Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 17 août 2017
Antananarivo | 08h29
 

Société

Etat de droit

Magistrats, greffiers, et le syndicat des marins continuent la pression

mercredi 14 juin | Bill

Si les magistrats du syndicat SMM ont repris le travail, ils ne baissent pas les bras dans leur lutte pour l’indépendance de la justice. D’ailleurs les greffiers maintiennent toujours la pression. Cela fait deux jours que le fonctionnement du tribunal pêche par leur absence ; une telle situation entraîne la nullité des actes de justice. Les juges d’instruction sont bloqués car la procédure nécessite l’assistance d’un greffier et les usagers du tribunal rentrent bredouille car les greffiers n’ont pas observé un service minimum ne serait-ce que pour le service délivrance de casier judiciaire ou la lecture des verdicts. Le syndicat des greffiers attend depuis lundi dernier d’être reçu par le Premier ministre pour examiner à nouveau la question de promotion en grade ou versement. « Tant qu’une solution ou un consensus n’est trouvé, le syndicat poursuivra la grève  », déclare son président.

Pendant ce temps, le syndicat SMM qui se réjouit de l’étape accomplie dans l’affaire Claudine Razaimamonjy, ne baisse non plus les bras. Le SMM souhaite vivement que les autres étapes soient franchies dans les meilleurs délais, pour dire qu’il y a quatre autres dossiers Claudine Razaimamonjy. Le SMM rappelle aussi les plaintes déposées par l’entité Dinika Fanavotam-Pirenena (DFP) contre les véritables auteurs des détournements dans cette affaire Claudine et qui ne sont pas inquiétés (ordonnateur, personne responsable de marché public…).

Des dockers aussi se plaignent

De nombreuses décisions de justice demeurent non exécutées remarque-t-on dans le milieu des marins et gens de mers parmi lesquels les dockers. Le syndicat des marins de Madagascar (SYGMA) monte à nouveau au créneau pour prêter main forte aux revendications de 43 dockers licenciés depuis cinq (5) ans par une société qui a pignon sur rue ces derniers temps. D’après le SYGMA, le motif de licenciement est l’adhésion de ces dockers au syndicat. La justice leur a reconnu le droit syndical et a condamné la société en question. La même justice a ordonné la réintégration de ces dockers dans leur emploi. Mais jusqu’à ce jour ils sont toujours dans la rue. Le SYGMA réclame à ce que ces dockers bénéficient aussitôt qu’ils reprennent leur travailleur du statut d’employés permanents. Le SYGMA a été reçu par le ministre des transports qui a promis d’examiner la situation et de descendre sur place pour résoudre le problème.

Le cas des 43 dockers vient ainsi s’ajouter à celui des employés d’Air Madagascar. Il faut dire qu’à l’approche de la fête nationale, les revendications ne cessent de se multiplier. Le président de la République lui aussi revendique dans la rubrique sécurité, la prise de responsabilité de chacun depuis le foyer nucléaire familial, la grande famille, les voisins dans les quartiers, et surtout le chef fokontany, les élus dans les communes car dit-il les bandits et autres ravisseurs ne résident pas dans les nuages mais dans les fokontany, dans les communes.

36 commentaires

Vos commentaires

  • 14 juin à 10:03 | betoko (#413)

    Le président de la République lui aussi revendique dans la rubrique sécurité, la prise de responsabilité de chacun depuis le foyer nucléaire familial, la grande famille, les voisins dans les quartiers, et surtout le chef fokontany, les élus dans les communes car dit-il les bandits et autres ravisseurs ne résident pas dans les nuages mais dans les fokontany, dans les communes.
    C’est ce qu’il disait concernant les trafiques de bois de rose , cela concerne tous les citoyens et c’est notre devoir de les dénoncer ou de les attraper . Toujours des annonces en emporte pièce
    Concernant Air Mad , cette compagnie aérienne n’appartient plus à l’état malagasy selon mes sourdes
    1° C’est Air Austral qui va nommé son nouveau PDG
    2° L’état malagasy nous a raconter des bêtises en disant que 51% des actions nous appartiennent et 49% à Air Austral . L’état nous a menti car Air France possède 3,17% des actions . Donc 49% + 3,17% = ......
    Air Mad doit honorer ses dettes qui s’élèvent à 80 millions de dollar et 40 millions de dollar d’impôt , Qui vont les payer si non les contribuables malagasy et une fois ses dettes épongées , Air Austral pourrait revendre cette compagnie aérienne à n’importe qui sauf à l’état malagasy

    • 14 juin à 10:16 | Isandra (#7070) répond à betoko

      Bekoto,...

      Si je comprend bien Hery revendique que les Malagasy s’auto-défendent,...Il ne comprend pas que c’est ce que les populations sont en train de faire, en appliquant leur vindicte,...?

      Là, la police et les gendarmes seront disponibles à 100% pour mâter les manifestations en ville, lesquelles risquent d’exploser dans les mois à venir,...

  • 14 juin à 10:05 | Isandra (#7070)

    Ce régime serait en train d’étudier le transfert de Claudine à Manjakandriana,...

    Tous ces foyers de tension nous montrent combien ce régime est incapable de résoudre le problème de Malagasy,...pourtant, il laisse penser que la caisse de l’Etat est bourrée de l’argent à travers de leur bling bling,...En quelque sorte, on peut dire que c’est le régime, le pyromane,...

    Il nous faut un jeune pompier charismatique pour éteindre tout cela,...

    • 14 juin à 11:49 | hanibloo (#3569) répond à Isandra

      Arrêtez de planer Isandra , vous continuez à vivre dans le déni ... N’oubliez pas que ce régime est la suite logique de celui de votre idole , toutes ces affaires malsaines ont commencé déjà du temps de la Hat.... Je veux bien que la Bianco ainsi que le SMM, s’attaquent aux diverses escroqueries, mais qu’ils n’oublient pas que l’ancien PM Beriziky avait dévoilé à l’époque une liste de ceux impliqués dans le trafic des bois de rose du temps de la Hat.... Quid de Mr Ravatomanga cité chaque fois dans des affaires douteuses ??? , et tout le monde c’est que c’est l’un des sponsors des deux régimes ...Quid de Mme Voahirana Rajoelina la sœur de votre soi disant « jeune pompier charismatique » impliquées impudemment aussi dans les bois de roses....et surtout où en est la Bianco et le Smm avec les affaires de ceux qui s’approprient sans vergogne nos terres ???...Ne niez surtout pas que l’appropriation de terrains par les karana s’était vraiment accentuée du temps de votre leader qui vous aveugle tant ...sans défendre Mr Ravalomanana, je préfère de loin que ce soit un gasy comme lui qui monopolise les terrains que les étrangers ...C’est votre droit absolu de soutenir coûte que coûte Mr Rajoelina, mais croyez moi le peuple même si aujourd’hui il ne dit rien, le moment voulu ,il saura faire la différence entre les bons grains et les ivraies
      Bonne journée à vous et bonne continuation

    • 14 juin à 12:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Haniboo,...

      En vous lisant, on a l’impression qu’avant 2009, il n’y avait plus des magouilles, ni corruptions à Madagascar. Tous ces fléaux avaient radicalement été éradiqués,... mais, ce sont Rajoelina & cie qui les ont ramené dans ce pays...Ravalo n’a rien fait, il a gagné toutes ses fortunes, en respectant les règles en vigueurs,...a normalement payé ses impôts,...

      Si vous avez des preuves de l’implication de ces gens que vous y avez cité dans ces affaires de bois de rose,...qui vous empêche de les divulguer ou de les envoyer à ces magistrats en quête de la vérité, d’autant plus, Hery n’attend que ça pour coincer Rajoelina ou ses proches,...

      Combien de fois, on demande aux ZD qui ne cessent d’aboient des allégations, des preuves irréfutables, pourtant, ils ne nous ont montré que des vidéos truquées,...leur spécialité,...

      Et vous avez complètement oublié que la mouvance Ravalo a participé à ce gouvernement de transition et que la FDR a acordé à JOB PM un pouvoir de décision qu’il aurait pu utiliser pour poursuivre ces trafiquants,...

    • 14 juin à 13:44 | hanibloo (#3569) répond à Isandra

      Soit vous êtes vraiment bornée et aveugle, soit c’est tt simplement du fanatisme...À aucun moment ,j’ai jamais dit qu’avant l’ère Hat , il n’y avait pas de magouilles, seulement la Hat a vraiment amplifié ces dernières , ne faites pas semblant d’ignorer que Mme Claudine a commencé ses business depuis la période Hat, ne niez pas que les magouilles des karana ont recommencées à revivre avec la bénédiction de la Hat et cela en contre partie du financement de la soi disante révolution orange ...
      SIvous voulez des preuves concernant les personnes citées, il vous suffira de demander à la Bianco et au Smm d’exploiter la liste dévoilée par Mr Beriziky...et là où vous êtes vraiment naïve ou semblant de l’être , c’est qd vous insinuez que le Prm n’attend que des preuves pour les coincer !!!! …alors que vous savez très bien que ce dernier a évidemment sa grande part de responsabilité dans les affaires louches perpétrées par la Hat.
      Enfin , arrêtez de penser que tous ceux qui mettent à nu les dérives du régime de votre idole sont forcément des ZD, n’oubliez pas qu’il y a des gens assez intelligents lesquels ne sont pas sous l’hypnose de vos Dj ou Ra8 et qui ont un cerveau à la place d’une cervelle pour faire leur choix le moment voulu

    • 14 juin à 15:01 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hanibloo,...

      Ne trouvez vous pas que cette phrase nous donne l’impression que l’alpha de toutes ces magouilles, c’est à partir de la transition...?

      (...) toutes ces affaires malsaines ont commencé déjà du temps de la Hat.

      Les gens intelligents et censés se basent sur des faits réels avec preuves irréfutables, mais non pas sur des rumeurs ou on dit, ni des supputations, ni des imaginations, surtout, quand il concerne des affaires judiciaires comme celles-ci,...

      Pourquoi, Bianco n’a pas fait suite de ces dépôts de JOB, peut être, parce que tous les éléments ne sont pas réunis pour qu’ils puissent déclencher des enquêtes,...

      J’avoue que les magouilles s’amplifiaient pendant la transition, mais on sait pourquoi, parce que le fait que le Président a du partager le pouvoir aux autres dans un gouvernement dit union nationale et toutes se décident par compromis rend les autorités affaiblies, cela permet les profiteurs de faire leur sales besognes.

      Révisez l’histoire de notre pays, à chaque période de transition dirigée par un gouvernement union nationale, les malfaiteurs profitent de la situation, et toutes les choses malsaines explosent,...c’était le cas de 1972, 1991, etc

  • 14 juin à 10:07 | Isambilo (#4541)

    Si Rajaonarimampianina commençait à appliquer à lui-même ce qu’il prescrit, ce serait un suicide.

  • 14 juin à 10:17 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Ilaina ny dinidinika ambany tafon-trano sy ambany ravin’ahitra ary ambodi-kily.
    Ilaina ny mitaky ny zonao.
    Ilaina ny maka ny andraikitra tandrify anao ihany koa fa tsy miandry andrazaka sy hivalana.
    Ilaina ny manome ohatra ary mila ankaherezina sy tohanana ireo manao ny ainy tsy ho zavatra sahy mijoo ho vavolombelona @ izany.
    Ilaina ny firaisan-kinan’ny mpandala ny Fahamarinana.
    Ny mitabe tsy lanin’ny mamba lava rambo.

    - Mbola Ilaina hatrany ve ny mitazam-potsiny sy manao kabary ambony vavahady ?

    • 14 juin à 10:23 | Isandra (#7070) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      « Mbola Ilaina hatrany ve ny mitazam-potsiny sy manao kabary ambony vavahady ? »

      Tsia, ka izay no nanaovako hoe, tokony hanomana « diaben’ny ady amin’ny kolokolo » « grande marche pour lutter contre les corruptions », ireo olona mpandala ny fahamarinana, mba handraisan’ny be sy ny maro anjara.

      Tsara homarihina, fa ampilaminana io, ary tsy natao hitakiana ny fialan’ny mpitondra, fa kosa hamongorana ny ratsy sy fositra,...

    • 14 juin à 11:23 | TSIKOZA (#7624) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      Ny « Etat de droit » hono sy ny ady amin’ny kolikoly dia tokony hatomboka avy any amin’ireo mpitsara hoy i Paolo tamin’ny alahady teo. Efa manao an’izany anie ireo mpitsara ireo e ! Eto ary tokony hahalala menatra ny « exécutif » satria toa ny zanany indreay no mitarika ny reniny eto. Ny olona efa mifoha ny mpitondra indray no mbola midorina . Raha ny tokony ho izy dia avy any ambony no mitarika izay vao mipaka hatrany amin’ny vahoaka madinika. Ataovy madio sy ara-dalana ny ataonareo aloha izay vao tahafin’ny madinika. Tsy misy tsy mampikaikaika ny zavatra rehetra niseho nandritra ity fitondrana HVM ity. Tsy misy ny mangarahara, tsy misy ny tamberin’andraikitra, tsy misy fanambarana imason’ny vahoaka, kolikoly nahazo vahana eny erakin’ny biraom-panjakana rehetra ireny satria hitan’ny mpiasa fa ny lehibeny indrindra no manao an’izany voalohany. Tsy tokony hisy fihemorana intsony ny ady amin’ny kolikoly fa dia efa lasa izao ! i Mahafaly no hiditra amponja manaraka mba hahafaly ny vahoaka malagasy ary raha mbola azo atao koa dia i Paolo no azo ampiarahina aminy satria efa nanaiky teo amin’ny plateau ny tvplus fa efa avy nandray vola maimaim-poana avy tamin’i Caludine Razaimamonjy. Tratra izany ra be teniteny a !

  • 14 juin à 10:23 | takaka (#8449)

    Ouiiiiii !
    Ils continuent avec la bière pression !

  • 14 juin à 11:14 | TSIKOZA (#7624)

    Que la deuxième personne admise à Antanimora soit Mahafaly !

  • 14 juin à 11:18 | atavisme premium (#9437)

    C’est quand même simple a comprendre !
    En ce pays 2 % de la population comptent et contrôlent les 98% restant .
    La politique de héry est de plaire aux 2 % (l’armée ,les fonctionnaires et les riches et puissants)
    Donc plaire aux 2 % c’est surtout ne rien faire pour laisser les revenus de rentes et les monopoles se graisser sur la bête .
    Vous attendiez quoi d’autre que cela de la part d’un mafieux d’en haut.
    Les grandes idées les plans de développements nationaux ,a part piquer le pognon des Européens ,ce n’est pas pour lui .
    C’est pas un humaniste ni un philosophe ,ce qui compte pour lui c’est l’argent, le pognon !
    Alors que les gens du sud n’ont pas a bouffer ou que les sinistrés des cyclone crèvent faute de soin ,il s’en fout car cela ne rentre pas dans son petit intellect de comptable propre et discipliné !

    • 14 juin à 12:49 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      « En ce pays 2 % de la population comptent et contrôlent les 98% restant. »

      Pourriez vous nous dire, quelle est votre source laquelle vous permet de nous balancer ce chiffre...?

      Et en France, pourriez vous nous donner le pourcentage de ceux qui contrôlent ,...

    • 14 juin à 14:30 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      C’est un peu prés la même chose sauf que chez nous il y a la secu,le SMIC ,pole emploi ,le Rsa ,les orphelins sont pris en charge ,les handicapés aussi ,si vous êtes vieux et sans argent l’état vous verse le minimum vieillesse ,etc,etc ..
      Vous comprenez la différence ?
      Chez nous le minimum vital pour une vie correcte est assuré .
      Est ce le cas chez vous ?

    • 14 juin à 14:51 | rayyol (#110) répond à atavisme premium

      Et c est partout comme cela meme au Canada Les memes types de pourri mais l assiette est plus volumineuse

    • 14 juin à 15:11 | Isandra (#7070) répond à atavisme premium

      Atavisme,...

      Nous aussi, nous voulons appliquer tout cela chez nous, mais nous n’avons pas la même chance que votre pays ayant de richesses et de la longueur d’avance(les bailleurs accordent à l’aveuglette sans condition des crédits ) grâce à la colonisation,...

      Si la France doit rembourser ce qu’elle a pillé aux colonies,...elle serait encore capable de payer toutes ces prestations sociales,...????

  • 14 juin à 13:40 | Ibalitakely (#9342)

    « De nombreuses décisions de justice demeurent non exécutées remarque-t-on dans le milieu des marins et gens de mers parmi lesquels les dockers. Le syndicat des marins de Madagascar (SYGMA) monte à nouveau au créneau pour prêter main forte aux revendications de 43 dockers licenciés depuis cinq (5) ans par une société qui a pignon sur rue ces derniers temps. D’après le SYGMA, le motif de licenciement est l’adhésion de ces dockers au syndicat. La justice leur a reconnu le droit syndical et a condamné la société en question. La même justice a ordonné la réintégration de ces dockers dans leur emploi. Mais jusqu’à ce jour ils sont toujours dans la rue. »
    - Efa 5 (dimy) taona hoe ilay izy ??? Izany hoe raha sendra mba mahay mikajy kely izany dia t@ ... 2012 tao anatin’ny tAtezam-pitokonana izany ve ???

    • 14 juin à 13:45 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Sahala amin’ireny tantara prison break1, 2, 3 ... na malokila 1, 2, 3 ... dia mba asian’ny sasany foza 1, 2, 3 koa ny Feuille de route, ny Air Mad & Dockers Toamasina.

    • 14 juin à 19:59 | takaka (#8449) répond à Ibalitakely

      Balita â !
      Dia asiana foza 1, foza 2, foza 3, sns ve ?
      Tena efa leo aho.

  • 14 juin à 16:28 | diego (#531)

    Bonjour,

    Et voilà, État de Droit !!! Dans État de Droit, il y a « Droit » et dans « Droit », il y a État, Constitution et Institutions :

    - que l’on veuille ou pas, on va finir par en parler et pas comme une envie de faire pipi, ou entre une ou deux conversation, mais dans une conversation Nationale dans laquelle, les élites et tous les Malgaches doivent être associés !!!!

    État, Constitution, Institutions, c’est ce qui fait un pays un pays et le distinct d’un autre, mieux, ce qui lui fait un pays souverain :

    - on ne pourrait pas s’y échapper !!!

    On ne peut pas prétendre comprendre une crise, si on ne connaît pas sa/ses origines. On est libre de crier injustice et taper sur les dirigeants. On est libre de manifester ses mécontentements, mais la moindre des choses c’est de savoir :

    - pourquoi on est mécontent ?

    On serait moins mécontent si connaissait ses droits, cela va de soi....combien des Malgaches connaissent et ont seulement conscients de leurs droits ?......je devine, ils sont minoritaires....et même ceux qui prétendent les connaître, j’en suis pas mal certain, ne connaissent pas grandes choses en fait....cela se sent....

    On régit sur tout, tout le jour, ......on voit bien que le pays est loin de retrouver la stabilité politique. Autrement dit, le pays va continuer à s’appauvrir et mécaniquement, l’insécurité va s’aggraver :

    - c’est une réalité dans laquelle, plus de 70% des Malgaches connaît !

    Madagascar arrive à former ses enfants. Le pays arrive à sortir de ses Universités des médecins, des ingénieurs des magistrats.....et beaucoup d’autres métiers. Cela veut dire que le pays a des femmes des hommes capables de tous faire fonctionner dans le pays, faire fonctionner efficacement l’État, et mécaniquement conduire le pays sur le chemin de développement :

    - mais il est urgent que les politiciens et les dirigeants en prennent conscience !

    En tant que dirigeants et politiciens on se doit de bien connaître le Droit de son pays. Et en tant que femmes et hommes de Loi, on a le devoir, l’obligation, un, d’éduquer les jeunes et d’une manière générale, la population et deux, d’aider les dirigeants du pays. Autrement dit, il faut que les élites du pays prennent leurs responsabilités :

    - c’est le moment dans lequel elles doivent montrer qui sont les leaders dans ce pays.

    Il n’est pas du tout acceptable, pour un pays souverain, que cela soit des lobbying étrangers qui définissent la politique intérieure et l’économie du pays.

    Tout le monde sait et voit qu’à chaque élection, surtout présidentielle, les candidats trouvent des milliards pour faire des campagnes électorales. Après les élections, l’État continue de s’appauvrir.....les représentants de l’État diminuent.

    ....pensons une seconde, comment pourrait-on sortir un pays de la pauvreté, lutter contre la pauvreté, l’insécurité et mettre en place une politique de développement si l’État était faible, pauvre, ou avait du mal à exister, c’est le cas aujourd’hui ? Comment sortir de la pauvreté si le pays n’arrive même plus à créer des job ?

    Si la politique n’arrive pas à créer des masses salariales dans tout le pays et dans tout les domaines, la pauvreté va s’aggraver. Dans un pays pauvre et à vocation agricole comme Madagascar on devine aisément les secteurs où on pourrait se trouver les pleines emplois......

    Alors il faut que le régime prenne l’initiative de réactiver toutes les initiatives dans tout le pays. Les jeunes n’attendent qu’une politique économique positive venant des dirigeants.

  • 14 juin à 17:10 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsara ho marihina hatrany fa ny hetsika sendikaly dia tsy azo afangaro velively @ hetsika politika toy izay fahita hatramin’ny andro nitondran-dratsiraka ary diso hevitra ny mpitondra izay nifandimby raha hiteny foana hoe misy ambadika politika ny hetsika sendikaly ; mahakasika ny an’ireo dockers eto Toamasina manokana dia entanina izay afaka mijery itony rohy itony mba hijery azy sy mba hanaparitaka izany arak’izay azo atao www.justicefordockworkers.org izay iarahan’ny SYGMMA sy ny ITF ( International Transport Workers Federation).

    Efa hatrany am-piandohana (2012) izahay no nilaza fa olana tsy dia saro-bahana loatra ny an’ireo mpibata entana eto @ seranatsambon’ny Toamasina ireo fa ny mpitondra izay nifandimby(1975-2017) dia miala andraikitra sy mahita hevitra tsy hamahana ity olana ity foana !

    Averina hatrany koa fa mahasarotiny ny ITF fatratra loatra ny mahakasika ny asa Dockers maneran-tany ary tsy vao izao ry zareo reo no nandray andraikitra isam-pirenena voakasika @ tsy fanajana ireo sokajin’olona ireo !

    Ho an’ny fanjakana dia tsotra ny hafatra apetrakay hoe dien’ny mbola tsy mihatra ny hetsika iraisam-pirenena ny @ zay mety ho fanagejana ny seranana sy ny entana rehetra mivoaka sy miditra ilaina @ fiainana andavanandro dia mba ezaho vahana malaky faran’izay haingana ty fitakina ity !

    Mankasitraka indrindra antsika rehetra !

    Samia velon’aina !

    • 14 juin à 17:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Rehefa nanao fifaninana mahakasika ny zon’olombelona ny Alliance Francaise teto Toamasina dia toy izao no fahitan’ny mpianatra iray azy araka ny fanadihadiana mahakasika ny zava-misy marina mahazo ireo dockers ireo ; Marihina fa tafiditra tao anatin’ny laharana 10 voalohany ity lahatsoratra ity.

      1 - Tapany voalohany

      TU ES SYNDICALISTE ! TU ES FINI !
      Chaque jour, ils n’arrêtent pas de lutter contre la vie dure, la pauvreté. Chaque matin ils se demandent si les enfants pourront manger, s’ils trouvent de quoi acheter du manioc ou un gobelet de riz pour toute la famille. Oui ! Que des cauchemars une fois que le soleil se lève.
      Il y a quelques années de cela, ils ont quitté leurs villages, leurs parents, leurs familles pour vivre leur propre vie en espérant un bon travail, en souhaitant vaincre la pauvreté. Aujourd’hui, tout est devenu flou, incompréhensible. Leurs progénitures ont faim, les écoles sont finies. Aucun avenir n’est assuré. Les maladies et la mort sont imminentes.
      Mesdames et Messieurs, les membres de jury, ils sont licenciés, on leur prive leurs avantages car ils réclamaient et jouissaient leur droit syndical. D’autres préfèrent se taire et laisser la souffrance les ronger intérieurement pour ne pas perdre le travail. Ce sont les dockers du port de Toamasina.
      Oui, vous avez le droit d’être interloqués, choqués voire horrifiés chers Jurés.
      Ces pères de familles, ces maris, ces piliers de la famille vivaient un calvaire quotidien au travail et maintenant c’est le chômage car ils réclamaient leurs droits.
      Je tiens à présenter quelques témoignages de ces dockers victimes de licenciement et d’exploitation de personne.
      La matricule 0908 était un docker, travaillant au sein de la Société de Manutention de Marchandises Conventionnelles (SMMC) depuis l’année 1994.
      En 13 MARS 2012, le responsable de la SMMC a décidé, sans motif légitime de suspendre son travail.
      Un licenciement abusif, sans préavis. Il aurait pu bénéficier le statut des personnels permanents au port de Toamasina dicté par l’article 9 du code de travail depuis des années.
      La (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) a bien précisé qu’il a perçu des allocations familiales depuis 2008. C’est une preuve qu’il a bien effectué son travail avec sérieux et conscience professionnelle.
      la matricule 0588, commençait à travailler dans cette société de manutention depuis l’année 1989. Le 09 mai 2012, on l’a licencié sans préavis car il a participé à un mouvement syndical en tant que syndicaliste.
      la matricule 2585 débutait son travail dans la société SMMC depuis l’année 1998. Licencié le 13 juillet 2012 à cause de son adhésion au syndicat. Et avec quarante trois autres dockers qui ont subi la même tragédie que lui.
      la matricule 1131 a accepté de témoigner sur le traitement qu’on leur afflige quotidiennement. « Tous les jours, on arrive à six heures du matin, on attend la répartition des tâches, personne ne nous informe jamais s’il y a du travail ou pas. Nous devons attendre devant les bureaux de six heures à midi. Souvent, la plupart d’entre nous n’aurions pas de tâches et devrions rentrer le soir sans argent, sans pointage. Le responsable aurait dû nous informer qu’il n’y aurait pas de travail pour que nous puissions effectuer quelques travaux journaliers ailleurs pour compenser le manque à la maison. Souvent, le soir, ma famille ne mange pas car je n’ai rien trouvé toute la journée. On soupe le soir si ma femme trouve de la lessive un peu partout » Et cette situation continue jusqu’à maintenant ».
      la matricule 0254 témoigne sur les tâches obligatoires que les dockers doivent effectuer sans être payé, les travaux qu’ils doivent assurer dans les autres sociétés du port. Des fonctions qui n’ont rien à voir avec celles réservés aux dockers comme verrouillage et déverrouillage des containers. Les autres sociétés versent de l’argent à la SMMC en échange des services mais pas la moindre somme versée aux dockers.
      ..........

    • 14 juin à 17:17 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Tapany faharoa :

      Ces pauvres hommes ont travaillé au sein de cette société durant toutes ces années sans contrat de travail. Si les bureaucrates de cette société reçoivent des primes colossales de tous genres vers la fin d’année, ces dockers piliers de la société ne gagnent que le minimum avec leurs salaires précaires. Au travail, ils sont munis d’un seul équipement de sécurité c’est-à-dire une seule combinaison à faire passer à tour de rôle à quelques dockers, une paire de chaussures de protection pour cinq ou six dockers. Cela veut dire que un seulement est protégé tandis que la plupart sont exposés aux dangers ; vu le risque de danger au port.
      La société fait bénéfice en exploitant et en louant ces dockers aux autres sociétés travaillant au port. On les loue comme on loue une machine ou une voiture. Les dockers ne peuvent pas dire non par peur de renvoi ou de licenciement.
      En un mot, les responsables successifs les considèrent comme des esclaves ou comme des prisonniers sous leur garde.
      Le responsable de cette société de manutention a profité de la situation déplorable de ces gens. Ce sont des dockers avec une vie quotidienne très nécessiteuse. Le patron de la SMMC a abusé de leur vulnérabilité durant toutes ces années de travail en violant le code de travail malgache article 9 stipulant que « Le contrat des journaliers occupés au même poste de façon intermittente pendant six mois successifs pour le compte d’un même employeur et totalisant en moyenne vingt jours de travail par mois est considéré conclu pour une durée indéterminée ».
      Lorsqu’une partie de ces travailleurs traités comme des esclaves ont entendu l’importance et le rôle du syndicat, ils ont décidé d’y adhérer pour pouvoir réclamer leur droit bafoué. Une fois devenu membre du syndicat, ils ont perdu leur travail malgré l’article 5 sur les droits des travailleurs expliquant clairement que « Les travailleurs jouissent des droits fondamentaux : exercice aux droits syndicaux, sécurité sociale et retraite ».
      Durant ces quatre dernières années ces dockers licenciés ont déjà mené des luttes et des combats pour défendre leur droit en exposant leur situation à l’inspection du travail, au maire de la commune urbaine, au chef de région, au ministère et surtout à la primature mais aucune réponse, aucune réaction de la part de ces entités. L’article 8 des droits de l’homme stipule : « chacun doit pouvoir demander la protection de la justice quand les droits que son pays reconnaissent ne sont pas respectés. »
      Aujourd’hui, pour les dockers restant qui travaillent encore à la SMMC, la souffrance continue jusqu’au foyer, il y a ceux qui sont abandonnés par leurs épouses car elles ne supportaient plus la pauvreté, ceux qui ont des épouses et des filles devenues des prostitués, ceux qui ont des enfants devenus des bandits, des mendiants pour survivre.
      Ces personnes sont parties de chez elles, ont tout tenté pour chercher une nouvelle vie ailleurs, une meilleure vie… Ces individus se sont raccrochés à un espoir, à la croyance que leur chance était autre part. Arrivées dans cette société, elles ont rêvé de se construire une vie rangée, avec un travail stable. Hélas ! Tout est resté un rêve qui ne se réalisera jamais
      Mesdames et Messieurs les Jurés, maintenant, ils tournent vers vous. Ce licenciement abusif est condamnable et est aussi le symbole d’une discrimination. Il y a l’article 23 alinéas 4 sur les droits de l’homme stipulant que « Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts. » Ces droits qui leur ont été accordés afin de rendre leurs vies meilleures, afin d’exercer une plus grande justice entre les individus. Ce traitement comme esclavage constituant non seulement un danger pour ces dockers et leurs familles, mais surtout preuve du non respect des droits de l’homme. Selon l’article 4 des droits de l’homme : « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. »
      Vous devez rappeler que les syndicats sont présents pour tous les travailleurs, pour leur éviter de subir ces situations de supplice moral et physique qu’ont connues ces personnes pendant trop longtemps ; pour que chacun puisse exercer son métier dans le meilleur cadre possible, à l’abri de l’exploitation et des menaces de licenciement abusif.
      Rappelez-vous, encore une fois, que les droits syndicaux sont aussi des droits de l’homme. Rappelez-vous que les bafouer, c’est aussi bafouer notre dignité d’être humain. Et c’est à ce titre que les syndicats ont leur place dans cette affaire. C’est au nom de cela que ces dockers attirent vos attentions. Car ils ne sont très fort, Mesdames et Messieurs, qu’ensemble. Unissons nos forces, ne leur tournons pas le dos, ils ont besoin de nous. Ils sont prêts à travailler mais avec un traitement d’un humain mais pas d’un animal, d’un homme libre mais pas celui d’un esclave. Ils se sont battus pour vaincre la pauvreté et la misère et continuerons à lutter jusqu’à ce que tout le monde respecte les droits de chaque être humain. Chacun de nous ici présent, consacrons nos efforts, nos moyens et nos énergies pour défendre leur cause.
      Merci

      Samia velon’aina !

    • 14 juin à 17:26 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      Amin’izao ankehitriny iresahana izao dia misy @reo dockers voaroaka ireo no efa tapaka lalan-dra, misy ny azon’ny aretin-tsaina, ary misy amin’izy ireo ihany koa ny voan’ny tiberkilaozy vokatry ny asa tsy voatandrin’ny mpampiasa !

      Samia velon’aina !

    • 14 juin à 17:33 | I MATORIANDRO (#6033) répond à I MATORIANDRO

      tsy natao hamendrofendroana na fientanam-po fotsiny na fiapangana na iza na iza ity hetsika ity fa natao kosa mba iomanan’ny rehetra ny @zay vokatry ny tsy fandraisan’andraikitry ny mpanampan-kevitra isan’ambaratongany !

      Enim-bolana izay no lasa izay nanaovana ny fifampiraharahana isan’ambaratongany izay nanomboka hatrany @ sefo fokontany teo Toamasina, nandalo t@ ireo sampan’asa isan’ambaratongany na vondron-bahoaka isanisany( inspecteur de travail, region, commune,....) ireo ministera isan-tsokajiny ( fop, tansport, .....), Andrim-panjakana goavana( Assemblee, senat,....Pm, ny filohan’ny repoblika ihany angamba araky ny fahalalako azy no mbola tsy nihaonana.

      Ny enim-bolana faharoa dia ..................

      Samia velon’aina !

    • 14 juin à 17:40 | Isandra (#7070) répond à I MATORIANDRO

      Misaotra nitondra teny ny ireo eritreretin’ny sasany ho mandinika,...

      Tsara aloha rehefa ZD hatrany amin’ny tsinay maintiny hoatranao izao no mitatitra resaka toy izao, efa eritreretin’ny mpitondra indray mantsy io fa Mapar no aorian’izao hetsika izao, ary hanongam-panjakana no tanjona,...

      Fa fanontaniana kely, mba ahoana hoy i Dada mikasika ity raharaha ity...?

  • 14 juin à 19:35 | ratiarivelo (#131)

    Aza manatsatso ny sasany ry Rtoa-BE ISANDRA O ! Ny namana « MATO**** » mampita ny hetaheta @ny hafa ato @ny FORUM ny M.T.IZY ok ! io sainao io mihintsiny no efa tena LOMORONA , avelao ny ZD sy i DADA hipetraka soa aman-tsara fa aza manao LELA-MENARANA Rtoa-BE o ! na manao ORY hava-manana*** !! resaka DOKERA no hambarany fa mba MISAINA E ???? sans rancune ary dia samy tsara !

  • 14 juin à 20:02 | takaka (#8449)

    Pour moi perso, ces dockers sont des voleurs pour la grande majorité. Qu’ils changent de boulot ! Point barre !

    • 15 juin à 11:46 | I MATORIANDRO (#6033) répond à takaka

      Ndryyyyy !

      na zany aza de misotra anao ihany !

      Samia velon’aina !

  • 14 juin à 23:16 | Mihaino (#1437)

    Continuez la pression car en écoutant les infos de ce jour sur TV Plus , nous avons de mauvaises et de bonnes nouvelles :
    - Des élèves de Tuléar ont été hospitalisés d’urgence à cause du mebendazole qu’on leur a donné pour tuer les vers ! Le ministre de la santé essaie de chercher les causes de ce problème et va diligenter une enquête ! Mais tout le monde se demande qui a contracté ce marché de mebendazole qui, au lieu de tuer les vers , peut tuer nos enfants !? D’où vient ce médicament ? Qui sont les importateurs ? Qui sont les exportateurs ??
    - La CENI a defendu becs et ongles que les élections présidentielles auront bien lieu entre le 25/11 et le 25/12/2018 . Son représentant a souligné que ces dates seront maintenues conformément à notre Constitution . Par conséquent , il est grand temps à mon humble avis que tous les partis politiques ayant leur candidat obtiennent du Ministère de l’intérieur leur autorisation de participer à ces élections en respectant les lois en vigueur et en déposant les dossiers de candidature conformément aux exigences de ces lois électorales . Tout citoyen peut donc être candidat sans discrimination aucune et que les règles du jeu soient claires afin d’éviter le ni, ni imposé par la CI en 2013 ! Personne ne doit faire un faux départ sinon forfait d’office et que les financements des campagnes soient clairs et transparents . Etant contre le bulletin unique depuis 2013 , je persiste et signe que mieux vaut revenir au bulletin nominal que la France vient d’adopter aux dernières élections présidentielles . Pourquoi la France et pas Madagascar ??Nous , qui aimons bien le mimétisme et les modes de fonctionnement du système de notre mère patrie . L’argument qui consiste à dire que le bulletin unique est moins cher , met les candidats sur un même pied d’égalité, nos électeurs sont illettrés etc, etc, ne tient pas la route car en 1960 , en 1975 , .....les électeurs malgaches savaient-ils tous lire et écrire ?? Ma réponse est non évidemment ! Il est vrai que dans certains pays africains , le bulletin unique est de rigueur dans les élections présidentielles mais jamais en France jusqu’en 2017 !?
    « AZA MATAHOTRA NY MASONY RAHA TE HIVIDY NY LOHANY » , proverbe malgache

    • 15 juin à 00:10 | Jipo (#4988) répond à Mihaino

      Mea culpa si j’ me trompe !
      Vous avez entièrement raison, le bulletin unique pour une population à majorité illettrée et qui ne vote que sur le faciès ou le plus gros distributeur de t shirt, se foutant pas mal : non pas du regard oblique, mais bien du programme dont non seulement ils se foutent éperdument, qui plus est n’ y comprennent rien et pour cause : aucun n’ en a un à part celui de se gaver avant de disparaitre , corruptible en puissance avant d’ être corrompu avéré , tel est le triste constat des « pseudo dirigeants » vita gasy .
      On est pas sorti de l’ hotely/gargotty ...

    • 15 juin à 10:28 | takaka (#8449) répond à Mihaino

      Il y a mauvaise prescription médicale. Les vermifuges sont des médicaments dangereux. Il faut au moins une personne spécialisée en KOP ou un pédiatre pour les administrer. Ça ne doit pas être distribué comme les tee shirts des fozas TGV.

  • 15 juin à 08:20 | lysnorine (#9752)

    @ hanibloo, 14 juin à 11:49

    « mais qu’ils n’oublient pas que l’ancien PM Beriziky avait dévoilé à l’époque une liste de ceux impliqués dans le trafic des BOIS DE ROSE du temps de la Hat..[...]

    « Quid de Mme Voahirana Rajoelina la sœur de votre soi disant « jeune pompier charismatique » impliquées impudemment aussi dans les bois de roses....et surtout où en est la Bianco et le Smm avec les affaires de CEUX QUI S’APPROPRIENT SANS VERGOGNE NOS TERRES ???

    Mora vinanin’ny sarambaben’ny olon-tsotra angamba fa hadinon’ Ingahy BERIZIKY no nampiditra ny anarany tao anatin’izany lisitra izany.

    Efa nasehonay teto ihany ny tatitra tan-gazety momba izany

    [Zahao : 21 décembre 2016 à 08:59 | lysnorine ao amin’ny « Le HVM réclame la candidature de Hery Rajaonarimampianina » http://www.madagascar-tribune.com/Le-HVM-reclame-la-candidature-de,22752.html ]

    Ny PM BERIZIKY sy ny governemantany no tompon’andraikitra tamin’ny fanondranana nankany Singapour tamin’ny 15 Febroary 2014 andramena [niisa 29 434 ary mitentina 50 tapitrisa dolara amerikanina teo ho eo ny vidiny] hoy Ingahy RAMPARANY Anthelme, minisitra niandraikitra ny tontolo iainana tamin’ny governemanta KOLO Roger, araka izao tatitry ny Gazetin’ny Nosy/Gazette de la Grande Île, : 12 mars 2016

    « Ramparany Anthelme : Andramena tamin’i PM Beriziky no any Singapour »

    « [...] Mahakasika ny FILAZANA izay MITONONA NY ANARANY amin’io raharaha io sy ny momba ny filazana ataon’ingahy Omer Beriziky izay praiminisitra nosoloan’ingahy Kolo Roger no tena vontoatin’ny fiantsoany.

    « Ingahy Omer Beriziky dia SADY PRAEMINISTRA no MINISTRA MIADIDY NY TONTOLO IAINANA TAMIN’IO FOTOANA IO . Tao anatin’ny ROA TAONA IZY NO NIANDRAIKITRA NY MINISTERA MIANDRAIKITRA NY « BOIS DES ROSES » . Na dia praiminisitra tao amin’ny tetezamita izy, dia MBOLA NIANDRAIKITRA IZANY ASA IZANY TAO ANATIN’NY VOLANA VITSIVITSY tamin’ny REPOBLIKA FAHA EFATRA izao [...]

    « Manao gisalahy homan-ketsa ity praiminisitra teo aloha ity hoy ihany izy. Tsy ny raharaha andramena ihany no olana tamin’ny fitondrany iny fa ao koa ny mahakasika ny orinasa “MAINLAND Ltd” izay nitrandraka ny FASIMAINTY any MANAKARA sy ny faritra maro amin’iny morontsiraka iny nefa dia nanao FITRANDRAHANA TSY ARA-DALÀNA ka hatramin’ny FASANA sy ny TOERANA FADY dia nosimbainy avokoa. Tsy izay ihany fa amin’izao fotoana izao dia MPIVAROTRA IO FAHAZOANY ALALANA IO ANY AMIN’NY MPANDRAHARAHA HAFA ANY IVELANY INDRAY ITY ORINASA ITY (Mainland Ltd). Tsy izaho izay DEPIOTE tamin’ny fotoana nanondranana io andramena io [15 Febroary 2014] no nanana fahefana tamin’izany raha toa ka ara-dalàna ny andramena naondrana ireo fa ny PM sy ny minisitrin’ny Tontolo iainana tamin’izany [....]

    « Eo anatrehan’ny raharaha andramena tratra any Singapour io dia niteny ingahy Ramparany Anthelme fa ankoatra ny fitsarana izay hatao any amin’ity firenena ity, dia TOKONY HASIANA FITSARANA MAHAKASIKA INY RAHARAHA INY KOA ATY MADAGASIKARA mba hahalalana marina izay TENA MPANONDRANA sy mpanao io resaka andramena io. »
    « Nangonin’i Jesy Rabelaolao »

    Voamariky ny maro angamba fa tsy mba hita hatramin’izao izay mba fihetsiketsehana nataon’ny sendikàn’ny mpitsara sy ny BIANCO momba ity resaka Andramena naondrana tany Singaporo ity ka hoe « TOKONY HASIANA FITSARANA MAHAKASIKA INY RAHARAHA INY KOA ATY MADAGASIKARA ».
    Heverin’izy ireo kosa angamba fa tsy raharaham-pirenena lehibe loatra izany oharina amin’ny fanaovana « MD » eny Antanimora an-dRtoa Razaimamonjy, tahaka ny famelana koa ny olon-kafa firenena - na olon-tsotra na orinasa- handroba ny tanin’ny sarambabem-bahoaka

    • 15 juin à 15:35 | hanibloo (#3569) répond à lysnorine

      Amiko dia tsy tokony hisivana ny raharaha « maimbo » rehetra ny Bianco sy ny Smm, raha iza na iza nanao ny tsy mety dia tokony sokafana daholo ny dossiers mikasika izany…Tsara ny nanenjehina @ Rtoa Claudine saingy ataoko fa ny raharaha bois de rose na ny hafa dia mavesatra kokoa noho io !!!

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 349