::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 09h27  :  23°C  :  Soleil et nuages épars
dimanche 26 octobre 2014
 

 > Sport

Académie des arts de combat

Place à la promotion et à la vulgarisation

vendredi 23 janvier 2009, par Ax’s

La première Académie des Arts de Combats de Madagascar a connu un véritable succès avec la tenue de son stage de haut niveau avec les experts de l’ADAC France, Eric Quequet et Robert Paturel, la semaine dernière. Après cette formation, les responsables de l’Académie ne se contentent plus à apprendre et à former les intéressés. Effectivement, ils décident de placer haut la barre et comptent promouvoir davantage cette discipline d’art de combat qui attire de plus en plus des adeptes. Ainsi, outre les cours dispensés dans les locaux de l’Académie, selon les programmes auxquels les pratiquants sont inscrits, les responsables vont offrir d’autres séances en plus.

Des séances à part

Pour ce, tous les lundi et jeudi soir ainsi que pour la journée de samedi dans la salle du Petit palais de Mahamasina, des formations en ce sens seront dispensées aux pratiquants même s’ils ne sont pas membres du centre. Ce, dans l’objectif de permettre aux intéressés d’avoir un libre accès et de s’arranger en fonction de leurs emplois du temps. Octroyer de tels apprentissages aussi bien aux professionnels du métier qu’aux amateurs, n’est pas facile. En effet, les équipements adéquats à ce genre de discipline nécessitent des budgets importants, ainsi ces séances sont payantes. Afin d’assurer l’efficacité de l’initiation, un regroupement, des stages et des tests de niveau se feront tous les trois mois. Les locaux pour la tenue de ces stages ne sont pas encore déterminés étant donné que l’ADAC compte vulgariser cette discipline aux quatre coins de l’île. Comme les annexes de l’Académie ne sont pas encore implantées dans les provinces, les regroupements ne se feront donc dans les centres mais dans les sites sportifs pouvant les accueillir. Après ces vulgarisations et promotions de la « défense de rue », Parfait Rakotonindriana, président de l’ADAC Madagascar, compte encore faire venir ces experts dans nos murs, une fois par an en ce début, et plus tard peut-être deux ou trois fois dans l’année. Encore faut-il que les soutiens des grandes sociétés et le sponsoring soient pour que la discipline connaisse le succès.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 170  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360