Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 28 septembre 2016
Antananarivo | 12h55
 

Météorologie

Climat

La saison froide montre le bout de son nez

jeudi 28 mai 2015 | Vania Lock

Le taux de précipitation dans la capitale est passé de 13 mm le 02 mai dernier à 0 mm jusqu’au milieu de ce mois. Un phénomène normal lors du passage à la saison froide et sèche. Quelques changements se font déjà sentir.
La température journalière enregistre une baisse sensible le matin et le soir. La minimale atteint déjà 10°C. La présence des brumes est un des signes de l’arrivée de la saison froide dans le pays. La période de pluie est bien finie depuis le 30 avril dernier. « Madagascar n’entrera dans le « ririnina » qu’au troisième décade du mois de mai », affirme Rivo Randrianarison, chef prévisionniste à la climatologie. Toutefois, la prévision pour la saison froide n’est pas encore totalement établie. Selon Voahanginirina Ramiandrisoa, chef du Service des adaptations aux techniques de pointes/Direction des recherches et développements hydrométéorologiques/Direction générale de la Météorologie, il faut en moyenne 15 jours et plusieurs paramètres climatiques tels que la précipitation, la température à la surface de la mer ou encore la direction du vent dans différentes altitudes pour l’établir.

Climat à venir

La température connaitra une baisse de 0,4°C au mois de Juin allant des hautes terres centrales jusqu’à la pointe sud de la Grande Ile. Tandis que la partie Nord et Nord Ouest connaitra une élévation de 1°C par rapport à la normale. « Pour l’ensemble de la saison, les températures seront normales sur le versant oriental de l’île et plus chaudes que les valeurs normales ailleurs », selon le rapport sur les élévations probables des conditions climatiques pour la période Mai à Juillet 2015 du Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie.

Prévision climatique de mai à juillet

Source : Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie.

Les membres de l’équipe chargée d’établir la prévision climatique à long terme utilisent Internet, des ordinateurs et plusieurs logiciels spécifiques. Le premier est le Climate Predictability Tool (CPT) qui appartient à l’International Institute for Climate and Society, développée par l’université de Columbia aux Etats-Unis. Ensuite, ils utilisent une association d’autres logiciels. Et, ils relèvent les produits des centres mondiaux de prévisions climatiques sur le Net comme celles établies par les Américains, les Britanniques, les Australiens ou le Centre Européen. Ces trois méthodes donnent chacune des valeurs différentes mais elles sont ensuite comparées aux valeurs observées, c’est-à-dire, la réalité et aux valeurs calculées par les modèles. Ces données sont conservées et évaluées à chaque fin de saison afin de savoir si elles correspondent aux valeurs prévues. Cette comparaison est appelée performance. Bien que des matériels soient disponibles pour calculer et obtenir les données, l’établissement des prévisions dépend également de la compétence et de l’expérience de la personne qui les effectue, toujours selon les propos de Voahanginirina Ramiandrisoa.

Depuis l’adhésion de Madagascar à la Southern African Development Community (SADC) en 2005, des experts dans le domaine de recherches des pays membres se réunissent et suivent une formation sur la météorologie. Elle a lieu chaque mois d’Août. Une initiative prise en raison de la relation climatique existante entre les pays membres. Pour Madagascar, une à trois personnes y participent. Le nombre étant fixé selon le budget disponible. Lors de cette prévision du consensus, chaque pays membre établit la prévision climatique de l’été suivant situé entre Octobre et Avril. « Les résultats seront ensuite assemblés sur une seule carte », toujours d’après les explications de Voahanginirina Ramiandrisoa, qui y a déjà participé. Elle continue : « Je procède à une mise à jour de la prévision établie lors de la prévision du consensus mensuellement à partir du mois d’Octobre. Cela est nécessaire puisque la saison chaude et humide est la plus dangereuse chez nous. Et les données peuvent légèrement changer ».

2 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mai 2015 à 11:26 | Isambilo (#4541)

    Vous écrivez que l’été est entre Octobre et Avril. Ce qui ferait 6 à 7mois. L’hiver couvrant les autres mois. Cela reprend le cliché datant de la période coloniale disant qu’il n’y a que 2 saisons à Madagascar : la saison sèche et la saison humide.
    Mais pourquoi alors les Malgaches possèdent 4 noms différents pour désigner les saisons ?? Des noms d’origine sanskrits d’ailleurs.

    C’est très bien d’accumuler les logiciels à condition de savoir ce qu’on y met , les rencontres internationales entre scientifiques s’imposent à condition que ce ne soit pas une messe.

  • 28 mai 2015 à 15:13 | olivier (#7062)

    « La saison froide montre le bout de son nez »

    Voilà une nouvelle extraordinaire, qui mérite notre attention ...

    Bientôt un article « l’eau ça mouille » ?

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 383