Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 septembre 2016
Antananarivo | 03h43
 

Infrastructure

Axe économique Antananarivo -Toamasina

Lancement de l’étude préliminaire du « projet TATOM »

vendredi 13 mai | Yvan Andriamanga

La délégation conduite par le chef de mission de la coopération japonaise JICA, Takeodo Ochi , arrivée en terre malgache depuis le 01 Mai a rencontré ce 11 mai 2016 les parties prenantes concernées par le projet Tananarive-Toamasina ou TATOM . L’objectif du projet est de réviser le Plan d’Urbanisme Directeur d’Antananarivo et de Toamasina et d’élaborer le Schéma Directeur de Développement de l’Axe Economique Antananarivo-Toamasina. Pour Antananarivo, seront concernées par ce projet les 36 Communes périphériques et la Commune Urbaine d’Antananarivo. Une séance de consultation des parties prenantes de la partie d’Antananarivo a eu lieu au ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels et de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement ce mercredi 11 Mai. Les protocoles à suivre avant le lancement effectif du projet ainsi que les enjeux et déroulement pour ces études préliminaires ont été présentés par la Chargée de Programme de l’Agence de Coopération Japonaise (JICA). Les grandes questions concernant le développement vont être revues par ces experts venus de loin pour cette phase d’études préliminaires. Les questions par rapport aux infrastructures urbaines et aux infrastructures sociales ont fait même l’objet d’un questionnaire spécifique pour savoir les priorités des communes concernées. Ce n’est pas seulement des questionnements qui ont été soulevés par les participants car ils ont émis des recommandations également. Les discussions ont abordé plusieurs aspects dont les infrastructures, les transports, l’assainissement et tout ce qui concerne urbanisme, et un maire a sollicité même les japonais à transmettre leur rigueur et discipline aux malgaches pour impulser le développement. Effectivement, pour que ce développement soit effectif et pérenne, l’appropriation de l’esprit de l’action devrait être faite dès la base et la répartition des responsabilités déterminée pour que la population majoritaire puisse profiter pleinement des effets des différents projets. Un développement personnel de tout un chacun suivi du sens du respect du bien commun avec une administration digne de ce nom seront les bonnes voies pour un changement en bien de la ville et de ses habitants. Notons que cette phase d’études durera 6 mois d’après le ministre aurpès de la Présidence.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 13 mai à 10:27 | vatomena (#7547)

    Madagascar est un grand sujet d’études . On vient du monde entier nous étudier .Et puis ,apres ,qu’est ce qu’il se passe ? Une autre commission arrive encore pour étudier...Il faudrait créer un nouveau ministère :Le Ministère de la Commission des études .

    • 13 mai à 11:27 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Les médias mais pas qu’eux, laissent croire que le pays est devenu le centre d’intérêt des chercheurs « sans-frontière », on aimerait les croire mais les résultats de leurs efforts insoupçonnés restent le plus souvent confidentiels et surtout sans effet pratique….

      On peut être d’autant plus sceptique compte-tenu de la situation actuelle et cette obsession des symposiums « tout terrain » où les discours et les conclusions restent dans les attachés-cases très souvent offerts par le comité organisateur !…

      Cela permet à chacun d’assurer sa pitance, les intervenants extérieurs, heureux de répandre la bonne parole mais surtout les locaux qui peuvent enfin valoriser leurs compétences dans un quotidien qui leur laisse que peu de place pour s’exprimer leur savoir….

      Et comme s’amusait le général De Gaulle à répéter « des chercheurs qui cherchent, on en trouve mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche ! »...

    • 13 mai à 13:55 | takaka (#8449) répond à vatomena

      Ça peut être intéressant. Et je serai ministre de ce nouveau ministère. Et je vais prendre en charge les coûts internet de tous les forumistes enregistrés avant ma date de nomination.

  • 13 mai à 11:12 | harmelle (#5862)

    Connais pas grand chose en gouvernance nationale mais je pense qu’un gouvernement peut choisir ses priorités et les projets à réaliser .....Avant d’avoir des axes routiers flambants neufs ne faudrait il pas se pencher sur le sort des populations du Sud et faire des études pour leur amener de l’eau ?
    Je n’ose rappeler que c’est une question de vie ou de mort - :)

    • 13 mai à 13:00 | Gérard (#7761) répond à harmelle

      Mouais
      si l’on fait référence à la longue liste de ban ki moon, infrastructures, pauvreté, même kéré peuvent nécessiter des aides, mais corruption, libertés publiques, droits de l’homme, peuvent être traités prioritairement, sans la moindre aide extérieure
      quid des livreurs de rongony de Ihosy, quid des ravisseurs et meurtriers d’enfants de Tamatave ?

  • 13 mai à 12:02 | Ibalitakely (#9342)

    Non, tous les amis & partenaires se suivent mais ne se ressemblent. Souvenons-nous des aides du pays du soleil levant pour la réhabilitat°de notre avenue de l’indépendance du tps de GWR, puis en 2008 le Japon était tjrs là pour l’extension de l’aéroport international d’Ivato, avec ces quatre ou cinq phases de réalisat°, qui avait déjà même commencer mais ... les destructeurs foza arrivent & on connait la suite malheureuse. Il y a qd même un pessimisme à éradiquer.

    • 13 mai à 13:51 | takaka (#8449) répond à Ibalitakely

      Et comme disait un professeur agrégé en physiologie animale, le seul point positif de la guerre mondiale (si on peut appeler ça ainsi) est le développement rapide de la technologie, surtout en sciences biologiques. Parce qu’on avait des cobayes humains.
      Mais entre 2009 et 2015, j’ai vu défiler toutes sortes d’étudiants doctorants en politique, en économie, en éducation, en anthropologie et en sociologie des prestigieuses universités de UK (Oxford, Leicester, etc) et d’Allemagne (Leipzig, etc). Je le dis parce que j’étais parmi leurs collabos à Mada.
      C’est HORRIBLE parce que Dagoland est devenu un labo réel pour les théoriciens chercheurs.

  • 13 mai à 14:01 | Saint-Jo (#8511)

    Mais, takaka,
    sans rire,
    en tant que collabo de ces chercheurs,
    de quoi vous plaignez-vous si,
    suite aux méfaits des fozaorana depuis 2009,
    de nombreux doctorants viennent profiter de la prolifération de cobayes humains dans notre cher et beau pays ?

    On a l’humour noir qu’on peut avoir ! Désolé !

    • 13 mai à 14:13 | takaka (#8449) répond à Saint-Jo

      Saint-Jo, des fois vous êtes diaboliquement terrrrriiiible !

Annonces

Avis de décès

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 64