Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 septembre 2016
Antananarivo | 14h15
 

Région

Eglise FJKM

Le Pasteur Irako Andriamahazosoa, élu président

vendredi 26 août | Bill

S’il y eut six candidats au poste de président de l’église FJKM, l’organe électeur composé de 100 membres a élu le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi comme devant présider pendant quatre ans cette église protestante. Les 100 électeurs composés à parts égales de laïcs (diakona et enseignants) et de « mpitandrina » ont choisi celui qui est issu du temple FJKM Androndra Fahasoavana pour présider au destin de cette église protestante qui fêtera ses 50 ans en 2018. Le nouveau président de l’Eglise protestante FJKM, le Pasteur Irako Andriamahazosoa est titulaire d’un master en théologie et est connu pour ses expériences et son intégrité.

Le comité d’électeurs a élu les autres membres du bureau central national de la FJKM. Ainsi, le vice président issu du clergé FJKM est le pasteur Zarazaka Jean Louis ; le vice président laïc est Andriamamonjy Georges Henri ; le trésorier est Andrianarivelo René Olivier ; le conseiller issu du clergé est Andriamampianina Jacques, le conseiller laïc est Rakotomandimby Benjamin.

D’après le pasteur Raseliarilahatra Georges Odin, du temple FJKM Kamafa Vatofotsy FJKM Antsirabe où s’est déroulée l’élection du président du Bureau central, tout s’est déroulé dans le calme en toute conscience religieuse dit-il. Les différentes étapes et procédures de l’élection du bureau central national ont toutes été respectées selon le pasteur du temple hôte du synode.

Les craintes d’une mainmise des proches de Marc Ravalomanana ou ceux du président de la République, Hery Rajaonarimampianina, sur les élections ne sont pas avérés d’après les commentaires des médias qui félicitent cette présidence du FJKM.

52 commentaires

Vos commentaires

  • 26 août à 08:48 | betoko (#413)

    Comme je l’avais écrit hier , enfin le FJKM retrouve sa lettre de noblesse , et redevenu une vraie église reformée , très bien reformée puisque la politique et les trafics d’influence en tout genre ne sont plus que des mauvais souvenir , du moins je l’espère . Maintenant comment vont faire le Hery Rajao et le Ra8 pour attirer ses électeurs potentiels , puisqu’on vient de voir qu’ils ont perdu leur influence .

    • 26 août à 09:47 | giraffa giraffa (#9696) répond à betoko

      miarahaba ny filoha vaovao ao amin ny FJKM ary mirary soa azy amin ny adidy masina miandry azy

    • 26 août à 10:57 | che taranaka (#99) répond à betoko

      Les « églises » pilulent à Madagascar ....

      la religion est une affaire de foi ou de politique...?

      Chacun de nous doit réfléchir ....faisons des vraies politiques et agenouillons nous devant le Seigneur Eternel pour une vraie foi....!

      et notre vie sera radieuse..!....amen.....!

  • 26 août à 09:55 | Isambilo (#4541)

    Ouf ! J’avais perdu le sommeil en attendant ce résultat. Lanto Ravolo...je ne sais plus, Mara Niasy, l’autre pédophile d’Antsohihy sont aussi soulagés.
    La pluie va revenir en Androy.

  • 26 août à 10:05 | Saint-Jo (#8511)

    Bonjour !
    Que l’on ne s’y trompe pas !
    Ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ce pays ,
    en particulier les actes et agissements des Protestants
    (contrairement à ceux Catholiques , bien sûr) ,
    durant la période de la colonisation ,
    ignorent ou semblent ignorer
    les faits de résistance culturelle des Protestants gasy en général , et merina en particulier,
    pour garder et préserver
    ne serait-ce que les cultures et les dialectes (certains diront la langue ) de ce pays .
    Admirez la pureté et l’élégance qui ornent la prose des Protestants dans le maniement de la langue merina !

    Il est inconcevable qu’ à l’avenir proche ou lointain
    la Fédération des Eglises Protestantes gasy sera politiquement inerte !

    Evidemment , les intello de choc
    qui hâtent ce forum
    ne trouveront point sur Wikipédia l’histoire des églises protestantes gasy
    pendant la colonisation , ni avant , ni même après .

    https://www.youtube.com/watch?v=7u9OFOlUw7A
    Bonne écoute .

    • 26 août à 10:16 | betoko (#413) répond à Saint-Jo

      Avant que l’église protestante devienne FJKM , c’était le LMS , London Missionary Society , qui n’était pas du tout politisé , contrairement depuis 2002 avec l’arrivée de Marchiavel
      Est ce qu’il y a des foza au sein de la FJKM Saint Jo ou des peudo-intello ?

    • 26 août à 10:46 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      betoko !
      Je vous avais dit ici une fois que je ne discuterai plus avec vous pour des raisons bien précises que je vous ai exposées . Souvenez-vous de cela !
      Par contre , croire que l’ancienne LMS n’avait pas des attitudes politiques relève d’une regrettable méconnaissance de l’Histoire .
      Que ceux qui croient la même chose que betoko aillent au Rova d’abord (malgré les ravages de l’incendie) , au temple d’Ambohitantely , et dans d’autres , même jusqu’aux anonymes temples protestants dans les petits villages de l’Imerina , et y consultent les archives s’ils en restent.
      Et pour terminer , il n’y avait eu que la LMS à l’époque .
      Il y avait déjà d’autres églises protestantes différentes (je ne parle pas des Luthériens) .
      Et les plus gasy romantiques d’entre elles étaient les Tsy Miakina ( littéralement : Indépendants ) !

    • 26 août à 10:49 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Correction : « il n’y avait PAS eu que la LMS à l’époque ».
      C’est-à-dire , betoko , qu’il y en avait d’autres . Contrairement à ce que vous croyez .

    • 26 août à 11:32 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      LMS trop proche de la monarchie esclavagiste ,peut etre ???

    • 26 août à 13:02 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Erreur, Vatomena !
      Justement c’est le maintien de l’esclavagisme et du commerce d"esclaves qui avaient dissuadé les Anglais de continuer à aider le bizarre régime reine andriana + premier ministre hovalahy.
      Cet abandon des Gasy par les Anglais était l’une des causes principales de la défaite merina devant le corps expéditionnaire français.

    • 26 août à 13:08 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      saint jo
      Oui ,nous connaissons le marché de Hastie avec le roi : Interdiction de la traite contre de la poudre ,des armes ,des uniformes et des subsides
      Mais Hastie était il membre de la LMS

      Merci de votre éclairage

    • 26 août à 13:12 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      saint jo — Hastie s’elevait surtout contre la traite ,l’exportation des esclaves mais il ne pouvait rien contre l’esclavage à domicile ,je crois

    • 26 août à 13:55 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Sans pouvoir apporter des preuves rigoureuses je pense que très probablement il était fidèle à l"Église d’État britannique. À savoir un anglican.

  • 26 août à 11:06 | che taranaka (#99)

    BETOKO,

    il faut dire que la politique et la foi ne sont pas dans le même domaine...

    La vie de l’être humain est à la fois la foi et la politique...mais ne jamais les mélanger.....l’histoire a démontré que cela nuit à la vie de l’être humain....!

  • 26 août à 11:31 | Eloim (#8244)

    C’est ainsi que se manifeste « LA VOLONTE DE DIEU ». Place maintenant au travail guidé par le SAINT ESPRIT.

    • 26 août à 18:00 | tsimahafotsy (#6734) répond à Eloim

      Sachant que l’intelligence collective est une denrée extrêmement rare à Madagascar, oui laissons le saint -esprit et les simples d’esprit faire le travail !

  • 26 août à 11:35 | Vhery (#9697)

    Aoka ho tadidintsika fa tsy nanohana an-dRavalomanana no antom-pisian’ny FFKM fa efa hatry ny tamin’ny hetsika nanonganana an’i Deba Nanohana ny hery velona ny FFKM, avy eo tamin’ny andro nanesorana an’i Deba 2002 Nanohana tsy mivantana fa mazava be ny FFKM. Izany hoe i Deba no tena lasibatry ny FFKM na dia tao ambadik ’ity FFKM ity aza i Razakaboana talohan’ny nionganan’i Deba.

    Ary eran’ny afrika dia nisy mitovy amin’io rehefa tian’ny vazaha esorina ny mpitondra tsy azoazony.

    Tsy manohana an’i Urfer aho sanatria fa ity misy lahatsoratra nosoratany mikasika an’io

    http://www.politique-africaine.com/numeros/pdf/052031.pdf

  • 26 août à 11:37 | Isandra (#7070)

    C’est bien que la FJKM a tiré des leçons du passé, se prostituer avec la politique est bénéfique à court terme, mais après n’apportera que des ennuis, Rasendrahasina en sait quelque chose,...les affaires de l’Episcopat d’Antanimena et du Gamma Hotel,...

    " Le synode a particulièrement interpellé les « fils » de la FJKM qui dirigent le pays. « Les dirigeants doivent se soucier davantage du social et des droits des citoyens pour que ces derniers puissent tirer profit des ressources naturelles de leur pays. » Midi.

    Que leur fils l’écoute,...et la suivent,...

    • 26 août à 12:30 | RAMBO (#7290) répond à Isandra

      Ne vous détrompez pas !... qu’il soit Pape, Patriarche Orthodoxe ou Président de la FJKM...ce sont des postes éminemment politique...Ravalomanana et Lala Rasendrahasina a tout fait pour garder leur poste lors de cette réunion générale du synode...Ravalomanana a même avancé dans sa propagande pour cette élection... qu’en tant qu’ancien Président de la République, il a « la capacité » de trouver de financement pour la FJKM...

      Le Président actuel, aussi issu d-une famille de la FJKM d’Antsofinondry où son frère y est Pasteur... a rendu une visite éclaire à Antsirabe ...son souhait c’était TSR8...

      Le Pasteur AMMI c’est comme cela que les paroissiens l’appellent à Androndra Fahasoavana (temple de ma belle famille), un quartier non loin de la résidence présidentielle (Tsimbazaza) , c’est un homme qui a fait ses études à Londres , un vrai pédagogue et meneur d’homme... il responsabilise beaucoup les gens loin de la méthode despotique de « Lala Ravalohasina ».

    • 26 août à 12:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rambo,

      « son souhait c’était TSR8... » « TOUT SAUF RASENDRAHASINA ET RA8 »...?

      Cependant, Midi a publié le contraire, sur ce passage de son article d’aujourd’hui :

      « Le pasteur Irako Andriamahazosoa n’a été soutenu ni par Marc Ravalomanana qui n’aurait pas eu son candidat à la présidence de la FJKM, ni par Hery Rajaonarimampianina qui aurait manœuvré pour la reconduction du pasteur Lala Rasendrahasina. »

      Qui dit la vérité,...à moins que Hery tienne un double langage,...?

    • 26 août à 13:11 | Saint-Jo (#8511) répond à Isandra

      « Ne vous détrompez pas » dit le couillon de RAMBO qui prétend avoir fait des études supérieures à Aix-en-Provence.
      Qu’ est-ce qu’ on est faible à Aix-en-Provence alors, hein !

  • 26 août à 12:43 | TSIKOZA (#7624)

    Miarahaba ny filoha vaovao ary enga anie ka mba ho tena safidin’Andriamanitra izay safidy nahalany anao na dia teo aza ireo lohandohan’ny mpanao politika be fiketrika ho amin’ny 2018 ireo.
    Ny faniriako amin’ny maha kristianina mitafy ny finoana an’Andriamanitra ahy dia ny mba hitsaharan’ny fangalarana lakolosy manerana ny nosy ary mba hiharan’ny lalàna ireo mpangalatra sy mpaniraka ary ireo mpividy azy.
    LAKOLOSINAY RY PREZIDA Ö ! SINOA NY ANAO SA BE SOMOTRA ?LAZAO ;

  • 26 août à 13:08 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Manolotra ny arahaba ombam-pirariantsoa ho an’ny Filoha vaovao hitantana ny fiangonana FJKM, ary mankahery hatrany ny mpianakavin’ny finoana eo anivon’ny fiangonana.

    Heverina fa hiompana tanteraka any amin’ny fitaizana am-panahy ny fiarahamonina sy ny mpino eo anivon’ny fiangonana ny ezaky ny filoha vaovao sy ireo mpiara-miasa aminy.

    Ho sarotra nefa ny andraikitra hiandry azy ireo satria efa maro ireo « lehilahin’ota » efa miorim-paka sy miasa mafy handranto voninahitra eo anivon’ny fiangonana FJKM.

    Fandresena goavana mitondra ho any amin’ny fisitrahana ny satroboninahitry ny fiainana ny famonjena ireo « lehilahin’ota » ireo mba hizoran’izy ireo ho any amin’ny làlan’ny fibebahana ka hialan’izy ireo amin’ny ratsy fanaony ; efa voasoratra fa ny fitiavam-bola no fototry ny ratsy rehetra.

    Ny fampidirana ny vola sy ny fitiavambola no tena fototry ny fahalovana sy fahaverezan’ny tandro hasina teo anivon’ny fiangonana sy ny mpitandro filaminana.

    Mankasitraka Tompoko

    • 26 août à 16:33 | Eloim (#8244) répond à Vohitra

      Vohitra,
      Tsara rafitra sady mahaliana tokoa ny fandaharan-kevitra nasehonao.

      « Ho sarotra nefa ny andraikitra hiandry azy ireo satria efa maro ireo « lehilahin’ota » efa miorim-paka sy miasa mafy handranto voninahitra eo anivon’ny fiangonana FJKM ».

      Ho sarotra tokoa satria vao miantomboka ny asa iandraiketan’ireo Birao Foibe vaovao ireo dia mety hisy sahady ny kiana avy ety IVELANY ny amin’ny fiorenan’ny Banky « FAMATSIAM-BOLA » hiorina eo anivon’ity FJKM ity amin’ny alalan’ny Sampana Laika sy Sampana Lehilahy Kristiana izay hanaingany ny mpino tsy an-kanavaka manana ilay lazaina hoe « FANOMEZAM-PAHASOAVANA » hitondra ny anjara birikiny amin’ny fahatanterahan’izany tetik’asa « GOAVANA » izany.
      Vohitra, raha tanteraka io dia hilalao vola koa ve izany ity Birao vaovao ity izany sa hifantoka tanteraka araka ny fanirian’ny be sy ny maro hoe hiroborobo amin’ny fitaizam-panahy rano fotsiny ? Koa tsy miala amin’ny politika dia hikirakira vola ? Hanana ny ambarany amin’izany ary ve ity Filoha vaovao ity ?

  • 26 août à 14:59 | Mihaino (#1437)

    Enfin , l’Eglise réformée a bel et bien réformé sa gouvernance , ses méthodes et stratégie ! Sincères félicitations au Pasteur Irako Andriamahazosoa et soyez digne de votre prénom & nom : Irako (irak’Andriamanitra ianao) ; Andriamahazosoa ( hahazo soa ianao) ! Vita hatreo ilay« minoa fotsiny ihany » fa mila asa sy fikirizana ny adidy rehetra !
    - Sur la photo de famille de l’autre colonne de ce jour « Mitsangàna ry Malagasy » , nous avons remarqué l’absence de certains leaders qui souhaitent un vrai changement : Ratsiraka ou son représentant Arema, Zafy ou son vrai représentant , Ravalomanana ou son porte-parole , Andry ou ses acolytes fidèles , Ny Hasina Andriamanjato qui a travaillé avec tous ces personnages , idem pour Edgard Razafindravahy et que sais-je encore ???
    Tous ces ex-responsables voudraient revenir aux affaires mais ils ont oublié que le Peuple n’est pas dupe de leur course effrénée pour accaparer le Pouvoir et retrouver leur siège confortable d’avant avec les avantages divers et variés !
    Nous avons tous le droit de nous interroger si ces hommes (car il y a peu de femme sur la photo) aiment vraiment notre PAYS ou ne cherchent que leurs intérêts persos( Tsy mety ho voky mihitsy)

  • 26 août à 15:46 | Stomato (#3476)

    @ betoko (#413) en répondant à Saint-Jo

    "Avant que l’église protestante devienne FJKM , c’était le LMS , London Missionary Society , qui n’était pas du tout politisé , contrairement depuis 2002 avec l’arrivée de Marchiavel
    Est ce qu’il y a des foza au sein de la FJKM Saint Jo ou des peudo-intello ?"

    Vous avez raté l’épisode de la FPM qui a précédé la FJKM !

  • 26 août à 15:51 | Vohitra (#7654)

    A Saint-Jo,
    La défaite de la monarchie Merina face à la puissance conquérante est due, à mon humble avis, à plusieurs facteurs liés au contexte de cette époque :
    • La population de l’Imerina enintoko croulait sous le poids d’une forte imposition décidée par le gouvernement de Rainilaiarivony, d’une part à cause du paiement des amendes imposées par la France à cause des problèmes engendrés par la succession de Jean Laborde et de la résiliation de façon unilatérale des accords liés à la charte Lambert, et d’autre part, les dépenses inconsidérées et sans aucune mesure des fils et descendants du premier ministre qu’il faudra combler afin de faire tourner le fonctionnement de la monarchie

    • Perte notable de ressources due à l’impossibilité de pratiquer le commerce d’esclaves, d’une part, à cause des accords avec les anglais dont les appuis attendus n’arrivent pas à combler les besoins nécessaires aux efforts de guerre menés sur plusieurs fronts, et d’autre part, l’accumulation en Imerina de nombreux esclaves qui ne pouvaient plus être vendus mais qu’il faudra nourrir, esclaves qui ne pouvaient pas intégrer l’armée régulière par peur d’une possible trahison et collaboration avec l’ennemie, créant ainsi une insuffisance de la production alimentaire, entrainant de ce fait une faible motivation au niveau de la population à poursuivre de manière intense la résistance

    • La débandade et les désertions au sein de l’armée régulière de la monarchie dans les régiments stationnés au niveau des portes d’entrée de l’Imerina, une armée devenue sous-équipée et mal formée, peu motivée à participer à la guerre sachant les nombreuses souffrances et privations vécues par leurs familles restées dans les villages, vous vous rappelez surement du dicton « tsy misy mafy hoatra ny tany Andriba », alors que nous savons tous qu’il n’y jamais eu de combat à Andriba, les hommes de troupe du bataillon Merina à Andriba s’étaient éparpillés et avaient abandonnés leurs position avant même l’arrivée des troupes du corps expéditionnaire français

    • Le gouvernement en Imerina aurait dû laisser partir et rentrer librement chez eux les nombreux esclaves cantonnés à l’intérieur et relancer de manière intensive la production vivrière, et ne plus ouvrir de nouveaux fronts de guerre en dehors de la délimitation du enintoko, et ramener les soldats éparpillés partout pour assurer la défense des Vohitra aux alentours de la capitale de la monarchie et auprès de leurs familles

    • Les rivalités croissantes entre les familles Andriana et Hova en Imerina, les affaires économiques sont devenues les domaines privilégiés des clans Hova au détriment des gouvernants Andriana dans les menabe et menakely

    • 26 août à 16:13 | vatomena (#7547) répond à Vohitra

      Que voilà ,Saint Jo ,une mise à jour percutante ;
      En résumé ,la monarchie n’a pas trouvé de défenseurs .Mourir pour les gens du Rova n’était plus un idéal.
      Ce qui est le plus étonnant est que ,apres 17 ans d’occupation coloniale,La France puisse recruter des milliers de soldats malgaches pour combattre auprés des poilus de 1914_ 1918 .
      Certains d’entre eux devaient mourir sur le front avec le sentiment d’accomplir un devoir . Comme le caporal Joseph Ranaivo ::

      «  »Un jeune caporal de pure race malgache, Joseph Ranaivo, était tué le 20 juillet, sur le front de la Somme, à l’âge de vingt et un ans. Il était le fils aîné d’une notabilité de Tananarive, M. Charles Ranaivo, reçu docteur en médecine à Paris, et qui s’était naturalisé français. Le général Gallieni s’intéressait tout particulièrement à lui.

      Joseph Ranaivo fut appelé comme fils de Français avec sa classe. Il avait conquis la Croix de guerre et les galons de caporal il y a quelques semaines.

      Il écrivait, le 30 juin, au fiancé de sa sœur, le docteur Guy Parson, un de ses compatriotes, médecin auxiliaire dans un régiment d’artillerie :

      « Mon cher vieux, je n’ai pas peur de mourir, surtout pour la patrie, mais enfin on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir ; ainsi, j’entre dès ce soir dans une phase où ma vie est plus que jamais en danger. En tout cas, si jamais il arrive que la mort me fauche, tu le sauras aussitôt. Je mets ma chère petite famille entre tes mains…

       » C’est pénible d’écrire une pareille lettre, mais il le faut…

       » Maintenant « haut les cœurs » et en avant avec cette devise : « Fais ce que dois, advienne que pourra. » Travaillons pour les intérêts et l’avenir de ceux que nous aimons ; vengeons nos morts ; culbutons les Barbares envahisseurs et que leur humeur belliqueuse soit éteinte pour jamais.

       » Je suis très heureux d’avoir cet honneur de combattre pour la délivrance de la France ; c’est un événement unique au monde.

       » Tout marche à merveille maintenant, santé, moral, enthousiasme et patience. J’espère que l’effort qu’on déploiera concordera avec tout cela et qu’enfin le dénouement fatal arrivera sous peu. »

      Ce beau sacrifice si noblement offert d’un jeune soldat appartenant à l’élite sociale et intellectuelle du peuple malgache témoigne de l’attachement de Madagascar à la France et de la possibilité de nous assimiler peu à peu la population madécasse.

      Le Gaulois

  • 26 août à 16:45 | Isandra (#7070)

    Vatomena,

    « Ce beau sacrifice si noblement offert d’un jeune soldat appartenant à l’élite sociale et intellectuelle du peuple malgache témoigne de l’attachement de Madagascar à la France et de la possibilité de nous assimiler peu à peu la population madécasse. »

    C’est la faute de la France de De Gaule, elle a voulu se débarrasser de nous,...Snif,...Pourquoi la France nous a t elle donné l’indépendance, alors que nos parents étaient heureux de la servir...?

    • 26 août à 17:01 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      La réponse est claire ,Isandra .De Gaulle savait que si la métropole française ,malgré les effets destructeurs de deux guerres mondiales,pouvait assister 5 à 6 millions de malgaches,elle serait incapable de prendre en charge les 22 millions de gasy d’aujourd"hui (’lesquels seront 40 millions demain )
      Meme calcul pour l’Algérie . Ils étaient 9 millions ,ils sont 30 aujourd"hui ! Tous les surplus essayent de s’introduire en France maintenant....

    • 26 août à 17:09 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      De Gaule était t il plus clairvoyant et prévoyant que Jules Ferry...?

      En effet, si seulement ce dernier avait cette même idée en 1896...,la chose se serait présenté autrement...

    • 26 août à 17:41 | kozobe (#7754) répond à Isandra

      Bonsoir Vatomena,
      Désolé pour le terme utilisé, mais je trouve que c’est vraiment « chiant » cette nouvelle disposition sur MT. En fait, je voulais répondre à votre intervention ultérieure à celle-ci, et je me vois répondre à un post de ce cher Saint-Jo. D’où...
      Juste pour dire qu’il n’est que vraiment grand temps (( il n’est jamais trop tard (parait-il) pour ( essayer du moins) de bien faire)) que nous nous approprions notre véritable Histoire (pas nos histoires parcellaires que nous voulons absolument substituées à notre Histoire commune), avec le minimum, à défaut de la moindre, mystification, et autres raccourcis et dénis qui pénalisent et constituent une entrave majeure à notre accession à cette « conscience identitaire élargie » qui fera de nous une véritable nation, mais qui nous fait tellement défaut ...et pour notre malheur actuellement.

      Bonne soirée à vous.

    • 26 août à 17:42 | vatomena (#7547) répond à Isandra

      Avez vous une idée ,Isandra ,de la grande mortalité qui affligeait les populations à Madagascar avant 1897 ;Avant l’installation de l’Institut Pasteur ,de l’ouverture d’une école de médecine par Gallieni,les postes médicaux de l’Ami en brousse ,de l’assistance médicale indigène gratuite
      Jules Ferry était de cette époque

  • 26 août à 17:00 | Saint-Jo (#8511)

    Tout ce que vous dites ci-dessus est peut-être vrai, mais difficile à en trouver des traces écrites.
    Ce que l’on peut vérifier dans les archives (pas Wikipedia, bien sûr) c’est que le rapport des forces pour la guerre a été déséquilibré par la cessation de l’assistance anglaise au profit des Merina, par les négligences et les incompétences de l’Hovalahy Rainilairivony et par le changement stratégique des Français (attaque à l’Ouest mais plus l’Est). La reine, dépourvue de pouvoir réel était aussi une personne très légère d’esprit qui pensait plus aux festivités et aux mondanités qu’à la sécurité du royaume et des Ambaniandro.
    Histoire fiction : si l’assistance anglaise n’était pas interrompue il n’est pas sûr que que le colonel Duchesne aurait été victorieux.

    • 26 août à 17:04 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Ce fut surtout la grande victoire du paludisme ,de la dysenterie...des fièvres comme on disait alors

    • 26 août à 17:06 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Mon dernier post est une réponse à Vohitra, bien sûr !

    • 26 août à 17:13 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Mais les maladies tropicales qui avaient affaiblies le Corps expéditionnaire français n’avaient même pas été exploitées par l’abruti Premier Ministre Hovalahy Rainilaiarivony.
      Mais cela n’a rien à voir avec les actes de résistance des Protestants pendant la colonisation.

    • 26 août à 17:19 | Isandra (#7070) répond à Saint-Jo

      Rainilaiarivony Abruti...?

      Un abruti avait pu chopper le plein pouvoir entre les mains des Andrianas héritiers de Radama,...!

      Qui était l’abruti dans cette affaire,...

    • 26 août à 17:22 | punchline (#9673) répond à Saint-Jo

      saint-jo cite :« Histoire fiction : si l’assistance anglaise n’était pas interrompue il n’est pas sûr que que le colonel Duchesne aurait été victorieux ».

      une fiction, car tu cherche encore l’accord de l’autre
      par contre, quand tu es en accord avec ta suffisance, tu la qualifies histoire réelle
      tu disais également :
      « Tout ce que vous dites ci-dessus est peut-être vrai, mais difficile à en trouver des traces écrite »
      ce n’est pas parce que c’est écrite que l’on peut la qualifier véridique

      il y avait des falsificateurs jadis, il y en a aujourd’hui et il y en aura demain

      il faut toujours garder à l’esprit celle-ci :
      « Tant que les lions n’auront pas leur propre historien, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur », écrivait le grand auteur nigérian Chinua Achebe

    • 26 août à 18:18 | Saint-Jo (#8511) répond à Saint-Jo

      Punchline comprend quoi exactement quand il lit « fiction » ?
      D’autre part, à quoi servent les Académies pour pour Punchline ?
      En particulier l’Académie de Madagascar qui a été fondée par Gallieni .
      Personnellement je n’ai pas entièrement confiance aux idées qui n’ont pas été authentifiees par les autorités compétentes officielles.
      Par exemple je me méfie de Wikipedia.

      A l’attention de Vatomena !
      Bien avant le début de la colonisation, il y avait en Imerina trois établissements d’enseignement supérieur ;
      le college (au sens anglais du terme) de théologie protestante
      l’école royale d’Administration
      le college de médecine.
      Autant dire que ce dernier n’est pas un apport de la colonisation.

    • 26 août à 18:50 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Bonsoir Kozobe
      tout comme vous je regrette l’absence de documents et d’archives proprement malgaches ; Avant 1897 ,bien de navigateurs ,explorateurs ,voyageurs ,missonnaires ont découvert la grande ile et l’ont décrite suivant leurs humeurs .Ce qui nous manque ce sont le témoignages des malgaches de l’époque —trop peu nombreux

    • 26 août à 18:54 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      D’accord avec vous, saint Jo.la part de Gallieni aura été la généralisation de quelques bienfaits à travers l’ile et de quelques innovations

    • 26 août à 19:17 | Vohitra (#7654) répond à Saint-Jo

      Le déclin de la monarchie Merina avait débuté dès la chasse à l’homme menée par la Reine Ranavalona I pour anéantir les cousins et autres familles proches de son défunt mari Radama I, et surtout l’erreur fondamentale de sa part d’avoir crée le poste de premier ministre et commandant en chef de l’armée, favorisant ainsi la montée en puissance des familles d’Andriantsilavo et de Rainijohary, dans le contexte difficile de l’époque, seule l’unicité de la ligne de commande pouvait la sauver des multiples tentatives d’invasion du pays à partir de la côte Est.

    • 26 août à 20:04 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      Ps — à l’époque ,le Rova n’était pas sans défense ; 5 canons au moins défendaient l’enceinte royale dont le plus célèbre était le fameux« I kotobe » .Parmi les canons offerts par le roi d’Angleterre Georges 4 il y avait aussi le canon « Besakafo » .C’est lui qui saluait le retour des généraux vainqueurs ou l’avénement d’un nouveau souverain

    • 26 août à 21:18 | RAMBO (#7290) répond à Saint-Jo

      Grand n’importe quoi !
      « La Conférence de Berlin en 1885 considère globalement les Etats Africains comme »colonisables« et n’appartiennent à aucun pays Européen...donc susceptible d’être »occupés« au nom de Dieu tout puissant »
      Le partage de l’Afrique a été ratifié par La France l’Angleterre, L’Italie , l’Allemagne te la Hollande...La Convention de Zanzibar de 1890 stipule que " Londres reconnaît le protectorat de la France sur Madagascar et Paris celui de l’Angleterre sur Zanzibar...
      Ce fut au Français par la suite de concrétiser sur le terrain...l’Angleterre retira sa protection et le champs était libre pour les Français...
      Le reste c’est de l’invention imaginée par un cerveau déraillé qui prétend tout savoir sans internet.
      Aucun Etat Africain ne fut au courant de ce partage historique du continent noir ...la plupart ont subi des attaques surprises. Comme le cas de Madagascar.

    • 27 août à 07:00 | vatomena (#7547) répond à Saint-Jo

      @rambo __ je n’ai jamais tres bien compris ce soudain appétit dans les années 1900 des pays européens pour les terres africaines. Dans les années 1900 ,l’Afrique ,ce n’était rien .Des territoires inconnus ,pas cartographiés ,sans routes ; Pays de fièvres. Avec des populations arrièrées et sauvages aux yeux des européens,et meme des cannibales .!Les trésors miniers de l’Afrique n’étaient pas encore révélés et l’Europe n’était pas encore industrielle.D’autre part le commerce des esclaves était interdit et il n’y avait plus d’argent à gagner sur ce marché .L’Europe avait suffisamment de terres arables et bien cultivées et elle n’était pas surpeuplée .Guerroyer loin de chez soi,oppresser des peuples pour des bananes ,des peaux de zébus ,des épices ,de la canne à sucre me parait avoir été une folie incompréhensible.

  • 27 août à 01:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je vous ai bien lu Stomato, et dois-je ajouter que je n’ai jamais pensé que Madagascar ne peut pas s’endetter. J’ai dit bien que Madagascar, le pays indépendant qu’il est, peut s’endetter. Et pour sortir de la pauvrette, il doit s’endetter. Et j’ai dit, qu’il n’y a pas d’autre alternative fiable et viable, en tout cas, à long terme pour ce pays, pour sortir de la pauvreté et de se mettre sur le chemin de développement sur tous des domaines afin de moderniser le pays que de s’endetter massivement. Tout est à faire dans le pays. Et ce qu’il faut définir, on sait qu’on va s’endetter pour plusieurs années, mais pour quels projets !

    Mais pour pouvoir s’endetter, il faut remplir des formulaires si j’ose dire. Pour un pays les trois conditions à remplir, que les dirigeants le veuillent ou pas,c’est de cocher sur trois cases :

    - l’État ;

    - Les Institutions ;

    - et la Constitution !

    Je sais que d’une manière générale, les Malgaches, particulièrement les politiciens, n’aiment pas en parler, et ils ne sont pas confortables de cocher ces trois cases, mais il faut.

    On a le droit de s’endetter que lorsqu’on a bien remplir les cases qu’il faut et y apporter des garantis palpable, concret, et surtout vérifiables. Et ce n’est pas fini, quand on s’endette, on engage en fait l’avenir du pays, mais surtout sa crédibilité, la crédibilité, la parole des Institutions du pays.

    Enfin, ma réaction à votre réaction d’hier, l’endettement que je prône ne touche absolument pas, surtout pas, les terres, les ressources naturelles du pays.

    Une fois que le pays a rempli les conditions pour pouvoir s’endetter, c’est les élus et les responsables dudit pays qui décident comment et en quoi utiliser ses prêts.

    J’imagine qu’un pays comme Madagascar dans lequel tout est à faire, je pense que l’éducation, la santé, l’agriculture, l’énergie et les infrastructures occupent NY LOHA LAHARANA.

    NB :

    En ce qui concerne le sujet du jour, très important, sujet sensible :

    Le pays a plusieurs choix pour choisir le mode de gouvernance qui le conviendrait :

    - un, par l’Église, ce mouvement, société religieuse qui a été fondée par le Christ ;

    - deux, par l’État, entité politique qui détient un pouvoir institutionnalisé, lequel est exercé sur la population d’un territoire donné ;

    - ou peut-être, trois, un mélange de deux et le Fombandrazana ?

    Afin, je trouve malsain que dans ce pays, les citoyens, les politiciens et les élus mélangent tout :

    - la politique et la croyance, loi et sentiment, la sympathie et sentiment, conviction et sentiment et programme politique et sentiment.

    Tout ceci entraine fatalement un enchevêtrement entre les affaires nationales, les affaires de l’État du pays.......de l’Église..... et de l’État et les affaires personnels ; plus loin encore, une confusion dangereuse entre l’argent publique et les intérêts de l’État et les poches des élus.

    Loin d’être rassurant pour les bailleurs des fonds.

    • 27 août à 11:25 | Behantra (#9165) répond à diego

      Vatomena !!!???

      ça veut dire quoi ça : En 1900 l’Afrique ce n’était rien !!

    • 27 août à 12:31 | vatomena (#7547) répond à diego

      Bonjour Behantra

      « L’Afrique ,ce n’était rien ». qu"est ce que cela veut dire ? . L’Afrique n’était pas connue encore dans son immensité . Avec la fin de la traite négrière ,elle était sortie du grand commerce mondial. C’était un continent encore presque inconnu en dehors des zones littorales. Elle ne participait pas au grand essor des sciences et des techniques qui devait bouleverser le reste du monde. ;

  • 27 août à 03:32 | diego (#531)

    Bonjour,

    Il faut éloigner la réligion de la vie politique du pays.

    Quand on voit, ces jours, l’utilisation qu’on peut faire de la réligion et les problèmes qui viennent avec elle, il est préférable qu’elle reste une affaire privée, et surtout pas en faire un instrument politique !!!!

  • 27 août à 16:31 | Stomato (#3476)

    vatomena (#7547) répond à Saint-Jo ^

    « @rambo __ je n’ai jamais tres bien compris ce soudain appétit dans les années 1900 des pays européens pour les terres africaines. Dans les années 1900 ,l’Afrique ,ce n’était rien .Des territoires inconnus ,pas cartographiés ,sans routes ; Pays de fièvres. Avec des populations arrièrées et sauvages aux yeux des européens,et meme des cannibales .!Les trésors miniers de l’Afrique n’étaient pas encore révélés et l’Europe n’était pas encore industrielle.D’autre part le commerce des esclaves était interdit et il n’y avait plus d’argent à gagner sur ce marché .L’Europe avait suffisamment de terres arables et bien cultivées et elle n’était pas surpeuplée .Guerroyer loin de chez soi,oppresser des peuples pour des bananes ,des peaux de zébus ,des épices ,de la canne à sucre me parait avoir été une folie incompréhensible. »

    Vatomena, avez vous entendu parler de la révolution industrielle en occident ?
    Elle débute vers 1840 avec le développement des chemins de fer.
    Donc bien avant les années 1900, années au cours desquelles tous les pays s’industrialisent à marche forcée. Ce qui imposait de grands besoins d’énergies et e matières premières.
    Certes l’Afrique était inconnue, contrairement à l’Europe, mais c’est justement la possibilité d’y découvrir des richesses qui ont incité les européens à y établir colonies.
    La tour Eiffel, symbole de la puissance industrielle de la France a été construite entre 1887 et 1889
    Soit 11 ans avant 1900. Et d’autres pays d’Europe avaient une puissance industrielle très comparable.

    • 27 août à 17:22 | vatomena (#7547) répond à Stomato

      A cette époque,Stomato ,les ressources locales devaient suffire à ces débuts d’industrialisation ;Avec le blocus des mers en 40-45 par les sous mariniers allemands ,toutes relations de l’Europe avec l’Afrique étaient coupées et pourtant la guerre ,grande consommatrice d’énergie et de matériel , continuait.La grande chance de l’Afrique vint apres quand le temps était venu pour les européens d’avoir une voiture pour chacun .....

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 409