::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 04h19  :  17°C  :  Clair de lune et nuages épars
jeudi 23 octobre 2014
 

 > Editorial

Réalisme amer…

mardi 21 décembre 2010, par Ndimby A.

Un journal est comme un miroir : on aime y voir reflétées ses propres opinions. Un griot hâtif aimerait y voir une critique perpétuelle des abus de Marc Ravalomanana, un zanak’i dada convaincu souhaiterait n’y voir que le listing impressionnant des défaillances de Andry Rajoelina. Dans une tendance croissante à l’extrêmisation des opinions après deux ans de crise, les prises de position qui s’affichent sur une ligne plus ou moins médiane sont mal ressenties par les faucons, dont la passion et l’émotion l’emportent largement sur la raison. Il y a plus d’un an, alors que je revendiquais ma neutralité positive, au sens ou je m’affirmais anti-coup d’Etat tout en n’étant pas zanak’i dada, une forumiste pro-Ravalomanana m’interpellait ainsi : « votre neutralité est inacceptable, choisissez votre camp ». Suivant le fameux dicton qui dit « ceux qui ne sont pas avec soi sont contre soi », les extrémistes du forum verront toujours sous ma plume le sponsoring du camp adverse. Heureusement que malgré ces remarques stupides et désobligeantes, la caravane des éditos passe.

Si le lecteur aime voir refléter ses opinions sous la plume de l’éditorialiste, la nature humaine veut que l’éditorialiste soit heureux de voir ses opinions partagées par les forumistes. La contribution de Lemurkata sur l’éditorial d’hier montre donc qu’au moins un lecteur a compris la posture réaliste que je tentais de démontrer hier : « Dans la surenchère de diverses rêveries provenant des différents protagonistes de cette crise, il est utile de rappeler de temps à autres les réalités du terrain. Le coup d’Etat a eu lieu et les putchistes sont aujourd’hui au pouvoir. C’est un fait qu’il nous faut aujourd’hui accepter. On ne peut plus faire sans, alors il faut faire avec. On ne peut pas non plus espérer une résolution par la force de cette crise (genre retour de Dada avec une armée étrangère, ou soulèvement d’un partie de l’armée). Si ceux qui se disent démocrates se mettent à seulement penser à de telles solutions, alors les putchistes auront définitivement gagné la bataille. Car non seulement ils auront réussi à prendre le pouvoir, mais plus encore, ils auront convaincu des démocrates à devenir comme eux. Que faut-il faire ? Utiliser toute notre énergie, non pas à renverser ce pouvoir de fait, mais à l’obliger à organiser des élections crédibles et transparentes. Si nous réussissons cela, alors nous aurons gagné la guerre, même si les dirigeants actuels restent au pouvoir. Car alors, nous aurons transformés des putschistes en démocrates ». Tout y est dit.

Comme je l’avais écrit hier, la vie politique n’est malheureusement pas une question de morale, mais une question de pouvoir. Si elle était régie par la morale, Marc Ravalomanana n’aurait pas fait de coup d’Etat le 22 février 2002 et Andry Rajoelina le 17 mars 2009. Si elle était régie par la morale, Andry Rajoelina n’airait pas envoyé ses partisans se faire sacrifier au bénéfice de sa cause le 7 février, et Marc Ravalomanana n’aurait pas fait tirer. Si elle était régie par la morale, Marc Ravalomanana ne se serait pas comporté en Président arrogant qui pouvait faire ce que bon lui semblait en matière de démocratie et de bonne gouvernance, et Andry Rajoelina ne se serait pas comporté en enfant gâté et adolescent rebelle. Les partisans de l’un et les griots de l’autre devraient quitter l’idéalisme de leur position pro ou anti, et adopter la position réaliste qu’enseignent ces paroles de Nicola de Machiavel : « Mais la distance est si grande entre la façon dont on vit et celle dont on devrait vivre, que quiconque ferme les yeux sur ce qui est et ne veut voir que ce qui devrait être apprend plutôt à se perdre qu’à se conserver ... ».

Une lecture efficace du fait politique ne peut donc pas s’embarrasser indéfiniment d’imprécations et de fatwa, qui, les unes après les autres, montrent leurs limites et leur inefficacité. Les remarques acerbes à la limite de la xénophobie des pro-Rajoelina contre la SADC, n’arrivent pas à défaire le rôle de premier plan de cette organisation régionale sur le processus de reconnaissance internationale. Et de la part des zanak’i Dada, les jeux de mots sur le nom de famille de Rajoelina, les quolibets sur sa physionomie, le détail sur l’inexistence de son cursus académique, la qualification méritée de sa prise de pouvoir comme étant un putsch, ou encore le listing impressionnant des abus contre la démocratie et la bonne gouvernance depuis 2009 n’empêchent pas que, malgré tout ce qu’il est en mal et tout ce qu’il n’est pas en bien, c’est toujours Rajoelina qui se fait saluer par l’armée à Ambohitsorohitra, et qui parade sur les tapis rouges au nom de la République qu’il a pourtant foulée aux pieds.

Une communauté internationale moins rigide

Les récentes déclarations de la France, des Etats unis et de l’Organisation internationale de la francophonie, voire même de la SADC, montrent qu’une partie de la communauté internationale se prépare à franchir un pas pour considérer le référendum comme un fait acquis malgré ses lacunes, et appuyer les élections restantes, avec en contrepartie un certain nombre de conditions. En gros, que Andry Rajoelina confirme qu’il s’abstiendra de se présenter aux présidentielles, et que l’ouverture se fasse au niveau des institutions de la transition. Petite réminiscence des cours de science politique de ma jeunesse : cela est l’illustration parfaite de la technique de « la carotte » et « du bâton » telle qu’élaborée par Alexander George dans sa théorie de la diplomatie coercitive. Surtout que parmi les carottes, il y a quelque chose qui va énormément plaire à Andry Rajoelina : le droit de représenter Madagascar sur la scène internationale, autrement dit d’aller parader dans les sommets internationaux pour être pris en photo avec Obama, Medvedev, Sarkozy, et se croire enfin devenu un grand de ce monde.

Bien sûr, les puristes de la démocratie (dont je suis) pourraient légitimement arguer de l’injustice profonde que serait une reconnaissance des hâtifs, aussi bien à cause des conditions dans lesquelles ils ont fait un hold-up sur le pouvoir à Madagascar, mais aussi pour ce qu’ils en ont fait. Mais les théoriciens du réalisme en science politique ont démontré depuis longtemps que les Etats obéissent à leurs propres intérêts, et que l’idéalisme du mouvement de « la paix par le Droit » (et, par extension, de la paix par la Morale) n’est qu’une utopie. Au-delà de cela, les grands bailleurs de fonds n’attendent qu’une occasion pour reprendre le financement de leurs projets, pour ne pas perdre la capitalisation des investissements réalisés depuis des années.

Le manque de vision des trois mouvances a favorisé l’effritement de leur envergure, qui a fini par n’être qu’une peau de chagrin cousue du fil blanc tissé par la SADC, mais qui risque bientôt se rompre. Car l’effet pervers des erreurs stratégique des trois mouvances, c’est qu’elles ne peuvent plus présenter une base populaire importante, visible et active, qui puisse soutenir l’action internationale de la SADC. La doctrine du machiavélisme se fonde sur la fameuse expression : «  qui veut la fin veut les moyens ». Force est de reconnaitre que les trois mouvances n’ont peut-être pas voulu suffisamment les moyens, à moins qu’elles n’aient pas voulu la fin. Mais au final de cette bataille gagnée par le pouvoir hâtif, c’est Madagascar qui perd la guerre la démocratie, car ses défenseurs ont laissé faire sans s’opposer intelligemment à la machine du coup d’Etat : des rassemblements Place du 13 mai au référendum du 17 novembre, en passant par le coup d’Etat du 17 mars à l’Episcopat, les manigances des raiamandreny mijoro, l’Accord politique d’Ivato etc.

Le réalisme invite également à admettre deux choses. Primo, il est difficile de considérer comme une quantité négligeable tous ceux qui ont voté ENY, même si on ne partage pas leur opinion. Car qu’ils aient voté ainsi par conviction, par stupidité, par adoration béate de Rajoelina, ou parce qu’ils pensaient juste que c’était une façon de mettre fin à la crise, leur vote est respectable. Tant pis pour ceux qui ont préféré jouer l’abstention. Secundo, ceux qui, par lassitude, par lâcheté, par stratégie, ou tout simplement par défaut, tolèrent ou subissent Rajoelina aujourd’hui faute d’alternative, ne sont que des félins attendant le moment propice.

La lecture de l’Histoire enseigne que ni la férule de Didier Ratsiraka, ni la popularité de Zafy, ni l’hégémonie de Ravalomanana n’ont pu ou su empêcher un retournement de situation quand le temps est venu (lera...). Il suffit d’assurer le carré suivant : un leader, de préférence martyrisé par le pouvoir en place (Ravalomanana en 2001, Rajoelina en 2009) ; un thème fédérateur et populaire, même s’il est mensonger (Daewoo..) ; une radio FM à Tana pour la mobilisation (Radio Mada, MBS et Antsiva en 2002, Radio Viva et Antsiva en 2009,) ; et des moyens financiers pour s’assurer de la coopération des griots et des gros bras (en treillis ou pas).

Andry Rajoelina et les trois mouvances devraient enfin soigner leur crise d’autisme politique chronique. Pour tous, mais d’abord pour le pays, le nouvel accord politique en gestation tel que véhiculé par les rumeurs représente une dernière chance pour tenter de reconstruire en dehors du schéma ivoirien. A l’aéroport il y a quelques jours, j’ai éclaté de rire en entendant une personne devant moi accueillir une connaissance avec un « welcome to Fozaland ». Boutade tragi-comique qui illustre bien l’enfer où nous sommes, et dans lequel tout semble perdu, contrairement à l’opinion des griots hâtifs qui tentent de nous faire croire que ça peut s’améliorer. Car malgré l’avancée du rouleau compresseur illégitime hâtif, ses piètres résultats économiques, diplomatiques et politiques montrent que le Président de la transition doit composer avec les autres forces politiques s’il veut une sortie de crise pérenne, sous peine de se retrouver dans quelques temps en exil

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 77 réactions Lire les commentaires
  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 11:12, par Boris BEKAMISY (#4822)

    Bravo Ndimby !

    Depuis deux jours vous avez opéré un recentrage spectaculaire de votre ligne editoriale personnelle (meme si vous refusez de l’admettre).

    Ce faisant vous assurez bien amplement votre role de journaliste et c’est une bonne chose dans le contexte socio_politique actuel car l’enjeu de l’education cytoenne est de taille et c’est une mission très très noble d’y contribuer efficacement comme vous les faites actuellement.

    Trop sensibles les malgaches ont tendance à tout ramener dans le coeur et votre metamorphose ou repositionnement ( je sais que vous refusez ces termes)est une MISSION TRES IMPORTANTE pour essayer de renforcer les capacités des malgaches de tous bords (zanakidada et TGVistes)à engager un debat plutot dans la tete.

    Je sais que vous etes conscient de l’importance de cette education cytoenne à laquelle vous vous etes engagés avec REALISME et OBJECTIVITE

    IL est vrai que le réalisme et l’objectivité sont très souvent amer mais <p>

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 11:16, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

      Je voudrais seulement conclure que :

      l’objectivité et le realisme sont souvent du gout amer mais ny mahasoa ny vahoaka no atao fa tsy ny mahafinaritra azy hoy DADA izay.

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 18:04, Ndimby A. (#444) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        A Vuze, Boris et tous les autres griots hâtifs :

        Je m’étonne de vos propos. Il n’y a rien de changé dans ma position depuis deux ans jusqu’à ce jour :

        - Je considère toujours que Rajoelina est un putschiste
        - J’affirme qu’il est incompétent à diriger le pays
        - Je prône le dialogue comme seule porte vers la sortie de crise, et non l’unilatéralisme stupide ou les sempiternelles promesses du retour de Dada pour la semaine suivante.
        - Je confirme être anti coup d’Etat, tout en refusant d’être catalogué comme zanak’i dada, même si dans le peu de cervelle de chacun, cela doit être la même chose.

        Par conséquent, Vuze et cie, je n’ai pas changé d’un iota, c’est juste vous qui ouvrez les yeux en découvrant que finalement je n’étais peut-être pas un si mauvais éditorialiste, car aujourd’hui je critique plus l’opposition que la HAT : profitez-en, ça ne va pas durer. Pour preuve, vous découvrez que Ravalomanana a lui aussi fait un coup d’Etat n 2002, alors que l’ai déjà écrit à plusieurs reprises depuis 2 ans.

        Par contre, je reconnais que le fait de parler plus sévèrement des erreurs des trois mouvances peut dérouter le lecteur habitué à mes éditos. En fait, la seule différence entre les éditos depuis deux ans et celui d’aujourd’hui, c’est mon écoeurement réel devant l’incompétence de l’opposition, qui n’a pas su capitaliser la dynamique de résistance au sein de la population, et qui fait donc que les éditos critiques contre le pouvoir hâtif soient devenus inutiles. Ils ne rendent ni la HAT, ni les trois mouvances plus intelligentes : la première de nature, les seconds par vacuité stratégique.

        Enfin, à tous les trucs du cou qui ne supportent pas la critique de leur camp et qui seraient tentés de sortir facilement l’argument de « mpilomano », suivant ainsi la trace des vaillants trucs du cou du camp d’en face (qui sous-entendaient depuis deux ans un sponsoring de Ravalo à chaque critique de la HAT), je dédie cette citation de Philippe Geluck : « La mort, c’est un peu comme une c.o.n.n.erie. Le mort, lui, il ne sait pas qu’il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le c.o.n, c’est pareil. »

        • Réalisme amer…
          22 décembre 2010 10:01, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ndimby A. (#444)

          NDIMBY ,

          Le réalisme est tellement amer que je prefere me taire par respect sincère à mes compatriotes de zanakidada .

          Je sais une chose les Zanakidada aiment bien aussi autant que nous p>

          J’ajouterais seulement que j’ai une très grande estime à votre egard et je reconnais que votre (re)positionnement n’est pas facile , tout le monde veut avoir un stylo de votre envergure dans son camp ....et je comprend très bien votre effort de ......diplomatie

          BEKAMS

        • Réalisme amer…
          22 décembre 2010 14:25, Ndimby A. (#444) répond à Ndimby A. (#444)

          Correction d’une patie de phrase qui a sauté dans mon post ci-dessus :

          lire : « même si dans le peu de cervelle de chacun des griots hâtifs »

          • Réalisme amer…
            22 décembre 2010 15:27, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Ndimby A. (#444)

            NDIMBY

            Allez-y NDIMBY je reafirme que je vous estime très bien ......malgré votre descente dans les poubelles des injures <p>

            tout celà ça fait partie de l’ equilibrisme diplomatique pour essayer de se racheter ...

            Nous ,on accepte d’encaisser les injures ...on n’en a cure ....nous avons l’habitude.

        • Réalisme amer…
          22 décembre 2010 16:28, mpitily (#1212) répond à Ndimby A. (#444)

          Ndimby !!!!!!!!!

          Au temps pour vous ! vous êtes vraiment incorrigible hein !

          Ce qui a changé chez vous ? vous n’accordiez aucune légitimité à la HAT avant le référendum, n’est-ce pas ?

          Ce qui n’a pas changé chez vous ? ou du moins ce que vous avez du mal à vous défaire ? votre propension à donner des coups de massue aux pro-HAT et des coups de tape-mouche aux zanak’i dada alors que vous prônez votre neutralité et votre objectivité ! n’est-ce pas ? Vous gagnerez à prendre exemple sur votre ami Patrick sur ce point.

          Mpitily

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 12:06, vuze (#918) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

      Tout à fait, malgré toutes ses explications (bien écrites d’ailleurs), Ndimby est passé de la critique obsessionnelle maladive du régime HAT à un peu plus d’objectivité éditoriale.. Bravo.

      En tout cas, je suis content de lire que le voleur zouloulandais a fait un coup d’état en 2002. Cela ferme surtout le clapet aux pseudos « légalistes » de tout poil comme les GtaiTai qui défendent bec et ongles leur gourou !!

      Ndimby, il ne faudra pas t’étonner que tu n’aies pas beaucoup de commentaires sur ton édito car comme je l’ai toujours répété, les Zanak i dada sont nombreux sur le web.. C’est fini les « clap clap Ndimby »...

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 12:40, goba001 (#1662) répond à vuze (#918)

        cher vuze, pour ta part, ce ne sont pas les klap plap qui se terminent, c`est plutot le cash cash du portefeuille :)

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 13:13, lalatiana (#1016) répond à vuze (#918)

        Vuze, Vuze

        Ca fait 6 mois qu’on défend les mêmes thèses ... et qu’on critique les faiblesses politiques et stratégiques de l’opposition, tout en reconnaissant les dérives de Ra8 en même temps que les imbécilités et la malhonnêteté intellectuelle du TGV... Ca fait 6 mois que je dis que le TGV va de manière certaine vers une pérennisation de son pouvoir, même si cette idée me révulse.

        Qu’est ce qui a changé aujourd’’hui pour que vous reconnaissiez à Ndimby l’objectivité que vous lui déniiez hier ?
        Ah oui ... la prise en compte du référendum ... rappelez vous qu’on avait poussé au vote en disant que de toutes façons il ne fallait pas être dupes du résultat ...

        Ne croyez pas pour autant qu’on cessera de dénoncer les aberrations de ce pouvoir qui reste selon moi la pire chose qui soit arrivée au pays ... avec une bande plus pourrie que jamais ...

        Maintenant, il faut se retrousser les manches pour essayer de faire avancer les choses malgré tous les freins à mains tirés et malgré les exactions de ceux que vous vous réjouissez tant de voir en place ...

        Cdt

        • Réalisme amer…
          21 décembre 2010 16:33, vuze (#918) répond à lalatiana (#1016)

          Lalatiana,

          Je signe avec vous tout de suite pour dénoncer les abus de pouvoir et abus de zèle quel qu’ils soient. Les attribuer à TGV est une autre histoire.

          Le référendum, je ne peux pas en parler car je ne maîtrise pas le sujet. Ce qui m’importe, c’est que la nouvelle constitution apporte une meilleure décentralisation.

          Quant aux exactions dont vous parlez, je signe avec vous aussi pour freiner certaines arrestations un « peu » arbitraires. Mais pour cela, il faut revoir tout le système indépendance Justice/Etat.
          Et concernant les 3 qui sont en prison, vous pensez vraiment que la HAT a intérêt à ce qu’ils restent en prison ? Il y’a autre chose derrière tout cela et vous le savez bien...

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 22:11, thubert (#459) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

      Bonsoir le moderateur de madagascar-tribune.com.

      Désolé d’avoir m’incrusté ici BEKAMISY sans repondre à votre comm.

      Je viens de savoir que mes propos d’hier ont été censurés par le moderateur de tribune en utilisant le mot « léche-c’uls » et puis « lèche-bottes ».

      Expliquez-moi la différence avec les termes suivants s’il vous plait : Ra8, Radomelina, Mpivaro-dronono, Jiolahimboto, DJ, Deba..... en indiquant des personnalités qui ont leurs propres noms.

      Aussi, je viens de découvrir que la « c.o.n.n.e.r.i.e » de Dimby A. passe à merveille. (Désolé Dimby, il faut le prendre au sens de mon objectif et sans arrière pensé.)

      Concernant l’édito du jour, les réactions de fanatiques moulent toujours les idées réelles à leur façon en inhibant leur voix de conscience.

      thubert

  • Et si on osait dire qu’on a les dirigeants que l’on mérite
    21 décembre 2010 11:25, par Malagasika (#4898)

    Cher Ndimby, merci pour l’édito que j’espère ramenera beacoup de propangandistes et « idolatres » aveugles sur terre.

    L’année passée je disais toujours que si le DJ, Rav8 et ceux qui leur succèderont ont pu abuser de nous c’est que nous en tant que société et opinion public sommes devenus ce que les anglophones appellent un : « enabling environment » (environnement « propice ». En d’autres termes, les hommes politiques ont su que nous sommes manipulables, pas solidaires, pas endurant et le pire : pas vraiment intéressés du sort durable de notre pays mais seulement du « plat de riz d’aujourd’hui ».

    Pour devenir Président à Madagascar, il suffit d’avoir quelques milliards, savoir rassembler des foules avec des artistes, distribuer des petits « dons » et surtout gagner les enchères pour acheter avec du cash ou des avantages les militaires, les magistrats et les responsables publics. Les intellectuels, la population comme d’habitude crieront un peu ici ou là-bas mais le pouvoir se maintiendra jusqu’au meilleur nouveau manipulateurs...

    Alors mes chers compatriotes Malagasy, ce n’est vraiment pas la faute au DJ devenu maintenant un « Roi » s’il se maintient au pouvoir et dans tous les abus imaginables depuis 2 ans. C’est notre faute avant tout. Il faut alors que progressivement nous pensions à devenir : plus solidaires, plus endurants dans notre objectif de changer le système et non seulement les hommes politiques, plus intéressés par le sort durable du pays autrement que par les paroles, les forums et dans les partis politiques « versatiles » ou « volages ». Le vrai développement de Madagascar commence par nous-mêmes, notre famille, notre village et ainsi de suite...

    Ensemble dans la diversité mais pas dans la rivalité haineuse changeons pour le meilleur le pays ! Organisons des élections Malagasy et entre Malagasy. Trève de mots vides et pompeux (transparents, juste...)
    New Africa Malagasika

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 12:08, par da fily (#2745)

    Fichtre, c’est presque mielleux comme ton, sans forcément redemander les câpres et les cornichons, vous allez faire de plus en plus d’heureux avec cette tendance consensuelle ( au moins vous en êtes capable !), vous n’y coupez pas mon cher, le rebrousse-poil serait donc has been ?

    Tant pis, je verrai si je peux prendre le relais, il ne me sied point à moi d’admettre sans embages ce qu’on nous force à accepter. Je retiens tout ce qui est dit et surtout me fie à la dernière phrase : nous n’y couperons pas, ce pouvoir n’est pas à l’abri de ce qu’il a commit en 2009, car il en prend le chemin. Sincèrement nous aimerions tous que des tas de choses changent, qu’on inaugure une véritable nouveauté dans la conduite des affaires de ce pays, et ce n’est pas parce que la diplomatie bancale lui ouvrira bientôt le ban, que je serai convaincu que les hâtifs sont le médicament qu’il nous faut, ceci posé elle obligera par coercition des changements dans la manière des hâtifs. Doit-on s’en réjouir et devenir moins amer ? Sans doutes, sans doutes...

    J’insistais sur la préparation de l’aprés-Andry, la suite de la transition verrouillée ou non par les hâtifs, de toutes façons c’est un paramètre qu’il faut inclure dans la stratégie. Las, les 3 mouvances n’ont pas envisagé la démarche sous cet angle, et pour cause, elles sont aussi homogènes que celles des treizemaitistes sauf qu’elles ne disposent d’aucune latitude, aucun soutien et encore moins de moyens : alors qu’en face, depuis le début, c’est not time to loose !

    Je qualifiais également Andry d’être le produit d’un ou de plusieurs réseaux, il ne représente que son étiquette de maire à lui tout seul, et ce n’est pas uniquement avec cette qualité que l’on devient le plus jeune « futur ex-président de la transition ». On peut l’affirmer sans se tromper, même Ra8 a eu son ou ses réseaux quand il était encore en place, et c’est certainement la défaillance de ces mêmes appuis qui l’ont conduit à la solitude et à l’abandon du pouvoir.

    La roue est en marche, et sans faire l’apologie d’un dicton de chez nous « kodiaran-tsarety ny fiainana eto an-tany », j’espére pour Andry qu’il représentera pour longtemps les intérêts de ses sponsors, car il n’est à l’abri ni d’un changement de partitions, ni de quelques conflits d’intérêts qui sauront trouver le prochain « véritable changement pour le pays », vous conviendrez qu’il s’agisse dans ce cas précis, du même refrain qu’on clame ici et là depuis au moins 30 ans et plus.

    Alors amer, pas plus que ça, mais réaliste, certainement oui.

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 13:15, lalatiana (#1016) répond à da fily (#2745)

      Et ben, on sera plusieurs dans ce club là ami da fily ...

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 13:33, mpitily (#1212) répond à da fily (#2745)

      Le seul appui fiable de Ravalo en 2002 et de Andry en 2009 est DIEU ! « Car rien n’est impossible à Dieu ».

      Seulement, Ravalo a vite oublié de servir son appui, pire, il s’est pris pour un petit dieu tout en versant dans l’idôlatrie (quel drôle de petit dieu !) et vlan ! nous connaissons la suite.

      Rajoelina suivra-t-il le mauvais exemple de Ravalo ? J’espère qu’il est encore temps pour lui de se resaisir sinon ...

      L’homme ne changera-t-il jamais ? Il suffit de lire la Bible, surtout les livres des rois d’Israël pour connaitre les secrets de la longévité et de la réussite au pouvoir mais nombreux sont les rois et autres dirigeants qui se croient qu’ils sont spéciaux et que la colère divine ne s’abat que sur les autres pécheurs mais pas sur eux ! Et vlan !

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 12:08, par Bemakely (#2060)

    Bonjour,

    S’il y a un point auquel je suis entièrement d’accord avec Ndimby, c’est sur le fait que les trois mouvances ne pèsent plus guère sur la scène politique nationale. Mais est-ce dû essentiellement à des erreurs stratégiques répétées de la part des trois mouvances ? D’ailleurs, en quoi ont consisté ces erreurs stratégiques ? Le fait de ne pas faire comme Randrianatondro et compagnie, comme Randriamiseza, peut-on considérer cela comme étant des erreurs stratégiques ? ou était-ce l’abstention au referendum ? Si l’affluence aux meetings tenus par les pro-Ravalomanana s’effritait au cours du temps, était-ce parce que les dirigeants du mouvement ont commis des erreurs stratégiques ? Je crois plutôt que la violence des répressions, la peur d’être emprisonnée, les menaces, etc. ont eu de la volonté de sympathisants à ces mouvements.

    Alors quelle stratégie à adopter quand on ne peut même plus émettre la moindre opinion ? Pour moi, je préférerais me taire, m’abstenir et me boucher mes oreilles. Pas question d’assister à ces pseudos négociations où les seules issues possibles consistent à reconnaître et à conforter le pouvoir de Mr Rajoelina ce qui me rendrait complice dans l’instauration d’un pouvoir qui ne fera qu’aggraver la situation déjà plus qu’alarmante dans laquelle vit les malgaches.

    Souvenez-vous cher Ndimby de la dernière élection zimbabwéenne en 2008 ? Tsivangirai arrivait en tête, devant Mugabe au premier tour, mais il s’est abstenu de participer au deuxième tour suite à des comportements similaires à celui de la HAT actuellement (intimidation, menace, emprisonnement, torture) à l’encontre de Tsivangirai et ses partisans. Quelques mois plus tard, il a accepté d’être nommé premier ministre par Mugabe. Pensez-vous Ndimby qu’une telle attitude de la part de Tsivangirai serait le fruit d’une bonne stratégie ? Ne serait pas mieux indiqué de sa part de s’abstenir et de se tenir à l’écart ?

    En parlant du « coup d’Etat » perpétré par Ravalomanana le 22 février 2002, pensez un peu à cette épisode Zimbabwéenne et à la situation actuelle en Côte d’Ivoire avant de considérer cet évènement de coup d’Etat. D’un autre côté, aussi neutre que vous pouvez l’être, il serait abusif de comparer le 22 février 2002 au 17 mars 2009. Je ne crois pas non plus que la morale veuille que Ravalomanana ait laissé la foule qui marchait sur Ambotsirohitra, entrer dans le palais sans réagir, le 7 février 2009.

    Alors entre la « non assistance à des personnes en danger » (abstention) et la « complicité de meurtre » (intégration à la structure du pouvoir HATif) que préférez-vous ?

    • Réalisme amer…
      22 décembre 2010 01:13, razafi (#1661) répond à Bemakely (#2060)

      Tout à fait d’accord Bemakely !

      Malheureusement Dimby vous serez tjrs considéré comme un zanaki Dada car vous avez bcp d’idées en commun avec eux (nous ?)
      Je n’arrete pas de dire que le vrai combat est celui du retour à la démocratie... Une chose m’a interpellé dans votre edito...suis-je un zanak’i Dada ?je dirais oui et non ! Oui car je suis profondément un anti Rajoelina et pour le retour vers l’ordre constitutionnel ! Non parcequ’il y auari eu une éléction présidentiel, j’aurais surement été à l’écoute d’une nouvelle voies !

      Je ne sais pas et je ne veux plus comprendre les motivations des pro TGV mais ce qui est évident c’est qu’il n’est pas celui que les malgaches attendent. Il est clair aussi que la France est derrière ce coup d’état et que derrière tout ça on a un grand réseau de manipulation. La question que tous les malgaches doivent se poser c’est « qui sont derrières Rajoelina ? »

      Avec un peu de hauteur on voit bien qu’il y a des intérets « macro economique », « macro financière » et « geo strategique » dans tout cela. Pourquoi 2009 ? Pourquoi avant l’OUA et la présidence de Rav8 dans l’OUA ? pourquoi au même momebt où on trouve du pétrole à Madagascar ? Pourquoi une reconnaissance et un appuie sans condition de la France dès les premières heures de la HAT ? d’où viennent toutes les informations que Rajoelina a évoqué sur la place du 13 mai ? Les malgaches comme moi peuvent être manipulé mais on peut voir aussi que la classe politoque censé être des élites n’hésitent pas à se servir une petite part du gateau et de profiter de la situation pour s’en mettre un peu dans les poches...je suis choqué de voir que les pseudos conférences n’ont servi qu’à mieux partager l’argent des malgaches mais ne semble pas du tout vouloir résoudre la crise.

      Autre constat « délirant » qui ne fait rire que la banquise, c’est l’indépendance de la justice. Justice il est que par son nom ! Je me demande tous les jours comment les juristes malgaches peuvent dormir la conscience tranquille avec la conviction du devoir accomplie. Encore une fois les élites et les têtes pensantes du pays. Un peu maladroitement car je ne suis pas une plume, je ne fais que des constats. Constater que l’opposition est en dérive me donne des rires nerveux....est ce que l’opposition a vraiment existé ? Est ce qu’une opposition sns moyen de communicatiin est une vraie opposition ? Est ce qu’une oposition dans le cas de madagascar ne devrait pas tout simplement être appellé de resistant ?

      Je vous laisse avec ce terrible constat et vous souhaite tous une bonne nuit du moins pour ceux qui y arrivent..

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 12:17, par Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Ndimby A.

    Quel édito !!!

    Un beau cadeau de Noel d’un éditorialiste.

    « Bonne continuation »

    BRAVO et MERCI.

    - Cordialement,

    « JOYEUX NOEL »

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa gmail.com

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 12:18, par Jipo (#4988)

    Ndimby salama.
    Merci pour ce« contre braquage »qui permet de ramener tous les protagonistes que nous sommes sur la « piste ».
    En effet chacun voudrait avoir la vision juste,la pure vérité et le dernier mot,comme vu sur le forum,président à la place du calife.
    Comme le rappel à la raison du MAGISTRAL poste(COURS) d’Ikoto hier,qui a le mérite de donner une direction en attendant un chemin à suivre.
    Cette opportunité d’avoir un forum pour s’exprimer est trop souvent oubliée par le courant des convictions, voir des passions, et reflète bien l’état general et la situation politique ambiante.
    Quand on voit,sur ce forum, les formations claniques se « creper les chignons »,on ne peut qu’imaginer ce qui peut se passer lors des conseils ministeriels ou réunions avec les autres mouvances .
    Quelle patience faut-il avoir pour que la nature humaine sorte de l’adolescence.En deux mots : Misaotra betsaka.

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 14:49, da fily (#2745) répond à Jipo (#4988)

      Salama à vous aussi, bon j’y vais franco car vous m’êtes authentique à défaut d’être antipathique Jipo.

      Dans ce « contre braquage » que vous évoquez, il se trouve qu’effectivement Ndimby est une éspèce de Vatanen de la prose journalistique, qui ne s’est souvenu du bord de la piste, des contre-braquages du funambule de MTribune ?

      Mais revenons à nos brebis, nul ne peut se prévaloir de détenir une quelconque vérité, ni moi, ni les autres, sauf que : les iznogouds qui sont à la place du calife sont porteurs de l’imposture qui voudrait se draper de la légitimité, il ne m’appartient pas de juger sans fondement car il suffit de voir ce qu’ils ont fait depuis. L’anecdote du chauffeur d’hier n’est que la pierre amenée à l’édifice du mur des contradictions qui caractérisent ce pouvoir. Alors, le tout envers et contre Ra8 pour ça, serait-on tenter de conclure ?

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 20:43, Jipo (#4988) répond à da fily (#2745)

        je n’ai pas le droit de juger R8,plus que quiconque,ce n’est pas parceque je suis, pour ou contre ,que je ne peux que constater certaines versions, auxquelles j’adhère et d’autres pas,pour ce qui est de TGV,bien que les premiers dés soient jettés, il me parait encore prématuré de me prononcer ouvertement,ce qui ne m’empèche pas d’avoir mon opinion/ le sujet comme vous pouvez l’imaginer,ce n’est pas encore la « démocratie » (Madagascar love it or leave it ) et donc j’en profite ...un peu.je serai le premier à dire si tu ne t’engages pas , au moins contentes -toi d’etre spectateur.nous n’en sommes pas là j’espère,ce qui ne changera rien à mes observations,qui de toutes façon heuteront ou generont toujours quelqu’un.
        Pour le vatanen de la rédaction,je trouve le contre braquage bien senti et au bon moment,les dérapages commençaient à devenir incontrolables,aussi qu’il ait rempli son role de Leonardo, je trouve cela bien,et espère ne pas vous avoir heurté, à moins qu’il y ait eu un« Misunderstanding » quelque part.Pour ce qui est de mon avis vous ne devriez pas tarder à le deviner, depuis que vous etes dans la trace,j’envisage meme de délaisser le crawl pour la brasse,bonne soirée .

      • Réalisme amer…
        22 décembre 2010 09:34, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à da fily (#2745)

        da fily,

        je n’ai pas voulu vous répondre pour cette histoire d’anecdote de votre chauffeur mais il avait la possibilité de saisir telle ou telle autorité pour sa remarque.Malheureusement,il n’est pas « électeur »,alors c’est de la « FANFARONNADE » de plus.

        Basile RAMAHEFARISOA

        b.ramahefarisoa gmail.com

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 12:27, par gasy tsotrizao (#3859)

    Ny marina mitavozavoza tsy mahaleho ny lainga tsara lahatra, fa ny marina marina hatrany. Ka rehefa mbola mitavozavoza ny marina dia aleho aloha ny lainga hanao zay tiany fa ho avy ny fotoana tsy maintsy hanjakan’ny marina, satria lanajry atody miady amambato ka torotoro fotsiny eo.

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 13:43, hafatra (#1895) répond à gasy tsotrizao (#3859)

      gasy tsotrizao,

      Miombon-kevitra tanteraka aminao aho.Misaotra nampahatsiahy ny marina tena MARINA.

      Omeko tsiny kely i Ndimby milaza hoe na ekena na tsia dia zava-misy ny fitsapa-kevi-bahoaka, ny HAT , Rajoelina....raha tohizina dia miafara any amin’ny fangalana an-keriny ny fahefana !

      Zava-misy daholo izany kanefa tsy azo ekena satria ny fahefana dia ny vahoaka no tompony,ny mpitondra sy mpanao politika dia misolo tena azy rehefa nomeny fitokisana hitantana ny firenena.

      Nisy fahefana sy fitondrana teo talohan’ny fanonganana , fahefana ara-dalàna ,lalàna izay nifaneken’ny vahoaka fa hifehy ny tany sy ny firenena.
      Tsy resaka Ravalomanana sy Rajoelina intsony izy ity fa resaka firenena malagasy .

      Varavarana misokatra ho an’ny fangalana an-keriny ny fahefana amin’ny ho avy izao ary lasitra mahomby ho an’izay te-haka ny fitondrana amin’ny fomba tsy ara-dalàna.

      Tsy manaiky izany na oviana na oviana ireo izay tena tia ity firenena ity. Mitohy ny tolona ary misy fomba maro hanohizana azy.
      Indray mandeha ve no manta vary dia handevin-tsotrobe .

      Farany ,

      Ny filazana toy izao an’Atoa Ndimby izao indrindra no mandrisika ny olona :

      1-hamadika palitao lava ka hivangongo eo amin’ny fitondrana eo fa tsy mba mijoro amin’ny heviny hatramin’ny farany.

      2-film efa nandeha tany frantsa tany ny fiaraha-miasa amin’ireo mpanani-bohitra rainiboto tamin’ny ady lehibe faharoa, izay mba mitraka miady ho an’ny fahafahana dia nolazaina fa tokony hangina sy hanaiky fa efa zava-misy izao mahita rainiboto manao matso eny amin’ny sahan’ny elysées izao.

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 13:17, par lalatiana (#1016)

    Je pense que Ndimby doit être tout retourné (de l’estomac) de toutes ces louanges des griots hâtifs ...

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 14:12, manantena fa niova (#4971) répond à lalatiana (#1016)

      Je crois qu’il s’y attend car « Un journal est comme un miroir : on aime y voir reflétées ses propres opinions. » et ils n’ont plus à « FAIRE une critique perpétuelle des abus de Marc Ravalomanana ».

      « Le légaliste » qu’il est ne peut que se résigner. Bien d’autres, même des « zanak’iDada, bien avant lui, se sont mis à s’adapter et ne s’indignent plus de rien, d’où le bonheur »des griots hâtifs" qui voient bientôt Ndimby égal à Ninaivo, et pourquoi pas à celui de Madagate qu’ils n’auront plus à citer ici sur M.T.com.

      De toute façon, qu’on le veuille ou non, les journalistes qui écrivaient « ni TGV ni Ra8 » après le lundi noir du 26 janvier 2009, ne peuvent pas ignorer qu’ils participaient déjà au renversement du régime Ravalomanana, ils espéraient un 3ème larron ; en attendant ce « Paul », ils se réclamaient « légalistes pas pro-Ra8 », pour finir dans le REALISME.

      Ne pas critiquer Marc Ravalomanana ne revient pas à dire qu’on le prend pour blanc comme neige, loin de là, les griots hâtifs sont là pour ne sortir que ses mauvais côtés. ( Cf, « Ny fitivana tena fitiavana » de RR Majunga : « ...ireo mpanaratsy mampihomehy, ny anay haratsiana mitombo tarehy, ha ha ha hi ! »

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 18:25, Ndimby A. (#444) répond à lalatiana (#1016)

      De quoi me donner des regrets éternels d’avoir écrit ce que je pensais.... Kozy marina e ;-)

      • Réalisme amer…
        22 décembre 2010 09:45, manantena fa niova (#4971) répond à Ndimby A. (#444)

        Non, continue, c’est parce que t’es VRAI qu’on adore te lire (kozy ê !)
        Mais les griots hâtifs n’y comprennent que dalle.

      • Réalisme amer…
        22 décembre 2010 12:47, sevane (#2781) répond à Ndimby A. (#444)

        Meuhh non Ndimby, il ne faut pas avoir des regrets. Au contraire. Avec votre texte, vous avez réussi à rassembler 2 clans opposés. Un homme qui se pose en rassembleur, n’est-ce pas ce dont le pays a besoin, en ce moment, pour sortir de ce statu quo ? Vous avez été sincère avec vos lecteurs. Vous avez réussi à structurer le débat, à souligner les besoins, à montrer les possibles. Vous êtes beau, jeune, intelligent, rassembleur, vous faites rêver les lectrices … alors que demander de plus ? (non, non, je ne rigole pas ;-)))

        Il n’y a que les esprits chagrins qui y voient une marque de « baignade », de « tsikarokalika ». Mais d’un autre côté, les contradictions sont toujours utiles, même si, de par sa nature humaine, « l’éditorialiste est heureux de voir ses opinions partagées par les forumistes ».

        « The road ahead will be long … but we’ll get there ».

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 13:28, par Rakoto zandriny (#4841)

    Hélas tripe hélas (c’est l’amertume) Ndimby tu as 100 mille fois raison.

    • Réalisme amer…
      22 décembre 2010 09:37, Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rakoto zandriny (#4841)

      Rakoto zandriny,

      Hélas « TRIPLE » hélas !!(n’est-ce pas ?)

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 13:40, par mpitily (#1212)

    J’espère vivement que les membres influents de la CI et du GIC lisent MT, qu’ils prennent conscience de leurs erreurs dans le traitement de notre dossier et qu’ils vont désormais tenir compte de vos avis pleins de réalisme et de bons sens.

    Amen.

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 13:44, par kakilay (#2022)

    Voilà bien une étiquette que je ne revendiquerais : être un réaliste. Je suis un être distendu entre deux faits : ce qui est et ce qui devrait être... Le projet du « devrait être » fait partie intégrante de ce je suis ici et maintenant et dont je ne peux et ne veux faire abstraction.

    De ma passion et de mes émotions, je les revendique en politique. Je ne prétendrais jamais avoir une lecture politique telle que le démon de Laplace serait supposé la voir : pourquoi je ne suis pas un politique et revendique cependant mon statut de citoyen.

    Ce citoyen a, en dépit de toutes les victoires politiques, son projet de société : je suis, dans ma solitude même, une idée qui veut se faire monde. Dit autrement : je suis un projet. Etant avec les autres, je deviens un sujet politique. Mais je suis un sujet politique qui veut être fidèle d’ABORD à lui-même.

    Dois-je me plier à la réalité du « moment » ?

    Ce moment est-il la vérité du monde ?

    Ce moment est-il l’horizon indépassable à quoi je dois me soumettre ? Momentanément ou pour toujours ?

    Dois-je, au nom de la réalité du moment abdiquer de mon projet ?

    Quel est la valeur de ce projet pour peu qu’à la moindre retournement du vent, il devient caduque ?

    L’erreur est peut-être de s’être arrimé au courant du moment : les trois mouvances. Oui, l’erreur est de vouloir faire porter à d’autres son propre projet. L’erreur est de dire, voilà mes valeurs et je vous donne procuration pour les porter loin : quelle déception ! moi qui comptais sur vous...

    Voilà mes valeurs, vous semblez avoir les mêmes, faisons la route ensemble...

    Si le but est la victoire, et tant pis pour les valeurs : voilà ce que Machiavel nous enseigne... Machiavel peut écrire un livre sans parler un moment de projet politique : sauf une : comment battre tout le monde et s’appeler « prezidà » ! L’entreprise vous fascine, bienvenue au club...

    La politique est une histoire d’alliance : ne pleurez qu’un tel ou untel fait le mamadika palitao : on s’allie pour être le plus fort. L’enjeu est clair, l’essentiel est de ne pas se raconter des histoires... à soi-même, je m’entends.

    Et on ne gagne pas toujours : ça c’est la règle...

    Mais on ne perd pas aussi tout le temps...

    voilà une autre règle !

    Alors, quoi ?

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 13:59, par boanasidy boana (#4831)

    A M. NDIMBY

    Évidemment la réalité est telle que les deux principaux protagonistes (les Pro-Rajoelina et les Zanak’i Dada) tentent de réduire la crise malgache à leur contradiction ! Il est évident que le début de la crise n’est autre que la lutte entre le TGV et Ra8, son amplification s’est traduite par le « coup d’État » amorcé par la mutinerie du CAPSAT et son exacerbation par le coup du 17 mars 2009 ! Donc leur compréhension peut se résumer à ces quelques étapes.

    Qu’est ce que le « réalisme » ? Pour vous, M. Ndimby, le réalisme est en quelque sorte cet état d’esprit qui tient en compte la réalité de ce processus et l’appréciation du rapport de forces réel des deux camps. Il est évident qu’il faut tenir compte de ces réalités pour pouvoir envisager l’évolution de la situation dans un avenir proche ou lointain, n’est-ce pas ? Je partage votre avis quant à l’évolution tangible de la position de la C.I. (Communauté Internationale) et c’est dans ce sens que les pro-TGV ont tort, en fait ceux-ci assimilent toujours la SADC comme une créature de Ravalomanana, les Zanak’i Dada aussi s’enduisent en erreur en pensant que la C.I. be devra point évoluer dans ses positions ! Pour moi le danger ne vient et ne viendra ni de l’intransigeance des Zanak’i Dada ni de la rigidité des pro-TGV mais de deux choses découlant d’une même source :

    1. de cette volonté du TGV lui-même : « feindre » de prêter une oreille (loin d’être attentive) aux injonctions de la C.I. tout en accusant cette dernière d’immixtion dans les affaires intérieures de Madagascar.

    2. des partisans de TGV, tant des politiciens de tout bord n’ayant aucune vision autre que la « prédation » (se remplir les poches par tous les moyens) que de certains membres des institutions « permanentes » de l’État (Armée-Police-Gendarmerie, Justice) qui se prêtent à être domestiqués et instrumentalisés pour devenir le « rouleau compresseur » du TGV afin d’écraser tous ceux qui tentent de gêner le TGV dans sa marche pour conquérir le pouvoir et pour en abuser le plus longtemps possible !

    Le TGV et son « rouleau compresseur »n marche« me rappellent Adolphe Hitler ! Sachez que personne n’a jamais pu imaginer que ce »petit homme« aigri par l’humiliation de l’Allemagne et qui a tenté un coup d’État avec ses amis de la première heure et qui a récolté un emprisonnement de 5 ans (le considérant comme un rêveur inoffensif il fut libéré 4 mois seulement après son enfermement) allait devenir un chef redoutable qui a plongé le monde dans un enfer inimaginable, car sachez que même devant la défaite inéluctable de l’Allemagne le pouvoir de ce fou forcené d’Hitler reste incontesté jusqu’aux derniers jours de la guerre ! Le TGV »national" suit, toute proportion gardée, les traces d’Hitler et ses compagnons lui obéissent aveuglement tandis que les plus lucides profitent au maximum de cette opportunité de pouvoir enfin s’enrichir !

    La C.I. ne se soucie nullement ni de cette réalité de la situation ni des conséquences désastreuses de cette volonté du TGV de s’incruster ! Pour la C.I. c’est l’affaire des Malgaches ! Les seuls qui devront agir pour prévenir le pire pour Madagascar devront être les « oppositions » lesquelles n’arrivent pas à constituer un barrage assez solide pour arrêter ce « rouleau compresseur » car ces oppositions ne sont nullement conscientes de la réalité de ce que je viens de décrire car trop divisées par leurs propres intérêts respectifs !

    boanasidy boana

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 15:23, Jipo (#4988) répond à boanasidy boana (#4831)

      J’entend d’ici votre« amertume »,et de vous dire qu’elle est partagée,ne vous la rendra certainement pas moins amère,je me permettrai juste de dire que meme un « rouleau compresseur »,d’une part pourrait etre interpreté comme une flatterie et totalement inappropriée,engendrant une forme de défaitisme inéluctable, et que comme toute mecanique n’est pas à l’abri dune panne,qu’une simple petite étincelle, ou un grain de sable peuvent l’ enrayer.Qu’etre l’instrument de différents mouvements ou forces ne dure qu’un temps, et que comme toutes « bonnes » choses elles ont une fin.

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 14:49, par vorondolo (#4135)

    En lisant très rapidement tous ces posts, il n’y a presque plus que Lalatiana qui ne veut pas reconnaitre que Ndimby a changé de braquet, pourtant tel que je le connais Ndimby, il n’est pas une girouette comme les autres journaleux, ni le genre des « felakistes » du métier pour écrire ce qu’on lui dicte, à moins que ???? bon. Il semble nous faire comprendre et accepter (à petite dose régulière) que ’c’est de l’intérieur qu’il faudrait peser très fort pour faire changer de direction ce TGV. Hummm ! est ce que ceci suffirait à changer la manière de faire de la politique à Madagascar ? je doute fort, car même les « verts » vont devenir bientôt « bleus » ou même « rouge » dans cet arc en ciel attrape tout où l’argent commence à dicter sa loi ! L’escopol est divisé en trois ! encore trois mouvances de plus, de même mère !!!qui sont les pères ? ils sont probablement dans le rang des Raiamandreny mijoro ! Test ADN SVP ! Merci

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 15:06, da fily (#2745) répond à vorondolo (#4135)

      relisez bien mon hibou, il y aussi moi qui tirerai à boulets rouges tant qu’il ne sera pas acquis qu’un véritable CHANGEMENT SALUTAIRE se mette en place ! et ne vous fiez pas à la seule réaction de lalatiana, dans le genre ressources et gabarit, le bonhomme tient le pavé...

      Ah, « felakiste », c’est presque obscène ça non, ça sent le foin, je suis poli !

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 15:42, vorondolo (#4135) répond à da fily (#2745)

        désolée mon fily, je n’ai pas remarqué la pertinence de ton post certainement ! fais un peu plus d’effort si tu veux que vorondolo t’aperçoit de là haut où elle vole !!! sans rancune ? merci

        • Réalisme amer…
          21 décembre 2010 17:04, da fily (#2745) répond à vorondolo (#4135)

          Pas bien grave, on sait bien que la nuit tous les chats sont gris !

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 14:56, par saricine (#2893)

    Ndimby

    Ce que vous faites là, s’appelle « MILOMANO » ou « baignade » dans les vagues de la politique.

    Vous montrez ici vos specialités les « an-kisitrika » les « tsikarokalika » ou « dos »« brasse » « sous-marin »........

    Je ne vous en veux pas, parce que c’est vous, c’est votre boulot, et c’est votre specialité l’ecriture, mais vouloir à tout prix ENTRER dans une sorte de neutralité « maladive » , me donne l’impression de quelqu’un qui FAIT une fuite en avant dans ses discussions et rendre opaque le problème fondamental de la nation depuis son soit disant indépendance.

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 15:56, MILAMINA (#4588) répond à saricine (#2893)

      Ndimby,

      Faire des putchistes des démocrates est une chose inacceptable. Quoi qu’il fasse le DJ restera toujours un putchiste. Le resultat du forcing qu’il envisage de faire par le biais de réferendum, d’election restera nul et sans valeur, ni de conséquence positive devant la sortie de la crise.

      Malgré les arguments que Ndimby avance, ça n’engage que lui, c’est son devoir de journalistes. Fais gaffe avec ton tsikarokalika ou an-kisitrika ...tu finiras par te noyer nos plus dans l’eau mais dans la m.....

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 16:11, vuze (#918) répond à MILAMINA (#4588)

        Le Monsieur t’a dit qu’il y’a eu un putsch en 2002 aussi...

      • Réalisme amer…
        22 décembre 2010 09:34, Lemurkata (#801) répond à MILAMINA (#4588)

        Bonjour Milamina,

        Compte tenu que Ndimby n’a fait que rapporter mes propos dans ce qui vous semble être inacceptable, je me vois obligé de réagir à votre missive. Je ne prétends pas par là représenter Ndimby qui peut avoir une opinion toute autre que ce que je vais exposer ci-après.

        Actuellement, nous sommes gouvernés par ceux que beaucoup qualifient ici de putchistes. Depuis deux ans que cela dure, les opposants à cette prise illégale de pouvoir (légalistes et zanak’i Dada) n’ont pas avancé d’un pouce. On peut même dire qu’ils perdent du terrain face aux foza. Et le pire c’est qu’ils semblent être à court d’idée pour espérer renverser la vapeur. Alors, devons-nous continuer dans cette direction alors que nos compatriotes continuent de s’appauvrir ? Pensez aux plus pauvres qui avant la crise ne faisaient plus que survivre. Que vont-ils devenir à présent ? Il est facile de rejetter la responsabilité sur les putchistes. Mais avons nous fait tout ce qui était en notre pouvoir (avons-nous utilisé toute notre énergie) afin de trouver une issue à cette crise ?

        J’ai retenu des anciens cours d’éducation civique qu’on ne combat pas le mal en essayant directement de l’éradiquer, mais plutôt en cultivant le bien autour de nous. La posture des opposants aux putchistes jusqu’à maintenant consistait à les ensevelir dans leur trou : foza ils sont, foza ils resterons. Moi je vous propose une autre démarche : foza ils sont, démocrates ils deviendront. Si le foza en chef devient démocrate, il entrainera forcement plusieurs foza avec lui. N’est ce-pas plus gratifiant et plus efficace que de l’enterrer et de nourrir ainsi la rancune des autres foza, prémices d’une crise à venir ?

        N’oubliez pas le but ultime du combat : instaurer à Madagascar un régime stable et démocratique. Je sais, l’action des foza depuis décembre 2008 constitue un précédent facheux qui risque de servir de pretexte à d’autres foza. Mais nous savons bien qu’il y a eu d’autres précedents, que ce soit chez nous ou chez nos voisins africains. Le seul moyen d’éviter l’eternel recommencement des crises, c’est de transformer les foza en démocrates. Moins il y aura de foza, moins nous risquons d’avoir un putsch.

        • Réalisme amer…
          22 décembre 2010 16:04, mpitily (#1212) répond à Lemurkata (#801)

          AMEN !!!!!!!!!!

        • Réalisme amer…
          23 décembre 2010 00:54, BemioVah (#3451) répond à Lemurkata (#801)

          Lemurkata,

          Il n’y a rien de mal dans votre sincère proposition de transformer les foza en démocrates. Sachez toutefois qu’une telle transformation ne se fera pas du jour au lendemain. Soyons aussi réalistes.

          D’abord, n’oubliez jamais le fait qu’ils ont goûté au fameux fruit, et ils l’ont plus qu’apprécié jusqu’à ce jour. Il est vrai qu’en deux ans, ils ont pu atteindre une vitesse de croisière assez considérable en ayant considérablement de pouvoir, tout en n’hésitant point à en faire usage coûte que coûte. Croyez-vous que vous pourriez facilement et inversement reconstituer ce que ces gens-là ont pu presque irrémédiablement fait et acquis en deux ans de pouvoir et de crise ? Voyez donc à quel point l’opposition est martelée, affaiblie et déroutée en ce moment !

          La réalité aujourd’hui est telle que l’on se demande comment faire pour transformer les foza en démocrates comme vous le dites ? Avez-vous suffisamment de ressources palpables et disponibles pour les racheter afin qu’ils redeviennent docilement des honnêtes et raisonnables gentilhommes et femmes ? Sans vouloir vous décourager, mais il y a certaines (mauvaises) habitudes qui sont devenues seconde nature, et donc très difficile de s’en défaire.

          Toutefois, je veux bien croire à votre bonne volonté. Il suffit tout simplement de les convaincre, n’est-ce pas ? Ce que certains ont pu obtenir dans la facilité extrême et en toute rapidité, sera impossible à gagner normalement dans le sacrifice et le labeur… Hélas, c’est bien là le vrai challenge.

          La démocratie est un long chemin sinueux, pénible et plein d’embûches. Mais dans tout cela, il y a au moins un sentiment que l’on partage en commun entre nous tous, c’est l’amour de la Patrie. Que la conscience nous parle et dicte à chacun de nous que la démocratie en vaut la peine et qu’elle se mérite de surcroît. Bon courage !

          BemioVah / InfoKintana.

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 16:12, par vuze (#918)

    Tu peux me remercier Ndimby, j’ai contribué à ce que ton éditorial remporte beaucoup de commentaires :-))

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 16:58, Boris BEKAMISY (#4822) répond à vuze (#918)

      Ndimby !

      Vous n’avez pas usurpé le titre de votre éditorial du jour Ndimby,

      Décidement le réalisme est bien amer et que beaucoup des zanakidada s’amusent à tirer à boulet rouge sur votre papier imbibé d’objectivité.

      Ils refusent de se voir dans le miroir que vous etes en train de tendre aux differrents camps politiques de tout bords(C’est bien sùr votre role en tant que journaliste) Au contraire ils n’hesitent pas à le p>

      Et le spectacle est pitoyable ( je suis sincère) car refuser tout le temps la verité au nom du fanatisme ne fait pas du tout avancer une cause.Pire, ils s’amusent à tout confondre :la politique avec la philosophie ou la religion à laquelle ils ont dejà choisi leur p>

      A lisant avec une certaine attention certains posts (pas seulement aujourd’hui)on est sideré de constaté que la confusion ou le melange qui a été fait sur la politique et le secte est bien avancée chez nous depuis 2 ans .

      Les camps Rajoelina n’ont pas reagi tout de meme pour p>

      Bref , le realisme et l’objectivité sont plus tolerés, je pense ,dans le camp Rajoelina et ce pragmatismme est peut-etre le secret de sa reussite.

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 17:08, kakilay (#2022) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        A vous lire,

        c’est vous qui êtes imbu de votre objectivité

        et imbibé de je ne sais quoi...

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 17:18, da fily (#2745) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        Boris, faut arrêter de délirer là, vous vous prenez pour le nouveau prêcheur ? Quelle secte, quelle confusion ? stoppez tout, redescendez parmi nous, ou remontez car l’ivresse des profondeurs peut altérer la vision, le jugement ou autre chose.

        Si un petit papier de Ndimby vous renverse à ce point, au point de nous taper un délirium de ce type, ne cherchez pas l’esquive en pommadant l’auteur, vous êtes comme nous tous ici, on cherche tous une vérité qui si elle n’est toute noire ou toute blance, elle mobilise au moins les moins indifférents !

        Ne vous prenez pas encore pour ce que vous voudriez être...Laissons-nous du temps voulez-vous ?

        • Réalisme amer…
          21 décembre 2010 18:37, Boris BEKAMISY (#4822) répond à da fily (#2745)

          Da Fily,

          J’accepte ,sans probleme, votre interpellation.

          Si vous avez encore besoin du temps pour bien mediter , je vous l’accorde ce temps ...

          Mais dans votre meditation ..prend la peine de lire et relire l’Editorial du jour de Ndimby car vous avez raison c’est renversant ....il a presque touché les verités .

          Concenant les delires ou delirium tremens !!, la confusion, le voyage dans le nuage ( refus de decendre sur terre), les pommades pour maquiller les verités alors que Ndimby essaie nous le refleter. Tout ça je vous laisse le temps de bien mediter pour bien reussir votre p>

          J’encourage Ndimby de continuer dans ce registre du réalisme car decidement ses interpellations ne tombent dans l’oreil d’un sourd.

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 18:22, Ndimby A. (#444) répond à vuze (#918)

      Vuze, je préfèrerais me couper la main que d’avoir à vous devoir quoi que ce soit. D’autant plus que n’ayant pas eu le privilège de garder les oies avec vous, je ne vois pas en vertu de quoi vous me tutoyez. Même si je sais que par nature, le griot hâtif (ou le hâtif tout court) aime prendre des raccourcis en matière de politesse et de respect d’autrui.

      • Réalisme amer…
        21 décembre 2010 19:06, vuze (#918) répond à Ndimby A. (#444)

        Monsieur Ndimby,

        Vous avez raison. D’habitude, je vouvoie tout le monde mais là je m’étonne moi même de vous avoir tutoyé. J’espère que cela ne vous a pas porté trop ombrage. Je m’en excuse...

        • Réalisme amer…
          21 décembre 2010 21:43, Ndimby A. (#444) répond à vuze (#918)

          Vuze,

          Excuses acceptées. Souffrez toutefois que je m’étonne de ce que le françafricain effrené que vous êtes ne sache pas que dire « je m’en excuse » (ou « je m’excuse ») est une grossière maladresse dans la langue française, qui dénote un certain nombrilisme.

          En effet, de par le caractère transitif du verbe « s’excuser », dire je m’excuse équivaut à dire « je m’excuse moi-même ». Autrement dit, que « je n’en ai rien à faire de vous, car je me suffis à moi-même pour présenter et accepter les excuses ».

          Bonnes fêtes Vuze ;-)

          • Réalisme amer…
            22 décembre 2010 11:36, vuze (#918) répond à Ndimby A. (#444)

            Je ne relèverai pas le « Françafricain effréné » car cela fait partie du jeu mais sachez que vous vous trompez...

            Quant à Saricine ci-dessous, elle me fait penser à un empoisonnement par substance chimique...

    • Réalisme amer…
      21 décembre 2010 21:58, saricine (#2893) répond à vuze (#918)

      vuze,

      Vous faites là ce qu’on appelle en malagasy « Te ho deraina ». 85 à 95% des gens qui ont cet etat d’esprit en eux sont des leche-bottes-nés (mpisolelaka).

      Autres choses, j’ai dit la haut que Ndimby est un « NAGEUR » , il voulait à tout prix COMPARER L’INCOMPARABLE pour NOURRIR ses inspirations, et il croyait bien METTRE en valeur ses violons d’Ingre (L’ecriture).

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 19:43, par nicoud (#1446)

    Extrait d’une très belle chanson de Jean Ferrat : je le prends à mon compte ce jour car les deux éditos de Dimby me donnent le spleen , bien qu’ils soient ,somme toute, réalistes,Doit -on toujours renier ses idées pour s’adapter aux plus forts ????? surtout retenir la dernière strophe , où est la limite entre compromis et compromission ????

    On m’a dit tes idées ne sont plus à la mode
    Quand on veut gouverner ce n’est pas si commode
    Il faut évidemment s’adapter au terrain
    Mettre jour après jour un peu d’eau dans son vin

    On m’a dit dans la jungle il faut qu’on se débrouille
    On est bien obligé d’avaler des magouilles
    De laisser dans un coin les projets trop coûteux
    On va pas tout rater pour des canards boiteux

    On m’a dit qu’il fallait prêcher le sacrifice
    A ceux qui n’ont pas pu s’ouvrir un compte en Suisse
    Qu’il fallait balayer tous nos vieux préjugés
    Et que ceux qui travaillent étaient privilégiés

    On m’a dit tu comprends tes idées archaïques
    Ne feront qu’aggraver la crise économique
    Ainsi la liberté dans un monde plus juste
    Fait partie des slogans qui sont un peu vétustes

    Dois-je vous l’avouer ces propos me renversent
    Quand je vais boire un verre au café du commerce
    Parfois je crois revoir sur du papier jauni
    La photo de Pétain dans mon verre de Vichy

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 20:17, par Mihaino (#1437)

    Je suis désagréblement surpris en lisant toutes les réactions de ce jour car, sans défendre Ndimby, j’ai la nette impression que ses détracteurs lui font un procès d’intention et n’ont RIEN COMPRIS aux messages de son édito ... QUI parmi nous , fidèles forumistes de MT depuis ce coup d’état, peut prétendre qu’il ne s’est pas trompé de cible . Je me souviens parfaitement que la HAT & consorts, Andry TGV, le Gvt Monja Roindefo ont traîné Ra8 dans la boue et ont divulgué des chiffres exorbitants en vue de montrer ou de démontrer sa gabégie en face de la foule sur la place du 13 Mai : Il est clair que les Pro-HAT n’ont fait que suivre la voix de son maître sur ce forum et oser même faire des dénonciations calomnieuses à l’encontre de nos anciens Présidents . Pour obtenir quels résultats ? La risée du monde entier et la non-reconnaissance internationale d’un pouvoir pris par LA FORCE. Ensuite , l’organisation d’un référendum bidon pour rester AU POUVOIR...

    L’opposition représentée artificiellement par les 3 Mouvances reste mal organisée à mon avis et je comprends leur inhibition ou leur frein puisque Antanimora ou Tsiafahy sont prêts à accueillir les chefs de file qui osent dire leurs idées et qui seront incarcérés dès le moindre écart ??!!

    NOEL approche et nous souhaitons tous passer un « JOYEUX NOEL 2010 » en famille et « NON UN TRISTE ET AMER NOEL » particulièrement pour nos compatriotes isolés, malades, incarcérés, pauvres à cause du chomâge et « tsy afaka mamono vorona !! »

    Wait and see ...

    • Sans la mémoire, l’histoire peut changer ...
      21 décembre 2010 23:35, Radôdôsy (#164) répond à Mihaino (#1437)

      C’est malheureux, nous Malgache qui ont une mémoire courte, que la couleur noire devienne blanche 15 jours, un mois, un an, deux ans après, et à fortiori 10 ans après. C’est une des principales causes de notre échec.
      Le putsch du 17 mars 2009 ne le sera plus quelques années après, l’esclavage des malgaches pendant le régime de Tsiranana devient meilleur comparé aux autres régimes, les malgaches ont réélu Didier Ratsiraka après Zafy, malgré la galère du 10 août 1991, Ravalomanana devient un ange ou Ravalomanana devient putschiste !!
      Disons, la mémoire n’est pas faite non plus pour que nous gardions des rancunes contre les politiciens, nos voisins... mais plutôt pour pouvoir tirer des leçons du passé. Être sans rancune ne veut pas dire « accepter les mensonges pour des vérités », non ! Soyons prudents !
      IL nous manque le devoir de mémoire, il nous faut apprendre les histoires récentes et anciennes de Madagascar. Un proverbe chinois dit que : « Un homme sans histoire est comme un arbre sans racine ».
      Osons dire la vérité mais avec beaucoup de diplomaties, car cette vérité blesse. Savoir communiquer est un atout majeur pour transmettre la vérité ou le mensonge. La communication peut faire changer le comportement d’un idiot, c’est le rôle des publicitaires, des psychologues, des psychiatres, des parents, mais aussi de chaque citoyen !

      Souvenez-vous de l’histoire de Madagascar mais sans aucune rancune !!!

      • Sans la mémoire, l’histoire peut changer ...
        22 décembre 2010 01:54, el che (#344) répond à Radôdôsy (#164)

        Radodosy,
        J’approuve entièrement vos analyses : la politique à Mada est aussi changeante que la mode. Ne pas tirer les leçons sur les errements du passé, faute de mémoire : tel est le drame de Mada. Depuis 2002, les élections présidentielles ne se sont pas déroulées dans les règles de l’art, et une reconnaissance de la HAT ne fera que perpétuer la fatalité : la prise de pouvoir par la force sera une quasi-certitude dans l’avenir.

        Ainsi, l’espoir de l’avènement d’une véritable démocratie s’est évanoui avec l ‘échec des accords de Maputo. En fait, même les mouvances de l’opposition privilégiant d’abord leurs sorts personnels, plutôt que viser l’instauration d’une véritable démocratie. Dans leur cacophonie, elles sont devenues inaudibles.

        « Quiconque se sert de l’épée périra par l’épée »
        Après des jours de gloire, Rajoelina devra donc s’attendre au logique châtiment présidentiel de l’exil, comme ses prédécesseurs. Ce serait tant mieux si le peuple n’en souffrait pas !

  • Réalisme amer…
    21 décembre 2010 23:35, par rasoulou (#4222)

    Le fond de tous nos maux, et de tous nos problèmes c’est que nous sommes en face des gens INCONSCIENTS, IRRESPONSABLES, QUI NE PENSENT QU’ A LEURS PETITES CULOTTES, ET LE PLUS GRAVE C’EST QU’ILS ENTRAINENT TOUS LE PEUPLE MALGACHE DANS CETTE VOIE SANS ISSUE, CE NE SONT QUE DES INCONSCIENTS : DES ENFANTS GATES POURRIS, DES MALADES MENTAUX, GENRE GBAGBO, RAJOELY, RAVALOMANANA, .....

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 00:25, par Andry R (#5008)

    Encore une fois, je tire mon chapeau à Ndimby pour sa plume.
    Arrêtons de nous tirailler de tous les côtés et pensons proactivement à la suite. 3 mouvances, hâtifs, foza etc...tirons les leçons du passé et apprenons à coexister.
    Si nous étions demain à leur place, que ferions nous ? que déciderez vous ? Quel sera votre plan d’action ? vos priorités ?
    Si vous avez réponse à telles questions, c’est que vous êtes dans le même arène que ceux qui veulent diriger ce pays.
    Quand vous vous posez la question si Andry Rajoelina se présentera ou pas, J’aimerais vous proposer le scénario parfait :
    - Elle est en campagne depuis le début de la transition
    - Elle a su toucher toutes les couches et classes sociales en offrant ceci et cela
    - Même les pires adversaires des Hâtifs admettent que son volume de matière grise paraît clairement supérieur à celui de son mari...
    - Il respectera sa parole, sa déclaration du 12 mai au soir.
    Car lui ne présentera pas aux élections. ELLE le fera.
    Aucun des têtes d’affiches actuelles ne fera le poids contre elle. Car la ’’fitiamania’’ a déjà conquiert tout Mada, du nord au sud, d’est en ouest. Au plus profond des coeurs de nos jeunes electeurs.

    Angano angano , arira arira ricanait mon regretté Elie.

  • Réalisme ... de plus en plus amer…
    22 décembre 2010 08:32, par Roger Ranaivoson (#2528)

    Malheureusement mon pauvre Ndimby, l’amertume est bien plus forte qu’on ne le pensait. La Communauté et le fameux Docteur Simao ne font même plus de la non candidature de A.R une condition préalable. La démission de la Communauté est totale. le PHAT déroule sans aucun obstacle son plan de prise de contrôle du pays. La Communauté qui engage une débauche de moyen pour la Cote d’ivoire est incapable d’avoir une position stricte sur Madagascar.
    La candidature de Andry Rajoelina, qu’il n’avait consenti à abandonner le 12 mai que sous la pression des militaires ... et un piège dactylographique dans l’accord Escopol d’Ivato, devient inéluctable ... bien qu’en totale contradiction avec la Charte de l’UA ... mais Ping veut se débarrasser de l’épine malgache coûte que coûte ... même en reniant toute les valeurs fondatrices d’une nouvelle Afrique démocratique ... ainsi soit il !!!

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 09:27, par stefano (#5077)

    entièrement d’accord avec votre édito, cependant j’ajouterai que ce sont les positions extrémistes dignes d’AL QUAIDA de tous les protagonistes de cette crise qui bloquent sa résolution. Le FIHAVANANA et LA FOI EN DIEU que tous ces politiciens de tout bord crient à chaque instant lors de leurs meetings n’est que hypocrisie et démagogie. Et tant que les moutons de Panurge que je nomme partisans, ne prennent conscience qu’ils ne sont que de la chair à canon pour tous ces politiciens, il y aura toujours des martyres(des imbéciles plutôt !) prêts à se faire tuer pour une cause qui n’est même pas juste, ou pour dada, ou pour zandrikely ou pour deba !!!
    malheureusement, combien de personnes prendront conscience de cela ???hélas, très peu je pense !!
    pour en finir, un proverbe dit que :« Nul n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre », amère constat, il y a plus de semblant d’aveugle et de semblant de sourd parmi les partisans de chaque côté.
    A bon entendeur, salut !

  • Andry un francais
    22 décembre 2010 11:11, par Rakoto (#1922)

    Mitohy ny fanoherana. Reculer pour mieux sauter. Mbola ho avy ny andro iray fa aza matahotra « MINOA FOTSINY IHANY »

    Monsieur Basile, un Francais noir, agent de la France, Si Andry Rajoelina est vraiement patriote qu’il laisse tomber sa nationalite francaise. (CONFLICT OF INTEREST) Vous avez dit BASILE dommage pour vous Rakoto, mais je n’ai jamais envie d’etre Francais, des colons qui ONT tue mes grand parents. Ny Frantsay rehetra dia manana trosa 23000 Euros isan’olona (FM I). Tsy maniry ny ho Frantsay mandrakizay aho, Izaho koa manana nationalite hafa, so please don’t pity me ! C’EST DOMMAGE POUR LA PEUPLE MALAGASY (20 MILLIONS) QU’UNE AUTRE POUPEE DE LA FRANCE EST AU POUVOIR APRES 50ANS D’INDEPENDANCE, un collabo, agent noir de la France. ALEO AZA VAZAHA FOTSY TOY IZAY VAZAHA MAINTY MPAMADIKA. TSY HO VERY MAINA NY RA NALATSAKAREO MDRM. Mitohy ny tolona

    • Andry un Malagasy Ray sy Reny tohananay hatrany
      22 décembre 2010 11:48, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Rakoto (#1922)

      Mitohy ny fanohanana aminkeripo an’i Andry Rajoelina tanora sahy nanongotra ny jadona teo amin’ny Firenena

      Izy Rajoelina no nanala an’i Madagasikara teo ampelatan’ireo Malagasy ihany fa te-hanjanaka ny Malagasy mitovy aminy.Ireo no tena mpanjanatany vaovao sahy nivarotra ny tanindrazana iombonana tamin’ireo vahiny DAWEO

      Mbola hitohy ny tolona manaraka iny lalàna iny ,na dia lalan-tsarotra aza hoy ny hirantsika efa hanampy antsika izao tontolo izao fa kely sisa.

      Misaotra ny FRANTSAY eo anilantsika mandrakariva satria fraternité egalité et liberté no ady eo

      Tsy hoavelantsika intsony hiverina amin’ireo fahavalon’ny egalité ny firenena fa izy samy izy ihany hono no mahazao manankarena eto amin’ity firenena ity.

      Mandria ivohon’ny vato ianao Rajoelina ary tohizo ny lalàna fa ny maro an’isa no manohana anao.

    • Andry un francais
      22 décembre 2010 17:26, bema (#828) répond à Rakoto (#1922)

      Atoa Rakoto Tsy haritro fa mampalaelo be ny toe-tsainao (indrindra raha toa ianao ka mino an’Andriamanitra). Parler de couleur de peau en 21ème siècle est ridicule et pour finir j’emprunte la réponse de l’Abbé Pierre à la déclaration de Mr Le Pen :« La France aux Français » ,LA TERRE AUX TERRIENS. Misaotra Tompoko

    • Andry un francais
      22 décembre 2010 18:20, stefano (#5077) répond à Rakoto (#1922)

      encore et toujours ce fanatisme qui conduit à l’obscurantisme et à la haine !!!ovina ary vao ho tonga saina hoe ny extrémisme anie ka tsy mitondra makaiza !!!mampalahelo ihany ny fisainanao raha izany !
      une info : les americains dès leur naissance sont endettés à hauteur de 42000$ par habitant d’après une étude de la réserve fédérale américaine sortie le 18 mai 2010 tandis que la france à un dette de 28000$ par habitant !vérifier vos sources svp !
      et svp, cette haine que vous avez contre les français, ne vous ronge-t-elle pas de l’intérieure ???c’est pathétique...

  • Réalisme amer…vraiment amer, devrait—on se résigner ? Ne plus s’indigner ?
    22 décembre 2010 15:08, par manantena fa niova (#4971)

    Vérité, Légalité, Justice( http://www.fetisonandrianirina.com/)
    « J’accuse ! »,

    n’ayons pas peur d’emprunter cette formule consacrée par Emile Zola en 1898, concernant l’affaire Dreyfus dans son réquisitoire, pour pointer du doigt la situation actuelle à Madagascar. En effet, Fetison Rakoto Andrianirina, la figure emblématique de la mouvance Ravalomanana mais aussi et surtout de la classe politique malgache, ainsi que le pasteur Edouard Tsarahame et Zafilahy Stanislas, ont été jetés arbitrairement en prison.

    Nous, collectif de citoyens épris de justice et assoiffé de liberté, tenons à afficher clairement notre indignation par rapport aux agissements de l’autorité de fait. Faut-il encore rappeler que Fetison Rakoto Andrianirina s’est présenté de lui-même à la convocation de la gendarmerie de Betongolo pour le motif soi-disant de délit d’opinion, une cause à elle seule révélatrice des manquements graves aux droits de l’homme auxquels s’adonne l’autorité de fait. Dans notre pays, le cadre social idéal prôné par la déclaration universelle des droits de l’Homme a été complètement ignoré, comme le stipule l’extrait du préambule : « Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité (…) »

    Cette arrestation est un acte de plus des autorités en place démontrant leur volonté de nuire et de détruire le processus de négociation déjà bien avancé. En s’attaquant à Fetison Rakoto Andrianirina, les dirigeants actuels, qui ont prôné et qui prônent encore et toujours l’instauration de la démocratie réelle dans la Grande île, ont clairement montré le contraire. Un cycle infernal de rancœur, vengeance et d’intolérance risque ainsi de débuter, et il va ainsi poursuivre inlassablement. Le 17 janvier 2009, lorsque le Maire de la capitale de l’époque avait inauguré la « place de la démocratie » à Ambohijatovo, il avait promis que cet espace sera l’autel de la démocratie et un lieu consacré à l’expression libre des idées. Deux ans plus tard, les actes le contredisent. Une nouvelle fois, le peuple a été dupé avec comme appât la démocratie au bout de l’hameçon. Sentant le besoin de liberté de la masse, les dirigeants actuels n’avaient de cesse de multiplier les engagements et de promettre monts et merveilles. Devant ce fait, nous collectif de citoyens, interprétons la mise à l’ombre actuelle, véritable retour aux lettres ce cachet comme la volonté de faire taire Fetison Rakoto Andrianirina, n’est pas un signe de la crainte et de la peur suscitées par cette personnalité, qui en l’espace de quelques mois a su incarner un nouvel état d’esprit de la politique malgache ? A force de travail et d’abnégation, il a su s’attirer la sympathie des politiciens, de la communauté internationale et surtout de la population. L’Homme prône le dialogue et reste ouvert à toutes les idées peu importe la tendance visant l’intérêt de la Nation. Sans doute, il représente une trop grande menace pour Andry Rajoelina et consorts, si bien qu’à ses moindres mouvements, il était étroitement surveillé. Même en prison, l’Homme n’a cessé de multiplier les appels au « fihavanana », un concept qui lui est cher.

    Toutefois, la lâcheté de ses geôliers n’a pas de limite, ce qui s’est concrétisé par de multiples transferts, voire « déportation » ubuesque, de prison à prison. Un acte désespéré traduisant la faiblesse de la hat qui se recroqueville sur sa force éphémère. Les autorités en place ont semble-t-il oublié l’aphorisme malgache : « Ny hery tsy mahaleo ny fanahy ». Dommage pour le peuple qui surement mérite mieux, car nous sommes convaincus de l’inexactitude de la pensée selon laquelle le peuple a le dirigeant qu’il mérite. Nos ainés n’ont pas sûrement versé sang et sueur pour un tel résultat.

    Et que dire du déroulement du semblant de procès ? Un véritable crime de « lèse-humanité » et de « lèse-justice », comme l’écrivit Emile Zola dans sa missive. Un simulacre de justice bafouant tous les principes juridiques fondamentaux. L’article 11 de la déclaration universelle des droits de l’Homme, texte référentiel pour la législation malgache, stipule que : « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. » Ce n’est nullement le cas quand un avocat ne peut même pas savoir où est détenu son client. Et quand la justice n’est plus impartiale, il n’y a quasiment aucun espoir pour Fetison Rakoto Andrianirina. Madagascar est devenu un Etat tyrannique policier. La limite et la frontière sont minces. La Grande île souffre maladivement d’un épouvantable déni de justice. Alors que, n’ayons pas peur de le rappeler, l’indépendance et l’impartialité de la justice sont les garants d’une véritable démocratie. Même si cette dernière ne s’acquiert pas en un jour, elle se construit, s’instruit et s’inculque lentement. Mais l’on n’est pas sûr que l’arrestation de personnes qui ne sont pas de la même opinion que celles en place puisse être une bonne base dans cette aspiration à la liberté et à la démocratie.

    Nous voulons tirer la sonnette d’alarme, afin que vous, concitoyens, hommes politiques, communauté internationale puissent agir et que les autorités libèrent sans condition Fetison Rakoto Andrianirina et tous les prisonniers politiques. Vous aussi, vous pouvez vous joindre à la cause en vous inscrivant sur ce site. Qu’importe votre tendance, si vous pensez que la Grande île doit vivre dans une démocratie réelle. Que la justice soit la véritable aile protectrice des plus faibles et qu’elle ne soit plus instrumentalisée pour assouvir les desseins et les désirs d’une minorité de personne.

    • Réalisme amer…vraiment amer, devrait—on se résigner ? Ne plus s’indigner ?
      22 décembre 2010 19:38, Jipo (#4988) répond à manantena fa niova (#4971)

      Sachant que GTV a comme mentor :Gandhi et Mandela,peut-etre la nuit lors de cauchemards,en effet ces deux personnages avaient pour habitude d’envoyer en vacances ceux qui n’étaient pas de leurs avis,d’ou le mauvais exemple à ne pas suivre.Merci pour cette « Accusation ».

    • Réalisme amer…vraiment amer, devrait—on se résigner ? Ne plus s’indigner ?
      22 décembre 2010 21:09, Mihaino (#1437) répond à manantena fa niova (#4971)

      Bien dit, bien écrit , bien documenté et bien argumenté : Mille fois BRAVO !!

      Nous voulons tous aider la société malagasy à poursuivre en connaissance de cause la route vers notre véritable INDEPENDANCE ( sauf si ce mot a été rayé dans notre langue bien vivante et non morte ) ...

      J’ai écrit récemment que MADAGASCAR est une jeune république et un vieux pays . La révolution française de 1789 a instauré la république et nous savons tous que la FRANCE vit encore sa Vè République en 2010 !!...Notre Pays (indépendant depuis 1958/1960) se précipite déjà vers la IVè république ??!! La nvlle constitution approuvée, semble-t-il, par la majorité des élécteurs malgaches très, très récemment, apportera le vrai changement dans notre vie ??!! Soit, si la HAT & Consorts, Andry TGV arrivent à sortir du joug des puissances étrangères ( pays occidentaux , pays arabes du pétro -dollar, pays émergents asiatiques...)qui les « embrassent pour mieux les étrangler »( phrase de Napoléon Bonaparte)

      Joyeux Noël , Bonnes fêtes de fin d’année puis

      Wait and see ...

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 16:31, par The Man (#2712)

    Ohatra ny hitady hivoraka izany ra bekams an ! Tampotampoka eo tonga dia manao ilay tsianjery namoriana olona...foza tery @ 13 mai. Fety ny andro ry akama fa aza taitaitra ah, mbola be ny fifidianana ho atrehina sy ny ady tsy maintsy hidirana !

    The last but not least : un grand merci au chroniqueur/éditorialiste du jour

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 18:17, par gasy_kely (#439)

    J’écris tout on me disant que personne va me lire.

    Je retiendrai 2 choses :
    1. « il est difficile de considérer comme une quantité négligeable tous ceux qui ont voté ENY, même si on ne partage pas leur opinion ... leur vote est respectable. »
    2. Andry Rajoelina et les trois mouvances devraient enfin soigner leur crise d’autisme politique chronique

    Etant Malgache, je me permets de dira que c’est du pur mentalité malgache : ne jamais couté l’avis d’autrui et respecté l’avis des autres.

    Rien qu’avec mon père, je n’y arrive pas. Et je doute fort qu’ils y arrivent nos personnalités « efa tafita ».

    Je souhaite à tous ceux qui y croient joyeux Noël et à tous bonne fête de fin d’année.

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 20:12, par Jipo (#4988)

    UN PETIT TOUR SUR L APPEL AU SECOURS DE ETUDIANTS MALGACHES AU MAROC !!! SVP

  • Réalisme amer…
    22 décembre 2010 22:42, par Jerry (#2173)

    Je crois qu’il ne faut pas faire la fine bouche ! Ravalomanana avait aussi fait un coup d’Etat « constitutionnel » en 2002, et la communauté internationale l’avait autorisé à parader avec les autres grands de ce monde. Pourquoi pas Rajoelina ? bonnet blanc, blanc bonnet....

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 91  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360