Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 octobre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Société

Billets de banque

Les 13 coupures différentes sèment la confusion

vendredi 29 septembre | Ny Aina Rahaga

Les petites coupures de la nouvelle gamme de billets sont en circulation depuis peu et la confusion est totale chez les citoyens. Le fait est qu’actuellement la monnaie malgache est composée de 13 billets différents qui ne représentent pas des coupures uniques. En ce sens qu’il circule légalement en ce moment deux sortes de billets de 100 Ariary, deux sortes de 200 Ariary, deux sortes de 500 Ariary, deux sortes de 1 000 Ariary, deux sortes de 2 000 Ariary, deux sortes de 5 000 Ariary, deux sortes de 10 000 Ariary et enfin le billet de 20 000 Ariary. Par ailleurs, la Banque centrale de Madagascar n’a pas encore annoncé quand les anciennes coupures qui étaient censées être remplacées allaient être retirées définitivement de la circulation. Aussi, nombreux ont été les citoyens qui ont déploré la situation. De plus, les anciennes et les nouvelles coupures se mélangent facilement de par leurs couleurs sans que leurs valeurs soient identiques. Ainsi, on pourrait aisément confondre un billet de 2 000 Ariary de la nouvelle coupure avec le billet de 10 000 Ariary de celle-ci même. Un cas concret nous a été rapporté lorsqu’un usager a voulu encaisser un chèque de banque à Toamasina. Le montant qui devait être encaissé s’élevait à 3 millions d’Ariary. Payé par la banque en coupure de 20 000 Ariary, le client en question s’est rendu compte plus tard que entre quelques liasses de 20 000 Ariary avaient été placés des billets de 5 000 Ariary de l’ancienne coupure qui à vu d’œil ressemblaient à des billets de 20 000 Ariary. La banque a par la suite décliné toute responsabilité vis-à-vis de cette arnaque. Il est vrai que le client victime aurait pu être plus vigilant mais il est clair que les billets en circulation y sont aussi pour quelque chose, facilitant les escroqueries de ce genre.

Question qualité

D’autre part, il a circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours une photo de trois billets de 10 000 Ariary de la nouvelle coupure : tous différents les uns des autres. Aucun des trois billets ne se ressemble, notamment en termes de dimension et de placement des éléments sensés permettre l’identification de ces billets ou tout simplement leurs signes distinctifs. Or, il a été martelé à plusieurs reprises que grâce à ces signes distinctifs, les nouveaux billets de banques récemment émis sont difficiles à falsifier ou à copier. Il s’avère maintenant que même entre trois vrais billets de banque de même valeur, aucune ressemblance n’en ressort. Quid alors des fausses monnaies qui pourraient facilement se propager étant donné le nombre et les sortes de billet en circulation. L’opinion se demande si l’Etat a pêché dans la conception de ces billets en acceptant un travail bâclé des fournisseurs payés à prix d’or ou bien s’il s’agit tout simplement de cas d’exception qui d’ailleurs ne devraient pas être admis.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 29 septembre à 11:12 | vorona (#8254)

    Si 3 billets ne se ressemblent pas c’est qu’il y en a 2 de faux !
    Pourquoi ne pas avoir profité de la réédition des petites coupures (100 à 1000 Ar) pour les avoir remplacé par des pièces métal plus durables et plus hygiéniques.

    • 29 septembre à 12:51 | Bena (#494) répond à vorona

      Quand on est imperméable à ce genre de remarques des usagers, c’est qu’on soit ignare, soit sot tout simplement. Est-ce qu’il y a des techniciens dans l’institution ?

    • 29 septembre à 14:49 | vorona (#8254) répond à vorona

      A Bena ; j’ai juste une carrière de 42 ans dans l’imprimerie !
      Une autre remarque ?

    • 29 septembre à 16:43 | NTMO (#10005) répond à vorona

      Il est vraiment regrettable que l’auteur de l’article n’ait pas investigué plus en profondeur sur cette histoire des 3 billets tous différents...
      Car soit c’est un hoax et là l’auteur est un peu ridicule d’être tombé dans le panneau soit il y a quelque chose de plus sérieux là dessous. Car ce serait ÉNORME comme bévue !
      Une explication pourrait être le choix de plusieurs fournisseurs et d’une gestion désastreuse des versions, contrôle qualité, etc... très très loin du ISO 9001... et à mourrir de rire.
      Une autre explication, beaucoup plus occulte, serait que quelques petits malins, bien placés ont choppé une version et ont réussi à faire imprimer des billets qu’ils pensaient identiques aux billets officiels... Tout est possible à Madagascar...
      Un peu tiré par les cheveux, je vous l’accorde. Je devrais écrire des romans !
      Mais quand même, vous ne m’enleverez pas de la tête que cette histoire de changement de tous les billets est très suspecte à la fin d’un mandat.
      Il n’y a pas de raison qui poussait à ce changement :
      1) le coût d’un tel changement est très important et le pays à mieux à faire avec les deniers publiques.
      2) le niveau de faux billets reste très faible et ce sont le plus souvent des copies de très mauvaise facture qui ne bernent pas grand monde.
      3) les dispositifs de sécurité étaient assez modernes même s’ils n’étaient pas de la dernière génération
      4) les banques n’ont délivré que des anciens billets neufs des mois avant l’introduction des nouvelles coupures. Il y avait donc encore un gros stock de billets neufs et ils ont été mis en circulation avec précipitation.

      Si on détient quelques clés, de l’autorité et que l’on est prêts à partager un peu, il y a matière à s’enrichir facilement...
      « chef, j’ai plus d’allumette pour allumer l’incinérateur à billets, on fait quoi chef ? » sort le camion, on fait fifty - fifty"

  • 29 septembre à 11:14 | dominique (#9242)

    rien d’étonnant qu’il y a confusion ; avec le niveau intellectuel des habitants 80% analphabètes a moitié demeurés même les petits commerçants sont encore restés aux Francs Malgache incapables tous de parler en Ary ; ALORS avec des nouveaux billets je ne vous cause même pas du chantier !!! il va bien falloir encore 10 ans pour qu’ils y comprennent quelque chose ... ici j’ai toujours dit c’est une éducation totale a refaire et pour cela renvoyer TOUT ces 80% a l’école ... En Europe le passage du Franc a L’Euro a demandé environ 1Gros mois et tout le monde en 2 mois parlait Euros ... ici en 10ans ils sont toujours a leurs Francs Malgaches et butés comme des zébus .......

    • 29 septembre à 11:20 | atavisme premium (#9437) répond à dominique

      Laissez donc les zébus tranquilles ,ils méritent mieux !

    • 29 septembre à 12:13 | vorona (#8254) répond à dominique

      En France le passage au « nouveau franc » avait pris des années avant que tout le monde (surtout les séniors) se mettent au diapason de la monnaie nouvelle !.
      Pour l’euro ça était un petit peu plus rapide mais dans les faits plusieurs dizaines de mois puisque encore aujourd’hui certain commerçant continu 15 ans après a afficher les prix en euro et en franc !

    • 29 septembre à 12:54 | Bena (#494) répond à dominique

      Ici on ne parle pas de la valeur à l’usage ou de calcul. On parle tout simplement de la confusion de couleurs. S’il faut renvoyer des gens à l’école, ce sont surtout ces grands financiers concepteurs de billets qui ont fait leurs études en europe et qui ne comprennent plus grand chose à la vie courante.

  • 29 septembre à 11:20 | Turping (#1235)

    Pour un sujet pareil, inutile de polémiquer la zizanie, le temps que la banque centrale retire les anciens billets en respectant les délais.
    - Aussi un acte citoyen d’aller les échanger avant qu’il ne soit trop tard.
    - Quant à la confusion, il y a un exercice à faire, c’est de faire une petite campagne en plaquant des affichettes dans chaque agence de la banque en incitant les citoyens à faire un petit effort comment reconnaître les vrais des faux en les distinguant. Cela fait partie de l’éducation.
    - Derrière cette politique en se posant la question, pourquoi la banque centrale, la politique gouvernementale a t-elle émise des nouveaux billets avec des inflations sans réduire la pauvreté ?
    - La réponse a été déjà donnée à cause des falsifications car les faussaires sont nombreux y compris dans les rangs des étrangers en ramenant des photocopieuses lasers !

    • 29 septembre à 11:26 | atavisme premium (#9437) répond à Turping

      Turping ;
      Oui forcément les étrangers !
      Ah ,le bouc émissaire est bien commode !

    • 29 septembre à 13:07 | Turping (#1235) répond à Turping

      Atavisme P,
      Hi, hi vous, vous sentez visé ?
      - Faites un peu de recherche, il y a eu des groupes indo-pakistanais, voire africains qui ont été déjà impliqués dans cette affaire , d’usage de faux,... n’excluant pas quelques franges de malgaches.
      Étrangers # ne signifient uniquement les français sans les exclure non plus comme dans les affaires de drogues au Mexique, Indonésie etc....
      Il n’y a pas de bouc -émissaire, c’est la réalité dans un pays où on se croit tout faire en toute impunité !

    • 29 septembre à 13:30 | atavisme premium (#9437) répond à Turping

      Turping ,
      Moi visé ,depuis Paris c’est difficile de faire du trafic à Tamatave .
      Non ,je relevais seulement l’habitude ancestrale Gasy,d’accusé l’étranger pour tout et n’importe quoi !
      C’est tellement pratique !!!
      Surtout que vos indo-pakistanais sont surement nés à Madagascar et qu’ils ont des passeports gasy

  • 29 septembre à 13:36 | olivier2 (#9829)

    « même entre trois vrais billets de banque de même valeur, aucune ressemblance n’en ressort »

    Tout cela sent fortement le complot « francafricain »..C’est l’évidence !

    Chacun peut aisément reconnaitre la « main » de Renymalala derrière l’émission par le « régime HVM » de ces nouveaux billets..

    D’ailleurs, il ne faut pas prêter attention aux « rumeurs » d’importations de faux billets imprimés à l’étranger par les apparatchiks du partis et/ou leur famille..NON ! IL NE FAUT PAS .

    Si dévaluation il y a à terme, TOUT SERA LA FAUTE DES PHOTOCOPIEUSES !

    Gardons espoir car la « monétique en avance » nous préservera de la catastrophe à venir..

    OUF

  • 29 septembre à 13:43 | vohitsara (#8896)

    Vola Radakaboka ny volan´i Rajao-Radakaboka !

  • 29 septembre à 15:37 | Jipo (#4988)

    Pourquoi tout simplement faire comme ce qui vient de se passer en Inde et donner une date limite pour rapatrier et rapporter les anciens billets qui seront changés par la banque ?
    Cela permettrait de voir la quantité d’ argent en circulation et mettrait un coup fatal à l’ argent noir ...
    A moins que ce soit sciemment voulu , le temps de tout virer sur des comptes : à l’ étranger cela va de soi .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 534