Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2016
Antananarivo | 17h49
 

Société

Sécurité alimentaire dans le sud

Le PAM renforce son assitance

lundi 23 février 2015

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) rappelle qu’une pluviométrie insuffisante dans plusieurs régions du sud de Madagascar pendant la saison 2014-2015 compromet de nouveau la prochaine récolte. Les premières estimations du secteur “Sécurité Alimentaire et Moyens de Subsistance” indiquent que la situation alimentaire risque de se détériorer sévèrement durant les semaines à venir ; alors que les ressources pour venir en aide aux communautés les plus affectées sont insuffisantes. Pour la période janvier – juin 2015, le PAM dit avoir besoin de près de 3 millions de dollars américains supplémentaires (environ 6,60 milliards d’ariary) pour répondre aux besoins dans les régions affectées par la sécheresse. Il n’empêche que le PAM renforce son assistance alimentaire aux communautés les plus affectées par la sécheresse dans les régions Anosy, Androy et Atsimo Andrefana au sud de Madagascar, venant en aide à 350 000 personnes.

Vivres ou argent contre travail

JPEG - 486.7 ko
Participants aux vivres-contre-travail à Tsihombe.

L’assistance alimentaire se réalise sous forme d’activités de vivres ou argent-contre-travail pour permettre aux ménages vulnérables d’avoir une consommation alimentaire adéquate pendant la période de difficulté alimentaire, et créer ou réhabiliter des actifs communautaires en vue de renforcer leur résilience. Les participants aux activités bénéficient d’une ration familiale composée de maïs et d’une légumineuse, ou reçoivent des transferts monétaires, par téléphonie mobile, qu’ils utilisent lorsque les denrées alimentaires sont disponibles sur les marchés et qu’ils ne disposent pas de moyens pour les acheter.

« L’insuffisance des précipitations a perturbé le démarrage de la campagne agricole et causé des pertes de récoltes des cultures à cycle court, menaçant la sécurité alimentaire des ménages. Ils adoptent des stratégies d’adaptation négatives telles que la vente des biens ou la consommation d’aliments de disette pour pouvoir subvenir à leurs besoins » soutient Willem van Milink, représentant du PAM à Madagascar.

Malgré le manque de ressources, les programmes réguliers se poursuivent

Malgré le manque de ressources, le PAM s’efforce de maintenir son assistance aux communautés du sud de Madagascar. Ses programmes réguliers en collaboration avec les autorités nationales se poursuivent, tel le programme d’alimentation scolaire, qui fournit un repas scolaire à plus de 220 000 enfants dans les régions les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire. Ces écoles fonctionnent comme un filet de sécurité où les parents sont sûrs de trouver de la nourriture pour leurs enfants.

JPEG - 1.9 Mo
Une femme à Tanandava recevant sa ration de farine enrichie.

Il en est également ainsi des activités nutritionnelles dans lesquelles le PAM fournit des compléments alimentaires nutritifs à 15 000 femmes enceintes et allaitantes et enfants de moins de deux ans des communes les plus à risque. Ces compléments alimentaires visent à prévenir la hausse de malnutrition aigüe généralement observée durant la période de soudure, et ainsi d’éviter que l’état nutritionnel de ces groupes vulnérables ne se détériore durant cette période critique.

Avec ses partenaires, le PAM continue aussi à fournir une assistance à près de 35 000 personnes affectées par le passage des tempêtes tropicales Chedza et Fundi dans les villes d’Antananarivo et de Tuléar ainsi que dans les districts de Vohipeno et Manakara (Sud-Est) et Miandrivazo (Sud-Ouest). L’assistance est réalisée à travers des distributions générales de vivres relayées par des programmes de vivres-contre-travail pour réhabiliter les infrastructures communautaires endommagées.

 Recueilli par Valis

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 233