Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 septembre 2017
Antananarivo | 16h15
 

Société

Malnutrition

Perte de 1,5 milliard US$ par an

jeudi 22 décembre 2016 | Yvan Andriamanga

La malnutrition à Madagascar notamment des enfants engendre une perte de l’ordre de 1,5 milliard US$ par an soit près du 14,5% du produit intérieur brut du pays. Ces données proviennent de l’étude du Coût de la faim en Afrique. Il s’agit surtout d’étude des coûts sociaux et économiques engendrés par la malnutrition infantile pour un pays donné. D’autant que les conséquences néfastes de la malnutrition sont irrémédiables et durent quasiment toute la vie.

Un enfant malnutri de moins de 5 ans qui ne reçoit pas les éléments nutritifs nécessaires à son développement d’une manière générale, aura des séquelles tout au long de sa vie. Non seulement, il ne grandira pas comme il faut sur le plan physique mais sa capacité cognitive sera réduite. Il sera en retard sur le plan scolaire et ne comprendra pas comme il faut par rapport aux enfants du même âge. Cet enfant malnutri ne sera pas productif comme il faut et sera à la charge de la société quasiment tout au long de sa vie. Et comme près de la moitié des enfants de moins de 5 ans sont victimes de la malnutrition chronique actuellement à Madagascar ils seront ainsi des futurs boulets pour la société avec toutes ses conséquences.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 22 décembre 2016 à 10:08 | Eloim (#8244)

    Quand il s’agit d’une vie humaine, on ne parle jamais de PERTE. Ceci n’est pas comparable à l’INCAPACITE entraînant la paupérisation de toute une Nation de nos Dirigeants. Pourquoi ne pas évaluer le coût de cette incapacité, depuis le règne de qui que ce soit ?

  • 22 décembre 2016 à 10:15 | Paulo Il leone (#6618)

    c’est une bonne chose de faire un constat lucide de la situation lamentable de ce pays

    ce serait encore mieux de proposer des solutions appliquables immédiatement !
    (A moins que comme d’hab’ vous n’attendiez que la « CI » (alias les méchants vazaha), résolve le problème à coup de « subventions » exceptionnelles et autres aides non remboursables, puisque cépavot’fôt’ !?

    Après tout ce n’est pas un « phénomène » nouveau !

    Grosso modo la famine et la descente aux enfers ça a comencé et ça dure depuis l’ère ratsiraka !

    Il serait temps de trouver le moyen d’éradiquer/karchériser l’incurie de vos dirigeants successifs depuis la fin de la première RM !!

    • 22 décembre 2016 à 10:25 | Stomato (#3476) répond à Paulo Il leone

      Il serait temps de trouver.. dites-vous ?

      Qui cherche trouve, c’est certain.
      Mais QUI a Madagascar veut réellement trouver ?

      Il parait que des sociétés chinoises veulent chercher, et on l’on les en empêche...
      Comprenne qui pourra.

  • 22 décembre 2016 à 10:38 | Titoy (#9616)

    Bonjour,
    A l’attention de l’auteur de l’article.
    Vous vous êtes trompés sur le terme boulet, ces enfants sont et resterons des victimes, les boulets sont vos politiciens.

  • 22 décembre 2016 à 18:31 | diego (#531)

    Bonjour,

    Voilà pourquoi, il faut s’endetter. Un pays qui s’endette s’engage à payer, à faire face donc à ses résponsabilités. Un pays vivant de l’aide, de l’aumône est un pays condamné et à terme perdrait un de ses acquis le plus précieux, sa souveraineté, politique et économique :

    - la faim et la malnutrition sont des signes d’une perte de souveraité économique et bien sûr, politique !

    Il faut tout faire pour permettre au pays de s’endetter !!

  • 22 décembre 2016 à 21:02 | zanadralambo (#7305)

    L’héritage de la révolution socialiste. Un héritage dont on se serait bien passé....
    On n’a pas retenu les leçons de l’ histoire, les voyous de 2016 reprennent les méthodes du voyou de 1975. La faim, c’est quoi ce gros mot ? Les dignitaires du régime engloutissent en un repas ce qu’une famille de paysans malgaches ne peut même pas se payer avec 10 ans de salaire. La viande, c’est un luxe que les damnés de la terre que sont devenus nos frères et sœurs du sud ne peuvent se payer qu’une ou deux fois dans leur chienne de vie. Il faut arrêter d’embêter Sa Seigneurie et sa cour . Il y a tant de choses urgentes à faire en cette période de fêtes : les emplettes de Madame dans les grands magasins de Paris, les cadeaux des copines, le festin à servir aux coquins qui ne pensent qu’à s’ empiffrer...La crise, quelle crise ? Ces gamins mal nourris gâchent la vue et la vie de nos étoiles ventripotentes, ils n’ont même pas la décence de crever en silence... Un peu de tenue, SVP...

    • 22 décembre 2016 à 21:32 | vatomena (#8391) répond à zanadralambo

      et tout cela au pays où le Zebu est Roi ! La baie du cactus à manger au repas de Noel !
      L’ancien administrateur des colonies n’était pas 3 fois ventripotent ,lui !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 318