Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 24 novembre 2017
Antananarivo | 22h24
 

Société

Abus d’autorité sur la voie publique

Le ministère de la Sécurité publique fait un rappel à l’ordre

vendredi 18 août | Ny Aina Rahaga

A travers une communication verbale dont l’objet consiste à une « opération pour rétablir les règles légales sur l’usage de certains privilèges en matière de circulation routière  », le ministre de la Sécurité publique Andrianisa Mamy Jean Jacques vient d’annoncer une fin possible des abus d’autorité sur la voie publique. En effet, les passages à toute vitesse des véhicules portant des cocardes ou encore des gyrophares ou simplement des vitres fumées sans que ces derniers ne se soucient des autres usagers de la voie publique font désormais partie du quotidien des Malgaches surtout tananarivien. Une situation que les citoyens ont pourtant du mal à accepter, du fait que certains véhicules utilisent ces marques afin tout simplement de se soustraire aux règles régissant la voie publique au détriment des autres usagers. Dans cette communication verbale, le ministre de la Sécurité publique de déclarer que «  cette situation commence à se faire ressentir par la population qui dénonce un « usage abusif » des prérogatives de puissance publique, allant jusqu’à persiffler l’Etat. D’autant plus que dans la majorité des cas, certains automobilistes y ont délibérément recours sans avoir le statut de « hautes personnalités » pour se soustraire des contrôles routiers et/ou pour camoufler des actes répréhensibles  ». Etant donné que ces écarts et abus sont prévus et punis par la loi, des mesures seront donc dorénavant prises. En premier, une campagne de sensibilisation qui durera une semaine sera effectuée par le ministère, notamment en ce qui concerne les dispositions que comporte la loi 2017-002 portant nouveau code de la route à ce propos. Par la suite, le ministère effectuera des contrôles rigoureux sur la voie publique à l’endroit des véhicules porteurs des insignes distinctifs cités ci-dessus. Ceci afin de « mettre fin à ce désordre et rétablir l’Etat de droit » selon le ministère. L’on s’attend donc d’ici peu à ce que les véhicules qui usent de ces signaux, notamment les gros 4x4 qui foisonnent de partout, soient remis dans le droit chemin. Pour rappel, des cas se sont déjà présentés mais n’ont connu aucune suite. Notamment celui du véhicule tout terrain d’un député sur lequel se trouvait une cocarde mais qui a été arrêté transportant du chanvre et du cannabis. Une affaire dont la suite malheureusement n’a plus été communiquée au public.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 18 août à 09:41 | betoko (#413)

    Quand est il des abus des motos et voitures ouvreuses dont certains en abusent sans en avoir le droit , mais la police laisse faire . Je pense à Madame La mairesse d’Antananarivo et surtout de son mari
    Selon Mme Mireille Rabenoro , suivant l’ordonnance du mois de juillet 1960 , seul le président de la république a le droit d’avoir des voitures ouvreuses pour sa sécurité . Pendant la première république ,il n’existait pas de poste pour un premier ministre car Philibert Tsiranana était à la fois , président de la république et chef du gouvernement
    Autre que les cocardes ou sirènes hurlante ou vitres fumées , nombreuses sont les voitures qui roulent sans plaque d’immatriculation et personne(police) n’ose les interpeller , on se demande pourquoi ?

  • 18 août à 10:14 | Ibalitakely (#9342)

    « Ceci afin de « mettre fin à ce désordre et rétablir l’Etat de droit » selon le ministère. L’on s’attend donc d’ici peu à ce que les véhicules qui usent de ces signaux, notamment les gros 4x4 qui foisonnent de partout, soient remis dans le droit chemin. Pour rappel, des cas se sont déjà présentés mais n’ont connu aucune suite. Notamment celui du véhicule tout terrain d’un député sur lequel se trouvait une cocarde mais qui a été arrêté transportant du chanvre et du cannabis. Une affaire dont la suite malheureusement n’a plus été communiquée au public. »
    - T@ andron’ny iza & iza tokoa moa irony mpiralahy jiolahy nikohizana irony, dia fiara « plaques vertes » no noentiny niala ny fisavana ataon’ireo mpitandro filaminana. Ka izaho mihevitra fa raha tsy misy tompon’andraikitra ambony dia ambony ao @ mpitandro filaminana no miaraka @ izay voatondro hanao izany andraikitra mafimafy izany. Ny bokotra mantsy mety samy manana na mahita fa ny isany no tsy mitovy, dia betsaka no ho voatsindritsindry tsotra izao fotsiny izao eny an-dàlana eny.

    • 18 août à 10:20 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Ry Bob & Carter ireo jiolahy nalaza fahiny.

    • 18 août à 10:40 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Taloha ny 2009 koa ange mba nihezahana napetraka daholo ihany ny lalàna samy hafa toy ny tsy fampiasana fitaratra matroka « vitres fumées » @ fiara na ny fiara familiana eo ankavanana « conduite à droite » sns fa nipelipelika be loatra ny rantsana aman-drambon’ny foza ka voafafa daholo izany rehetra izany izao. Tambatambazana rahateo ny vahoaka izao [voie électorale oblige] ka tsy misy manara-dalàna intsony na ny tsy fanaovana « casque » rehefa mandeha moto na ny tsy manao « ceinture de sécurité », na ny mivarotra amoron-dàlana mangony fotsiny. Eisy aho hoe rafifidianana ho avy !!

  • 18 août à 10:18 | Isandra (#7070)

    A propos des abus,...Il parait que Ravalo et Lalao se sont fait expluser par des militaires dans un hôtel où ils devaient sejourner, parce que cet hotel doit accueillir Hery, pourtant, tous les deux doivent assister l’assemblée de FJKM,...

    Ce n’est plus etonnant, le mpangalatra départ se bousculent pour instrumentaliser l’eglise,...

  • 18 août à 12:12 | Jipo (#4988)

    Et s’ il s’ occupait de l’ insécurité qui règne sur les routes ce : Andrianisa Mamy Jean Jacques, au lieu de brasser de l’ air à l’ image de son honoris causa de la cisaille , mention excellentissime de médiocrité ...

  • 18 août à 12:31 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Bonne initiative, à condition que le contrôle est effectif et regulier.

    Une suggestion : Chaque véhicule concerné devrait être photographié sur le champ avec son immatriculation et leur propriétaire devrait être convoqué pour justifier de leur prérogative. Un véhicule de travail au maximum devrait être déclaré pour éviter les abus « familiaux » ou mafieux selon les déclarations de patrimoine effectuées par le « privilégie de la route ». Evidemment, la liste devrait être mise à jour pour limiter voire éradiquer des magouilles. Les récidivistes devraient être lourdement sanctionnés.
    Autrement c’est un coup d’épée dans l’eau, juste pour la comm. (Nous avons l’habitude avec la comm de la présidence, du tourisme, ...)

    - Est-ce que la volonté de contrôle est effectif ?

    La sécurité pour tous y gagnerait un peu plus surement.

  • 18 août à 12:55 | Gérard (#7761)

    beaucoup de gens pensent naïvement que nos « autorités » qui baignent dans la ouate et l’opulence ignorent tout de ce que subit le vulgum pecus

    cette année préélectorale va permettre de voir qu’il n’en est rien

    ils savent tout ! l’incompétence des fonctionnaires dénoncée par le président, les abus d’autorité évoqués ici , etc etc....., ils savent tout, mais n’ont jamais rien fait......

    ils n’en feront pas plus, mais essaient de faire croire, peu de temps avant d’improbables élections, qu’ils découvrent une situation à laquelle ils sont prêts à faire semblant de remédier

  • 18 août à 13:02 | Turping (#1235)

    Le rappel à l’ordre devrait concerner tout le monde, un agissement avec connivence sans exception.
    - Le respect des règles communes démontre l’avancement collectif si l’acte de citoyenneté était au rendez-vous.Malheureusement, ce qui n’est pas le cas en commençant par ceux qui devraient montrer l’exemplarité..
    - L’utilisation abusive des gyrophares sans acte révélant de l’urgence avec son 4x4 pour écraser les pauvres devient une règle ostentatoire qu’on est riche au dessus des lois.
    Conclusion :Il y a beaucoup de choses à voir parallèlement à ce sujet car l’insécurité est partout sous forme diverse.
    - L’insécurité due à l’absence des panneaux de signalisations routières alors qu’avec le peu qu’on a,on ne les respecte ou les vandalise pour faire régner l’anarchie, quelle mentalité !
    - L’état des routes datant de la colonisation pour la plupart n’est plus adaptable à l’explosion démographique et la surpopulation, me semble-t-il, le premier problème à résoudre avant de parler de sécurité routière.

  • 18 août à 13:35 | poiuyt (#584)

    S’il y avait quelque résultat, si le peuple ressentait quelque amélioration de ses conditions, le piétons et autres comprendraient les hâtes. Mais la question est : ils se hâtent pourquoi, pour qui ? pour eux, ou pour rien. alors y en a marre

    rajaonarimampaory désire rester pour faire de plus belle ;

    rester sage , essentiellement, c’est ce que le gasy sait faire

  • 18 août à 16:37 | Jipo (#4988)

    Cette photo illustre bien les mouvements polymorphes qui se trament au sein de ces rapetouts qui ont accaparé le pouvoir, un joyeux bowdel comme on aime, pour ne pas dire l’ anarchie complète .
    Et les django armés au milieu : pour justifier leurs salaires , plus inutiles qu’ autre chose, faute de protéger les trajets fréquentés / les Taxi bé et protéger leur compatriotes clients , ne serait-ce que / les grands axes .

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 181