Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 1er juin 2016
Antananarivo | 03h39
 

Economie

Croissance économique

Tout repose sur les grands projets miniers

jeudi 20 novembre 2008 | Léa Ratsiazo

L’Etat compte beaucoup sur les grands projets miniers pour booster le chiffre de la croissance pour l’année prochaine. Le taux de croissance du PIB pour l’année 2009 est estimé à 7,5%. Cette croissance s’explique surtout par les activités liées à la construction dans le cadre du Sommet de
l’Union Africaine, le lancement de la production et donc l’exportation dans les grands projets miniers notamment QMM à Taolagnaro.
Cette croissance sera tirée par le secteur secondaire grâce à l’expansion de la construction métallique et aussi des matériaux de construction, et par le développement des industries
minières. Les investissements restent le moteur de la croissance, et sont essentiellement apportés par le secteur privé. Le taux d’investissement attendu est en effet de 33,4% dont 23,2% venant du secteur privé et 10,2% du secteur public.

Le secteur primaire toujours à la traîne

Le taux d’accroissement du secteur primaire est de 3,4%. Une hausse assez modeste dans la mesure où près de 80% de la population opèrent dans le secteur agricole. Toutefois, l’Etat promet de faire des efforts sur l’utilisation de fertilisants, de semences améliorées, de méthodes culturales modernes, d’irrigations afin de doubler la production agricole en 2009. Par ailleurs, l’Etat compte sur la reprise des activités dans le secteur du bois pour développer la
sylviculture.

Forte expansion de l’industrie extractive

Le secteur secondaire enregistre un taux de croissance fort de 11,1%. Cet accroissement résulte de la forte expansion de l’industrie extractive, qui est expliquée par le début de production d’ilménites par la compagnie QMM en 2009. Les performances des branches « matériaux métalliques » et « matériaux de construction » pousseront également ce secteur d’activité à cause de la tenue du Sommet à Madagascar en 2009.

Essor de la branche BTP

La croissance du secteur secondaire est de 8,8%. L’essor de la branche BTP grâce aux investissements aussi bien publics que privés, dans le domaine de la construction et l’amélioration des infrastructures, est essentiellement à l’origine de cette croissance. La construction des infrastructures d’accueil pour le Sommet Africain de 2009 et l’extension de l’aéroport d’Ivato figure parmi les principaux impératifs pour le gouvernement malgache. Les activités liées aux tourismes, aux transports de marchandises ou de voyageurs, au Commerce s’en trouveraient également favorisées.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 

Archives

juin 2016 :

Rien pour ce mois

mai 2016 | juillet 2016

 

Visiteurs connectés : 85