::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 17h59  :  20°C  :  Soleil et nuages épars
vendredi 1er août 2014
 

 > Economie

Matières premières 2012 : Des prix à la baisse ?

mercredi 1er février 2012

(MFI / 31.01.12) Les cours des matières premières ont connu un fort rebond ces jours-ci, avec les promesses de la Banque fédérale américaine de prolonger la politique de crédit facile aux États-Unis. Pour autant, à moyen et long terme, les matières premières ne devraient pas retrouver en 2012 la flambée de 2011.

Les États-Unis ont annoncé la semaine dernière qu’ils allaient faire marcher la planche à billets verts un an de plus que prévu, afin de faciliter le financement de l’économie américaine. Cette perspective a fait chuter la valeur du dollar, monnaie dans laquelle sont libellées les matières premières, ce qui a soudain rendu attractif leur achat pour les investisseurs qui disposent d’autres monnaies. C’est pourquoi le baril de pétrole a franchi les 100 dollars à New York, et 110 dollars à Londres. Les cours du cuivre, mais aussi du blé, ont progressé de 2 %. Les cours du maïs, du soja, du cacao et du sucre se sont redressés. Quant à l’or, il a dépassé les 1 700 dollars l’once.

L’or et le pétrole devraient être les gagnants en 2012

Pour autant, à moyen et long terme, les matières premières ne devraient pas retrouver en 2012 la flambée de 2011. Crise mondiale oblige. Hors pétrole et métaux précieux, le prix des matières premières devrait même baisser en moyenne de 10 % selon le Cercle Cyclope, de 14 % selon le Fonds monétaire international. Le FMI avait eu raison lorsqu’il avait prédit que la crise de 2008-2009 n’interromprait que temporairement l’ascension des prix des minerais et des denrées de bases, il est donc très écouté. Même s’il est plus pessimiste que les négociants et les banques sur les prix des métaux.

Au jeu des prévisions 2012, les perdants devraient être le cuivre, l’aluminium, l’argent, le sucre, le soja et surtout le coton - le prix de la fibre pourrait chuter d’un tiers d’après les prévisions de Cyclope. Toutes ces productions atteignent un meilleur niveau. Or la demande devrait stagner. Les gagnants en 2012 devraient être l’or et le pétrole, dopés, l’un par les risques économiques, l’autre par les risques géopolitiques, mais aussi... le palladium : utilisé dans les véhicules à essence, ce métal sera soutenu par la construction automobile asiatique alors que la production russe ne sera plus au rendez-vous.

Claire Fages

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 245  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360