Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 10 décembre 2016
Antananarivo | 23h23
 

Société

Sud

Par honte, les familles dissimulent les victimes du Kere

lundi 16 février 2015 | Léa Ratsiazo
PNG - 267.6 ko
TVPlus Madagascar

Les autorités de Bekily ne peuvent déclarer que 12 décès officiels tandis que certaines sources avancent le chiffre d’une centaine de morts de « kere » [1] rien que dans cette commune. « Par honte, les familles dissimulent la vraie cause de la mort de leurs proches », reconnaissent toutes les autorités du Sud ; ce qui rend difficile l’évaluation des victimes. La centaine de morts (102 ou 105) rapportée par la presse ne peut être vérifiée selon un notable interrogé par la presse sur le terrain, ce notable avoue toutefois que plus d’une centaine de morts est un peu excessif. Les autorités ne peuvent pas trop insister auprès des familles déjà affligées pour leur extorquer la raison du décès « quelle que soit la cause, avouer ne ramènera pas le mort » selon les familles. Officiellement, 200 000 personnes sont touchées par une grave insécurité alimentaire dans le Sud du pays.

PNG - 355.7 ko
TVPlus Madagascar

Les images terribles et poignantes des enfants à gros ventre mais tellement maigres qu’on voit leurs os à travers leurs peaux, serrent le cœur. « Ils sont constipés à force de manger des cactus », expliquent les mères de famille. Ces dernières vendent sur le marché leurs maigres biens, marmites comme assiettes ou effets vestimentaires pour acheter un peu de riz à leurs enfants, « nous souffrons toute l’année » expliquent-elles aux reporters de la station de télévision TV Plus.

Sur terrain, ce sont les antennes des organisations internationales avec les autorités locales et les religieuses qui se démènent tous les jours auprès des populations. D’ailleurs en cas de maladies, les gens n’ont plus l’habitude de fréquenter les dispensaires d’Etat mais les dispensaires tenus par les religieuses car il n’y a, ni assez de personnel ni médicaments dans les centres publics de santé de base.

PNG - 396.1 ko
TVPlus Madagascar

Au niveau central, on évite de trop aborder la question « kere ». Sur l’audio-visuel public, on préfère les sujets plus « positifs », du genre « réussite de la mise en place des bureaux du HVM dans tous les districts », « arrestation des malfaiteurs par la police nationale »…. A part la journée de solidarité nationale en hommage aux victimes du cyclone Chedza où on a ajouté in extremis les victimes de « kere », rien de concret et efficace n’est fait au niveau central ; les aides expédiées par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) sont insuffisantes et/ou ne répondent pas souvent aux réels besoins des sinistrés. La nouvelle ministre de la population, Onitiana Realy, est envoyée sur place mais après rien ; aucune déclaration officielle de ce que l’Etat va faire pour venir en aide aux victimes n’a eu lieu jusqu’ici. Ni le président de la République, ni le Premier ministre et encore moins le président de l’Assemblée nationale, n’est descendu sur place. D’ailleurs, les députés toujours prompts à prendre le micro pour réclamer 4X4 et autres avantages, n’ont pas brillé sur ce sujet tabou, exceptés deux députés dont Nicolas Randrianasolo et une Dame élue dans cette partie sud. Pareil pour les politiciens de tout bord et toutes les tendances. Apparemment c’est le dernier souci des tenants du pouvoir. Les « kere » du Sud sont les vrais oubliés de la politique générale de l’Etat.

Notes

[1kere : disette.

134 commentaires

Vos commentaires

  • 16 février 2015 à 08:35 | meloky (#637)

    Kere , c’est le produits de l’Incompetence du gouvernement. Simplement qu’il ne peut pas estimer et ve veut pas faire une prediction et preparation ciblee sur les effets de ces fleaux sur les populations affectees !

    Encore Dommage que nos executives et legislatives ne fassent que chercher leurs 4X4$(et tablettes) et ses benefices personnels sans avoir tout engager dans les besoins importants de ses peuples !!!!

    C’est honteux de voir tels comportements des nos elus et gouvernement !!!????? Avis au 4 eme Republique !!!

    Ca, C’est une corrumption grave similaire a la trahison !!!

  • 16 février 2015 à 08:44 | monfort (#8295)

    Mais ou est partie la fameuse ONITINA be vava ? Ministre de je ne sais quelle population ?

    J espere qu elle ne va pas encore quémander aux gens pour aider une population qui est entrai de disparaitre a petit feu

    Quant aux deputés, il est urgent de dissoudre cette assemblée budgetivore et inutile et surtout pas mettre en place un senat qui sert a rien

    • 16 février 2015 à 09:03 | I MATORIANDRO (#6033) répond à monfort

      mbola mampiaraka @ dumbal izy ! Mbola vao mianatra mijery tany hilalaovana !

      Mbola mitsapatsapa e !

      Jerena aloha raha marivo de miraikitra eo !

      Ministra tsy misy afitsoka !

      Ministra velon’hataka !

      Samia velonaina !

    • 16 février 2015 à 09:14 | caro (#7940) répond à monfort

      « Mais ou est partie la fameuse ONITINA be vava ? Ministre de je ne sais quelle population ? » : pensez-vous qu’en arrivant au gouvernement, elle pourrait faire dans l’immediat du miracle ?

      Je vous invite a regarder le reportage dont j’ai mis le lien ci-dessous, si votre temps vous le permet, afin de prendre connaissance de sa proposition et de son constat du fonctionnement du secours.

    • 16 février 2015 à 12:07 | Midabetsy (#8062) répond à I MATORIANDRO

      Raha mba misy ny olona mitovy fanehoan-kevitra amiko eto @ forum ity dia Ramose mety mba namako.
      Manantena an’iza moa isika Gasy ireto ? Onitina ve ? ha !ha !ha.
      Mba fantatrareo ve fa isan’ny nahatonga izao kere izao ny tsy fisian’ny lamina mihintsy hatr’izay.
      Raha ny fandinihako azy ireo lehilahy tamin’io faritra io variana nanao dahalo niaraka tamin-dremenabila ka dia tsy nisy niasa tany fa niaina t@ vidin’omby halatra ka rehefa tapitra ny omby dia io fa mihahaka ny zaza amambehivavy.

    • 16 février 2015 à 12:33 | ramaso (#7441) répond à monfort

      Je suis tout a fait d´accord avec vous MONFORT pour dissoudre cette AN qui ne sert a rien,j´en ai parle plusieurs dans mes postes,avec les prix des 4X4 que les deputes reclament:100 Millions d´AR la piece et multipluer par 150 DEPUTES ca fait bien 15 Milliards d´AR,avec un budget pareil l´ETAT peut reconstruire toutes les routes et les ponts casses une bonne fois pour toute,ces deputes pourront se satifaire avec des 4L,et les TAXI BE vont bien effectuer leur trajet sans problemes,cette AN doit etre dissoute et passer au regime republicain,le PRM HERY aura une forte autorite et peut degager les emmerdeurs et retourneurs de vestes.

  • 16 février 2015 à 09:07 | caro (#7940)

    « Les « kere » du Sud sont les vrais oubliés de la politique générale de l’Etat. » :

    a proprement parler, il ne s’agit pas uniquement du kere qui fait du sud le parent pauvre de la politique malgache. Il s’agit de l’ensemble de la region du sud qui n’est pas simplement oubliee mais totalement abandonnee.

    Il est completement inadmissible de voir la population dans ce denuement total, livree a elle meme depuis l’annonce que la disette qui sevit dans la region. Il y a beaucoup d’urgences telle que les victimes du cyclone Chedza, mais les gens qui meurent en silence car ils vivent une region qui ne represente pas de poids politique ou economique au profit des gouvernants sont abandonnes dans l’indifference generale.

    Ce n’est pas seulement de la malnutrition qui atteint l’ensemble de la population, mais de la sous-alimentation, enfants comme adultes. Si l’on avait accorde juste un coup d’oeil a cette partie de l’ile, on ne serait pas la ou l’on est avec des gens qui ne se nourrissent que des cactus encore verts avec toutes les consequences pour la sante : de la diarrhée pour les enfants, de la constipation pour les adultes sans parler du tamarin melange avec de la cendre ou de la terre pour les rendre moins acides alors que l’estomac est vide. Ce n’est pas un simple racontar mais de la verite crue.

    Les autorites polititiques sont montrees du doigt car cet abandon est criminel. Il ressort du reportage ci-apres que cette population est laborieuse mais la secheresse qui sevit dans la region fait que sa culture est reduite a neant.

    Dans la politique inadaptee du BNGRC pour y apporter son secours, on constate que les « aides » sont loin de repondre au besoin : quand on connait la famine qui y regne, les autorites, au lieu de concevoir quelque chose qui correspond aux vrais secours, se permettent d’offrir de l’huile qui devient un poison, a la place du manioc devenu la principale base de l’alimentation. Meme pour sauver le plus grand nombre, le riz aurait du etre remplace dans un premier temps par du manioc.

    http://youtu.be/zH_lbCmxhiA

    • 16 février 2015 à 10:24 | manga (#6995) répond à caro

      Bonjour CARO,
      Je n’ai aucunement l’intention de rajouter à tout ce qui a été dit dans votre post sauf qu’un plan devrait être élaboré de toute urgence.
      Le BNGRC, et quelque soit les moyens en sa disposition ne pourra jamais se permettre d’être à la hauteur de ce qui l’attend vue l’ampleur des caprices du cataclisme et qui varient d’une région aux autres.
      J’ai interpellé Madame la Ministre, étant originaire, d’attacher une des grandes priorités à cette région, démunie de gré par la sécheresse et de force par des vols reccurents à grande échelle des biens et je ne veux plus en revenir.
      Une question se pose, et j’attends impatiemment des réponses à tous les participants :
      Le gouvernement ose-t-il encore s’acharner à construire avec des dépenses aussi colossales pour la reception de la Francophonie au lieu de se pencher avec beaucoup de sérieux aux divers problèmes que subissent ses administrés ?
      Entre la réalité et l’obsession, le déni s’impose ; et je ne peux jamais confirmer le contraire.
      Certains d’entre nous pensent théoriquement qu’une république devrait être impérativement laïque et je n’en disconviens point.
      Mais il n’y a qu’une solution : la participation active du secours catholique étant le seul apte, et dans tous les sens, à maîtriser à court terme la situation qui prévaut. Cette dernière est plus que représentative et totalement neutre de ce qui ressort d’une tendance politiquement pourrie et qui n’apporterait que de l’ingratitude que d’éternel pessimisme.
      Le budget alloué à ce Ministère, e qui n’est autre que budgetivore, ne peut combler - et sauf - que les charges sinon ONITIANA REALY ne se serait jamais livrée au téléthon.

    • 16 février 2015 à 11:04 | caro (#7940) répond à manga

      Bonjour Manga,

      En realite, en dehors de se qui se fait actuellement qui n’est et ne saurait etre que de l’extinction ponctuelle du feu, les autorites doivent de toute urgence mener une politique nationale qui reprenne tous les projets anterieurs, d’en examiner minutieusement les raisons de leurs echecs et d’en concevoir une nouvelle qui tiendrait compte de tous les parametres tires des enseignements du passe. A plusieurs reprises, des actions ont ete menees dans le sud mais on n’a jamais vu l’aboutissement et les resultats sont sous nos yeux.

      A titre personnel, je n’ai jamais ete favorable a l’accueil en 2016 par Madagascar de cet evenement de la francophonie qui, certes a son importance, mais avec le contexte de pauvrete actuel, les priorites sont plutot dans le secours de l’ensemble de la population qui souffre dans sa chair des cinq annees de crise politique que pays vient de traverser. Comment Madagascar pourrait se vanter, meme si les financements ne sont pas exclusivements locaux, d’accueillir telle ceremonie avec cette misere criante et visible de partout ?, de son statut d’un des pays les plus pauvres du monde ? A la place, je suggere que les efforts de l’Etat soient concentres dans la recherche des resolutions perennes des urgences telle que l’insecurite, le delestage ainsi que les problemes sociaux de sante et d’alimentation.
      Et en particulier dans la recherche et la sanction a l’encontre de ces fraudeurs fiscaux reveles dernierement par Swissleaks ou l’on parle d’un malgache qui detient de plus de 131 millions de dollars US chez HSBC. Il s’agit d’une demarche que l’lEtat doit entreprendre de suite sans etat d’ame, ni regarder le statut de la ou des personne(s) mises en cause car ce sont des richesses nationales qui partent en fumee au profit d’individus sans scrupules. Il faut savoir que pour ouvrir un compte chez HSBC, le demandeur doit avoir un minimum de 1 million de dollars US.

    • 16 février 2015 à 11:13 | Paulo Il leone (#6618) répond à caro

      Votre cri du coeur vous honore, Madame ...
      Toutefois .... au cas où vous « ignoreriez de le savoir », le manioc est un aliment très pauvre en nutriments et qui empêche la fixation du calcium sur les os, et vole l’organisme d’autres minéraux vitaux.
      Les populations qui consomment régulièrement et/ou principalement du manioc présentent systématiquement des signes de carences graves dues à la consommation régulière de manioc.
      Autrement dit « le remède est encore pire que la maladie »
      Pourquoi ne pas plutôt s’attaquer à la cause profonde ?
      Votre pays possède des surface arables en quantité suffisante pour permettre de bien nourrir toute la population Malgache ?
      Quels sont les facteurs de blocage ... économiques, politiques, mais aussi et surtout culturels et traditionnels, qui font obstacle à l’augmentation substantielle de la production de riz et de grains (par exemple), qui permettrait une bonne fois pour toutes de régler cette tragédie humaine récurrente à Madagascar.
      Je suggère aux forumistes autoproclamés « patriotes » de se pencher sur ce problème crucial pour l’avenir de votre pays plutôt que de pérorer et gloser à grand renfort d’effets de manche virtuels sur des sujets sans grand intérêt, comme l’acculturation réelle ou imaginée des Malgaches ou le sexe des anges !

    • 16 février 2015 à 11:20 | Stomato (#3476) répond à manga

      >>Je n’ai aucunement l’intention de rajouter à tout ce qui a été dit dans votre post sauf qu’un plan devrait être élaboré de toute urgence. <<

      Un plan DEVRAIT être élaboré...
      Vous avez raison, cependant vous oubliez un point important :
      QUI devrait élaborer CE plan dont vous parlez ???

    • 16 février 2015 à 11:42 | caro (#7940) répond à Paulo Il leone

      Bonjour Paulo,

      Vous aurez remarque lorsque j’ai parle du manioc qu’il est devenu une alimentaion de substitution a la place du riz. La raison est toute simple : la pauvrete, il est beaucoup plus accessible que le riz qui est l’alimentation habituelle de tous malgache.

      En effet, le manioc represente tous les inconvenients que vous avez cites, mais cette population, du moins pour l’instant ne pourrait esperer mieux.

      « Pourquoi ne pas plutôt s’attaquer à la cause profonde ? » :

      jusqu’a ce jour, comme je l’ai indique plus haut en reponse a Manga, des projets ont ete menes mais n’ont pas abouti, tres certainement a cause de detournements divers dont l’Etat se rend coupable en ne cherchant pas les auteurs et les sanctionner.

      Madagascar dispose de beaucoup de terres arables, mais la particularite du sud c’est le caractere desertique de cette region. La solution perenne c’est l’adduction d’eau. Quand le petrole peut etre achemine avec des pipes lines, il n’y a pas de raison pour que l’eau ne le soit pas. En Egypte ou en Israel, les regions desertiques produisent voire exportent des produits agricoles.

      Pour parler des blocages « culturels et traditionnels », il faut reconnaitre que beaucoup de choses doivent faire l’objet d’adaptation avec le contexte moderne et les exigences de la vie actuelle. Mais cela ne se fera pas en un jour, il faudra du temps et de l’education.

    • 16 février 2015 à 16:02 | manga (#6995) répond à Stomato

      C’est tout à fait clair et net comme de l’eau de roche :
      - Que le pouvoir, conscient du danger qui plane, offre une certaine latitude à la mission en commençant par ne pas taxer les denrées relatives à ces importations.
      - Que les ministères concernés ne se focalisent que pour la solution à long terme et totalement indépendants de la tâche qui incomberait à cette dernière.
      - Que les représentants locaux n’y s’immiscent pour quelconque raison que ce soit.
      Et la boucle est bouclée.

    • 16 février 2015 à 16:43 | Turping (#1235) répond à caro

      Caro ,
      - Hélas ! On constate toujours les dégâts ,les désolationssans s’attaquer aux racines du mal . L’histoire de BGNRC ,aides paasagères ne résoudront jamais les problèmes .
      - Les cyclones ont provoqué des victimes sans que les infrastructures ne permettent d’évacuer les eaux qui stagnent ni les évacuer dans les endroits qui en ont besoin (à Bekily par exemple qui a provoqué les « kere » )s’expliquant par l’absence permanente de l’eau ,la courbe de pluviométrie alarmante.
      - En remontant aux sources du problème ,cela se résume par les ingérences locales ,nationales du système où l’état et les collectivités territoriales n’ont pas les moyens d’affronter cette situation qui perdure depuis des lustres ou n’ont pas la volonté réelle d’y faire face .
      - Logiquement ce n’est pas la politique de l’assistanat que l’état devrait favoriser en permanence mais plutôt par la politique de la prévention ,de prendre les urgences au sérieux . Depuis l’ère de Monja Jaona nous avons toujours entendu parler de la sécheresse dans le Sud sans qu’une mesure de rigueur ne soit prise en compte .
      - Comme j’ai cité plus haut ,même face au cyclone ,l’inondation qui s’oppose diamétralement à la situation de la sécheresse ,l’état n’a pas non plus la mesure politique de l’accompagnement en partenariat avec les élus locaux ,une politique viable sur le long terme ,de quoi se poser la question pour endiguer les fléaux face aux ’événements extrêmes et encore moins quant à la normalisation du système étatique pour trouver le juste milieu !

    • 16 février 2015 à 18:07 | caro (#7940) répond à Turping

      En l’etat actuel de la situation, les gouvernants representes en l’occurrence par la Ministre de la population conjointement avec la BNGRC ne peuvent assurer que le pompier de service. Du pur assistanat, mais cette situation ne peut perdurer.

      Une solution que le gouvernement doit envisager a tres court terme et qui ne represente pas un cout enorme, c’est de constituer un bassin tampon pour recueillir de facon ponctuelle l’excedent d’eau de pluie.

      Ceci a un double interet : celui d’eviter de couper la route comme la video l’a montree a cause de la crue qui la traverse, d’une part ; et de constituer une reserve d’eau dont la population population peut en tirer profit au lieu d’aller receuillir de l’eau sale avec son bidon au beau milieu d’une route traversee par les voitures et les betails, d’autre part.

      A long terme, des solutions d’adduction d’eau par des transport par pipe line doivent etre mises en place, sinon drainer les cours d’eau qui traversent la region vers des zones habitees.

    • 16 février 2015 à 18:46 | Turping (#1235) répond à caro

      Le Ministre de la population Mme Onitiana Realy est au courant de la situation ,sa gravité ,même les mesures qu’il fallait prendre .Va t-elle renvoyer la balle vers son homologue le Ministre de l’eau Madame NDAHIMANANJARA Bénédicte Johanita, une des fidèles de Rajoelina, qui si nos souvenirs sont bons, a retournée sa veste au Mapar, celà nous donne une idée de l’ambiance, à moins que ce soit le prix à payer pour avoir l’absolution de la HCC, sur la nomination du Premier Ministre : Que c’est difficile d’avoir le pouvoir à Madagascar.

      - La question qu’on se pose , Mme NDAHIMANANJARA est -elle un Ministre « niova fo » repentie où la synérgie ,le travail inter ministeriel de collaboration va enfin apporter ses fruits ou est ce que ce sera toujours le mutisme qui règne dans ce gouvernement d’autant plus que le message principal est déjà lancé pour s’occuper de la priorité ?

    • 16 février 2015 à 19:15 | caro (#7940) répond à Turping

      Je ne pense pas que la balle soit dans le camp de la ministre de l’eau.

      En effet, le PM a fait son discours de politique generale devant l’AN sur la base des programmes concoctes par chaque ministere.
      Et je donne ma main a couper que ce projet d’adduction d’eau dans le sud y figure. Donc, il n’y a que le PR qui pourrait l’imposer s’il a la volonte, en le prenant comme urgence absolue. Ceci suppose le maintien de l’asssistanat jusqu’a la prochaine recolte, car en attendant des camions citernes peuvent tres bien faire le relais.

    • 16 février 2015 à 19:39 | Isambilo (#4541) répond à caro

      Ce problème du Sud date depuis Flacourt. Il raconte l’histoire d’un notable (roandriana) qui se fait sequestrer régulièrement quand la population n’a plus de bétail à cause de la sécheresse. Il est obligé de leur donner quelques zébus mais se fait rembourser le double quand les cheptels sont reconstitués. )
      La structure mentale du Sud est pour beaucoup dans le malheur de la population. Ajoutons -y l’irresponsabilité des élus locaux qui sont les principaux concernés parce que ça touche leurs familles ; mais ils sont malins, ils se planquent là où il y a de la bouffe et les « lumières de la ville ».
      Onitiana Raely n’est pas Jésus, elle ne multiplie pas le pain, pas encore.

    • 16 février 2015 à 19:43 | Isambilo (#4541) répond à caro

      Et si c’est la population qui s’implantait là où il y a de l’eau en permanence ? Ce ne serait pas la première fois qu’il y a eu des migrations vers le Fiherenana. Ce sont les ancêtres des Maroseranana sakalava au 17e siècle.

    • 16 février 2015 à 19:50 | Stomato (#3476) répond à manga

      Ce n’est ni clair ni net !

      Vous ne répondez pas à la question QUI doit faire ce plan !!!

      Vous, nous savons que les pouvoirs en place n’ont rien fait pour le peuple.
      Cela semble vous convenir... Tant que VOUS n’avez rien à faire tout va pour le mieux !

      Que les ministères... et les représentants locaux .... Par quels moyens allez vous vous assurer que ces doctes personnes vont réellement faire ce que vous attendez d’elles ?

    • 16 février 2015 à 20:40 | caro (#7940) répond à Isambilo

      « La structure mentale du Sud est pour beaucoup dans le malheur de la population. Ajoutons -y l’irresponsabilité des élus locaux... » :

      et toujours dans le meme sens, je pense que les politiques au plus haut niveau n’ont pas non plus hesite a se servir d’eux pour leur sales besognes. Souvenez-vous de Ratsiraka qui a fait appel aux Tandroy avec leur « pilotra » pour defendre Iavoloha en 1991 afin de repousser la grande marche vers le Palais avec les mouvements de l’epoque.

    • 16 février 2015 à 20:47 | caro (#7940) répond à Isambilo

      Oui, ce n’est pas une mauvaise idee non plus.

      Reste a savoir si la migration ne va pas poser un double probleme : d’une part, celui de s’accrocher a son « tanindrazana » qui nous caracterise ; et d’autre part, celui de la superficie a occuper et a exploiter au fil du temps car la concentration demographique va y exploser.

    • 16 février 2015 à 21:50 | manga (#6995) répond à Stomato

      Loin de là d’aiguiser la frustration qui semble vous ronger mais à ce que je sache, le général nouvellement promu exige à ses collaborateurs de mettre de l’ordre dans leurs affaires respectives avec une obligation systématique de résultats (positifs).
      Ces dernières entrent dans le cadre de la bonne gouvernance interpellant le Premier Ministre en question qui, de son côté, ne debourserait même pas un centime en contrepartie pour :
      - La Mission Catholique qui n’a pecunièrement jamais rien demandé à l’état en ce qui concerne les oeuvres dont elle se charge au bénéfice de la population (démunie dans la majeure partie des cas).
      - Quant à celui à long terme dont j’ai évoqué, et si le sieur Jean RAVELONARIVO arriverait à remuer ciel et terre pour trouver des fonds monumentaux concernant certains projets comme des portions de routes nationales que départementales ainsi que les grands travaux en guise de la bonne image pour la « francoFOLIE »,
      Je ne vois pas pourquoi, il aura des difficultés majeures pour bénéficier des plants (reboisement) que des sémences encourageant les paysans à plus travailler la terre, au lieu de se pencher uniquement sur un élévage purement contemplatif que volatile dans le sens figuré du terme si vous me le permettiez.
      Suggestions répondant largement au fameux pronom relatif dont vous faites allusion.

  • 16 février 2015 à 10:00 | Saint-Jo (#8511)

    Ces problèmes de kere ne datent pas de cette année. Aussi loin que je me souvienne ces problèmes sont répétitifs. Presque tous les ans.
    Donc la responsabilité incombe à tous les gouvernants qui se sont succédés à la tête de ce pays et la tête de ces régions sinistrées.
    D’ailleurs nous, gasy, sommes tous collectivement responsables. Vous comme moi.
    Comment avons-nous pu laisser perdurer ces très graves problèmes du kere ? Nous aurions dû trouver des moyens pour forcer la main des décideurs politiques pour les obliger à classer le kere en tête de la liste des problèmes graves à résoudre dans l’urgence.
    Les dons en espèces sonnantes et trébuchantes seuls, quoique procurant aux donateurs une sorte de fausse bonne conscience, ne suffisent pas. La preuve en est déjà faite depuis longtemps et à plusieurs reprises. Parce qu’une pièce de monnaie et un billet de banque ne se mangent pas et sont plus faciles à détourner vers des banques sises à l’Etranger.
    Seule une nourriture suffisante apaise la faim. Et qui peut croire que l’on produit suffisamment de nourriture dans ce pays ? Depuis quand exactement les dons de céréales (et non en dollars) venant de l’Etranger sont-ils d’une importance vitale pour notre peuple tout entier ? Le peuple tout entier, mais pas seulement les populations du Sud.
    En d’autres termes :
    pour éradiquer définitivement le kere, les dons de toutes sortes ne suffisent pas
    il faut produire dans ces régions de kere de la nourriture suffisante pour les populations qui y vivent.
    Les Israéliens, eux, ont bien réussi à faire de certaines de leurs régions désertiques des espaces de production alimentaire pour leur consommation locale et pour l’exportation. Alors pourquoi pas nous ?
    Comme l’a écrit ici le forumiste diego, c’est la volonté politique qui nous manque. Je vais même plus loin que lui : « Cette persistance du kere ne serait-il pas voulue par les responsables politiques et administratifs dans le but inavouable de maintenir le peuple dans une indicible misère, afin de mieux le dominer par l’humiliation » ? Référez-vous au poignant passage de l’article de Léa, disant clairement que des familles de victimes cachent le nombre exact de leurs morts afin de garder un minimum de dignité.
    Ayant des contacts dans le Sud, je sais que les missions chrétiennes, surtout catholiques, y apportent aides et assistance aux malheureuses victimes afin d’alléger un tant soit peu leur malheur. Mais ces missions ne disposent pas de moyens à l’envergure suffisante pour vaincre définitivement le kere. Loin s’en faut ! Tandis que le pouvoir central, lui, pourrait trouver ces moyens et surtout pourrait les avoir et pourrait les mettre en œuvre, si les tenants dudit pouvoir en ont réellement la volonté.
    Après chaque nouvelle élection ils trouvent bien les moyens de doter de 4X4 chaque tête de pipe membre de l’Assemblée, non ?
    Alors pourquoi ne trouvent-ils jamais les moyens pour éradiquer définitivement la famine ? Non seulement dans le Sud, mais aussi dans d’autres régions de l’île ?
    Pourquoi ?

    • 16 février 2015 à 11:16 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Pourquoi ? parceque nous ne sommes pas des israéliens .
      Les peuples qui ont souffert ont toujours trouvé une solution . Nous ,jamais
      Que ce soit sous le joug colonial ou dans la gloire de l’Indépendance ,nous vivons dans la souffrance et l’indignité .

    • 16 février 2015 à 11:28 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      Saint-lo
      Bonjour,
      - « BEKILY »,c’est un nom que je ne peux pas oublier.
      Dans les ==années 60==,j’ai rencontré des « HOMMES D’AFFAIRES » de Bekily,dans un « HOTEL DE LA PLACE »,à Antananarivo.
      Amis des « GRANDS INDUSTRIELS » d’origine allemande,mais ces chers « AMIS » n’ont jamais d’école mais « des HOMMES d’AFFAIRES » redoutables.
      J’en étais fier et même très fier de ces « COMPATRIOTES » de Bekily.

      A PARIS,j’ai rencontré un « HAUT DIPLOMATE » originaire de la « REGION »,c’est un luthérien mais très fier de sa « REGION ».

      - « Dire,en 2015,que la »FAMILLE" a honte ou dissimule ==les victimes du kéré==,je la comprends et je ne la blâme PAS.
      Saint-lo,je ne sais que vous ne partagez mon point de vue,mais il faut pour « NOUS »,Malgaches de commencer :
      - Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale
      - Décentralisation effective.
      Cela ne demande que de la « BONNE VOLONTE/AMOUR du PAYS » et du « SOUHAIT DE LA COHESION SOCIALE »,à Madagascar ;

      Le reste ira tout seul,si nous sommes sincères.
      VERS UNE ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE.
      Que les aidées octroyées pour Madagascar ne reviennent pas tout de suite au POINT DE DEPART.
      ==« MADAGASCAR aux MALGACHES,UNE et INDIVISIBLE ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 11:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vatomena

      Vatomena,
      - « Regardez,les enfants métis== originaires== du »SUD« ont réussi leur vie économique,intellectuelle et même »INDUSTRIELLE".
      POURQUOI ??

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 12:44 | Saint-Jo (#8511) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Un état de droit et une démocratie insupportent l’impunité de criminels quel que soit leur rang social, et surtout quand ces criminels sont des hauts dirigeants politiques ou administratifs.
      Il est inutile de rêver à une réconciliation tant que les criminels, quel que soit leur rang social, ne soient pas désignés après enquêtes objectives, présentés devant un tribunal honnête et surtout incorruptible et que ce tribunal ait sorti son verdict.
      C’est après, et après cela seulement, qu’une réconciliation pourrait être envisageable. Sans pourtant être sûr que les victimes ou leurs familles acceptent de s’y adonner.

      J’ignore à quel point vous, Basilou, connaissez le Sud. Mais j’y avais fait mon service militaire. Avant mon service j’y avais déjà passé des vacances. J’avais même été sous les charmes d’une jeune Tuléarienne. Les aléas de la vie avaient fait en sorte que chacun de nous aille suivre son propre chemin.
      A Fort-Dauphin, pendant un séjour relatif à mon service, j’avais rencontré un jeune couple tanosy. La jeune épouse avait une impressionnante maîtrise du teny teny gasy officiel, comparable à la maîtrise qu’en avaient les plus brillants des tananariviens. C’est vous dire la belle surprise que j’avais. Mais plus, ce jeune couple m’avait fait découvrir l’ « angano bara ». L’ « angano bara » est sans aucun doute un des fleurons de notre patrimoine culturel dans le genre littérature orale. J’avais la chance que l’un ou l’autre de ce jeune couple me récitaient quelques angano bara. La beauté de ces angano est déjà impressionnante quand vous lisez vous-même les textes. Mais quand c’est un connaisseur qui vous en déclame un, je vous assure qu’à l’écoute vos sens atteignent un haut degré de plaisir intellectuel et vous ressentez la fierté d’être un enfant de cette île.
      Entres villes où je passais et laissais quelques copains je cite Amboasary, Ambovombe (où il y avait d’anonymes excellents joueurs de foot !), Ampanihy, Betroka (des endroits où les religieux assomptionnistes sont présents et font le plus grand bien aux populations)

      Concernant l’organisation politique de l’île, je suis convaincu qu’un système fédéral nous conviendrait mieux. Les populations de régions contiguës devraient choisir elles-mêmes avec quelles autres populations elles voudraient être associées.
      Chaque membre de cette fédération devrait avoir le pouvoir de fixer les objectifs locaux à atteindre, décider les travaux à réaliser et d’organiser la réalisation et la matérialisation de ces objectifs. C’est l’avantage d’avoir un pouvoir de proximité. Le pouvoir central fédéral, géographiquement et parfois culturellement trop loin, serait en charge des pouvoirs régaliens.
      Je crois qu’avec un état fédéral instauré en 1992, comme certains l’avaient préconisé voire promis, nous ne serions pas dans l’état de pauvreté avancée comme nous le vivons aujourd’hui.

    • 16 février 2015 à 13:32 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo,
      Je n’essaye pas de vous convaincre.
      Sans prétention,je connaissais les « US et COUTMES » de nos compatriotes ,de différentes régions et mon regretté « Père » était « MON GUIDE ».Il a enseigné dans différentes régions du Pays :
      - Ambanja,
      - Analalava,
      - Maromandia et cetera...
      Dans ma famille :
      j’ai :
      - deux==GRANDS- frères« d’adoption== ,originaires du »NORD-OUEST de Madagascar (-Nosy-Be //Ambanja"-)
      - le Grand-frère de ma Mère,marié à une « côtière »==vezo"== de Morondava,vers le SUD de Madagascar et SUD-EST
      D’autre part,du temps de JFK,j’ai eu le temps de me pavaner,à travers l’île,pour « DISTRIBUER LES SURPLUS AMERICAINS » :
      - farine,
      - lait en poudre,
      - maiĩs
      - blé de « bulgor » et sous oublier les « FRIPPERIES » des USA..alors que c’est interdite pour l’IMPORTATATION des friperies à cette époque ;
      - "J’ai dit au VICE-PRESIDENT TSIEBO-CALVIN :
      - c’est incompréhensible cette histoire de friperies car cette importation tue les petites mains de couture,à Madagascar.
      Stoĩquement,il me répond :
      Ce sont des cadeaux,il faut les accepter.point barre !
      .
      je peux même vous dire que j’ai « EMPOSONNE » les Malgaches pour se reconvertir en « LIMENT DE BASE »==le mais==« SURPRODUCTION AMERICAINE » ;

      Bien sûr,vous avez fait votre service militaire dans le SUD,et vous avez cité deux==villes== que je connaissais=⁼parfaitement==à l’époque.
      Mais y-a-t-il un « CHANGEMENT de MENTALITE » pour les jeunes des « HAUT-PLATEAUX » passant des séjours dans ces diverses régions côtières de Madagascar :
      - « SE CROIRE TOUJOURS SUPERIEURS A EUX »
      Je ne crois pas.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 14:44 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « D’autre part,du temps de JFK,j’ai eu le temps de me pavaner,à travers l’île » :

      ☛PAVANER ☚ Oh ! que c’ est bon, ça y gagne faire oté !
      Pour le raté qui continue à se la péter à vivre / procuration papa en haut, mama au fond du zardin, frero aux douanes 1/2 frero bâtard pur race : grâce à papa, ah ilé bô le pur race & moi & moi & moi 1943 ...

    • 16 février 2015 à 15:08 | Maestro (#7313) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Réconciliation Nationale ? » Savez vous qu’aujourd’hui ce terme là ne signifie plus Grand Chose ?( sauf peut être pour les Has Been comme vous ) Partout dans ce bas monde l’Arrangement a remplacé ce concept vieillot que vous postillonnez à longueur de journée.

    • 16 février 2015 à 15:40 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Saint Jo ,
      En général je partage presque vos visions .
      - Par contre le fait de dire qu’un « état fédéral conviendrait mieux pour Madgascar » ,je ne suis pas de cet avis dans l’état actuel des choses ,voire les situations dans ce pays depuis l’indépendance .
      - En admettant que vous êtes un Homme de culture sans vous rabaisser au contraire ,regarder ailleurs dans les pays dévéloppés ce que signifie la notion du « fédéralisme » sans faire systématiquement le copier/coller comme la constitution ,le plagiat du discours présidentiel ,et tout ce qui est relatif aux acculturations non adaptables aux situations de ce pays .
      - Pour le moment un système fédéré signifie = guerre civile et l’accroissement exponentiel des conflits d’intérêts et le système corrompu déjà existant .
      - Comme le proverbe dit ;chaque chose en son temps ....il serait souhaitable que le système décentralisé effecif soit mis en place pour que chaque région puisse se dévélopper avec autonomie .Un système qui travaille harmonieusement avec les pouvoirs :exécutifs et parlementaires .
      - D’abord ,il faut changer de mentalité à ce que le concept d’unité national soit dévélopper afin de mettre tout le monde dans une confiance séreine et d’apaisement.
      - Une politique se basant dans sur le fokonolona ,fokontany ,etc....
      - D’abord une politique d’union de cohésion sociale afin de fracturer les barrières qui séparent les dirigeants et le peuple malgache ,et aussi les barrières qui séparent les populations de différences races ethniques .
      - La problématique de base se repose sur la souveraineté et d’unité nationale d’abord ,puis s’ensuivra le reste ....
      - Je n’ai pas dit qu’un état fédéré n’est pas envisageable .Ce n’est pas l’urgence pour le moment voir dans les 20 années à venir tant que les régions ,les collectivités et intégrités territoriales ne s’instaurent sous la bannière d’une identité nationale en se respectant ethniquement ( la différence morphologique ne devrait poser une différence de mentalité et la façon de travailler à condition de se mettre d’accord ).
      - Madgascar a besoin des leaderships qui travaillent sur la notion de « rassemblement d’abord » ,de productivité ,de résoudre le problème socio-économique avant de franchir d’autres barrières .
      - Sachez que les pays qui adoptent le système « fédéral » sont tous des pays puissants qui ont connus des révolutions et ayant franchi plusieurs stades après les guerres mondiales .

    • 16 février 2015 à 15:41 | ramaso (#7441) répond à Maestro

      Justement MAESTRO on n´entend plus parler de cette RN montee par le FFKM qui a trimbale les anciens et l´actuel chef d´ETAT,quelle mediatisation pour 5 sommets qui n´ont abouti a rien !MADAGASCAR souffre vraiment de tous les maux,aux CORRUPTIONS-INSECURITE-RIPOUX...vient ce KERE,c´est quoi au juste ce KERE ?je ne comprends pas qu´est ce que c´est.

    • 16 février 2015 à 15:44 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : ....d’unité nationale soit dévéloppée ...

    • 16 février 2015 à 16:37 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      Si je comprends bien, vous pensez qu’il serait plus avantageux de tenter de résoudre les problèmes communs de base d’abord, après (et après seulement) envisager une éventuelle organisation fédérale du pays.
      Et je crois, moi, qu’inverser cet ordre des deux étapes (auquel vous croyez) serait peut-être plus judicieux : établir la fédération afin de résoudre certains problèmes spécifiques régionaux graves de base par le biais d’un pouvoir exécutif local réellement de proximité. Les pouvoirs régaliens étant exercé par le pouvoir central fédéral.
      Ensuite, je me permets de vous faire remarquer que la première étape de la méthode que vous préconisez est exactement celle qui s’applique dans notre pays depuis octobre 1958 (année de la création de la république malgache). Autant dire que la méthode est appliquée depuis plus de 56 ans. Et actuellement son échec éclate au grand jour et à la face du monde.
      J’ai remarqué que, dans mon vécu, lorsqu’une méthode pour résoudre un problème échoue à plusieurs reprises, alors trouver et appliquer une méthode nouvelle est souvent plus profitable, plutôt que de s’acharner à utiliser l’ancienne.
      Evidemment, il y a la peur de l’inconnue quand on va entreprendre une chose nouvelle dont la réussite au bout n’est pas assurée d’avance. Mais cette appréhension est normale. Car qui ne serait pas hésitant devant l’inconnue ? Mais aussi qui persisterait à utiliser une méthode qui nous a amenés au désastre où nous sommes actuellement ?
      C’est un choix à faire.
      Tout le monde a la preuve que ce qui s’est fait depuis 1958 nous a amenés à la catastrophe.
      Mais nous n’avons aucune preuve qu’un changement en un fédéralisme, dont les populations de chaque région contiguë membre ont choisi elles-mêmes de s’associer, ne fonctionnerait pas.
      D’ailleurs, au pire pourrions-nous tomber plus bas que ce que nous sommes devenus actuellement ?

    • 16 février 2015 à 16:49 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer ces gens du sud et leurs métis pour me réjouir de leurs succes et m’instruire aupres d’eux ;

      ce que je sais , c’est que ,au temps de Mao ,en Chine ,dans les régions défavorisées , la main d’oeuvre paysanne tres pauvre fut réquisitionnée pour accomplir de grands travaux d’irrigation ,de barrages ,de plantations afin d’améliorer les conditions de vie de chacun.C’était du travail forcé certes . Tout le monde de la gauche avait alors applaudi et salué ’ le grand timonier ’ . En fait ,il s’agissait de travail forcé .
      Durant les années de guerre mondiale ,durant ces longues années de détresse ,de pénuries et d’isolement ,l’administration coloniale avait imposé aussi le travail forcé aux populations rurales largement sous employées une grande partie de l’année .Ces travaux obligés ont laissé au pays un réseau de routes et de pistes , des barrages ,des terres défrichées,un chemin de fer qui s’effacent chaque jour .Mais tout ceci est aujourdhui reçu comme un acte abominable d’exploitation colonialiste .Alors qu’en Chine ,c’est vu comme une mobilisation du peuple ,autant d’actions patriotiques .
      Qui empêcherait le peuple d’etre aujourd’hui le principal acteur de son développement .? Ne rien attendre d’Antananarivo ,de Paris ou de Washington....

    • 16 février 2015 à 17:09 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Saint Jo ,
      - Oui ,il serait judicieux de résoudre les problèmes communs de bases d’abord ...
      - Je comprends votre réticence sur ce point de vue là car la République bananière octroyée sur un plateau d’argent depuis 1960 n’a pas généré d’une issue favorable .
      - Le concept de division ,de 18races ethniques différentes même sous le pouvoir centraliste qui n’a pas donné de résultat positif sur la notion de décéntralisation réusssie ne fera qu’aggraver encore le système existant en introduisant la notion du fédéralisme .
      - D’abord avant d’en arriver là ,déjà il faut que la décéntralisation effective tant clamée fasse son épreuve dans une réussite totale avant d’aller à l’étape supérieure .
      - Un état fédéré a son propre budget ,ses moyens de fonctionnement,son budget.On se pose la question comment gérér les affaires locales ,une sorte d’examen de passage dans chaque région pour gravir les étapes suivantes ? Ceci sous entend l’indépendance régionale totale ,conférée à une région demande une indépendance presque totale de son mode de fonctionnement .C’est l’épreuve qu’il faudrait franchir déjà sans en découdre avec le pouvoir central car s’il faudrait un passeport pour passer d’une région à une autre surtout u niveau du boycottage économique inter régional ,cela pourrait engendrer un effet catastrophique .D’où l’intérêt de trouver un consensus évolutif qui soit adaptable à la situation sans griller les étapes. Ce pays a d’abord besoin aussi d’une fraternité ,d’identité et d’unité nationale ,de contrat éducatif permettant de rapprocher davantage les populations de leurs élus ,dirigeants ....puis s’ensuivra le reste .

    • 16 février 2015 à 18:01 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      Vous avez une vision des problèmes autre que la mienne. Parce que certainement vous avez un vécu différent du mien. Et donc, naturellement, vous suggérez aussi une solution différente de celle que j’ai dans mon esprit.
      Et c’est tout à votre honneur.
      Je ne suis pas sûr que vous avez tort.
      Je ne suis pas sûr non plus que vous avez raison.
      Ce dont je suis sûr c’est le fait que le système appliqué depuis 1958 (que nous utilisons jusqu’à ce jour et sans doute pour très longtemps encore), que vous appelez « république bananière », ne donne guère de bons résultats. Puisque la preuve en est déjà faite clairement.
      Dans mon idée, je suis loin de croire qu’il n’y aurait pas les problèmes que vous exposez, que certains mauvais citoyens locaux ne seraient jamais tentés de devenir de petits potentats locaux. Mais il nous reviendrait collectivement de les remettre dans le droit chemin. D’ailleurs les problèmes que nous poseraient ces éventuels petits potentats locaux seraient nettement plus circonscrits que ceux posés nationalement par les tout-puissants présidents-premiers ministres-ministres-ministres-députés que nous connaissons déjà jusqu’ici. Sans oublier que, même avec le système actuel, il y a déjà des petits potentats locaux. J’en avais rencontré quelques-uns sur le terrain.
      Je n’ai pas le pouvoir de changer quoi que ce soit. Donc mes convictions ont très peu de chance d’être appliquées.
      Mais les vôtres ont déjà les structures pour éventuellement être mises en œuvre. Et même si je suis dubitatif quant à leurs chances de réussite, j’espère pour le bien commun qu’elles soient adoptées, et appliquées avec succès.

    • 16 février 2015 à 18:08 | Saint-Jo (#8511) répond à ramaso

      On n’en entend plus parler parce que peut-être OMAR est-il désespéré d’être fait cardinal un jour.
      Le Vatican vient encore de faire plus d’une vingtaine de nouveaux cardinaux.
      Et OMAR ne figure toujours pas sur la liste.
      Alors à quoi bon continuer ce cinéma de RN.
      Lorsque la carotte n’y est plus, il est normal que l’âne refuse d’avancer.

    • 16 février 2015 à 19:00 | Turping (#1235) répond à Saint-Jo

      Saint Jo ,
      - Rassurez-vous que je respecte aussi votre vision différente de la mienne de voir la situation pour Madagascar .J’ai quitté le pays en 1985 ,même en y retournant d’ici quelques années ,je me suis aperçu et j’ai constaté que les structures de bases n’ont pas changé .
      - Mes arguments se reposent avant tout sur le concept du « fokonolona » ,firaha -mitantana où tout devait partir de base hiérarchique d’une société Tant que la population locale ne soit impliquée dans leur vie locale ,active du système décentralisé ,déconcentré ,....l’étape suivante pour avoir une autonomie régionale restera un compromis .Or ,cette notion dans l’implication du fokonolona dans l’évolution sociétale depuis 1971 n’a vraiment vu le jour .

    • 16 février 2015 à 19:55 | Isambilo (#4541) répond à vatomena

      le fanompoana date d’avant la période coloniale comme on le voit avec le Betsimitatatra.
      Et le Vakinankaratra, le Betsileo, l’Imamo ont fait les rizières en terrasse sans attendre les colons.
      Juste une question de volonté politique.

    • 16 février 2015 à 21:25 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      Ah ! Le principe et la pratique du fokonolona sont des systèmes qui avaient déjà fait leurs preuves en ... Imerina, depuis très longtemps, bien avant la colonisation. Le pouvoir colonial avait une position mitigée sur ce concept ancestral. Et nos parents l’avaient plus ou moins oublié.
      L’idée de fokotany (néologisme) prêchée dans les années 1970 s’inspire du système ancestral, mais ne lui ressemble pas totalement. Son efficacité n’est pas non plus comparable à l’efficacité très impressionnante du fokonolona de nos ancêtres. Une des nombreuses causes de ce décalage est sans aucun doute le nombre nettement beaucoup plus élevé des habitants, donc par voie de conséquence de la taille trop grande d’une entité fokotany comparée à la taille du fokonolona d’antan.
      Néanmoins l’organisation inventée par nos ancêtres reste jusqu’à aujourd’hui un modèle du genre.
      Des vestiges de fokonolona (je n’ai pas dit fokotany) existe encore de nos jours en Imerina, surtout en Imerina profonde.
      Par contre, je n’en ai pas remarqué dans les régions que je connais, autres que l’Imerina. Même pas dans le pays betsileo. Voire dans des régions habitées par les descendants des Ambaniandro expatriés pendant l’époque précoloniale dans le pays betsileo.
      Sur ce plan-là quand même on sent bien une certaine différence de culture. A ne pas négliger.

    • 16 février 2015 à 22:06 | Saint-Jo (#8511) répond à Turping

      En fait j’ai intériorisé certaines choses connues de tout le monde que quelquefois j’oublie d’en parler. Je veux parler du royaume merina tel que son rassembleur donc fondateur l’avait organisé et structuré.
      C’était une sorte de fédération. Eh ! Oui ! Déjà à cette époque.
      Il y avait le cœur du royaume appelé Voromahery. C’est Antananarivo (la ville hute actuelle) et ses proches alentours (Isotry, par exemple, faisait partie de sa très lointaine banlieue).
      Ensuite il y avait les 6 toko. D’où la fameuse expression Imerina-Enin-Toko.
      C’étaient : 1.Avaradrano 2. Marovatana 3. Ambodirano (et pas Atsimondrano) 4. Vakinisisaony 5. Vonizongo 6. Vakinankaratra
      Chaque toko était gouverné par deux personnages désignés par le roi. L’un d’eux était andriana et l’autre hova.
      Fascinant !

    • 17 février 2015 à 08:09 | vatomena (#7547) répond à Isambilo

      Cet esprit du fanompoana aura perduré avec la colonisation mais il a disparu avec la république ;J’affirme que la malgachitude était pleine et entière au sortir de la colonisation ; aujourdhui elle est entièrement dégradée .Le fihavanana ,notre force morale ,n’est plus qu’un vain mot ,par exemple ;

  • 16 février 2015 à 10:31 | ATAVISME PREMIUM (#8774)

    Et pourquoi ne parles t’ont pas aussi des traditions imbéciles qui sont en partie responsable de cela.
    Les gens crèvent de faim alors que certains possèdent des centaines de Zébus qui les regardent crevés.
    Pays de fous ,je vous dis !!!
    Les Mahafaly habitent des petites cases insalubres ,ne dépensent rien pour leurs enfants ou pour eux mêmes et crèvent riche de centaine de Zébus.
    Ces bovidés que l’ont se dépechent d’abattre pour que le génération suivante n’en profite pas dans un gaspillage honteux .
    Et c’est la PAM qui doit subvenir aux besoin des plus pauvre .
    Ubuesque et imbécile que tous cela.
    Le PAM ,je demande son arrêt immédiat !!!

    • 16 février 2015 à 11:15 | Paulo Il leone (#6618) répond à ATAVISME PREMIUM

      see my post above

    • 16 février 2015 à 11:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ATAVISME PREMIUM

      Les traditions ne solnt pas imbéciles,il faut les adapter ,juste,avec le temps .

    • 16 février 2015 à 12:36 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Dites moi Basile , je suis très étonné que vous ne dites pas que c’est du téléphone arabe ce qui arrive dans le sud ou ce que Léa nous a écrit
      Si c’était moi qui vous ai donné l’info certainement vous allez me dire que c’est encore du téléphone arabe
      Ce week end Hery Rajaonarimampianina et son premier ministre avec tout leur staff se sont déplacés à Mahanoro et à Morondava , dans le but d’aider les sinistrés .De jamais vu dans le monde , un président de la république avec son premier ministre se sont déplacés dans le même hélicoptère . Imaginez que cet aéronef serait victime d’une panne quelque conque ...
      Autre chose , selon Free Fm , Hery Rajaonarimampianina a été mal reçu à Morondava et à Mahanoro , il n’avait donné que 25 million de FMG pour les sinistrés et en plus ils ont loué un avion privé plus un hélico , et sans parler de tout une délégation venue en voiture
      Pour plus de précision , écoutez Free Fm sur , www.free-mada.com dans l’après midi ou demain

    • 16 février 2015 à 12:47 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Les traductions ne survivent que par ceux qui les transmettent ...et ceux qui perpétuent des traditions nocives, qui sont en grande partie responsables de la famine et d’autres maux sont, non pas des imbéciles, mais ils sont soit des criminels soit suicidaires !

      Vive la pauvreté indépendante, une et indivisible !

    • 16 février 2015 à 12:55 | Saint-Jo (#8511) répond à betoko

      Apparemment betoko possède l’art de raconter de façon rigolote des actes pas bien réfléchis de nos pauvres dirigeants dans une situation qui ne prête guère à esquisser le moindre sourire.

    • 16 février 2015 à 13:04 | Saint-Jo (#8511) répond à Paulo Il leone

      Peut-être vouliez-vous dire « les traditions » au lieu de traductions.
      D’autre part, je crois que remuer le couteau dans la plaie n’est peut-être pas le meilleur moyen pour tenter d’éveiller nos dirigeants et nos responsables à leurs responsabilités de base, auxquelles une fois encore ils semblent loin d’en être réellement conscients. Tout en donnant l’étonnante fausse impression de s’en préoccuper.

    • 16 février 2015 à 13:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      - « kéré » dans le « SUD » de Madagascar ne date pas d’aujourd’hui.
      Avons-nous cherché une « SOLUTION »pérenne pour la prévention !
      - « Réconciliation Nationale=Grand Pardon=Amnistie Générale ».
      - « DECENTRALISATION EFFECTIVE »-
      Vers une économie sociale et solidaire.
      Que les Gens du SUD acceptent une certaine mobilité :
      - « NOMADISME »,mode de vie fondé sur le déplacement par quête de nourriture motive les déplacements des « HOMMES ».

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 13:07 | Paulo Il leone (#6618) répond à Paulo Il leone

      erratum :) « ...les traditions ne survivent.. »
      au temps pour moi !

    • 16 février 2015 à 13:28 | ATAVISME PREMIUM (#8774) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oui c’est cela dans cinquante ans et qui va donner à manger tous les jours.
      Surtout que le comble c’est que ces abrutis ce font construire des tombeaux qui peuvent coûter parfois jusqu’à des centaines de millions d’ariary.
      Tous cela pour avoir une maison pour l’éternité.
      Traditions imbéciles quant tu vois ces tombeaux qui ont été construits il y a 20 ou 30 ans qui ne sont plus que d’immondes tas de pierres.
      Quand va on arrêter de nourrir ces gens la (le PAM) alors qu’ils laissent leurs enfants mourir de faim ou de maladie et qu’ils sont riches a millions !

    • 16 février 2015 à 13:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      Lalatiana,
      C’est un ==journaliste de talent==peut-être.
      Un jour,elle serait « MINISTRE AUSSI » !

    • 16 février 2015 à 13:40 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Saint-Jo

      Un jour,un « HOMME du SUD », devenu Ministre des Affaires Etrangères, avait demandé à deux ou trois chauffeurs de l’Ambassade de me suivre.
      Avec deux ou trois verres de « BIERE » ou WISKY« ,je les ai retournés comme des »CRÊPES« .== »Mon franc parler entre-Amis« dérange beaucoup de »PERSONNALITES" Malagasy.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 13:44 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ATAVISME PREMIUM

      OUI !
      J’ai des AMIS du Sud,j’arrive à blaguer avec eux :
      - "Combien as-tu de Garde de corps==MAINTENANT== ?
      Et quand tu fais un tour au bled==avec== combien de sacs de riz et des petites enveloppes à distribuer.
      c’est une sorte de plaisanterie ,mais ça fait « MOUCHE » !

    • 16 février 2015 à 13:45 | Isandra (#7070) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      « Au niveau central, on évite de trop aborder la question « kere ». Sur l’audio-visuel public, on préfère les sujets plus « positifs », du genre « réussite de la mise en place des bureaux du HVM dans tous les districts »…… « Apparemment c’est le dernier souci des tenants du pouvoir. Les « kere » du Sud sont les vrais oubliés de la politique générale de l’Etat. »

      Si on rajoute ce que l’expresse rapporte aujourd’hui : « HVM vise 1.000 mairies,… »

      Tout cela nous fait comprendre quelles sont les priorités de ce régime,…et leurs préoccupations,…Comment pérenniser, élargir leur pouvoir, les restes sont leur dernier souci,...

    • 16 février 2015 à 14:51 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous l’ acceptez le nomadisme !
      Vous attendez quoi pour montrer l’ exemple, bien planqué à PROFITER, PAVANER & RAT-mener votre grande gueule ?
      S ’ils acceptent autant que vous pour bouger leur Q , on n’ est pas sorti de l’ auberge , dommage que la poubelle vous prenne en charge, comme tous les handicapés de votre pire & pure espèce !
      Un recyclage vers Ihosy à bouffer du cactus vous ferait le plus grand bien, après avoir nettoyé les détritus qui décorent & parfument la capitale & ses alentours .

    • 16 février 2015 à 14:57 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Dis moi qui tu fréquent je te dirai qui tu es, avec le QI d’ une mouche, ce serait encore vous flatter .
      Vous achetez les gens avec de la bière et du toaka, vous PROFITEZ de la misère de vos semblables, pour les corrompre, vous êtes bien comme ceux que vous défendez : un POURRI ./
      Juste une balle .

    • 16 février 2015 à 15:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      - lire :
      une journaliste de talent

    • 16 février 2015 à 15:13 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      basile, le ninja gasy ! MDR !

    • 16 février 2015 à 16:02 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Ohé, ne soyez pas si méprisant à l’égard des mouches et de leur QI supposé !

      Parlez du QI de votre interlocuteur préféré, celui auquel vous répondez !

    • 16 février 2015 à 20:05 | Isambilo (#4541) répond à ATAVISME PREMIUM

      Admettez que chacun a sa philosophie : harena hita maso, fasana.
      Ils préférent leurs zébus à leurs femmes et enfants ? Mais ce sont les âmes de ces zébus immolés lors de leur mort qui vont accompagner leurs âmes.
      Stupide ? Peut-être pas.

    • 16 février 2015 à 20:23 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isambilo

      Votre commentaire ne vous fait pas honneur ; c’est l’attitude malgache typique qui consiste à se prosterner devant des traditions et superstitions extrêmement nocives, lesquelles ont beaucoup contribué à la situation tragique où se trouvent ces populations vulnérables.
      En cela, vous faites partie du problème tout autant que vos dirigeants corrompus !

    • 17 février 2015 à 08:00 | Isambilo (#4541) répond à Paulo Il leone

      Encore une fois vous vous trompez de cible.
      J’écris ce que je pense connaître sans approuver ces croyances. Loin de là.
      C’est en échangeant avec d’autres cultures que ces populations évolueront ou disparaîtront. Ou elles changent ou elle disparaissent.
      Pour ce qui est de la corruption, c’est comme la prostitution. Elles sont aussi vieilles que l’humanité. Informez-vous, pas un seul pays n’est épargné sur tous les continents aujourd’hui.
      Le problème est de savoir quelle est la limite supportée par la population à un moment donné de son histoire.

  • 16 février 2015 à 11:40 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Toute est une question d’éducation certes mais cela n’enlève en rien la responsabilité des dirigeants à tous les échelons qui prennent le pouvoir pour se servir et non pas pour servir le pays et sa population.

    • 16 février 2015 à 12:24 | Gilles (#8709) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Comment peut on encore en 2015 accepter cette choquante réalité a Madagascar . Des gens meurent et vivent dans le dénuement total pendant que d autres se gavent dans des cinq étoiles et réclament des privilèges totalement déplacés , vu la situation catastrophique de ce pays . Les dépenses prévues pour le sommet de la francophonie ne sont qu une absurdité , une de plus !! Les richesses de ce pays sont nombreuses et bien utilisées suffiraient a l auto suffisance alimentaire de tout son peuple , mais non , l élite se fout royalement depuis plusieurs décennies du destin de sa population . Honte a vous , dirigeants , religieux ,journalistes, intellectuels , vous laissez crever votre peuple et cela sans le moindre remord ; Vous méritez le même sort que toutes ces petites gens : la mort . Ce pays est fou , pitoyable race humaine !!!!!

    • 16 février 2015 à 12:55 | betoko (#413) répond à Gilles

      Je suis entérinement d’accord avec vous Gilles , Depuis des années nous (tous les ONG) ont tiré plus d’une fois la sonnette d’alarme , mais rien n’a été fait . On préfère gaver les députés et les courtisans du président de la république que d’aider ces pauvres gens
      La femme du président va à Paris avant le nouvel an pour faire ses emplettes et a fait déplacé un avion de Marseille à Paris , cela a coûté 218 000 Euros à Air Mad . Le président de la république avec son premier ministre se sont déplacé en louant des aéronefs pour soit disant aider les sinistrés , et ils n’ont donné que 25 millions de FMG , c’est à dire 16 666 Euros pour des centaines de victimes du kéré et à des sinistrés du dernier cyclone ?, et à combien ça a coûté à l’état malgache leur déplacement d’une journée ? C’est de se foutre de la gueule du monde

    • 16 février 2015 à 13:10 | Paulo Il leone (#6618) répond à betoko

      Et le summum de l’horreur c’était les 5 ans de pillage organisé par ton gourou débile moyen alias dj simplet !
      Mais ça, ça n’a pas l’air de te déranger...
      PS : c’est quoi ton « ONG » ? « SE servir ? »

    • 16 février 2015 à 13:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      RAKOTOBE=Betoko=kotobe.
      S.V.P.
      Arr^etez d’incriminer==sans cesse==nos dirigeants et nos acteurs politiques par « VOTRE TELEPHONE ARABE ».
      Si vous avez des preuves ,donnez-nous ces preuves tangibles.
      =« HALTE A VOS TELEPHONES ARABES ».

    • 16 février 2015 à 13:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      - « ONG » ??,publiez vos statuts !
      16 666 euros environ 350 fois le salaire de base,à Madagascar

    • 16 février 2015 à 14:20 | Isandra (#7070) répond à Paulo Il leone

      « Et le summum de l’horreur c’était les 5 ans de pillage organisé par ton gourou débile moyen alias dj simplet ! »,...

      Ce que je sache,...le pillage se fait quand on a quelques choses à piller,...pendant 5 ans de la transition, aucun robinet n’a été ouvert,...contrairement à l’époque de Ra8 pendant laquelle 148 Millions de dollars ont été déposé à la Banque HSBC suisse,...sans parler les autres banques,...

    • 16 février 2015 à 15:25 | Paulo Il leone (#6618) répond à Isandra

      ... et le bois de rose, c’est de la gnognotte ?
      C’est bon, quand tu lui lèches les bottes (et plus haut si affinités) à ton dj ?

    • 16 février 2015 à 16:06 | Isandra (#7070) répond à Paulo Il leone

      L’histoire de bois de rose ne datait pas de la transition,...la preuve, les bois constatés dans les Magasins d’Iavoloha et à Manjakandriana(Magasins de Tiko,...), même si ce traffic y a été intensifié à cause de l’affaiblissement des autorités en place,...Et cet affaiblissement est dû à ce gouvernement d’union nationale,...

    • 16 février 2015 à 16:29 | betoko (#413) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous n’avez qu’ à venir ici pour constater les dégâts causés par Hery Rajao et sa clique , Tous les journaux et médias en parlent sauf TVM et RNM . Pourquoi personne du pouvoir n’avait pas démenti tous les abus du pouvoir
      Qui ne dit rien consent

    • 16 février 2015 à 17:49 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Ne vous imaginez pas que les robinets ouverts veulent dire pillage à outrance. Les bailleurs mettent toujours en place un système qui leur permet de s’assurer que leur argent est utilisé à bon escient, surtout l’UE.Le fait que n’ayez pas compris cela explique bien dans quel monde vous vivez. Et ne vous croyez pas plus malin qu’eux car ils vont vous taper sur les doigts et c’est ce qui est arrivée à l’équipe de la transition.
      Pour ce qui est de swissleaks,Informez vous bien et sachez lire car vous interprétez à tort et à travers cette histoire,et surtout à tort,car vous voulez seulement vous en servir dans le sens ou ça vous arrange.

    • 16 février 2015 à 18:08 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      De quel abus de « POUVOIR » ?
      - « Parlez-vous » !

    • 16 février 2015 à 23:01 | takaka (#8449) répond à dahalo

      Dahalo. Trop instruit pour l’être ! Je dirai Pirate ! Ils ont fait les universités, surtout les capitaines.

    • 17 février 2015 à 11:07 | takaka (#8449) répond à Gilles

      Au moins, on est pitoyable ! C’est déjà pas mal !
      On peut survivre avec ça, en créant le tourisme pour observer les Homo sapiens pitoyabilis.
      Hi Hi Hi Hi Hi !
      Veloma.

  • 16 février 2015 à 11:54 | vorona (#8254)

    Les enfants du sud ont des gros ventres et les députés aussi. Mais les enfants du sud eux n’auront pas de 4x4 !

    • 16 février 2015 à 13:51 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vorona

      Attention « Gros ventre » chez les enfants,c’est une sorte de maladie.
      alors ne plaisantons pas.
      Merci !

    • 16 février 2015 à 15:09 | vorona (#8254) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Votre compréhension de mon propos me confirme que décidément votre Qi est proche du néant.

    • 16 février 2015 à 15:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vorona

      Qu’est-ce un « QI » ?

    • 16 février 2015 à 16:04 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Cela mesure le niveau d’intelligence de celui qui pose ce genre de question !!!

  • 16 février 2015 à 12:46 | lanja (#4980)

    Zava doza no miseho any atsimo, aoka isika rehetra samy hanao izay vita, ny tena dia manao izay tandrify satria niaina 10 taona t@ iny faritra iny, ajanony aloha re tompoko ny resaka cotiers merina ary aoka tsy hiandry ity fitondrana jiolahimboto napetraky ny revolution orange ity , efa amanjatony no maty, tsy hita izay tena ataony , mazava be fa tena tsy izy ny mpitondra eto ,avy ao @ tokontan ’ireo olona maty naona ireto TOMPOKO NY SAFIRA lasa ATAO GABORARAKA ETO , tokony hanova système mihitsy , na FEDERALISMA aza , rehefa izay no mety , TSY RARINY ARY TSY AZO EKENA instony ,aza variana @ 4x4 , maty kere ty longo ry kahe

    • 16 février 2015 à 13:49 | valoha (#7124) répond à lanja

      Ny fijery azy, ry namana Lanja, dia tsy vitany hoe tsy rariny, na tsy ekena fotsiny ! Fa kosa tena mamoafady ny tranga toa izao. Mahamenatra no milaza fa Malagasy aho raha toa izao no mahazo Ny Malagasy mpiray Tany amiko ! Efa am-polotaona maro no nisy fanampiana nifandimby avy any ivelany, fa toa nanjavona izany daholo ! Tokony efa nisy rano mandavan-taona mihintsy any raha ny tetik’asa Japany, FED, BM,BAD, sns...izay !
      Lasa ny eritreritra indraindray ary mahatonga milaza fa sao dia mba izao no tanjon’ireto mpanam-bola goavana, izay mampiasa gasy tsy maty manota ambony eto ! Sahirana fahadiranovana ny any Atsimo, izay tany be harena ankibon’ny tany sy an-dranomasina tokoa, ary ho avy ny « manna » avy any ivelany mba hilazana fa izy ireo no Andriamanitra mpanavotra miaraka amin’ity HVM, TGV ity ! Ho avy na autoroutes, na tetezana moderna, lalana vaventy manarapenitra, hopitaly, sekoly, kantina, hiroborobo ny fambolena satria ho avy ny rano, ...Fa mba ho takalony dia ho lasan-dry zalahy ny vato, gazy, solika, volamena.....!

  • 16 février 2015 à 12:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    •« Il y a quelque chose de très grave qui pourrait nous arriver d’ici 10 ans tout au plus. Avez-vous remarqué que de temps en temps on croise à Analakely des femmes malgaches en burqa ? Ce matin le journal La Gazette de la grand-île disait que 100 000 malgaches se sont convertis à l’islam et que c’est un mauvais signe Qui nous dit que d’ici 5 à 10 ans Boko Haram sera chez nous d’autant plus que Madagascar n’a pas les moyens de se défendre contre des islamistes radicaux ? Voilà aussi un sujet que autant les députés que le gouvernement doivent étudier très sérieusement. Je suis contre les sectes, mais si elles arrivent à dissuader à ne pas prendre la religion musulmane intégriste je serai du côté de ces sectes » Betoko (413).

    Que savez-vous de l’Islam Mr Betoko ?
    Ce que raconte, les journaleux et tous ces pseudos-connaisseurs de cette religion mais pas votre propre lecture du CORAN et des hadiths authentiques du prophète.

    Concernant la burqa, à votre âge vous préférer encore voir les nudistes et les mini-jupes à l’église et dans les temples que les femmes en burqa dans la rue et vous invitez l’AN et le gouvernement à sévir contre ces dernières : Vous êtes vraiment irrécupérable.

    Il y a 3mois de cela, une jeune fille habillée en « pom pom Girl » assistait à une « prière mortuaire » à l’église catholique d’Ambatomilita. Elle se tenait debout devant l’entrée de cet église, le vent a soufflé devant et derrière elle comme pour montrer ce qu’elle avait comme dessous de linge : elle a mis ses deux mains devant et le vent soufflait ensuite par derrière et quant elle a mis ses deux mains par derrière, le vent soufflait de nouveau par devant et ainsi de suite…

    C’est la seule et unique religion au monde qui pense et vit le monothéisme pur « Aza ny lohasaha mangina no jerena fa Andriamanitra ao an-tampon’ny loha ».

    • 16 février 2015 à 13:11 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dans ma jeunesse j’ai eu l’occasion de lire un texte du Coran qui disait je le cite« Tuer les juifs et les Chrétiens » ce que la secte Boko Haram est en train de faire . Arrivé à l’île de La Réunion dans les années 70 où c’est une île de tolérance depuis les 19 éme siècle , un Imam de St Denis me disait , cela vient des fondamentalistes , et l’imam de Drancy et aussi le recteur de la mosquée de Paris Boubékeur disaient la même chose . De toute façon autant la gazette de la grande île et moi même mettent en garde nos compatriotes , libre à vous de nous croire ou non .
      Concernant cette jeune fille devant l’église d’Ambatonilita , c’est le rôle du curé de lui remonter les bretelles , d’autant plus que elle a su qu’elle a fait honte à tout le monde . Si c’était dans un pays musulman quel qu’il soit elle serait décapité , mais l’église chrétienne n’est pas une église de sauvage , JE SUIS CHARLIE

    • 16 février 2015 à 13:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à betoko

      S.V.P
      Ne faîtes pas entrer dans notre « FORUM » cette idée de « JE SUIS CHARLIE » ;
      Merci d’avance !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefariqsoa gmail.com

    • 16 février 2015 à 15:33 | Paulo Il leone (#6618) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Je préfère de loin voir une jeune fille coquette en mini jupe devant ou dans une église qu’une femme en burqa qui a honte de son corps au point de se cacher ?
      Y a rien de mal avec le corps de la femme !
      C’est seulement dans la tête des bigots que réside le mal !

    • 16 février 2015 à 16:13 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      >>Concernant la burqa, à votre âge vous préférer encore voir les nudistes et les mini-jupes à l’église et dans les temples que les femmes en burqa dans la rue et vous invitez l’AN et le gouvernement à sévir contre ces dernières : Vous êtes vraiment irrécupérable.<<

      Vous qui êtes si savant, connaissez vous l’histoire de la burqa ?
      « Origine de la Burqa

      La Burqa vient du Culte d’Astarté dans la Mésopotamie antique. Pour honorer la déesse de l’Amour Physique, toutes les femmes sans exception devaient se prostituer une fois l’an dans les bois sacrés qui entouraient les temples de la déesse.

      Pour ne pas être reconnues les femmes de la haute société prirent l’habitude de se voiler totalement…
      CQFD Messieurs, vous qui forcez vos femmes à porter la burqa, êtes potentiellement cocus puisque c’est pour ça qu’elle a été instaurée !

      Alors …. réfléchissez un peu avant d’être stupides ! »

      Même si ce n’est pas tout à fait vrai, j’aime l’idée...

    • 16 février 2015 à 16:50 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Donc c’est un retour à la source pour ces 100 000 âmes malgache trompés par les fausses religions inventées.

    • 16 février 2015 à 16:59 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Stomato

      L’important n’est pas le nom ni l’historique mais le fait de se couvrir pour protéger ce que vous avez de plus cher : Certains mettent des documents, de l’argent et des valeurs dans des coffres fort et c’est pareil pour l’Islam en ce qui concerne la femme « au pied de laquelle » se trouve le paradis pour ses descendants.
      Pour se protéger du virus Ebola, certaines personnes se sont confinées dans des habits plus couvert que la burqa : Personne n’a rien à dire.

    • 16 février 2015 à 19:54 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      La différence, mais que vous ne pouvez comprendre, les gens qui se protégeaient contre le virus ebola soignaient des gens, ils cherchaient à éviter leur mort.

      Les gens dont nous parlons ne cherchent qu’à tuer, tuer non pas pour ce qu’ils font, mais simplement tuer des gens pour ce qu’ils sont !
      Mais cela votre livre sacré le permet, l’encourage même.

    • 16 février 2015 à 19:58 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Votre ignorance aveugle réfute le fait que l’Islam est bien postérieur au judaïsme, judaïsme dont il prend pas mal de choses par ailleurs.
      L’Islam reconnait d’ailleurs Jésus...
      Mais bon je vais arrêter là car vous êtes réfractaire à toute vérité historique.

    • 16 février 2015 à 23:04 | takaka (#8449) répond à Paulo Il leone

      Of course ! Il faut dire les beautés naturelles de Dieu ! Et il faut oser les montrer ! Pourquoi les cacher ?
      Merci Paulo.

  • 16 février 2015 à 14:54 | Mihaino (#1437)

    J’ai pressenti la semaine dernière que les chiffres exacts des victimes du cyclone Chedza ou du Kere sont soit excessifs soit sous-estimés !
    Toutes les réactions mentionnées ci-dessus devraient interpeller nos Dirigeants actuels s’ils aiment vraiment notre Pays !
    Tout a été dit ou presque par tous les intervenants et je n’ai rien à ajouter.

  • 16 février 2015 à 15:21 | Jipo (#4988)

    « que dans cette commune. « Par honte, les familles dissimulent la vraie cause de la mort de leurs proches » ???
    Juste une question n’ y a t-il pas d’ avis de décès dans les fokontany, les Mairies n’ enregistrent-elles pas les naissances comme les morts ?
    De quelle honte parle-t-on : honte de naitre pour mourir, honte de prendre le toit / la tête, honte de subir un cyclone, honte de subir une épidémie ???
    Mais de quelle fierté parlez-vous : celle de vos dirigeants !!!
    C ’ est bien d’ eux que vous pouvez éprouver de la honte mais de rien d’ autre !
    Cette « fierté » en plus d’ etre mal placée, est totalement déplacée ●

    • 16 février 2015 à 15:49 | Saint-Jo (#8511) répond à Jipo

      Fierté de pauvres gens miséreux peut-être, mais fierté quand même.
      De toute façon, dans l’état de paupérisation avancée et de grande famine auquel ils sont réduits, qu’est-ce qui leur reste ? Uniquement leur fierté pour apparaître aux yeux des autres avec un minimum de dignité.

    • 16 février 2015 à 16:29 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Merci pour cette réponse, qui me laisse quand même sur ma faim.
      Je ne vois vraiment pas comment tirer une fierté quelconque dans la mort, qu’ elle soit misérable ou pas, la mort est toujours une perte, ne serait ce que le cadeau de la vie .
      Et quand on est misérable, c ’est plus de la honte que l’ on peut éprouver que quelque fierté que ce soit , mais bon , ils y en a qui l’ éprouvent dans la konnerie, pourquoi pas dans la mort ...

    • 16 février 2015 à 16:36 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      @ + khier, et - qu’ apres 2 mains , pour la route : ☻
      http://www.youtube.com/embed/B3K0LWxp4Ns

    • 16 février 2015 à 18:48 | caro (#7940) répond à Jipo

      Vous raisonnez en termes de structure et d’organisation administrative ou ces recensements a priori classiques et sans difficultes doivent aller de soi. En pleine brousse, le poids de la societe et de la communaute villageoise est tout autre.

      Le regard de ses voisins et de la societe en general en direction de celui qui n’a pas su tenir en vie un des membres de sa famille serait de le bannir et de l’exclure de cette societe. C’est la pire de l’existence, celle d’etre rejete par ses emblables malgre le contexte de disette qui peut frapper tout le monde. Il s’agit juste de la moralite sous le poids de la communaute qu’une societe privilegiant l’individu face a la collectivite aurait du mal a comprendre.

    • 17 février 2015 à 07:02 | FIPOZ (#2162) répond à Saint-Jo

      Effectivement le mot « dignité » me semble plus approprié qui, pour ces familles, pourrait être aussi une forme de noblesse de sentiments mêlés à de la culpabilité car elles n’ont pu les retenir en vie. C’est dire combien ces gens sont soumis psychologiquement à tous les malheurs avec cette acceptation des fatalités.
      Malheureusement sur d’autres sujets, il me semble qu’une grande catégorie de malgaches pensent qu’il y a beaucoup de fatalisme dans leurs vies et certains se refusent à prendre des initiatives qui demandent des risques, du temps, du travail et surtout beaucoup d’efforts. L’argent ne se gagne qu’en travaillant mais l’exemple des dirigeants n’est pas incitatif, à ce qui est dit ici et là.

  • 16 février 2015 à 15:27 | Saint-Jo (#8511)

    Certains sur ce forum parlent de coran et de catholique.
    Je ne vois pas en quoi ça à voir avec nos problèmes matériels du moment.
    Pour l’instant notre problème est le kere. Et sans raison, les adeptes de telle ou telle foi introduisent ici les problèmes de leur religion.
    On se demande en quoi leur dieu pourrait vaincre le kere.
    De toute façon on n’a pas de preuve scientifique indiscutable de l’existence de l’un ou l’autre de leurs dieux.
    Comme on n’a pas non plus de preuve scientifique indiscutable de leur non-existence.
    Par contre les uns comme les autres n’aiment pas beaucoup les jeunes filles en mini-jupes.
    Les religions originaires des rives de la Méditerranée, par d’inexplicables complexes, développent un mal-être certain devant la vie sexuelle des humains.
    Cette obsession a atteint un haut degré de paroxysme tel que, on parle de kere, et les adeptes de ces religions méditerranéennes détournent les échanges d’idées vers leurs problèmes avec le beau sexe.
    Quelle misère ... sexuelle !

    • 16 février 2015 à 15:41 | Paulo Il leone (#6618) répond à Saint-Jo

      Moralité :
      remercions Dieu tous les jours de la vie d’avoir créé la femme, et de l’avoir faite si belle et désirable !

    • 16 février 2015 à 15:47 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      et Dieu Créa la femme..

      Et la science créa le DOLIPRANE..

      LOL

      ( je vais ramasser !)

       :)

    • 16 février 2015 à 16:48 | Jipo (#4988) répond à Saint-Jo

      Vous savez question « misère », il y a même des présidents de FMI, qui apprécient cette « misère », que ne ferions-nous pas sans : le mariage pour tous ?
      Vous pourrez constater quand vous parlez de fierté, c ’est également souvent ce qui reste à ces « misérables » la procréation , je ne rajouterai pas : compulsive, pour ne pas vous offusquer ...

    • 16 février 2015 à 17:06 | Paulo Il leone (#6618) répond à olivier

      « c’est très beaucoup méchant de pas être gentil avec les femmes ! »

      Et une pour la route : aux dernières nouvelles DSK va être embauché comme vigile au FMI. Sa mission sera de monter Lagarde.

      à tchao à +

      Vive la ..... , une et indivisible !

    • 16 février 2015 à 18:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Paulo Il leone

      - « Sa bite en vaut de l’Or,elle fait monter les »TIRAGES"

    • 16 février 2015 à 18:28 | Saint-Jo (#8511) répond à Jipo

      L’ancien dirigeant du FMI connaît une autre sorte de misère.
      Il paraît qu’il avait fait l’aumône à certaines personnes du beau sexe.
      Résultats : celles-ci, brandissant leur fierté écornée en étendard, ont porté l’affaire sur la place publique.
      Gardez-vous quand vous faîtes l’aumône. Car les récipiendaires, portés par leur fierté, peuvent bien se draper dans une sorte de dignité et se retourner alors contre vous pour pouvoir accepter l’idée qu’ils sont devenus vos nécessiteux à vous.

    • 16 février 2015 à 19:02 | caro (#7940) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo,

      L’introduction par certain de la question de religion resulte, me semble-t-il du fait qu’ils estiment que la pauvrete dont le kere en fait partie viendrait d’une punition divine, qu’il faudrait des lors se mettre a prier pour y faire face et ramener la situation qui aurait ete meilleure avant.

      Vous ne devriez pas ignorer, a en juger au travers de vos ecrits, que vous etes sortis du lot et votre vision et comprehension libre des choses vous placent parmi des privilegies. Beaucoup de nos compatriotes, et cela se sent bien sur ce forum, n’arrivent pas a concevoir qu’il pourrait y avoir de gens qui ne sont pas dans la meme conviction qu’eux en matiere de foi. Vos experiences personnelles, ainsi que le monde dans lequel vous avez evolue ont certainement faconne votre maniere de voir et de concevoir les choses dont beaucoup n’ont pas eu la chance de vivre.

    • 16 février 2015 à 19:39 | Paulo Il leone (#6618) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      basile, j’ai remarqué que vous aimez beaucoup le mot « bite »...

      Serait-ce une façon déguisée de faire votre coming-out sur ce forum ?

      On vous écoute...

      Madagascar aux Malgaches et .... la pauvreté aux pauvres !

    • 17 février 2015 à 07:39 | olivier (#7062) répond à Paulo Il leone

      On est tous derrière toi Christine !

       :)

  • 16 février 2015 à 16:26 | jangobo (#8776)

    Mamaky ihany aho dia mamaky !

    Dia hitako eto miverina ny resaka federalisma, ilay tohin’ny zarazarao hanjakana.

    Raha tena nilaina ho an’ny faritra amoron-dranomasina io na nety ho an’i Madagasikara dia efa ela no tanteraka satria tsara ny manamarika fa tsy vao izao isika no misy ny antenimiera entim-bahoaka ka efa ela io no voafidy tany satria tsy ambaniandro daholo akory no ao fa ny maro an’isa dia ny mponina antsisin-tany.

    Tsiahivina izy io rehefa tiana ny hampifamaly ny Malagasy ary ny mampatsiahy an’io mazana dia ireo lazaiko hoe avarapianarana avy amin’ny faritany (faritany enina fa tsy dimy) - intelligentsia provincial.

    Tamin’ny fotoan’andron-dRatsiraka dia niezaka aza izy nanao izay hanaparitahana ny harena eto Madagasikara (izany no nampisy an’ireny éléphants blancs ireny) ka ny omby avy any atsimo fa ny ozinina fanamboaran-koditra nataony tany avaratra. Fa rehefa ho resi-tosika teo amin’ny fitondrana izy vao nitodika nankany amin’ny federalisma.

    Tsy ny firenena tokana anie no olana fa ny fiezahan’ireo mpitondra hatramin’izay nampivangongo ny volam-panjakana teto afovoan-tany. Ny vahaolana tokony efa noraisina hatramin’izay dia ny fanaparihahana ny rafi-panjakana (décentralisation) sy ny fanaparitahana ny volam-panjakana (déconcentration financière) dia milamina io.

    Manahy aho anefa fa tsy mbola ho tanteraka io amin’ity satria ao amin-dry Rajao (Presidansy), na birao afindra aza dia ilaina alàlana avy aminy.

    Marina tokoa fa maro ny faritra azo volena eto amintsika kanefa tsy izay rehetra hiompy sy hamboly dia hahavita izany. Tsy mahavadika tany iray hektara izany ianao na herintaona aza rehefa tsy misy manampy. Ilaina vola izany hanakaramana ny hafa satria efa mihavery eto amintsika ny tolotànana.

    Dia miverina any amin’ny mpitondra isika, manampahefana tena vonona hampandroso ka manana programa matotra hampandrosoana ny faritra, indrindra ny any atsimo izay tena hita fa vizana.

    Tsy haiko aloha izay kakainareo amin’i Onitiana fa izao izy vao miditra ao anaty fanjakana ka eo isika mahita izy.

    Rebozy, Faharo, Kaleta, Vital, Mémé, Nicolas sy ny sisa no omeo tsiny fa ireny no efa ela teo fa aza ny vao tonga izay vao hanomboka.

    Mamporisika anao Ramatoa Minisitra fa ny manenjika dia avy any aoriana ka ezaho ny dia.

    • 16 février 2015 à 16:34 | jangobo (#8776) répond à jangobo

      Ary raha ny fivavahana indray dia malalaka izany eto Madagasikara. Ny finoana samy manana ny azy ka tsy hisy tokony hifanenjehana. Tsy hitsabaka amin’ny an’ny hafa aho fa rehefa te-hitondra voaly izy, azy ny azy.

      Aleoko ary mahita ireny toy izany ny sasany efa mila hitanjaka kanefa dia hamonjy toeram-pivavahana.

      Ary ny vehivavy moa, mitoetra endriky ny tokantrano, mandeha ravaky ny làlana ary fototry ny firenena ka aleo omena ny haja sahaza azy fa raha tsy izy ireny tsy nisy ny taranaka.

    • 18 février 2015 à 08:52 | meloky (#637) répond à jangobo

      Hifanenjehana ihany io fa zany hoe mba mody adala daholo amin’izao fotoana izao dia toa calme ihany !!!!
      Fa ny angatahana amin’Andriamanitra dia samia ho hendry daholo aloha ! Fa ny ady amin’ny fitiavan-tena no tokony hatao mafymafy kokoa !!!

  • 16 février 2015 à 16:44 | jangobo (#8776)

    olivier,

    je sais le mal de mon pays et je ne fais pas comme l’autruche qui se cache la tête dans le sable.

    Seulement, je ne peux que constater car je n’ai pas les rênes du cheval patrie et je ne peux que donner des conseils aux grands de ce pays, à condition qu’ils lisent ou aient des subalternes pour prendre le pouls de la population mais, savent-ils lire ?

    Je n’ai rien contre les chinois et j’accepterai bien l’idée de jansi mais la plupart des chinois ne créent pas, ils ont du talent en commerce ou plutôt dans le secteur tertiaire.

    Des mesures impopulaires peuvent être prises et doivent être prises, c’est la condition sine qua non d’un décollage économique mais est-ce que les tenants du pouvoir oseront ?

    Pour ma part, au lieu de seulement crier dans le désert, j’essaie de prendre des mesures à mon niveau pour que les mauvaises langues ne disent pas je ne fais que rejeter la faute sur autrui.

    • 16 février 2015 à 16:49 | olivier (#7062) répond à jangobo

      Merci de votre réponse

       :)

      Le fond du problème n’est pas de s’acharner sur les gasy...Il est de dénoncer les KONS...nombreux « et qui s’ignorent » comme vous et moi le savons.

      Soyez sur de mon soutient contre cette « race » universelle : LE KON

      OR

    • 16 février 2015 à 17:08 | jangobo (#8776) répond à olivier

      Et je suis de tout cœur avec vous car on dit souvent que la stupidité est universelle et ne peut être le produit d’un seul pays bien que parfois, je me pose des questions sur la race politicienne.

      Pour ce qui est du riz et du manioc dans les posts d’avant , peu de gens ont une rizière alors que le manioc peut se cultiver, même sur une terre semi-arable et ne nécessite pas de beaucoup de main d’œuvre.

      Le paysan n’est pas paresseux mais il est impossible de s’attaquer tout seul à un hectare de terre et la main d’œuvre n’est pas gratuite, bien que la journée de travail n’est que d’1 euro par homme ou femme.

  • 16 février 2015 à 16:59 | jangobo (#8776)

    Et Rajao et JRG (cela peut signifier Jean Rotarien Général) se déplacent en avion privé pour donner 25 millions (ariary ou francs ?).

    Je ne pense pas que c’est pour l’amour du prochain mais propagande oblige et la THVM en fera des choux gras. On va nous rabâcher ça durant toute la semaine.

  • 16 février 2015 à 17:13 | jangobo (#8776)

    Je préfère en rire qu’en pleurer.

    Que c’est pathétique d’imaginer l’ancien premier ministre qui arrive en HUMMER et qui offre un sac de riz et deux bassines en plastique.

    Quelle générosité d’âme ?!?!

    • 17 février 2015 à 07:42 | olivier (#7062) répond à jangobo

      Et que dire des dons de la « première dame »...Avant d’aller faire les boutiques à Paris.. pendant que son mari compte les billets issus du trafic de bdr..

      Qui se moque de qui, en réalité ?

       :)

    • 17 février 2015 à 11:12 | takaka (#8449) répond à jangobo

      Mais c’est déjà bien. Moi personnellement, j’aurai donné des bouteilles d’eau vive vide. Tout le monde est gagnant : les sinistrés vendent les bouteilles, je suis débarrassé des poubelles.
      Veloma.

  • 16 février 2015 à 17:18 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Notre cher est victime de la propagande Islamophobe comme la suivante :

    « Pendant plusieurs siècles, la connaissance qu’avaient la majorité des chrétiens à propos de l’Islam était presque exclusivement basée sur des rapports déformés de fanatiques chrétiens qui ont mené à la discrimination et à une multitude d’énormes calomnies. Tout ce qui
    était bon dans l’Islam était entièrement ignoré et ce qui déplaisait aux yeux des chrétiens était exagéré ou mal interprété. L’Unicité de dieu et la simplicité de la croyance en Lui ont sans doute été un facteur de l’expansion de l’Islam plus puissant que l’épée d’un valeureux chevalier. » (G. Sale –Introduction Traduction du Coran)
    Cette parole venant de la part d’un grand savant chrétien de renommée internationale, a suscité en moi une soif de connaissance des enseignements de l’Islam et plus particulièrement de ceux liés au concept islamique de Dieu.

    • 16 février 2015 à 17:25 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Mais la vérité est la suivante Mr Betoko :

      J’ai demandé : « Comment ? Vous - musulmans – croyez que les prophètes de Dieu autre que Muhammad sont totalement vierges de tout péché et saints ? Il m’a répondu en récitant les versets suivants du Coran :
      « Dites : Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes soumis. » (Qur’an, 2:136)
      « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers ; (en disant) : Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers. » (Qur’an, 2:285)
      Les versets mentionnés ci-dessus sont une preuve claire que, en tant qu’un des fondements de sa foi, chaque musulman doit non seulement croire au Saint Prophète Muhammad mais également à tous les autres Prophètes et Messagers comme étant véridiques et vertueux et ne doit pas faire de différence entre eux.
      Le verset suivant du Saint Coran nous informe du fait que les Prophètes ont été envoyés par Dieu, dans chaque nation et en tous lieux du monde : « Il n’est pas une nation qui n’ait déjà eu un avertisseur. » (Qur‘an, 35:24)
      Cela m’a convaincu que l’Islam, seul, est une croyance complète qui reconnait toutes les autres religions et qui contient en elle une intégration parfaitement harmonieuse de toute forme de bien, bien qui se trouve de manière partielle seulement dans les autres ordres religieux du monde.

      Le jour du jugement tous ceux qui lisent ce message ne pourront plus dire qu’ils n’ont pas été avertis.

    • 16 février 2015 à 18:07 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dans ce cas, vous devriez croire les paroles de Jésus,…de surcroît fils de Dieu.

      En Jean 3 :16, il a dit à ses apôtres : "Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.…

      35 Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. 36Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

      Et avant sa mort, il a dit ceci en Jean Chapitre 14 :

      « 01 Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.

      02 Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?

      03 Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.

      04 Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »

      05 Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
      06 Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par
      moi.

      23 Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. »

    • 16 février 2015 à 18:38 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Le conférencier poursuivit après une certaine période de temps en posant la question :
      - « Puis je vous demander quelque chose, si cela ne vous dérange pas d’y répondre, juste à titre personnel ? »
      - « Oui » dis-je.
      - « Est-ce que vous croyez que Jésus est le fils de Dieu ou Dieu en personne ? » demanda-t-il.
      - « Jésus est Dieu sous la forme de Son fils. » Répondis-je.
      - « Trouvez-vous logique qu’un être soit à la fois le Dieu immortel et un humain mortel devant être mis à mort par d’autres mortels ? Est-il possible que quelque chose de noble soit à la fois misérable, ou que
      quelque chose de noir soit à la fois blanc ?
      Peut-il y avoir à la fois obscurité et lumière ? Quelle est donc cette façon de
      penser ? » M’interrogea-t-il alors.

      Le conférencier poursuivit alors :
      « Est-ce que vous avez pensé ne serait-ce qu’un instant qu’il y ait une autre doctrine confrontant la doctrine de la trinité qui a besoin de trouver
      réponse par tout trinitaire et qui est : Si trois êtres différents qui sont trois entités différentes sont également dans le même temps Un, dans une unité parfaite dans le sens le plus profond de l’unicité, quelle est alors la chose qui les fait rester trois et Un dans le même temps ? Y a-t-il un facteur ou un phénomène extraordinaire et inconcevable causant ce résultat stupéfiant, et dont le pouvoir suprême à la source, qui contrôle
      le nombre et l’unité, soit le Dieu Omnipotent seul et non pas un des trois êtres qui ne constituent en réalité que des composants sous contrôle ?
      À côté de cela se pose également une autre question problématique à laquelle un croyant en la Trinité devra répondre ; à savoir qui est celui
      qui contrôle ou détermine la séparation de celui qui est Un en trois autres choses différentes et ni plus ni moins en nombre ? Il doit y avoir une cause derrière cette action contrôlée et ce facteur causatif agissant avec un contrôle total sur les trois entités doit être le Dieu Omnipotent et non
      pas une de ces trois entités qui ne sont en réalité que le résultat de ce facteur causatif au contrôle total !
      De la même manière, cela soulèvera la question qui consiste à savoir quelle est cette force causative qui entraîne les trois à devenir un lorsqu’ils sont réunis ensemble et non pas divisés entre eux. Et si une telle cause existe, cette cause de contrôle suprême serait alors le Dieu Omnipotent, et non pas un des trois qui ne seraient alors que des entités serviles. Dans tous les cas, aucun homme sensé ne peut imaginer de
      manière raisonnable qu’un effet puisse se produire sans facteur causatif l’ayant entrainé.
      Cependant, la Sainte Trinité n’est qu’une doctrine problématique créée par l’Église Chrétienne qu’aucun raisonnement logique ne peut prouver.
      J’ai alors dû me résigner à accepter le point de vue du conférencier, car je n’étais désormais plus en mesure de croire de manière raisonnable en
      l’existence de quelque chose étant à la fois cette chose et son contraire.

    • 16 février 2015 à 19:15 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      C’EST avec une entière conviction que l’apôtre Pierre a déclaré à Jésus : “ Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. ” (Matthieu 16:16). Voilà l’une des nombreuses occurrences dans la Bible où Jésus est appelé Fils de Dieu.
      Beaucoup de ceux qui croient que Jésus Christ est Dieu ont du mal à expliquer pourquoi il est appelé Fils de Dieu. Logiquement, il ne peut pas être les deux à la fois. Pour d’autres, Jésus est un grand personnage de l’Histoire, un homme sage, à la rigueur un authentique prophète de Dieu, mais rien de plus. Qu’enseigne réellement la Bible à ce sujet ? Votre opinion revêt-elle une grande importance ?
      La Bible révèle qu’il fut un temps où Dieu était seul. Puis, par amour, il a décidé de partager le don de la vie en devenant père, mais pas au sens humain du terme. Dieu s’est en fait servi de son incommensurable puissance créatrice pour former un être spirituel intelligent, “ le commencement de la création de Dieu ”, que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Jésus Christ (Révélation 3:14 ; Proverbes 8:22). Ayant été créé directement par Dieu, Jésus est à juste titre appelé “ fils unique-engendré ” et “ premier-né de toute création ”. — Jean 1:14 ; Colossiens 1:15.

      Comme il était la toute première des créations de Dieu, Jésus ne pouvait donc pas être le Créateur, “ le seul Dieu ”. (1 Timothée 1:17.) Néanmoins, Dieu a accordé à son Fils de nombreux privilèges. Par exemple, c’est par l’intermédiaire de celui-ci qu’Il a créé “ toutes les autres choses ”, et notamment les anges. Eux aussi sont appelés “ fils de Dieu ”, car c’est également Dieu qui leur a donné la vie. — Colossiens 1:16 ; Job 1:6 ; 38:7.
      Après avoir aménagé la terre en vue d’accueillir les humains, Dieu, s’adressant vraisemblablement à son Fils premier-né, a déclaré : “ Faisons l’homme à notre image. ” (Genèse 1:26 ; Proverbes 8:22-31). Dieu a donc aussi créé son premier fils humain, Adam, avec l’aide de la créature spirituelle qui deviendrait Jésus. — Luc 3:38.

      L’apôtre Jean explique qu’au moment fixé, le Fils spirituel de Dieu “ devint chair et résida parmi nous ”. (Jean 1:14.) Pour réaliser ce changement de nature, Dieu a miraculeusement transféré la vie de Jésus dans la matrice d’une vierge juive prénommée Marie. Ainsi, bien qu’étant un humain, Jésus était toujours le Fils de Dieu. En outre, puisqu’il avait été engendré par Dieu, et non par un homme, Jésus est né parfait, sans péché. “ Ce qui naîtra sera appelé saint, le Fils de Dieu ”, a déclaré l’ange Gabriel à Marie. — Luc 1:35 ; Hébreux 7:26.
      Le Père lui-même a confirmé que l’homme Jésus était son Fils. Lors du baptême de Jésus, Jean le Baptiseur a vu les cieux s’ouvrir et a entendu une voix céleste dire : “ Celui-ci est mon Fils, le bien-aimé, que j’ai agréé. ” (Matthieu 3:16, 17). Il n’est dès lors pas surprenant que Jean ait déclaré à ses disciples : “ J’ai vu cela, et j’ai témoigné que celui-ci est le Fils de Dieu. ” — Jean 1:34.
      Au cours de son ministère terrestre, Jésus n’a pas crié sur tous les toits qu’il était le Messie, le Fils de Dieu (Marc 8:29, 30). Souvent, il préférait que les gens parviennent à cette conclusion en écoutant ses enseignements, en observant sa façon de vivre et en assistant à ses nombreux miracles, la plupart étant accomplis en public. Par exemple, Jésus a guéri “ tous ceux qui allaient mal, oppressés par des maladies et des tourments divers ”. (Matthieu 4:24, 25 ; 7:28, 29 ; 12:15.) Aveugles, sourds, boiteux, malades, tous venaient vers lui pour qu’il les guérisse. Il a même ressuscité des morts (Matthieu 11:4-6) ! Sous les yeux de ses disciples, Jésus a miraculeusement marché sur l’eau et calmé le vent et les vagues durant une violente tempête. Cette démonstration de son pouvoir a poussé les disciples à dire : “ Tu es vraiment le Fils de Dieu. ” — Matthieu 14:24-33.

  • 16 février 2015 à 19:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - « Pour le kéré,il faut revoir la filière »MAĨs" dans l’ensemble.
    Le maĩs est considéré comme une culture vivrière utilisée==essentiellement==comme aliment de base,surtout dans les « POPULATIONS du SUD de Madagascar ».
    Lieux de culture (97 %) :
    - Moyen-Ouest,
    - Hauts Plateaux,
    - Sud-Ouest.
    La culture de maĩs a besoin d’eau,pendant son cycle végétatif qui dure en moyenne 120 jours,soit d’environ 600 mm.
    Le déficit hydrique qui se produirait dans la période de 15-20 jours ==avant==la floraison mâle et 15 jours ==après==peut entraîner une réduction de rendement pouvant atteindre jusqu’à 50 %.
    - « D’où la nécessité d’apporter ==une irrigation d’appoint==surtout pour les régions sud et ouest ».
    Production de maĩs :
    - 700 000 petits exploitants
    Exportation du maĩs vers
    - Seychelles,
    - la Réunion.
    Transformation industrielle :
    - la STAR
    Financement :
    - la BOA,
    - les institutions financières mutualistes CECAM,URCECAM,TIAWo, et Vola Mahasoa ;
    Il fauit revoir la structure de la filière « MAĨS » pour solutionner le « KERE » ;
    PAS d’exportation de MAĨS==avant approvisionnement de stocks pour les « POPULATIONS » du Sud ;

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa gmail.com

  • 16 février 2015 à 19:59 | solo_bakaka (#6949)

    Kere, peste, routes defonces, ordures non ramasses, attaque des dahalos, kidnapping..........
    IL EST SUPER LE BILAN DU GOUVERNEMENT APRES 1 AN !!!!!

    - Les ministreset deputes sont ils la pour se pavanner en 4x4, tablettes, salaires mirobolants, ou pour sortir Madagascar du sous developpement ??????

    - Kere, Peste : A t on un ministere de la sante et de la population ?????

    - Braquage, kidnapping, a t on un m inistere de l interieur ???????

    - Routes defoncees : a t on um ministere des travaux public ???????

    Liste non exhaustives : C ’EST SIMPLEMENT REVOLTANT !!!!!!!!!

    • 16 février 2015 à 20:47 | vorona (#8254) répond à solo_bakaka

      Je vous trouve sévère avec ce gouvernement. Un an c’est bien trop peu pour voir les prémices d’éventuelles améliorations de la situation. Tout ne se réglera pas par un coup de baguette magique. Surtout que comme vous le voyez bien beaucoup leur mettent des bâtons dans les roues, et c’est un euphémisme. Laissez leur le temps. Evidemment certaines priorités comme celle pour les enfants du sud doit attendre le moins possible !

    • 16 février 2015 à 22:09 | Mihaino (#1437) répond à vorona

      Un an c’est peu et beaucoup en raison des promesses et des beaux discours !
      Quand je réécoute la chanson « Izy 4 MITSAM de Princio & Gothlieb » en 2012 sur Youtube , j’aimerais bien qu’ils réactualisent un peu cette chanson comique en 2015 et comme titre :« Izy 5 MITSAM ». MDRRR...!

    • 16 février 2015 à 23:39 | Maestro (#7313) répond à vorona

      Prenez exemple sur la Grèce, Quelques semaines suffisent pour savoir si celui qu’on a « Embauché » ferait l’affaire ou pas, si l’étincelle est là ou pas, si des Gens vont trembler ou pas ... La priorité c’est la PAUVRETÉ actuellement à Madagascar, pas les 4x4 ni autres actions complètement débiles dont Ces Gens au Pouvoir ont le Secret.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 171