Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 7 décembre 2016
Antananarivo | 23h05
 

Culturel

Spectacle rock : The Dizzy Brain sur Le Petit Journal

Toujours question de censure ?

samedi 16 avril | Yvan Andriamanga

Le Petit Journal, une émission du soir de canal+ a hébergé hier 15 avril le groupe de rock malgache « The Dizzy Brain ». Les membres du groupe « The Dizzy Brain » ont commencé par faire un petit concert puis ont fini par une interview. La question de leur censure à Madagascar a refait surface durant cette interview. En effet, ils ont dit que « Le sexe est tabou à Madagascar. Même si je me mets simplement torse nu, cela pourrait choquer. » Ce qui est totalement le contraire de l’avis général des parents à Madagascar qui disent qu’il n’y a pas assez de censure dans les médias malgaches, ce qui fait que les jeunes regardent n’importe quoi.

De plus, ce cas de leur « censure » a déjà été discuté, rappelons-nous, dans un article du magazine no comment en mai 2014 où plusieurs journalistes se sont insurgés de cette audace : « Il n’y a plus de censure à Madagascar depuis au moins 30 ans ! C’est une injure à la jeune démocratie malgache que de prétendre le contraire. (…)

Car pour mieux vendre l’image d’un « groupe du tiers-monde rebelle », on est allé jusqu’à faire croire qu’une véritable « censure » s’exerçait sur lui…tellement plus accrocheur, coco !

Pour info, à la sortie de l’album Môla Kely, les Dizzy Brains ont eu droit à un certain nombre d’articles de presse et ont été invités, entre autres, par Viva Radio (10 mai 2014), Viva TV (11 mai) et TV Record (15 mai), sans parler évidemment de la RLI FM 106 by no comment qui les a encore reçus juste avant leur départ pour Rennes !

Si certains médias n’ont pas souhaité donner échos aux Dizzy Brains, c’est uniquement au motif que leur musique n’est pas de leur goût. » Pire, « Les médias étrangers n’ont fait aucun recoupement mais se sont contentés de calomnier ».

« C’est super que nos jeunes percent l’international. Mais jusqu’où irons-nous déblatérer sur notre pays pour « réussir » ? »

80 commentaires

Vos commentaires

  • 16 avril à 08:51 | Noue (#2427)

    « C’est super que nos jeunes percent l’international. Mais jusqu’où irons-nous déblatérer sur notre pays pour « réussir » ? »

    la route est longue , très longue encore

    il y a tellement de chose à faire à commencer par un bon gouvernement pour réussir , et ne pas attendre , attendre des aides extérieurs mais bouger bon sang !

    • 16 avril à 19:23 | toky (#8231) répond à Noue

      Le censure est bel et bien dans notre TVM et RNM. Vous avez honte car Canal+ a diffusé le visage de la vraie pauvreté hors pair sans précédente de notre pays pour le monde entier ? Honte aux dirigeants !

    • 16 avril à 19:46 | racynt (#1557) répond à Noue

      En réalité ce que l’auteur n’a pas compris dans cette supposé censure c’est que les occidentaux veulent nous imposer leur décadence morale puisque il faut savoir que les politiciens viennent de voter une loi en France permettant au jeunes de moins de 18 ans de pouvoir regarder des films autorisé uniquement pour les adultes dans les salles et à la télé. Le petit journal se pose en donneur de leçons en montrant que pendant que eux progressent dans des loi de plus en plus permissive, les gogo malgaches jouent au pudique. Pourtant ils n’y a qu’à voir les mpandihy vody à la télé pour comprendre que la dite censure n’existe pas. Ce n’est pas non plus la charia quoi, faut pas charrier.

    • 17 avril à 10:29 | atavisme premium (#9437) répond à racynt

      Décadence morale ,de quoi parles tu ?
      Regardons Madagascar !
      Veux que nous parlions de prostitution ou seulement de la condition des femmes et de la plupart d’entre elles qui se retrouvent enceinte(sans le vouloir) avant leur 15 ans .
      Parlons également des malades mentaux qui se retrouvent dans la rues et que l’on lynchent a la première occasion si-ils se montrent dangereux .
      Parlons également des vieux qui parfois sans familles , meurent de famine.
      Des orphelins qui n’ont plus la moindre familles et qui peuvent se retrouver simplement esclaves de gens comme toi .
      Que fait donc votre société et donc votre état pour remédier a tous cela ?
      Et vous osez parler de morale
      Honte a vous !

    • 17 avril à 10:38 | Dadabe (#9116) répond à racynt

      Vérifiez vos sources. En France, les lois concernant les mineurs sont de plus en plus restrictives. Rien à voir avec les comportements des années 70 ni les lois jugées « laxistes » par les réactionnaires datant des années 80. La « morale » la plus étriquée et castratrice est de retour, aux États-Unis comme en Europe.

    • 17 avril à 19:53 | zanadralambo (#7305) répond à Noue

      « déblatérer sur notre pays pour réussir »...franchement, vous êtes en retard d’une guerre. Ils dénoncent des tares de notre société qui vit à l’ère médiévale, ce que vos oreilles chastes ne peuvent entendre. Cachez cette misère que je ne saurai voir...Avec des gens comme vous, la moindre critique, c’est faire acte de trahison, vous criez au gasy-bashing.
      Le hard, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, je suis plus Kiaka, Ambondrona (du rock à l’eau de rose pour les puristes) ou Green (le chanteur est mon cousin germain, un vrai cousin, pas comme l’autre malade) ou Tselatra...Mais la prestation de ces jeunes sur canal m’a bien plu, ils m’ont l’air ien dans leur peau et leur musique, ma foi, n’est pas dégueulasse. J’ai bien aimé.

  • 16 avril à 09:24 | harmelle (#5862)

    « Les médias étrangers n’ont fait aucun recoupement mais se sont contentés de calomnier ».
    « Il n’y a plus de censure à Madagascar depuis au moins 30 ans ! C’est une injure à la jeune démocratie malgache que de prétendre le contraire. (…)
    #nonmaiho vous prenez les françouses pour des nocs ???Avec une communauté de dizaines de milliers de membres vous pensez que l’on ne sait pas très exactement ce qu’il se passe Mada depuis 30 ans ! Je suppose aussi que quand le gosse là il dit qu’il ne veut pas d’un boulot à 3000 AR et en plus rendre la monnaie il dit n’importe quoi ?? ?
    Vous êtes d’une médiocrité pitoyable , serrez les fesses car la jeunesse est majoritaire à Mada , et , quand elle va bouger celà va vous faire mal et vous obliger à enfin vous tenir debout loin de votre chaise :-)
    http://m.canalplus.fr/?vid=1382108

    • 16 avril à 10:03 | mandrozeza (#5123) répond à harmelle

      Bonjour,
      j’ai regardé l’extrait vidéo en question. Bien entendu, il y a déjà 20 secondes en pub pour une voiture que non seulement les malagasy mais beaucoup de français ne pourront s’offrir.
      Les jeunes en question ont parlé de censure « sociale et religieuse ».
      Autrement dit il est mal vu à Madagascar de se promener torse nu (à Tana) ou de s’embrasser sur la bouche en public. Quoi de neuf ?
      Quand aux 3500 ariary par jour, il s’agit vraiment de travail non qualifié. Une coiffeuse gagne 5000 ariary par jour.

      Je crois qu’il est impossible de traduire la situation de Mada en cinq minutes d’échanges. Il faut remonter à Radidy et à ses décisions qui ont des conséquences tragiques jusqu’à aujourd’hui.
      La composante austronésienne de la culture malgache a sans doute aussi sa part de responsabilité.

    • 16 avril à 10:15 | Gérard (#7761) répond à mandrozeza

      « Je crois qu’il est impossible de traduire la situation de Mada en cinq minutes d’échanges »

      certes, mais ces 4 gamins ont donné en quelques minutes une des image s de ce pays parmi les plus justes que je connaisse

      pour ceux qui ne connaisent pas Mada, 4 minutes de dizzy brain valent mieux que 1 heure de Rajaonarimampianina.

    • 16 avril à 16:17 | ninamay (#9521) répond à harmelle

      Hamelle : je suppose que ce n’est pas évident de se retrouver propulsé au petit journal avec juste quelques minutes pour parler. Mais au vu des différentes intw que l’on a déjà vu / lu je trouve qu’ils s’en sortent pas mal car ils ont pu brosser en quelques minutes un portrait juste de leur vécu de Mada.

      Oui, il y a une censure sociale et religieuse, ne nous voilons pas la face. Le gars parle de jouer torse nu sur scène.

      Un boulot à 3.000 ar : il me semble que c’est dans la chanson diffusée tantôt. Si le but était de dénoncer, c’est plutôt réussi je pense

    • 16 avril à 17:14 | Bena (#494) répond à Gérard

      en tout cas, on ne veut pas de burqa, de niqab ou tchador, et encore moins de mariage pour tous ni d’officialisation de lgbt. que ces ’gamins’ restent et réussissent en europe pour diluer un peu l’ambiance avec le syriens.

    • 16 avril à 17:16 | mandrozeza (#5123) répond à Gérard

      Je ne partage pas votre avis. L’image donnée par ces gamins (façon de parler, certains sont sans doute déjà papa) est complètement fausse ; c’est comme si vous preniez un jeune du mouvement « nuit debout » et lui faisiez confiance pour décrire l’état de la société française.
      Il y a des entreprises qui marchent à Mada, des chercheurs qui font leur boulot, des militaires qui font le leur, des paysans qui font au mieux de leur moyen, des aventuriers à la recherche de filons de pierres précieuses, etc.
      Les problèmes sont aussi énormes et la corruption tenace, souvent pratiquée aussi par ceux qui la dénoncent.
      Les émissions du petit journal sont de petites émissions qui surfent sur la misère du monde.

    • 16 avril à 18:12 | Isambilo (#4541) répond à Gérard

      Des morveux qui veulent attirer l’attention. Une musique d’il y a cinquante ans et des déclarations prenant les autres pour des imbéciles. Pour ce qui est de la censure, le journaliste a répondu et quant à l’atteinte aux bonnes moeurs pour un torse nu, il leur manque un peu d’imagination.
      En tout cas leur agent s’est bien débrouillé pour qu’ils passent chez le petit-bourgeois Barthes

    • 16 avril à 19:24 | toky (#8231) répond à harmelle

      Le censure est bel et bien dans notre TVM et RNM. Vous avez honte car Canal+ a diffusé le visage de la vraie pauvreté hors pair sans précédente de notre pays pour le monde entier ? Honte aux dirigeants !

    • 17 avril à 10:31 | atavisme premium (#9437) répond à harmelle

      Jeune démocratie Malgache !
      On habite pas dans le même pays moi je vois une comédie de restauration monarchique très autoritaire .
      Démocratie pffff !

    • 17 avril à 12:19 | rakotoson (#8023) répond à Gérard

      Bravo les gars ! Ce que vous faites , là , vaut mille fois mieux que les sempiternels laïus et les rengaines - toujours les mêmes - des politicards malgaches . Toutes tendances confondues . Le prochaine fois , choisissez le ... « Grand Journal » , vous le méritez !

    • 17 avril à 12:30 | olivier (#7062) répond à Isambilo

      La « musique d’il y a 50 ans »...
      Bah voyons !

      Faudrait décrocher de Radio Nostalgie papy..

      N’y a t il pas une chronique Rock dans l’Humanité Dimanche ?
      la « Pravda » n’étant plus éditée...

       :)

      « petit bourgeois » ça date de quand ?

      1917 ?

      A se demander qui est le vrai réac dans cette histoire !

      GO DIZZY GO

    • 22 avril à 12:49 | ninamay (#9521) répond à mandrozeza

      C’est vrai ! il y a aussi des trucs positifs à dire, mais les médias étrangers aiment à nous voir comme les pays sous développés. mais en lisant les interviews de ces jeunes, ils disent toujours qu’ils ne représentent pas la jeunesse malgache mais qu’ils parlent d’eux. et ne nous voilons pas la face, c’est quand même bien notre réalité qu’ils ont décrit

    • 22 avril à 12:51 | ninamay (#9521) répond à rakotoson

      :D perso je trouve que le petit journal est beaucoup plus regardé que le grand journal

  • 16 avril à 09:42 | Gérard (#7761)

    Fais ton boulot mec

    ou comment une bande de musicos un peu déjantés résument en 4 mots ce qui reste à faire à cet omnipotent premier ministre de l’intérieur

    • 16 avril à 09:49 | harmelle (#5862) répond à Gérard

      Pffff arrivistes anti patriotes :)

    • 16 avril à 19:28 | toky (#8231) répond à Gérard

      Pourquoi vous ne voyez que mal sur cet interview ? Il a raison en disant fais ton boulot mec, vous voulez qu’il foute rien notre nouveau PM ? ça veut dire qu’il y a de quoi à faire non ?
      Encore une fois, ce qui vous a dérangé c’est le début du reportage concernant la pauvreté à Madagascar ! Il a montré au monde entier que le peuple souffre non ?

  • 16 avril à 10:05 | Gérard (#7761)

    « Ce qui est totalement le contraire de l’avis général des parents à Madagascar »

    cet avis de l’auteur de l’article « adrianmanga » mérite un brin de commentaires

    d’abord, quand on voit ce que les « parents » ont fait de ce malheureux pays depuis un peu plus de 50ans, on peut penser que même un peu déjantés, ces jeunes ne feront pas pire

    andianmanga cela fait vieille noblesse couleur bleu HVM, permettez moi de préférer quelques gamins qui ne puent pas l’hypocrisie, eux

    • 16 avril à 10:15 | olivier (#7062) répond à Gérard

      https://www.youtube.com/watch?v=rTvPtZ8sC30

      Franchement PAS MAL !

      GO DIZZY GO !

    • 16 avril à 10:24 | Rabemisaina (#7643) répond à Gérard

      Mouais, je vais soutenir car ils ont le mérite d’exister et d’avoir réussi à passer au petit journal et de mettre un coup de projecteur sur l’affreuse situation de ce pays.
      Mais quand même, le rock est rudimentaire, le chanteur se force à hurler et à faire des grimaces (parce que c’est la définition du hard rock à Mada...).
      L’interview est très moyen, Yann Barthes est même quelque peu décontenancé des réponses aussi plates que sans substances... La fin des phrases en « ben voilà »... Ouais...
      J’espère que la phrase « 3000 ar, c’est même pas le prix d’une p-ute », est mal traduite car c’est bof bof. Parce qu’on peut aussi la comprendre comme : mon salaire d’une journée ne me permet même pas de me payer une p-ute...
      Mais j’ai dû mal comprendre...
      Alors Vive Dizzy brain, leur séjour en France va très certainement les faire progresser dans tous les domaines !

    • 16 avril à 10:44 | olivier (#7062) répond à Rabemisaina

      cela devrait plus vous convenir alors :

      https://www.youtube.com/watch?v=LFq6Yxuee7A

    • 16 avril à 10:44 | Gérard (#7761) répond à Rabemisaina

      bien sur que ces garçons ne sont pas des intellos, mais des intellectuels malgaches, j’en connait personnellement plusieurs, qui ne bougeront jamais la plus petite phalange d’un auriculaire pour leur pays , de peur de perdre une quelconque part des privilèges qu’ils ont acquis au fur et à mesure des compromissions.

      alors ces gamins font du bien au moral !

    • 16 avril à 11:52 | hanibloo (#3569) répond à Rabemisaina

      Rock rudimentaire ??? Alors les différentes critiques positives concernant ce groupe sont alors toutes fausses selon vous ? En tout cas je leur tire mon chapeau car ayant eu le privilège d’assister à leur concert lors du festival de Rennes en 2015, croyez moi les éloges étaient tombées comme jamais de la part des connaisseurs en rock locaux

    • 16 avril à 16:24 | ninamay (#9521) répond à Rabemisaina

      J’ai trouvé que yann barthes attendait des réponses plutôt cinglantes mais que le gars pesait ses mots pour ne pas toujours parler de Mada en termes négatifs. Personnellement j’approuvé.

      Après en ce qui concerne les paroles, je pense que la chanson veut dénoncer une situation telle que l auteur la ressent donc je n ai pas mon mot à dire

      Ensuite leur musique n’est pas forcément ma préférée mais c’est quand même le premier groupe malgache à avoir autant de visibilité. Chapeau. Comment ne pas supporter ?

    • 16 avril à 17:18 | Bena (#494) répond à olivier

      ces gars veulent faire un remake des surfs des années 60. cela nous mène à quoi ? on leur souhaite bon vent (ou bon cyclone).

  • 16 avril à 10:58 | Parole (#2602)

    Coup de torchon ! Des rockers, pas des intellos, mais bon dieu c’est ça qu’il nous faut !
    Fais ton boulot mec !

  • 16 avril à 11:35 | dirk_cab (#6503)

    Bonjour,

    Je n’adhère pas trop à leur style de musique (hard-rock), mais par contre j’admire leur courage de dire , peut-être maladroitement, ce que la majorité des artistes malgaches pensent...

    Je pense que les bien-pensants et tenants de ce pouvoir corrompu devraient arrêter d’être autistes, et se rendre compte de ce qu’ils ont institué . Tout va très mal à Madagascar.

    La censure existe dans tous les sens du terme !
    De même la corruption est instituée à tous les étages (surtout au niveau gouvernemental) !
    L’insécurité se propage à grande vitesse, partout, sur toute l’ile !
    La misère est installée de manière institutionnelle !
    La mafia est présente et est très active !
    Tout cela est organisé d’une manière implacable !
    Ces jeunes ont eu l’opportunité de dénoncer cela, en quelques minutes, ils ont bien fait de la faire, même si cela déplait à une minorité de malgaches au pouvoir vacillant et autoritaire.

    C’est juste dommage qu’il faille sortir du pays pour pouvoir le faire, et que ces jeunes aient eu très peu de temps pour s’exprimer.

    Bravo à eux !

  • 16 avril à 12:41 | caro (#7940)

    Ah, Le petit journal ! Celui qui donne du fil à retordre à la bien pensance ! Merci Yann.

    Le Rock et moi ne sont pas forcément deux mais ce n’est pas ma musique de prédilection non plus. Pour ceux qui trouvent de leurs oeillères ces jeunes sortir de ce qu’ils savent, ils peuvent refermer les yeux. Rock par définition n’est pas synonyme de conformisme, et dans les paroles et dans les gestes. La vieille école peut remballer !
    Le petit air de Mick Jagger fait rappeler Les Rolling Stones, en plus jeunes.

    Ils sont en effet très jeunes, dans leur air, comme dans leur réponse. Un petit conseil fraternel si ce message pouvait leur parvenir :

    Nous sommes tellement engloutis dans notre quotidien de misère que lorsque l’occasion se présente, nous ne pouvons pas nous échapper de souhaiter à satisfaire nos gourmandises matérielles : posséder tel ou tel matériel, avoir une maison…
    C’est tout à fait compréhensible, mais pour ne pas se faire juger trop vite, vous avez intérêt à dire à vos interviewers que vous faites de la musique pour faire rêver. De même, les stars se montrent la plupart du temps « solo ou single » afin de faire rêver les jeunes filles, c’est une méthode éprouvée. Le jour où vous réussissez, vous feriez tout ce que vous voudrez de votre argent, mais d’abord, dites que vous êtes là pour nous faire rêver et faites le bien aussi pour de vrai.

    Bon vent chers compatriotes !

    • 16 avril à 15:02 | Stomato (#3476) répond à caro

      >>Ah, Le petit journal ! Celui qui donne du fil à retordre à la bien pensance ! Merci Yann.<<
      Il faut admettre que le petit journal a beaucoup de mal à faire de l’audience depuis que l’écumeur des ports Africains a pris le contrôle de Canal + !
      Et donc ils invitent un peu tout ce qui passe à portée, quitte à jouer la carte de l’exotisme.

      Méchant moi ? Non point.
      Mais reconnaissons que leur tube « les cactus » fait vraiment vieux jeu et ne semble pas vraiment attirer les jeunes.Leur directeur artistique pourrait et devrait se mettre au gout du jour.
      Mais je reconnais le courage de ces jeunes pour affronter la scène française avec des chansons en français. Cela leur ouvrira peut être des salles hors Madagascar.
      Ah, un des guitaristes devrait encore apprendre à maitriser son instrument... Ça fait vraiment gratte gratte son style...

    • 16 avril à 15:42 | caro (#7940) répond à Stomato

      Certes, l’audience n’est plus ce qu’elle était, mais avoir été reçu sur cette plateforme lorsqu’on est boycotté dans son propre pays pour des raisons en décalage avec l’époque, c’était inespéré.

      Si vous êtes en phase avec les actualités, vous aurez des hésitations avant d’écrire :
      « … ils invitent un peu tout ce qui passe à portée, quitte à jouer la carte de l’exotisme. »

    • 16 avril à 16:15 | Dadabe (#9116) répond à Stomato

      La chanson « Les cactus » de et par Jacques Dutronc date de 1967... « Vieux jeu ? », non reprise et hommage à un grand chanteur comme Dutronc (le papa du fiston actuel). Pour le reste, ces jeunes Malgaches font ce qu’ils veulent et s’ils dérangent, tant mieux.

    • 16 avril à 16:56 | Stomato (#3476) répond à Dadabe

      Les plus grands artistes, tous arts confondus, ont copiés et arrangé des oeuvres de leurs prédécesseurs.
      Qu’ils reprennent une oeuvre de Dutronc Jacques ne me gène absolument pas.
      Je regrette juste qu’ils n’y aient pas mis un peu de ce peps dont sont capables pas mal d’artistes malgaches.
      Merci quand même de me rappeler que cette chanson (les cactus) date de 1966...
      En ce temps là j’étais à Madagascar, mais la radio malgache de ce temps là diffusait les titres français du moment.

    • 16 avril à 17:03 | Stomato (#3476) répond à caro

      Ils font comme toutes les chaines, toutes émissions confondues, les « minorités diverses » sont favorisées...
      Et en plus des artistes malgaches cela ne se voit pas souvent !
      La plupart du temps ils se produisent dans des soirées quasi uniquement réservés à la diaspora.

      La vérité telle que je la vis et que je rapporte vous choque ?
      Ce qui me choque c’est qu’un nombre croissant de français le soient et envisagent de plus en plus une solution extrême.

      Tout récemment un tribunal français métropolitain vient de condamner un individu qui avait traité un voyageur de sale blanc !
      La justice officielle s’y met, c’est dommage d’être obligé d’y arriver.

    • 16 avril à 17:08 | Takebo Ramasy (#9258) répond à Stomato

      INSULTES SUBIES par des GASY 1milliard de fois, INSULTES SUBIES par les Fr 1seule fois ! TSY MAHALEFITRA VE ry mena hoditra amin’izany ?

    • 16 avril à 17:20 | caro (#7940) répond à Stomato

      Non Stomato, vous ne me choquez point. Vous avez encore de large marge de manœuvre devant vous en comparaison à certains contributeurs sur cette plateforme dans les échanges, ce dont je vous en remercie. Chacun son goût ou sa vision, mais rester courtois, me semble faire la base des échanges, et ce n’est pas donné à tout le monde.

      Maintenant, si vous dites : « La plupart du temps ils se produisent dans des soirées quasi uniquement réservés à la diaspora. », rien de plus normal. Ils ne sont pas souvent connus du public – en général, et pas uniquement malgache - et ne peuvent donc pas remplir des salles plus grandes.
      Même bien connu, il arrive à Johnny de faire des spectacles en privé avec un auditoire réduit, alors que lui a déjà rempli le SDF (lire Stade De France).

      Quant aux imbéciles que l’on pourrait rencontrer à tout coin de rue, vous n’êtes pas sans savoir qu’il faut un peu de tout pour faire un monde.

  • 16 avril à 14:12 | liliquilit (#7755)

    Bravo aux Dizzy Brains ! Et oui, Eddy a parfaitement raison de dénoncer le système de censure et la dictature de la « bien-pensance » qui plombe la jeunesse de ce pays. Cet article en est la parfaite illustration, car pour la 1ère fois, MT parle des Dizzy Brains, mais pour les calomnier, ce qui est proprement honteux ! Le rôle des media est d’informer, d’analyser et d’éduquer. Que les journalistes malgaches ne connaissent rien au rock, c’est une chose, mais ils pourraient au moins faire l’effort de relayer les articles publiés à l’étranger par plus connaisseurs qu’eux. Les Dizzy Brains font partie des révélations des Transmusicales de Rennes, ils joueront aujourd’hui au Printemps de Bourges, sont programmés au Sakifo et aligneront une trentaine de dates dans le cadre de leur tournée européenne. La presse internationale est unanime pour saluer l’immense talent de ce groupe malgache sauf à Madagascar où ils sont boycottés et considérés comme des parias. Ce qui est un peu dommage car depuis les Surfs, aucun artiste malgache n’a connu tel succès à l’international. Et les Surfs ne chantaient pas en malgache et ne parlaient pas de leur pays….
    Que l’on n’aime pas ce style musical, c’est une chose, les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas, mais ce que dénoncent les Dizzy Brains, la misère, la corruption, le désespoir d’une génération sacrifiée, c’est du vécu, des membres du groupe mais aussi de millions de jeunes malgaches qui ne voient aucune perspective d’avenir dans leur pays. Il va bien falloir qu’à un moment ou à un autre les politiques et les journalistes ouvrent leurs oreilles et écoutent ce que ces jeunes ont à dire.

    • 16 avril à 14:33 | caro (#7940) répond à liliquilit

      Bonjour Liliquilit,

      Nous voyons la même chose en direction des Dizzy Brains.

      C’est un peu hors-sujet dans cette rubrique, mais si vous le voulez bien, je vais vous en parle tout de même.

      Lors de sa nomination à l’environnement, je me souviens que vous aviez eu bon espoir avec un avis très favorable à l’endroit de Ralava Beboarimisa. Il est parmi ceux qui ne sont pas reconduits.
      Peut-être en rapport au fait qu’on ne l’entendait pas beaucoup pendant qu’il y était ?

    • 16 avril à 15:08 | liliquilit (#7755) répond à caro

      Bonjour Caro,
      Oui, en effet, vous êtes plutôt hors sujet, d’autant qu’il y a des jours comme cela ... je n’ai pas envie de parler politique ! Pour vous répondre néanmoins, je dirais que Madagascar compte de nombreux jeunes talents, compétents, engagés, que les tenants du pouvoir utilisent en temps utile comme faire-valoir mais écartent aussi sec dès lors qu’ils dérangent l’establishment. Moralité : ne pas faire de vagues ni excès de zèle si l’on veut durer à Madagascar...

    • 16 avril à 15:34 | caro (#7940) répond à liliquilit

      Voilà qui est exact. Et comme je vous comprends.
      En espérant, néanmoins, vous entendre - à défaut de vous voir - poursuivre des œuvres de reconstruction de ce pays qui ne vous laisse pas indifférente.

      Merci.

    • 16 avril à 16:24 | Dadabe (#9116) répond à liliquilit

      Je vois que vous connaissez le milieu et je vous en remercie. Dans une autre vie, j’ai bien connu les Trans de Rennes (le grand festival européen des VRAIES découvertes musicales de la planète !!! Faut le dire !!!!) ainsi que le Printemps de Bourges (en particulier l’année ou les Garçons Bouchers de François Hadji-Lazaro a littéralement renversé le public et donné ses lettres de noblesses au rock alternatif - 1986, 1987 ? La mémoire...). Longue vie, donc, aux Dizzy Brains ! Et continuez à nous parler d’eux (et d’autres) sur ce forum.

    • 16 avril à 16:33 | olivier (#7062) répond à Dadabe

      Bonjour dada bé

      un groupe de rock malagasy..

      Pince moi je rêve !

      Ils ne sont pas au temple le dimanche...ni à la télé ..

      Le rock..bowdel !

      le rock !

      Le rock pour botter le q des ....

      Pas étonnant qu’il se soient exilés andafy....

      Fraternité...

       :)

    • 16 avril à 16:40 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Bonjour Olivier,
      Ben oui, il y a parfois de bonnes nouvelles, à Madagascar... J’ai un peu passé l’âge du rock, mes goûts me portant plus précisément vers la musique baroque et indienne (oui, je sais, cela peut surprendre...), mais je défends la liberté d’expression. Etonnant, non ?

    • 16 avril à 16:47 | olivier (#7062) répond à Dadabe

      Evidemment qu’il faut que ces jeunes fassent porter leur voix..

      je les trouve encore bien timorés...

      éducation oblige...

      Le rock n’a pas (encore) sa place à Madagascar, ou on se plait à compter le nombres de descendants du roi ou de la reine..

      2 siècles de retard...mais bon çépamafôte

    • 17 avril à 15:52 | liliquilit (#7755) répond à Dadabe

      Bonjour Dadabe,

      Alors vous, vous m’épatez !!! Dadabe connaît les garçons bouchers ???!!! Les bras m’en tombent !! Parce que les Dizzy Brains sont des petits anges comparés aux garçons bouchers ...

      Nos amis malgaches ne connaissent peut-être pas les Transmusicales de Rennes ni le Printemps de Bourges, mais le rêve de tout musicien est de jouer sur l’une ou l’autre de ces deux scènes, il y a beaucoup de prétendants et très peu d’élus. C’est aux Trans de Rennes que Ben Harper et Lenny Kravitz ont joué pour la 1ère fois en France. Des « illustres inconnus » comme Stromae, Noir Désir ou Daft Punk ont été découverts aux Trans. Léo Ferré, Gainsbourg, Aznavour, Bashung Juliette Gréco, Cabrel mais aussi the Cure, U2, Johnny Clegg se sont produits au Printemps de Bourges. Qu’un jeune groupe malgache débarqué de nulle part parvienne à faire ces deux scènes en l’espace de quelques mois, c’est à peine croyable. Lorsqu’au mois de Décembre 2015 les Dizzy sont montés sur scène des Transmusicales de Rennes, personne ne les connaissait. Eddy a sorti « Bonjour, on vient de Madagascar, c’est la 1ère fois qu’on prend l’avion, c’est la 1ère fois qu’on voit la mer, on va vous faire découvrir le rock de Madagascar ». Et là, les petits gars, ils ont envoyé du lourd (comme on dit dans le jargon), du très très lourd même, ils ont complètement retourné le public et la presse rock s’est précipitée sur eux pour obtenir des interviews. C’est comme cela qu’ils se sont fait connaître. Et le plus drôle, c’est que pendant le concert, Eddy s’est lancé dans un long monologue en malgache pour parler de son pays, dénoncer la corruption, la misère ... , personne ne comprenait ce qu’il racontait, mais ce n’est pas grave, le public a suivi quand même....

      Certaines personnes ont la critique facile alors que manifestement, ils ne connaissent rien à la musique. S’ils étaient musiciens, ils comprendraient que la musique exige du talent mais aussi et surtout beaucoup de travail, du moins pour atteindre un certain niveau. Les petits gars, ils ont travaillé d’arrache-pied pour écrire, répéter, enregistrer un album et préparer une tournée européenne en seulement quelques mois. Quand on sait que certains artistes mettent parfois 10 ans avant d’enregistrer un album, il faut quand même souligner la performance. Je les ai vu jouer sur scène les morceaux de leur nouvel album, c’est du très haut niveau, et tout ce que je leur souhaite, c’est que cet album marche. Parce que les Dizzy ont eu la chance d’avoir un début de carrière fulgurante, mais il faut assurer derrière, les professionnels les attendent au tournant, et dans ce milieu là, on ne triche pas...

  • 16 avril à 14:29 | tsimahafotsy (#6734)

    J’ai vu, j’ai écouté attentivement, j’ai aimé et j’ai applaudi !
    Tena vaovao Mahafaly tsy toy ny praiministra vaovao efa maimbo !
    Madagascar n’est pas encore mort.
    Que des milliers de Dizzy brain déblatèrent sur leur pays et e.mmer.dent les Yvan Andriamanga et cette société judèo-christianno-corrompue-tueuse d’espoir-croque-mort de leurs propres enfants !
    Allez les jeunes, si vous dites qu’il y a censure à Madagascar parce que c’est votre ressenti, nous sommes nombreux à vous croire et soutenir !
    L’avenir est à vous et non aux grenouilles de bénitier, ni aux moutons de Panurge béni-oui-oui ni aux journalistes bien-pensants de la bourgeoisie ! Continuez les mecs !

  • 16 avril à 14:51 | Belakana (#7721)

    Très bien « The Dizzy Brain » je vous souhaite une excellente tournée. Faites attention quand même au retour car vous risquerez d’être censurés pour de bon. Go on !!

    Oui, le sexe est tabou au pays, la preuve : la 1ère dame ne nous a toujours pas dévoilés ses jolis atours et sa position (dans le bon sens du terme), si position il y a, concernant le limogeage de Ravelonarivo.

    • 16 avril à 15:11 | Rakotonirina Eugene (#9520) répond à Belakana

      Merci
      Au moins vous avez le culot de denoncer le mal du Pays.

    • 16 avril à 16:35 | Dadabe (#9116) répond à Belakana

      Non, non, qu’ils ne fassent surtout pas attention ! Qu’ils ne se taisent pas ! Leur avenir n’est pas à Madagascar et plus ils seront connus à l’international plus ils auront leur liberté de parole, ici même. D’ordinaire, le peuple malgache (je ne parle pas de sa classe politique pourrie ni des gros criquets en tous genres), est trop gentil, trop obéissant, trop peureux aussi. Que la jeunesse se lève ! Qu’elle foute le bordel ! Qu’elle fasse taire cette génération de parents trop écrasés de misère pour réfléchir encore sainement. Qu’elle tourne le dos aux grenouilles de bénitier et qu’elle devienne enfin IRRESPECTUEUSE ! Au nom du « respect » dû à ceci et à cela, aux ancêtres et aux riches, aux puissants et aux gros kons, on a fini par créer un peuple de moutons. On tue l’avenir ! Devenez des loups, les enfants ! Vive les jeunes !

    • 16 avril à 16:37 | olivier (#7062) répond à Dadabe

      voilà qui est mieux ..

      God save the queen..the fascist regim...

       :)

    • 16 avril à 16:40 | olivier (#7062) répond à olivier

      https://www.youtube.com/watch?v=RvMxqcgBhWQ

      pour les amateurs de musique classique

    • 16 avril à 16:57 | Belakana (#7721) répond à Rakotonirina Eugene

      Bonjour M. Rakotonirina Eugène

      Je vous renvoie la balle, rien ne vous empêche d’agir et de fédérer.
      Dénoncez les maux du Pays, soyez culotté !

      Bonne journée

    • 16 avril à 17:09 | Belakana (#7721) répond à olivier

      Olivier,

      Ecoutez ce lien jusqu’à la fin. Je pense que la 1ère dame en a usé plus d’une fois pour convaincre son mari dans ses prises de décisions.

      https://www.youtube.com/watch?v=mW1JxFb_7aM

    • 16 avril à 17:14 | olivier (#7062) répond à Belakana

      ah ah ah ah ah

      j’me fais laminer l’écrevisse

      RESPECT

    • 16 avril à 19:08 | Gérard (#7761) répond à Belakana

      pfff...

      vous êtes bien généreux d’accorder à pareilles mégères, à laquelle le sympathique inventaire de mignardises que Colette Renard nous suggère est probablement bien étranger, un quelconque pouvoir lié à je ne sais quels charmes

      n’est il pas plutôt vraisemblable que, comme les « copines » Claudine, Nicole, et autres , leur registre soit d"abord celui de la menace !

      pauvre hère

    • 17 avril à 06:56 | Dadabe (#9116) répond à olivier

      Bon dimanche matin, Olivier,
      J’étais pris en soirée, hier, je découvre ce matin les Sex Pistols au petit déjeuner.... Bon, mes goûts me portent désormais vers la musique baroque (pas exclusivement) mais les Sex Pistols pourquoi pas ? Ils sont effectivement des classiques de l’irrespect (my God !) et comme j’aime aussi le rock bien frappé... Ah, quelle époque !

    • 17 avril à 14:55 | Gérard (#7761) répond à olivier

  • 16 avril à 16:12 | liliquilit (#7755)

    J’étais très énervée à la lecture de cet « article » ... Pour une fois que le talent de jeunes malgaches est reconnu sur la scène internationale, le minimum syndical est de les soutenir, les encourager et non de les insulter... Mais il faut croire que la bêtise n’est pas toujours récompensée car, contre toute attente, je m’aperçois que ce brûlot a suscité un vrai courant de sympathie vers les Dizzy Brains. Comme quoi les internautes ont plus d’ouverture d’esprit que certains journalistes de MT... J’invite vraiment les Malgaches se trouvant en France à les voir sur scène car un concert des Dizzy Brains, ça vaut le détour !

    • 16 avril à 16:33 | ninamay (#9521) répond à liliquilit

      Je suis d’accord avec vous, dommage que le seul article de MT sur dizzy brains parle de censure et non de cette formidable visibilité d’un groue malgache. MT aurait dû faire leur interview et leur parler de cette censure à leur retour de leur première sortie en france.

      On voit bien le buzz que le groupe fait. Nous, on soutient.

    • 16 avril à 16:48 | caro (#7940) répond à ninamay

      Vous trouvez « … dommage que le seul article de MT sur Dizzy Brains parle de censure et non de cette formidable visibilité d’un groupe malgache ». Et vous n’avez pas tort.

      Mais qu’espériez-vous donc de l’auteur de l’article lorsque pour conclure son texte, il dit clairement :
      « … jusqu’où irons-nous déblatérer sur notre pays pour « réussir » ? »

      C’est le genre même de tout cacher et tout arranger entre nous : « faut pas dire, faut pas montrer, faut pas … Ce n’est même pas faite de façon subliminale, mais criée sur le toit une censure sans assumer, en le disant sous forme de question.

      Vraiment, nous avons toute notre éducation, fondée sur l’obéissance et non l’épanouissement, est à revoir de fond en comble !

    • 16 avril à 17:08 | Stomato (#3476) répond à liliquilit

      Vous n’en avez pas marre de vivre en autarcie !!!
      Vous invitez les malgaches vivants ou se trouvant en France à aller les voir...

      Et pourquoi ne pas demander aux français de France d’aller les écouter, et pourquoi pas discuter librement avec eux à la fin du concert ?

      >>Comme quoi les internautes ont plus d’ouverture d’esprit que certains journalistes de MT<<

      Il me semble que vous faites preuve de la même limitation d’esprit que certains journalistes :-)

    • 16 avril à 18:17 | liliquilit (#7755) répond à Stomato

      Stomato, si vous connaissiez un peu les Dizzy Brains, vous sauriez que le public français leur est totalement acquis puisque c’est à Rennes qu’ils ont été révélés, la presse française est unanime pour saluer leur talent et ils bénéficient d’une excellente couverture médiatique en France. Les Dizzy Brains sont bien plus connus en France qu’à Madagascar, et à la différence d’un groupe comme Jaojaoby (également en tournée en France), ce sont principalement des Français qui se déplacent à leurs concerts. J’invite seulement les Malgaches de France qui pourraient avoir quelques réticences sur ce groupe à les voir en concert parce que je suis sûre qu’ils passeront un très bon moment. Parfois, il faut arrêter de se prendre la tête et savoir prendre du bon temps, n’est-ce pas Stomato ???

    • 17 avril à 10:07 | Stomato (#3476) répond à liliquilit

      Tout à fait d’accord avec votre dernière suggestion !
      Mais pas trop pour l’affirmation que Dizzy Brains est plus connu andafy que Jaojoby...
      Le micro trottoir fait auprès de quelques uns de mes étudiants, aucun(e) ne connait ni l’un ni l’autre.
      Ensuite une petite partie de la presse française (hyper) spécialisée les adoube. Très bien , je n’ai rien contre.
      Si ce sont majoritairement de français qui se déplacent à leur concerts n’est ce pas parce qu’ils vont dans des concerts organisés par des français pour offrir à des groupes étrangers l’occasion de se produire en France indépendamment des pays d’origine ?
      Alors que Jaojoby ne vient que pour des concerts organisés par des malgaches (de France) pour des malgaches (de France). C’est pour cette raison que je vous apostrophais en vous soupçonnant d’autarcie.
      Vous aurez compris que leur style de « musique » n’est pas ma tasse de thé. Je préfère Jaojoby mais je n’arrive pas à faire écouter, et encore moins apprécier sa musique à des amis. Un peu ça va, mais après la fin du premier morceau ils demandent autre chose. J’ai ma petite idée sur la raison, mais elel ne serait pas appréciée par tous :-(

  • 16 avril à 18:28 | Isambilo (#4541)

    Des groupes faisant ce genre de musique, il y en a des centaines en France. Ce n’est pas parce que ce sont des Malgaches qu’il faut s’ébahir. Je me fous de leur origine. Leur musique ne me plaît pas, il est rudimentaire et sans originalité.

  • 16 avril à 18:59 | malagasy34 (#5283)

    Ces 4 crétins qui prétendent représenter les Malgaches ne savent même pas que personne ne veut de leur musique débile, sans aucune originalité, aucune valeur.
    Je veux bien dénoncer les injustices et le comportement des politiciens malgaches (et il faut les dénoncer) ; mais là, ils ont vu tout faux.
    Et le pire, c’est qu’ils se posent en victime car ils arrivent même pas à gagner ce qu’une prostituée gagne !!!
    Apprenez messieurs que beaucoup de Malgaches vivent de leur musique ; renseignez-vous avant d’aller raconter n’importe quoi, et surtout restez là où vous êtes (le pays là où le ridicule ne tue pas, on reçoit même des applaudissements).

    • 17 avril à 07:16 | Dadabe (#9116) répond à malagasy34

      « personne ne veut de leur musique débile, sans aucune originalité, aucune valeur », dites vous ? Non, pas personne, vous, vous ne voulez pas. Nuance. « Débile », sans « originalité », sans « valeur » ? Qu’en savez-vous ?
      La « world music » à la sauce tropicale que jouent la plupart des groupes malgaches (hormis certains groupes de rap tout à fait dignes d’intérêt) est un sous-produit usé jusqu’à la corde tout juste bon à faire se trémousser les filles dans les boîtes de nuit (le tout avec des sonos antédiluviennes et bronchiteuses à faire sauter les tympans). Mais ça peut rapporter. Un peu.
      Ou bien préférez-vous , pour la couleur locale, les Hira Gasy folkloriques qui viennent casser les « kouilles » et mendier l’argent des touristes de passage ? La tradition n’a pas que du bon... Tout cela manque d’imagination, de création, de souffle nouveau, de modernité, quoi (et c’est un « vieux » qui parle, gentiment conseillé par ses fils).
      Allez, laissez les vivre, les jeunes...

    • 17 avril à 11:11 | atavisme premium (#9437) répond à malagasy34

      Une prostituée, qui qu’elle soit ,a beaucoup plus de respectabilité à elle seule, que la quasi totalité de la classe dirigeante de ce pays !

  • 16 avril à 20:01 | takaka (#8449)

    Ah ! Vivre au beau milieu de l’océan. Pas vraiment au milieu, mais la zone limitrophe de l’Afrique continentale dans sa partie orientale tout en sniffant les brises du Canal de Mozambique.
    Ah le Rock, hard ou lovely !
    Ah les pôvres Gasy moins nantis qui essayent de se faire une place !
    Ah la jalousie moléculaire des Gasy !
    Ah je ne dis rien parce que je n’ai pas de canal plus !
    Ah je suis ultra interne-té parce que j’en ai besoin pour mon boulot !
    Ah les censures, ses médiocrités et ses beautés !
    Mais fermez vos g....les ladies and gentlemen !

    • 16 avril à 20:34 | Gérard (#7761) répond à takaka

      «  »en sniffant les brises du Canal de Mozambique. «  »

      4 garçons dans le vent ?

  • 17 avril à 07:04 | betoko (#413)

    Dans certains domaines la censure n’existe pas mais c’est plutôt de l’autocensure .C’est le cas de TVM et de RNM et aussi de toute la presse par peur de représailles . Savez vous le nombre de journalistes malgaches qui sont menacés de mort ?
    Concernant ce groupe de rock , je n’ai pas encore eu l’occasion de les écouter , donc je ne peux pas me faire une opinion .Par contre j’avais eu l’occasion d’écouter à Antsamanitra le groupe GREEN , on peut dire qu’ils sont à la hauteur et dommage qu’au producteur ne les avait remarqué C’est connu les malgaches sont dss très bon musicien , mais le talent ne suffit pas , il faudrait que nos jeunes musiciens fassent l’école de musique et pourquoi pas le conservatoire
    Les musiciens malgaches qui arrivent à très bien vivre de leur art en France sont Del Rabenja , Serge Rahoerason , Jeannot Rabeson , une chanteuse de jazz originaire de Fianara .Samy Andriamananoro aurait dû rester en France car il commence à être connu.
    Quand je regarde les clips Gasy à la télé , rien ne diffère d’un groupe à l’autre , on entend les mêmes rengaines Didran’ny Ngilo

    • 17 avril à 07:35 | betoko (#413) répond à betoko

      J’avais oublié de citer les frères Rakotofiringa fils de feu Naly Rakotofiringa .Un des plus gros problèmes de ces musiciens malgaches que je viens de nommer, c’est qu’ils ne savent pas lire les partitions à vu comme Alain Razafinohitra, pour pouvoir travailler dans les studios d’enregistrement , d’où la nécessité de prendre des cours de musique dans les conservatoires ,

    • 17 avril à 18:51 | Stomato (#3476) répond à betoko

      Des cours dans des conservatoires oui, assurément.
      Mais ne vaudrait-il pas mieux de commencer par renoncer au type de notation musicale qui date de l’époque Victorienne Anglaise avec ces lettres difficiles à repérer sur une partition un peu complexe.
      Sachant que probablement cette notation n’est plus utilisée qu’à Madagascar ?

  • 17 avril à 12:46 | olivier (#7062)

    Bonjour Dadabé

    Un peu d’histoire en ce dimanche...

    Saviez vous que le chanteur des Sex Pistols - Sid Vicious ..

    Etait un descendant de Tsimiamboholahy ( par sa mère) , et que ces ancêtres avait participé à la bataille de Trafalgar sur un boutre en provenance de majunga ?

    Les historiens tropicaux n’ont pas fini de tout découvrir à mon avis..

    Pour ce qui est de sa relation avec Colette Renard...J’investigue actuellement...

    Colette...au petit dej c’est bien aussi Non ?

    LOL

  • 17 avril à 16:34 | liliquilit (#7755)

    Dernier interview des Dizzy Brains :

    "A Madagascar, on sait que l’on ne passera pas à la radio »

    Le Printemps de Bourges se met à l’heure malgache avec The Dizzy Brains. Programmé sur la scène Pression Live, le groupe de rock bouscule les conventions de son pays et dénonce les conditions de vie dans des textes remontés, le tout sur des riffs brûlants et une énergie de dingue sur scène. J’ai rencontré les quatre garçons quelques heures avant leur passage à Bourges et quelques heures après leur intervention dans Le Petit Journal sur Canal+. Derrière leur tranquillité apparente se cache une vraie rébellion et une fureur de vivre propre aux plus grands groupes de rock.

    Que représente pour vous le fait de jouer dans des festivals français comme les Transmusicales de Rennes ou le Printemps de Bourges ?

    On ne connaissait pas du tout ces festivals, on a appris leur existence quand on a été signés dans notre label. Mais c’est quelque chose d’assez fou pour nous, c’est une occasion de partager notre musique, de ne pas rester bloqués à Madagascar parce que là bas il n’y a pas trop de fans du genre de rock qu’on fait.

    Faire du rock, c’est le seul moyen pour vous d’expulser toutes vos colères ?


    Oui, c’est la seule musique qui nous permet de sortir notre rage, de se révolter. On ne peut pas descendre dans les rues dans notre pays, donc on se bat avec nos chansons. Et le rock était la seule solution pour nous exprimer. Si la musique était notre seule motivation, on pourrait très bien faire du jazz, mais ce n’est pas le cas. On a été bercés par le rock depuis tout petit, donc c’était aussi normal de se diriger vers ce style quand on a créé le groupe. Avec mon frère, on écoutait beaucoup les Velvet Underground et de la chanson française comme Jacques Dutronc grâce à notre père. C’est le rock qui nous réunit tous, une certaine forme de liberté.

    Comment se sont déroulés les tout premiers concerts chez vous ?

    Je n’arrive même plus à me souvenir du pire obstacle qu’on a dû affronter à nos débuts tellement il y en a eu. On faisait des concerts avec 10 ou 20 personnes et on ne gagnait pas du tout d’argent. Personne ne nous appelait, on suppliait les gens pour pouvoir chanter. Après, on a connu pas mal de galères, on dormait dans la rue, on a accumulé les dettes pour pouvoir emprunter du matériel. On fuyait les gens à qui on devait de l’argent, mais ça ne nous a pas donné envie de baisser les bras.

    Qu’est-ce qui posait problème ?

    C’est le rock qui ne passe pas trop là-bas, c’est considéré comme trop rebelle, comme la musique du diable. Les gens préfèrent écouter de la variété, les gens se mettent beaucoup de barrières dans la tête, ils sont très extrémistes côté religieux et social. Nous, on parle de sexe dans nos paroles et on sait que ça ne passera jamais à la radio à Madagascar. Mais en ce moment, on constate une certaine évolution et une ouverture des mentalités. On ne sait pas si c’est grâce à la musique, mais il y a plein de gens derrière nous, donc ça nous rend fier. Pourtant, on n’est pas là pour représenter les Malgaches, on ne veut pas symboliser l’esprit de révolte et de changement. Tout ce qu’on veut, c’est jouer notre musique, chanter ce qu’on ressent, et tant mieux si des personnes se reconnaissent.

    Vous reprenez la chanson « Les cactus » de Jacques Dutronc, que représente la France à vos yeux ?


    D’abord, Madagascar est une ancienne colonie française et depuis tout petit, on entend parler français dans les écoles et dans la rue. On ne peut vraiment pas se passer de la musique et de la culture française.

    Que pensez-vous du vent de révolte qui souffle en ce moment en France ?


    Je ne connais pas trop le système dans votre pays, mais nous on trouve que c’est très bien organisé et que c’est propre alors que chez nous, c’est plutôt l’anarchie. Je trouve que vous avez de la chance de vivre en France, c’est ce que diraient plein de gens de chez nous. Je ne comprends pas trop pourquoi les gens ici passent leur temps à râler (rires)

    A l’avenir, allez-vous continuer dans la même veine engagée avec vos chansons ?

    Tout dépend de l’évolution de la situation à Madagascar. Si on trouve un changement positif envers nous, envers le peuple, peut-être qu’on arrêtera. Ça dépendra ce qu’on vivra là-bas, de ce qu’on voit à la télévision. N’empêche qu’on aime bien aussi chanter autour de l’amour et des filles, et ça ne changera pas ! (rires)

    • 17 avril à 17:52 | caro (#7940) répond à liliquilit

      Bonjour Liliquilit,

      Alors comme ça, devenue infatigable et on se fait VRP des Dizzy !? Non, mais merci pour ce que vous faites.

      Les Dizzy ont l’occasion de cracher leur ressenti et la réalité version rock, ils ne sont pas rockers pour rien. S’ils disent que « … le rock () ne passe pas trop là-bas, c’est considéré comme trop rebelle, comme la musique du diable », ce n’est pas faux. Il va mettre encore du temps pour que ce genre musical imprègne car le malgache par nature n’a pas trop le sang chaud – le style moramora a encore de beaux jours devant lui - , du moins en apparence … car sur les cotes, il en est autrement si on ne parle que du Kaoitry qui fait déjà hérisser du poils à certains forumistes.

      Mais vu comment les choses évoluent, nos jeunes risquent de se trouver « invités d’honneur » à l’approche du sommet de la francophonie, par voie de récupération comme « on » sait bien le faire.

      A rappeler qu’avant les Dizzy, d’autres les ont déjà précédés tels que Kiaka et Iraimbilanja, entre autres, mais certes moins hard.

      Dernière chose, ils ont grandement besoin de régler un peu leur communication car dire qu’ils vont arrêter si …, c’est décevoir leur fans.

      Merci les Djeuns !

  • 18 avril à 23:10 | SNUTILE (#1543)

    Il a parlé de sexe sans pornographie, mais de torse nu. ah ! il est gonflé pour nous tromper ! C’est la pudeur qui retient les malgaches et non le tabou qu’il ne respecte même plus. Sans pudeur les insultes fusent. La masturbation strictement interdite, sinon c’est le mariage forcée avec une belle ! Est-ce qu’il l’a dit ? Johnny fait du rock mais plus ’ah ! que je t’aime ! :) :) tout s’apprend petit deviendra grand. c’est le Samedi 1er de chaque mois à deux boules poitrines : deux boules castagnette 00h00 sur Canal+

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 214