Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 juin 2017
Antananarivo | 15h00
 

Transport

Transport urbain

Le bras de fer s’estompe-t-il ?

vendredi 3 février | Bill

Le directeur général de l’agence transport terrestre (ATT) tape sur la table ; « les transporteurs urbains qui appliquent le tarif de 500 ariary ne bénéficieront pas de subvention. Pire, ceux qui ne respectent pas les cahiers de charge se verront leur licence d’exploitation retirée. Autrement dit, les taxibe ou coopératives qui enfreignent les lois et n’observent pas les cahiers de charge, dont la qualité de service seront sanctionnés sévèrement et surtout pour les taxibe, ils ne pourront plus exercer leur métier. Ce sont les avertissements du DG de l’ATT, le colonel Andry Rakotondrazaka. Depuis le temps que les usagers se plaignent des taxibe qui n’ont de qualificatif de service public que de nom, c’est aujourd’hui seulement que le DG de l’ATT monte ainsi au créneau. En tout cas, les coopératives membres de l’Union des coopératives de transport urbain (UCTU) et les propriétaires de véhicules ont déjà expliqué que tant que le prix du gasoil ne descende pas en-dessous d’un certain seuil, ils ne peuvent faire autrement qu’augmenter le prix du ticket. En d’autres termes, maintenir le ticket de taxibe à 400 ariary équivaut d’abord au paiement intégral des compensations promises depuis le mois d’octobre par l’Etat et en même temps, retour qu prix du carburant à l’ancien prix. Des conditions qui sont pris en compte si on devait lire Midi Madagasikara de ce 3 février 2017 car les prix à la pompe sont revenus aux anciens tarifs. Serait-ce au prix de la qualité de service médiocre offert jusqu’à ce jour par les taxibe Monsieur le DG de l’ATT ?

1 commentaire

Vos commentaires

  • 3 février à 11:05 | betoko (#413)

    Selon le représentant de l’ATT sur TV+ dimanche dernier , il est strictement interdit qu’on installe dans les taxi-be des sièges dans les couloirs des taxi-Be . Pas plus tard que ce matin , j’en avais parlé à un chauffeur du bus 113 et qui m’avait répondu , On s’en fout , ce n’est pas le ATT qui nous commande mais notre président de notre coopérative , Re question , à combien vous donnez chaque jour en douce à votre président de votre coopérative et sans avoir vous donné un justificatif , Réponse , cela ne vous regarde pas , car qu’est ce que vous nous proposez à la place car sans lui avoir donné une certaine somme tous les jours il nous interdit de travailler

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 173