Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 27 septembre 2016
Antananarivo | 06h29
 

Economie

Les stations services n’acceptent plus les chèques carburants

vendredi 6 novembre 2015 | Léa Ratsiazo
JPEG - 103 ko

Il y a une semaine, rares étaient les stations services qui acceptaient les chèques carburants et lubrifiants (Ccal) ; actuellement il n’y a plus. En effet, les impayés des compagnies pétrolières envers l’État dans la rubrique Ccal qui se chiffrent en quelques dizaines de milliards d’ariary ont emmené les compagnies en question à refuser les chèques carburant jusqu’au paiement ne serait-ce qu’en partie de ces impayés.

Notons qu’au niveau du fonctionnariat et du service de l’État en général, les chèques carburants et lubrifiants sont devenus des moyens de paiement et/ou de corruption traditionnelle et courante. Les détenteurs de chèques carburants se font payer en espèces auprès des stations services moyennant une commission entre 10 et 15% du montant inscrit. Il n’est pas rare aussi que les détenteurs de Ccal donnent les Ccal en question aux membres de leur famille, amis ou membres de leur parti politique en guise de cadeau. Tout le monde le sait mais personne n’a jamais pris de décision pour y mettre fin. D’ailleurs, pour raison « d’égalité » selon les hauts fonctionnaires, même ceux qui ne disposent pas de voiture bénéficient de Ccal.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 6 novembre 2015 à 08:45 | Noue (#2427)

    De toute façon , ils ont tous ces chèques , ensuite il ne faut pas s’étonner que ça coule , et trop de corruption aussi.
    Combien de chèque circulent encore à ce jour ? N’importe qui en possède tssss

  • 6 novembre 2015 à 09:20 | Dadabe (#9116)

    Des chèques carburant offerts à des fonctionnaires ne disposant pas de voiture...!!!!!!! Même le père Ubu n’aurait pas osé y songer. Les Malgaches, eux, vivent avec cette escroquerie, cet abus de bien social, depuis des années. « Tout le monde le sait » mais « tout le monde s’en fout ». Voilà un des milliers d’exemples des dysfonctionnements dont souffre le pays. Et, malgré cela, de pitoyables nationalistes dévoreurs de petits vazahas (si possible français mais ce n’est pas obligatoire) donnent des leçons de savoir-vivre, de savoir gouverner, de savoir gérer un pays. Qu’ils aillent se faire foutre ces excités d’une « malgachitude » qui devient de plus en plus une injure.
    A part cela, le soleil brille sur Antsirabe, ce matin. Une bénédiction ! Point besoin de chèque-carburant pour effectuer sa petite marche hygiénique matudinale (entre 7 et 8 heures en ce qui me concerne, boulevard de la gare où l’air est pur et la circulation quasi inexistante). Bonne journée à ceux qui ne se laissent pas bouffer par la haine des autres.
    PS - Les petits détails de ma vie personnelle n’intéressent évidemment personne mais, à défaut d’un échange correct d’informations et d’idées entre forumistes, je passe ainsi mon temps en dégustant un thé de Sambavy (nature, évidemment) et sans sucre (re-évidemment). Cela donne bon caractère...

  • 6 novembre 2015 à 09:33 | Robby (#9217)

    Toute la famille entière bénéficie de Ccal même sans voiture pour leur argent de poche, sans contrôle car tout le monde en bénéficie !!! C’est triste, et pourquoi personne n’a pas réagi ? qui va payer ces arriérés ? c’est nous chers compatriotes, car on pique sur nos salaires, nos revenus, nos bénéfices, etc...! Les affaires de l’état ne peuvent pas tourner sans Ccal et il faut les payer. Aucune mesure prise, ça va augmenter vous allez voir juste après la mise en place du sénat, salaires, avantages, primes etc, pauvres de nous !!!!! ce budget de fonctionnement ne cesse de gonfler, où est vraiment l’équilibre budgétaire qu’on a martelé ? sont-ils vraiment des gestionnaires ou non ?? Tout ce qu’on dit à chaque fois c’est totalement à côté de la réalité !!!

  • 6 novembre 2015 à 10:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Nos dirigeants ne voient pas la poutre (la gabegie généralisée) dans la gestion des dépenses publiques mais la paille (les secteurs informels/les fraudes fiscales) dans le recouvrement des impôts (redressements fiscaux).

    Traiter les faux problèmes est la cause du sous-développement de notre pays.

  • 6 novembre 2015 à 11:01 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Ity no tonga amin’ny fitenenana hoe :« KENDA VAO DOMY AHO RANAOTRA ».

    Tant que les stations services continuent à accepter ces Ccal, la vie est belle du côté de tous les bénéficiaires sans oublier les 2-3-4ème bureau : « Fomban’ny lehilahy manambôla ny mampirafy ».

  • 6 novembre 2015 à 15:44 | Anton (#8594)

    « En effet, les impayés des compagnies pétrolières envers l’État dans la rubrique Ccal qui se chiffrent en quelques dizaines de milliards d’ariary ont emmené les compagnies en question à refuser les chèques carburant jusqu’au paiement ne serait-ce qu’en partie de ces impayés. »

    Sans vouloir être désobligeant, chère Léa, un peu de rigueur ne nuirait pas car si les compagnies pétrolières ont des impayés envers l’Etat cela veut dire qu’elles doivent de l’argent à l’Etat...ce qui n’est pas le cas !
    Donc, écrire que les impayés de l’Etat envers les compagnies pétrolières se chiffrent à quelques dizaines de milliards (de chèques carburant) aurait été plus convenable pour une bonne compréhension du propos et surtout conforme à la réalité

  • 6 novembre 2015 à 20:42 | Gérard (#7761)

    avec le chéque carburant pour ta maitresse, plus jamais de panne des sens

    c’est promis je le ferai plus

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 139