000 m3 la quantité de bois de rose sortie de Madagascar.

Rappelons que juste après sa prise de fonction l’Exécutif avait mis en place un comité interministériel de pilotage censé lutter contre le trafic de bois de rose dirigé par le Premier ministre et dont la tête de file dans chaque département est le ministre en personne mais apparemment ils se sont avérés inefficaces pour diverses raisons. Le président de la République lui-même a réitéré plus d’une fois que la lutte contre le trafic de bois de rose constitue sa priorité. Mais jusqu’ici, il n’y a jamais eu de gros trafiquant arrêté ; à peine si les autorités mettent la main sur les dockers et les chauffeurs de camions mais pas plus.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 24 décembre 2014 à 09:45 | Midabetsy (#8062)

    FILM efa nandeha !
    Tsy mbola nisy mihintsy grand bonnet voagadra hatreto.

    • 24 décembre 2014 à 09:51 | Midabetsy (#8062) répond à Midabetsy

      Anotanio ny TIM sy ny TGV ary ny HVM fa izy ireo no nivelona sy mivelona ary mbola hivelona amin’io trafic de BDR io. pour le reste c’est du bla !bla !bla !bla !

  • 24 décembre 2014 à 10:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Il faut régulariser l’exportation de nos « RICHESSES NATURELLES » pour l’intérêt des « POPULATIONS » de Madagascar.Point barre !
    Après,ces ongs vont crier :
    - « MADAGASCAR A PERDU TANT DE MILLIARDS » et cetera....

    MADAGASCAR AUX MAKLGACHES,UNE et INDIVISIBLE".

    Le PADESM et ses héritiers.

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 24 décembre 2014 à 15:17 | Jipo (#4988)

    Preuve avérée qu’ hery & sa bande protège les bandits , plus facile de maintenir son prédécesseur en tôle, le temps que les zamis aient fini leurs pillages ...

  • 24 décembre 2014 à 20:04 | takaka (#8449)

    Mitandrema ianao ry Andry fa ilay tarik’i Andry TGV anie ka devils aby ê ! Olona opportunistes sans pitié no eo amin’ny fitondrana.
    Bye hoy ny Angalisy.

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 365